FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierKorben

Surfshark – 3 mois de VPN gratuits pour cette rentrée 2022

30 août 2022 à 10:37
Par : Korben

Surfshark

— Article rédigé en partenariat avec Surfshark —

En vacances comme lors de vos déplacements professionnels, pour protéger vos données personnelles et votre ordinateur, rien ne vaut un bon service VPN.

En effet, les Réseaux Privés Virtuels permettent de se connecter en faisant circuler votre surf Internet au travers de serveurs privés et sécurisés. Cela permet d’utiliser des réseaux wifi publics sans prise de risque.

Des services de VPN, il en existe de très nombreux, et l’une des références en la matière s’appelle Surfshark.

Toute la VOD

Alors évidemment, pour beaucoup de gens, un VPN ça permet d’abord d’accéder à du contenu VOD ou musical d’autres pays sans restrictions géographiques. Et c’est vrai puisque grâce à Surfshark qui n’est pas bloqué par Netflix, YouTube, Amazon, Spotify, vous aurez aussi bien accès à votre série préférée même en vacances à l’autre bout du monde qu’à l’ensemble des 15 catalogues Disney+, des 13 catalogues Amazon Prime Vidéo et des 37 catalogues Netflix depuis chez vous.

Génial pour voir des contenus qui normalement ne sont pas accessibles depuis votre emplacement géographique !

Sécurité et vie privée

Mais un VPN c’est bien plus que ça puisque ça apporte surtout de la sécurité et de l’anonymat. Déjà il faut savoir que Surfshark est disponible sous Windows, macOS et même Linux sans oublier les versions mobiles Android / iOS, ce qui est bien pratique puisqu’on peut ainsi utiliser son VPN sur l’ensemble de ses appareils sans surcoût.

Et niveau sécurité, il y a tout ce qu’il faut ! En effet, avec Surfshark l’ensemble de votre connexion Internet est chiffrée en AES-256-GCM et le protocole utilisé par défaut est IKEv2/IPsec mais vous pouvez également opter pour OpenVPN, WireGuard ou L2TP si vous préférez.

Surfshark propose également pour quelques euros de plus un antivirus certifié par Virus Bulletin (compatible macOS / Windows) et une fonctionnalité CleanWeb qui permet de bloquer tous les trackers et tentatives de phishing sans oublier un moteur de recherche sans pub ni tracking. Surfshark Alert vous permettra également de surveiller vos comptes en ligne pour savoir si des données ont fuité à cause d’un piratage et en être informé rapidement.

Un VPN innovant

Au niveau des fonctionnalités du VPN, Surfshark intègre le support IPv6 ainsi qu’une protection contre le leak DNS et d’autres fonctionnalités comme la connexion automatique, le kill switch (c’est-à-dire la coupure totale d’Internet en cas d’arrêt du VPN) et l’IP rotative qui permet de changer d’adresse IP automatiquement toutes les X minutes. Le MultiHop Dynamique permet également aux utilisateurs de choisir leurs propres emplacements d’entrée et de sortie VPN comme bon leur semble. Par exemple, se connecter au VPN via un emplacement X (Paris par exemple) et ressortir via un emplacement Y (aux États-Unis par exemple).

Si vous vous inquiétez de ce que pensera votre fournisseur d’accès Internet de l’utilisation d’un VPN, pas de stress puisque Surfshark fonctionne avec un mode camouflage ce qui l’empêche de savoir que vous utilisez un VPN.

Et au niveau des performances, sachez que vous ne serez pas déçu puisque les temps de latence (le ping) et les débits montants et descendants sont excellents. Votre utilisation d’Internet ne sera pas ralentie visiblement et vous pourrez faire transiter votre surf au travers de plus de 3200 serveurs répartis dans 95 pays.

Passer par un serveur tiers implique forcément une certaine latence, c’est pourquoi vous devez choisir votre prestataire VPN avec soin. Surfshark dispose de nombreux serveurs à travers le monde (+ 3200 répartis dans 95 pays) et offre un ping et des débits ascendants / descendants excellents, afin de ne pas ralentir votre surf.

En conclusion, Surfshark est un excellent service de VPN qui innove sans cesse et offre un excellent compromis entre accessibilité et performance. Vous ne serez pas déçu et votre sécurité et anonymat en ligne seront préservés.

La bonne nouvelle c’est que si vous prenez Surfshark pour 24 mois, vous obtiendrez 3 mois gratuits. Profitez-en !

Découvrez Surfshark à partir de 2,21 € par mois

Headscale – Une implémentation open source du serveur de contrôle de Tailscale

31 août 2022 à 09:00
Par : Korben

Vous vous souvenez de Tailscale ? Cet outil open source basé sur le VPN Wireguard permet à tout le monde de se créer un réseau sécurisé entre différents ordinateurs ou serveurs, voire même avec ses instances le cloud, sans avoir à se galérer avec des règles sur les firewalls et du routage.

Alors oui, je vous ai dit que c’était un outil open source, mais c’est inexact. Tout dans Tailscale est Open Source, à l’exception des interfaces clients pour les OS proprio (macOS, Windows, iOS) et du serveur de contrôle.

Alors c’est quoi le serveur de contrôle de Tailscale ? Et bien c’est un point d’échange des clés publiques Wireguard pour les nœuds du réseau Tailscale. Il attribue les adresses IP des clients, limite le périmètre de chaque utilisateur, autorise les utilisateurs à se partager des machines et surtout établit les routes entre les noeuds du réseau. C’est donc un élément essentiel qui est gardé sous verrou.

Mais c’était sans compte sur Juan Font et ses contributeurs qui ont mis au point Headscale, une implémentation open source et autohébergée du serveur de contrôle Tailscale.

Évidemment, Headscale en fait un peu moins que le serveur de contrôle officiel puisqu’il est limité à la gestion d’un seul réseau Tailscale, mais pour une simple entreprise ou un particulier, c’est largement suffisant.

Headscale est codé en Go et fonctionnera sur tous les OS (sauf iOS). Si cela vous intéresse, la page Github du projet se trouve ici.

Enjoy !

