FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 15 octobre 2021Flux principal

Core i9-12900K, tests en jeu vidéo !

15 octobre 2021 à 10:03

Core i9-12900K, plateforme de testDe nouvelles fuites publient des résultats de performance du Core i9-12900K Alder Lake. Nous avons un aperçu de ses possibilités en jeu vidéo

The post Core i9-12900K, tests en jeu vidéo ! appeared first on GinjFo.

À partir d’avant-hierFlux principal

A la découverte du système de sécurité AJAX

14 octobre 2021 à 06:21
Par : Korben

— En partenariat avec Ajax —

Il y a quelques semaines, j’ai eu le plaisir de recevoir un colis contenant un système de sécurité sans fil de la marque Ajax. Je n’avais pas prévu d’installer une alarme tout de suite, car il n’y a rien qui ait vraiment de la valeur chez moi, mais quand j’ai vu ce qu’Ajax proposait, je n’ai pas pu résister.

La société Ajax est assez connue dans le monde de la sécurité et a remporté de nombreux prix y compris pour son innovation. Quand on souhaite « protéger » son domicile, on peut se tourner soit vers des offres grand public avec télésurveillance intégrée et abonnement, que personnellement je trouve naze, ou vers des systèmes plus domotisés. Mais de la domotique, j’en ai fait beaucoup et il faut être quand même bidouilleur (et aimer ça) pour mettre en place ses modules et créer les bons scénarios de surveillance.

Bref, d’un côté un truc cher de qualité médiocre (c’est mon avis) et de l’autre, un truc de geeks un peu complexe à mettre en place.

Avec Ajax, on a le meilleur des deux mondes. Je vous le dis tout de suite, je pensais que comme avec la domotique, j’allais passer beaucoup de temps dessus et me galérer un peu, mais en fait, PAS DU TOUT. J’ai été très surpris par la rapidité avec laquelle j’ai pu mettre tout ça en place et tout se fait sans fil, directement depuis le smartphone (iOS / Android). Des applications pour Windows et macOS sont également disponibles (Il faudra vous créer un compte pro).

Alors dans ce colis, il y avait vraiment beaucoup de modules, car Ajax protège non seulement votre domicile des intrus, mais vous prévient également en cas d’incendie ou d’inondation. Ainsi, en cas de problème, le système active les sirènes, m’alerte via une application mobile et peut également prévenir une société de télésurveillance (car oui, Ajax est classé comme une alarme professionnelle de Grade 2).

Le Hub 2 Plus

Le Hub 2 Plus, c’est le premier élément à installer pour déployer son système de sécurité. Il s’agit d’une box très fine, noire ou blanche, très design qui se relie au réseau en Wifi et en Ethernet. La redondance des réseaux ici est importante, car votre box doit pouvoir communiquer avec vous.

Et si votre box Internet tombe en panne, et bien deux cartes SIM M2M 3G / 4G (M2M = Machine To Machine) peuvent également être ajoutées dans le hub pour vous prévenir en cas de coupure. En cas de tentative de sabotage (démontage de l’alarme), celle-ci vous préviendra immédiatement. Et s’il y a coupure de courant, pas de souci, le Hub continuera de fonctionner durant 15h à l’aide de sa batterie intégrée.

Évidemment tout est configurable et de base il y a plus de 64 scénarios à votre disposition : vous pouvez par exemple armer automatiquement l’alarme à partir d’une certaine heure. Il peut commander un générateur de fumé pour plonger les intrus dans le brouillard, allumer l’éclairage en cas d’incendie ou encore piloter une électrovanne en cas d’inondation histoire de couper l’eau.

Ajax propose également un système de groupes qui permet de diviser vos locaux ou votre domicile en plusieurs zones pour pouvoir les armer séparément.

Ce qui est cool, c’est que votre installation évoluera en continu, car il y a régulièrement des mises à jour pour renforcer la sécurité, corriger des bugs ou apporter de nouvelles fonctionnalités.

Niveau connexion, j’avais peur que les modules aient du mal à voir la centrale soit parce qu’elle serait trop loin, soit parce que les murs seraient trop épais, mais c’était sans compter sur le protocole radio Jeweller développé par Ajax qui permet à tous les détecteurs de communiquer de manière bidirectionnelle avec le hub, et cela sur une distance pouvant atteindre 2000 mètres. Des contrôles à distance des modules sont effectués régulièrement et en cas de détection positive, les signaux sont transmis au hub en moins d’une seconde.

Évidemment, tout est chiffré afin de limiter les tentatives de piratage ou les fuites de données. Ce qui m’a surpris, c’est également la batterie des différents modules qui peuvent comme ça fonctionner durant des années sans devoir changer les piles.

Je vous le dis, c’est de la folie ce système de sécurité.

