FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 16 septembre 2021Flux principal

Activer/désactiver TPM sur Windows 10, 11 et dans le BIOS de son PC

5 novembre 2020 à 10:28

TPM (Trusted Platform Module) est une puce intégrée à la carte mère de votre ordinateur qui permet de sécuriser votre appareil.

Ainsi, Windows 10 utilise largement le module de plateforme sécurisée (TPM) et l'intègre profondément dans le système Windows pour ses améliorations de sécurité telles que Device Guard et Windows Hello for Business.
Enfin on peut l'utiliser pour chiffrer son disque avec BitLocker et éviter de devoir saisir un mot de passe complexe à chaque démarrage.

Dans Windows 11, TPM fait partie de la configuration minimale requise.

Dans cet article, vous allez voir comment activer et désactiver TPM depuis Windows 11 ou Windows 10.
Vous pouvez aussi être amener à vider TPM avant de vendre votre PC.
Enfin comment vérifier si TPM est actif.

Activer/désactiver TPM sur Windows 10 et dans le BIOS de son PC

Comment vérifier si TPM est activé dans Windows 10 ou Windows 11

Comment activer/désactiver TPM dans le BIOS

Activer TPM dans le BIOS de son PC

Comme tout configuration liée au matériel, vous pouvez activer ou désactiver TPM depuis dans les paramètres du BIOS de votre PC.
Ensuite vous pourrez l'activer dans Windows 10.
En règle générale, l'option TPM est activée par défaut mais je vous donne la procédure au cas où elle ne l'est pas.

Le contenu et l'accès au BIOS du PC diffèrent selon la marque (ASUS, Dell, HP, etc).
Ainsi, il faut chercher dans les options avancées (Advanced) et dans la partie Security ou Trusted Computing.
Ensuite pensez à quitter le BIOS en sauvegardant avec l'option exit & save.

Suivez ce guide complet pour ouvrir le BIOS de votre PC :

ASUS ou ASUSROG

  • Ouvrez le BIOS de votre PC ASUS
  • Par exemple sur un PC ASUS, il faut se rendre dans les options avancées du BIOS.
  • Puis cliquez sur Advanced
  • Cherchez l'option Trusted Computing
  • Activez TPM Support et TPM State en le passant sur (Enable)
  • Enfin allez dans le menu Exit pour sauvegarder (saves) et quitter (exit)
Activer TPM sur un PC ASUS
Activer TPM sur un PC ASUS
Bravo ! vous avez réussi à activer TPM dans le BIOS d'un PC ASUS.

HP

  • Ouvrez le BIOS de votre PC HP
  • Rendez-vous ensuite dans le menu Security
  • Activez TPM Support et TPM State en le passant sur (Enable)
  • Enfin enregistrez les modifications et quitter depuis le menu Exit
Activer TPM sur un PC HP
Bravo ! vous avez réussi à activer Le module de plateforme sécurisée (TPM) dans le BIOS d'un PC HP.

Lenovo

Pour vérifier si le module de plateforme sécurisée (TPM) est bien actif sur un PC Lenovo.

  • Ouvrez le BIOS de votre PC Lenovo
  • Rendez-vous ensuite dans le menu Security
  • Vous trouverez alors les options Security Chip
  • Dans l'exemple ci-dessous Security Chip Selection doit être réglé sur Discrete TPM.
Activer TPM sur un PC Lenovo
Bravo ! vous avez réussi à activer TPM dans le BIOS d'un PC Lenovo.

MSI

Toutes les cartes mères MSI ne supportent pas TMP 2.0 : Liste complète de cartes mères supportant le module TPM 2.0 (PDF)

Voici comment activer les support TPM sur un PC MSI

  • Accédez au BIOS de votre PC MSI
  • Puis cliquez sur Advanced
  • Cherchez l'option Trusted Computing
  • Dans cette dernière Security Device Support doit être activé (Enable)
  • Puis allez dans le menu Exit pour sauvegarder (saves) et quitter (exit)
Activer TPM sur un PC MSI

Pour activer TMP sur les BIOS de PC de bureau MSI :

  • Se rendre dans le menu Settings > Security > Trusted Computing
  • Pour Activer TPM 2.0, réglez TPM Device Selection sur PTT
  • Puis appuyez sur ESC pour quitter le BIOS et enregistrez les mdofications
Activer TMP sur les BIOS de PC de bureau MSI
Bravo ! vous avez réussi à activer TPM dans le BIOS d'un PC MSI.

Gigabyte

Les cartes mères et BIOS à base de Gigabyte suivent la même logique pour activer TMP.

Activer TMP sur Gigabyte
  • Réglez TMP Support sur Enable
  • TPM State sur Enabled
  • Appuyez sur la touche F10 pour enregistrer et quitter le BIOS du PC
Activer TMP sur Gigabyte

Sur un PC Lenovo

Enfin un dernier exemple pour activer TPM sur un PC Lenovo ThinkPad :

  • Accédez au BIOS de votre PC Lenovo
  • Puis à gauche cliquez sur le menu Security
  • A droite, cliquez sur Security Chip
Comment activer TMP sur PC Lenovo
  • Vérifiez que Security Chip Type est sur TPM 2.0
  • Ensuite que l'option en dessous Security Chip est bien activée sinon activez la
  • Enfin appuyez sur F10 pour enregistrer les modifications du BIOS et le quitter
Comment activer TMP sur PC Lenovo

Depuis les sécurité de Windows 10

Ensuite, vous pouvez être amener à désactive le module de plateforme sécurisée.
Cela se fait dans les sécurité de Windows.

  • Ouvrez les sécurités de Windows depuis l'icône bouclier en bas à droite
  • Puis allez dans le menu Sécurité des appareils
  • Ensuite en bas, cliquez sur Résolution des problèmes du processeur de sécurité
Activer TPM depuis les sécurités de Windows 10
  • Ensuite cliquez sur le bouton Désactiver/activer le module de plateforme sécurisé
Attention, désactiver TPM sur un PC avec un disque chiffré par BitLocker peut entraîner une perte de données.
Assurez-vous d'avoir des sauvegardes et de savoir ce que vous faites.
Activer TPM depuis les sécurités de Windows 10
Bravo ! vous avez réussi à activer ou désactiver le module de plateforme sécurisée (TPM) sur Windows 10.

Activer le module de démarrage sécurisé TPM depuis gpedit.msc

L'éditeur de stratégie de groupe local (gpedit.msc) vous permet aussi de modifier la configuration de démarrage utilisant la technologie TPM.

Pour Activer le module de démarrage sécurisé TPM depuis gpedit.msc :

  • Sur votre clavier appuyez sur la touche
    + R
  • Dans la fenêtre exécutez, saisissez gpedit.msc puis OK.
  • Depuis l'éditeur de stratégies du groupe locale, déroulez à gauche : Configuration de l'ordinateur > Modèles d'administration > Composants Windows > Chiffrement de lecteur BitLocker > Lecteurs du système d'exploitation
  • A droite, double-cliquez sur Exiger une authentification supplémentaire démarrage.
Activer le module de démarrage sécurisé TPM depuis gpedit.msc

Comment vider TPM

Avant de vendre votre PC, il est préférable d’effacer le TPM en toute sécurité sur un ordinateur dont vous êtes sur le point de vous débarrasser.
Aindi, si vous utilisez BitLocker pour chiffrer le disque afin d'effacer les anciens lecteurs SSD, vous devrez effacer le TPM pour détruire la clé de chiffrement afin que personne ne puisse la récupérer.

Enfin parfois avant de réinstaller Windows 10 sur son SSD, on peut avoir besoin de supprimer les clés TPM.

Voici comment faire :

Clear-TPM

L’article Activer/désactiver TPM sur Windows 10, 11 et dans le BIOS de son PC est apparu en premier sur malekal.com.

Windows 10 21H2, derniers tests avant le lancement

16 septembre 2021 à 10:25

Windows 10 21H2 franchit une nouvelle étape. Microsoft propose son système d’exploitation aux administrateurs informatiques. Le lancement est proche

The post Windows 10 21H2, derniers tests avant le lancement appeared first on GinjFo.

