FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 5 octobre 2022Flux principal

10 meilleurs logiciels de contrôle à distance pour PC

3 novembre 2016 à 17:54

Lorsque l’on doit aider un ami, un membre de la famille ou un client, il est beaucoup facile de prendre la main sur son PC. Si vous administrez un réseau local LAN, vous pouvez aussi chercher des solutions pour se connecter à un PC pour le dépanner.
Pour cela, il existe toutes sortes d’applications et logiciels.
Ils permettent donc de partager un écran et même de contrôler entièrement le PC distant comme si vous étiez devant.
Cela peut se faire par internet et même pour certains solutions depuis un Smartphone ou tablette.

Voici une sélection des meilleurs logiciels de contrôle à distance pour PC via internet.

Les logiciels de contrôle à distance PC

Les meilleurs logiciels pour contrôler un PC à distance

Le bureau à distance Google Chrome

Le bureau à distance Google Chrome (Google Chrome Remote Desktop) est un logiciel gratuit pour prendre la main sur un ordinateur distant.
L’installation et l’utilisation est très simple, vous installez l’application de bureau à distance puis vous pouvez accéder à un PC par un échange de code.

Partager un écran avec le bureau à distance Google Chrome

Sinon vous pouvez ajouter des PC dans une liste pour prendre la main très facilement.
Très pratique lorsque vous devez régulièrement prendre la main sur un ordinateur distant.

L'accès à distance avec le bureau à distance de Google Chrome

La prise en main reste classique, par contre, vous n’avez pas de fonction de transfert de fichiers ou de chat.

Le contrôle à distance d'un PC avec le bureau à distance de Google Chrome

Le tutoriel complet de Google Chrome Remote Desktop :

AnyDesk : un challenger à Teamviewer

AnyDesk est un logiciel gratuit de bureau à distance pour prendre le contrôle de PC.
Connectez-vous à un ordinateur à distance, que vous soyez de l’autre côté du bureau ou à l’autre bout du monde. AnyDesk garantit aux professionnels de l’informatique comme aux particuliers mobiles des connexions sûres et fiables aux bureaux à distance.

La prise en main est très simple et se fait par un échange de code.
Vous pouvez alors contrôler le bureau de l’appareil distant ou simplement partager l’écran.
L’interlocuteur gère les permissions et autorisations.

En effet, AnyDesk propose beaucoup de fonctionnalité :

  • Transférer des fichiers avec le PC distant
  • Chat pour discuter avec votre interlocuteur
  • La possibilité d’envoyer des combinaisons clavier comme CTRL+ALT+Suppr
  • Copier/coller avec le presse papier distant
  • Un gestionnaire de fichiers pour naviguer dans l’arborescence du PC distant
  • Ecouter les sons provenant du PC distant
Contrôler un PC distant avec AnyDesk

Teamviewer ! L’incontournable

Teamviewer est l’application de prise en main à distance le plus connu et utilisé.
Ce logiciel est gratuit pour un usage personnelle (non commercial).

Prise de contrôle à distance avec Teamviewer

Teamviewer génère un ID et un mot de passe que vous devez communiquer à votre partenaire.
Il est possible de figer l’ID et le mot de passe et de faire en sorte que l’application tourne en fond sans rien devoir lancer sur l’ordinateur.

Prise de contrôle à distance avec Teamviewer

Exemple de prise en main :

Prise de contrôle à distance avec Teamviewer

L’utilitaire permet divers actions, comme arrêter l’ordinateur ou transférer des fichiers.
Vous pouvez aussi chatter avec votre partenaire.

Prise de contrôle à distance avec Teamviewer

Le transfert de fichier de lors d’une prise en main à distance.

Prise de contrôle à distance avec Teamviewer

Le tutoriel du site :

VNC : Pratique pour administrer un parc informatique

VNC est une application de prise en main à distance, dont le code source est libre.
Il existe des versions gratuites et payantes : RealVNC est une version payante, TightVNC est une version libre.

VNC fonctionne en version Linux/et Windows. Il existe des clients pour Android.

VNC fonctionne en mode client/serveur. De ce fait, vous devez effectuer un transfert de ports pour pouvoir accéder sur l’ordinateur à transférer, si ce dernier est derrière un routeur/box.
Pour palier à cela, il existe toutefois VNC Repeater où un serveur VNC est créé et le client pourra effectuer une connexion sortante vers ce dernier.
Cet aspect ne sera pas abordé ici.

Voici un exemple avec TightVNC.

L’accès VNC fonctionne avec un mot de passe.
La configuration du serveur VNC est aussi protégé par un mot de passe.

Prise en main à distance avec VNC
Prise en main à distance avec VNC

Il est possible de changer le port par défaut de VNC 5900 et de bloquer/autoriser des IPs.

Prise en main à distance avec VNC

Exemple de prise en main VNC :

Prise en main à distance avec VNC

Quelques informations de sécurité concernant VNC, si vous comptez rendre votre ordinateur accessible par VNC depuis l’internet :

  • Je vous conseille de changer le port 5900 par défaut. Beaucoup de scans sont faits sur les ports VNC.
  • Filtrer l’accès par IP, avec un pare-feu par exemple.

Un tutoriel VNC existe sur le site :

RustDesck : open source et gratuit

RustDesck est une solution de prise en main à distance gratuit et open source.
Il supporte Windows, Linux, MacOS et Android.
Il offre les fonctionnalités suivantes :

  • Contrôle et prise en main à distance
  • Transférer des fichiers
  • Fonctionnalité de chat pour échanger avec votre correspondant
  • Open Source et gratuit
  • La connexion est chiffrée
  • Possibilité de créer son propre serveur de relai : Comment installer son serveur de relai RustDesk
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Windows

MeshCentral : gestion d’ordinateur en opensource

MeshCentral est un site Web complet de gestion d’ordinateurs open source. Avec MeshCentral, vous pouvez exécuter votre propre serveur Web pour gérer et contrôler à distance des ordinateurs sur un réseau local ou n’importe où sur Internet. Une fois que vous avez démarré le serveur, créez un groupe de périphériques et téléchargez et installez un agent sur chaque ordinateur que vous voulez gérer.
Une minute plus tard, le nouvel ordinateur apparaîtra sur le site Web et vous pourrez en prendre le contrôle. MeshCentral comprend une fonctionnalité complète de bureau à distance, de terminal et de gestion de fichiers basée sur le Web.

MeshCentral : gestion d'ordinateur en opensource

GoToAssist Remote Support : solution pour du support à distance

GoToAssist Remote Support est une autre solution de prise de contrôle de PC payant.
Il se destine plutôt aux entreprises qui doivent proposer du support client.
Le fonctionnement est assez similaire à Teamviewer ou AnyDesk.
L’utilisateur lance GoToAssist à partir de votre navigateur Web, votre ordinateur de bureau ou votre appareil mobile.
Puis le client clic sur un lien ou entre un code pour ouvrir la session distante et permettre la prise en main de son appareil.

GotoMyPC (LogmeIn) : Une alternative intéressante

GotoMyPC est un logiciel de prise en main à distance et contrôle du PC pour une assistance à distance avec vos amis, membre de la famille ou client.
Il fonctionne sur PC, Mac ou Android.
Il propose les fonctionnalités suivantes :

  • Accédez à vos ordinateurs depuis n’importe quel appareil
  • Stockez, partagez et collaborez sur des fichiers en un clic
  • Chat pour converser avec votre interlocuteur
  • Imprimez les documents distants sur une imprimante locale

Une interface WEB peut vous permettre d’accéder au partage écran depuis n’importe quel ordinateur.

GotoMyPC : logiciel de prise en main à distance

Ensuite vous installez le client GotoMyPC sur les appareils distants.

GotoMyPC : logiciel de prise en main à distance

Le gestionnaire de fichiers afin de transférer des fichiers avec un ordinateur distant.

GotoMyPC : logiciel de prise en main à distance

Assistance à distance de Windows

Windows 10 offre une fonctionnalité d’assistance à distance.
Ce dernier permet de contrôler un PC à distance à travers un partage de l’écran qui se fait par un échange de code ou par un fichier.
Vous donc voir que l’écran de la personne mais on peut aussi autoriser un contrôle complet de l’ordinateur distant.

C’est une fonction de Windows très utile pour une assistance et dépannage par une prise en main d’un PC à distance.

assistance_windows_prise_en_main_8

Le bureau à distance de Windows

Le bureau à distance de Windows est une fonctionnalité de contrôle à distance disponible pour les éditions Windows 10 Pro et Windows Server. Il peut aussi se nommer Terminal Server.
Il s’appuie sur le protocole RDP (Remote Desktop Protocol) qui est inclut par défaut dans ces versions de Windows.

En général, on l’utilise pour :

  • Un contrôle du PC par exemple pour administrer vos serveurs à distance
  • Proposer la publicisation d’application de bureau virtualisée ou non

La prise en main fonctionne avec un service bureau à distance qui écoute sur le port 3389.
On se connecte en utilisant la connexion bureau à distance (MSTSC) qui fait office de client.
Mais on peut aussi utiliser Remote Desktop client (MSRDC).

Saisir le nom de l'ordinateur sur connexion bureau à distance

Puis le contrôle du PC s’effectue.
Le transfert de fichiers n’est pas possible avec ce mode.

La prise en main et le contrôle à distance avec le bureau à distance de Windows 10

L’article suivant explique comment activer le bureau à distance sur Windows 10 :

Quel est le meilleur logiciel de contrôle de PC à distance ?

Comme vous pouvez le voir, il existe beaucoup de logiciels pour prendre la main sur un ordinateur par internet ou sur votre réseau local LAN.
AnyDesk est une solution très intéressante car gratuit et simple d’utilisation.
Le bureau à distance de Google Chrome est aussi très intéressant car facile à mettre en place et à utiliser.
Mais pensez que vous êtes fliqués par le géant de l’internet.
Teamviewer est aussi très pratique mais il est payant.

VNC peut aussi suffire pour prendre la main sur vos PC sur un LAN mais beaucoup plus difficile à mettre en place pour une prise main via internet.
Les applications de bureau à distance de Microsoft inclut dans Windows souffrent du même problème.

L’article 10 meilleurs logiciels de contrôle à distance pour PC est apparu en premier sur malekal.com.

Windows 10 22H2, le lancement est imminent

5 octobre 2022 à 07:31
Windows 10 22H2 de Microsoft

La mise à jour 2022 des fonctionnalités pour Windows 10 sera bientôt disponible. La date se rapproche à grand pas. Il est possible que le coup d’envoi soit donné dans les prochaines heures ou jours. Pourquoi ? Explication

Cette première et unique mise à jour des fonctionnalités pour Windows 10 de 2022 est connue sous le nom de 22H2. Nous savons officiellement que son lancement est programmé pour le mois d’octobre. Cependant, la date exacte n’est pas connue. Microsoft n’a jamais été précis à ce sujet.

Un indice vient d’apparaitre laissant entendre que nous sommes désormais très proche de ce lancement. Les liens de téléchargement des ISOs d’installation ont été repérés en ligne. Ils sont apparus (via techosarusrex (Twitter)) mais ne sont pas encore actifs. En clair ils ne permettent pas encore de récupérer ces images ISOs.

A noter que la même chose s’est produite lors de l’arrivée de la première mise à jour des fonctionnalités de Windows 11 :

Windows 11 22H2 est proche, les liens officiels de téléchargement des ISO sont prêts

Windows 10 reste d’actualité jusqu’en octobre 2025

Cette mise à jour est importante car depuis le lancement de Windows 11, Windows 10 est passé au second plan. Elle rappelle que ce système d’exploitation est toujours d’actualité. A ce sujet Microsoft à promis une prise en charge au moins jusqu’en octobre 2025. Il est prévu d’assurer sa maintenance avec des corrections de bugs et de sécurités mais aussi de nouvelles mises à jour de fonctionnalités. Elles permettront de peaufiner ses performances et son expérience tout en ajoutant de petites nouveautés ici et là. Il est cependant peu probable que Microsoft décide d’apporter de grands changements.

A ce sujet John Cable de chez Micxrosoft a rappelé le mois dernier

Pour les clients qui utilisent un appareil qui n’est pas éligible pour Windows 11, Windows 10 est un OS idéal. Il sera pris en charge jusqu’au 14 octobre 2025 et nous avons annoncé que la prochaine mise à jour des fonctionnalités de Windows 10 22H2 arrivera le mois prochain, continuant à vous offrir à la fois le support et le choix avec Windows.

