FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierFlux principal

Test Ecovacs Deebot X1 Plus

16 mai 2022 à 17:09

I. Présentation

Dans ce test, je vais vous parler du robot intelligent DEEBOT X1 Plus, qui est capable d'aspirer et de laver en un seul passage. Nous verrons tout au long de ce test que ce nouveau modèle est boosté par de nombreuses fonctionnalités et une intelligence artificielle très évoluée et aboutie.

Il y a quelques semaines, Ecovacs Robotics a dévoilé sa nouvelle gamme de robots intelligents : DEEBOT X1. Ce sont les nouveaux appareils haut de gamme du fabricant. D'ailleurs, je vous ai présenté les trois appareils de la gamme dans un article dédié que vous pouvez retrouver ici. Le modèle DEEBOT X1 Plus a quelques fonctionnalités en moins par rapport aux deux autres modèles : DEEBOT X1 Omni et DEEBOT X1 Turbo. Je reviendrai sur quelques-unes de ces différences dans cet article.

Plus d'infos sur le site officiel :

II. Package et design

Comme à son habitude, Ecovacs propose un packaging soigné où chaque élément est soigneusement rangé et protégé. Et comme à chaque fois, le carton est imposant, car il y a beaucoup d'éléments à stocker ! En complément du robot aspirateur et de sa station de charge, nous avons le droit à deux brosses latérales, un outil de nettoyage, un câble d'alimentation, un module OZMO Pro 3.0 pour le lavage du sol, un module pour la fonction Air Freshener (utilisable quand le bloc Ozmo Pro n'est pas en place), un sac à poussières (préinstallé), ainsi que des lingettes de nettoyage jetables et une lingette lavable (faisant office de serpillière, en fait).

Personnellement, je suis un peu déçu sur le contenu du package, car il n'y a pas de brosse latérale de rechange ni de filtre de rechange et il n'y a pas non plus la moindre cartouche de parfum pour utiliser la fonction Air Freshener.

Regardons de plus près ce charmant robot, qui est très élégant. Pour avoir vu de nombreux robots aspirateurs, et en avoir testé un certain nombre, celui-ci est sans aucun doute le plus réussi d'un point de vue du design. Même si c'est une histoire de goût, Ecovacs a vraiment fait un effort particulier sur le design de ses robots de la gamme X1 ! En effet, Ecovacs a collaboré avec le studio danois Jacob Jensen Design (en relation avec Bang & Olufsen, notamment) pour dessiner ses nouveaux robots haut de gamme !

Sur le dessus de l'appareil, il y a un seul bouton, tactile, qui est utile pour lancer un nettoyage d'une simple pression. On voit également le capteur laser, qui est surélevé, et qui correspond au capteur de distance TrueMapping, utile pour la cartographie et la navigation. Nous verrons que pour naviguer de manière précise, le robot peut s'appuyer sur d'autres capteurs !

Chose assez étonnante, le dessus du robot est totalement amovible afin de donner accès au bouton d'alimentation, mais aussi au réservoir à poussière. Cela permet d'avoir un capot entièrement plat et design, tout en permettant l'accès au réservoir à poussière. Cet accès est nécessaire pour la maintenance de l'appareil et l'initialisation, mais vu que le robot se vide tout seul dans la station, on a rarement besoin d'accéder à cette zone du robot. Autre idée : peut-être qu'Ecovacs prévoit de mettre à la vente des coques personnalisées par la suite ? 🙂

Les finitions sont vraiment top ! Je vous laisse admirer les photos ci-dessous !

Le dessous du robot est classique, on retrouve les deux emplacements pour les deux brosses latérales, la route centrale directionnelle ainsi que les deux roues motrices qui se feront un plaisir de surmonter les petites marches et les tapis.

Les appareils de la gamme X1 intègrent la technologie AIVI 3D qui s'appuie sur une véritable caméra. Cette caméra permet à Ecovacs d'imaginer d'autres fonctionnalités et c'est ce que le fabricant a fait avec sa fonctionnalité de "vidéo à la demande". On découvrira cette fonctionnalité plus en détail par la suite. D'ailleurs, Ecovacs avait déjà intégré une fonction de vidéo à la demande avec son modèle Ecovacs Deebot Ozmo T8 AIVI. Ainsi, le module contient le capteur de la caméra, le capteur 3D TrueDetect et le capteur de détection visuelle AIVI. Concrètement, ces capteurs vont permettre au robot d'identifier les objets !

Ecovacs a également travaillé le design de sa station de charge. Elle est encore plus imposante, mais esthétiquement plus travaillée et elle fait la même largeur que le robot donc l'ensemble est plus harmonieux, à mon avis.

Pas de bouton, pas d'écran, tout se passe sous le capot positionné sur le dessus, et à l'arrière, nous pouvons connecter le câble d'alimentation et enrouler le surplus afin de faire une installation propre.

En soulevant le couvercle, on accède directement au sac à poussière. Sur la gauche, nous avons un petit espace de stockage qui est parfait pour ranger les lingettes nettoyantes ! Sur les modèles X1 Turbo et X1 Omni, la station de charge reprend les mêmes codes d'un point de vue esthétique, mais elle contient des réservoirs pour l'eau (eau usée et eau propre). Dans la pratique, je note une amélioration d'un point de vue sonore par rapport à la génération précédente : la station d'autovidage est moins bruyante.

Le dernier élément à présenter, la plaque à positionner sur le sol et sur laquelle viendra se positionner le robot. L'avantage, c'est que la lingette ne touche pas directement le sol, ce qui pouvait être gênant sur du paquet à cause de l'humidité. Au moins, là, le robot n'est pas directement en contact avec le sol lorsqu'il est stationné à sa base.