Windows 10 : se déconnecter d’un réseau Wi-Fi

16 septembre 2021 à 10:00
Par : La Méduse

Bien qu’une connexion Internet soit plus rapide en Ethernet qu’en Wi-Fi, avec la fibre et un bon routeur, le Wi-Fi est plus que correct. La très grande majorité des utilisateurs utilise d’ailleurs le Wi-Fi puisqu’il a l’avantage de la mobilité. Lorsque vous souhaitez faire certaines manipulations sans Internet sans pour autant désactiver le Wi-Fi ou activer le mode avion...

Source

Hier — 15 septembre 2021Flux principal

Windows 10 et le Patch Tuesday de septembre 2021, tous les détails

15 septembre 2021 à 14:54

Le Patch Tuesday de septembre 2021 donne naissance à plusieurs mises à jour cumulatives Windows 10. Elles corrigent des failles de sécurité

The post Windows 10 et le Patch Tuesday de septembre 2021, tous les détails appeared first on GinjFo.

Microsoft met enfin un terme à PrintNightmare, son cauchemar de l'été

15 septembre 2021 à 14:25

À l'occasion du patch tuesday de septembre, Microsoft a corrigé la dernière vulnérabilité de PrintNightmare. L'exploitation de cette faille permettait de modifier les appareils Windows à distance. [Lire la suite]

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

L'article Microsoft met enfin un terme à PrintNightmare, son cauchemar de l’été est apparu en premier sur Numerama.

Comment générer un fichier d’informations système (MsInfo32) sous Windows

15 septembre 2021 à 09:46

Windows inclut un outil appelé Microsoft System Information (Msinfo32.exe).
Cet outil rassemble des informations sur votre ordinateur et affiche une vue complète de votre matériel, de vos composants système et de votre environnement logiciel, que vous pouvez utiliser pour diagnostiquer les problèmes informatiques.
Enfin il vous permet aussi de générer un fichier d'informations système au format NFO.
Très utile pour partager les problèmes ou configuration en vue d'un dépannage.

Ce tutoriel vous explique comment générer un fichier d'informations système (MsInfo32) sous Windows.

Comment générer un fichier d'informations système (MsInfo32) sous Windows

Comment générer un fichier d'informations système (MsInfo32) sous Windows

Depuis l'interface des informations systèmes

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Tapez MSInfo32 et appuyez sur Entrée. Une fenêtre d'informations système s'affiche.
  • Dans la fenêtre Informations système, cliquez sur Fichier
  • Dans le menu déroulant, cliquez sur Enregistrer
Comment générer un fichier d'informations système (MsInfo32) sous Windows
  • Une fenêtre de destination du fichier s'affiche.
  • Sélectionnez l'emplacement où vous souhaitez enregistrer le fichier. Choisissez un emplacement où vous pouvez facilement trouver le fichier, comme votre bureau.
  • Nommez le fichier MSInfo32 en le tapant dans le champ Nom de fichier.
  • Cliquez sur Enregistrer.
Comment générer un fichier d'informations système (MsInfo32) sous Windows
  • Le processus d'exportation commence et peut prendre plusieurs minutes
Comment générer un fichier d'informations système (MsInfo32) sous Windows
  • Cliquez avec le bouton droit sur le fichier .nfo, puis cliquez sur Envoyer vers et sélectionnez Dossier compressé (zippé).
  • Localisez le fichier ZIP et joignez-le à votre réponse de ticket. Le fichier zip sera au même emplacement que vous avez enregistré le fichier MSInfo32.

Avec la commande MSInfo32

La commande MSInfo32 permet aussi de créer un rapport et bien d'autres actions comme :

  • Utiliser les informations système à partir d'un fichier de commandes ;
  • Créer des fichiers .nfo ou .txt contenant des informations provenant de catégories spécifiées ;
  • Ouvrir les informations système et n'afficher que des catégories spécifiques ;
  • Enregistrer un fichier sans avertissement (sans ouvrir les informations système) ;
  • Démarrer les informations système connectées à un ordinateur distant ;
  • Créer un raccourci ouvrant les informations système dans une configuration communément utilisée.

Elle est donc très utile pour intégrer dans un script batch ou pour filtrer les catégories à utiliser dans le rapport.

Le paramètre /nfo permet d'indiquer l'emplacement du fichier rapport à créer :

msinfo32 /nfo C:\TEMP\TEST.NFO

On peut aussi utiliser le paramètre /categories pour filtrer sur les catégories à utiliser dans le rapport.
Par exemple, pour afficher les informations du résumé du système et créer un fichier .nfo appelé syssum.nfo, qui contient des informations dans la catégorie Résumé du système, tapez :

msinfo32 /nfo syssum.nfo /categories +systemsummary

Pour créer un fichier .NFO dans le dossier C:\TEMP, nommé CONFLITS.NFO et contenant des informations concernant les conflits de ressources, tapez :

msinfo32 /nfo C:\TEMP\CONFLITS.NFO /categories +componentsproblemdevices+resourcesconflicts+resourcesforcedhardware
Comment générer un fichier d'informations système (MsInfo32) sous Windows

Liens

L’article Comment générer un fichier d’informations système (MsInfo32) sous Windows est apparu en premier sur malekal.com.

Comment connaître les caractéristiques de son PC avec les informations système de Windows

15 septembre 2021 à 09:46

Les informations système de Windows est un outil très pratique et simple pour récapituler toute la configuration, caractéristiques de votre PC.
On peut très facilement lister les logiciels installés et la configuration logicielle comme la version de Windows ou les pilotes installés.
Du côté hardware, msinfo32 est aussi capable de lister tous les périphériques matériels de votre PC : processeur, carte graphique, carte Audio, ....

Dans ce tutoriel, je vous montre comment connaître les caractéristiques de son PC avec les informations système de Windows.

Comment connaître les caractéristiques de son PC avec les informations système de Windows

Comment connaître les caractéristiques de son PC avec les informations système de Windows

Pour ouvrir l'outil d'informations systèmes, suivez ce tutoriel, vous y trouverez aussi une présentation générale :

Comment savoir quel processeur est présent sur son PC

Le processeur est le composant le plus important de votre PC puisqu'il effectue les calculs pour le fonctionnement des applications, matériel de votre PC.
Il faut donc connaître le type de processeur installé sur votre PC pour savoir si vous pouvez installer la dernière version de Windows, si votre PC répond à la configuration requise pour faire tourner un jeu, etc.

  • Ouvrez l'outil d'informations système
  • Restez dans les résumés système
  • Puis à droite cherchez Processeur. Le modèle du CPU s'affiche, par exemple ici un Intel i7-4790 avec 4 coeurs
Comment savoir quel processeur est présent sur son PC

Pour plus de détails sur votre CPU, comme les jeux d'instructions, architectures et bien d'autres, utilisez le logiciel gratuit CPU-Z :

Comment connaître la quantité de mémoire RAM installée sur son PC

La mémoire RAM stocke les données du système d'exploitation et des applications.
Le processeur pioche dans ces données pour effectuer les calculs.
Ainsi, plus vous avez de mémoire RAM, plus vous pouvez faire tourner d'applications en même temps ou d'application gourmande comme Photoshop ou un jeu vidéo.
Il est donc important de connaître la quantité de mémoire RAM présente dans le système.

L'outil d'information système donne facilement cette caractéristique :

  • Accédez à aux informations système
  • Puis restez dans les résumés système
  • Ensuite à droite cherchez vers la fin Mémoire physique (RAM) installée. Vous pouvez alors avoir 4, 8, 16, 32 Go de RAM
Comment connaître la quantité de mémoire RAM installée sur son PC

Comment connaître le modèle et type de carte mère de son PC

La carte mère est le socle de votre PC, elle permet de faire tourner et communiquer tous les composants comme le processeur, la mémoire, carte graphique, périphérique de stockage.
Elle fournit aussi le BIOS et certains composants comme TPM.
Le modèle de la carte mère vous permet de savoir si vous pouvez mettre à niveau votre PC.