La rumeur veut que le coup d’envoi soit donné lors du prochain Patch Tuesday prévu la semaine prochaine. Le rendez-vous est fixé au 11 octobre. Au sujet du contenu cette MAJ va proposer un ensemble étendu de fonctionnalités. Malheureusement les révélations s’arrêtent là. En clair nous n’avons aucun détail sur ces fameuses fonctionnalités.

Redmond précise seulement

Cette version est axée sur la validation de la technologie de maintenance. Windows 10 22H2 a un ensemble étendu de fonctionnalités et Microsoft partagera plus de détails sur cette mise à jour plus tard cette année.

Cet article Windows 10 22H2, le lancement est imminent a été publié en premier par GinjFo.

À partir d’avant-hierFlux principal

Comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11

4 octobre 2022 à 08:43

Beaucoup d’utilisateurs peuvent trouver Windows 10 ou Windows 11 trop intrusifs à cause de l’envoi de données de diagnostic.
Les plus réfractaires considèrent que cela met gravement leurs confidentialités en défaut allant jusqu’à d’espionnage.

Heureusement, il existe des solutions pour bloquer l’envoie des données de diagnostic.
En effet, ces derniers fonctionnent via des services Windows spécifiques.
Vous pouvez alors limiter la télémétrie de Windows 10/11.

Dans ce tutoriel, je vous explique comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11.

Comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11

Comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11

via la console services.msc

services.msc : ouvrir les services Windows
  • Dans la liste, cherchez et double-cliquez sur Expérience des utilisateurs connectés et télémétrie (DiagTrack)
  • Cliquez sur Arrêter
Comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11
  • Puis positionnez le type de démarrage sur Désactiver
  • Enfin cliquez sur Appliquer et OK
Comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11
  • Puis cherchez le service Diagnostic execution service
  • Positionnez le type de démarrage sur Désactiver
  • Enfin cliquez sur Appliquer et OK
Comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11

Pour aller plus loin :

En invite de commandes ou PowerShell (Windows Terminal)

Une autre solution pour désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11 est d’utiliser la commande SC.
Vous pouvez même l’intégrer dans un script que vous pouvez placer sur le bureau.

Ouvrir invite de commandes en administrateur
  • Puis copiez/collez les commandes suivantes :
sc stop DiagTrack
sc config DiagTrack start= disabled
sc stop diagsvc
sc config diagsvc start= disabled
Comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11

Liens

L’article Comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11 est apparu en premier sur malekal.com.

Comment supprimer les données de diagnostic de Windows 10/11

4 octobre 2022 à 08:43

Lorsque vous utiliser Windows 10 ou Windows 11, ce dernier envoie des données de diagnostic à Microsoft.
Ce dernier les utilisent pour améliorer son OS mais aussi dans certains pour vous proposer des expériences personnalisables de Windows.
Pour plus d’informations sur ces données : Que ce sont les données de diagnostic Windows 10/11.

Microsoft vous donne la possibilité de gérer ces données et notamment de les effacer.
Dans ce tutoriel, je vous guide pour supprimer les données de diagnostic de Windows 10/11

Comment supprimer les données de diagnostic de Windows 10/11

Comment supprimer les données de diagnostic de Windows 11

  • Faites un clic droit sur le menu Démarrer puis Paramètres. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier
    + I. Sinon d’autres méthodes dans le tutoriel suivant : Comment ouvrir les paramètres de Windows 11
Ouvrir paramètres Windows 11
  • A gauche, cliquez sur Confidentialité et Sécurité
  • Puis à droite sur Diagnostics et commentaires
Ouvrir les paramètres de confidentialité, diagnostics et commentaires de Windows 11
  • Déroulez Supprimer les données de diagnostic
  • Puis cliquez sur Supprimer
Supprimer les données de diagnostic de Windows 11
  • Enfin un message vous indique que la suppression a fonctionné avec la dernière date de suppression
Supprimer les données de diagnostic de Windows 11

Comment supprimer les données de diagnostic de Windows 10

  • Cliquez sur le Menu Démarrer puis en bas à gauche sur l’icône roue crantée afin d’ouvrir les paramètres de Windows 10. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier
    + I
Comment ouvrir les paramètres de Windows
  • Puis ouvrez Confidentialité
Ouvrir les paramètres de confidentialité de Windows 10
  • Ensuite dans le menu de gauche, cliquez sur Diagnostics et commentaires
  • Puis à droite, descendez dans la partie Supprimer les données de diagnotic
  • Cliquez sur Supprimer
Supprimer les données de diagnostic de Windows 10
  • Lorsque les données sont supprimées, un message rouge vous confirme la date de suppression
Supprimer les données de diagnostic de Windows 10

Comment supprimer les données de diagnostic depuis votre compte Microsoft

Le tableau de bord de confidentialité de votre compte Microsoft vous donne aussi la possibilité de supprimer les données de diagnostic de votre appareil.

Ouvrir le tableau de bord de confidentialité du compte Microsoft
  • Les activités s’affichent avec le nombre de données
Comment supprimer les données de diagnostic depuis votre compte Microsoft
  • Déroulez chacune d’elle et cliquez sur Effacer l’activité
Comment supprimer les données de diagnostic depuis votre compte Microsoft

Liens

L’article Comment supprimer les données de diagnostic de Windows 10/11 est apparu en premier sur malekal.com.

Que ce sont les données de diagnostic Windows 10/11

4 octobre 2022 à 08:43

De nos jours, lorsque vous installez un logiciel, ce dernier envoie des données à l’éditeur bien souvent “pour améliorer le service”.
Cela se nomme la télémétrie.
Dans Windows 10 ou Windows 11, il existe aussi de telles données, nommées : les données de diagnostic.
Microsoft s’en sert pour obtenir des informations sur l’utilisation de son OS afin de l’améliorer mais pas que.

Dans ce tutoriel complet, je vous explique tout ce qu’il faut savoir sur les données de diagnostic et leurs utilisations dans Windows 10/11.

Que ce sont les données de diagnostic Windows 10/11

Que ce sont les données de diagnostic et d’utilisation Windows 10/11

Lorsque vous installez et utilisez Windows, ce dernier envoie des données et commentaires aux serveurs Microsoft.
Cela se nomme les données de diagnostic.
Microsoft les utilise de différentes manières afin d’améliorer son système d’exploitation.
Il existe de type de données :

  • Les données de diagnostic requises et obligatoires : ce sont les données minimales que votre appareil doit transmettre afin de fonctionner correctement
  • Les données facultatives : ce sont des données optionnelles que vous pouvez activer afin de bénéficier de fonctionnalités supplémentaires de Windows comme les expériences personnalisées de Windows, Windows Insider. Ces données supplémentaires peuvent sont la manière dont vous utilisez les applications, les sites visités, etc

Lors de l’installation de Windows 10 ou de Windows 11, vous devez choisir entre les données de diagnostic obligatoires et facultatives.

Les données de diagnostics lors de l'installation de Windows 10
Les données de diagnostics lors de l'installation de Windows 10

Par la suite, il est possible de modifier le type de données de diagnostic envoyées depuis les paramètres de Windows.

Les paramètres de diagnostics et commentaires de Windows 11

A quoi servent les données de diagnostic de Windows 10/11

Microsoft utilise ces données dans les cas suivants :

  • Des informations de base sur les erreurs afin de déterminer si les problèmes rencontrés par votre appareil peuvent être résolus par le processus de mise à jour
  • Des informations sur votre appareil, ses paramètres et ses capacités, y compris les applications et les pilotes installés sur votre appareil, afin de déterminer si votre appareil est prêt et compatible avec la prochaine version du système d’exploitation ou de l’application et s’il est prêt à être mis à jour
  • Les informations de journalisation du processus de mise à jour lui-même pour comprendre comment les mises à jour de votre appareil se déroulent à travers les étapes de téléchargement, de pré-installation, de post-installation, de post-reboot et de configuration
  • Des données sur les performances des mises à jour sur tous les appareils Windows pour évaluer le succès du déploiement d’une mise à jour et pour connaître les caractéristiques des appareils (par exemple, le matériel, les périphériques, les paramètres et les applications) qui sont associées au succès ou à l’échec d’une mise à jour
  • Des données sur les appareils qui ont connu des échecs de mise à jour et sur les raisons de ces échecs, afin de déterminer s’il convient de proposer à nouveau la même mise à jour

Que sont les données de diagnostic obligatoires

Les données de diagnostic requises sont des informations sur votre appareil, ses paramètres et ses capacités, et sur son bon fonctionnement. Il s’agit du niveau minimum de données de diagnostic nécessaire pour que votre appareil reste fiable, sécurisé et fonctionne normalement.

Microsoft les utilise de cette manière :

  • Comprendre l’immense quantité de combinaisons de matériels, de systèmes et de logiciels que les clients utilisent
  • Analyser les problèmes en fonction de combinaisons spécifiques de matériel, de système et de logiciel et identifier où les problèmes se produisent avec un ensemble spécifique ou limité d’appareils
  • Déterminer si une application ou un processus rencontre un problème de performance (par exemple, l’application plante ou se bloque) et quand un fichier de vidage de panne est créé sur l’appareil (les vidages de panne eux-mêmes ne sont pas collectés sans autorisations supplémentaires, comme le choix d’envoyer des données de diagnostic facultatives)
  • Comprendre l’efficacité du système de transmission des diagnostics lui-même et résoudre les problèmes qu’il pose

Si vous avez sélectionné l’option obligatoire comme paramètre de données de diagnostic, la personnalisation est basée sur des informations concernant votre appareil, ses paramètres et ses capacités, et sur son bon fonctionnement.  

Que sont les données de diagnostic facultatives

Les données de diagnostic facultatives comprennent des détails supplémentaires sur votre appareil, ses paramètres, ses capacités et son état de santé. Les données de diagnostic facultatives comprennent également des informations sur les sites Web que vous consultez, l’activité de l’appareil (parfois appelée utilisation) et des rapports d’erreur améliorés.
Les données de diagnostic facultatives peuvent également inclure l’état de la mémoire de votre appareil en cas de panne du système ou d’une application.

En outre les données suivantes sont utilisées :

  • Les informations sur l’activité des applications aident à donner la priorité aux tests de compatibilité des applications et à apporter des améliorations aux applications et aux fonctionnalités les plus utilisées
  • Les informations relatives à l’impact des caractéristiques de l’appareil, de la configuration et de l’activité des applications sur la santé de l’appareil. Elles sont utilisées pour analyser et apporter des modifications visant à améliorer les performances des appareils Windows
  • Les informations agrégées sur l’historique de navigation dans les navigateurs Microsoft sont utilisées pour ajuster les algorithmes de recherche de Bing afin de fournir des résultats de recherche plus efficaces

De plus, si vous avez sélectionné l’option Facultatif, la personnalisation est également basée sur des informations sur la façon dont vous utilisez les applications et les fonctionnalités, ainsi que des informations supplémentaires sur la santé de votre appareil.

Comment désactiver et supprimer les données de diagnostic

Microsoft vous donne la possibilité de gérer les données de diagnostic.
Vous pouvez faire cela directement dans Windows ou à partir de votre compte Microsoft.
Cela depuis les paramètres de confidentialité.

Supprimer les données de diagnostic de Windows 11

Il est aussi possible de désactiver l’envoi de données de diagnostic.
Toutefois, aucun paramètre n’est disponible. Pour y parvenir, il faut désactiver un service Windows.

Liens

L’article Que ce sont les données de diagnostic Windows 10/11 est apparu en premier sur malekal.com.

Comment réinitialiser l’explorateur de fichiers par défaut sur Windows 10/11

3 octobre 2022 à 14:00

L’explorer Windows dispose de cinq modèles différents pour lesquels vous pouvez personnaliser l’affichage des dossiers.
Mais dans certains cas, vous pouvez souhaiter remettre l’affichage des dossiers par défaut afin de retrouver le comportement habituelle de l’explorateur.

Dans ce tutoriel, je vous explique comment réinitialiser l’explorateur de fichiers par défaut sur Windows 10/11.

