FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 6 décembre 2022Flux principal

Le prix des jeux Xbox va augmenter

6 décembre 2022 à 09:17

Microsoft a annoncé que le prix des jeux qu'il édite augmentera en 2023. Starfield et le futur Forza coûteront 80 €.  [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

KB5020683 : Microsoft veut que les utilisateurs de Windows 10 passent à Windows 11 !

6 décembre 2022 à 08:15

Microsoft a déployé une nouvelle mise à jour hors bande à destination des utilisateurs de Windows 10 pour les inviter à passer sur Windows 11, grâce à l'assistant Out of Box Experience.

Lors de la première mise en route d'un ordinateur sous Windows ou de l'installation du système d'exploitation, l'assistant Out of Box Experience (OOBE) s'affiche à l'écran dans le but de permettre la personnalisation du système. Pour rappel, pendant le processus Out of Box Experience (OOBE) initial, Windows propose aux utilisateurs de choisir la disposition du clavier, de définir un compte, de configurer le réseau, les options de confidentialité, etc... Et cela s'applique aux différentes versions de Windows, que ce soit du Windows 10 ou du Windows 11.

Sauf qu'il va y avoir du nouveau pour les utilisateurs de Windows 10 ! Désormais, Microsoft veut aller plus loin afin de vous proposer de passer à Windows 11 en affichant cet assistant grâce à une mise à jour de l'OOBE.

Pour que cette mise à niveau soit proposée, il faut que votre ordinateur soit compatible avec Windows 11 et que vous exécutiez l'une des versions suivantes de Windows 10 (Famille ou Professionnel) : 2004, 20H2, 21H1, 21H2 ou la dernière version 22H2. Il faut aussi installer une mise à jour (KB) spécifique. Microsoft le précise clairement sur son site : "Le 30 novembre 2022, une mise à jour hors bande a été publiée pour améliorer l’expérience Out Of Box (OOBE) de Windows 10, version 2004, 20H2, 21H1, 21H2 et 22H2. Il offre aux appareils éligibles la possibilité de passer à Windows 11 dans le cadre du processus OOBE. Cette mise à jour sera disponible uniquement lorsqu’une mise à jour OOBE est installée."

Ici, Microsoft fait référence à la mise à jour hors bande KB5020683 et cela signifie que cette proposition de passer à Windows 11 s'affichera sur l'écran des utilisateurs à partir du moment où la mise à jour est installée ! Autrement dit, cela ne s'affichera pas uniquement lors d'une installation ou réinstallation, mais bien suite à l'installation de cette mise à jour.

La firme de Redmond essaie différentes techniques pour inciter les utilisateurs à passer sur Windows 11 ! Toutefois, Windows 10 ne sera plus supporté à partir du 14 octobre 2025, ce qui laisse encore un peu moins de trois ans pour en profiter en toute sécurité.

Source

L'article KB5020683 : Microsoft veut que les utilisateurs de Windows 10 passent à Windows 11 ! est disponible sur IT-Connect : IT-Connect.

Windows 10, lors de l’installation Microsoft propose de passer à Windows 11

6 décembre 2022 à 08:01
Passage de Windows 10 à Windows 11 lors du processus d’installation (OOBE)

Microsoft publie la mise à jour KB5020683 pour Windows 10 v2004 et plus récent. Elle introduit un changement important lors du processus d’installation. Il permet de passer directement à Windows 11.

Le changement concerne l’OOBE, l’interface graphique accompagnant l’utilisateur lors de l’installation de Windows 10. Une invitation propose d’installer non pas la dernière version de Windows 10 mais Windows 11. Cette nouveauté concerne l’OOBE de Windows 10 2004, 20H2, 21H1, 21H2 et 22H2. Nous en avions déjà parlé il y a quelques jours : Installation de Windows 10, Microsoft propose le passage à Windows 11.

Passage de Windows 10 à Windows 11 lors du processus d’installation (OOBE)

La mise à jour est installée automatiquement sur les appareils pendant l’expérience Out of Box. Au cours du processus, Windows télécharge les updates critiques, des pilotes et les correctifs zero-day. Si le PC répond à certaines exigences le message  « La prochaine version de Windows est arrivée » apparait. Tout ceci s’applique uniquement aux éditions grand public de Windows 10, soit les éditions Famille et Professionnel.

Les appareils éligibles ont ainsi la possibilité de passer directement à Windows 11. Le message « La prochaine version de Windows est arrivée » s’accompagne d’un bouton pour « Mettre à niveau vers Windows 11 ».

Microsoft explique

Si une version plus récente de Windows est disponible et si l’appareil est éligible un utilisateur peut choisir de mettre à niveau vers la dernière version de Windows une fois OOBE terminé. Les mises à jour de version sont considérées comme non critiques, car l’appareil continuera à fonctionner correctement si l’utilisateur ne sélectionne pas Télécharger la mise à jour. Dans Windows 10 2004 et plus récent, l’écran « La prochaine version de Windows est là » s’affiche à la fin de l’OOBE.

Le bouton « mettre à niveau vers Windows 11 » est affiché en évidence. Comme d’habitude, il n’y a pas de bouton « non merci ». Il est nécessaire de sélectionner « me le rappeler plus tard » pour ignorer l’offre. Elle apparaitrait par la suite dans Paramètres. Un lien « voir ce qui est nouveau et différent » est aussi disponible afin de prendre connaissance des modifications apportées par Windows 11.

Cet article Windows 10, lors de l’installation Microsoft propose de passer à Windows 11 a été publié en premier par GinjFo.

Microsoft warns of Russian cyberattacks throughout the winter

6 décembre 2022 à 01:44
Microsoft has warned of Russian-sponsored cyberattacks continuing to target Ukrainian infrastructure and NATO allies in Europe throughout the winter. [...]