MotionCam + MotionCam Outdoor

Le premier module que j’ai installé, c’est donc le MotionCam. Il s’agit d’un détecteur de mouvement équipé d’une caméra. Ce n’est pas une caméra intrusive qui filme en permanence, mais simplement un appareil photo qui prendra quelques photos en cas d’intrusion, les chiffrera et les enverra immédiatement dans le cloud d’Ajax pour que vous puissiez rapidement effectuer une levée de doute (faux déclenchement) depuis votre smartphone. Comme c’est chiffré de bout en bout, Ajax ne peut pas consulter vos photos donc soyez rassuré.

D’ailleurs, Ajax dispose de sa techno Wings pour transmettre via un protocole radio les photos sur de longues distances en moins de 9 secondes. C’est vraiment impressionnant et hyper fluide.

Concernant l’installation du module, vous cliquez sur « Ajouter un appareil » dans l’application Ajax, vous scannez le QR code du module et c’est parti ! Il est immédiatement rattaché au hub et vous pouvez tout de suite le positionner où vous voulez. Il est fourni avec des vis pour le fixer où bon vous semble, mais vu la légèreté du module, vous pouvez aussi le fixer avec du double face un peu costaud pour faire un essai de positionnement.

Le MotionCam peut parfaitement faire son travail même dans le noir complet et détecter du mouvement jusqu’à 12 mètres. L’autonomie est dingue puisqu’avec un jeu de piles, vous partez pour 4 ans. Comme je vous le disais en intro, la portée est bien large puisque vous pouvez l’installer jusqu’à 1700 mètres du hub. Que du confort.

Et tout est bien sûr réglable concernant la sensibilité de la détection. Et rassurez-vous, si vous avez des animaux qui font moins de 20 kg et qui mesurent moins de 50 cm, Ajax saura en tenir compte et ne se déclenchera pas pour rien. Mon chat apprécie 🐱.

Je l’ai installé dans le prolongement salon – couloir et il couvre vraiment toute la distance, c’est impressionnant.

Le MotionCam existe également en version « outdoor » pouvant être placée en extérieur et résistant aux changements de température et à l’humidité.

DoorProtect

Le DoorProtect est un module qui s’installe au niveau des portes et des fenêtres et qui peut ainsi détecter les ouvertures. C’est pratique, car ça permet de faire gueuler la sirène dès le forçage des entrants, et ainsi décourager les intrus d’entrer dans votre domicile.

Et n’allez pas croire que ce petit module puisse être brouillé, car il est équipé également d’un détecteur de brouillage et comme pour les autres modules, toutes ses communications avec le hub sont chiffrées.

Évidemment, installer des Door Protect sur toutes vos fenêtres et vos portes est possible, mais il y encore plus rapide : Le DualCurtain Outdoor.

DualCurtain Outdoor

Le DualCurtain est un module que je n’avais encore vu nulle part. Il s’agit d’un détecteur de mouvement extérieur qui fonctionne comme un rideau invisible. Si ce rideau est franchi et bien, ça sonne !

Comme avec le MotionCam, il ne tiendra pas compte des animaux, par contre si quelqu’un s’approche de vos portes et franchit ce rideau, ça vous prévient immédiatement. Avec ses deux capteurs IR de chaque côté du détecteur, DualCurtain Outdoor est efficace contre les fausses alarmes. Le détecteur ne se déclenche pas si seulement un des capteurs détecte un mouvement. Lorsque les deux capteurs se déclenchent, le détecteur enclenche un algorithme numérique dédié, ELSA, et décide s’il faut ou non déclencher une alarme.

Cela permet de surveiller un périmètre externe sans gêner les occupants de la maison. Vous pouvez par exemple activer ce module uniquement la nuit, pour un sommeil serein.

Sa portée est de 30 mètres et il dispose d’une sécurité anti-masquage. N’espérez pas pouvoir tromper ce détecteur avec un miroir, un bout de carton placé devant ou de la peinture.

Un module similaire baptisé MotionProtect Curtain est également disponible pour l’intérieur du domicile / local.

Mis à part les éléments de détection d’intrusion, Ajax propose également des modules de détection d’incendie et d’inondation.

FireProtect

Comme son nom l’indique, le FireProtect est donc un détecteur de fumée et un détecteur de température qui s’installe au plafond et détecte de la fumé à l’aide d’une caméra avec capteur photoélectrique. Évidemment, s’il n’y a pas de fumé, il peut aussi détecter une augmentation de la température dans la pièce et vous prévenir.

Et si c’est poussiéreux chez vous, pas de souci, il fera la différence et vous indiquera si vous devez passer un petit coup de chiffon sur le détecteur pour le nettoyer.

Comme il s’agit d’un module d’importance vitale, il peut fonctionner sans le hub et signaler l’incendie à l’aide de sa sirène intégrée.

LeaksProtect

Le LeakProtect quand a lui est un détecteur d’inondation. Il peut se glisser partout et en cas de fuite d’eau, il vous prévient, mais peut également piloter automatiquement une électrovanne et couper l’eau. L’eau peut également être coupée directement depuis l’application.