Comment réinitialiser l'explorateur de fichiers par défaut sur Windows 10/11

Comment réinitialiser l’explorateur de fichiers par défaut sur Windows 10/11

Ouvrir les options des dossiers

  • Sur Windows 11, cliquez sur
    puis Options
Comment afficher les fichiers cachés sur Windows 11

Réinitialiser les options générales

  • Dans l’onglet général, cliquez tout en bas à droite sur Paramètres par défaut
Réinitialiser les options générales de l'explorateur Windows
  • Puis cliquez sur Appliquer
Réinitialiser les options générales de l'explorateur Windows

Restaurer les paramètres d’affichage des dossiers par défaut

Pour restaurer les paramètres d’affichage des dossiers par défaut pour chaque dossier utilisant le même modèle d’affichage, procédez comme suit :

  • Ensuite cliquez sur l’onglet Affichage
  • Puis en bas sur Paramètre par défaut
  • Cliquez sur Appliquer
Restaurer les paramètres d'affichage des dossiers par défaut de l'explorer Windows
  • Ensuite en haut, cliquez sur Réinitialiser les dossiers
Restaurer les paramètres d'affichage des dossiers par défaut de l'explorer Windows
  • Puis sur Appliquer aux dossiers
Restaurer les paramètres d'affichage des dossiers par défaut de l'explorer Windows
  • Confirmez par oui sur la fenêtre qui vous demande si vous souhaitez réinitialiser tous les dossiers de ce type aux paramètres d’affichage par défaut
Restaurer les paramètres d'affichage des dossiers par défaut de l'explorer Windows
  • Enfin cliquez sur Appliquer aux dossiers
  • Confirmez en cliquant sur oui
Restaurer les paramètres d'affichage des dossiers par défaut de l'explorer Windows

Réinitialiser les options de recherche

  • Enfin cliquez sur l’onglet Rechercher
  • Là aussi, cliquez sur Paramètres par défaut
Réinitialiser les options de recherche de l'explorateur Windows
  • Cliquez sur Appliquer puis OK

Restaurer l’emplacement des documents

Restaurer l'emplacement des documents de Windows

Liens

L’article Comment réinitialiser l’explorateur de fichiers par défaut sur Windows 10/11 est apparu en premier sur malekal.com.

Comment supprimer les précédentes installation de Windows

3 octobre 2022 à 08:23

Les anciens fichiers d’installation de Windows occupent beaucoup d’espace de stockage. Voici comment supprimer les anciens fichiers d’installation de Windows dans Windows 11 & 10.

Lorsque vous effectuez une mise à niveau vers une nouvelle version de Windows, celle-ci conserve les fichiers d’installation précédents intacts. Considérez cela comme une sauvegarde de votre installation Windows précédente. Si vous n’aimez pas la nouvelle version ou si vous rencontrez des problèmes avec la nouvelle mise à jour, les anciens fichiers d’installation Windows peuvent vous aider à rétablir la version précédente.
On parle alors de rétrograder Windows à la version précédente.

Il existe deux méthodes pour supprimer les anciens fichiers d’installation de Windows. En utilisant les programmes l’espace de stockage et le nettoyage de disque, par exemple.
Dans ce tutoriel, je vous guide pour utiliser les méthodes permettant d’effacer les anciens fichiers d’installation de Windows dans Windows 11 et 10.

Comment supprimer les précédentes installation de Windows

Introduction

Les anciennes versions de WIndows sont stockées dans le dossier Windows.old.

En général, ces anciens fichiers d’installation de Windows ont une taille comprise entre 10 et 30 Go.
Leur taille est déterminée par une variété de facteurs tels que les mises à jour installées, les applications, les paramètres, etc. Comme vous pouvez vous y attendre, cela représente beaucoup d’espace libre sur le disque dur. Si vous êtes certain de ne pas vouloir rétrograder, la suppression de ces anciens fichiers d’installation de Windows vous aidera à libérer de l’espace disque.

Une fois que vous avez supprimé les précédentes installation de Windows, vous ne pourrez plus rétrograder Windows.

Comment supprimer les précédentes installation de Windows (Windows 11)

  • Faites un clic droit sur le menu Démarrer puis Paramètres. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier
    + I. Sinon d’autres méthodes dans le tutoriel suivant : Comment ouvrir les paramètres de Windows 11
Ouvrir paramètres Windows 11
  • Puis ouvrez Stockage depuis les paramètres Système
Ouvrir les paramètres de Stockage de Windows 11
  • Laissez l’analyse de disque se terminer puis cliquez sur fichiers temporaires
Comment supprimer les précédentes installation de Windows dans Windows 11
  • Cochez précédentes installation de Windows
  • Puis cliquez tout en haut sur supprimer les fichiers
Comment supprimer les précédentes installation de Windows dans Windows 11
  • Cliquez sur Continuer
Comment supprimer les précédentes installation de Windows dans Windows 11
Bravo ! vous avez réussi à effacer les précédentes installation de WIndows.

Comment supprimer les précédentes installation de Windows (Windows 10)

  • Cliquez sur le Menu Démarrer puis en bas à gauche sur l’icône roue crantée afin d’ouvrir les paramètres de Windows 10. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier
    + I
Comment ouvrir les paramètres de Windows
  • Ouvrez les paramètres Système
Ouvrir les paramètres Système de Windows 10
  • Puis dans le menu de gauche, clique sur Stockage
  • Puis à droite sur Fichiers temporaires
Comment supprimer les précédentes installation de Windows dans Windows 10
  • Cochez précédentes installation de Windows
  • Puis cliquez tout en haut sur supprimer les fichiers
Comment supprimer les précédentes installation de Windows dans Windows 10
  • Enfin l’assistant de stockage purge les fichiers des versions précédentes pour libérer de la place
Félicitations ! vous avez réussi à supprimer les précédentes installation de WIndows.

Comment supprimer les versions précédentes de Windows avec le nettoyage de disque

Cette méthode pour supprimer une précédente installation de Windows fonctionne sur toutes les versions de Windows.

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Puis sur la fenêtre exécuter, saisissez cleanmgr et OK
  • Ensuite cliquez ensuite sur Nettoyer les fichiers systèmes tout en bas à gauche
Comment supprimer le dossier Windows.old de Windows 10 avec cleanmgr
  • Cochez Précédentes installation de Windows
  • Puis cliquez sur OK pour laisser le nettoyage de Windows s’effectuer
Félicitations ! vous avez réussi à nettoyer les précédentes installation de WIndows.

Liens

L’article Comment supprimer les précédentes installation de Windows est apparu en premier sur malekal.com.

Où trouver les points de restauration du système ? Comment voir les points de restauration dans Windows 11/10 ?

30 septembre 2022 à 08:52

Les points de restauration du système contiennent les informations nécessaires nécessaires pour restaurer votre système à l’état choisi. Les points de restauration sont générés automatiquement lorsque vous installez une nouvelle application, une nouvelle application, une nouvelle mise à jour Windows, et générée lorsque vous créez un point de restauration manuellement.

Dans ce tutoriel, nous examinons où les points de restauration du système sont stockés sur un périphérique Windows 11/10 et comment vous pouvez afficher ces points de restauration.

Où trouver les points de restauration du système ? Comment voir les points de restauration dans Windows 11/10 ?

Où trouver les points de restauration du système stockés ?

Les points de restauration sont stockés dans le dossier système : System Volume Information
Ce dossier n’est pas visibles par défaut, étant caché, pour l’afficher :

Toutefois, l’utilisateur n’a pas accès au dossier, seul le système peut y accéder.
Ainsi si vous tentez de l’ouvrir, vous aurez une erreur d’accès refusé.
De plus, les points de restauration ne sont pas directement visibles dans ce dernier.
En clair donc, il n’y a pas trop d’intérêt à vouloir accéder à ce dossier.

Le dossier System Volume Information

Comment voir les points de restauration dans Windows 11/10 ?

avec rstrui

  • Sur votre clavier, appuyez sur la touche
    + R
  • Dans la fenêtre exécuter, copiez/collez : rstrui.exe
  • Puis cliquez sur OK
Exécuter rstrui.exe pour restaurer Windows
  • Puis sélectionnez Choisir un autre point de restauration
  • Ensuite cliquez sur Suivant
Comment voir les points de restauration dans Windows 11/10 ?
  • Dans la nouvelle fenêtre en bas, cochez Afficher d’autres points de restauration
  • Tous les points de restauration actuels seront désormais répertoriés avec une date et une heure créées, description et type de point de restauration pour chacun.
Comment voir les points de restauration dans Windows 11/10 ?

En Invite de Commandes – CMD

Ouvrir invite de commandes en administrateur
  • Pour lister les points de restauration disponible dans le système, utilisez la commande vssadmin de cette manière :
vssadmin list shadows
Comment voir les points de restauration dans Windows avec vssadmin en ligne de commandes
  • Pour lister tous les points de restauration disponibles pour tous les lecteurs vers un fichier texte sur le Bureau de Windows, exécutez la commande ci-dessous :
vssadmin list shadows >"%userprofile%\Desktop\Restore Points.txt"
  • Pour répertorier tous les points de restauration disponibles pour un lecteur spécifique, exécutez la commande ci-dessous :
vssadmin list shadows /For=<lettre lecteur>:
  • Pour lister tous les points de restauration disponibles pour le lecteur spécifique vers un fichier texte sur le Bureau de Windows, exécutez la commande ci-dessous :
vssadmin list shadows /For=<lettre lecteur>: >"%USERPROFILE%\Desktop\Points-restauration.txt"

En PowerShell

Get-ComputerRestorePoint | Format-Table -AutoSize
Comment voir les points de restauration dans Windows en PowerShell
  • Pour lister tous les points de restauration disponibles pour tous les lecteurs vers un fichier texte sur bureau de Windows, exécutez la commande ci-dessous:
Get-ComputerRestorePoint | Format-Table -AutoSize | Out-File -filepath "$Env:userprofile\Desktop\Restore Points.txt"
  • Pour répertorier tous les points de restauration disponibles pour tous les lecteurs avec plus de détails, exécutez la commande ci-dessous :
Get-ComputerRestorePoint | Format-List
  • Pour lister tous les points de restauration disponibles pour tous les lecteurs avec plus de détails vers un fichier texte sur le Bureau de Windows, exécutez la commande ci-dessous :
Get-ComputerRestorePoint | Format-List | Out-File -filepath "$Env:userprofile\Desktop\Restore Points.txt"

L’article Où trouver les points de restauration du système ? Comment voir les points de restauration dans Windows 11/10 ? est apparu en premier sur malekal.com.

Comment activer le verrouillage dynamique de Windows 10/11

29 septembre 2022 à 13:53

Le verrouillage dynamique verrouille automatiquement Windows 11 ou Windows 10 lorsque vous êtes absent.
Voici comment activer ou désactiver le verrouillage dynamique dans Windows 11/10.

Dans Windows 10 ou Windows 111, vous pouvez verrouiller le PC de plusieurs façons. Cela vous permet de vous assurer que personne n’utilise votre ordinateur sans autorisation. Si vous vous préoccupez de la sécurité et de l’intégrité des données, il est très utile de verrouiller le PC lorsque vous ne l’utilisez pas activement.
Si nécessaire, Windows vous permet de le configurer de manière à ce que le PC se verrouille lui-même s’il est inactif pendant une durée déterminée. Comme vous pouvez le deviner, cela est utile lorsque vous vous éloignez du PC et que vous oubliez de le verrouiller.

Dans ce tutoriel simple et rapide, je vais vous montrer comment activer ou désactiver le verrouillage dynamique dans Windows 10/11.

Comment activer le verrouillage dynamique de Windows 10/11

Comment activer le verrouillage dynamique de Windows 10/11

Appairer un périphérique Bluetooth à Windows 10/11

  • Sur votre Smartphone, assurez vous que le Bluetooth est bien activé depuis la barre d’icônes. L’icône Bluetooth doit être en bleu et non grisée. Plus de détails : Comment activer le Bluetooth sur Android
  • Laissez votre doigt appuyez sur l’icône Bluetooth pour ouvrir l’interface
Activer Bluetooth sur votre Smartphone Android
  • Faites un clic droit sur le menu Démarrer puis Paramètres. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier
    + I. Sinon d’autres méthodes dans le tutoriel suivant : Comment ouvrir les paramètres de Windows 11
Ouvrir paramètres Windows 11
  • Puis :
    • Sur Windows 10 : Système > Bluetooth et autres
    • Sur Windows 11 : Bluetooth et appareils > ajouter un appareil
  • Choisissez Bluetooth
Comment jumeler/appairer un Smartphone Android en Bluetooth sur un PC en Windows 11
  • Laissez vous guider afin de terminer le couplage de votre Smartphone en Bluetooth sur votre PC

Plus de détails avec les étapes pas à pas dans ces tutoriels :

Activer le verrouillage dynamique

Une fois que votre Smartphone est jumelé, vous pouvez l’utiliser dans le verrouillage dynamique.