Windows 11 et les onglets dans l’explorateur de fichiers, une nouveauté âgée de 27 ans !

6 décembre 2022 à 00:01
Prise en charge des onglets par l'explorateur de fichiers - Windows 95 Vs Windows 11

Windows 11 22H2 introduit de nombreuses nouveautés dont la prise en charge des onglets par l’explorateur de fichiers. Cette avancée était attendue et demandée par la communauté Windows. L’attente a été longue… 27 ans.

La présence des onglets dans l’Explorateur de fichiers améliore l’expérience utilisateur de Windows 11. La productivité gagne en efficacité tandis que cette avancée était sollicitée depuis l’abandon d’un premier essai nommé Sets. En réalité cette fonctionnalité a été planifiée il y a bien plus longtemps que ça.

La première version de Windows censée profiter des onglets dans l’Explorateur de fichiers n’était autre que Windows 95. La fonctionnalité a même fait son chemin en version bêta. Les quelques captures d’écran publiées par @wowstartsnow permettent de voir de plus près comment tout cela était censé fonctionner.

Wikipedia – Windows 95

Windows 95 est un système d’exploitation à environnement graphique des plus anciens et des plus connus destiné aux particuliers. La première version est sortie le 24 août 1995, vendue par Microsoft1. C’est une progression significative par rapport aux précédentes versions de Windows. Pendant son développement, il avait été désigné sous le nom de Windows 4.0, ou par le nom de code de Chicago.

Windows 95 a pour objectif d’intégrer les produits précédents de MS-DOS et de Windows. Windows 95 présente de nombreuses nouveautés par rapport à son prédécesseur, Windows 3.1 : programmation 32 bits, multitâche préemptif, nouvel environnement graphique.

Windows 11 2022 Update et les onglets

Si cette prise en charge des onglets par l’explorateur de fichiers a été annoncée avec Windows 11 22H2, elle demande l’installation d’une mise à jour particulière, « Moment 1 ».

Windows 11 22H2 et la prise en charge des onglets par l'explorateur de fichiers

Windows 11 22H2 et la prise en charge des onglets par l’explorateur de fichiers

Lors de son déploiement Microsoft a expliqué

Améliorations apportées à l’Explorateur de fichiers, y compris l’ajout d’onglets pour vous aider à organiser vos sessions comme vous le faites dans Microsoft Edge. La nouvelle page d’accueil de l’Explorateur de fichiers vous donne un accès rapide à vos fichiers favoris et récents, afin que vous puissiez épingler des fichiers importants pour un accès rapide et facile, y compris même des informations en un coup d’œil sur les actions de vos collègues sur vos fichiers partagés grâce à la puissance de OneDrive et des suggestions personnalisées basées sur votre compte Microsoft 365.

La précédente tentative a eu lieu avec Windows 10 lorsque Microsoft a utilisé une fonctionnalité appelée Sets censée étendre les onglets à l’ensemble du système d’exploitation.

Windows 10 et la prise en charge des onglets par l'explorateur de fichiers

Windows 10 et la prise en charge des onglets par l’explorateur de fichiers

Le projet a cependant été abandonné.

Cet article Windows 11 et les onglets dans l’explorateur de fichiers, une nouveauté âgée de 27 ans ! a été publié en premier par GinjFo.

Hier — 5 décembre 2022Flux principal

Passer de Windows Server 2022 Evaluation à Standard ou Datacenter

5 décembre 2022 à 13:40

I. Présentation

Dans ce tutoriel, nous allons apprendre à passer d'une machine sous Windows Server 2022 Standard Evaluation à Windows Server 2022 Standard ou Datacenter. Autrement dit, on va activer une version d'évaluation de Windows Server de manière à ce qu'elle devienne une version activée et valide, prête pour la production.

Sur son site, Microsoft met à disposition de tout le monde des images ISO d'évaluation de Windows Server 2022, Windows Server 2019, Windows Server 2016, etc... Ce qui est très pratique pour tester le système d'exploitation pendant 180 jours. Toutefois, une fois que la version d'évaluation est expirée, le serveur s'éteint automatiquement au bout d'une heure d'exécution. Pas pratique.

Dans ce cas, et si vous détenez une licence, vous pouvez activer la version d'évaluation de manière à la convertir dans une autre édition de Windows Server.

Windows Server 2022 Evaluation vers Standard

II. Activer Windows Server 2022 Evaluation

Dans les paramètres de la machine, on voit bien l'édition actuelle : Windows Server 2022 Standard Evaluation. Pour cet exemple, j'utilise Windows Server 2022, mais cette procédure s'applique aussi aux autres versions de Windows.

Windows Server 2022 Standard Evaluation

Ouvrez une console en tant qu'administrateur et exécutez la commande ci-dessous en indiquant votre clé de licence pour l'option "/ProductKey".

Dism.exe /Online /Set-Edition:ServerStandard /ProductKey:AAAAA-BBBBB-CCCCC-DDDDD-EEEEE /AcceptEula

Dans cet exemple, on choisit de passer sur une version Standard, mais si vous souhaitez passer sur une version Datacenter, utilisez cette syntaxe :

Dism.exe /Online /Set-Edition:ServerDatacenter /ProductKey:AAAAA-BBBBB-CCCCC-DDDDD-EEEEE /AcceptEula

Parfois, la commande DISM retourne une erreur à la fin, mais ce n'est pas toujours problématique. À la fin de l'exécution de la commande, je vous recommande de redémarrer votre machine si ce n'est pas proposé directement par Dism.

DISM - Windows Server 2022 Evaluation vers Standard

Suite au redémarrage, le système est activé, et en plus, on voit dans les paramètres du système que c'est bien spécifié "Windows Server 2022 Standard". La mention "Evaluation" a disparu !

