FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierFlux principal

Hello – Le moteur de recherche préféré des développeurs

30 septembre 2022 à 09:00
Par : Korben

Si vous êtes développeur, vous devez probablement faire pas mal de recherche sur Google pour trouver un exemple d’implémentation ou un tuto vous expliquant comment arriver à vos fins. Et c’est cool, sauf que cela est souvent noyé dans de nombreux contenus qui sont soit assez pauvres, soit mal ciblés.

C’est là qu’entre en scène le moteur de recherche spécialisé Hello qui permet de trouver rapidement des réponses à toutes vos questions techniques concernant du code. Pour cela, Hello utilise du deep learning pour classer et trier l’information technique en provenance de nombreuses sources.

Cependant, pour utiliser correctement ce moteur de recherche, pensez à bien poser des questions complètes et détaillées en anglais, en précisant le langage ou la technologie employée.

Par exemple, plutôt que d’écrire « Récupérer une liste d’article depuis mon site », écrivez plutôt « Comment récupérer une liste d’articles WordPress en python » (en anglais de préférence, même s’il est possible d’avoir des résultats dans la langue de Booba).

Le moteur supporte également des filtres pour réduire les domaines de recherche et trouver précisément ce dont vous avez besoin.

Bref, de quoi gagner beaucoup de temps dans vos recherches techniques, en obtenant à la fois des explications simples, des bouts de code d’exemples et de nombreux liens détaillés.

A découvrir ici.

Configurer les informations de débogage (minidump) de Windows 10/11

12 décembre 2018 à 15:26

Les informations de débogage sont des journaux de débogage (minidump en anglais) qui sont créés lors d’un plantage système BSOD et erreur Stop.
Le but est d’exporter les informations systèmes et notamment une image de la mémoire au moment du crash de Windows pour diagnostiquer la source du crash.
Cela permet d’obtenir des informations sur l’état du système et déterminer la source du plantage.

Plusieurs réglages et configuration sont possibles ces informations de débogage sont possibles.
Voici comment configurer les informations de débogage de Windows 10/11 pour vous aider à analyser les BSOD.

Comment configurer les informations de débogage (minidump) de Windows 10
Comment configurer les informations de débogage (minidump) de Windows 10

Qu’est-ce que les minidump et journaux de debogage

Introduction au journaux de débogage

Lorsqu’un BSOD survient, sur la page d’erreur, vous avez dû remarquer un décompte et un vidage de la mémoire.
Ce dernier correspond à la création d’un journal de débogage qui contient l’état du système au moment du plantage.
Le système capture et enregistre des informations liées à l’état du système comme les informations en mémoires, état des processus et pilotes en cours de fonctionnement.
Ces journaux peuvent ensuite être analysés à l’aide de logiciels afin de déterminer ce qui a provoqué le crash de Windows.Plusieurs type de minidump existent et peuvent être créés lors d’un crash système :

  • Vidage mémoire automatique : Ce dernier contient les informations du noyau en mémoire. Dans ce cas précis, Windows va configurer le fichier d’échange de Windows automatiquement pour que le vidage de la mémoire puisse se faire.
  • Image mémoire complète : L’intégralité de la mémoire RAM au moment du crash est enregistrée. C’est le fichier C:\Windows\MEMORY.DMP qui est créé et est remplacé lors d’un nouveau BSOD. Ce dernier peut atteindre facilement plusieurs Go. Cet exporte nécessite que le fichier d’échange de Windows soit d’au moins la taille de la mémoire totale de votre ordinateur + 1 Mo.
  • Vidage mémoire active : C’est l’export le plus petit qui ne contient que les informations mémoires actives du noyau et mode utilisateur de Windows.
  • Image mémoire du noyau : Ne contient que les informations du noyau de Windows au moment du crash. Aucune information du mode utilisateur n’est enregistrée. La liste des processus et leurs états ainsi que les pilotes chargés sont consignés. La taille de cet export varie selon le nombre de pilotes en cours de fonctionnement
  • Image mémoire partielle : C’est l’export le plus petit qui contient que les informations du code d’arrêt, du noyau de Windows, la liste des pilotes et quelques informations de processus. L taille du journal de débogage peut aller de 64ko à 256 ko. Ces journaux de mémoire partielle sont stockés dans les fichier C:\Windows\Minidump
Le dump de la mémoire durant un BSOD sur Windows 10

Les journaux minidump et MEMORY.DMP

Par défaut, Windows 10 est configuré sur Vidage de mémoire automatique et cela peut nécessiter beaucoup d’espace libre sur le disque lors de la création de ce minidump.