  • Accédez à aux informations système
  • Puis restez dans les résumés système
  • Cherchez à droite Fabricant de la carte de base et Produit de la carte de base

Comment savoir si le PC est en UEFI ou BIOS Legacy

UEFI est le dernier standard et norme de BIOS qui ouvrent la porte au Secure boot, TPM et d'autres mécanismes de sécurité.
Mais on peut configurer un BIOS UEFI en mode Hérité/Legacy pour une rétro compatibilité en activant CSM.
L'outil d'information système peut indiquer le mode BIOS depuis les résumés du système.

  • Ouvrez l'outil d'informations système
  • Puis à gauche cliquez le résumé système
  • Ensuite vérifiez la ligne Mode BIOS. Lorsque le BIOS est en UEFI, ce dernier est indiqué
Comment vérifier si votre ordinateur est en UEFI ou BIOS Hérité/Legacy

  • Mais lorsque le BIOS est configuré en mode Legacy/Hérité, le Mode BIOS indique hérité.
Comment vérifier si votre ordinateur est en UEFI ou BIOS Hérité/Legacy

Comment savoir si le Secure boot est activé

Le Secure boot ou démarrage sécurisé est un composant de sécurité importante des PC UEFI.
Cela permet d'assurer l'intégrité du boot et protéger contre la compromission par des logiciels malveillants.

  • Accédez à l'outil d'informations système
  • Puis à gauche cliquez le résumé système
  • Ensuite à droite, vérifiez que Etat du démarrage sécurisée est bien sur Activé
Vérifier si le Secure boot (démarrage sécurisé) est activé pour installer Windows 11

Comment savoir si TMP 2.0 est activé sur son PC

TPM est un composant de sécurité présent sur les cartes mères des PC UEFI.
Elle est l'axe principale du Secure boot mais aussi de composants de sécurité de Windows comme Windows Defender Guard.

Pour savoir si votre PC est compatible TMP 2.0 ou si TPM est activé sur votre PC :

  • Accédez aux informations système de Windows
  • Déroulez Ressources Matérielles > Mémoire
  • Vérifier si en bas à droite Module de Plateforme sécurisée 2.0 est présent
Vérifier si TPM 2.0 est activé pour installer Windows 11

Comment connaître le modèle de carte graphique

La carte graphique est un composant important pour les gamers puisqu'elle calcul le rendu graphique et images pour les envoyer vers la sortie écran.
La puissance et la quantité de mémoire vidéo est importante.
Pour connaître le type de carte graphique :

  • Accédez à l'outil d'informations système
  • Déroulez Composants > Affichage
  • A droite, la ou les cartes graphiques s'affichent avec le nom, modèle et fabricant. Vous obtenez aussi le nom du pilote, le nombre de couleurs et résolutions écran supportées
Comment connaître le modèle de carte graphique

Comment connaître les disques HDD ou SSD présents sur le PC

Voici comment lister les disques dur, partitions et volumes de disque :

  • Ouvrez les informations système de Windows
  • Déroulez Composants > Stockage > Disque
  • A droite les informations de disque avec le modèle, taille de secteur, taille des volumes et partitions s'affichent

Comment connaître la carte réseau Ethernet ou WiFi installés sur le PC

La carte réseau permet de vous connecter au réseau LAN ou internet.

  • Accédez à l'outil d'informations système
  • Déroulez Composants > Réseau > carte
  • Dans le volet de droite, la liste des interfaces réseaux avec le nom et modèle comme RealTek PCI Ethernet, Qualcomm Wireless, ...

Comment connaître la carte audio installée sur son PC

La carte Audio gère tous les sons et effets sonores de votre PC.
Pour connaître le modèle de carte audio :

  • Accédez à l'outil d'informations système
  • Déroulez Composants > Périphériques Audio
  • A droite le nom, modèle et type de carte son s'affiche comme Realtek Audio, AMD High Definition Audio, NVidia Virtual Audio

Comment vérifier si VBS, virtualisation et protection DMA sont activées

Enfin les informations systèmes vous permettent de déterminer si la protection DMA, la sécurité basée sur la virtualisation (VBS) sont activées.

On trouve cela à la fin du résumé système avec les propriétés :

  • Sécurité basée sur la virtualisation
  • Propriétés de sécurité requises pour la sécurité basée sur la virtualisation
  • Services en cours d'exécution pour la sécurité basée sur la virtualisation
Comment activer Device Guard et la protection DMA sur Windows 10

Enfin plus bas, Microsoft System Information (Msinfo32.exe) vous indique aussi si Hyper-V est activé.

Comment activer Device Guard et la protection DMA sur Windows 10

Liens

L’article Comment connaître les caractéristiques de son PC avec les informations système de Windows est apparu en premier sur malekal.com.

Comment ouvrir et utiliser les informations système de Windows (MsInfo32)

15 septembre 2021 à 09:46

Les informations système sont un ensemble d'outils disponibles sur Windows 7, 8, Windows 10 et Windows 11.
MsInfo32 récapitule toute la configuration logiciels et matériels de votre PC.
C'est donc un très bon moyen pour connaître les caractéristiques de son PC sur Windows.
Avec l'observateur d'évènements et le moniteur de fiabilité, c'est un composant important de Windows pour dépanner et diagnostiquer les problèmes systèmes.

Dans ce tutoriel, je vous explique comment ouvrir les informations systèmes.
Puis une présentation complète avec toutes les données systèmes et hardware du PC : le résumé système, les ressources et composants matériels et l'environnement logiciel

Comment ouvrir et utiliser les informations système de Windows (MsInfo32)

Comment ouvrir les informations système de Windows (MsInfo32)

Par le menu Démarrer

Comment ouvrir les informations système de Windows

Par la recherche Windows

  • Cliquez sur la recherche Windows
  • Puis saisissez informations
  • Enfin cliquez sur le résultat : les informations système
Comment ouvrir les informations système de Windows

Par la commande msinfo32

On peut aussi accéder aux informations système par la commande Msinfo32.exe (Microsoft System Information)

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Puis saisissez msinfo32 et OK
  • Les informations systèmes s'ouvrent à l'écran
Comment ouvrir les informations système de Windows avec msinfo32

La commande msinfo32 prend des paramètres pour afficher ou répertorier certaines catégories spécifiques.

Par exemple, pour démarrer l'outil Informations système avec toutes les informations disponibles affichées, à l'exception des modules chargés, tapez :

msinfo32 /categories +all -loadedmodules

Pour répertorier les ID de catégorie disponibles, saisissez :

msinfo32 /showcategories

Comment utiliser les informations systèmes de Windows (MsInfo32)

Présentation générale

Voici une présentation de l'interface de l'outil d'information système de Windows :

  • A gauche en 1, les menus pour accéder à la configuration logicielle et matériel du PC :
  • Puis 2 dans le volet de droite, la liste des informations
  • Enfin en 3 on trouve un moteur de recherche pour trouver plus facilement une donnée
Présentation générale des informations système de Windows

Le résumé système

Comme son nom l'indique, le résume système vous donne un récapitulatif de la configuration hardware et logiciel de votre PC.
Parmi les informations importantes on trouve :

Le résumé système dans les informations système

Les ressources matérielles

Dans ce menu, on trouve des informations matérielles que l'on peut aussi trouver dans le gestionnaire de périphériques de Windows.
Toutefois ici tout est résumé dans un seul emplacement et nul besoin de naviguer entre chaque composant et périphérique matériel.

Ainsi, MsInfo32 propose les menus suivants :

  • Conflits/Partages : Liste les ports et adresses partagés ou en conflits par les périphériques matériels
  • DMA (Dynamic mechanical analysis) : Les périphériques utilisent le BUS DMA d'accès direct à la mémoire
  • E/S : La liste des entrées et sorties des périphériques avec les adresses des ressources mémoires
  • IRQ (Interrupt request) : la Liste des interruptions utilisées par les périphériques
  • Mémoire : Les adresses mémoires utilisées par les périphériques matériels
Les ressources matérielles dans les informations système de Windows

Les composants matériels

Le menu des composants matériels récapitulent l'intégralité du matériel et hardware du PC.
C'est donc ici que vous allez pouvoir connaître les caractéristiques de son PC sur Windows.