Activation Windows Server 2022 Evaluation

Pour aller jusqu'au bout de notre idée initiale, on peut vérifier avec Dism quelle est l'édition de Windows Server actuellement utilisée sur la machine locale avec cette commande :

Dism.exe /Online /Get-CurrentEdition

Celle-ci retourne :

Édition actuelle : ServerStandard

Voilà, c'est tout bon ! Désormais, votre serveur tourne sur Windows Server 2022 Standard !

L'article Passer de Windows Server 2022 Evaluation à Standard ou Datacenter est disponible sur IT-Connect : IT-Connect.

Microsoft Word : créer un nouveau raccourci clavier

5 décembre 2022 à 15:35
Par : Nautilus

Tous les utilisateurs affectionnent les raccourcis clavier qui permettent d’accéder à des commandes et fonctions plus rapidement qu’en dégainant la souris. Les combinaisons de touches se révèlent bien pratiques et prouvent le plus souvent votre expertise dans les outils informatiques. Et justement, votre expertise dans votre domaine nécessite parfois des raccourcis clavier auxquels les...

Source

À partir d’avant-hierFlux principal

How Windows 11's Enhanced Phishing Protection guards your password

2 décembre 2022 à 16:14
One of the easier ways to steal a user's credentials is through a convincing fake login page or application. To help combat the constant risk of password theft, Microsoft added enhanced phishing protection in Windows 11 Version 22H2. [...]

Xbox Game Pass : voici les nouveaux jeux vidéo en décembre 2022

2 décembre 2022 à 09:45

Microsoft prépare Noël avec une première grosse vague vidéoludique pour le Xbox Game Pass.  [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Microsoft: KB5020044 makes Task Manager partially unreadable

1 décembre 2022 à 18:28
Microsoft says that parts of the Task Manager might become unreadable for some customers after installing this month's KB5020044 preview update for Windows 11 22H2 systems. [...]

Windows 11 22H2, un bug affecte le Gestionnaire des tâches, solution

1 décembre 2022 à 12:08
Windows 11 22H2 alias Windows 11 2022 Update

Microsoft est à l’origine d’une nouvelle mise à jour cumulative Windows 11, KB5020044. Elle vise les PC sous la version 22H2. Malheureusement tout ne se passe pas comme prévu. Un bug a été découvert. Il affecte un élément crucial de l’OS, le Gestionnaire des tâches.

Le problème est officiel puisque Microsoft confirme que sa dernière mise à jour Windows 11 22H2 rencontre un problème. Elle introduit un bug qui affecte le Gestionnaire des tâches. Il rend illisible le texte. L’information a été publiée sur le portail de support de Redmond.

Elle indique que l’interface utilisateur du Gestionnaire des tâches peut ne pas fonctionner correctement dans certains scénarios. Selon la description du problème, certains éléments visuels de l’interface peuvent être affichés dans des couleurs inattendues. Cela rend alors le texte illisible sous Windows 11 22H2.

Ce problème affecte uniquement les configurations utilisant un jeu de couleurs personnalisé. Si vous utilisez le thème Sombre ou Clair, le problème n’apparait pas.

Windows 11 22H2 et le Gestionnaire des tâches, solution

En attendant un correctif une solution de contournement est proposée. Elle consiste tout simplement à abandonner le profil « Personnalisé » en optant pour les thèmes Sombre ou Clair. Microsoft explique qu’il travaille sur une solution qui sera déployée dans une future mise à jour. La prochaine grande maintenance de l’OS est prévue le 13 décembre prochain.

Il est intéressant de noter que le même bug a été constaté avec la version du canal DEV du programme Windows Insider. Le problème est apparu avec Windows 11 Preview Build 25247 publié il y a quelques semaines. Il est donc surprenant qu’un bug introduit dans le canal « expérimental » du système d’exploitation ait fait son chemin vers la version stable. Les contrôles de qualité exigés par Microsoft sont-ils moins exigeants ?

Windows 11 22H2 rencontre pas mal de soucis. Depuis plusieurs semaines il a été découvert des problèmes avec Windows Hello, Accès direct, Impression et Bureau à distance.

Cet article Windows 11 22H2, un bug affecte le Gestionnaire des tâches, solution a été publié en premier par GinjFo.

Gestionnaire de mots de passe de Microsoft Edge, trois choses à savoir

1 décembre 2022 à 08:06
Microsoft Edge sous macOS

A l’image de Firefox, Microsoft Edge dispose d’un gestionnaire de mot de passe. Comment fonctionne-t-il ? Que faut-il connaitre à son sujet. Voici les trois choses à savoir.

La sécurité en ligne passe par l’utilisation de mots de passe complexes. De plus il est impératif pour chaque compte utiliser des identifiants uniques et longs. Devant ces deux recommandations il devient évident que l’utilisation d’un gestionnaire de mots de passe est le seul moyen de gérer une telle complexité.

Microsoft Edge - Gestionnaire de mots de passe

Microsoft Edge – Gestionnaire de mots de passe

En tant que navigateur dit « moderne », Microsoft Edge s’accompagne de son propre gestionnaire de mots de passe. Du coup sur Internet il n’est plus nécessaire d’utiliser une application tierce. Le navigateur est capable de stocker des identifiants en toute sécurité. Ainsi il peut lors d’une prochaine connexion proposer de remplir à votre place les champs nécessaires pour s’identifier.

Voici trois choses à savoir à ce sujet

Les données sont stockées en local et surtout elles sont chiffrées.

Toutes les informations d’identification enregistrées par Microsoft Edge ne sont pas téléchargées sur un serveur. L’ensemble est stocké en local et protégé à l’aide d’un chiffrement AES.