La station de charge est en place, le robot également, ce qui nous donne le résultat suivant :

Une belle évolution sur le plan du design, nous verrons si le robot X1 Plus fait tout aussi bien dans la pratique.

III. Installation, efficacité, autonomie, station de vidage

A. Installation

Avant l'ajout du robot dans l'application Ecovacs Home, il faut préparer le robot. Cela est assez simple puisqu'il suffit de mettre en place les deux brosses latérales, d'installer la station puis d'y positionner le robot. Cela sera l'occasion de le mettre à charger. Pour la suite, cela se passe dans l'application.

Une fois qu'il est ajouté dans l'application Ecovacs Home, il nous est proposé de démarrer la cartographique. Le robot ne va pas laver votre domicile, il va simplement faire un petit tour rapide afin de générer une première carte. La cartographie rapide et initiale est réalisée en moins de 10 minutes pour 40m² environ ! La carte est précise et correspond à la réalité, même si le découpage des pièces et à revoir, ce qui n'est pas évident avec des pièces ouvertes. De toute façon, l'éditeur de carte de l'application permet de fusionner ou diviser des pièces à notre convenance, mais également d'associer un rôle à chaque pièce (cuisine, couloir, salon, etc.).

Suite à cette opération, nous pouvons commencer à profiter de notre robot aspirateur !

B. Efficacité du nettoyage

Ce robot aspirateur est très précis dans sa navigation et il nettoie avec méthodologie. Tout d'abord, il va effectuer les contours d'une zone, en veillant à éviter les meubles et les autres objets qu'il pourrait rencontrer, avant de faire des aller-retour en S dans la zone et effectuer le nettoyage. Quand une zone est terminée, il se dirige vers une autre et ainsi de suite.

Sur les deux premières images ci-dessous, on voit très bien cette logique. Sur la troisième image, le mode "x2" était activé donc le robot aspirateur effectue le nettoyage deux fois sur chaque zone, et on peut voir que les aller-retour sont effectués "verticalement" alors que c'était "horizontalement" lors du premier passage. Quand ce mode est actif, la durée du nettoyage est quasiment doublée, ce qui est logique.

Grâce à ces différents capteurs et sa technologie avancée, je pense notamment à la technologie 3D TrueDetect, à la détection visuelle AIVI, et au capteur de distance TrueMapping, le robot parvient à bien nettoyer tout en étant impeccable dans sa navigation. Il parvient à bien contourner les obstacles, tout en passant relativement près, ce qui est important pour nettoyer à proximité des murs et des meubles.

Si vous souhaitez que le robot soit intraitable avec la moindre petite miette qui traîne au sol, il faudra utiliser le mode "Max+" pour avoir le plus de puissance (et c'est aussi le mode le plus bruyant), ou opter pour le mode avec deux passages.

La partie lavage est assurée par le système OZMO Pro 3.0 où la lingette de nettoyage est fixée sur une plaque qui effectue un mouvement de 600 vibrations par minutes afin d'améliorer le frottement. Il y a une lingette lavable et quelques lingettes jetables, mais par expérience, sachez que vous pouvez laver quelques fois ces lingettes pour éviter de les jeter à chaque fois. Sur les modèles Turbo et Omni, le système OZMO Pro 3.0 n'est pas présent puisqu'il y a un nouveau système ingénieux avec deux brosses rotatives.

C. Autonomie

L'autonomie de ce robot est annoncée à 140 minutes, et cela se vérifie dans la pratique : une autonomie dans la moyenne.

Pour vous donner un ordre d'idée, il met 33 ou 34 minutes pour nettoyer une zone de 29 m² même si cela peut monter à 56 minutes avec deux passages. Afin d'optimiser l'utilisation de la batterie, sachez que le nettoyage x2 peut être activé uniquement sur une pièce.

IV. L'application Ecovacs Home

Parlons un instant de l'application Ecovacs Home, alliée indispensable pour profiter de son robot aspirateur. Personnellement, je suis habitué à l'utilisation de l'application Ecovacs Home, alors je parviens à m'y retrouver facilement. Elle est assez intuitive pour l'utilisation des fonctionnalités de base, mais on peut se perdre un peu si l'on cherche à accéder aux fonctionnalités avancées.

Elle regroupe de nombreuses fonctionnalités, que j'ai déjà évoquées au sein de précédents tests, mais en voici une liste non exhaustive :

  • Gestion des cartes (jusqu'à 3 cartes, vue 3D avec positionnement des meubles, assigner un rôle à chaque pièce, redimensionner les pièces, créer des limites virtuelles, etc.)
  • Historique de nettoyage (date, heure, durée, surface nettoyée, et carte du nettoyage)
  • Maintenance pour accéder à l'état des différents accessoires et des pièces du robot
  • Nettoyage intelligent pour activer le nettoyage continu, la gestion automatique de la puissance d'aspiration (utile pour les tapis), etc.
  • Ne pas déranger : ne pas effectuer de nettoyage pendant une période donnée
  • Gestion des mises à jour
  • Gestion du mot de passe pour le gestionnaire vidéo
  • Etc...

Ce robot est doté d'une véritable caméra qui est utile pour la navigation, mais qui peut être exploitée pour effectuer de la vidéosurveillance à distance. À distance, vous pouvez contrôler vous-même le robot pour vérifier quelque chose... Comme ici, où je me suis amusé à vérifier ce que faisait cette grosse bête poilue... Il y a également un mode intitulé "Inspection du logement" qui va permettre de demander au robot de faire le tour de votre domicile, mais également d'une pièce précise. La fonction "Appel vocal" va permettre d'exploiter le haut-parleur du robot pour parler à distance.