Liste des composants matériels du PC dans les informations système de Windows

MSInfo32 donne accès aux menus suivants :

  • Multimédias avec les codecs audio et vidéos
  • Affichage : les informations sur la carte vidéo
  • Entrée : les composants de clavier et souris
  • Réseau avec les informations sur la carte Ethernet ou WiFi
  • Ports : la configuration des ports COM, séries
  • Stockage : toute la configuration des disques HDD, SSD ainsi que les lecteurs
  • Impression : les imprimantes matérielles ou logicielles configurées dans le système
  • Périphériques à problème : liste les périphériques à problèmes
  • USB : Toutes les informations sur le contrôleur hôte USB

On retrouve une partie de la configuration matérielle du PC dans le gestionnaire de périphériques :

L'environnement logiciel

Enfin les informations système récapitulent aussi la configuration logiciel de Windows.
Celle-ci est très complète avec les menus suivants :

  • Pilotes système : Liste les pilotes systèmes et matériel. Le nom du pilote (fichier .sys), le service attaché et son état
  • Les variables d'environnement : Liste les variables d'environnement de Windows
  • Travaux d'impression : Liste les travaux en attente d'impression
  • Connexions réseau : Liste les lecteurs réseaux configurés sur votre PC
  • Modules chargés : Ce sont des fichiers DLL qui se chargent dans un processus d'une application ou système
  • Services : Liste les services Windows
  • Groupes de travail : Enumère la liste des groupes d'application du menu Démarrer
  • Programmes au démarrage : Vous donne la liste des programmes qui s'exécutent au démarrage de Windows
  • Inscription OLE : Enumère les inscriptions OLE
  • Rapports d'erreurs de Windows : Vous donne les rapports d'erreurs de Windows que l'on peut aussi obtenir dans l'observateur d'évènements et le moniteur de fiabilité
L'environnement logiciel dans les informations système de Windows

Comment connaître les caractéristiques de son PC avec les informations système de Windows

Dans le tutoriel suivant, je vous montre comment utiliser les information systèmes de Windows afin d'obtenir les caractéristiques de votre PC :

Comment générer un fichier d'informations système (MsInfo32) sous Windows

L'outil MsInfo32 vous permet aussi de générer un fichier d'informations système au format NFO.
Très utile pour partager les problèmes ou configuration en vue d'un dépannage.

Liens

L’article Comment ouvrir et utiliser les informations système de Windows (MsInfo32) est apparu en premier sur malekal.com.

Windows 10 – Les mises à jour KB5005565 & KB5005566 sont disponibles

15 septembre 2021 à 08:38

Les mises à jour mensuelles de septembre 2021 pour Windows 10 sont disponibles et cela correspond aux mises à jour KB5005565 & KB5005566 pour les versions les plus récentes.

Au sein de ces nouvelles mises à jour, il y a bien sûr des correctifs de sécurité, mais également la correction de certains bugs.

La firme de Redmond a corrigé un bug dans OneDrive qui impactait la fonctionnalité "Dossiers connus" après l'installation d'une mise à jour Windows. Par ailleurs, un bug a été corrigé au niveau de l'intégration du Bluetooth, car dans certains cas le casque Bluetooth fonctionnait seulement pour les appels vocaux, mais pas pour les autres usages. Concernant PowerShell, un bug a été corrigé au sein du cmdlet Move-Item, car dans certains cas, un nombre infini de dossiers enfants pouvaient être créés jusqu'à atteindre la saturation du disque et le blocage du système.

Retrouvez plus d'informations sur le site de Microsoft.

En fonction des versions de Windows, voici la KB correspondante qu'il faut installer sur votre machine :

  • Windows 10 versions 2004, 20H2 et 21H1 : KB5005565
  • Windows 10 version 1909 : KB5005566
  • Windows 10 version 1903 : fin du support
  • Windows 10 version 1809 : KB5005568
  • Windows 10 version 1803 : fin du support
  • Windows 10 version 1709 : fin du support
  • Windows 10 version 1703 : fin du support
  • Windows 10 version 1607 : KB5005573
  • Windows 10 version 1507 : KB5005569

Ces mises à jour sont disponibles au sein des canaux habituels : Windows Update, WSUS et le catalogue Microsoft Update pour le téléchargement manuel.

Microsoft a également publié son Patch Tuesday du mois de Septembre 2021 afin de corriger 60 failles de sécurité et 2 zero-day, dont la vulnérabilité au sein du composant MSHTML.

Source

The post Windows 10 – Les mises à jour KB5005565 & KB5005566 sont disponibles first appeared on IT-Connect.

Windows 10 et KB5005565, quoi de neuf ?

15 septembre 2021 à 07:21

Le Patch Tuesday du mois de septembre 2021 donne naissance à la mise à jour KB5005565. Elle vise les PC sous Windows 10 20H1, 20H2 ou 21H1.

The post Windows 10 et KB5005565, quoi de neuf ? appeared first on GinjFo.

Windows 10, le Patch Tuesday du mois de septembre corrige 32 failles de sécurité

15 septembre 2021 à 00:01

Le Patch Tuesday du mois de septembre 2021 a débuté. Pour Windows 10, Microsoft corrige 32 failles dont deux sont jugées "critiques".

The post Windows 10, le Patch Tuesday du mois de septembre corrige 32 failles de sécurité appeared first on GinjFo.

À partir d’avant-hierFlux principal

Comment remettre la barre des tâches en bas de Windows 10

14 septembre 2021 à 17:28

Dans Windows 10, la barre de tâches regroupe les icônes des applications ouvertes ou épinglées mais aussi le menu Démarrer et la zone de notifications. C'est une barre d'outils très imposant de l'OS de Microsoft.
Son emplacement par défaut est en bas de l'écran mais on peut modifier sa position.
Il peut ensuite arriver que l'on souhaite à nouveau positionner la barre de tâches en bas de l'écran sur Windows 10.

Dans ce tutoriel, je vous explique comment configurer la position de la barre des tâches mais surtout comment remettre la barre des tâches en bas de l'écran.

Comment remettre la barre des tâches en bas de Windows 10

Comment remettre la barre des tâches en bas Windows 10

Changer la position de la barre des tâches par glisser/déposé

Voici la première méthode pour remettre la barre de tâches dans son emplacement par défaut en bas de l'écran.
En effet, il est possible de déplacer la barre de tâches par glisser/déposé.
Le principe est simple, vous cliquez sur la barre de tâches avec le bouton de la souris et vous laissez le bouton maintenu.
Puis vous lâchez la souris à l'emplacement de l'écran (haut, gauche, droite ou bas) où vous souhaitez déplacer la barre de tâches.

  • Pour déplacer la barre de tâches, celle-ci ne doit pas être verrouiller, pour la déverrouiller : faites un clic droit sur la barre de tâches puis Cliquez sur Verrouiller la barre des tâches si l'option est cochée
Changer la position de la barre des tâches par glisser/déposé pour remettre la barre de tâches en bas de l'écran
  • Puis cliquez avec le bouton gauche de la souris sur l'espace vide de la barre de tâches
  • Lâchez le bouton de la souris dans le bas de l'écran pour replacer celle-ci en bas de l'écran
Bravo ! vous avez réussi remettre la barre des tâches en bas de Windows 10

Changer la position de la barre des tâches depuis les paramètres

  • Faites un clic droit sur la barre de tâches puis Paramètres de la barre de tâches ou Paramètres de Windows 10 > Personnalisation puis à gauche barre des tâches
Changer la position de la barre des tâches  depuis les paramètres pour remettre la barre de tâches en bas de l'écran
  • Puis cliquez sur le menu déroulant dans la partie Position de la barre des tâches, pour changer l'emplacement de la barre de tâches. Choisissez en bas pour la replacer en bas de l'écran
Changer la position de la barre des tâches  depuis les paramètres pour remettre la barre de tâches en bas de l'écran
Bravo ! vous avez réussi remettre la barre des tâches en bas de Windows 10

L’article Comment remettre la barre des tâches en bas de Windows 10 est apparu en premier sur malekal.com.