Si un pirate veut prendre connaissance de ce contenu il va devoir trouver un moyen pour s’introduire dans le PC. Il lui faudra alors dénicher les identifiants administrateurs afin d’avoir accès à tout le contenu. Cependant l’affaire est plus complexe car il ne peut pas accéder aux mots de passe stockés dans un autre compte Edge. La méthode nécessite une connexion pour déchiffrer les informations d’identification.

Microsoft explique

Microsoft Edge stocke les mots de passe chiffrés sur le disque. Ils sont chiffrés à l’aide d’AES et la clé de chiffrement est enregistrée dans une zone de stockage du système d’exploitation (OS). Cette technique est appelée chiffrement local des données. Bien que toutes les données du navigateur ne soient pas cryptées, les données sensibles telles que les mots de passe, les numéros de carte de crédit et les cookies sont cryptées lorsqu’elles sont enregistrées.

Le gestionnaire de mots de passe Microsoft Edge chiffre les mots de passe afin qu’ils ne soient accessibles que lorsqu’un utilisateur est connecté au système d’exploitation. Même si un attaquant dispose de droits d’administrateur ou d’un accès hors ligne et peut accéder aux données stockées localement, le système est conçu pour empêcher l’attaquant d’obtenir les mots de passe en texte brut d’un utilisateur qui n’est pas connecté.

Mots de passe, les extensions peuvent les lire

Par contre si le navigateur est pensé pour protéger l’accès aux mots de passe, une extension compromise peut toujours exposer des informations d’identification. Par exemple un module complémentaire autorisé à lire ce qui se trouve sur une page peut lire et donc enregistrer le mot de passe rempli automatiquement par le navigateur. Dans ce cas un transfert de données peut avoir lieu vers un serveur distant. Le piratage ne concerne par contre que la page ouverte et en cours de consultation.

Face à ce risque la meilleure approche est de ne jamais installer des modules complémentaires et des extensions issus de sources inconnues et non fiables.

Le gestionnaire de mot de passe d’Edge n’utilise pas de mot de passe

Enfin contrairement à une application autonome le gestionnaire de mots de passe de Microsoft Edge n’utilise pas de mot de passe principal. En clair il ne demande pas un identifiant pour pouvoir accéder à son contenu. Selon Microsoft cela a du sens dans un navigateur surtout d’un point de vue “commodité”. Une telle fonction rendrait le remplissage des champs non automatique puisque l’utilisateur devrait avant toute chose fournir le mot de passe principal.

Redmond ajoute

Une fonctionnalité de mot de passe principal (qui authentifie l’utilisateur avant de remplir automatiquement ses données) offre un compromis pratique pour une atténuation plus large des menaces. Elle permet de réduire la fenêtre d’exposition des données contre les logiciels malveillants latents ou les attaquants locaux. Cependant, un mot de passe principal n’est pas une panacée, et les attaquants locaux et les logiciels malveillants dédiés ont diverses stratégies pour contourner la protection d’un mot de passe principal.

Cet article Gestionnaire de mots de passe de Microsoft Edge, trois choses à savoir a été publié en premier par GinjFo.

Microsoft Exchange Server 2019 – Découverte et configuration de l’Autodiscover

30 novembre 2022 à 17:45

I. Présentation

Dans ce tutoriel, nous allons apprendre à configurer le service Autodiscover d'Exchange, correspondant au service de découverte automatique si l'on fait la traduction littéraire. Avant cela, nous verrons quel est l'intérêt de ce service indispensable ou presque.

Cet article s'inscrit dans une suite d'articles au sujet de l'installation et la configuration de Microsoft Exchange Server 2019 :

II. C'est quoi l'Autodiscover ?

Le mécanisme Autodiscover d'Exchange permet de faciliter la détection des paramètres de configuration pour se connecter à une boîte aux lettres hébergée sur un serveur de messagerie Exchange. Autrement dit, lorsqu'un utilisateur va ouvrir Outlook pour la première fois, ce dernier va solliciter le service de découverte automatique pour configurer votre boîte aux lettres sans qu'il soit nécessaire de renseigner les informations sur le serveur (serveur de courrier entrant, serveur de courrier sortant, numéros de ports, etc.).

Cette fonctionnalité incontournable est présente sur les serveurs de messagerie Exchange depuis Exchange Server 2007. L'Autodiscover est utilisable sur différents types d'appareils, que ce soit sur un ordinateur, un smartphone ou une tablette.

III. Configurer l'Autodiscover

Lorsque l'on a configuré les enregistrements DNS (article précédent), on a créé les enregistrements en respectant le modèle suivant :

Type d'enregistrement Nom DNS Valeur Priorité
A mail.domaine.fr Votre IP publique -
CNAME autodiscover.domaine.fr mail.domaine.fr -
MX @ mail.domaine.fr 10

Au final, avec l'ensemble des enregistrements, cela donnait ce résultat :

Exchange - Exemple zone DNS publique

Si l'on regarde cette liste, on constate la présence d'un enregistrement pour l'adresse "autodiscover.floiranburnel.fr" : ce n'est pas anodin. Cet enregistrement est nécessaire au bon fonctionnement de la découverte automatique, et le fait d'utiliser un enregistrement sous la forme "autodiscover.domaine.fr" permet de respecter les bonnes pratiques.

Au final, le point de terminaison de l'Autodiscover est un fichier XML qui devrait être accessible à l'adresse suivante :

https://autodiscover.domaine.fr/Autodiscover/Autodiscover.xml

Toutefois, au-delà de la création de l'enregistrement DNS, une configuration supplémentaire s'impose...

À l'aide d'Exchange Management Shell, exécutez la commande Get-ClientAccessService comme ci-dessous pour visualiser les différentes adresses Autodiscover déclarées au sein de notre serveur de messagerie Exchange.