  • Faites un clic droit sur le menu Démarrer puis Paramètres. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier
    + I. Sinon d’autres méthodes dans le tutoriel suivant : Comment ouvrir les paramètres de Windows 11
Ouvrir paramètres Windows 11
  • Puis ouvrez Comptes
  • Ensuite options de connexion
Ouvrir les options de connexion de Windows
  • Déroulez Verrouillage dynamique
  • Et cochez Autoriser Windows à verrouiller automatiquement votre appareil lorsque vous êtes absent
Comment activer le verrouillage dynamique de Windows 10/11
  • Votre Smartphone qui sera utilisé par ce dernier apparaît
Comment activer le verrouillage dynamique de Windows 10/11

A partir de là, le verrouillage dynamique est activé.
A noter que ce dernier apparaît aussi dans Protection du compte de Sécurité Windows.

Comment activer le verrouillage dynamique de Windows 10/11

L’article Comment activer le verrouillage dynamique de Windows 10/11 est apparu en premier sur malekal.com.

Résoudre le code d’erreur 0xc0000221 sur Windows 10/11

28 septembre 2022 à 14:35

Le code d’erreur 0xc0000221 est une erreur sur une page bleu de récupération qui se produit lors de l’échec du démarrage de l’ordinateur. La plupart des utilisateurs signalent que cela ne se produit pas à chaque tentative de démarrage, mais plusieurs d’entre eux déclarent être bloqués dans une boucle de réparation automatique avec ce code d’erreur.

Code d’erreur 0xc0000221 : Votre PC/appareil doit être réparé.
Code d’erreur 0xc0000221 : Your PC/Device needs to be repaired.

Les codes d’erreur commençant par ‘0x’ indiquent généralement un problème de corruption au niveau du système. Toutefois, avec ce code d’erreur particulier, l’erreur peut également être liée au matériel (une mémoire vive nouvellement insérée ou une alimentation insuffisante).

Dans ce tutoriel, je vous donne plusieurs solutions pour corriger le code d erreur 0xc0000221 sur Windows 10/11.

Résoudre le code d'erreur 0xc0000221 sur Windows 10/11

Quelles sont les sources du code d erreur 0xc0000221 sur Windows 10/11

Voici les principales raisons qui peuvent conduire à cet écran bleu au démarrage de votre PC :

  • Problème matériel créé par une nouvelle barrette de mémoire RAM ou un nouveau disque dur – Dans quelques cas, des utilisateurs ont commencé à recevoir cette erreur après avoir ajouté de la RAM ou connecté un nouveau disque dur
  • GPU secondaire – Ce problème est parfois signalé sur des ordinateurs ayant une configuration SLI ou CrossFire
  • L’alimentation ne peut pas fournir suffisamment de puissance – Ce comportement peut se produire si votre alimentation n’est pas assez puissante pour soutenir tous les périphériques connectés
  • Corruption de fichiers système – Le code d’erreur indique un problème de niveau système lié à une corruption de fichiers.
  • Un service tiers interrompt le démarrage – Dans certains cas, l’erreur a été déclenchée par un service tiers malveillant qui a fini par provoquer un plantage BSOD

Résoudre le code d erreur 0xc0000221 sur Windows 10/11

Démarrer en mode sans échec

En mode sans échec, votre ordinateur démarre dans un état limité, avec uniquement les fichiers et pilotes de base nécessaires au processus de démarrage. Si votre ordinateur démarre correctement en mode sans échec, nous pouvons déterminer que le problème est dû à un logiciel que vous avez installé précédemment.

Vous pouvez accéder au mode sans échec depuis les options de récupération.
Toutefois, selon les dégâts, il est possible que ces dernières ne soient pas accessibles.

Pour démarrer en mode sans échec depuis la page bleu de récupération :

  • Cliquez sur Dépannage dans la page bleue choisir une option
  • Puis Options avancées
  • Ensuite cliquez sur le menu Paramètres afin de modifier la configuration de démarrage de Windows 11
Démarrer Windows 10, 11 en mode sans échec depuis les options de récupération
  • Puis appuyez sur la touche 5 du clavier pour démarrer en mode sans échec avec prise en charge du réseau
Démarrer Windows 10, 11 en mode sans échec depuis les options de récupération

Une fois en mode sans échec, tentez les opérations suivantes :

Faire un SFC et DISM

On accède à l’invite de commandes puis on détermine la lettre de lecteur de la partition système.
En effet, dans l’environnement WinRE, elle n’est pas forcément montée avec la lettre C.
Puis on peut passer les commandes en fonctions de le lettre de lecteur.

L'invite de commandes depuis les options de récupération du démarrage avancées
  • Puis saisissez successivement ces commandes dir sucessivement
dir c:\
dir d:\
dir e:\

Le but est d’identifier la lettre de la partition Windows.
Ici on voit que c’est le D:\ puisqu’on trouve le dossier Program Files et Windows.

Trouver le lecteur système depuis l'invite de commandes des options de récupération
  • Puis dans l’invite de commandes utilisez la commande SFC scannow de cette manière. Remplacez C:\ par la lettre de lecteur de la partition système.
SFC /scannow /OFFBootdir=C:\ /OFFWindir=C:\Windows
  • Une fois l’analyse et réparation SFC terminée, on passe à DISM. Là aussi utilisez la commande suivante et laissez l’analyse du système s’effectuer
Dism /Image:C:\ /Cleanup-Image /RestoreHealth
Réparer Windows 10 en invite de commandes avec DISM
  • Laissez la vérification et l’analyse système s’opérer

Maintenant que les fichiers systèmes sont réparés, il faut passer à la vérification du disque.

  • On utilise pour cela, la commande checkdisk. Remplacez C:\ par la lettre de lecteur de la partition système.
chkdsk c: /R /F

Mais si les dommages sont importants, vous ne pourrez pas réparer le système de fichiers.
Vous allez devoir réinstaller Windows 10 en suivant le paragraphe donné dans cet article.
Pensez à vérifier le disque dur car ces erreurs peuvent avoir pour source un problème matériel sur le disque ou une coupure de courant :

Réparer le disque et les erreurs disque avec chkdsk
  • Une fois toutes ces opérations de corrections effectuées, redémarrez le PC
  • Vérifiez si le code erreur 0xc0000221 est résolu

Désinstaller la dernière mise à jour

Les mises à jour cumulatives et de qualités peuvent parfois provoquer des dysfonctionnements sévères de Windows.
Ainsi; si le code d’erreur 0xc0000221 sur Windows 10/11 se produit après l’installation d’une nouvelle mise à jour, tentez de désinstaller celle-ci.
Vous pouvez le faire depuis les options de récupérations :

  • Cliquez sur Désinstaller les mises à jour
Désinstaller des mises à jour depuis les options de récupération de Windows 10
  • Puis on choisit s’il faut désinstaller une mise à jour de qualité (mensuelle) ou de fonctionnalités (annuelle)
Désinstaller des mises à jour depuis les options de récupération de Windows 10
  • Laissez vous guider pour terminer la suppression de la mise à jour
  • Vérifiez ensuite si la page bleue de récupération avec le code erreur 0xc0000221 est corrigée

Faire une restauration du système

Voici comment restaurer Windows 10 ou Windows 11 à une date antérieure :

Comment restaurer Windows 10
  • Puis cliquez sur Options avancées
  • Ce donne accès aux options de dépannage pour restaurer Windows 10
Comment restaurer Windows 10
  • Enfin, vous pouvez cliquez sur Restauration du système
Comment restaurer Windows 10
  • L’assistant de restauration du système s’ouvre, il faut se laisser guider.
  • Faites Suivant.
Restaurer Windows 10 depuis un support de récupération ou clé USB d'installation
  • Choisissez le point de restauration dans la liste et faites suivant.
Restaurer Windows 10 depuis un support de récupération ou clé USB d'installation
  • Confirmer la restauration du système en faisant Terminer et Oui.
Restaurer Windows 10 depuis un support de récupération ou clé USB d'installation
  • Si tout va bien la restauration s’effectue et vous indique qu’elle a réussi
  • Redémarrez alors votre PC normalement pour lancer Windows 10.
Restaurer Windows 10 depuis un support de récupération ou clé USB d'installation

Plus de détails dans ces tutoriels :

Une fois la restauration du système effectuée, testez si l’erreur 0xc0000221 est corrigée.

Réinstaller Windows 10, Windows 11

Si le système est trop endommagé, il ne sera pas possible de le récupérer.
Dans ce cas là, vous allez devoir réinstaller Windows depuis une clé USB.
Vous pouvez garder vos données en ne formatant pas la partition principale. L’installeur de Windows va alors proposer de copier les données le dossier Windows.old.
Mais si vous souhaitez au préalable récupérer vos données, suivez ce tutoriel : Comment récupérer les données quand Windows est planté.

Pour réinstaller Windows, suivez ces tutoriels :

Vérifier le matériel de son PC

Un composant du PC qui ne fonctionne pas correctement ce qui entraîne des crashs du système d’exploitation.
Très souvent, des problèmes de matériel peuvent conduire à une erreur fatale de Windows.
En général, le problème vient de la mémoire RAM ou du support de stockage (SSD/Disque dur) défaillant, mais il existe d’autres facteurs non matériels que vous devez prendre en compte.

Tous les composants du PC peuvent être mis en cause ce qui rend le diagnostic difficile.
Pour vous aider à vérifier si le BSOD à pour cause le matériel de votre PC suivez ces tutoriels :

Diagnostiquer les problèmes matériels

L’article Résoudre le code d’erreur 0xc0000221 sur Windows 10/11 est apparu en premier sur malekal.com.

Comment corriger l’écran bleu Clock Watchdog Timeout sur un PC Windows 10, 11 (BSOD)

28 septembre 2022 à 08:07

L’erreur Clock Watchdog Timeout est un code d’arrêt (Stop Code) courant qui apparaît sur un écran bleu de Windows 10, 11.
Cet écran bleu ou BSOD est une plantage du système qui nécessite un redémarrage du PC.

Et comme toute autre erreur BSOD, celle-ci est également ennuyeuse, d’autant plus qu’elle entraîne le redémarrage forcé de votre PC. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles vous pouvez rencontrer ce type d’erreur sur votre ordinateur.

Mais la bonne nouvelle est qu’il est relativement facile à diagnostiquer et parfois, si le problème est d’origine logicielle, il est également facile à résoudre. Cependant, s’il s’agit d’un problème matériel, les choses peuvent devenir plus délicates et vous pouvez avoir besoin de l’aide d’un professionnel pour résoudre le problème sur votre ordinateur.

Comment corriger l'écran bleu Clock Watchdog Timeout sur un PC Windows 10, 11 (BSOD)

Pourquoi l’erreur CLOCK_WATCHDOG_TIMEOUT se produit-elle ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut dans ce guide, il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles cette erreur peut se produire sur votre PC.
Bien que la cause réelle puisse varier d’un utilisateur à l’autre, les sources les plus courants de cette erreur sont un CPU qui surchauffe, des modules de RAM défectueux et des pilotes malveillants.

En outre, gardez à l’esprit que cette erreur peut être d’origine logicielle ou matérielle, car différentes solutions ont fonctionné pour différents utilisateurs. Il est donc préférable de diagnostiquer et de résoudre les problèmes logiciels, car ils sont relativement plus faciles à résoudre que les problèmes matériels.

Pour plus amples informations et diagnostics sur la source, vous pouvez utiliser un logiciel tels que WhoCrashed ou BlueScreenView qui peuvent parfois cibler le pilote système en cause.
Si c’est un problème matériel, ils n’aideront pas.

Maintenant que vous avez compris le pourquoi de cette erreur, passons à sa résolution.