HomeSiren

Bon, c’est bien beau d’avoir tous ces modules et l’application mobile, mais maintenant comment ça se passe pour la sirène ? Et bien en cas d’intrusion, déjà votre smartphone se met à hurler même s’il est en silencieux. Mais le must, c’est la HomeSiren qui se place à l’intérieur de votre domicile soit pour vous avertir par exemple d’un incendie ou d’une intrusion, voire effrayer les intrus si vous êtes absent.

La sirène est autonome grâce à ses batteries, dispose d’une sécurité antifraude / brouillage et vous pouvez régler le volume sonore de la bête. Une LED est également présente en façade pour vous indiquer si l’alarme est active ou non.

SpaceControl et Keypad

Vous l’aurez compris, tout est pilotable avec votre smartphone, mais pour les membres de la famille ou les invités, vous pouvez également dispose d’une télécommande SpaceControl qui permet en un clic d’activer l’alarme, d’activer le mode nuit ou de désarmer l’alarme.

Et le Keypad est un clavier vous permettant de désactiver l’alarme dès que vous entrez dans votre domicile. Il vous protège aussi, car si vous êtes contraint d’entrer votre code, vous pouvez également déclencher une alarme silencieuse qui préviendra vos proches ou la société de surveillance sans déclencher le sirène.

Le Socket

On pourrait se demander ce que vient faire cette prise connectée dans un système de surveillance, mais sachez-le, c’est indispensable !

Pourquoi ?

Au delà de l’aspect confort, le Socket permet de contrôler vos appareils électriques à distance pour par exemple forcer l’extinction du chauffe-eau, de la télévision ou de l’ordinateur qui ne resteront plus en veille, vous faisant faire des économies. Mais cela va encore plus loin, car si l’un de vos appareils présente un défaut électrique, le Socket saura vous avertir, vous permettant d’éviter un souci plus gros. Et comme tout est pilotable, vous pourrez également faire des scénarios pour par exemple allumer les lumières dans le domicile si le DualCurtain extérieur est franchi.

Enfin, cerise sur le gâteau, avec cette prise, vous pourrez mesurer la consommation de vos appareils et ainsi détecter les plus énergivores.

Et les autres modules ?

Et bien Ajax propose encore bien d’autre chose comme des prolongateurs de portée, des relais sans fil, des bridges, des sirènes d’extérieur, des boutons d’urgence…etc.

Conclusion

Vous l’aurez compris, Ajax propose un système de pointe qui non seulement sera efficace contrairement à pas mal d’alarmes grand public et qui en plus est reconnu par les sociétés de télésurveillance. C’est gage de fiabilité, toutefois, même si un débutant peut l’installer et la configurer très facilement, le fabricant recommande une installation professionnelle à tous les utilisateurs : cela permet d’éviter les fausses alarmes et garantit un fonctionnement sans défauts du système dans une situation critique.

Pas besoin d’être geek pour utiliser ce système de sécurité chez vous. Il suffit juste de correctement penser votre installation et voilà.

Perso, je suis convaincu, et je vais continuer à m’équiper chez eux et si le sujet vous intéresse, dites le moi et je ferais d’autres articles sur Ajax. Enfin, si vous cherchez un revendeur Ajax, c’est par ici.

Test ToughLiquid Ultra 240 de Thermaltake

13 octobre 2021 à 16:11

ToughLiquid Ultra 240Test du ToughLiquid Ultra 240, un Watercooling AIO haut de gamme signé Termaltake. Il se dote de deux ventilateurs de 120 mm et d’un écran LCD de 2,1 pouces

The post Test ToughLiquid Ultra 240 de Thermaltake appeared first on GinjFo.

Test de l'Apple Watch Series 7 : les bienfaits d'un plus grand écran

13 octobre 2021 à 15:00

L'Apple Watch Series 7 n'est pas une révolution. La nouvelle montre connectée d'Apple s'attache seulement à améliorer l'ergonomie de la référence d'un marché qui aurait peut-être bien besoin de concurrence. [Lire la suite]

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

L'article Test de l’Apple Watch Series 7 : les bienfaits d’un plus grand écran est apparu en premier sur Numerama.

AMD Radeon RX 6600 : consommation (très) maîtrisée, pour le Full HD

AMD continue de décliner sa gamme RDNA 2, avec une sixième référence qui vise frontalement la GeForce RTX 3060 et s’impose comme la carte la moins chère de sa famille, pour du pur jeu Full HD. Un vrai bon plan pour s’équiper à prix réduit ?

intro

full

intro

thumbnail

Speedtest et NAS Synology, Asustor…

13 octobre 2021 à 07:00
Par : Fx
Speedtest et NASVous avez des doutes sur la vitesse de téléchargement depuis Internet avec votre NAS ? Vous souhaitez tester les débits de votre connexion internet de façon régulière depuis votre NAS ? Aujourd’hui, nous vous proposons de (re)découvrir Speedtest sur NAS. Ce guide ne nécessite pas l’installation de paquet et nous n’aurons pas besoin de Docker. Une solution universelle… ou presque. Speedtest & NAS Il y a des différences en termes de performances entre un PC et un NAS. Le boitier […]

Test de la manette Scuf Instinct Pro : l’autre pad Xbox Elite

9 octobre 2021 à 13:15

Scuf commercialise une manette Xbox plus haut de gamme, avec plusieurs options de personnalisation. De quoi faire peur à la manette Elite de Microsoft ? Oui, assurément. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Test de la manette Scuf Instinct Pro : un sérieux concurrent à la manette Elite de Microsoft est apparu en premier sur Numerama.