Get-ClientAccessService | Format-List Identity, AutoDiscoverServiceInternalUri, AutoDiscoverSiteScope

La commande ci-dessus fonctionne avec Exchange Server 2016 et Exchange Server 2019. Sur les versions plus anciennes, utilisez celle-ci :

Get-ClientAccessServer | Format-List Identity, AutoDiscoverServiceInternalUri, AutoDiscoverSiteScope

L'adresse retournée par cette commande n'est pas celle à laquelle on pouvait s'attendre puisqu'elle utilise le nom du serveur sur le domaine local. Dans un environnement avec plusieurs serveurs Exchange ou plusieurs sites, plusieurs lignes peuvent être retournées par cette commande.

Exchange - Get-ClientAccessService - Autodiscover

Désormais, avec la commande Set-ClientAccessService, on va modifier cette URL de manière à utiliser l'enregistrement DNS "autodiscover.florianburnel.fr" qui est un nom DNS qui peut être résolu en interne et en externe (avec deux adresses IP différentes, conformément à la configuration mise en place précédemment). On précise le serveur via le paramètre -Identity. Cela donne :

Set-ClientAccessService -Identity "AZ-EXCHANGE" -AutoDiscoverServiceInternalUri "https://autodiscover.florianburnel.fr/Autodiscover/Autodiscover.xml"

À partir de là, si l'on rappelle la première commande, on peut voir que l'adresse est bien modifiée :

Exchange - Set-ClientAccessService - Autodiscover

Puisqu'il s'agit d'une URL, il faut considérer que c'est lié au serveur Web IIS. De ce fait, à partir d'une console PowerShell ouverte en tant qu'admin, exécutez cette commande pour redémarrer IIS :

iisreset /restart
Attempting stop...
Internet services successfully stopped
Attempting start...
Internet services successfully restarted

Voilà, la configuration est terminée.

IV. Vérifier et tester la configuration Autodiscover

Pour vérifier et tester la configuration que l'on vient de mettre en place, nous avons plusieurs méthodes :

  • Le client de messagerie Outlook
    • Méthode que nous allons voir dans cet article, qui permet de tester directement à partir d'un poste client en conditions réelles
  • Le site testconnectivity.microsoft.com via les serveurs de Connectivité Outlook
    • Disponible sur cette page, mais qui retourne une erreur si le certificat n'est pas reconnu (ce qui est le cas, si vous suivez cette série d'articles)

Exchange - Autodiscover - Connexion Outlook - Etape 3

  • PowerShell avec la commande Test-OutlookWebServices
    • Commande du module ExchangePowerShell, disponible via l'Exchange Management Shell, mais qui implique de configurer le serveur (BackConnectionHostNames) vu qu'on interroge le serveur via la boucle locale - Sinon l'erreur "System.Net.WebException: The remote server returned an error: (401) Unauthorized." est retournée. Peu pratique.

Regardons de plus près la méthode avec Outlook...

Lorsque vous allez ouvrir Outlook, il va essayer de se configurer tout seul comme un grand grâce à l'Autodiscover (il va rechercher un compte de messagerie correspondant à la session Windows puisque l'adresse e-mail est renseignée dans le profil Active Directory). Puisque l'on a part encore vu la configuration du certificat, il y a une alerte de sécurité relative au certificat qui apparaît à l'écran (il faudra cliquer sur "Oui"), comme ceci :

Au final, le compte a été ajouté automatiquement : c'est très pratique ! En toute logique, l'Autodiscover fonctionne et il est correctement configuré.

Pour le vérifier ou éventuellement faire du troubleshooting en cas de problème, on peut Sur l'icône Outlook disponible en bas à droite, effectuez un "CTRL + clic droit" pour que l'entrée "Tester la configuration automatique du courrier" soit visible dans le menu contextuel. Cliquez dessus.

La fenêtre ci-dessous va apparaître. Elle va reprendre automatiquement votre adresse de courrier. Il n'est pas nécessaire de mettre le mot de passe pour tester la connectivité. Décochez toutes les cases sauf "Utiliser la découverte automatique" et cliquez sur "Tester". Basculez sur l'onglet "Journal", et là, vous devez visualiser le statut "Réussite". C'est le signe que l'Autodiscover fonctionne bien !

V. Conclusion

Suite à la lecture de cet article, vous êtes en mesure de configurer l'Autodiscover sur votre serveur Microsoft Exchange Server ! Une question ? Un problème ? Vous pouvez poster un commentaire sur cet article ou venir en discuter sur le serveur Discord de la communauté IT-Connect !

L'article Microsoft Exchange Server 2019 – Découverte et configuration de l’Autodiscover est disponible sur IT-Connect : IT-Connect.

Microsoft fixes Windows 11 22H2 file copy performance hit

30 novembre 2022 à 17:40
Microsoft has addressed a known issue leading to significant performance hits when copying large files over SMB after installing the Windows 11 2022 update. [...]

Stellar Repair for Exchange : récupérer des données dans une base Exchange corrompue

30 novembre 2022 à 08:47

I. Présentation

Dans cet article, nous allons découvrir Stellar Repair for Exchange, un outil qui peut vous "sauver la vie" lorsque vous devez récupérer des données au sein d'une base de données Exchange corrompue. Malheureusement, ce type d'incident peut se produire suite à un incident logiciel ou matériel, comme un défaut sur l'espace de stockage qui héberge la base de données Exchange.

La solution proposée par Stellar permet d'aller plus loin que l'utilitaire natif livré avec Exchange : EseUtil. Cet utilitaire, bien qu'il soit utile pour réparer une base de données corrompue ou effectuer diverses opérations de maintenance sur les bases de données Exchange, n'est pas toujours efficace.

Note : pour rappel, les bases de données Exchange sont au format EDB (Exchange DataBase).