Voici la liste des fichiers aux informations de débogage :

  • C:\Windows\MEMORY.DMP : c’est le fichier d’export de la mémoire RAM qui contient les informations de celle-ci au moment du code d’arrêt et BSOD.
  • C:\Windows\Minidump : c’est le répertoire qui contient les fichiers journaux des exports partielles.

En théorie, vous n’avez pas à changer le mode de vidage de la mémoire, à moins d’une raison particulière.

Il faut bien comprendre que le vidage de la mémoire est liée à la configuration du fichier d’échange. Si vous avez fixé la taille de ce dernier pour la réduire, vous pouvez rencontrer des problèmes de création des fichiers journaux de débogage.

Comment configurer les journaux de débogage

Si vous désirez changer le mode d’export de la mémoire, cela est possible.

Depuis les paramètres systèmes de Windows 10/11

La configuration des informations de débogage est accessibles dans les propriétés systèmes de démarrage et récupération.

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Puis dans le champs exécuter, saisissez sysdm.cpl et OK
Ouvrir les propriétés du système via sysdm.cpl
  • Ensuite dans la nouvelle fenêtre, à gauche, cliquez sur Paramètres système avancés
  • Depuis ces derniers, cliquez en bas dans la partie Démarrage et récupération
Configurer les informations de débogage (minidump) de Windows 10
  • Enfin depuis cette nouvelle page, la liste et configuration des différents modes d’informations de débogage s’affichent.
Configurer les informations de débogage (minidump) de Windows 10
Notez qu’il est possible de changer le chemin du fichier MEMORY.DMP pour changer vers une partition de disque plus importante.

Dans le registre Windows

La configuration des informations de débogage est stockée dans le registre Windows dans la clé : HKLM\System\CurrentControlSet\Control\CrashControl

  • CrashDumpEnabled correspond au type de miniump.
  • AutoReboot si un redémarrage automatique doit avoir lieu.
Configurer les informations de débogage (minidump) de Windows 10

avec wmic

Il est aussi possible de changer le mode d’export de la mémoire et la création des journaux de débogage depuis l’invite de commandes de Windows.
Cela est notamment possible avec la commande wmic dont voici la syntaxe à utiliser :

wmic RECOVEROS set DebugInfoType=X

avec X permettant de régler le mode suivant cette liste :

  • 0 : aucun vidage de la mémoire
  • 1 : Vidage mémoire active
  • 1 : Image mémoire complète
  • 2 : Image mémoire du noyau
  • 3 : Image mémoire partielle
  • 7 : Vidage mémoire automatique

Enfin la commande wmic suivante permet de connaître le type de vidage configurée dans Windows :

wmic RECOVEROS get DebugInfoType

Comment analyser les Minidump et BSOD

Plusieurs utilitaires permettent d’analyser les minidump et obtenir notamment le code erreur du BSOD.
Certains utilitaires donnent aussi des conseils sur les possibles origines du BSOD et notamment s’il s’agit d’un bug d’un pilote ou plutôt un problème matériel.

Ces utilitaires d’analyse des erreur code les plus connus sont les suivants :

L’article suivant explique comment utiliser Whocrashed : Tutoriel WhoCrashed : analyse des écran bleus / BSOD

Configurer les informations de débogage (minidump) de Windows 10

L’article Configurer les informations de débogage (minidump) de Windows 10/11 est apparu en premier sur malekal.com.

LastPass : code source dérobé

1 septembre 2022 à 10:24
Par : UnderNews

LastPass a récemment annoncé avoir détecté « une activité inhabituelle dans certaines parties de l'environnement de développement LastPass » sur son blog. Un compte développeur aurait été compromis et des morceaux du code source et des informations techniques de LastPass auraient été subtilisés.

The post LastPass : code source dérobé first appeared on UnderNews.

Quel est le meilleur décodeur TNT HD ?

10 août 2022 à 14:29
Par : UnderNews

Vous souhaitez regarder la télé avec un bon décodeur TNT en HD ? Alors suivez le guide ! La Télévision Numérique Terrestre (TNT) a profondément modifié l’usage des médias et de la télévision en Europe et dans le monde. Depuis 2005, nombre de pays européens l’ont adopté et le proposent à leurs millions de citoyens […]

The post Quel est le meilleur décodeur TNT HD ? first appeared on UnderNews.

Véhicules autonomes : quels sont les risques de vulnérabilité logicielle et qui en est responsable ?

10 août 2022 à 10:18
Par : UnderNews

Le véhicule autonome soulève des problématiques complexes : une seule défaillance, un seul piratage ou un seul accident, et c’est la question suivante qui revient sans cesse : à qui attribuer la responsabilité des vulnérabilités logicielles dont les conséquences sont parfois dramatiques ? Tribune par Nabil Bousselham, architecte de solutions informatiques chez Veracode. « Nous sommes […]

The post Véhicules autonomes : quels sont les risques de vulnérabilité logicielle et qui en est responsable ? first appeared on UnderNews.