Test Nintendo Switch OLED : même écrin, meilleur écran

Alors que les spéculations fantasmaient sur une hypothétique “Switch Pro”, capable d’embrasser une définition 4K UHD, Nintendo révélait le 6 juillet dernier un changement moins radical mais tout aussi salutaire, en particulier pour les joueurs nomades : le remplacement de l’écran LCD par un plus grand modèle OLED. Cette troisième déclinaison complète ainsi le catalogue Switch, sans remplacer les deux autres variantes, pour couvrir un plus large spectre tarifaire. Est-elle faite pour vous ?

nintendo-switch-oled

full

nintendo-switch-oled

thumbnail

Test ToughPower GF2 aRGB 750W de Thermaltake

8 octobre 2021 à 14:52

ToughPower GF2 aRGB 750WTest de la ToughPower GF2 aRGB 80+ Gold. Cette alimentation propose un RGB évolué et personnalisable et une gestion 100% modulaire des câbles

The post Test ToughPower GF2 aRGB 750W de Thermaltake appeared first on GinjFo.

Test Konyks Dallas Easy : un bandeau LED de 3 mètres au prix attractif

8 octobre 2021 à 14:00

I. Présentation

Dans cet article, je vous propose le test du Konyks Dallas Easy, un ruban LED connecté, avec 16 millions de couleurs et une longueur de 3 mètres.

Le fabricant français Konyks a sorti une nouvelle version de son ruban LED "Dallas" en mettant sur le marché la version "Dallas Easy", c'est-à-dire une version avec le Bluetooth pour faciliter la connexion avec l'appareil. Ces derniers mois, plusieurs produits de chez Konyks ont eu le droit à une déclinaison "Easy", notamment la prise connectée Konyks Priska Max Easy.

Voici les caractéristiques techniques du ruban LED Konyks Dallas Easy :

  • Longueur du ruban : 3 mètres
  • Largeur du ruban : 1,2 cm
  • Connectivité Wi-Fi (2,4 GHz) et Bluetooth
  • 16 millions de couleurs
  • Température de blancs de 2700K à 6500K (lumière blanche et lumière jaune)
  • Pilotable avec les assistants vocaux
  • Puissance de 15 Watts
  • Alimentation 220-240V en entrée et 12V en sortie
  • Classe énergétique : A+
  • Prix : 29,90 euros

Concernant les fonctionnalités connectées et intelligentes de ce ruban LED, je vais vous en parler dans la troisième partie de l'article.

II. Découverte du bandeau LED Konyks Dallas Easy

La boite nous donne de nombreuses informations sur le produit et un aperçu sur le visuel. D'ailleurs, toutes les caractéristiques citées ci-dessus sont marquées à l'arrière de la boîte, ce qui est appréciable. Sachez que ce ruban LED a une durée de vie estimée à 20 000 heures de fonctionnement.

À l'intérieur, nous retrouvons le bandeau LED, l'alimentation secteur, ainsi que le bouton Wi-Fi : ces trois éléments se connectent ensemble. Un guide de démarrage rapide est inclus et nous avons un sachet avec quelques vis et des supports à fixer pour maintenir le bandeau LED. Même si le bandeau LED est entièrement adhésif, cela peut permettre de le fixer sur des surfaces où l'adhérence de la surface autocollante n'est pas suffisante.

Test Konyks Dallas Easy
Test Konyks Dallas Easy

Sur le bandeau LED, nous retrouvons plusieurs types de LEDs : certaines sont là pour l'éclairage en couleurs, et d'autres pour les différentes températures de blanc. Tous les 10 ou 20 cm, on peut retrouver un marquage pour couper le bandeau LED s'il est un peu trop long (cette action est définitive).

Le bandeau en lui-même est très souple et flexible, ce qui facilitera son installation. En termes de largeur, pour vous donner une idée, il est un peu plus large que le modèle Yeelight de chez Xiaomi et un peu moins large que le modèle chez Philips Hue.

L'adaptateur Wi-Fi (troisième photo ci-dessus) devra être connecté sur le bloc secteur d'une part, et sur le bandeau LED d'autre part. Tout en sachant que Konyks ne vend pas d'extension pour le moment. D'après Konyks, il serait possible d'ajouter une extension standard (largeur 12mm) que l'on peut trouver sur le marché, mais je n'ai pas fait l'essai.

La qualité de fabrication du bandeau LED est bonne, tout comme l'alimentation secteur. Néanmoins, la télécommande n'est pas très élégante et fait un peu cheap...