Le logiciel Stellar Repair for Exchange est payant (à partir de 399 euros) et il prend en charge l'ensemble des versions d'Exchange, de la version 5.5 à Exchange Server 2019. Voici les fonctionnalités principales de ce logiciel dont l'objectif est de permettre la restauration de données contenues dans une base Exchange corrompue :

  • Récupérer des messages, des contacts, des calendriers, des tâches et des notes
  • Prendre en charge la récupération de fichiers EDB volumineux
  • Exporter les boîtes aux lettres restaurées vers un serveur Exchange ou Office 365 (Exchange Online)
  • Sauvegarder les fichiers en tant que fichier PST, MSG, EML, RTF, HTML et PDF

Vous pouvez le télécharger pour l'essayer à partir du lien suivant :

L'éditeur Stellar propose des outils de récupération de données pour les particuliers et les entreprises, avec un ensemble d'outils adaptés aux serveurs de messagerie Microsoft Exchange Server. Dans un article précédent, je vous ai déjà parlé du logiciel "Stellar Converter for EDB".

II. Installation de Stellar Repair for Exchange

Le logiciel de Stellar travaille sur une base de données Exchange démontée et hors ligne. Cela signifie que le logiciel peut être installé sur le serveur Exchange ou sur une autre machine, à condition que le fichier EDB soit accessible. Dans cet exemple, j'installe le software sur un serveur Exchange Server 2019.

Pour rappel, à partir du Centre d'administration Exchange, vous pouvez démonter une base de données via : Serveurs > Bases de données > Sélectionner la base de données > Démonter.

Exchange - Démonter une base de données

Après avoir téléchargé l'installeur, il faut lancer l'installation. La première bonne nouvelle, c'est que la langue française est disponible. Pour l'installation, il suffit de quelques clics, en laissant les options par défaut.

Installation de Stellar Repair for Exchange

C'est tout pour l'installation !

III. Utilisation de Stellar Repair for Exchange

Après l'installation, lorsque vous ouvrez l'application, vous êtes invité à choisir l'emplacement du fichier EDB à analyser. Si vous ne savez pas où est stocké ce fichier, cliquez sur "Rechercher" pour que l'application effectue une recherche à votre place.

Stellar Repair for Exchange - Etape 1

L'étape suivante consiste à choisir un mode d'analyse. Soit une analyse rapide, soit une analyse complète. Il vaut mieux essayer le mode rapide pour commencer, et s'orienter vers l'analyse complète si la première méthode ne donne pas de résultats satisfaisants. Sur une même base, il est possible de faire autant d'analyses que nécessaire.

Stellar Repair for Exchange - Etape 2

Une fois l'analyse terminée, les données récupérées sont visibles dans l'interface du logiciel. Pour les personnes habituées à manipuler la suite Microsoft Office et plus particulièrement Outlook, l'application est facile à prendre en main. Sur la gauche, la liste des boîtes aux lettres récupérées est visible, tandis qu'en bas, on peut naviguer entre le courrier, le courrier, les contacts, les tâches, etc... Comme on le fait dans Outlook.

Lorsque l'on s'intéresse aux boîtes aux lettres, l'outil offre la possibilité à l'administrateur de visualiser les boîtes aux lettres activées ou désactivées, les boîtes aux lettres partagées, ainsi que les boîtes aux lettres du système et les dossiers publics.

Stellar Repair for Exchange - Etape 3

Lorsque l'on navigue dans les données au travers de l'application Stellar, on est en phase de prévisualisation des données. La prévisualisation des données est disponible pour chaque section (contacts, e-mails, calendriers, etc.) et pour chaque compte identifié dans la base de données.

Stellar Repair for Exchange - Calendrier

L'application "Stellar Repair for Exchange" est capable d'exporter les données pour un seul compte ou pour un ensemble de comptes.

Stellar Repair for Exchange - Sauvegarder les données

Pour exporter les données récupérées au sein de la base de données corrompue, vous avez le choix entre plusieurs destinations :

  • Un serveur Exchange en ligne
  • Un environnement Office 365
  • Un fichier au format PST
  • Un dossier de messagerie "Public" (Exchange ou Office 365)
  • Un fichier MSG, EML, RTF, PDF ou HTML (pour les boîtes aux lettres)

Stellar Repair for Exchange - Choix de la destination

 

Si l'on prend l'exemple d'un serveur Exchange ou d'Office 365 comme destination, il sera nécessaire de déclarer un compte de messagerie (configuré dans Outlook) avec des droits d'administrateur Exchange sur la machine où l'application Stellar est installée pour que la récupération des données soit possible. Ensuite, il faut s'authentifier comme le montre la copie d'écran ci-dessous.

Une fois l'authentification réussie, il faudra effectuer la correspondance entre les boîtes aux lettres de la base corrompue et celles de la base en ligne. Ainsi, le logiciel sera capable de restaurer les éléments au bon endroit. C'est obligatoire d'effectuer cette correspondance (en mode automatique ou manuel) et l'application est capable de créer une boîte aux lettres si elle n'existe pas (vous définissez le nom complet, l'adresse e-mail, le mot de passe, ainsi que la database cible). Cette étape est appelée "Cartographier les boîtes aux lettres".

Lors de cette étape, l'administrateur peut aussi configurer la priorité des différentes boîtes aux lettres. Ainsi, les boîtes aux lettres critiques peuvent être traitées en priorité. Malgré tout, la restauration des données n'est pas effectuée boîte aux lettres par boîte aux lettres : l'application est capable de traiter plusieurs boîtes aux lettres en parallèle (cela est visible en temps réel lorsque l'on visualise la progression de la tâche). Voici un exemple :

Stellar Repair for Exchange - Cartographie

L'option "Appliquer les filtres" est intéressante également, car elle permet d'exclure certains messages, tels que les e-mails indésirables et les e-mails supprimés, ainsi que certains expéditeurs, dans le but de gagner du temps lors de la récupération des données.