Résoudre la souris qui bouge toute seule

14 septembre 2021 à 13:59

Si le curseur de votre souris continue de se déplacer de manière aléatoire sur votre ordinateur Windows, certaines des méthodes décrites dans ce tutoriel peuvent vous aider à résoudre votre problème.
Cela peut être causé par un pilote obsolète, un virus, des paramètres incorrects et d'autres facteurs.

Voici 5 solutions que vous pouvez essayer pour résoudre ce problème. Vous n'aurez peut-être pas à tous les essayer. Parcourez simplement la liste jusqu'à ce que vous trouviez celui qui fonctionne.

Résoudre la souris qui bouge toute seule

Résoudre la souris qui bouge toute seule

Tester la souris sur un autre PC

Avant de modifier le système, testez la souris sur un autre PC.
En effet, il y a de fortes chances que le problème de souris qui bouge toute seule soit d'ordre matériel.

Si votre souris fonctionnement normalement sur l’autre PC, il faut vérifier si les ports USB, les boutons et le fil de votre souris sont intacts. Pour le souris sans fil, assurez-vous qu’elle n’est pas déchargée.
En effet, un problème d'alimentation comme des piles déchargés peut causer un fonctionnement aléatoire de la souris.

Supprimer le virus souris qui bouge toute seule

Le premier reflexe lorsque l'on voit la souris bouger toute seule est de penser à un virus.
En effet, un pirate ou hacker peut contrôler à distance votre PC à l'aide d'un cheval de troie, spywares ou tout autre malware.
Dans ce cas là, les menus des applications s'ouvrent tout seul ou Windows peut basculer d'une application à l'autre.
Cela se produit car le pirate effectue des actions particulières sur votre PC.
Mais si votre souris se contente de bouger toute seul seulement lorsque vous l'utilisez, ce n'est alors pas un problème de virus.
Plutôt un dysfonctionnement matériel, des interférences dans le cas d'une souris sans fil.

Vous pouvez alors effectuer un contrôle antivirus de votre PC à l'aide de Malwarebytes Anti-Malware :

Evitez d'utiliser AdwCleaner ou ZHPCleaner qui sont totalement inefficaces contre les trojans et menaces sophistiquées.
Pour aller plus loin dans l'éradication de malwares, suivez ce guide plus complet :

Pensez aussi qu'un tiers peut utiliser un logiciel de prise en main à distance sur votre PC.
Vérifiez que les logiciels suivants sont présents sur votre PC et désinstallez :

  • AnyDesk
  • LogMein
  • Teamviewer
  • VNC

Ajustez la vitesse et sensibilité de votre pointeur

Lorsque la vitesse du curseur de votre souris n’est pas paramétré correctement, votre souris peut se déplacer anormalement.
Cela se produit en général, lorsque la sensibilité est trop élevée, et le moindre petit mouvement de la souris se répercute à l'écran.
C'est une des causes communes de mouvements aléatoires de la souris.
Dans ce cas là, vous pouvez ajuster la vitesse et sensibilité du pointeur de la souris en réduisant ce dernier depuis les paramètres de Windows.

Sur votre clavier, appuyez simultanément sur la touche du logo Windows et sur R pour appeler la boîte de dialogue Exécuter.

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Tapez control et cliquez sur OK pour ouvrir le panneau de configuration de Windows
  • Cliquez sur Souris dans la liste des icones
Accéder aux options et paramètres de souris
  • Puis cliquez sur l'onglet Options du pointeur
  • Ensuite Ajustez la vitesse de votre pointeur depuis l'option Mouvement du pointeur
Ajustez la vitesse et sensibilité de votre pointeur pour corriger la souris qui bouge toute seule
  • Cliquez ensuite sur Appliquer > OK
  • Vérifiez si vous pouvez taper ou utiliser votre souris sans aucun problème et si les problèmes de souris qui bougent toutes seules sont résolus

Désactiver le touchpad

Un conflit avec le Touchpad peut faire que la souris se déplace sans raison.
Vous pouvez tenter de désactiver le touchpad pour voir si cela résout le problème.
Pour cela, il faut appuyer sur la touch FN et une touche F2, F3 qui dépend du modèle du PC.
Regardez bien les touches du clavier pour trouver le logo du touchpad barré.

Mettre à jour le pilote de votre souris, clavier et pavé tactile

Un autre problème qui peut expliquer la souris qui se déplace toute seule est un problème de pilote.
Le pilote ou driver est un ensemble de fichiers qui permettent le fonctionnement du matériel de votre PC dans le système d'exploitation.
Si le pilote est endommagé, le matériel peut ne pas fonctionner correctement.
Pour corriger cela, il faut mettre à jour le pilote de la souris.
Toutefois, c'est une raison peu probable qui peut expliquer le phénomène de souris qui bouge toute seul.

Pour mettre à jour les pilotes dans Windows, suivez ce guide :

Vous pouvez utiliser le service gratuit DriversCloud qui télécharge et installe les pilotes automatiquement :

Résoudre les problèmes sur les souris sans fil

Les souris sans fil sont sujettes à des perturbations radios.
Par exemple, un appareil qui utilise le même canal d'onde que la souris peut perturber son fonctionnement.
Si les problèmes de souris qui bouge toute seul se sont produits après l'achat ou l'installation d'un nouveau appareil, alors c'est probablement la source.
Testez votre souris en éteignant tous les autres appareils radios ou sans fil.
Vous pouvez aussi tester votre souris sur le PC d'un ami, si elle fonctionne correctement alors quelque chose chez vous provoque des perturbations.

Autres solutions pour résoudre la souris qui bouge toute seule

Ca se passe sur le forum : Souris qui bouge toute seule : Diverses solutions

L’article Résoudre la souris qui bouge toute seule est apparu en premier sur malekal.com.

6 meilleurs docks pour Windows

14 septembre 2021 à 09:42

Windows 10 ou Windows 11 propose une variété de fonctionnalités pour être plus convivial. Cependant, quiconque a utilisé MacOS remarque une omission flagrante : un dock d'application.
Vous cherchez simplement un meilleur moyen d'accéder facilement à vos applications, fichiers et dossiers.

Comme pour la plupart des choses qui manquent à Windows, il existe des outils tiers pour y remédier, y compris les docks de lancement d'applications Windows, qui donnent à votre bureau un peu plus de finesse.
En effet, il existe de nombreuses applications Windows qui peuvent imiter l'apparence du dock de Mac.

Voici notre liste des meilleures applications de dock pour que votre PC Windows 10 ou Windows 11.

Les meilleurs docks pour Windows

6 meilleurs docks pour Windows

RocketDock : Un dock gratuit, simple et rapide

RocketDock est un dock gratuit pour Windows 7, 8, 10 et Windows 11.
Il est livré avec des raccourcis vers plusieurs dossiers couramment utilisés sur votre système, ainsi qu'une corbeille entièrement fonctionnelle.

Vous pouvez même ajouter vos propres raccourcis de dossiers et les personnaliser avec des icônes. Pour cela, vous devez créer un raccourci pour une application, puis le faire glisser vers le dock pour l'ajouter.
De plus, cela ne fonctionne pas en tandem avec la barre des tâches de Windows. Ainsi, si vous ouvrez une application à partir de votre menu Démarrer, elle n'apparaîtra pas dans le dock.

RocketDock : Un dock gratuit, simple et rapide

Il existe également 30 thèmes qui vous permettent de personnaliser l'apparence de votre dock.

RocketDock : Un dock gratuit, simple et rapide

A noter que RocketDock n'est plus maintenu, ainsi, il n'est disponible qu'en version 32-bits mais il fonctionne encore correctement.

WinLaunch : alternative pour une barre de lancement

WinLaunch est une plutôt une barre de lancement pour placer les raccourcis de vos applications préférées, dossiers ou liens.