Felt – Pour créer votre carte sur Internet

1 septembre 2022 à 09:00
Par : Korben

Vous devez préparer une carte pour illustrer un sujet, répertorier des événements, planifier un roadtrip, intégrer dans une brochure et j’en passe ?

Et bien, bonne nouvelle, j’ai le service de vos rêves. Cela s’appelle Felt et ça permet avec quelques outils simples de dessiner des trajets, placer des pictos ou importer des images sur des cartes dont vous pouvez choisir le fond.

Formidable non ?

Ainsi, chacun peu s’approprier une zone pour l’enrichir avec ses propres données et la partager ensuite à qui veut. On peut même importer des fichiers KML, KMZ, GPX, JSON ou GEOJSON pour remplir plus rapidement la carte de données déjà collectées.

Le rendu est génial, très propre et vous pouvez ensuite d’un seul clic la partager via un simple lien ou l’intégrer dans une page web.

Pour que vous vous rendiez mieux compte des possibilités de Felt, je vous laisse avec cette vidéo.

À découvrir ici.

Le testeur de manettes en ligne

2 septembre 2022 à 09:00
Par : Korben

Si vous disposez d’une manette qui vous semble un peu capricieuse et que vous voulez la tester, il existe un outil en ligne nommé Gamepad Tester qui vaut le détour.

Ce site utilise les API Gamepad HTML5 afin d’évaluer l’état de vos boutons, vos sticks et de tout ce qui se trouve sur votre manette. Par exemple si votre manette est défectueuse, vous le saurez tout de suite avec cet outil.

En appuyant sur chacune des touches, vous verrez son équivalent à l’écran s’afficher et vous pourrez également réaliser une mesure de circularité de vos sticks pour savoir s’ils sont correctement calibrés / en place.

Et si vous êtes développeur ou concepteur de manette DIY alternative, vous pourrez comme ça mieux vous rendre compte de votre avancée.

Le Gamepad-Tester est ici.

Une interface graphique pour vos scripts Python + convertir un .py en .exe

3 septembre 2022 à 09:00
Par : Korben

Vous le savez, j’ai un merveilleux Patreon sur lequel les plus belles personnes que cette planète n’a jamais accueillies peuvent me soutenir !

Et c’est important pour la survie de Korben.info évidemment, mais surtout pour votre karma !

Dans le cadre de ce Patreon, j’envoie des newsletters chaque jours aux abonnés avec des contenus de ouf et je publie environ 1 vidéo tuto / vulgarisation Tech par semaine.

Et comme je suis un mec sympa et que les soutiens Patreons sont aussi des gens sympas, ils sont OK pour qu’on partage ça avec tout le monde de temps en temps. Donc aujourd’hui, dans cette vidéo libérée de mon Patreon, je vais vous montrer comment créer une interface graphique pour vos scripts Python en utilisant Tkinter et surtout comment en faire de jolis .exe pour faciliter leur diffusion auprès du grand public.

Bon visionnage à tous ! Et cliquez ici si vous voulez rejoindre la team des soutiens !

Comment lire vos ebooks 1,5 fois plus rapidement ?

4 septembre 2022 à 09:00
Par : Korben

Vous vous souvenez de mon article sur Jiffy Reader Pro qui permet de formater le texte des sites web pour lire vachement plus vite ?

Cela utilise une technique nommée la « lecture bionique » qui consiste à mettre en gras certaines parties des mots pour que votre cerveau l’imprime bien et ainsi faciliter et accélérer la lecture du texte.

La bonne nouvelle c’est qu’il existe un service nommé Bionic Reading qui vous offre la possibilité de coller un texte ou tout simplement importer un EPUB, DOC, un RTF…etc. et même d’ouvrir une page web afin de le formater en lecture bionique.

Donc là déjà c’est très cool, mais ce que j’adore encore plus, c’est que vous pouvez même exporter au format EPUB le texte pour le mettre sur votre liseuse par exemple voir directement l’envoyer sur le Kindle.

Tester, c’est l’adopter !

Merci à Thomas pour le partage.

Coco Material – Des illustrations libres de droits

5 septembre 2022 à 09:00
Par : Korben

Quand on écrit, on a parfois besoin d’illustrer un minimum son texte. Il existe de nombreux sites web qui proposent des images libres de droits comme j’en ai déjà parlé à maintes reprises.

Le site Coco Material met à disposition plus de 2000 illustrations sous licence CC0 1.0 Universal (CC0 1.0) pour le domaine public, ce qui vous permet de les utiliser comme bon vous semble y compris commercialement.

L’intérêt de ce site, c’est qu’il propose un moteur de recherche assez pratique et une grande variété de dessins qui sont un peu tous dans le même style, ce qui permet de conserver une cohérence dans vos documents ou sites web.

Chaque picto peut-être téléchargé en PNG ou en format SVG. Il est également possible de les passer en noir et blanc, et de choisir leur taille.

J’ai trouvé ça super pratique ! Du coup, hop ! Bookmarks !

Hackez votre aspirateur robot pour le débrancher du cloud

6 septembre 2022 à 09:00
Par : Korben

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un aspirateur robot chinois et que celui-ci commence à vous sortir un peu par les yeux, alors cet article va vous inspirer (et pas aspirer !).

Vous le savez ce genre de robot est très lié à une application et surtout aux services cloud de son constructeur. Alors pour remédier à cela et offrir une nouvelle liberté aux aspirateurs, des développeurs ont mis au point Valetudo.

Valetudo est un code ouvert qui vous permet de remplacer le système d’exploitation de robots aspirateurs comme certains modèles de Dreame, de Roborock ou encore Viomi. L’idée est de supprimer toute connectivité au cloud, tout en gardant l’appareil fonctionnel.