III. Installation et configuration

Comme le nom du produit l'indique, l'installation est easy (facile) ! Je dirais même very easy car l'intégration au sein de l'application ne prend que quelques secondes et il n'y a quasiment rien à faire. En résumé :

1 - On active le Bluetooth sur son smartphone

2 - On connecte le bandeau LED pour le mettre sous tension

3 - On ouvre l'application Konyks et là on a un message pour préciser qu'un nouvel appareil a été détecté

4 - On valide la connexion au Wi-Fi... On patiente quelques secondes et le tour est joué !

Il est à noter que les appareils Konyks sont pilotables avec l'application Konyks, mais aussi les applications Tuya et Smart Life.

Intéressons-nous aux fonctionnalités connectées de ce bandeau LED car sur la boîte on peut lire "Ambiances animées".

Tout d'abord, il y a un onglet "Blanc" qui permet d'allumer le bandeau LED en réglant la température du blanc : lumière chaude ou lumière froide, à vous de choisir. Cela s'effectue très facilement à l'aide d'un curseur pour régler la température de blanc, ainsi qu'un autre curseur pour régler l'intensité lumineuse.

Sur le même principe, l'onglet "Couleur" permet de choisir la couleur que vous voulez ! En plus de l'intensité, il est possible de gérer le contraste de quoi vous permettre de faire votre choix parmi les 16 millions de couleurs.

Ensuite, nous avons l'onglet "Ambiances" : il y a 8 ambiances prédéfinies que vous pouvez utiliser. Certaines comme l'ambiance "Superbe" contiennent plusieurs couleurs, ce qui signifie que la couleur va changer dynamiquement. En modifiant une ambiance, on peut gérer la vitesse de transition, mais aussi modifier les couleurs. Vous pouvez modifier les 8 ambiances par défaut comme bon vous semble, y compris pour changer le nom.

Enfin, l'onglet "Musique" devrait vous plaire pour animer vos soirées ! En effet, le bandeau LED va s'allumer au rythme de la musique. Pour cela, il n'est pas nécessaire d'utiliser Spotify, Deezer, etc... Sur votre smartphone, puisque l'application Konyks va écouter les bruits environnants directement.

C'est bien tout ça, mais il ressemble à quoi le bandeau LED quand il est allumé ? Voici un premier exemple avec le même bleu, mais avec une intensité différente. De gauche à droite : intensité minimale (1), intensité moyenne (50) et intensité maximale (100).

Voici d'autres exemples, avec d'autres couleurs :

En complément des fonctionnalités liées à la gestion des couleurs, nous retrouvons également un minuteur, ainsi que la possibilité de configurer un "Plan de sommeil" ou un "Plan de réveil", pour vous aider à vous endormir ou à vous réveiller en douceur, selon un planning. C'est la première fois que je vois cette fonctionnalité sur un bandeau LED.

Qui dit produit Konyks, dit intégration au sein de l'écosystème du fabricant et création de scénarios manuels ou d'automatisation (actions automatiques). Le bandeau LED peut être allumé/éteins selon certains critères, que ce soit à une heure précise, ou en fonction du statut d'un autre appareil de votre installation.

Grâce à la partie adhésive, le bandeau LED s'installe facilement derrière un meuble, même si c'est un peu plus compliqué pour prendre un angle, mais ce n'est pas spécifique à ce modèle.

Lorsqu'un bandeau LED est installé derrière un meuble, cela donne toujours un effet sympa ! C'est le cas avec ce modèle où la lumière est bien régulière. À voir dans le temps si l'adhésif tient bien sur le meuble, ce dernier étant en métal.

IV. Conclusion

Vendu 29,90 euros, le bandeau LED Konyks Dallas Easy présente un excellent rapport qualité/prix, pour plusieurs raisons :

  • Sa longueur de 3 mètres
  • La lumière en couleurs, mais aussi les différentes températures de blancs
  • Les nombreuses fonctionnalités disponibles sur l'application
  • Sa simplicité d'utilisation

Cette version Easy simplifie la mise en route grâce au Bluetooth, ce qui est rassurant pour les personnes pas spécialement à l'aise avec un smartphone. Les seuls points négatifs sont la télécommande qui mériterait d'être revue et l'absence d'extension officielle si l'on veut plus de 3 mètres.

Il y a certains modèles beaucoup plus chers, comme celui de chez Philips Hue, mais aussi des produits moins chers de fabricants chinois qu'on ne connaît pas ou peu, à l'exception de Xiaomi. D'ailleurs, Xiaomi propose un bandeau LED un peu plus cher et son atout par rapport à celui-ci, je dirais que c'est sa télécommande : plus élégante. Pour rappel, Konyks est une marque française, qui est présente sur le marché depuis plusieurs années, ce qui à mon sens est rassurant.

The post Test Konyks Dallas Easy : un bandeau LED de 3 mètres au prix attractif first appeared on IT-Connect.

