FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 22 octobre 2021IT

Comment supprimer compte administrateur intégré Windows 11, 10

22 octobre 2021 à 10:02

Vous souhaitez supprimer le compte administrateur intégré de Windows ? Vous êtes sur le bon tutoriel.

Mais le compte administrateur intégré de Windows 11 ou Windows 10 est un compte qui existe par défaut.
En clair donc, il n'est pas possible de le supprimer mais toutefois on peut le désactiver.
Cela supprime le compte administrateur intégré de la page d'identification de Windows.
Il n'est alors plus possible de s'identifier et ouvrir le bureau de Windows 10 avec le compte administrateur intégré.

Voici comment supprimer compte administrateur intégré Windows 11, 10.

Comment supprimer compte administrateur intégré Windows 11, 10

A quoi sert le compte administrateur intégré ?

Le compte administrateur intégré est un compte système existant par défaut dans Windows 10 et Windows 11.
Il n'est pas actif par défaut mais on peut activer le compte administrateur intégré de Windows.
A partir de là, il apparaît sur la page d'identification de Windows et on peut ouvrir Windows 11 à l'aide du compte administrateur intégré.

Se connecter à Windows 10 ou Windows 1 à l'aide du compte administrateur intégré

Il n'est pas possible de supprimer le compte administrateur intégré mais on peut le désactiver.
Cela le fait disparaître de la liste des utilisateurs au démarrage de Windows et on ne peut plus s'identifier avec.

Pour plus d'informations sur les comptes administrateur de Windows, reportez-vous à ce guide complet :

Comment supprimer compte administrateur intégré Windows 11, 10

Supprimer le compte administrateur intégré avec net user

La commande net user disponible sur toutes les versions de Windows donne la possibilité de configurer les comptes administrateur.
Elle permet notamment d'activer ou désactiver un compte utilisateur Windows.
On peut donc l'utiliser pour supprimer le compte administrateur intégré en le désactivant.

  • Appuyez sur le raccourci  
    + X ou cliquez avec le bouton droit de la souris sur le menu Démarrer puis sélectionnez "Terminal Windows (admin)". Plus d'informations : Comment ouvrir Windows Terminal
Ouvrir Windows Terminal sur Windows 11 avec le clic droit du menu Démarrer
  • Pour supprimer le compte administrateur intégré du démarrage de Windows, saisissez la commande suivante :
net user Administrateur /active:no
Supprimer le compte administrateur intégré de Windows 10 ou Windows 11 avec net user
  • Puis vérifiez que ce dernier n'est plus actif à l'aide de la commande net user :
net user administrateur
  • La ligne Compte actif doit être positionnée sur Non
Supprimer le compte administrateur intégré de Windows 10 ou Windows 11 avec net user
  • Déconnectez vous de la session utilisateur, et vérifier en bas à gauche dans la liste des utilisateurs que le compte administrateur n'est plus listé
Bravo ! vous avez réussi à supprimer le compte administrateur intégré de Windows 10 ou Windows 11 avec net user.

Supprimer le compte administrateur intégré avec lusrmgr.msc

Lusrmgr pour Local Users Management est une console pour gérer les utilisateurs et groupes locaux.

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Puis saisissez lusrmgr.msc puis OK
Comment ouvrir lusrmgr.msc sur Windows
  • Accédez à gauche à Utilisateurs
  • Puis dans le volet de droite, faites un clic droit sur Administrateur
  • Cliquez sur Propriétés dans le menu déroulant
Supprimer le compte administrateur intégré de Windows 10 ou Windows 11 avec lusrmgr.msc
  • Dans la liste des options en bas, cochez Le compte est désactivé
Supprimer le compte administrateur intégré de Windows 10 ou Windows 11 avec lusrmgr.msc
  • Puis cliquez sur Appliquer et OK afin de prendre en compte les modifications
  • Enfin redémarrez le PC pour prendre en compte les modifications
Bravo ! vous avez réussi à supprimer le compte administrateur intégré de Windows 10 ou Windows 11.

Supprimer le compte administrateur intégré avec WinAero

WinAero est un logiciel pour personnaliser Windows.
Vous pouvez modifier des paramètres cachés de Windows dont le son à l'ouverture de Windows.

  • Téléchargez et installez WinAero
  • Puis à gauche accédez à Users Accounts > Built-In Administrator
  • Ensuite à droite, cliquez sur Disable Account Administrator
Supprimer le compte administrateur intégré avec WinAero Tweaker
  • Si tout va bien, le message the build-int Administrator account should be disabled s'affiche
Supprimer le compte administrateur intégré avec WinAero Tweaker
  • Enfin redémarrez le PC pour prendre en compte les modifications
Bravo ! vous avez réussi à supprimer le compte administrateur intégré de Windows 10 ou Windows 11.

Liens

L’article Comment supprimer compte administrateur intégré Windows 11, 10 est apparu en premier sur malekal.com.