Cette application en plein écran est vraiment simple à utiliser. Tout ce que vous avez à faire pour l'ouvrir est d'appuyer sur les touches MAJ + Tab de votre clavier ou de configurer un hot corner.
Vous pouvez ensuite ajouter des applications, des fichiers, des dossiers et même des raccourcis vers des sites Web auxquels vous souhaitez accéder rapidement. Il est également facile de personnaliser le nom, l'emplacement et l'icône de tous les raccourcis que vous ajoutez.
De même, vous pouvez organiser vos fichiers et applications dans des dossiers en les faisant glisser et en les déposant les uns sur les autres.

Pour supprimer un élément, cliquez simplement sur une application et maintenez-la enfoncée pendant au moins trois secondes jusqu'à ce que les icônes commencent à trembler. Ensuite, vous pouvez cliquer sur le « X » qui apparaît dans le coin supérieur gauche. WinLaunch prend également en charge les deux moniteurs, vous pouvez donc choisir l'affichage avec lequel ouvrir l'application.

WinLaunch : alternative pour une barre de lancement

Nexus Dock : un Dock complet et gratuit

Winstep Nexus Dock est un dock professionnel GRATUIT pour Windows. Avec Nexus, vos applications les plus fréquemment utilisées ne sont qu'à un clic de souris.
Par défaut, le dock propose de multiples raccourcis vers le menu Démarrer, corbeille de Windows, Edge.
Il affiche aussi la météo de votre localisation et aussi l'utilisation CPU et mémoire.
Ces icônes de compteur vous montrent des graphiques en temps réel à partir de votre gestionnaire de tâches, vous n'aurez donc pas à l'ouvrir pour voir à nouveau ces statistiques.

Nexus Dock : un Dock complet et gratuit

Bien entendu, vous pouvez ajouter vos propres raccourcis au dock par un glissé déposé.
Mais on peut aussi utiliser le clic droit sur l'icone Nexus pour ajouter un séparateur, module ou commande interne.

Nexus Dock : un Dock complet et gratuit

Nexus Dock offre aussi énormément d'options et paramètres dont des thèmes visuels ou sonores.
De quoi personnaliser l'apparence de votre dock.

Nexus Dock : un Dock complet et gratuit

Toutes ces fonctionnalités sont disponibles dans la version gratuite de NexusDock. Il existe également une version payante qui vous permet de créer des docks illimités, de personnaliser les icônes de la barre d'état système, etc.

Nexus Ultimate est une version améliorée du dock gratuit Nexus qui est disponible de manière autonome ou en tant que composant de Winstep Xtreme (un package unique et facile à installer comprenant tous les produits d'amélioration de bureau populaires de Winstep pour Windows).

ObjectDock : un dock payant

ObjectDock est un dock animé pour Windows qui vous permet d'accéder et de lancer rapidement vos applications, fichiers et raccourcis préférés. ObjectDock peut également se cacher automatiquement lorsqu'il n'est pas utilisé et réapparaîtra lorsque vous déplacerez votre souris vers sa position.

Vous pouvez configurer ObjetDock pour afficher toutes vos applications ouvertes, toutes vos fenêtres en cours d'exécution, les fenêtres réduites et même afficher les icônes de la barre d'état système. Vous pouvez également personnaliser la position, la taille, le style, la couleur et les effets d'animation du dock. Par exemple, vous pouvez utiliser un effet de zoom comme celui du dock Mac, ou vous pouvez faire briller vos icônes lorsque vous passez votre souris dessus.

Il offre les fonctionnalités suivantes :

  • Créer autant de docks que vous le souhaitez pour organiser vos raccourcis et applications en groupes logiques
  • Catégoriser encore plus vos éléments de bureau avec des docks à onglets pour vos programmes, documents, liens et autres éléments
  • Personnaliser facilement les noms, l'ordre, la couleur et la position des onglets
  • Personnaliser Taille, position et icônes : ObjectDock vous permet de contrôler la taille (ou la petite) de votre station d'accueil, son emplacement sur votre écran et les icônes qui la peuplent. Vous pouvez même placer un dock sur un deuxième écran
  • Personnaliser vos docks avec des effets animés uniques qui se produisent lorsque vous passez la souris sur des éléments amarrés. Personnalisez votre dock avec des skins téléchargeables Choisissez parmi les nombreux skins de dock inclus avec ObjectDock
  • Glisser un fichier texte, par exemple, vers votre application de traitement de texte ancrée pour ouvrir rapidement le fichier directement depuis votre station d'accueil.
ObjectDock : un dock payant

Dock par Rainmeter : des Docks gratuits très esthétiques

Rainmeter est une application pour Windows qui vous permet de personnaliser votre bureau avec une variété de mini-applications et de widgets ou gadgets appelés « skins », augmentant considérablement les capacités de votre bureau Windows.
Il existe plusieurs skins sous la forme de dock que l'on peut télécharger et activer dans Rainmeter.
Pour l'utilisation de l'outil suivez ce tutoriel :

Voici une sélection de dock Rainmeter pour Windows :

  • Material Taskbar : est un dock coloré. Il peut contenir non seulement votre logiciel préféré, mais également des fonctions supplémentaires comme la corbeille et même un bouton d'alimentation
  • Docker Rainmeter : Un autre dock très esthétique pour accéder au navigateur, à la calculatrice, à l'horloge, aux téléchargements et à d'autres programmes et applications de manière assez transparente. Vous pouvez également ajouter une horloge avec l'heure et la date à côté de la peau si vous le souhaitez.
  • Momento Docker : est conçu pour tous ceux qui souhaitent vérifier les mises à jour de l'heure, de la date et de la météo simplement en jetant un coup d'œil. Les polices (à la fois la taille et le type) sont impressionnantes et plairont à tous ceux qui recherchent quelque chose d'unique. Le thème est également livré avec un lanceur qui permet un accès transparent à diverses fonctions de bureau, dossiers, liens Internet et applications, tous alignés dans une barre élégamment désignée.
  • RedDock : Un dock rouge avec tous vos raccourcis préférés peuvent être placés pour un ancrage sûr. Qu'il s'agisse d'un lecteur de musique, de jeux, d'un dossier de photos ou d'un bouton d'accueil, vous avez littéralement toute la liberté de mettre ce que vous voulez sur les emplacements de raccourci fournis.
Dock par Rainmeter : des Docks gratuits très esthétiques
  • MiniDock : Un dock de lancement réduit avec les raccourcis de vos applications et dossiers
Dock par Rainmeter : des Docks gratuits très esthétiques

RetroBar

RetroBar vous téléporte dans le temps en remplaçant votre barre des tâches Windows moderne par le style classique Windows 95, 98, Me, 2000 ou XP.
Dans la capture ci-dessous le montre, lorsque Retrobar est actif, vous revenez à la barre de tâches de Windows 98.

Retrobar : revenir à la barre de tâches de Windows 98

L’article 6 meilleurs docks pour Windows est apparu en premier sur malekal.com.

Comment connaître la version de PowerShell installée sur Windows

13 septembre 2021 à 13:01

Windows PowerShell existe sous de nombreuses versions 5.1, 6,0, 6.1, 7,0, 7.1, etc.
Mais comment savoir quelle version de Powershell est installée sur Windows ?

Windows PowerShell est le Shell par défaut sur Windows 10 mais qui existe depuis Windows XP.
C'est aussi un langage de programmation.
Microsoft continue de l'améliorer en apportant des nouveautés et corrections de bugs dans de nouvelle version.

Dans ce tutoriel, je vous montre comment connaître la version de PowerShell installée sur Windows.
Plusieurs méthodes sont données qui fonctionnent sur Windows 7, 8.1, Windows 10 et Windows 11.

Comment connaître la version de PowerShell installée sur Windows

Quelles sont les versions de PowerShell ?

PowerShell est installé par défaut dans toutes les versions Windows à partir de Windows 7 SP1 et Windows Server 2008 R2 SP1.