Test Roccat Torch : un excellent microphone pour entamer le streaming

Proposé à moins de cent euros, le Roccat Torch est un microphone très convaincant pour les streamers débutants comme confirmés, avec un vrai confort autour d’une console de mixage.

roccat-torch03

full

roccat-torch03

thumbnail

Test de Metroid Dread sur Nintendo Switch OLED : un jeu beaucoup plus exigeant qu'il n'en a l'air

6 octobre 2021 à 15:01

Metroid Dread, visuellement taillé pour la Switch OLED, vient rappeler que Nintendo sait aussi proposer des jeux pour celles et ceux en quête de challenge. Le jeu est sombre ? Parfait pour ce nouvel écran OLED. [Lire la suite]

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

L'article Metroid Dread sur Switch OLED : un jeu beaucoup plus exigeant qu’il n’en a l’air est apparu en premier sur Numerama.

Test de la Nintendo Switch OLED : la console qui aurait dû sortir dès le début

6 octobre 2021 à 15:00

La Nintendo Switch OLED représente le plus « haut de gamme » que Nintendo puisse offrir actuellement. Il s'agit en effet d'une console beaucoup mieux finie, mais réservée à une seule cible : celles et ceux qui jouent beaucoup en mode portable. [Lire la suite]

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

L'article Test de la Nintendo Switch OLED : la console qui aurait dû sortir dès le début est apparu en premier sur Numerama.

Alan Wake est encore plus cauchemardesque dans son remaster

4 octobre 2021 à 15:00

À l'instar de Diablo II (dans un tout autre genre), Alan Wake s'offre une remasterisation digne de ce nom. Il s'agit toujours d'un cauchemar vidéoludique, mêlant action de bonne tenue et narration maîtrisée. Pour les joueurs PlayStation, il s'agit surtout d'un jeu inédit. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Alan Wake est encore plus cauchemardesque dans son remaster est apparu en premier sur Numerama.

Test de la barre de son Sonos Beam 2 : que vaut le Dolby Atmos à moins de 500 € ?

3 octobre 2021 à 14:01

La barre de son compacte de Sonos passe à la deuxième génération. Principale nouveauté ? L'arrivée du Dolby Atmos, autrefois exclusive à la Arc. [Lire la suite]

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

L'article Test de la barre de son Sonos Beam 2 : que vaut le Dolby Atmos à moins de 500 € ? est apparu en premier sur Numerama.

Test du téléviseur Panasonic JZ1500 : l'OLED n'a jamais été aussi beau

3 octobre 2021 à 10:12

Panasonic a décidé de ne plus rendre sa dalle la plus haut de gamme exclusive à son téléviseur le plus cher. Par conséquent, le JZ1500 nous propose la plus belle image de 2021. [Lire la suite]

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

L'article Test du téléviseur Panasonic JZ1500 : l’OLED n’a jamais été aussi beau est apparu en premier sur Numerama.

Test Ecovacs Deebot N8+ : un très bon rapport qualité/prix !

1 octobre 2021 à 11:00

I. Présentation

En mars 2021, Ecovacs Robotics a dévoilé sa nouvelle famille d'aspirateurs robots, baptisée DEEBOT N8. Si vous suivez mes articles et plus particulièrement mes tests de produit, vous avez déjà pu découvrir plusieurs modèles de chez Ecovacs. Au sein de la gamme DEEBOT N8, nous retrouvons quatre modèles : N8, N8+, N8 PRO et N8+ PRO. À chaque fois, la version "+" correspond à la version standard, mais avec une station de vidage automatique intégrée au package, comme nous avons pu le voir avec le DEEBOT T9+.

Dans cet article, je vous propose un test du DEEBOT N8+ dont voici les caractéristiques techniques :

- Type de navigation : Smart Navi 3.0, Technologie TrueMapping
- Modes de nettoyage : automatique, zone, personnalisé
- Technologie de nettoyage : OZMO
- Capacité du bac à poussière : 420 ml
- Capacité du réservoir à eau : 240 ml
- Batterie Li-ion 3200 mAH
- Autonomie jusqu'à 110 minutes
- Bruit : 67 dBA
- Pilotable avec l'application Ecovacs Home
- Cartographie précise et personnalisable, multi-étages
- Compatible avec les assistants vocaux

II. Package et design

Le carton met en évidence les fonctionnalités principales de l'aspirateur robot, ainsi que les technologies d'Ecovacs Robotics comme le True Mapping. L'ensemble est imposant, mais c'est systématique à chaque fois qu'il y a une station d'auto-vidage à inclure au packaging.

Tous les éléments sont bien emballés, dans des emplacements distincts et parfaitement protégés avec des plaques de mousse. Je crois que l'on peut difficilement faire mieux et cet emballage est conforme aux habitudes de la marque. Disons que c'est rassurant pour la suite !