Une fois Valetudo en place, vous aurez alors accès à une API bien documentée, ce qui vous permettra de commander votre robot comme bon vous semble avec des intégrations dans MQTT, Home Assistant, Node-RED ou encore openHAB. Évidemment, Valetudo permet de conserver les fonctionnalités suivantes :

  • Nettoyage, division, fusion et renommage des pièces
  • Contrôle des pompes à eau et modification des zones interdites
  • Modification des murs virtuels, des zones interdites d’accès
  • Nettoyage dynamique par zones
  • Emplacements
  • Contrôle de la vitesse des ventilateurs et du démarrage, de l’arrêt, de l’accueil et de la localisation
  • Contrôle des consommables
  • Mode tapis et contrôle des données persistantes
  • Contrôle du volume audio

Et bien sûr, vous conserverez et aurez accès à l’ensemble de vos données en local puisque le robot sera débranché du cloud constructeur. D’ailleurs différentes applications « compagnons » existent aussi bien pour Android que pour Windows.

Mais là où ça devient marrant, c’est que Valetudo permet de faire autre chose que le ménage avec son robot.

Par exemple, le projet Valeronoi repose sur Valetudo et permet grâce au robot d’établir une cartographie détaillée de votre réseau wifi.

D’autres s’amusent à mapper leur appartement pour ensuite en faire un monde Minecraft.

Ou encore, collez une caméra dessus, et vous pourrez en faire un petit robot de surveillance que vous programmerez vous-même.

Bref, les possibilités sont nombreuses et cela vous permettra vraiment d’hacker votre aspirateur robot.

Gated – Choisissez qui peut vous envoyer un email

7 septembre 2022 à 09:00
Par : Korben

Si vous êtes débordé d’emails et que vous ne pouvez plus les traiter, voici un service gratuit qui va vous plaire. Conçu pour fonctionner avec les adresses email de Google (Gmail et Gmail pour entreprise), Gated est un service gratuit qui met en place un genre de « portier » à l’entrée de votre boite mail.

Le fonctionnement est simple. Vous établissez une liste de personnes autorisées à vous contacter et si quelqu’un que vous n’avez pas validé vous envoie un message, il finit dans un dossier spécial nommé « Gated ».

A vous ensuite d’autoriser certaines de ces nouvelles adresses emails. Au bout d’un certain temps, vous verrez alors dans votre boite de réception, uniquement les gens que vous connaissez et le reste sera mis de côté.

Le truc amusant, c’est que si quelqu’un cherche vraiment à vous contacter, pour passer ce filtre, il peut envoyer un don à une association de votre choix. De quoi se débarrasser des relous.

Gated n’accède pas au contenu des emails, mais se repose sur l’API de Google pour simplement vérifier les adresses email des expéditeurs. Et le service est totalement gratuit, car financé par des donateurs.

Je ne l’ai pas mis en place de mon côté, car je n’utilise pas Gmail, mais je trouve l’idée pas mal. Gated se présente même comme un casque à réduction de bruit pour nos emails.

Que faire quand on n’arrive pas à tomber sur le portail captif d’une borne wifi publique ?

7 septembre 2022 à 09:00
Par : Korben

Quand on se connecte à un réseau public wifi, il arrive parfois qu’on ait du mal à obtenir le fameux « portail captif »‘ où on nous demande en général notre adresse email, avant de nous laisser librement surfer. En effet, sur certaines bornes wifi, le truc est tellement mal configuré que si vous entrez l’URL de votre moteur de recherche préférée ou de Facebook et bien vous n’obtiendrez rien.

Plantage ? Non, c’est juste que le portail captif n’accepte pas les connexions en HTTPS… Et comme la plupart des sites utilisent SSL/TLS, HSTS…etc., et bien ça ne passe pas.

Alors dans ce cas, il y a 2 solutions pour vous assurer des vacances pépères. Moi à titre perso, ce que je fais surtout, c’est de me placer directement sur le routeur en entrant dans mon navigateur des IP comme 192.168.0.1 ou 192.168.1.1 ou 10.0.0.1 … En général ça passe et on est renvoyé vers le portail captif où on peut alors rentrer ses infos pour se connecter.

Mais l’autre solution consiste à se placer sur un site sans SSL/TLS. Si vous en avez un en tête, testez-le, sinon utilisez le site http://neverssl.com.

Sur ce site, pas d’authentification forte, pas de HTTP2, pas de HSTS, pas de chiffrement. Juste du bon vieux HTTP comme on en fait plus. À partir de ce point d’entrée, vous serez alors redirigé vers le portail captif et ensuite vous pourrez surfer sur tous vos sites préférés (avec HTTPS, je vous rassure) comme bon vous semble.

Un autre site permet de faire la même chose, et c’est également à essayer : http://fixwifi.it/

Merci Jonathan pour l’info.

N’oubliez pas quand même, les bornes wifi publiques, c’est comme le sexe non protégé. Quand on ne sait pas trop sur quoi on se « branche », il vaut mieux utiliser une protection type VPN.

source

Date de publication originale : 19 juin 2017 – Mise à jour : 07 septembre 2022

Edito du 07/09/2022

7 septembre 2022 à 18:13
Par : Korben

Salut la compagnie,

Au moment où j’écris ces lignes, l’orage gronde. Ce mois d’août a été extrêmement chargé. En effet, je me suis marié (c’était du boulot) puis après je suis parti en vacances en Bretagne (c’était du repos). J’aime bien la Bretagne. C’est joli, y’a pas trop de touristes et il ne fait pas trop chaud. C’est parfait pour moi.

Et me voilà de retour, prêt à réattaquer une nouvelle année totalement sur la même lignée que la précédente. À savoir écrire sur le site, faire de chouettes contenus pour les soutiens Patreon, streamer mes journées de boulot sur Twitch et tourner des TikToks pour amuser la galerie.

Ça n’a l’air de rien dit comme ça, mais ça demande du travail et de l’organisation. Je m’amuse, c’est le principal.

Pas de conférence ni de déplacement prévu pour le moment, donc je suis un peu plus sage sur Twitter ou Instagram, mais je ne manquerai pas de vous tenir au courant.

Et vous ça va ? Les vacances se sont bien passées ? J’espère que votre rentrée s’est faite en douceur (pas comme la mienne où je dois absorber la masse de boulot d’août) et que comme moi, vous êtes content de réattaquer.

Passez une bonne fin de semaine. Prenez soin de vous !

K.