Comment scanner des QRCode depuis le Terminal Linux ?

7 août 2022 à 09:00
Par : Korben

Si vous travaillez essentiellement sur PC Linux et que vous n’avez de smartphone sous la main pour scanner un éventuel QRCode, j’ai ce qu’il vous faut.

Il s’agit d’un petit tool qui s’appelle Qrscan et qui permet au choix d’utiliser la webcam de votre PC pour scanner un QRCode sur papier par exemple. Qrscan est également capable d’exporter cette image dans tout un tas de formats comme .jpg, .png voir même l’exporter au format ASCII.

Et si vous n’avez pas de webcam ou si vous récupérez le QR Code directement depuis un site web, vous pouvez appeler qrscan avec le chemin vers l’image de votre choix comme ceci :

./qrscan --qr test.png

Bref, ça dépanne si vous n’avez pas de smartphone sous la main. QrScan est également dispo sous Windows et macOS, mais je n’ai pas réussi à le faire fonctionner sous macOS.

Merci à Baptiste pour le partage.

VS Look – Pour personnaliser les couleurs de votre Visual Studio Code

23 juillet 2022 à 09:00
Par : Korben

Je sais qu’en général, les développeurs aiment bien personnaliser des trucs… Genre en mettant des autocollants sur leur laptop, sur leur voiture, sur leur torse glabre et leur ventre de bière, ou encore sur leurs enfants.

Si c’est votre cas, que vous avez beaucoup de temps devant vous, il existe une extension pour Visual Studio Code qui permet de modifier la couleur de TOUS les éléments de VS Code.

Pour l’installer, rendez-vous sur la marketplace ici puis choisissez VS Look comme thème par défaut. Ensuite, via l’outil de lancement de commande, cherchez VSLook:Edit.

Basiquement, l’outil est un peu pénible à prendre en main, car il existe de très nombreux paramètres à changer, mais les développeurs de ce plugin ont réalisé une doc pour vous guider.

Sublime Text 4 – What’s New and What it means to your older version

31 mai 2021 à 08:51

In the land of Electron apps dominating your daily computer life. Whether you are using VSCode, Slack, Discord or Microsoft Team, the platform behind the scene and its powers are the basics of a browser. More than anything, the speed of those apps is all depending on how fast a naked browser loads. Another way to put it, they aren’t as fast as they can be if it was created without chromium as the foundation.

Sublime Text, on the other hand, does not build with Electron. They are created with C++/Python that compiles down to native binary that runs on all 3 major OS. I’ve been a fan of the app for over a decade and still use it daily. Today we will go over three new changes in Sublime Text 4 (or just Sublime Text).

License Change

Gone are the days you purchase one license for each major version to get more features and more releases. The developer decided to change the license model, and each new purchase of the sublime text will give you 3 years of support and future upgrades. Please help contribute and support those developers behind the scene that made those tools so awesome.

Sublime Text Multi-Select Tabs

Sublime Text always supports multiple tabs, and you can customize the layout any way you want. But the catch is you have to know ahead of time what type of layout you want to use, and new files you open will then fit into the previously defined layouts. This is the case for almost all editors and IDEs. But Sublime Text made a step further. You get auto split views when you select more than one file from the tree. It’s definitely unique to Sublime that I haven’t seen in any other code editor, VScode included.

GPU Rendering Support

This is huge for those of you interested in performance. The new app support comes with GPU rendering support. It’s turned off by default on Windows, but you can turn it on and try it out. OpenGL powers the GPU support as it’s the lowest common denominator that all three OS supports.

// Enables hardware accelerated rendering. This moves rendering to your GPU,
// allowing for faster rendering at higher resolutions. Changing this
// setting requires an application restart to take effect.
// - "none": Performs CPU rendering.
// - "opengl": Uses OpenGL for rendering. Minimum required version is 4.1
//
// On Mac, this value is overridden in the platform specific settings.
"hardware_acceleration": "opengl",

It’s especially the case if you have a high res monitor, 4K or 8K monitors will experience more smooth and faster render for large files.

You can turn it on by going to the settings, finding the option above, and changing the value for hardware acceleration to OpenGL. If the app stops rendering, it might be a sign of issues with Sublime Text not compatible with your driver. You can always turn it off and let it render by the software (i.e. CPU) instead.

If you are a fan of Sublime and want to learn more about what it can do, be sure to check out some of the top features it has to offer.

The post Sublime Text 4 – What’s New and What it means to your older version appeared first on Next of Windows.

❌