Quand tout est configuré, l'opération doit être lancée en cliquant sur le bouton "Exporter" en bas à droite. Une fois l'opération terminée, l'application indique un compte-rendu afin de préciser à l'administrateur s'il y a eu des problèmes avec certaines boîtes aux lettres.

Il ne reste plus qu'à vérifier les données sur la base en production, et réessayer de relancer sur les éléments en cas d'erreurs. Il faut aussi garder à l'esprit qu'il y a un mode qui permet d'effectuer une recherche plus approfondie sur la base.

IV. Conclusion

Stellar Repair for Exchange est une application aboutie et simple à utiliser. En pratique, elle est efficace et grâce aux différentes options, on peut configurer finement la tâche de restauration de données. Même si l'on aimerait ne jamais avoir recours à cette application, lorsqu'un incident se produit, elle peut clairement vous sauver la mise d'autant plus si l'utilitaire EseUtil se montre inefficace dans la réparation d'une base Exchange.

Je n'irais pas jusqu'à dire qu'il est possible d'utiliser cette application pour migrer d'Exchange on-premise à Office 365, mais le fait que le logiciel prenne en charge diverses destinations pour la restauration des données, ouvre des possibilités. Même si l'application est relativement simple à utiliser, sachez qu'il existe une documentation officielle, accessible en ligne et en français (voir cette page) qui est là pour vous accompagner également.

Si vous avez déjà utilisé ce logiciel et que vous souhaitez faire un retour d'expérience, n'hésitez pas à poster un commentaire sur cet article !

L'article Stellar Repair for Exchange : récupérer des données dans une base Exchange corrompue est disponible sur IT-Connect : IT-Connect.

Windows 11 build 25252 quoi de neuf ? La barre des tâches évolue

30 novembre 2022 à 00:01
Preview de Windows 11 publiée dans la cadre du programme Windows Insider

Microsoft propose depuis quelques heures une nouvelle version « Preview » de Windows 11. Déployée au travers du programme Windows Insider, cette build s’adresse aux PCs inscrits sur le canal DEV.

Selon sa note de version, nous avons deux grands changements. L’un des faits les plus marquants concerne la barre des tâches et plus particulièrement l’icône réseau. Elle évolue et devient dynamique.

Windows 11 Build 25252 – Nouvelle icone réseau avec connexion VPN active

Windows 11 Build 25252 – Nouvelle icone réseau avec connexion VPN active

En clair en cas d’utilisation d’un service VPN, l’icône s’enrichit d’un petit bouclier. Ce n’est pas une nouveauté puisque le code pour l’activer était connu depuis quelques temps maintenant. Cette évolution est désormais officielle si bien qu’elle sera probablement disponible prochainement auprès du grand public. La firme explique

Nous avons ajouté un statut VPN instantané dans la barre d’état système lorsque vous êtes connecté à un profil VPN reconnu. L’icône VPN, un petit bouclier, sera superposée dans la couleur d’accentuation de votre système sur la connexion réseau active.

La deuxième avancée proposée concerne là encore la barre des tâches. Comme vous le savez Windows 11 introduit plusieurs changements à ce niveau dont un nouveau look avec des icônes centrées et non plus alignées sur le gauche (Une option permet cependant de retrouver cette disposition). Depuis le lancement du système d’exploitation Microsoft travaille autour de la barre des tâches pour peaufiner son expérience.

Avec cette build 25252 de nouvelles options pour la zone de recherche sont proposées. Différentes idées sont en tests dont un nouveau design rectangulaire.

Windows 11 Build 25252 – Différentes approches pour le champ recherche de la barre des tâches

Windows 11 Build 25252 – Différentes approches pour le champ recherche de la barre des tâches

La firme explique

Dans cette version, nous continuons à essayer différents traitements pour l’apparence de la recherche dans la barre des tâches. Nous sommes ravis d’apprendre de vos commentaires à ce sujet, alors s’il vous plaît laissez-nous savoir ce que vous pensez via le Feedback Hub et si vous voyez les différents traitements sur votre PC. Les initiés qui obtiennent cette expérience auront la possibilité de modifier le traitement de la recherche dans la barre des tâches dans les paramètres sous Paramètres > Personnalisation > Barre des tâches > Éléments de la barre des tâches.

Windows 11 build 25252, note de version

 

En parallèle à tout ceci cette Preview propose des correctifs et différentes optimisations. Nous sommes par contre sur le canal DEV et des problèmes connus sont de la partie. Par exemple dans certains cas les Widgets ne sont pas disponibles tandis qu’un clic peut engendrer un crash de l’explorateur.exe. Il n’y a pas de solution hormis repasser sur la version précédente de Windows 11.

De plus d’autres problèmes critiques sont avancés dont des bugs audios et des plantages. Vous trouverez tous les détails en fin d’article.

Fixes

[Taskbar & System Tray]

  • Fixed an explorer.exe crash when using Alt+F4 with the show hidden icons flyout in the system tray open.
  • Fixed multiple explorer.exe crashes impacting system tray performance.
  • Updated the battery icon’s tooltip to let you know if your device is charging slowly.
  • Made a small refinement for tablet-optimized taskbar users to make it a bit easier to expand the taskbar without invoking the Start menu.
  • Fixed an issue which could lead to the taskbar jump lists and preview thumbnails not appearing in the correct position for Insiders with 2 in 1 PCs.

[Start menu]

  • We fixed an issue causing folders in Start menu to not open on the first try.