Trouvez les associations à côté de chez vous

8 septembre 2022 à 09:00
Par : Korben

Même si je ne suis pas trop branché vie associative, je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde. En effet beaucoup de gens, notamment en France, adorent créer et participer à des associations pour porter tout un tas de sujets plus ou moins importants.

Il y a environ 2 millions d’associations en France et elles sont toutes référencées dans différentes bases nationales. C’est là où ça devient intéressant puisque le site Data-asso a profité de l’ouverture de toutes ces données pour mettre en place un annuaire très pratique et surtout à jour de toutes les associations de France.

Sur Data Asso, vous pourrez vous déplacer sur une carte pour voir les associations de votre rue ou tout simplement chercher une association précise à l’aide de l’annuaire. Vous obtiendrez alors son nom, son adresse, mais également le nom de son représentant légal s’il existe ainsi que l’objet de l’association (ce qu’elle fait quoi).

Génial si vous cherchez à adhérer à une nouvelle structure ou si vous souhaitez simplement savoir si quelqu’un a créé l’association de votre quartier pour organiser des barbecues géants et des matchs de foot.

Un site à explorer en cliquant ici !

Comment bien travailler à distance et en équipe ?

8 septembre 2022 à 10:35
Par : Korben

— Article en partenariat avec talent.io

Avec l’arrivée du Covid dans nos vies, le monde du travail a été énormément chamboulé. Le travail à distance depuis chez soi pour les métiers de bureau, notamment dans la tech, est devenu la norme. En effet, mis à part certains managers en mal de contrôle, rien ne s’oppose techniquement à ce que les gens qui passent leur journée à coder ou à faire du travail bureautique puissent le faire depuis chez eux, le plus souvent dans de meilleures conditions que dans un open space bruyant.

Toutefois, travailler à distance, ce n’est pas non plus quelque chose de simple. Il y a des codes à respecter et des petites choses à savoir notamment au sujet de la communication pour que cela se passe le mieux possible au sein des équipes. Dans cet article, je vais donc relever différents aspects qui me semblent importants lorsqu’on est développeur et qu’on travaille à distance ET en équipe. L’idée c’est que le boulot se fasse dans les meilleures conditions et que chacun soit épanoui dans son travail, malgré l’aspect « remote ».

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il faut quand même que vous sachiez que travailler à distance et en équipe est terrifiant pour certains patrons de boite ou chefs de projets, mais pourtant, c’est la norme dans de nombreuses sociétés à succès de la tech comme Zapier, Mozilla, Buffer, ou encore Gitlab qui fonctionnent à 100% avec des équipes distantes et cela depuis bien avant le COVID. C’est une réalité qui d’ailleurs se généralise de plus en plus.

Travailler à distance présente de nombreux avantages pour les salariés. Cela permet plus de souplesse sur l’emploi du temps et de choisir le cadre de vie et de travail qui nous correspond le mieux. Mais il faut aussi bien intégrer cette notion d’équipe et respecter les autres et leur emploi du temps.

Si votre emploi n’est pas en télétravail ou si vous cherchez une équipe sympa à intégrer, vous avez d’ailleurs peut-être envie de changer de job. Pour cela, il vous suffit de créer un compte sur la plateforme talent.io en quelques clics pour ensuite recevoir des offres de la part d’entreprises qui correspondent à vos critères précis et qui affichent un salaire d’entrée de jeu. talent.io est vraiment le moyen le plus simple de trouver son prochain job tech, d’ailleurs les inscrits trouvent leur emploi en 20 jours en moyenne.

Apprendre à communiquer

La communication est la pierre angulaire d’une équipe distante qui fonctionne. Le temps et l’attention de vos collègues étant limités, il faut apprendre à communiquer les uns avec les autres au moment opportun. Vous devez donc tenir compte des fuseaux horaires de chacun et mettre à plat les disponibilités et habitudes de chacun. Certains lisent leurs emails en fin de journée, d’autre en début de journée, d’autres tout le temps. Certains s’absentent de temps en temps pour faire une course. D’autres encore seront plus réactifs selon le canal de communication employé. C’est à vous de faire attention à cela pour communiquer de manière juste.

Les canaux de communications sont nombreux. Les emails, le téléphone, les SMS, les visioconf, les Slack-like…etc. Difficile pour chacun de savoir quel canal utiliser pour quel message. Il vaut donc mieux expliciter tout cela et établir quelques règles simples. Vous pouvez par exemple décider que le mode de communication par défaut est l’écrit (email) et que celui-ci doit être consulté x fois par jour. Que pour les échanges et réflexions il faut passer par Slack et que pour les urgences, c’est la visio conf qui prévaut.

D’une manière générale, pour communiquer efficacement en équipe lorsqu’on est tous à distance, il vaut mieux privilégier un mode de communication asynchrone. Tout le monde y gagnera en productivité et en bonne humeur.

À vous de voir, mais c’est un point essentiel à établir pour que chacun communique efficacement avec les autres sans froisser les susceptibilités. Savoir garder le silence et ne pas communiquer est également primordial. En effet, tout ce temps à échanger n’est pas forcement du temps à travailler. Il faut donc donner de l’espace à chacun pour réaliser son travail sans être dérangé.

Pour mettre en place tout cela, je vous recommande de vous inspirer du manifeste de Gitlab qui est très court, mais très efficace. En gros, chez Gitlab, vous devez :

  • Travailler là où ça vous plait
  • Communiquer de manière asynchrone avec les mêmes outils
  • Quand c’est nécessaire de se parler rapidement, privilégier les visioconf
  • Passer du temps entre collègues dans le monde réel
  • Penser à remercier vos collègues.

Pleins de bons conseils pour que chacun se sente à l’aise dans les échanges et dans son travail.

Pensez également à vous comporter comme un humain, même sur un chat. Dites bonjour le matin, prenez des nouvelles…etc. Il est important de garder ce côté humain, même si ça demande plus d’effort en matière de communication.

Alors bien sûr, il arrivera un moment où vous ne serez pas d’accord avec l’un de vos collègues. En cas de conflit mon conseil, c’est d’arrêter de communiquer par écrit, car cela peut laisser la place à de mauvaises interprétations, et de passer tout de suite en visioconférence, voire d’aller boire un café IRL ensemble pour discuter si cela est possible.