En parlant des éléments, voici l'inventaire de ce que l'on va trouver dans le carton : le robot, la station de vidage automatique, un guide d'utilisateur en français, un sac à poussière (en plus de celui préinstallé), deux brosses latérales, une serpillière lavable et un pack de 10 serpillières en microfibre jetables. Petit bémol : pas de filtre de rechange ni de brosse latérale.

D'un point de vue du design, ce modèle est un mix entre un DEEBOT T8 et un DEEBOT T9 : tout cela pour dire qu'il reprend les codes habituels de chez Ecovacs. Il est entièrement blanc à l'exception du pare-chocs anticollision qui est noir et qui couvre une bonne partie de l'avant du robot. À l'arrière, c'est le système de lavage OZMO qui se démarque.

Sur le dessus, nous retrouvons un seul bouton qui permet de démarrer le nettoyage en mode automatique. Il n'y a pas de bouton pour le renvoyer à la base puisque cette opération s'effectue à partir de l'application. En tout cas, ce seul et unique bouton est très pratique au quotidien. À ses côtés, nous retrouvons le capteur laser du système TrueMapping qui est utile pour détecter l'environnement et évaluer la distance entre les obstacles et le robot.

Si l'on soulève le capot de l'appareil (que l'on retrouve chez les autres modèles DEEBOT), on peut accéder au bac à poussière, à l'outil de nettoyage ainsi qu'à un interrupteur qui permet d'allumer ou d'éteindre le robot. Quand ce bouton est sur off, vous êtes sûr que le robot est complètement éteint ! Ce bouton est accompagné par un bouton de réinitialisation, ainsi qu'un voyant d'état du WiFi.

Si l'on retourne la bête, on peut découvrir ses différents capteurs, ainsi que sa brosse principale et les brosses latérales. D'ailleurs, sa conception est identique au modèle le plus haut de gamme de la marque : le DEEBOT T9. La preuve qu'ECOVACS n'a pas négligé le DEEBOT N8 ! Par exemple, nous retrouvons la même brosse principale, constituée de poils souples et d'une partie rigide. La qualité de fabrication de l'ensemble est très bonne.

Je reviendrais sur la station de vidage automatique un peu plus tard dans cet article. Il est temps de passer à la mise en route du DEEBOT N8.

III. Installation, efficacité, autonomie, station de vidage

A. Installation

Je me répète à chaque test d'un nouvel aspirateur robot de chez Ecovacs, mais la mise en route est vraiment simple. En moins de 2 minutes, c'est réglé !

Tout s'effectue avec l'application qui est là pour nous guider pas à pas pour mettre en route l'appareil. Petits changements malgré tout : à la fin de l'assistant, il vous sera demandé de choisir la langue pour les alertes vocales ce qui est appréciable, car avant il fallait rechercher soi-même dans les options. Et comme c'est en anglais par défaut, c'est pertinent de le proposer à la fin de l'initialisation. Il en va de même pour la gestion du mode "Ne pas déranger".

L'écran d'accueil de l'application offre un aperçu sur l'appareil en indiquant son statut, le niveau de charge avec un pourcentage, ainsi que la possibilité de démarrer un nettoyage ou de demander au robot de retourner à la base s'il est en cours de nettoyage. Deux raccourcis pratiques qui évitent de devoir accéder à la gestion complète de l'appareil.

L'initialisation étant terminée, il ne reste plus qu'à lancer le robot sur la piste pour qu'il génère la première carte de votre logement !

B. Efficacité du nettoyage

Le DEEBOT N8 propose quatre puissances d'aspiration différentes : silencieux, standard, fort et maximum. Il dispose aussi de quatre modes pour le débit d'eau : faible, moyen, haut et très fort. Pour le nettoyage, il y a le mode automatique bien sûr (il nettoie tout votre logement), mais aussi le mode zone qui permet de sélectionner sur la carte une ou plusieurs zones à nettoyer et enfin un mode personnalisé qui permet de nettoyer la zone dessinée sur la carte.

Pour le lavage du sol, le DEEBOT N8 est équipé du module OZMO, en version standard j'ai envie de dire. Autrement dit, il n'est pas doté du système de vibrations qui permet d'intensifier et d'améliorer le nettoyage du sol. Ici, la serpillière est fixe et il y a un avantage à cela : c'est moins bruyant.

Comme avec les autres modèles, la carte générée est visible en temps réel sur le smartphone et on peut suivre le parcours exact du robot. Concrètement, le DEEBOT N8 se déplace de façon méthodique : il délimite une zone à nettoyer en suivant les murs (ou les meubles) et ensuite il nettoie cette même zone en effectuant des allers-retours en zigzag. On voit, et ce n'est plus une surprise, que la technologie proposée par Ecovacs est aboutie. Sur certaines séquences de déplacements, il semble un peu moins à l'aise malgré tout que le DEEBOT T9.

Quant au nettoyage en lui-même, il est bon ! Il n'est pas à exclure qu'il reste deux trois miettes dans un coin, mais votre logement sera propre. Après plusieurs nettoyages, il m'a convaincu. La serpillière non vibrante est bien sûr moins efficace que sur la version plus haut de gamme, mais cela est un bon complément à l'aspiration.