Comment corriger l’écran bleu Clock Watchdog Timeout sur un PC Windows 10, 11 (BSOD)

Retirer tous les périphériques USB inutiles

Bien que cela puisse sembler être une solution très élémentaire, elle peut faire des merveilles. Si des périphériques USB sont connectés à votre PC, comme des clés USB, des disques durs ou tout autre périphérique connecté via le port USB, retirez-les.

Ensuite, voyez si l’erreur Clock Watchdog Timeout est résolue. Si c’est le cas, le périphérique connecté peut être à l’origine du problème.

Restaurer Windows 10/11

Tout d’abord, revenez à un point de restauration antérieure afin d’annuler les dernières modifications du système.
Cela va annuler les dernières installations de mises à jour ou d’applications qui peuvent être la cause des instabilités du système.

Voici comment faire :

  • Sur votre clavier, appuyez sur la touche
    + R
  • Dans la fenêtre exécuter, copiez/collez : rstrui.exe
  • Puis cliquez sur OK
Exécuter rstrui.exe pour restaurer Windows
  • Faites suivant et sélectionnez un point de restauration système antérieur au problème rencontré
  • Cliquez sur Suivant et laissez vous guider pour terminer la restauration du système
Choisir un point de restauration pour restaurer Windows

Plus de détails :

Réparer les fichiers systèmes de Windows avec SFC et DISM

Un fichier système endommagé peut générer des plantages de Windows et être à la cause du code d’arrêt Clock Watchdog Timeout.
Pour résoudre ce BSOD, suivez ces indications :

Pour réparer les fichiers systèmes de Windows 10 ou Windows 11, on utilise les utilitaires SFC (vérificateur de fichiers systèmes) et DISM.
Ces deux outils s’utilisent en invite de commandes.

sfc /scannow

Laisse le vérificateur de fichiers systèmes analyser Windows 10 ou Windows 11.
Enfin si des fichiers systèmes sont corrompus, SFC tente de les réparer.

sfc scannow - le vérificateur de fichiers systèmes de Windows 10

Ensuite on peut utiliser DISM pour réparer les images de Windows 10.
Toujours depuis l’invite de commandes, saisissez successivement les commandes suivantes :

Dism /Online /Cleanup-Image /CheckHealth
DISM - réparer les images de Windows 10

Plus de détails dans l’article suivant :

Mettre à jour tous les pilotes

Via le gestionnaire de périphériques

  • via Windows Update depuis le gestionnaire de périphériques de Windows 10 :
  • Propriétés > Pilote > Mettre à jour le Pilote
  • Ensuite, choisissez rechercher un pilote sur mon ordinateur
  • Windows Update vérifie alors si de nouveaux pilotes sont disponibles et les installe automatiquement dans le système
Mettre à jour le pilote depuis le gestionnaire de périphériques

Automatiquement avec DriversCloud ou Snappy Driver Installer

La page suivante récapitule toutes ces méthodes pas à pas pour mettre à jour les pilotes de périphériques :

Faire un memtest

Une barrette de mémoire RAM défectueuse peut cause de gros problèmes de fonctionnement de votre PC.
En effet, cela fausse les données stockées par les applications en cours de fonctionnement.
Le processeur travaille alors avec de mauvaises données ou ne parvient pas à les récupérer.
Cela peut alors provoquer des plantages avec votre PC qui redémarre tout seul.

Vous pouvez tester vos barrettes de mémoire RAM à partir d’application memtest.

Vérifier la santé barrettes de mémoire RAM

Après cela, vérifiez si l’écran bleu Clock Watchdog Timeout persiste.
Notez que lorsqu’un problème matériel est la cause, généralement le bug check varie et change.

Vérifier la santé du disque ou SSD

Un problème matériel sur le disque dur ou SSD peut engendrer des erreurs, problèmes de fonctionnement de Windows et des pertes de performances.
Ils convient donc de vérifier l’état de vos disques.
En effet, grâce aux auto-tests et la technologie S.M.A.R.T., il est possible de vérifier la santé de son disque.
Pour cela, suivez ce tutoriel :

Vérifier l'état de santé de son disque dur avec la technologie SMART

Si le diagnostique révèle une défaillance du disque, c’est probablement la cause des BSOD.
Il faudra alors remplacer le matériel.
Pensez aussi à faire des sauvegardes en urgence pour éviter la perte de données.

Réparer Windows 10, 11

Enfin en dernier lieu si rien ne fonctionne, vous pouvez tenter de réparer Windows 10, 11 sans perte de données et en conservant les programmes installés.
Cela permet de rétablir le système lorsque ce dernier bug.
La procédure est décrite pas à pas dans cet article :

Il s’agit d’une opération de réinitialisation et de remise à zéro qui supprime les applications et remet le système à son état d’origine.
C’est la solution radicale pour retrouver un système fonctionnel :

Réparer Windows 10 sans perte de données et CD

L’article Comment corriger l’écran bleu Clock Watchdog Timeout sur un PC Windows 10, 11 (BSOD) est apparu en premier sur malekal.com.

Windows 10, 11 : Bloquer/masquer une mise à jour sur Windows Update

17 juillet 2017 à 17:06

Comment bloquer l’installation de mise à jour sur Windows 10 ou Windows 11 ?

Windows Update vous propose d’installer une mise à jour que vous ne souhaitez pas ou cette installation de mise à jour tourne en boucle, il est alors possible de bloquer l’installation de cette mise à jour.
Souvent, vous souhaitez interdire l’installation de mises à jour de pilotes qui refusent de s’installer ou qui peuvent poser des problèmes.

Ce tutoriel vous explique comment bloquer l’installation d’une mise à jour sur Windows Update et ainsi bloquer le téléchargement et proposition d’installation de celle-ci.
En jargon, on appelle cela masquer une mise à jour, c’est le terme utilisé dans Windows.

Windows 10 : Bloquer une mise à jour sur Windows Update

Comment Bloquer/masquer une mise à jour sur Windows Update sur Windows 10/11

Suspendre Windows Update

Sur Windows 10 et Windows 11, tout est automatisé et vous ne pouvez plus choisir les mises à jour de qualité à installer.
Dès lors, si vous avez un problème avec une mise à jour en particulier, vous ne pouvez pas empêcher son installation.

Toutefois, vous pouvez suspendre les mises à jour pendant 7 jours.
C’est l’option idéal lorsqu’une mise à jour de qualité pose des problèmes.
En effet, cela laisse le temps à Microsoft de publier un correctif et vous permet de bloquer la mise à jour problématique.

Windows 10

  • Faites un clic droit sur le menu Démarrer puis Paramètres. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci
    + I
  • Puis Mise à jour et Sécurité
  • Enfin cliquez sur Suspendre les mises à jour pendant 7 jours
Suspendre les mises à jour sur Windows 10 : Bloquer Windows Update
Pour plus d’informations sur les options de Windows Update, suivez ce tutoriel : Configurer Windows Update de Windows 10.

Windows 11

Pour vous aider, Windows 11 offre la possibilité de suspendre Windows Update.
Cela va interrompre le téléchargement et l’installation de mises à jour pendant un laps de temps que vous pouvez définir.
Ainsi, vous bloquez une mise à jour problématique d’un simple clic en attendant la résolution de Microsoft.

  • Faites un clic droit sur le menu Démarrer puis Paramètres. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci
    + I
Ouvrir paramètres Windows 11
  • Puis à gauche, cliquez sur le menu Windows Update
  • Enfin cliquez sur Interrompre les mises à jour
Interrompre les mises à jour sur Windows 11
  • Puis à droite, déroulez l’option Interrompre les mises à jour afin de suspendre Windows Update pendant 1 à plusieurs semaines
Interrompre une mise à jour sur Windows 11
Bravo ! vous avez réussi à bloquer une une mise à jour sur Windows 11.

Masquer une mise à jour Windows Update avec wushowhide

Avec l’utilitaire Microsoft

Pour pallier à cela, Microsoft fournit un outil pour masquer les mises à jour Windows 10.

Temps nécessaire : 5 minutes.

Bloquer l’installation d’une mise à jour sur Windows Update

  1. Télécharger l’outil de Microsoft

    Téléchargez l’outil depuis ce lien :



    Télécharger wushowhide.diagcab
  2. Assistant pour afficher ou masquer les mises à jour

    Lancer l’outil en question, vous obtenez la fenêtre “Afficher ou masquer les mises à jour”, cliquez sur le bouton Suivant.
    Se reporter à la FAQ : Comment faire pour désactiver temporairement une mise à jour de Windows ou un pilote réinstaller Windows 10
    Bloquer l'installation d'une mise à jour Windows Update

  3. Masquer la mise à jour (1)

    Pour masquer les mises à jour, cliquez sur la première option “Masquer les mise à jour”.
    La seconde Option permet de lister les mises à jour que vous avez déjà masquer afin de les réactiver si besoin.
    Bloquer l'installation d'une mise à jour Windows Update

  4. Masquer la mise à jour (2)

    Les mises à jour apparaissent sous forme de liste, vous pouvez cocher celle que vous souhaitez masquer/désactiver.
    Enfin cliquez sur Suivant.
    Bloquer l'installation d'une mise à jour Windows Update

  5. Bloquer et masquer la mise à jour Windows Update : fin

    Le programme pour masquer les mises à jour vous confirme si l’opération a réussi.Bloquer l'installation d'une mise à jour Windows Update

Bravo ! vous avez réussi à masquer et bloquer une mise à jour de Windows 10 ou Windows 11.

Bloquer une mise jour en PowerShell ou Terminal Windows

Vous pouvez aussi masquer une mise à jour de Windows 10/11 en ligne de commandes par Powershell ou Terminal Windows.

Install-Module PSWindowsUpdate
Charger le module Windows Update dans Powershell
  • Tapez sur O pour accepter et installer le module et appuyez sur Entrée
  • Puis à nouveau touche T
Charger le module Windows Update dans Powershell
  • Tapez la commande suivante pour autoriser l’exécution du module dans PowerShell et appuyez sur Entrée :
Set-ExecutionPolicy RemoteSigned
Charger le module Windows Update dans Powershell
  • Tapez la commande suivante pour vérifier les mises à jour de Windows 10/11 et appuyez sur Entrée :
Get-WindowsUpdate
Masquer une mise à jour en PowerShell ou Terminal Windows
  • Tapez la commande suivante pour sélectionner et bloquer la mise à jour avec PowerShell et appuyez sur Entrée :
Hide-WindowsUpdate -KBArticleID KBNUMERO
  • Dans la commande, assurez-vous de remplacer KBNUMBER par le numéro de la mise à jour que vous voulez bloquer
  • Cet exemple bloque la mise à jour KB2267602 :
Hide-WindowsUpdate -KBArticleID KB2267602
  • Tapez T pour accepter et installer le module et appuyez sur Entrée.
Masquer une mise à jour en PowerShell ou Terminal Windows
  • La mise à jour passe en statut H (Hidden), vous avez donc réussi à masquer la mise à jour

Bloquer les mises à jour avec Windows Update Minitool

L’utilitaire Windows Update Minitool permet de gérer les mises à jour et placées certaines en cachés afin de prévenir leur installation.

Voici le lien pour télécharger Windows Update Minitool: 

  • Puis cliquez à gauche sur l’icône double-flèche
  • Sélectionnez la ou les mise à jour à bloquer dans la liste
  • Enfin cliquez sur l’icône H dans le volet de gauche pour placer la mise à jour en cachée (Hidden) 
Bloquer et masquer une mise à jour en attente d'installation
Bravo ! vous avez réussi à bloquer une mise à jour de Windows 10.

En vidéo pour bloquer une mise à jour avec Windows Update Minitool :

Comment désactiver complètement Windows Update

Pour complètement suspendre les mises à jour, suivez ces tutoriels :

L’article Windows 10, 11 : Bloquer/masquer une mise à jour sur Windows Update est apparu en premier sur malekal.com.

Windows 10/11 : désactiver l’installation automatique de pilotes

28 septembre 2017 à 11:28

Windows 10 et Windows 11 peuvent installer automatiquement les pilotes via le service Windows Update.
Mais ces mises à jour de pilotes peuvent poser des problèmes.
Cela peut aller à des problèmes d’utilisation du périphérique à des plantages type BSOD.
Soit donc les écrans bleus de la mort qui empêche Windows de fonctionner.
Rappelons d’ailleurs qu’en cas de problème, vous pouvez revenir à une version antérieure des pilotes.