Également, en cas de problème, accordez toujours le bénéfice du doute à votre collègue. Si elle ou il vous semble un peu sec avec vous, c’est peut-être parce qu’il a passé une mauvaise nuit, qu’il ou elle est stressé(e) ou que le français n’est pas sa langue maternelle. Ce n’est pas forcement personnel alors n’essayez pas d’interpréter le comportement de l’autre vis-à-vis de vous et mettez de l’eau dans votre vin.

Enfin, pensez à célébrer ! Lorsqu’un membre de l’équipe ou l’équipe passe une étape, il faut fêter ça ! Cela peut être une petite séquence de GIFs animés sur Slack pour marquer le coup, ou un trophée virtuel ou ce que vous voulez. L’idée c’est une fois encore de renforcer la cohésion d’équipe en associant tout le monde à chaque petite victoire.

Ce job est-il fait pour vous ?

Pour savoir si un emploi vous convient, il est important de pouvoir le comparer avec d’autres emplois et de pondérer tous les points qui ont de l’importance pour vous (ambiance au sein de l’équipe, télétravail, salaire…etc.), afin d’avoir la meilleure prise de décision possible. Heureusement, pour vous aider, talent.io a créé un outil nommé Job Matcher. Cet outil vous aidera à évaluer votre emploi actuel et à décider si un changement d’entreprise et de poste est OK pour vous. Cliquez ici pour en savoir plus. Et j’ai fait un tutoriel ici si vous voulez.

talent.io a également publié un rapport et une analyse des salaires de la tech en 2022. Ainsi, vous saurez déterminer si votre salaire est juste ou sous évalué. Et en tant que recruteur, vous saurez également à quel salaire recruter.

Utiliser les bons outils

Évidemment, pour travailler et communiquer ensemble, nous avons besoin d’outils. Les outils ne sont pas la solution à tout, mais couplés aux bons process et à la bonne communication, ils vous apporteront beaucoup.

Le plus souvent dans les entreprises qui travaillent totalement à distance, il y a bien sûr les outils techniques liés au développement / doc / bugs comme Gitlab ou encore JIRA, mais également des outils liés à la communication.

Pour la collaboration au quotidien, le plus souvent ce sont des solutions comme Slack qui sont mises en place. Organisez votre communication en canaux pour que l’information soit plus facile à retrouver et que les discussions plus légères ne viennent pas se mélanger aux discussions techniques.

Pour le contenu et la documentation, Google Docs ou similaire. Pour le suivi du projet en mode Kanban, un Trello ou équivalent est également très apprécié. Et si vous travaillez avec des équipes qui sont dans le monde entier, se reposer sur des outils comme Fio est un bon moyen de respecter les fuseaux horaires de chacun.

Pensez également à tous les outils collaboratifs un peu annexes comme un gestionnaire de mots de passe commun ou un outil de visio conf commun (Zoom ou autre). L’idée c’est que tout le monde utilise les mêmes outils pour bosser.

Au niveau des processus de communication, si vous êtes leader de votre équipe, organisez une fois par mois, un call en one-to-one avec chacun est un bon moyen de conserver un bon relationnel et s’assurer que tout se passe bien. D’ailleurs si vous devez passer un appel téléphonique, faites-le en visio. C’est mieux de se voir pour rester connecté les uns aux autres.

Et chaque jour, sur le Slack, vous pouvez également mettre en place un petit message de « Bonjour » qui indique ce que vous avez fait la veille, ce que vous allez faire aujourd’hui et les difficultés que vous rencontrez pour que chacun puisse se caler sur votre travail et soit informé de vos avancées. Cela permet aussi de voir qui est bloqué sur une tâche et a besoin d’un coup de main. Des outils comme Status Hero permettent de faire cela de manière plus agréable.

Enfin, pensez à organiser une ou plusieurs fois par an, des séminaires ou des weekends où tout le monde peut se retrouver autour d’un verre, au resto ou dans une activité commune. Cela permet de renouer le contact et que les nouveaux fassent connaissance avec les anciens. C’est très important pour la cohésion d’équipe.

Structurer sa journée

Travailler à la maison demande également de la discipline personnelle. Il vous faut une routine pour ne pas vous égarer. N’hésitez pas à la partager avec vos collègues pour que chacun s’en inspire : Petit dej, douche, lecture, méditation, sport, pauses durant la journée…etc. L’important c’est d’avoir un rythme qui vous permettra de souffler et de ne pas tomber dans le travailcoolisme (oui, j’ai francisé comme un fifou).

N’oubliez pas non plus qu’aucun humain ou presque ne sait travailler efficacement en multitâche. Donc libérez vous de ça, et organisez votre journée et votre emploi du temps, une tâche à la fois avec des pauses entre chacune d’elle.

Évidemment, sur l’une de ces journées « idéales », il y a de fortes chances que vos collègues s’incrustent avec un coup de fil imprévu, une réunion…etc. À vous de laisser un peu de place dans votre emploi du temps pour ces demandes, mais apprenez également à dire non et à replanifier les demandes. C’est primordial pour votre bien-être et celui de l’équipe. Et le soir ou le week-end, couper les notifications, le smartphone et tout ce qui pourrait vous reconnecter au travail pendant vos heures de repos.

Enfin, en bossant à la maison, vous devez vous sentir bien, donc je vous recommande d’adopter l’environnement de travail qui vous convient. Espace de co-working, petit bureau à la maison, chaise longue dans le jardin… L’idée c’est que ce soit un endroit où vous n’êtes pas dérangé et où votre efficacité est à son maximum.

Et si vous pensez que l’entreprise dans laquelle vous êtes n’exploite pas votre plein potentiel et qu’il serait tant d’en changer pour prendre du gallon ou avoir un meilleur salaire, talent.io peut vous aider à trouver l’entreprise de vos rêves. Pensez à vous inscrire et à rester en veille sur le marché de l’emploi. On ne sait jamais.