Lorsque le robot effectue son tour de garde, il va prendre des photos, et cela sera accessible dans le journal de l'appareil au sein d'une section dédiée de l'application. Lorsque vous effectuez vous-même la surveillance via le pilotage manuel, vous pouvez prendre également des photos.

Note : sur cet exemple, l'image est assez sombre, car c'est en début de soirée, sans lumière.

Cette version de l'application permet également de configurer l'assistant vocal Yiko, une nouveauté apportée par Ecovacs au sein de sa gamme DEEBOT X1. Ainsi, le robot devient pilotable par la voix sans passer par un assistant vocal externe ni même utiliser l'application.

Au sein de l'application, on peut configurer l'assistant vocal Yiko pour ajuster le volume et la langue (français, anglais, allemand, italien, etc.). Cet assistant vocal comprend différentes commandes afin de démarrer un nettoyage automatique ou d'une ou plusieurs pièces spécifiques, augmenter le niveau d'aspiration ou le débit d'eau, etc... Tout cela est bien détaillé dans l'aide de Yiko accessible via l'application.

Bien que cet assistant vocal fonctionne bien, il faut un peu de temps pour le maîtriser et pouvoir l'apprécier. Parfois, il a manqué un peu de réactivité pour se déclencher, mais Ecovacs va sans aucun doute peaufiner son assistant vocal par la suite, notamment à coup de mises à jour.

V. Conclusion

Le robot aspirateur Ecovacs Deebot X1 Plus est un excellent compagnon au quotidien, et c'est un produit très abouti dopé avec de nombreuses technologies et de l'intelligence artificielle. Finalement, c'est probablement son tarif qui va refroidir certains acheteurs, ce qui peut se comprendre, mais en soi, c'est justifié même si je regrette qu'il n'y ait pas un peu plus d'accessoires au regard du prix. Même si la station d'autovidage est encombrante, même plus encombrante qu'avec la génération précédente, l'ensemble est plus harmonieux donc je trouve que cela est bénéfique au final.

Ce robot aspirateur est très précis lorsqu'il navigue dans votre domicile et il nettoie très bien, y compris le système de lavage qui parvient à éliminer certaines tâches et qui apporte un bon complément. Pour que ce soit encore plus efficace, le mode avec deux passages est recommandé.

The post Test Ecovacs Deebot X1 Plus first appeared on IT-Connect.

Si vous avez adoré Hades, ruez-vous sur l’excellent Rogue Legacy 2

14 mai 2022 à 16:05

Après un long accès anticipé, Rogue Legacy 2 est disponible sur PC et Xbox. Et, franchement, il est difficile de ne pas devenir accro.  [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Si vous avez adoré Hades, ruez-vous sur l’excellent Rogue Legacy 2

14 mai 2022 à 16:05

Après un long accès anticipé, Rogue Legacy 2 est disponible sur PC et Xbox. Et, franchement, il est difficile de ne pas devenir accro.  [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Essai MG5 : que vaut le break électrique qui s’affiche au prix de certaines citadines ?

13 mai 2022 à 18:01

MG s’intègre progressivement dans le paysage automobile français avec ses voitures électriques. Avec son MG5, la marque débarque avec un break électrique compact au prix d’une Renault Zoé. Ça n’a pas manqué de piquer notre curiosité.  [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Essai MG5 : que vaut le break électrique qui s’affiche au prix de certaines citadines ?

13 mai 2022 à 18:01

MG s’intègre progressivement dans le paysage automobile français avec ses voitures électriques. Avec son MG5, la marque débarque avec un break électrique compact au prix d’une Renault Zoé. Ça n’a pas manqué de piquer notre curiosité.  [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Test Radeon RX 6950XT, 6750XT et 6650XT : plus rapides, plus chères, plus énergivores

AMD vient de lancer ses nouvelles Radeon RX 6950 XT, RX 6750 XT et RX 6650 XT. Quid des performances de cette gamme Refresh ?

MSI Radeon RDNA2 Refresh

full

MSI Radeon RDNA2 Refresh

thumbnail

Test Radeon RX 6650 XT Gaming X 8G de MSI

10 mai 2022 à 15:00

Radeon RX 6650 XT Gaming X 8G de MSITest de la Radeon RX 6650 XT d’AMD, une carte graphique gaming milieu de gamme RDNA 2 visant le Full HD et Full Option.

The post Test Radeon RX 6650 XT Gaming X 8G de MSI appeared first on GinjFo.

Test du casque Bang & Olufsen Beoplay Portal pour PS5 : cher, mais excellent

9 mai 2022 à 07:01

Après avoir lancé une version destinée aux joueuses et aux joueurs Xbox One, Bang & Olufsen décline son casque Beoplay Portal sur PS5. Avec toujours le même niveau d'excellence.  [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Test du casque Bang & Olufsen Beoplay Portal pour PS5 : cher, mais excellent

9 mai 2022 à 07:01

Après avoir lancé une version destinée aux joueuses et aux joueurs Xbox One, Bang & Olufsen décline son casque Beoplay Portal sur PS5. Avec toujours le même niveau d'excellence.  [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Test UD750GM et UD850GM de Gigabyte, du 80 Plus Gold Full Modulaire

6 mai 2022 à 11:40

Alimentations 80 Plus Gold UD750GM et UD850GMTest des UD750GM et UD850GM de Gigabyte, deux alimentations compactes au label 80Plus Gold proposant une gestion 100% modulaires des câbles

The post Test UD750GM et UD850GM de Gigabyte, du 80 Plus Gold Full Modulaire appeared first on GinjFo.