Il est tout à fait possible de désactiver la mise à jour automatique de pilotes de Windows 10/11.
Ainsi vous bloquez l’installation automatique de pilotes.

Comment désactiver l'installation automatique de pilotes sur Windows 10 ou Windows 11

Désactiver l’installation automatique des pilotes sur Windows 10

Par les paramètres d’installation des périphériques

Voici la première méthode à privilégier.

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Puis dans le champs exécuter, saisissez sysdm.cpl et OK
Ouvrir les propriétés du système via sysdm.cpl
  • Cliquez sur l’onglet Matériel
  • Puis dans la nouvelle fenêtre, cliquez sur Paramètres d’installation des périphériques
Désactiver l'installation automatique de pilotes de Windows 10/11
  • Enfin, depuis les paramètres, cochez l’option Non (Votre appareil peut ne pas fonctionner comme attendu)
Désactiver l'installation automatique de pilotes de Windows 10/11
  • Enfin cliquez sur Enregistrer les modifications
A partir de là, Windows Update ne devrait plus proposer de mises à jour de pilotes lors des mises à jour de Windows.

Avec l’outil Microsoft

Microsoft propose un outil qui permet de bloquer le téléchargement automatique d’un pilote.
En clair donc, vous bloquez ce pilote et Windows Update ne va plus tenter de le mettre à jour.

  • Cliquez sur Masquer les mises à jour

Via le registre Windows

Voici comment modifier le registre Windows afin de désactiver les mises à jour de pilotes via Windows Update.
Pour ce faire :

Ouvrir l'éditeur du registre Windows
  • Déroulez l’arborescence suivante : HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows
  • Puis dans le volet de droite, faites un clic droit Nouveau > Valeur D-Word 32 bits
Créer une valeur DWORD 32 bits dans le registre Windows
  • Nommez la valeur ExcludeWUDriversInQualityUpdate qui doit être positionné à 1.
  • Cliquez sur OK puis fermez toutes les fenêtres pour redémarrer l’ordinateur.
Désactiver les mises à jour automatiques de pilotes sur Windows 10

Dans la liste, sélectionnez le pilote à bloquer puis faites suivant.

A partir de là, vous avez bloqué la mise à jour automatique du pilote.

Windows 10/11 professionnel

Dans cette édition de Windows, il suffit de régler une stratégie afin de désactiver les mises à jour de pilotes par Windows Update.
Cela se fait à partir de l’éditeur de stratégie locale.

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Saisissez gpedit.msc puis OK
  • Déroulez à gauche : Configuration de l’ordinateur > Modèles d’administration > Composants Windows > Windows Update
  • A droite cherchez et double-cliquez dans la liste sur Ne pas inclure les pilotes avec les mises à jour de Windows
  • Puis réglez l’option sur Activé
Désactiver les mises à jour automatiques de pilotes sur Windows 10

Désactiver la mise à jour des pilotes avec WinAero

Le programme de personnalisation de Windows 10/11 WinAero permet aussi de désactiver les mises à jour de pilotes.
L’option pour désactiver la mise à jour de drivers est disponible depuis Behavior > Disable Driver Update.

Windows 10 : Comment désactiver la mise à jour automatique des pilotes

Revenir à une version précédente du pilote

Si Windows 10 a forcé l’installation d’une mise à jour de pilote qui pose problème, vous pouvez revenir en arrière.

L’article Windows 10/11 : désactiver l’installation automatique de pilotes est apparu en premier sur malekal.com.

Comment vérifier la signature numérique des fichiers systèmes et pilotes de Windows

20 avril 2020 à 17:05

Vérifier la signature d’un exécutable est important car vous pouvez connaitre l’éditeur du fichier.
De plus, cela assure que le fichier n’a pas été altéré par un malware ou que ce dernier n’est pas corrompu ou endommagé.
C’est un point important, en effet, cela peut parfois provoquer des instabilités du systèmes et plantages de Windows comme des BSOD.

Il existe d’autres méthodes pour vérifier la signature numérique des pilotes.
Des propriétés du fichiers, aux utilitaires SIGVERIF et SIGCHECK, il existe plusieurs façons de faire.

Dans ce tutoriel, je vous explique comment vérifier si les fichiers systèmes et pilotes de Windows sont signés numériquement.

Comment vérifier la signature numérique des fichiers systèmes et pilotes de Windows

Qu’est-ce que la signature numérique de fichiers ?

Lorsqu’un éditeur de logiciel ou constructeur de matériel créé des fichiers, il peut les signer numérique.
Celle-ci se base sur un certificat et des algorithmes de cryptographique.

Cela assure que le fichier provient de la société et surtout qu’il n’a pas été altéré.
Si un malware modifie le fichier, il perd sa signature numérique.

Pour aider à maintenir l’intégrité de votre système d’exploitation Windows, les fichiers critiques sont signés numériquement afin que toute modification de ceux-ci puisse être facilement détectée.
Cependant, tous les pilotes ne sont pas signés numériquement, de sorte que certains d’entre eux peuvent provoquer une instabilité du système.

Enfin sachez que depuis Windows 8, Microsoft oblige l’installation de pilote signé.
Cela afin de limiter la diffusion de malwares comme les rootkits.

L’article suivant aborde ces aspects de sécurité : Signature numérique des fichiers sur Windows et sécurité.

Si vous rencontrez des problèmes de fonctionnement de Windows, vous pouvez être amené à vérifier la signature de vos fichiers systèmes ou pilotes.

Vérifier la signature numérique des fichiers ou pilotes de Windows

Dans les propriétés du fichier

Sur Windows, vous pouvez vérifier la signature numérique de fichiers depuis les propriétés du fichier.
Si le fichier est signé, un onglet signature numérique est présent.
C’est la façon la plus simple.

Voici comment faire :

  • Faites un clic droit sur le fichier puis Propriétés
  • Cliquez sur l’onglet Signature numérique (1). Si cet onglet n’est pas présent alors le fichier n’est pas signé.
  • Le bouton détails permet d’afficher les informations sur la signature électronique de fichiers (2).
  • Enfin en cliquant sur Afficher le certificat, on obtient les informations du certificat (3) et la chaîne de certification.
Comment vérifier la signature de fichiers ?

Lorsque le fichier n’est pas signé, aucun onglet signature numérique de fichiers n’est alors présent.

Comment vérifier la signature de fichiers ?

VirusTotal

VirusTotal vérifie la signature numérique des fichiers et l’affichent dans les détails.
On peut visualiser celle-ci dans l’onglet détails.

Par exemple ci-dessous avec un crack signé par DownloadAssistant, une plateforme de PUP.

Comment vérifier la signature de fichiers avec VirusTotal

SIGVERIF : Vérifier la signature numérique des fichiers systèmes et pilotes de Windows

SIGVERIF pour le a vérification des signatures de fichiers permet d’analyser votre système en entier.
Cela permet d’assurer qu’aucune modification n’a été opérée sur vos fichiers systèmes.

Pour ce faire :

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • puis saisissez sigverif
  • L’utilitaire de vérification des signatures de fichiers s’ouvre
  • Cliquez sur Démarrer pour lancer l’analyse du système
SIGVERIF : Vérifier la signature numérique des fichiers systèmes et pilotes de Windows
  • Une barre de progression s’affiche pour montrer l’avancement de l’analyse
sigverif : analyse Windows complète des fichiers systèmes et drivers de Windows
  • Si tout va bien, le message “Vos fichiers ont été analysés, et leur signature numérique” a été vérifiée s’affiche.
SIGVERIF : Vérifier la signature numérique des fichiers systèmes et pilotes de Windows
  • Mais dans le cas où des fichiers systèmes ou pilotes non signés sont présents, une liste vous les donne.
SIGVERIF : Vérifier la signature numérique des fichiers systèmes et pilotes de Windows
  • Enfin un rapport SIGVERIF.txt est créé
  • Pour accéder à ce dernier, ouvrez l’utilitaire puis cliqué sur Avancé
  • Enfin cliquez sur afficher le journal
SIGVERIF : Vérifier la signature numérique des fichiers systèmes et pilotes de Windows
  • Le journal SIGVERIF s’ouvre alors dans l’éditeur de texte par défaut
SIGVERIF : Vérifier la signature numérique des fichiers systèmes et pilotes de Windows

Deux cas de figures se présentent alors :

Bravo ! vous avez réussi à vérifier si les fichiers systèmes et pilotes de Windows sont signés numériquement.

SIGCHECK : vérifier la signature numérique des fichiers

SIGCHECK est un utilitaire en ligne de commandes.
Vous pouvez vérifier un fichier ou un dossier dans son ensemble.

cd %USERPROFILE%\desktop
sigcheck C:\chemin\nomfichier

Ce fichier à analyser et vérifier peut-être un exécutable, une DLL ou encore un pilote. Cela n’a pas d’importance.

SIGCHECK : vérifier la signature numérique des fichiers

Pour vérifier un fichier en intégralité d’un dossier et ne lister que les fichiers non signés :

sigcheck -u -e c:\windows\system32
SIGCHECK : vérifier la signature numérique des fichiers
Bravo ! vous avez réussi à vérifier la signature numérique des fichiers avec SIGCHECK.

Vérifier la signature numérique des pilotes avec Autoruns

Autoruns est un utilitaire complet pour analyser le système.
Il permet de lister beaucoup de choses comme les programmes au démarrage, tâches planifiées, drivers, etc.

Avec Autoruns, vous pouvez très facilement vérifier la signature numérique de tous les pilotes systèmes.

Vérifier la signature numérique des pilotes avec Autoruns
  • Enfin cliquez sur l’onglet drivers pour lister les pilotes du système
  • La colonne Publisher permet de vérifier la signature numérique. La mention “Verified” apparaît lors que le pilote est signé.
Vérifier la signature numérique des pilotes avec Autoruns
Bravo ! vous avez réussi à vérifier la signature numérique des pilotes systèmes de Windows avec Autoruns.

Vérifier la signature numérique des pilotes avec Driver Store Explorer (RAPR)

  • Télécharger Driver Store Explorer (RAPR)
  • Puis décompressez le dans l’emplacement souhaité par exemple avec 7-zip
  • Lancez l’exécutable par un clic droit puis exécuter en tant qu’administrateur
  • Pour afficher la signature numérique des pilotes, faites un clic droit sur les colonnes pour cliquez sur Signé par
Vérifier la signature numérique des pilotes avec Driver Store Explorer (RAPR)
  • La colonne s’ajoute avec le nom de la signature numérique. Si elle est vide alors le pilote n’est pas signé.
Vérifier la signature numérique des pilotes avec Driver Store Explorer (RAPR)

DigCert pour vérifier la signature d’un fichier

DigitCertUtil est un utilitaire gratuit en graphique qui permet aussi d’obtenir les signatures et certificats d’un fichier sur Windows.

Comment vérifier la signature de fichiers ?
Bravo ! vous avez réussi à vérifier la signature numérique des pilotes systèmes de Windows avec Driver Store Explorer (RAPR).

L’article Comment vérifier la signature numérique des fichiers systèmes et pilotes de Windows est apparu en premier sur malekal.com.

Signature numérique des fichiers sur Windows et sécurité

16 avril 2018 à 10:41

Voici quelques explications autour de la signature numérique de fichiers sur Windows.
Un aspect probablement peu connu ou mal compris des internautes.

Cet article vous explique à quoi sert la signature des fichiers et pourquoi il est important de vérifier si un exécutable est signé et par quelle entité.
Enfin vous trouverez donc les explications pour vérifier si un fichier est signé ou non.

Signature numérique des fichiers sur Windows et sécurité

Qu’est-ce que la signature électronique de fichiers ?

La signature numérique de fichiers est assez similaire aux sites sécurisés HTTPs et permet ainsi deux choses :

  • Authenticité : s’assurer de l’émetteur du fichier
  • Intégrité : assure que le fichier n’a pas été modifié. Ainsi dès le fichier signé est modifié la signature du fichiers n’est plus valide

Cette signature et vérification de l’émetteur repose sur le même mécanisme que les sites sécurités.
Une autorité de certification s’assure que l’entreprise qui utilise le certificat est bien la bonne.

Si vous souhaitez comprendre comment la signature électronique fonctionne, suivez l’article : Les certificats et signatures électroniques : A quoi cela sert et comment cela fonctionne

Ce mécanisme de signatures peut-être utilisé dans le cas d’échanges de documents pour s’assurer :

  • de l’authenticité du document
  • et que ce dernier n’a pas été falsifié

Ainsi, il est tout à fait possible de signer des PDF ou documents Office ou OpenOffice.
Dans Windows, il est aussi possible de signer des fichiers exécutables.