Bien décider

Décider en équipe et à distance n’est pas une mince affaire. Lorsque vous rencontrez un problème, celui-ci peut-être complexe et impacter le travail de différentes personnes. Il faut donc bien clarifier la situation, poser le contexte et retirer toutes les zones d’ombres pour que chacun ait une bonne compréhension du problème.

Ensuite, même si la réflexion est commune, la décision doit être formulée et endossée par une personne clé de l’équipe. Le chef d’équipe ou celui qui sera en charge de l’application de la décision. Évidemment, tout cela doit être documenté pour ne pas se perdre et que chacun se renvoie la balle ultérieurement. Il vaut mieux tout centraliser dans un document ou un wiki que d’éparpiller une réflexion dans une 20aine d’emails avec une décision floue en bout de course. L’important c’est que l’information ne se perde pas, que le problème et sa solution soient limpides, qu’une personne soit responsable de sa résolution et qu’un calendrier soit établi pour sa résolution. Il faut donc lui donner de l’importance avec un écrit « officiel » afin que chacun puisse s’y référer sans avoir à tout rediscuter à chaque fois.

Et bien sûr une fois que la décision est prise, il faut ensuite la communiquer à l’ensemble de l’équipe afin que tout le monde soit sur la même longueur d’onde. Évidemment, cela prend un peu de temps, mais cela évitera les quiproquos et les zones de flou, face à certaines situations.

Conclusion

En débutant la lecture de cet article, vous vous attendiez peut-être à une liste bête et méchante d’outils pour travailler en équipe. Mais finalement, travailler en équipe et à distance est surtout une science humaine.

Travailler à distance demande de la discipline, une routine et un cadre de travail propice ce qui n’est pas forcement simple quand les distractions sont nombreuses ou que nous sommes de nature désorganisée. C’est à nous de nous créer notre propre cadre et c’est déjà un challenge à part entière.

Mais quand en plus, l’aspect travail en équipe vient s’ajouter au télétravail, ça complexifie encore plus les choses. On doit à la fois être capable de fonctionner en autonomie, tout en composant avec les autres. C’est un double challenge, mais c’est parfaitement réalisable, car il suffit d’être attentif. Attentif à soit et à son rythme, mais également être attentif aux autres et prendre en compte leur planning, leur charge de travail, leurs doutes…etc.

Nous sommes confrontés toute la journée à des algorithmes à travers nos écrans, et il faut un bon niveau de conscience et d’effort pour rester humain avec les humains et ne pas les considérer comme des algorithmes de plus.

Et n’oubliez pas que si vous avez envie de changement professionnel, en vous inscrivant sur Talent.io, les entreprises qui recrutent pourront consulter votre profil et vous envoyer des offres sur-mesure correspondant à vos envies de CDI, télétravail, salaire, localisation, rôle, stack technique…etc.

Reconnaissance d’oiseaux automatique avec le Raspberry Pi

9 septembre 2022 à 09:00
Par : Korben

Vous aimez les oiseaux ?

Moi j’adore ! J’en ai plein mon jardin et ils me régalent avec leurs chants. Rien que de les voir voler, j’adore. J’ai des mésanges de toutes sortes, des pigeons ramiers, des pies, mais également des pics épeiches, des pics-verts, des pinsons, des loriots ou encore des petits rapaces ou des hérons.

Seulement voilà, même si j’ai des livres, c’est parfois difficile de savoir quels types d’oiseau est présent. Certains sont difficiles à observer et d’autres sont plus matinaux que moi.

Alors que faire ?

Et bien avec le projet BirdNet-Pi, il est possible avec un simple Raspberry Pi et un micro, d’enregistrer 24h/24h l’environnement sonore de votre jardin pour en extraire automatiquement les chants, les piaillements et autres gloussements de nos oiseaux sauvages adorés.

L’outil est ainsi capable de créer des spectrogrammes de chaque bruit d’oiseau capté et de les identifier. Ensuite vous aurez tout un tableau de bord avec des stats, la visualisation des espèces, de leur spectrogramme et évidemment la possibilité de réécouter certains chants.

Ce qui est encore plus cool avec Brident-Pi, c’est que vous pourrez même partager ces données avec le monde entier via un petit serveur web embarqué (un Caddy). En voici une petite liste pour vous montrer :

Je trouve ce projet super cool. Je ne sais pas si j’aurais le temps de mettre ça en place mais si c’est votre cas, je veux bien un petit retour à l’occasion. Peut-être que la LPO s’en saisira pour aider les particuliers à mettre ça facilement en place chez eux afin de récupérer de la données un peu partout en France.

Vous trouverez toutes les infos sur ce projet ici.

Réalisez un petit dessin animé facilement

10 septembre 2022 à 09:00
Par : Korben

Quand j’étais gamin, je m’amusais souvent à faire de petites animations en bas de mes cahiers. L’idée est simple. Un dessin qui évolue légèrement sur chaque page, et lorsqu’on fait défiler rapidement les pages du cahier, on peut voir le dessin s’animer. Oui c’est exactement comme cela qu’on faisait les premiers dessins animés au temps de la préhistoire (pardonnez mon approximation historique ^^).

Quoiqu’il en soit, ce temps est révolu, et maintenant tout est fait sur ordinateur. Toutefois, si vous voulez renouer avec les sensations d’un jeune Walter Disney, voici comment faire !

Le site Eat My Art vous propose différents modèles à imprimer. Plus il y a de cases, plus votre animation sera longue.

Le but du jeu est de dessiner dedans un peu comme ceci…

Puis de retourner sur Eat My Art pour uploader un scan de votre page. Le site générera alors une animation GIF à partir de votre oeuvre. Vous pourrez même ajouter des effets pixel art, de rotation, de flou…etc. Ajoutez par exemple « Blur attack » dans le champ effects avant d’uploader votre image et vous aurez un effet de flou. (La liste des effets est en bas de la home du site)

Sympa comme rendu non ?

J’ai trouvé ça marrant à faire aussi bien pour les petits que les grands. De quoi démarrer de grandes carrières (ou pas).