Le tableau suivant indique la liste des versions PowerShell avec l'historique :

PS VersionNote
PowerShell 1.0Peut être installé manuellement sur Windows Server 2003 SP1 et Windows XP
PowerShell 2.0Windows Server 2008 R2 et Windows 7
PowerShell 3.0Windows 8 et Windows Server 2012
PowerShell 4.0Windows 8.1 et Windows Server 2012 R2
PowerShell 5.0Préinstallé sur Windows 10 RTM et mis à jour automatiquement à 5.1 via Windows Update
PowerShell 5.1Il s'agit de la prochaine version multi-plate-forme PowerShell version (basée sur .NET CORE) pouvant être installée sur toutes les versions Windows prises en charge et sur MacOS, Centos, Rhel, Debian, Ubuntu, OpenSUSE
PowerShell Core 6.0 and 6.1It is the next cross-platform PowerShell version (based on .NET Core) that may be installed on all supported Windows versions and on MacOS, CentOS, RHEL, Debian, Ubuntu, openSUSE
PowerShell Core 7.0Il s'agit de la dernière version PowerShell publiée en mars 2020 (.NET CORE 3.1 est utilisée en elle au lieu de .NET CORE 2.X)
Les versions de PowerShell

De plus les emplacements de PowerShell diffèrent selon la version :

  • Windows PowerShell 5.1: C:\Windows\System32\WindowsPowerShell\v1.0
  • PowerShell Core 6.x: C:\ProgramFiles\PowerShell\6
  • PowerShell Core 7.x (par MSI): C:\Program Files\PowerShell\7
  • PowerShell Core 7.x (Windows Store) : C:\Program Files\WindowsApps\Microsoft.PowerShell_7.1.4.0_x64__8wekyb3d8bbwe\pwsh.exe

Comment connaître la version de PowerShell installée sur Windows

En ligne de commandes

host
  • La version s'affiche dans la seconde ligne
Comment vérifier la version de PowerShell installée sur Windows
  • Mais vous pouvez aussi utiliser cette commande qui retourne aussi la version de PowerShell
$PSVersionTable
  • Et pour obtenir que la version majeure sans la sous version, utilisez cette commande :
$PSVersionTable.PSVersion.major
Comment vérifier la version de PowerShell installée sur Windows

Notez qu'à l'ouverture de PowerShell, le message suivante vous indique qu'une nouvelle de PowerShell est disponible.

Testez le nouveau système multiplateforme PowerShell https://aka.ms/pscore6

Suivez ce tutoriel pour mettre à jour PowerShell :

Dans le registre Windows

  • Sur votre clavier, appuyez sur la touche
    + R
  • puis saisissez regedit et OK
  • Ensuite dans le volet de gauche, déroulez l'arborescence :
HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\PowerShell\3\PowerShellEngine
  • La version de PowerShell s'affiche dans le volet de droite dans la valeur
Comment vérifier la version de PowerShell installée sur Windows dans le registre Windows

Vérifier si Powershell 7 est installé

PowerShell 7 et PowerShell 5 peuvent cohabiter dans une même version de Windows.
De ce fait, vous pouvez ouvrir les deus versions distinctement.

De plus selon le mode d'installation PowerShell 7 peut s'installer à des emplacements différents :

  • C:\Program Files\WindowsApps\Microsoft.PowerShell_7.1.4.0_x64__8wekyb3d8bbwe\pwsh.exe - si installé par Windows Store
  • C:\Program Files\PowerShell\7\pwsh.exe - par le setup MSI

Pour vérifier si Windows 7 est installé sur Windows :

  • Faites une recherche Windows sur le mot PowerShell ou pwsh
  • En haut, cliquez sur Applications afin de filtrer la recherche sur les applications installées sur votre PC
  • La version 5 possède une icône bleu alors que la version 7 a une icône noire
  • De plus l'interface est un peu différente. N'hésitez pas à utiliser la commande host pour s'assurer de la version
Comment vérifier si Powershell 7 est installé

Comment vérifier la version de PowerShell sur des ordinateurs distants

Vous pouvez vérifier la version de PowerShell sur un ordinateur distant dans un domaine Windows.
Pour vérifier la version PowerShell sur un hôte distant, utilisez la valeur de la variable d'environnement $Psverionable ou obtenez les informations du registre directement. D'autres méthodes peuvent renvoyer des données incorrectes.

Invoke-Command -ComputerName Desktop-93FVJN -ScriptBlock {$PSVersionTable.PSVersion} -Credential $cred
Comment vérifier la version de PowerShell sur des ordinateurs distants
  • Puis saisissez les informations de connexion d'un compte administrateur du domaine ou local
Comment vérifier la version de PowerShell sur des ordinateurs distants
  • La version de PowerShell du PC distant s'affiche alors

L’article Comment connaître la version de PowerShell installée sur Windows est apparu en premier sur malekal.com.

Comment mettre à jour PowerShell sur Windows

13 septembre 2021 à 13:01

Windows PowerShell existe en de nombreuses versions comme PowerShell 5.1, 6,0, 6.1, 7,0, 7.1, etc.
Selon vos besoins, il peut être nécessaire de mettre à PowerShell.

Microsoft continue d'améliorer constamment PowerShell avec de nouvelle version.
Il existe d'ailleurs deux versions : une version classique ou stable et une version de développement.
Ainsi régulièrement, une nouvelle version de PowerShell apparaît apportant de nouvelles fonctionnalités.
Si vous n'avez pas besoin particulier, il n'est pas nécessaire de mettre à jour manuellement Powershell.
En effet, Microsoft livre les mises à jour à travers les mises à jour de fonctionnalités de Windows 10 et Windows 11.

Grâce à ce tutoriel, vous allez trouver toutes les méthodes pour mettre à jour PowerShell sur Windows.

Comment mettre à jour PowerShell sur Windows

Comment mettre à jour PowerShell sur Windows

Vérifier la version de PowerShell

Comment mettre à jour PowerShell 4 vers PowerShell 5

PowerShell 4 est la version par défaut de Windows 8.1 et Windows Server 2012 R2.

Comment mettre à jour PowerShell 4 vers PowerShell 5

Pour passer de la version 4 à la version 5 de PowerShell, vous devez d'abord installer le .Net Framework 4.5.2 ou plus récent puis ensuite installez Windows Management Framework 5.1 (WMF).

  • Installez .NET Framework 4.8 depuis ce lien
  • Redémarrez votre PC
  • Ensuite installez WMF 5.1 à partir de ce lien
  • Après le redémarrage du serveur, ouvrez la console PS et assurez-vous que la version PowerShell a été mise à jour vers 5.1

Comment installer ou mettre à jour vers PowerShell 7

PowerShell 7 s'installe à côté de PowerShell 5.
Ainsi, il est possible de faire tourner les deux versions sur un même PC.

Par le fichier MSI

La première méthode vise à installer Microsoft PowerShell 7 par l'installeur MSI.
Dans ce cas, PowerShell 7 s'installe dans C:\Program Files\PowerShell\7\pwsh.exe.

  • Puis exécutez le pour lancer l'installation
  • Cliquez sur Next pour passer à l'étape suivante
Comment mettre à jour vers PowerShell 7 par le fichier MSI
  • Puis laissez vous guider en cliquant sur Next à chaque étape
  • Par défaut l'installation s'effectue dans C:\Program Files\PowerShell, vous pouvez changer cela par le bouton Change
Comment mettre à jour vers PowerShell 7 par le fichier MSI
  • Puis les copies de fichiers s'effectue
Comment mettre à jour vers PowerShell 7 par le fichier MSI
  • Enfin PowerShell 7 s'ajoute dans la liste des applications du menu Démarrer. Vous pouvez le lancer à partir de cet emplacement
Comment mettre à jour vers PowerShell 7 par le fichier MSI

Par le Microsoft Store

Dans cette seconde méthode, on utilise Microsoft Store pour installer PowerShell 7.
PowerShell 7 s'installe alors dans C:\Program Files\WindowsApps\Microsoft.PowerShell_7.1.4.0_x64__8wekyb3d8bbwe\pwsh.exe.

  • Cliquez sur ce lien pour ouvrir la fiche PowerShell du store
  • Puis cliquez sur le bouton bleu installer ou gratuit
  • L'installation est alors automatique
Comment mettre à jour vers PowerShell 7 par Windows Store
  • Pour ouvrir Powershell 7, cliquez sur le menu Démarrer et cherchez les applications dans la lettre P
Comment mettre à jour vers PowerShell 7 par Windows Store

Par winget

Winget est un gestionnaire de paquet pour Windows.
Vous pouvez l'utiliser pour installer PowerShell 7 sur votre PC.