Cette signature est tout aussi importante dans le cas d’exécutable car il vous permet d’être sûr que le fichier a bien été émis par une société.
Par exemple, dans le cas de Windows, on peut s’assurer que les fichiers systèmes ne sont pas corrompus.
Bien que pour cela, il existe l’utilitaire SFC.

Ainsi, lorsque vous téléchargez un fichier depuis internet, dans le cas d’un exécutable, vous pouvez être certains de l’émetteur.
Depuis un disque amovible, si le fichier n’est pas signé, vous pouvez être sûr qu’il a été modifié par exemple par un virus ou que la source n’est pas la bonne.

Enfin vous êtes aussi sûr que le fichier n’a pas été modifié ou altéré par un tiers.
Ainsi, un malware n’a pas patché le fichier ou encore le fichier n’est pas corrompu lors d’un téléchargement ou transfert.
Cela est important d’un point de vue sécurité, mais aussi, intégrité du système.
Ainsi, un fichier système n’est pas endommagé pouvant provoquer des instabilités du systèmes et plantages de Windows comme un écran bleu (BSOD).

Comment visualiser la signature numérique

Cette signature numérique est visible lors de l’exécution d’une application sur la ligne Editeur.
Dans le cas du setup de Malwarebytes Anti-Malware (MBAM), on s’assure bien que l’éditeur est Malwarebytes.

Visualiser la signature numérique

La plupart des fichiers systèmes de Windows sont signés par Microsoft.

Visualiser la signature numérique

Ici on parle d’exécutable signés mais cela concerne aussi les pilotes et drivers (.sys).

Éditeur inconnu et blocage du contrôle de compte d’utilisateur

Le contrôle du compte utilisateur (UAC) est en charge de vérifier la signature de fichiers lors de son exécution.
Celui-ci peut alors afficher une alerte avec différents codes couleurs selon si le fichier est signé, inconnu.

Lorsque le service de chiffrement de Windows ne fonctionne pas correctement.
Ce dernier ne peut vérifier l’éditeur et dans certains cas bloquer l’exécution.
Ci-dessous, le programme regedit avec un éditeur inconnu alors qu’en temps normal, on doit avoir Microsoft.

Éditeur inconnu et blocage de la protection
Éditeur inconnu et blocage de la protection

Enfin pire ci-dessous, le programme est bloqué par la protection car l’éditeur ne peut-être vérifié.

Éditeur inconnu et blocage de la protection

Windows 11 22H2 apporte une dimension supplémentaire avec la protection intelligente des applications. Reportez vous à la fin de cet article.

Comment vérifier la signature numérique d’un fichier sur Windows

Voici une façon simple de vérifier si un fichier est signé :

  • Faites un clic droit sur le fichier puis Propriétés
  • Cliquez sur l’onglet Signature numérique (1). Si cet onglet n’est pas présent alors le fichier n’est pas signé.
  • Le bouton détails permet d’afficher les informations sur la signature électronique de fichiers (2).
  • Enfin en cliquant sur Afficher le certificat, on obtient les informations du certificat (3) et la chaîne de certification.
Comment vérifier la signature de fichiers ?

Lorsque le fichier n’est pas signé, aucun onglet signature numérique de fichiers n’est alors présent.

Enfin on peut vérifier les fichiers systèmes et pilotes systèmes de Windows.
L’article suivant explique comment faire.

Comment vérifier la signature numérique des fichiers systèmes et pilotes de Windows

La sécurité et les malwares autour de la signature électronique de fichiers

Si vous avez compris le fonctionnement de la signature électronique de fichiers : cela permet de s’assurer de l’émetteur.
Dans le cas d’un fichier malveillant, ce dernier ne peut-être signé puisque les autorités de certificats ne vont pas délivrer de certificat à des cybercriminels.
Ainsi, les antivirus ont tendance à flaguer en malveillant à travers des détections heuristiques et génériques des fichiers non signés.

Les codeurs peuvent donc selon l’activité de leurs applications retrouver leurs programmes détectés par les antivirus.
C’est ce qui arrivé par le passé aux applications comme RogueKiller, AdwCleaner etc, du temps où ces derniers n’étaient pas signés numériquement.
Ainsi lors du téléchargement de fichiers, les protections telles que SmartScreen ou Google SafeBrowsing peuvent aussi bloquer des exécutables non signés.

Deux aspects à prendre en compte.
Les éditeurs de PUPs et Adwares sont des entreprises, ces dernières peuvent signer leur fichier.
COMODO est très utilisé pour signer des installeurs de PUPs.
Ci-dessous, un crack signé qui s’avère être une plateforme de PUPs :

La sécurité et les malwares autour de la signature de fichiers

Le second aspect, les cybercriminels cherchent à proposer des trojan avec des fichiers signés.
Pour cela :

  • ils peuvent voler les certificats afin de signer des fichiers malveillants. Dans ce cas le pirate peut produire plusieurs malwares avec le même certificat
  • créer de fausses entités afin d’obtenir des certifications

Comme il y a de la demande, il existe des services de ventes de certificats dans le monde de l’underground.
Plus d’informations sur la page : Business malwares : le Pourquoi des infections informatique

La sécurité et les malwares autour de la signature de fichiers

Beaucoup de fichiers signés ont pu être mis en ligne afin d’infecter les internautes.

La sécurité et les malwares autour de la signature de fichiers

Les autres utilisations de la signature de fichiers dans Windows

Signature et pilotes dans Windows

Depuis Windows 8, l’OS interdit l’installation de pilotes non signé afin de limiter la prolifération des rootkit kernel-mode.
En effet, les rootkits kernel-mode utilisent des pilotes pour accéder au noyau Windows.
Pour limiter ces derniers, Windows interdit l’installation de pilotes non signés.

Dans certains cas cela peut poser des problèmes comme des BSOD.
Vous pouvez désactiver la signature, pour se faire, suivre cet article : Désactiver la signature numérique des pilotes sur Windows 7, 8 ou 10

Le Secure Boot

L’UEFI apporte un nouveau mécanisme de sécurité : Le Secure Boot.
Ce dernier ne permet de booter que sur des firmwares UEFI signés.
Là aussi donc on s’appuie sur la signature électronique afin de protéger le démarrage du PC et offrir un démarrage sécurisé.

L’article suivant donne les mécanismes de sécurité de l’UEFI.

Le contrôle intelligent des applications de Windows 11 (Smart App Control)

Le contrôle intelligent des applications est une protection apparue dans Windows 11 22H2.
Elle visent à bloquer l’exécution d’application et de fichiers non signés.

Grâce à l’IA, le contrôle intelligent des applications ne permet l’exécution que des processus dont la sécurité est prédite, sur la base des renseignements existants et nouveaux traités quotidiennement.
Smart App Control s’appuie sur la même IA basée sur le cloud utilisée dans Windows Defender Application Control (WDAC) pour prédire la sécurité d’une application, de sorte que les gens peuvent être sûrs qu’ils utilisent des applications sûres et fiables sur leurs nouveaux appareils Windows.
De plus, les fichiers de script et les macros inconnus provenant du Web sont bloqués, ce qui améliore considérablement la sécurité des utilisateurs quotidiens lorsqu’ils utilisent Internet.

Le contrôle intelligent des applications a bloqué cette application

L’article Signature numérique des fichiers sur Windows et sécurité est apparu en premier sur malekal.com.

Windows 10/11 Insider : activer les fonctionnalités cachées

13 avril 2020 à 13:46

Windows 10 Insider et Windows 11 Insider sont des versions de test du nouveau système d’exploitation de Microsoft.
Elle donne accès à des fonctionnalités et versions avant la sortie de la mise à jour de fonctionnalité officielle.

Dans ces versions Insider, certaines fonctionnalités sont cachées.
En effet, Microsoft peut tester des fonctionnalités mais ne les rend pas accessibles aux testeurs.

Deux outils Vive Tool et Mach2 sont capables d’activer ces fonctionnalités cachées.
Dans cet article, nous allons voir comment utiliser ViVe tool pour activer les fonctionnalités cachées de Windows 10/11 Insider.
Ce dernier est plutôt destiné aux utilisateurs expérimentés.

Windows 10 Insider : activer les fonctionnalités cachées
Windows 10 Insider : activer les fonctionnalités cachées

Prérequis

Windows 10 Insider doit être installé sur votre PC.
L’article suivant explique comment faire : Windows 10 Insider : tester les nouveautés de Windows 10.

Rappelons que ce sont des versions de tests et non exempt de bugs.
Il ne faut pas installer Windows Insider sur un PC de travail ou de production.

A partir de là, on peut utiliser Vive Tool pour accéder aux fonctionnalités cachées.

Windows 10/11 Insider : activer les fonctionnalités cachées

Voici les étapes à réaliser :

  1. Installer ViVe.
  2. Lancer une invite de commandes pour utiliser l’outil.
  3. Activer ou désactiver des fonctionnalités.

Installer Vive Tool

  • Créez un dossier ViveTool sur le bureau de Windows
  • Téléchargez Vive sur votre PC depusi ce lien :
[su_dowload]ViveTool[/su_download]
Télécharger ViveTool pour activer les fonctionnalités cachées de Windows
Ouvrir invite de commandes en administrateur
  • Puis passez la commande suivante :
cd %USERPROFILE%\Desktop\ViVeTool
ViveTool

Si tout va bien, vous tombez sur la page suivante avec les options de l’outil.

Activer les fonctionnalités cachées de Windows 10/11 Insider  avec ViveTool

Voici la liste des options :

  • queryconfig : Répertorie les configurations de fonctionnalités existantes
  • querysubs : Répertorie les abonnements aux notifications d’utilisation des fonctionnalités existantes
  • changestamp : Imprime le tampon de modification du magasin de fonctionnalités actuel
  • addconfig : Ajoute une configuration de fonctionnalité
  • delconfig : Supprime une configuration de fonction
  • addsub : Ajoute une notification d’abonnement à l’utilisation des fonctionnalités
  • delsub : Supprime une notification d’abonnement à l’utilisation des fonctionnalités
  • notifyusage : Déclenche une notification d’utilisation des fonctionnalités
A partir de là, tout est prêt pour activer des fonctionnalités cachées de Windows 10 Insider.

Lister les fonctionnalités cachées

Voici comment lister les fonctionnalités cachées de Windows 10 Insider.

La commande à utiliser :

ViVetool queryconfig all

Cela renvoie une liste avec un identifiant sous la forme d’une suite de numéro.
Lorsque la fonctionnalité est active, on obtient : EnabledState : Enabled (2).
Si ce n’est pas le cas :

Windows 10 Insider : activer les fonctionnalités cachées

Lorsque la fonctionnalité de Windows 10 n’est pas active, elle est notée : Disabled (1).

Windows 10 Insider : activer les fonctionnalités cachées

Pour activer une fonctionnalité cachée de Windows 10, il faut donc la passer de Disabled (1) à Enabled (2).

Enfin, le lien suivant donne la liste des identifiants avec le type de fonctionnalités : Liste des ID

Activer une fonctionnalité cachée de Windows 10/11

Voici la syntaxe de la commande ViVeTool à utiliser pour activer une fonctionnalité.

ViVeTool addconfig Identifiant 2

Ainsi pour activer la fonctionnalité avec l’identifiant 19638787.

ViVeTool addconfig 19638787 2
Windows 10 Insider : activer les fonctionnalités cachées

Pour vérifier l’état :

ViVeTool.exe queryconfig 19638787

Par exemple, on peut activer une fonctionnalité “Nouveautés”.
Disponible depuis les paramètres de Windows 10 > Mise à jour et sécurité > Nouveautés

Voici le numéro et identifiant de la fonctionnalité à activer :

ViVeTool addconfig 20446796 2
Windows 10 Insider : activer les fonctionnalités cachées

Par exemple, on peut activer le système d’onglet dans Windows 11 22H2 de cette manière : Comment activer les onglets sur l’explorateur de fichiers de Windows 11 22H2

Bravo ! vous avez réussi à activer des fonctionnalités cachées de Windows 10 Insider.