Ultimate Vocal Remover – Les réseaux neuronaux à votre service pour vos instrumentales

11 septembre 2022 à 09:00
Par : Korben

Je vous ai parlé à de multiples reprises de services en ligne permettant de séparer l’audio instrumental de la piste vocale de n’importe quelle chanson. Des trucs comme Acapella Extractor et Vocalise par exemple ou encore ce genre d’intégration dans Ableton.

Ce sont des outils assez corrects, mais qui ne font pas non plus de miracles.

Mais c’était sans compter sur Ultimate Vocal Remover GUI (UVR), une interface Windows pour un séparateur de piste qui utilise des réseaux neuronaux pour arriver à ses fins. Je l’ai testé et le résultat est vraiment excellent.

Alors UVR est vraiment un gros logiciel de plusieurs gigas qui embarque tout le nécessaire pour fonctionner et qui surtout réclame pas mal de puissance machine. Si vous avez une carte graphique Nvidia avec au moins 8 GB de V-RAM c’est l’idéal.

En entrée, vous mettez votre fichier audio (MP3) puis vous sélectionnez un répertoire de sortie et surtout un modèle, les meilleurs étant MDX-Net + UVR MDX Net Main ou Ensemble Mode + Multi AI. Vous pouvez également forcer le GPU ou encore augmenter la réduction de bruit.

Ainsi, après quelques minutes, vous récupérerez une version instrumentale et une version vocale. Même les ad libs peuvent être extraits ou laissés au choix (modèle karaoké). De quoi faire tous les remix, versions karaoké et samples de vos rêves. C’est magique !

Si ça vous intéresse de tester l’outil, c’est dispo ici sur Github. Il faudra d’abord télécharger le logiciel, l’installer puis appliquer son patch. Lisez bien les instructions sur le site.

Twilio Lookup – Une API pour valider un numéro de téléphone et réduire la fraude

12 septembre 2022 à 08:16
Par : Korben

— Article en partenariat avec Twilio —

Dernièrement, vous avez eu le plaisir de découvrir certains des services de Twilio, notamment l’API Verify qui permet de valider des utilisateurs, un super tuto pour envoyer des SMS en Python, ou encore la merveilleuse application de double authentification Authy.

Cela vous a vraiment plu, du coup, je vous propose aujourd’hui de découvrir Lookup par Twilio

Qu’est-ce que Lookup ?

Enfin disponible dans sa version 2, Lookup est un service de Twilio qui se présente sous la forme d’un API et qui permet à ceux qui l’intègrent dans leurs projets de réduire les risques de fraude et de spam. Alors comment ça fonctionne ?

Et bien lorsqu’un utilisateur entre son numéro de téléphone, l’API Lookup est capable de déterminer si ce numéro est valide en identifiant le type de ligne (mobile, fixe, VoIP, numéro temporaire, etc.). Pour cela, Lookup croise les informations données par l’utilisateur avec les informations données par les opérateurs téléphoniques pour vérifier qu’elle concordent. Cela permet d’éviter les fraudes de type SIM Swapping, la création de faux comptes, le vol de comptes ou le spam, notamment en détectant l’usage de numéros virtuels par définition suspects.

Au-delà de cet aspect sécurité très important, le fait de pouvoir valider un numéro de téléphone permet d’éviter les erreurs de distribution de messages ou de payer pour des appels qui n’aboutiront jamais. Et comme cette vérification se fait de manière transparente sans solliciter l’utilisateur avec une validation de numéro de téléphone supplémentaire, les taux de conversion augmentent, car il y a moins de freins pour l’internaute.

Dans sa v1, Lookup fonctionnait uniquement pour des numéros aux États-Unis et au Canada, mais avec cette v2, c’est l’Europe et le monde entier qui sont couverts. Tout est évidemment réalisé dans le respect du RGPD et les données personnelles associées au numéro ne sont pas récupérables via l’API.

Pour cette démo, je vais vous montrer comment intégrer Lookup dans un script Python afin de faire :

  • De la validation simple de numéro
  • Obtenir la version internationalisée du numéro
  • Identifier l’opérateur et le type de ligne
  • Connaître le nom rattaché à un numéro

Comment valider un numéro de téléphone avec Lookup ?

J’ai écrit mes exemples en Python, en m’inspirant de la documentation officielle de Twilio, mais sachez qu’avec les libs disponibles, vous pouvez évidemment coder ce genre de choses dans le langage de votre choix (Ruby, C#, PHP, Java…etc.)

Admettons que vous ayez une page web sur laquelle un internaute doit saisir son numéro de téléphone. Comment savoir si ce numéro est valide au moins pour la France et comment l’avoir dans sa version locale (06 12 13 14 15) et dans sa version internationale ?

Et bien pour cela, vous devez vous munir de vos clés API Twilio pour la V2 de Lookup et appeler l’API Lookup comme ceci :

from twilio.rest import Client

account_sid = "XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX"
auth_token = "XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX"

client = Client(account_sid, auth_token)

phone_number = client.lookups.v2.phone_numbers('0612131415').fetch(country_code='FR')

if phone_number.valid is True:
    print('Ce numéro est bien valide en France et sa version internationale est : ' + phone_number.phone_number)
else:
    print('Ce numéro n\'est pas valide en France')

Un bon moyen donc de contrôle que le numéro qui vous est transmis est le bon. D’ailleurs, pour identifier une erreur dans un numéro, vous pouvez également utiliser la propriété « validation_errors » comme ceci, qui vous renverra une de ces valeurs en cas d’erreur : TOO_SHORT, TOO_LONG, INVALID_BUT_POSSIBLE, INVALID_COUNTRY_CODE, INVALID_LENGTH, NOT_A_NUMBER.

from twilio.rest import Client

account_sid = "XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX"
auth_token = "XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX"

client = Client(account_sid, auth_token)

phone_number = client.lookups.v2.phone_numbers('+33451083391').fetch(
    fields='validation')

print(phone_number.validation_errors)

Comment récupérer les différentes versions d’un numéro ?