C. Autonomie

L'autonomie, c'est selon moi un point négatif de ce robot : je le trouve un peu juste, mais on pouvait s'y attendre, car Ecovacs annonce 110 minutes. Effectivement, en à peine 2 heures avec le mode d'aspiration normal, il doit retourner à la base pour se recharger. Dans la pratique, je dirais qu'il peut nettoyer une surface de 100m² sans devoir s'y reprendre en deux fois.

Ce qui est gênant, c'est qu'il faut environ 3h15 au robot pour se recharger complètement donc autant vous dire que l'arrêt au stand n'est pas de courte durée !

On pourrait évoquer aussi l'autonomie vis-à-vis des opérations de maintenance. L'application Ecovacs Home affiche une estimation quant à la durée de vie des différents éléments. Voici pour indication :

  • Brosse latérale : 150 heures
  • Brosse principale : 300 heures
  • Filtre : 120 heures
  • Nettoyage des capteurs : dans 30 heures

Pour chaque item, il y a des explications imagées pour vous expliquer ce qu'il faut faire.

D. Station de vidage automatique

Mise à part la couleur qui peut évoluer, la station de vidage automatique reste la même chez Ecovacs d'un modèle à l'autre. En tout cas, à ce jour car une nouvelle version pourrait sortir par la suite. Que ce soit sur ce modèle ou les modèles les plus haut de gamme de chez Ecovacs, on bénéficie du même accessoire ! 😉

Un couvercle sur le dessus permet d'accéder au sac à poussière, qu'il faudra changer de temps en temps. L'aspiration de la poussière de l'aspirateur vers la base s'effectue par le dessous grâce à un système d'aspiration relativement puissant. À chaque fin de nettoyage, le robot viendra se positionner sur la base pour se recharger et vider son bac à poussière interne.

La station d'auto-vidage est accessoire très intéressant et pertinent au quotidien, car cela évite de devoir vider soi-même le bac à poussière à la fin de chaque nettoyage. Si l'on est prêt à payer un peu plus cher, il ne faut pas hésiter.

Même si l'ensemble n'est pas aussi joli qu'avec le DEEBOT T9+, ça reste sympa visuellement ! Néanmoins, il est certain qu'avec la station d'auto-vidage, l'appareil est plus imposant, mais on ne peut pas tout avoir.

IV. L'application Ecovacs Home

L'application Ecovacs Home c'est le centre de contrôle pour piloter votre aspirateur robot Ecovacs, ou vos aspirateurs robots si vous en avez plusieurs !

Une application qui va vous permettre de configurer votre robot aux petits oignons : planification du nettoyage, ordre de nettoyage des différentes zones, préférences de nettoyage des zones (combien de passage, puissance d'aspiration et débit d'eau, indépendamment pour chaque zone), modification de la carte (création de limite virtuelle, modification des zones générées automatiquement, etc.), mise à jour de l'appareil, historique du nettoyage, etc...

Par exemple, vous pouvez indiquer au robot d'aspirer plus fort dans la cuisine et de passer deux fois, tandis qu'il pourra se satisfaire d'un seul passage et d'une puissance d'aspiration normale dans le bureau.

Note : le DEEBOT gère les cartes multi-étages, ce qui signifie que vous pouvez le déplacer à l'étage de votre maison.

À l'occasion de la sortie du DEEBOT T9, Ecovacs a amélioré l'interface de son application, mais malheureusement cet appareil n'en bénéficie pas (il est sorti avant). J'aurais apprécié qu'il bénéficie de cette mise à jour qui est seulement logicielle.

V. Conclusion

L'aspirateur robot Ecovacs DEEBOT N8+ n'est pas une révolution, mais plutôt une confirmation : il confirme qu'Ecovacs Robotics maîtrise sa technologie et que son application est aboutie. Ce modèle est assez classique, mais en même temps il répond aux besoins : il nettoie votre logement correctement tout en se déplaçant intelligemment. En complément, la station d'auto-vidage automatique apporte un plus au quotidien, mais c'est un confort qui à un prix : un appareil plus encombrant. Par contre, l'autonomie m'a déçu, car elle sera trop juste pour certains logements et surtout, la charge est longue, trop longue (un peu plus de 3 heures).

Il faut avouer que son prix est attractif pour un appareil efficace, de très bonne qualité et équipé d'une station d'auto-vidage : 479,99 euros en ce moment grâce au code "OFFRE120" sur Amazon, au lieu de 599,99 euros !

The post Test Ecovacs Deebot N8+ : un très bon rapport qualité/prix ! first appeared on IT-Connect.

Test MarbleShell MS30 d’Enermax

29 septembre 2021 à 10:10

MarbleShell MS30Test complet du boitier moyen tour MarbleShell MS30 d’Enermax. Son design atypique met en avant de l’aRGB et une imposante face avant.

The post Test MarbleShell MS30 d’Enermax appeared first on GinjFo.

❌