Test de Trek to Yomi : un jeu de samouraï sublime mais perfectible

5 mai 2022 à 15:00

Derrière sa direction artistique sublimant le noir & blanc, Trek to Yomi cache un gameplay un peu trop perfectible pour être une réussite totale.  [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Test Everest 60, un clavier gaming 60% modulaire, personnalisable et RGB

29 avril 2022 à 15:29

Clavier Everest 60 de MountainTest du clavier gaming Everest 60 de Mountain. Il propose de la compacité, du RGB, de la modularité et une mécanique haut de gamme.

The post Test Everest 60, un clavier gaming 60% modulaire, personnalisable et RGB appeared first on GinjFo.

Test du robot aspirateur Roidmi Eve Plus

28 avril 2022 à 07:00
Par : Valentin

I. Présentation

Présenté par Florian à travers son article au mois de janvier, le robot aspirateur Roidmi Eve Plus passe maintenant sur le banc de test. Pour rappel, Roidmi fait partie des entreprises de l’écosystème Xiaomi, donc il bénéficie de l'expertise de Xiaomi dans le domaine. Ce robot embarque un capteur laser ainsi qu’une station de vidage pour la poussière. Un système d’autostérilisation est également présent dans la station de charge, nous en reparlerons plus loin dans cet article. L’appareil aspire et passe la serpillière en même temps. Il peut être géré depuis l’application Roidmi, mais aussi Xiaomi Home. Pour commencer, voici les caractéristiques techniques du produit :

Caractéristiques du robot aspirateur :

  • Puissance d’aspiration : 2700 Pa
  • Capacité du bac à poussière : 300 ml
  • Capacité du réservoir d’eau : 220 ml
  • Tension de fonctionnement nominal :14,4V
  • Puissance nominale :50W
  • Capacité de la batterie Lithium : 5200mAh
  • Autonomie : 250 minutes
  • Niveau de bruit : < 75dB(A)
  • Tension de charge nominale :24V
  • Poids : Environ 3,5 kg
  • Dimensions :355 x 355 x 100 mm

Caractéristiques de la station de vidage et de charge :

  • Puissance nominale :850W
  • Tension nominale :200-240 V~, 50,60Hz
  • Sortie nominale :24V, 1,2A
  • Dimensions : 358 x 300 x 174 mm
  • Poids net : Environ 4,3kg
  • Niveau de bruit : < 82 dB(A)
  • Durée d’aspiration : Environ 12 secondes
  • Capacité du sac à poussière : Environ 3 L

Débutons à présent notre test 😊.

II. Package et Design

Le carton, qui est assez volumineux, il contient les éléments suivants :

  • Le robot aspirateur
  • La station de recharge/ collecteur de poussière
  • 1 support pour la serpillière
  • 1 serpillière tissu réutilisable
  • 10 serpillières jetables
  • 1 filtre poussière supplémentaire
  • 3 sacs aspirateurs supplémentaires pour le collecteur de poussière
  • 1 Manuel d’utilisation (français disponible)
  • 1 quick start guide
  • 1 brosse de nettoyages

Roidmi propose un package bien fourni en accessoires ! ça fait plaisir 😀. Filtres, sacs aspirateurs, serpillières jetables, nous sommes équipés pour tenir un moment (même si je préfère les serpillières réutilisables aux jetables).

La petite brosse de nettoyage est aussi incluse, elle est rangée dans le collecteur de poussière que je vais vous présenter par la suite. Je vais d’abord vous parler de l’aspirateur.

Principalement blanc, une note de noir sur le dessus permet de démarquer les boutons fonctions qui correspondent à "Endroit", "Réinitialisation", "Marche/arrêt" et "station". Le nom de ces fonctions et assez explicite sauf peut-être pour le bouton "Endroit" qui correspond au nettoyage d’une zone ponctuelle et "réinitialisation" qui permet de redémarrer l’appareil.

Le Roidmi Eve plus est également disponible en noir.

L’élément le plus voyant est le capteur de pression a tête laser dissimulant le capteur laser. Le nom de la marque est inscrit dessus en noir. Cet élément permet la navigation de l’aspirateur dans votre logement. Le désavantage est que la hauteur de l’aspirateur est impactée, l’appareil ne passe pas sous certains meubles, par contre c'est intéressant en termes de précision pour la navigation. L’avant est équipé de divers capteurs, infrarouge, détection de mur, suivi de mur (TOF). À l’arrière nous retrouvons les haut-parleurs, d’autres capteurs infrarouges, les contacts de charges et le bac à poussière qui intègre également un réservoir d’eau.

En dessous, nous avons deux roues motrices, une roue directionnelle entourée par les plaques de charges, jusque-là tout va bien. Des capteurs de bordures sont situés juste au-dessus. Sur chacun des côtés se situe une brosse latérale. Quant à la brosse principale, elle est au centre.

 

Nous pouvons maintenant passer au collecteur de poussière.

Au niveau couleur nous ne sommes pas dépaysés, c’est toujours blanc avec quelques éléments noirs comme l’afficheur LED en façade et l’emplacement de recharge de l’aspirateur. Dans ce renfoncement, il y a une lentille infrarouge, un contact de charge et l’orifice d’admission de la poussière. L'accès au sac se fait en soulevant le couvercle sur le dessus. Nous retrouvons des instructions sur l'utilisation du sac. Le sac a une contenance de 3L. Sur le côté droit se trouve la brosse de nettoyage soigneusement rangée dans son emplacement. Les derniers éléments sont situés à l’arrière avec une sortie d’air, un couvercle transparent du conduit à poussière et un port de charge.