Hier — 21 octobre 2021IT

Reserved EC2 Instances vs. AWS Savings Plans

21 octobre 2021 à 19:36

Reserved EC2 instances allow you save costs in Amazon's cloud if you commit for one or three years. AWS Savings Plans have a similar purpose but offer more flexibility. In this post, you will learn about the differences, advantages, and disadvantages of Reserved EC2 instances and AWS Savings Plans.

The post Reserved EC2 Instances vs. AWS Savings Plans first appeared on 4sysops.

Comment déplacer la barre de tâches de Windows 11 en haut, gauche, droite de l’écran

21 octobre 2021 à 17:44

Dans Windows 11, il n'est plus possible de faire un glisser/déposer pour déplacer la barre de tâches sur les côtés ou en haut de l'écran.
Ainsi, bouger la barre de tâches est devenu plus difficile.

Toutefois, il existe une astuce qui vous permet encore de positionner la barre de tâches dans un des coins de l'écran.
Dans ce tutoriel, je vous explique comment déplacer la barre de tâches de Windows 11 en haut, gauche, droite de l'écran.
Deux méthodes sont données, une par le registre Windows peu pratique et une autre via WinAero Tweaker.

Comment déplacer la barre de tâches de Windows 11 en haut, gauche, droite de l'écran

Comment déplacer la barre de tâches de Windows 11 en haut, gauche, droite de l'écran

Déplacer la barre de tâches de Windows 11 par le registre Windows

La position de la barre de tâches est enregistrée dans le registre Windows.
En modifiant la valeur, on peut déplacer la barre de tâches de Windows 11.

HKEY_CURRENT_USER\Software\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Explorer\StuckRects3
  • A droite, double-cliquez sur Settings
  • La position de la barre de tâches est identifiée par un numéro qui se trouve sur la 6e de la seconde ligne. Par défaut, le numéro est 03
  • Changer la valeur du registre pour bouger la barre de tâches :
Valeurs registre WindowsPosition de la barre de tâches
00Barre de tâches à gauche de l'écran
01Barre de tâches en haut de l'écran
02Barre de tâches à droite de l'écran
03Barre de tâches en bas de l'écran
Les valeurs du registre pour déplacer la barre de tâches
  • Par exemple, la valeur 03 est remplacé par 02. Pour cela, double-cliquez sur 02 puis saisissez 03
  • Cliquez sur OK

Pour restaurer l'emplacement la barre de tâches en bas de l'écran, remettez la valeur 03 dans la clé du registre Windows.

Bravo ! vous avez réussi à déplacer la barre de tâches de Windows 11 en haut, gauche, droite de l'écran

Déplacer la barre de tâches de Windows 11 avec WinAero Tweaker

WinAero Tweaker est un logiciel pour personnaliser Windows.
Il vous permet en quelques clics de bouger la barre de tâches de Windows 11 dans l'emplacement de l'écran souhaité

  • Téléchargez et installez WinAero Tweaker :
  • Puis à gauche accédez à Windows 11 puis Taskbar Location
  • Puis dans le volet de droite, choisissez vers quel emplacement déplacer de la barre de tâches (Top, Bottom, left, right)
  • La barre de tâches de Windows 11 se trouve dans le côté de l'écran désiré
Bravo ! vous avez réussi à déplacer la barre de tâches de Windows 11 en haut, gauche, droite de l'écran

L’article Comment déplacer la barre de tâches de Windows 11 en haut, gauche, droite de l’écran est apparu en premier sur malekal.com.

Visual Studio Code accessible à partir d’un navigateur !

21 octobre 2021 à 15:13

Microsoft a mis en ligne une version preview de Visual Studio Code for the Web, ce qui permet de développer en ligne, sans installer le moindre logiciel sur sa machine.

L'éditeur de code Visual Studio Code existe déjà en version Desktop et il s'agit de la version gratuite de Visual Studio. Désormais, Microsoft propose une version en ligne, et toujours gratuite, de son éditeur de code. Cela va offrir une alternative supplémentaire aux différents sites qui proposent déjà un éditeur accessible à partir d'un navigateur, comme https://github.dev.

Pour utiliser VS Code en mode Web, il suffit d'ouvrir son navigateur et d'accéder à l'adresse suivante : https://vscode.dev.

Aperçu de vscode.dev
Aperçu de vscode.dev - Version web de Visual Studio Code

Avec cette version Web, Microsoft précise qu'il est possible d'ouvrir ses projets hébergés sur GitHub, mais aussi en local sur sa machine, et par la suite sur Azure Repos.

En fonction du navigateur utilisé, l'expérience sera plus ou moins agréable. Par exemple, si le navigateur supporte l'API File System Access, ce qui est le cas de Microsoft Edge et de Google Chrome, et probablement des autres navigateurs basés sur Chromium, vous pouvez accéder aux fichiers stockés sur votre PC depuis VSCode Web, et enregistrer les modifications. Sinon, il faut ouvrir le fichier au sein de VSCode Web et le télécharger pour mettre à jour sa copie locale une fois les modifications terminées.