Désactiver une fonctionnalité cachée de Windows 10

Enfin pour désactiver une fonctionnalité cachée de Windows 10 Insider, il suffit de passer celle-ci à 1.
On utilise alors la même syntaxe que précédent :

ViVeTool addconfig Identifiant 1
Windows 10 Insider : activer les fonctionnalités cachées

Liens

Comme évoqué dans l’introduction, il existe un second outil Mach2 pour activer les fonctionnalités cachées de Windows 10 Insider.
Ce dernier est un peu compliqué à mettre en place.
Le site BleepingComputer explique comment faire : Finding & Enabling Hidden Features in Windows 10 Using Mach2

Dans le même style, vous avez le God mode qui donne accès à un menu caché de Windows 10.
Plus d’informations sur la page : Windows 10 : activer le God mode

L’article Windows 10/11 Insider : activer les fonctionnalités cachées est apparu en premier sur malekal.com.

Windows 10 22H2, Microsoft dévoile sa date de lancement, rendez-vous en octobre 2022

22 septembre 2022 à 15:23
Windows 10 de Microsoft

Microsoft a prévu, au travers d’une mise à jour des fonctionnalités d’enrichir Windows 10. Des améliorations et des retouches sont prévues mais il est quasiment certain qu’aucun grand changement n’est prévu.

Cette MAJ, connue sous le nom de Windows 10 22H2 est en test depuis plusieurs semaines au travers du canal Release Preview. Il s’agit d’une étape importante annonçant un lancement « Grand public » dans peu de temps. Le calendrier de publication exacte n’est pas connu mais Microsoft vient de préciser que le déploiement est prévu pour le mois prochain soit en octobre.

L’information est signée John Cable (vice president, Program Management, Windows Servicing and Delivery)  à l’occasion de la publication de la première mise à jour des fonctionnalités de Windows 11. Dans son article « How to get the windows 11 2022 update » à la section “Experience the latest innovation in the Windows 11 2022 Update” il explique

Comme je l’ai déjà noté, pour les clients qui utilisent un appareil qui n’est pas éligible pour Windows 11, Windows 10 est un excellent choix. Windows 10 sera pris en charge jusqu’au 14 octobre 2025 et nous annonçons que la prochaine mise à jour des fonctionnalités de Windows 10, 22H2, arrivera le mois prochain

Sachant que l’article date du 20 septembre 2022, le déploiement de Windows 10 22H2 est donc programmé pour le mois d’octobre. Malheureusement nous n’avons pas de date plus précise.

Windows 10 22H2, une mise à jour mineure ?

Concernant le contenu de Windows 10 22H2, Microsoft promet un ensemble étendu de fonctionnalités mais sans autre précision. Nous n’avons aucun détail précis. Nous ne savons pas quelles sont ces fameuses fonctionnalités.

Si l’impatience est insupportable, vous pouvez tester cette nouvelle version en vous inscrivant sur le canal Release Preview du programme Windows Insider.

A noter que concernant les prochaines mises à jour de fonctionnalités de Windows 10 Microsoft a souligné qu’elles seront déployées « à l’aide de la technologie de maintenance ». Ainsi 22H2 fera son apparition sous la forme d’un package d’activation via Windows Update. Nous pouvons parler d’une sorte de commutateur qui activera des fonctionnalités dormantes, de quoi le faire évoluer vers un nouveau numéro de construction. Ce processus de mise à niveau sera rapide.

Le contenu devrait peaufiner l’expérience, optimiser la productivité et la sécurité. Une

 

Cet article Windows 10 22H2, Microsoft dévoile sa date de lancement, rendez-vous en octobre 2022 a été publié en premier par GinjFo.

Windows 10 : la mise à jour KB5017308 crée des problèmes avec certaines GPO !

19 septembre 2022 à 15:23

Disponible depuis le mardi 13 septembre 2022, la mise à jour KB5017308 pour Windows 10 semble poser quelques problèmes aux administrateurs, car elle perturbe le bon fonctionnement des stratégies de groupes (GPO). Faisons le point.

Pour rappel, la mise à jour KB5017308 s'applique à Windows 10 versions 20H2, 21H1 et 21H2.

Si l'on se réfère aux différentes remontées sur le forum de Microsoft et sur Reddit, on constate que la mise à jour KB5017308 pour Windows 10 perturbe le bon fonctionnement de certaines GPO. Par exemple, sur Reddit, on peut lire le témoignage d'un administrateur qui évoque GPO qui copie un script Batch vers le répertoire "Public\Documents" des machines et qui crée un raccourci sur le Bureau afin de permettre l'exécution de ce script Batch. Suite à l'installation de la mise à jour, il s'avère que l'icône du raccourci ne s'affiche pas donc l'icône est blanc, et le script Batch quant à lui est vide, alors que le fichier source est correct.

Un autre administrateur évoque également un problème avec tous les raccourcis créés par GPO : les éléments sont créés, mais ils sont vides. Effectivement, cela peut s'avérer perturbant pour les utilisateurs finaux.

Pour le moment, Microsoft n'a pas communiqué officiellement sur ce bug, donc il n'y a pas de correctif officiel ou de solution de contournement. Toutefois, les personnes concernées affirment que le fait de décocher l'option "Exécuter dans le contexte de sécurité de l'utilisateur" sur les GPO concernées permet de résoudre les problèmes de création de raccourcis. C'est tout de même dommage de devoir décocher cette option.

D'autres utilisateurs ont pris la décision de désinstaller directement la mise à jour KB5017308 pour Windows 10, ce qui permet de résoudre le problème ! Cela prouve que c'est bien la mise à jour qui est à la cause de ce nouveau bug.

KB5017308 : une mise à jour à l'origine de l'erreur 0x800F0845

Certaines personnes semblent avoir des difficultés à installer cette mise à jour KB5017308, ainsi que celle du mois précédent à savoir la KB5016616. Windows 10 se bloque pendant le redémarrage qui permet de finaliser l'installation. Au final, une alerte est générée dans l'Observateur d'événements de Windows, avec une erreur similaire pour ces deux KB : "Windows failed to install the following update with error 0x800F0845: 2022-08 Cumulative Update for Windows 10 Version 21H2 for x64-based Systems (KB5016616).". Parfois, c'est l'erreur 0x800f0845  qui est rencontrée également.

Avez-vous rencontré des soucis de votre côté ? N'hésitez pas à laisser un commentaire pour faire un retour à la communauté !

Source

The post Windows 10 : la mise à jour KB5017308 crée des problèmes avec certaines GPO ! first appeared on IT-Connect.

Forcer/choisir une carte graphique ou GPU à utiliser pour une application/jeu Windows 10/11

22 janvier 2021 à 17:23

Les PC et notamment les PC portables sont fournis avec une carte graphique intégrée et une carte graphique dédiée avec des puissances de GPU (Graphics Processor Unit) inégales.

Lorsque l’on utilise une application gourmande en vidéo comme une application de montage vidéo ou un jeu, on souhaite choisir avec quelle carte graphique.
Il existe des solutions pour forcer l’utilisation de la carte graphique et GPU sur une application ou lancer un jeu avec une carte graphique AMD ou Nvidia.
Cela peut se faire depuis les paramètres de Windows 10, Le panneau de configuration NVIDIA ou AMD Radeon.

Voici comment forcer et choisir la carte graphique et GPU pour une applications ou jeu sur Windows 10 ou Windows 11.

Forcer/choisir une carte graphique ou GPU à utiliser pour une application/jeu Windows 10/11

Forcer, choisir la carte graphique ou GPU à utiliser pour une application ou jeu Windows 10/11

Sur Windows 10

Enfin Windows 10 introduit aussi ces réglages et paramètres graphiques avancés.
Vous pouvez donc choisir les applications qui pourront utiliser les performances graphiques élevées.
Cela peut être utile pour forcer l’utilisation de la carte graphique la plus puissante.

Pour ce faire, suivez ce tuto :

Niveaux de performances et carte graphique par défaut de Windows 10/11

Le choix de la carte graphique se fait aussi en fonction du niveau de performance liés aux paramètres d’alimentation.
La plupart des PC sont fournis avec des utilitaires pour basculer d’un niveau de performances élevées en bas.
Cela influe alors sur la carte graphique par défaut utilisée pour les jeux et applications.
De ce fait, si l’utilisateur lance un jeu avec le niveau bas, c’est la carte graphique la moins puissance qui sera utilisée.
On risque alors de forte baisse et chute de FPS.

Lorsque vous lancez un jeu et que cela rame, vérifiez le niveau de performances de votre PC.

Sur les PC portables, on trouve des touches raccourcies pour passer d’un profil de performances à un autre.

Niveaux de performances et la bascule d'une carte graphique à l'autre

La bascule peut aussi se faire automatiquement selon les options d’alimentation de Windows.
Plusieurs profils de performances existent comme des performances optimales ou économies d’énergies.
Si vous rencontrez des lenteurs sur les jeux et des chutes de FPS, c’est un élément à vérifier.

Ordinateurs portables avec deux cartes graphiques : Intel et AMD ou Nvidia

Vous n’avez pas à vous soucier de cela, si vous n’avez rien déréglé.
Un mauvais choix de pilotes peut aussi générer des problèmes sur la bascule entre la carte Intel, AMD ou Nvidia.

Mais les constructeurs fournissent des logiciels qui permettent de régler les cartes graphiques.
A partir de ces derniers, vous pouvez choisir la carte graphique à utiliser pour vos applications gourmandes.

Vérifiez si cela règle les problèmes de performances, chutes de FPS, freez.

AMD Radeon Software

Voici comment forcer une application ou lancer un jeu avec la carte graphique AMD.

AMD Radeon Software permet de régler le statut de performances :

  • Ouvrez Radeon Software
  • Puis cliquez sur l’onglet Performances
  • Puis Advisors
  • Enfin réglez sur le mode jeux. Si vous êtes en efficacités énergétique, c’est la carte graphique la moins puissante qui sera utilisée.
Régler performances maximales sur AMD Radeon Software

Sur les anciens pilotes on trouve l’outil AMD Catalyst Control Center.
A partir de ce dernier dans les options d’alimentation, vérifiez bien que tout est en performances maximales.

Régler performances maximales sur AMD Radeon Software

L’onglet Jeux 3D et applications permet de lister les applications.
Vérifiez la aussi que les performances sont au maximum pour les jeux ou applications graphiques.

Bravo ! vous avez réussi à choisir et forcer un jeu ou application sur la carte graphique AMD.

Nvidia

Chez Nvidia tout est automatisé à travers La technologie NVIDIA Optimus.
Celle-ci optimise automatiquement votre notebook ou ordinateur portable en permettant des performances graphiques remarquables, tout en améliorant l’autonomie de votre batterie.

  • La technologie Optimus est entièrement automatique.
  • Obtenez une meilleure autonomie et des graphismes superbes sans changer manuellement les paramètres.
  • Sans aucun ralentissement ou aucune interférence. Optimus améliore automatiquement votre expérience sur notebook sans vous déranger dans votre travail.
  • Les GPU NVIDIA avec la technologie CUDA fournissent au moins 10 fois plus de performances. Ce qui vous permet de profiter de vos applications et de vos jeux sans craindre de ne plus avoir de batterie.

Enfin il reste possible de forcer ou vérifier sur quelle carte graphique une application est lancée.
Pour cela, il faut ouvrir le panneau de configuration Nvidia :

Comment ouvrir le panneau de configuration NVIDIA
  • A gauche, cliquez sur Gérer les paramètres 3D
  • Puis dans la liste Sélectionner le processeur graphie préféré pour ce programme, choisissez votre carte graphique NVIDIA la plus puissante.
Ordinateurs portables avec deux cartes graphiques : Intel et AMD ou Nvidia
  • Sinon vérifiez les paramètres CUDA de l’application.
  • Par défaut, cela doit indiquer paramètres globaux.
Ordinateurs portables avec deux cartes graphiques : Intel et AMD ou Nvidia
  • Ainsi l’application reprend les paramètres globaux, par défaut.
  • Ici on voit que l’on exécute avec la GeForce.
Ordinateurs portables avec deux cartes graphiques : Intel et AMD ou Nvidia
Bravo ! vous avez réussi à forcer l’utilisation de la carte graphique NVIDIA.

En vidéo

L’article Forcer/choisir une carte graphique ou GPU à utiliser pour une application/jeu Windows 10/11 est apparu en premier sur malekal.com.

❌