Nous en avons fini avec ce tour du produit, passons maintenant à l’installation.

III. Installation, Efficacité, Autonomie

A. Installation

Je vais aller vite sur l’installation, car il n’y a rien de particulier par rapport à ce qui existe sur le marché.

La première étape à passer pour utiliser votre Roidmi est de télécharger et installer l’application Roidmi ou Xiaomi Home. Pour ma part, j’ai utilisé l’application de Xiaomi, car j’ai déjà un équipement de la marque.

Par la suite, vous devrez trouver votre appareil dans la liste proposée et configurer votre réseau wifi. Il ne vous reste plus qu’à suivre le setup d’installation qui vous propose de télécharger et installer la dernière mise à jour du firmware.

Voici quelques captures d’écran qui résument cette installation :

Nous pouvons maintenant passer à l’efficacité du nettoyage.

B. Efficacité

Est-ce que robot Roidmi est efficace ? C’est ce que nous allons voir dans cette partie.

Comme précisé dans l’introduction, l’aspiration et la serpillière se font en un seul passage. Depuis l’application vous avez la possibilité de configurer la puissance d’aspiration sur 4 niveaux, mais également le débit d’eau sur 3 niveaux.

Lors de son premier passage, une carte de votre logement sera réalisée grâce aux différents capteurs intégrés. Un seul passage est nécessaire pour tout cartographier. Le rendu final est fidèle à la réalité. La navigation du robot est par la suite fiable, il ne va pas heurter vos meubles, mais simplement les effleurer en passant au plus près, ce qui permet un nettoyage optimal de toutes les zones.

Par défaut le mode de nettoyage se fait en zigzag, l’aspirateur commence par faire le contour de la pièce, puis il effectue des zigzags dans toute la pièce pour passer sur l’intégralité de votre surface.

Ce n’est pas le seul mode disponible, il y en a deux supplémentaires, le premier est "Temps de nettoyage X2", comme son nom l’indique il y aura deux passes de nettoyage sur chaque zone, et "Nettoyage du chemin en Y" est un mode de nettoyage plus long, mais qui nettoie plus en profondeur.

Le mode d’aspiration peut s’adapter automatiquement si le robot passe un tapis. C’est le "mode de pressurisation du tapis".

Une fois le nettoyage terminé, notre Roidmi retourne à sa station pour procéder à la vidange du bac à poussière. La vidange est configurable : vous pouvez le faire à chaque nettoyage, ou tous les 2 ou 3 fois. Vous pouvez également ne jamais ramasser la poussière. Le ramassage fonctionne très bien, il dure une dizaine de secondes, un décompte s’affiche sur l’écran LED de la station. Seul inconvénient, le processus est très bruyant ! La saleté récupérée dans le sac est ensuite stérilisée et désodorisée pour éviter les mauvaises odeurs même après 60 jours. Le système est plutôt efficace, car je n’ai pas constaté de mauvaises odeurs. Un voyant sur la station vous avertit lorsque le sac est plein.

Vous pouvez lancer une récupération manuellement en appuyant quelques secondes sur le bouton de la station.

Dans l’ensemble notre robot Eve Plus est efficace et ramasse toutes les saletés dans la maison ! Le temps de nettoyage en mode normal est plutôt rapide, il faut environ 1h pour 54m2, le temps augmente considérablement pour un nettoyage en mode Y (100 min environ). Ma dernière remarque sur l’efficacité va concerner le mode serpillière que je n’ai pas encore abordé. Comme pour la plupart des robots aspirateurs, cela donne une légère finition, mais ne donne pas un rendu exceptionnel.

Nous pouvons à présent passer à la partie sur l’autonomie 😊.

C. Autonomie

Notre Roidmi embarque une batterie Lithium 5200 mAh, qui lui confère en théorie une autonomie de 250 minutes. Cette annonce est respectée, mais seulement en mode normal (zig-zag) avec un niveau d’aspiration standard. C'est tout de même une très bonne autonomie. Sachez que si la batterie arrive a un niveau trop faible pendant un nettoyage, le robot retourne automatiquement à sa station de recharge. Il reprend le nettoyage là où il s'était arrêté une fois rechargé. Le temps de recharge est également de 250min pour une recharge complète.

Passons maintenant à l’application.

IV. Application

L’aspirateur est manageable à travers deux applications Xiaomi Home et Roidmi. J’ai utilisé l’application de Xiaomi afin de pouvoir gérer tous mes appareils depuis une même application.

Sur l’application Home nous pouvons personnaliser certains paramètres du robot, mais aussi de la station de dépoussiérage. Des images seront plus parlantes que du texte 😊.

Dans les classiques, nous retrouvons l’historique de nettoyage, le niveau des consommables et la configuration de la voix et du volume, à noter que le français est disponible.

Une télécommande "Mode de contrôle à distance" est accessible et faire un nettoyage manuel.

Je fais un aparté sur les traductions de l’application qui sont très limites. Comme vous avez pu le voir pour consulter le niveau des consommables, nous avons "Enregistrement des consommables" et pour le mode ne pas déranger c’est "Ne pas déranger le mode". D’autres traductions un peu étranges sont dissimulées un peu partout 🙃.

Fermons cette parenthèse et continuons notre tour des options dans l’application.

Sur la cartographie la personnalisation est complète. Nous avons la possibilité de nommer chaque zone, de les délimiter comme bon nous semble, nous pouvons également placer des murs virtuels pour bloquer le passage de l’aspirateur. Nous pouvons également modifier l’ordre de passage des pièces, si vous voulez nettoyer certaines pièces en priorité.