En fonction du numéro saisi, vous pourriez avoir besoin soit de son code pays, soit du numéro international (code pays + numéro), soit de sa version locale :

from twilio.rest import Client

account_sid = "XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX"
auth_token = "XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX"

client = Client(account_sid, auth_token)

phone_number = client.lookups.v2.phone_numbers(
    '0612131415').fetch(country_code='FR')

print('Le code indicatif : ' + phone_number.calling_country_code)
print('Le code pays : ' + phone_number.country_code)
print('Le numéro au format national : ' + phone_number.national_format)
print('Le numéro au format international :  ' + phone_number.phone_number)

Vous obtiendrez alors le résultat suivant :

Le code indicatif : 33
Le code pays : FR
Le numéro au format national : 06 12 13 14 15
Le numéro au format international :  +33612131415

Savoir identifier l’opérateur et le type de ligne liés à un numéro de téléphone ?

Un truc sympa avec l’API lookup de Twilio, c’est aussi la possibilité d’identifier l’opérateur et le type de ligne associé à un numéro. Ainsi, vous saurez si c’est un mobile, une ligne de fixe, un numéro VoIP…etc.

Pour cela, on va utiliser la propriété « line_type_intelligence comme ceci :

from twilio.rest import Client

account_sid = "XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX"
auth_token = "XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX"

client = Client(account_sid, auth_token)

phone_number = client.lookups.v2.phone_numbers(
    '0612131415').fetch(country_code='FR', fields='line_type_intelligence')

print('Opérateur téléphonique : ' + phone_number.line_type_intelligence["carrier_name"])
print('Type de ligne : ' + phone_number.line_type_intelligence["type"])

Et voici le type de retour que vous obtiendrez :

Opérateur téléphonique : ORANGE FRANCE (01)
Type de ligne : mobile

D’autres fonctionnalités payantes ou encore en beta, permettent également de faire des choses très utiles comme la possibilité de savoir si la carte SIM a été swappé récemment (pour éviter les arnaques) ou tout simplement trouver le nom lié au numéro de téléphone. Mais ces options ne sont pas disponibles dans tous les pays. Je vous invite à consulter cette page pour les simswap.

Comment savoir à qui appartient un numéro ?

Cette possibilité ne fonctionne pas pour la France (Because RGPD), mais uniquement pour certains pays comme les États-Unis ou la Grande-Bretagne et uniquement pour certains numéros. Prenons par exemple ce numéro américain. En utilisant la propriété « caller_name », il est possible de savoir quel est le nom lié à ce numéro et savoir si c’est un numéro d’entreprise ou non.

from twilio.rest import Client

account_sid = "XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX"
auth_token = "XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX"

client = Client(account_sid, auth_token)

phone_number = client.lookups.v2.phone_numbers(
    '+13475026441').fetch(fields='caller_name')

print("Nom : " + phone_number.caller_name["caller_name"])
print("Type de numéro : " +phone_number.caller_name["caller_type"])

Voici ce que j’obtiens, à savoir le nom d’une entreprise de plomberie localisé à New York.

Nom : RITE PLUMBING
Type de numéro : BUSINESS

Vous l’aurez compris, l’intégration de Lookup v2 dans vos applications est assez simple à mettre en œuvre et coûte très peu cher. Cela permet de vous assurer que les coordonnées téléphoniques saisies par un utilisateur sont correctes et qu’il ne s’agit pas d’un faux numéro ou d’un numéro qui fait l’objet d’une fraude notamment dans le cadre d’un SIM Swapping.

Vous éliminerez également des opérations de validation de numéro assez pénibles pour l’utilisateur, ce qui vous permettra d’augmenter vos taux de conversion et surtout de réduire vos coûts d’envoi de messages en cas de numéro invalide. Bref, un must pour tous les projets qui exigent une validation correcte du numéro de téléphone d’utilisateurs.

Récupérez des fichiers supprimés ou perdus sous Windows avec WinfrGUI

12 septembre 2022 à 09:00
Par : Korben

Quand on me demande quel outil j’utilise pour tout ce qui est récupération de fichiers perdus ou supprimés, j’en recommande 2 que j’aime beaucoup : Disk Drill pour macOS (payant) et Testdisk pour tous les OS (mais en ligne de commande).

Pour Windows, Microsoft pousse également Windows File Recovery qui est également un outil à utiliser en ligne de commande. Mais aujourd’hui, je vous propose un équivalent en termes de fonctionnement qui dispose d’une interface : WinfrGUI.

Ce logiciel gratuit et sans pub pour Windows 10 / 11 propose 2 modes de scans de fichiers perdus et est capable de récupérer tous les types de fichiers (office, zip, images, mp3…etc.). Évidemment, cela fonctionne avec votre disque dur, mais aussi n’importe quelle clé USB ou carte SD peu importe que ce soit en NTFS, FAT, exFAT ou encore ReFS.

Bref, que vous ayez formaté un support par erreur ou que celui-ci soit endommagé, ça vaut le coup d’essayer avec cet outil téléchargeable ici.

2 générateurs pour que vos enfants apprennent à écrire et à lire l’heure

13 septembre 2022 à 09:00
Par : Korben

Je ne sais pas si vous avez des enfants, mais si vous voulez les faire travailler un peu leur écriture et leur apprendre à lire l’heure, j’ai ce qu’il vous faut.

Il s’agit d’un site qui s’appelle Teachapp qui propose des générateurs qui plairont aux parents et aux enseignants. En cliquant sur ce lien, vous trouverez d’abord le générateur d’horloge qui vous permettra de récupérer en PDF et imprimer des cadrans dont il faudra déchiffrer l’heure. À vous de configurer les heures du matin, du soir, les minutes…etc. Et vous pouvez générer des fiches de cadrans analogiques ou numériques.

Et pour les petits qui apprennent à écrire, Teachapp propose également un générateur de graphismes permettant d’apprendre à bien former les lettres. Vous choisissez la police, les mots, la quantité, le type de quadrillage du papier…etc. et il ne vous reste plus qu’à imprimer ça en 100%.

Vos enfants vont me détester, mais au moins, ils sauront mieux écrire ;-).

Je vous invite également à parcourir le site qui propose d’autres outils pour répartir les élèves dans les classes ou construire des emplois du temps.

❌