  • Suivez ce tutoriel pour installer winget sur votre PC
  • Pour mettre à jour PowerShell vers la dernière version avec winget :
winget install --id=Microsoft.PowerShell -e
  • Pour mettre à jour vers une version spécifique, inspirez vous de cette commande en modifiant la version :
winget install --id=Microsoft.PowerShell -v "7.1.2" -e

L’article Comment mettre à jour PowerShell sur Windows est apparu en premier sur malekal.com.

Résoudre Ping : délai d’attente de la demande dépassé

12 septembre 2021 à 14:10

La commande ping permet de tester la connexion entre deux hôtes au sein d'un réseau.
Que vous soyez sur Windows ou Linux, lors de l'utilisation de la commande ping, cela peut retourner l'erreur "Délai d'attente de la demande dépassé".
Cela se produit lorsque l'hôte distante ne répond pas dans un délai imparti.
On parle aussi en anglais de timeout.
D'ailleurs Chrome, Edge peuvent afficher une erreur Err_Connection_Timed_Out.

Dans ce tutoriel, je vous explique ce qui peut être à l'origine du délai d'attente de la demande dépassé.
Enfin comment résoudre cette erreur de la commande ping.

Résoudre Ping : délai d'attente de la demande dépassé

Qu'est-ce que le délai d'attente de la demande dépassé sur la commande ping ?

Lorsque vous utilisez la commande ping, cela envoie un message Echo Reply avec le protocole ICMP à l'hôte distant.
Ce dernier répond à l'hôte, ce qui permet de vérifier que les deux hôtes parviennent à communiquer au sein du réseau.
De plus, cela permet de mesurer la latence entre les deux hôtes.

Le message de délai d'attente dépassé indique qu'aucun message Echo Reply n'a été reçu dans le délai par défaut de 1 seconde.
Si le message est simplement « Hôte de destination inaccessible », alors il n'y a pas de route depuis le système local et les paquets à envoyer n'ont jamais été mis sur le fil d'attente.
Si le message est « Répondre de "adresse IP" : hôte de destination inaccessible », alors un problème de routage s'est produit sur un routeur distant, dont l'adresse est indiquée par le champ "adresse IP".

Le problème de timeout peut être dû à de nombreuses causes différentes ; les plus courants incluent :

  • Ma congestion du réseau
  • L'échec de la demande ARP
  • Le filtrage de paquets par un firewall
  • L'erreur de routage ou un rejet silencieux
Délai d'attente de la demande dépassé sur la commande ping

Résoudre Ping : délai d'attente de la demande dépassé

Faire un test de ping en mode sans échec

Afin de s'assurer qu'aucune application comme un antivirus, VPN ou autres ne bloquent les connexions réseaux ou le perturbent, il faut faire le test de ping en mode sans échec.

  • Démarrez les deux hôtes en mode sans échec. Pour vous aider, suivez ce tutoriel :
  • Puis refaites le test de ping afin de vérifiez si l'erreur d'attente de la demande dépassé se produit
  • Si ce n'est pas le cas, alors une application en mode normal pose des problèmes

Vérifier la configuration IP

La première cause d'erreur de délai d'attente dépassé est une mauvaise configuration IP sur un des hôtes du réseau.
Ainsi, la communication et connexion entre les deux hôtes ne peut s'établir correctement.
Vérifiez la configuration IP sur chaque hôte ou passez les en configuration IP automatiquement afin que le serveur DHCP distribue la configuration réseau.

Ces tutoriels peuvent aider :

Autoriser le ping sur le pare-feu

Le pare-feu Windows Defender peut filtrer les paquets ICMP utilisés par la commande ping pour envoyer le message à l'hôte distante.
Vous devez donc vérifier que les règles ICMP pour le ping soient bien autorisées.

Pour cela :

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Puis dans la fenêtre exécuter, saisissez wf.msc
ouvrir les règles avancées de Windows Defender Firewall
  • Puis cliquez sur règles de trafic sortant
  • Ensuite cliquez sur la colonne Protocole afin de trier les règles par protocole. Cela devrait passer les règles ICMP en début de liste
  • Vérifiez que les règles réseau de base et gestion réseau de base ci-dessous avec le bouclier vert sont bien autorisés. Notamment il faut que les règles suivantes soient autorisées :
    • Gestion réseau de base - Destination inaccessible Fragmentation nécessaire (Trafic entrant ICMPv4)
    • Gestion réseau de base - temps dépassé (ICMPv6 entrant)
  • Répétez la vérification dans les règles de trafic entrant afin de
Autoriser le ping sur le pare-feu Windows Defender

Du côté de Linux, il faut autoriser sur le pare-feu iptables, ifw ou autres.

Désactiver le pare-feu sur l'hôte

  • Cliquez en bas à droite sur l'icône bouclier depuis la zone de notification 1
  • Puis dans les sécurité de Windows, cliquez à gauche dans le menu Pare-feu et protection du réseau 2
Activer et désactiver le pare-feu Windows Defender de Windows 10, Windows 11
  • Lorsque le pare-feu est actif sur un profil réseau, le réseau privé ou public est marqué comme actif
Activer et désactiver le pare-feu Windows Defender de Windows 10, Windows 11
  • Cliquez sur l'un des profils et désactivez Pare-feu Microsoft Defender
Activer et désactiver le pare-feu Windows Defender de Windows 10, Windows 11
Activer et désactiver le pare-feu Windows Defender de Windows 10, Windows 11
  • Testez ensuite à nouveau la commande ping afin de vérifier si l'erreur de délai d'attente dépassé est résolue
  • Si cela ne résout pas le problème de ping, je vous conseille de réactiver le pare-feu Windows Defender pour des raisons de sécurité

Désinstaller les VPN

Les VPN peuvent parfois mettre le bazar la configuration réseau comme les routes.
Afin de s'assurer que le problème ne vient pas d'eux, désinstallez tous les programmes VPN.

Réinitialiser le réseau de Windows

ipconfig /release
ipconfig /renew
ipconfig /flushdns
netsh int ip reset c:\tcp.txt
netsh winsock reset
  • Redémarrez votre PC afin de prendre en compte les changements
  • Puis testez la connexion internet et réseau
Réinitialiser la couche Winsock de Windows

Pour aller plus loin :

Réinitialiser le routeur ou switch

Un problème de connectique sur un équipement réseau peut entrainer des erreurs ou problème de connexion entre les autres.
Cela peut entraîner de la congestion et des erreur timeout.
Pour s'assurer que le problème ne vient pas de là, réinitialisez votre routeur ou switch.
Ensuite testez à nouveau la commande ping pour vérifiez si les erreurs de délai d'attente dépassé sont résolues.

L’article Résoudre Ping : délai d’attente de la demande dépassé est apparu en premier sur malekal.com.

Mozilla propose de changer en un clic le navigateur par défaut de Windows 10

14 septembre 2021 à 10:04

Pour des raisons de sécurité ( !?) Microsoft a complexifié la procédure afin de changer le navigateur Internet par défaut de Windows. Cela concerne Windows 10 mais aussi Windows 11. La démarche n’est pas appréciée par la concurrence. Mozilla à l’origine de Firefox a trouvé une parade. Il n’est pas simple de changer le navigateur ...

The post Mozilla propose de changer en un clic le navigateur par défaut de Windows 10 appeared first on GinjFo.

Comment vérifier que son PC Windows 10 prend en charge le TPM 2.0 ?

13 septembre 2021 à 15:23

La configuration minimale de Windows 11 demande la présence du TPM 2.0. Selon Microsoft ce module de sécurité est primordial bien que Windows 11 puisse s’installe sur des appareils dotés du TPM 1.2. Dans ce cas certaines fonctionnalités peuvent ne pas fonctionner. Ce module TPM 2.0 n’a jamais autant fait parler de lui. Microsoft affirme ...

The post Comment vérifier que son PC Windows 10 prend en charge le TPM 2.0 ? appeared first on GinjFo.

❌