Ma présentation des fonctionnalités offertes par l’application Xiaomi Home est maintenant terminée, nous pouvons passer à la conclusion.

V. Conclusion

Le Roidmi Eve plus est un robot qui fait très bien l’affaire. Son autonomie et son efficacité au nettoyage sont tout à fait correctes au vu de sa gamme. Il est accompagné avec de nombreux accessoires, ceux-ci sont d’ailleurs disponibles sur le site AliExpress. Malheureusement, sa hauteur l’empêche de passer sous certains meubles (mais c'est un défaut récurrent sur les modèles avec un capteur laser), et la récupération de la poussière est plutôt bruyante. Mis à part ça, l’application est très complète malgré quelques traductions bancales. Si vous souhaitez consulter le site du constructeur pour obtenir des informations supplémentaires, vous pouvez cliquer sur ce lien.

Actuellement, le robot Roidmi Eve Plus est commercialisé au prix de 402 euros au lieu de 436 euros, sur Cdiscount : voir l'offre.

The post Test du robot aspirateur Roidmi Eve Plus first appeared on IT-Connect.

Test TUF Gaming GeForce RTX 3090 Ti OC Edition, la carte ultime ?

27 avril 2022 à 14:40

TUF Gaming GeForce RTX 3090 Ti OC EditionTest de la TUF Gaming GeForce RTX 3090 Ti OC Edition d’Asus, une version personnalisée de la carte graphique « Mainstream » ultime de Nvidia.

The post Test TUF Gaming GeForce RTX 3090 Ti OC Edition, la carte ultime ? appeared first on GinjFo.

Crucial DDR5-4800 vs Kingston DDR5-5200 : faut-il craquer pour quelques MHz de plus ?

La mémoire DDR5 se démocratise, se pose la question ultime à son sujet : faut-il payer plus cher un kit de DDR5 avec une fréquence élevée, ou est-ce inutile et il vaut alors mieux se contenter d'un kit classique, moins onéreux, avec des fréquences et timings standards ?

module ddr5 kingston

full

module ddr5 kingston

thumbnail

Test NH-D12L de Noctua

22 avril 2022 à 14:12

Ventirad NH-D12L de NoctuaTest du NH-D12L de Noctua, un étonnant ventirad double tour visant les configurations compactes. Est-il performant et silencieux ?

The post Test NH-D12L de Noctua appeared first on GinjFo.

Test X-Sense XS01-WT : un détecteur de fumée compatible Wi-Fi

22 avril 2022 à 11:05

I. Présentation

Dans cet article, je vous propose de découvrir le détecteur de fumée connecté (Wi-Fi) X-Sense XS01-WT, qui est commercialisé à l'unité et en lot de 3 unités. En termes de prix, cela donne :

Ce détecteur de fumée photoélectrique, conforme à la norme EN 14604:2005, peut se connecter au réseau Wi-Fi de votre domicile dans le but de vous envoyer une notification sur votre smartphone en cas d'événements. Grâce à cette fonctionnalité, vous pouvez être alerté même lorsque vous n'êtes pas à votre domicile, ce qui est un plus ! Ce modèle est compatible avec les applications TuyaSmart et Smart Life : une application que vous utilisez peut-être déjà pour piloter les appareils compatibles Tuya. Même s'il s'agit d'un produit X-Sense, ce détecteur de fumée intelligent peut-être intégré facilement à une installation existante.

Précédemment, nous avions découvert dans un article le modèle X-Sense SC07-W, un détecteur de fumée et de monoxyde de carbone.

II. Découverte du X-Sense XS01-WT

Les trois détecteurs de fumée sont bien emballés dans une boîte en carton relativement sobre. Chaque détecteur de fumée est accompagné par un kit de visserie qui permettra de le fixer par la suite.

La boîte intègre également une notice, disponible en plusieurs langues, dont le français. C'est appréciable. De plus, la notice est claire et il y a des schémas et copies d'écran de l'application pour vous guider. Cela nous facilite la vie pour la mise en route !

Le détecteur de fumée en lui-même est compact et assez léger : 92 grammes. Personnellement, cela me plaît, car même s'il est là pour assurer notre sécurité en détectant un éventuel début d'incendie, j'aime bien qu'il soit le plus discret possible au plafond. Au-delà de la taille, le design est plutôt sympa et travaillé ! Sur le côté du détecteur de fumée, il y a un bouton pour déclencher un test manuel, mais également arrêter la sonnerie physiquement. Enfin, ce bouton sera utile lors de la phase d'initialisation pour le connecter au réseau Wi-Fi, mais avant cela il faut retirer la languette en plastique située au niveau de la pile.

Pour piloter le détecteur de fumée à distance et recevoir les notifications, il faut l'initialiser à l'aide de l'application Tuya Smart (ou Smart Life). Cette opération va permettre de l'ajouter à votre compte et de le connecter au réseau Wi-Fi (uniquement sur un réseau en 2,4 GHz). En suivant la notice X-Sense et en se laissant guider par l'application, on parvient à ajouter chaque détecteur de fumée en moins de deux minutes. Dans l'application, il est possible de donner un nom à chaque détecteur de fumée, ce qui sera utile pour ajouter le nom de la pièce dans laquelle est positionné le détecteur.

Intéressons-nous aux fonctionnalités de l'application en elle-même, une fois que le détecteur est ajouté. Même si elle n'est que partiellement traduite, on arrive à s'y retrouver. La page d'accueil donne l'état du détecteur de fumée (on espère qu'il affichera toujours le message "Pas d'alarme à l'incendie"), et notamment le niveau de batterie.