[Other]

  • Fixed an issue causing some Insiders to see a bugcheck with the error SYSTEM_SERVICE_EXCEPTION after upgrading to the previous flight.
  • Fixed an issue which was causing certain apps (including Media Player) to crash when playing media in the background in recent flights.
  • Fixed an issue which could lead to your PC going to sleep although it was configured to not sleep.
  • Fixed an issue where network-to-local copying (for example, when copying a file from a network share) was slower than expected from some users.

NOTE: Some fixes noted here in Insider Preview builds from the Dev Channel may make their way into the servicing updates for the released version of Windows 11.

Known issues

[General]

  • [NEW] Under certain circumstances, Widgets may appear missing for a small subset of Windows Insiders causing explorer.exe to crash in a loop after upgrading to this build. If it is missing, you can install it here. We recommend doing this before you upgrade. If you upgrade and are impacted, please follow these steps for rolling back the build.
  • [NEW] There is an issue in Build 25247+ causing some Insiders to not able to view certain secondary drives – this may also affect other PCI devices. The device shows as having an error in Device Manager. We are working on a fix, once you upgrade to a build with the fix it should be functional again.
  • We’re looking into reports that audio stopped working for some Insiders after upgrading to the latest flights.
  • We’re investigating reports of crashes with a few different apps and games in recent builds.
  • We’re working on the fix for an issue causing various UI elements in apps appear to disappear and reappear sometimes in recent builds.

[Taskbar & System Tray]

  • The taskbar is sometimes cropped in half when using the tablet-optimized taskbar.
  • [NEW] We’re working on the fix for an issue causing the Bluetooth section of Quick Settings to crash starting with the previous flight. If you are impacted, please use the Settings > Bluetooth & Devices for the time being instead.

[Search on the Taskbar]

  • For certain files ending with .cmd, .exe or .bat you will need to press backspace after typing before you will see results.

The following known issues only apply for Windows Insiders who received one of the different treatments for how search looks on the taskbar as mentioned above in this blog post:

  • [NEW] When you change your primary monitor, for example by plugging an external display in, you will see a search box that appears to be floating on the desktop. You can fix this issue by going into Personalization > Taskbar > Search and toggling the setting.
  • [NEW] When using multiple monitors, the search box is not visible on the non-active monitor when the search flyout is open. This is only present when “Show my taskbar on all displays” is enabled.
  • [NEW] When you click on the search box on taskbar, the search box will momentarily flash before the Search flyout shows up
  • [NEW] In right-to-left display languages like Arabic, there are layout issues with the text in the search box on taskbar.
  • [NEW] Some Japanese IME candidate items are clipped inside the search box on taskbar.

[Task Manager]

  • Filtering by publisher name does not match correctly on the Processes page.
  • Some services may not show in the Services page after filtering is applied.
  • If a new process is starting while a filter is set, then that process may appear for a split second in the filtered list.
  • Some dialogs may not render in the correct theme when applied from Task Manager Settings page.
  • The data content area of the Processes page may flash once when theme changes are applied in the Task Manager Settings page.
  • There’s an issue we’re investigating where Task Manager isn’t displaying light and dark content correctly, leading to unreadable text. This happens when you have your mode in Settings > Personalization > Colors set to Custom – as a workaround for the time being, please switch it to Light or Dark.
  • The Startup apps page in Task manager does not list any apps for some Insiders. If you are impacted, please use Settings > Apps > Startup for the time being.

[Widgets]

  • In right-to-left display languages like Arabic, content animates out of view before the widgets board resizes when clicking to expanded view of the widgets board.

Cet article Windows 11 build 25252 quoi de neuf ? La barre des tâches évolue a été publié en premier par GinjFo.

Windows 11 KB5020044 preview update released with 25 changes

29 novembre 2022 à 20:59
Microsoft has released the November optional KB5020044 preview cumulative update for all editions of Windows 11, version 22H2. [...]

Inscrivez-vous à l’événement Windows Server Summit 2022

29 novembre 2022 à 10:29

Le mardi 6 décembre se déroulera l'événement annuel Windows Server Summit ! Pour cette quatrième édition, Microsoft vous propose de profiter de sessions de démos sur l'univers de Windows Server 2022 et d'Azure !

Microsoft a fait l'annonce de cet événement virtuel se déroulera entièrement en ligne, et il est prévu pour le mardi 6 décembre à 18h00 (heure française). Vous pouvez vous inscrire gratuitement à partir de ce lien, en complétant le formulaire d'inscription.

Il s'agit d'un événement assez court puisque sa durée est de 90 minutes, mais il devrait être riche en information technique : Microsoft évoque des sessions techniques de niveau 200. L'objectif étant de mettre en avant Windows Server 2022 mais également des services de gestion d'infrastructure rattachés au Cloud Azure.

Pour être plus précis sur le programme de l'événement, voici les détails fournis par la firme de Redmond :

  • Conseils pour sécuriser et gérer votre infrastructure avec Azure Arc, Windows Admin Center et Azure Automanage
  • Comment optimiser vos serveurs Windows, notamment en les modernisant avec les nouvelles versions, en revoyant vos paramètres de sécurité et en améliorant les partages de fichiers.
  • Comment intégrer les fonctionnalités d'Azure dans votre environnement sur site ?
  • Les nouvelles fonctionnalités de Windows Server 2022 (et un aperçu de ce qui est à venir)
  • Des mises à jour sur les programmes, les offres et les certifications pour vous aider à commencer la modernisation.

N'hésitez pas à vous inscrire à cet événement ! 🙂

L'article Inscrivez-vous à l’événement Windows Server Summit 2022 est disponible sur IT-Connect : IT-Connect.

Microsoft Defender boosts default protection for all enterprise users

29 novembre 2022 à 15:59
Microsoft announced that built-in protection is generally available for all devices onboarded to Defender for Endpoint, the company's endpoint security platform. [...]
❌