La section paramètre permet de gérer les notifications : lors de quels événements souhaitez-vous recevoir une notification ? On peut, par exemple, désactiver la notification qui permet d'être averti que le niveau de pile est faible même si je ne pense pas que ce soit une bonne idée. D'après la notice, la durée de vie de la pile est de 1 an, mais elle est bien sûr remplaçable (type CR123A).

Note : l'appareil peut être partagé avec un autre compte Tuya grâce à la fonction "Appareil partagé".

Par ailleurs, l'application permet d'accéder à l'historique des alarmes de chaque détecteur, de voir le résultat du dernier test automatique (toutes les 12 heures environ), mais aussi d'arrêter l'alarme à distance sans devoir appuyer sur le bouton "Test" du détecteur grâce au bouton "Silence" que l'on peut retrouver dans les paramètres. En cas de fausse alerte, ce sera pratique car une alarme de 85 dB, ça casse vite les oreilles.

Le détecteur de fumée est également intégrable à des scénarios que l'on peut déclencher manuellement, ou à des scénarios automatiques. J'ai tenté de créer une condition qui permet de dire "Si un détecteur de fumée déclenche son alarme, alors on déclenche l'alarme sur un autre détecteur de fumée" pour avoir un signal sonore plus important, mais cela ne semble pas possible. En ajoutant d'autres appareils à l'application Tuya, par exemple des ampoules, prises connectées, ou interrupteurs, il faudrait voir ce qu'il est possible de faire.

III. Conclusion

Ce détecteur de fumée connecté est simple à mettre en œuvre et il est efficace ! X-Sense s'affranchit de la gestion de sa propre application en s'appuyant sur Tuya Smart, une solution bien réputée et qui fonctionne bien. Cela est d'autant plus intéressant que l'on peut envisager des interactions avec d'autres appareils compatibles Tuya. Le fait de pouvoir recevoir les notifications et de gérer à distance les alertes est un atout, et c'est là tout l'intérêt d'ajouter le Wi-Fi à l'appareil.

Personnellement, cet appareil m'a donné satisfaction : installation rapide, fonctions connectées, discret et compact. Enfin, sachez que le détecteur X-Sense XS01-WT bénéficie d'une garantie de 5 ans.

The post Test X-Sense XS01-WT : un détecteur de fumée compatible Wi-Fi first appeared on IT-Connect.

Test Ryzen 7 5700X d’AMD, un excellent ratio prestation/prix ?

20 avril 2022 à 11:53

Processeur AMD Ryzen 7 5700XTest du Ryzen 7 5700X d’AMD. Que vaut se processeur en usage classique et création et en gaming ? Offre-t-il un excellent ratio perf/Watt ?

The post Test Ryzen 7 5700X d’AMD, un excellent ratio prestation/prix ? appeared first on GinjFo.

Test Tronsmart Bang : une enceinte de 60W avec des effets lumineux

12 avril 2022 à 13:00

I. Présentation

Aujourd'hui, nous allons découvrir l'enceinte sans-fil Tronsmart Bang qui est l'une des dernières nouveautés de chez Tronsmart, une entreprise spécialisée dans les produits audio. Sur le papier, cette enceinte s'annonce intéressante et particulièrement polyvalente, mais je dois aussi vous avouer quelque chose : elle est imposante.

Avant d'attaquer le test, voici les caractéristiques clés :

  • Audio stéréo via SoundPulse Audio - Compatible AptX
  • Puissance de 60 watts
  • Effets lumineux (synchronisation avec le rythme de la musique)
  • Autonomie de 15 heures avec le volume à 50%
  • Batterie de 10 800 mAh
  • Certification IPX6 (Waterproof)
  • Facile à transporter grâce à la poignée
  • Paramétrable avec l'application mobile
  • Source de lecture audio : Bluetooth, prise Jack, carte microSD et clé USB
  • Support du NFC Seamless
  • Support des assistants vocaux (Siri, Amazon Alexa, Google)
  • Poids de 3 kg

Quelques liens utiles :

II. Package et design

La boîte en impose, il faut dire qu'à l'intérieur nous allons trouver une belle bête. Ce qui est cool, c'est qu'elle nous donne un bel aperçu du design de l'enceinte Bang, mais aussi sur ses fonctionnalités clés : son 360°, égaliseur personnalisable, etc.. À l'intérieur de la boite, nous retrouvons une notice d'utilisation, un câble Jack et un câble USB-C.

Premièrement, on peut constater que cette enceinte sans-fil est un beau bébé comme on dit. Elle est imposante, et c'est probablement parce qu'elle est très puissante. Néanmoins, ce format ne conviendra pas à tous les usages : si vous recherchez une enceinte discrète à poser dans un coin de votre salon, passez votre chemin. Par contre, pour une enceinte solide et un peu tout terrain, que vous souhaitez utiliser en extérieur ou pour faire la fête, là je dis oui.

En ce qui concerne les matériaux, elle est entièrement en plastique, de bonne qualité, si ce n'est qu'elle est recouverte par un "tissu" plutôt sympa. Je ne sais pas vous, mais personnellement son design me fait penser à la JBL Boombox.

L'été approche alors les occasions d'utiliser cette enceinte seront plus nombreuses, que ce soit pour une fête à la maison, ou tranquillou dans le jardin ou à la plage. Grâce au fait qu'il y ait la poignée sur le dessus, vous n'aurez aucun mal à la transporter malgré son poids qui n'est pas négligeable (3 kg pour rappel). Sa certification IPX6 est un avantage également, car elle ne craint pas l'eau.

Premièrement, sur la face avant de l'enceinte, nous retrouvons un bandeau lumineux, et de chaque côté de l'enceinte, c'est pareil il y a un anneau lumineux. Il y a plusieurs modes pour gérer les couleurs, comme par exemple la possibilité d'avoir la musique qui suit le rythme de la musique et qui change de couleurs automatiquement.

Deuxièmement, sur le dessus il y a un bloc avec de nombreux boutons dont voici la liste : synchronisation entre plusieurs appareils, mode audio, volume (+ et -), lecture/pause, SoundPulse (égaliseur) et bouton on/off. Enfin, nous retrouvons aussi 4 LEDs pour indiquer le niveau de batterie.

Troisièmement, c'est à l'arrière de l'enceinte que l'on retrouve toute la connectique : port USB-A, port USB-C pour la recharge, port AUX (Jack), lecteur microSD. Les ports sont protégés afin que l'enceinte soit waterproof. Toutefois, si vous utilisez une clé USB pour lire la musique, il faudra faire une croix sur le côté waterproof.

Pour conclure cette partie du test, vous devez savoir qu'il est possible de synchroniser jusqu'à 100 enceintes pour avoir une puissance audio de feu !

III. Qualité audio et application

L'association avec un appareil, comme un smartphone, s'effectue via Bluetooth ou le NFC Seamless si votre smartphone dispose du NFC. D'ailleurs, cette seconde méthode est particulièrement pratique. Pour les connexions suivantes, je trouve que le Bluetooth est très réactif : l'enceinte se reconnecter au smartphone en un instant.

Autant vous dire tout de suite que l'application officielle Tronsmart est indispensable pour exploiter totalement l'enceinte. En effet, elle intègre plusieurs fonctionnalités comme la gestion de la source, des effets lumineux ou encore de l'égaliseur. À ce sujet, vous devez savoir que l'on ne peut pas créer son propre mode dans l'égaliseur. En ce qui me concerne, je vous recommande le mode "Sound Pulse", car il offre, à mon avis, le meilleur rendu. Cela est d'autant plus vrai que le mode "Défaut" n'est clairement pas satisfaisant. Pour terminer au sujet de l'application, je dirais que la page d'accueil de l'application est un peu light, car Tronsmart aurait pu ajouter le pourcentage de batterie restant, plutôt qu'une simple jauge, et nous afficher la configuration actuelle de l'enceinte. Autre point noir : à chaque fois que l'enceinte est éteinte, vos paramètres sont perdus (l'égaliseur se remet sur "Défaut" et les lumières s'allumeront au prochain démarrage).

C'est le genre d'enceinte totalement adaptée pour écouter le titre El Incomprendido de Farruko, si l'on veut vraiment se mettre dans l'ambiance. 😉 - D'autant plus avec le mode Deep Bass qui renforce l'utilisation des basses, même si personnellement je préfère le mode Sound Pulse pour avoir un son plus équilibré.

À moins d'être en extérieur (ou que vous souhaitiez devenir sourd), vous n'allez probablement jamais utiliser l'enceinte au volume max, car avec sa puissance de 60 watts, ça envoie. Il y a de bonnes basses et le son reste stable même au volume maximum, ce qui est appréciable. Petite remarque concernant le volume minimal : si on se met vraiment au minimum, on n'entend quasiment pas l'audio, et si l'on augmente d'un cran, c'est déjà bien fort. J'aurais bien aimé qu'il y ait un "cran" intermédiaire pour écouter de la musique en fond.

Test Tronsmart Bang

Au final, le rendu audio de l'enceinte Tronsmart Bang est satisfaisant ! Même si l'on aurait aimé un peu plus de personnalisation au sein de l'application, et une meilleure autonomie, les impressions sont bonnes. Effectivement, le constructeur annonce une autonomie de 15 heures avec le volume à 50% et les LEDs éteintes, et 8 heures avec les LEDs allumées, tandis que moi je dirais que l'on est plutôt sur une autonomie de 7h avec les LEDs allumées. Vous allez me dire que c'est déjà pas mal, mais compte tenu de la présence d'une batterie de 10800 mAh, j'aurais bien aimé atteindre 8h voire 8h30 avec les LEDs. Sans les LEDs allumées, nous pouvons atteindre 14h30 d'écoute.

IV. Conclusion

Avec cette enceinte de 60 Watts, vous allez pouvoir mettre l'ambiance à coup sûr et sans vous ruiner puisqu'elle est vendue aux alentours de 120 euros ! Pour une enceinte avec cette polyvalence et cette puissance, je trouve que c'est un très bon rapport qualité/prix. Si vous recherchez une enceinte adaptée pour les soirées et l'usage en extérieur, c'est un bon choix, d'autant plus que vous pouvez utiliser le Bluetooth, mais aussi d'autres sources de lecture. Par contre, elle me semble trop imposante et trop peu discrète pour être positionnée dans un coin du salon ou sur un bureau. Enfin, l'application Tronsmart intègre juste ce qu'il faut pour profiter de l'enceinte, mais elle pourrait être améliorée (page d'accueil plus détaillée, égaliseur personnalisable, etc.).

Pour conclure, et insister sur l'aspect polyvalence, je vous rappelle que l'enceinte Tronsmart Bang peut également servir à recharger un appareil connecté à son port USB-A et qu'elle est compatible avec les assistants vocaux (Google, Siri, etc.).

The post Test Tronsmart Bang : une enceinte de 60W avec des effets lumineux first appeared on IT-Connect.
❌