Bien qu'elle soit plus légère, cette version permet de modifier plusieurs fichiers en même temps, de bénéficier de la coloration syntaxique, etc... mais elle ne dispose pas de certaines fonctionnalités comme la console et l'outil de débogage. Microsoft précise que l'expérience est quasiment identique qu'avec le client lourd pour les fichiers JSON, HTML, CSS et LESS. Pour d'autres langages comme le Python ou le JavaScript, l'autocomplétion est prise en charge.

Enfin, si vous vous connectez avec votre compte Microsoft sur la version Web de VSCode, vous pouvez retrouver vos paramètres grâce à la synchronisation de la configuration avec votre compte.

Si vous souhaitez tester, rendez-vous sur cette page : vscode.dev

J'en profite pour vous rappeler que si vous êtes sur Windows 11, il est possible de télécharger Visual Studio et Visual Studio Code directement à partir du Microsoft Store. De quoi venir alimenter un peu plus le magasin d'applications de la firme de Redmond, qui compte d'autres outils comme PowerShell et Windows Terminal.

Source

The post Visual Studio Code accessible à partir d’un navigateur ! first appeared on IT-Connect.

Windows 11 : désactiver et désinstaller les Widgets

21 octobre 2021 à 13:25
Par : Nautilus

Dans le milieu informatique, widget vient des mots anglais « window » et « gadget ». Les widgets sont des interfaces graphiques et interactives fournissant généralement les dernières données du domaine choisi : météo, actualités, derniers posts de réseaux sociaux, etc. Avec Windows 11, Microsoft propose Widgets, une nouvelle application qui permet d’accéder des widgets et d’en ajouter de nouveaux...

Source

Comment installer et mettre à jour PowerShell par GPO ?

21 octobre 2021 à 13:00

I. Présentation

Dans ce tutoriel, nous allons voir comment installer et mettre à jour PowerShell par GPO (stratégie de groupe) afin de faciliter le déploiement sur des PC ou des serveurs Windows.

Sur Windows, que ce soit les éditions Desktop ou Server, Windows PowerShell est intégré au système. Que ce soit sur Windows 10, Windows 11, Windows Server 2019 ou Windows 2022, c'est Windows PowerShell 5.1 qui est installé.

Néanmoins, depuis quelques années maintenant, Microsoft travaille sur le développement d'une autre version de PowerShell, appelée dans un premier temps PowerShell Core, est qui est aujourd'hui en version 7.1 (la version 7.2 est en version preview). Cette version est multiplateforme, c'est-à-dire qu'elle fonctionne sur Windows, Linux et macOS.

C'est sur elle qu'il faudra miser à l'avenir, mais pour en savoir plus sur la différence entre ces deux versions, je vous recommande de lire cet article :

II. Comment installer PowerShell 7 sur Windows ?

Pour installer PowerShell 7 (et supérieur) sur une seule machine, on peut tout simplement télécharger le package MSI sur le GitHub officiel et l'installer sur sa machine.

On peut aussi l'installer à partir du Microsoft Store, ce qui permettra d'avoir les mises à jour automatique. 

PowerShell disponible dans le Microsoft Store
PowerShell disponible dans le Microsoft Store

L'installation à partir du gestionnaire de paquets "winget" créé par Microsoft est possible aussi, y compris pour les mises à jour. Voici la commande pour l'installer :

winget install --id Microsoft.PowerShell

La gestion des mises à jour est importante, car Microsoft sort de nouvelles versions de PowerShell plusieurs fois par an, que ce soit pour ajouter des fonctionnalités, corriger des bugs ou combler des failles de sécurité.

Par contre, on peut se demander, et c'est légitime, comment installer PowerShell 7 sur un ensemble de postes de travail ou de serveurs sans le faire manuellement ? Et comment le maintenir à jour dans le temps ? Pour cela, on peut s'appuyer sur une stratégie de groupe (GPO) comme nous allons le voir dans la suite de ce tutoriel.

III. Mettre à jour PowerShell sur son PC avec une tâche planifiée

Dans un article précédent, nous avions vu comment mettre à jour PowerShell sur Windows, mais là nous allons automatiser ce processus de mise à jour de PowerShell grâce à une tâche planifiée. Je dispose d'une machine Windows 11 (mais c'est pareil sur les autres systèmes) équipée de PowerShell 7.1.4, mais la version 7.1.5 est disponible.

L'exemple qui suit, basé sur la création d'une tâche planifiée sur une machine locale fonctionne très bien : j'utilise cette méthode depuis plusieurs mois. L'objectif de notre tâche planifiée est d'exécuter la commande suivante (qui sert à exécuter le script Update-PowerShell.ps1).

powershell.exe -File "c:\scripts\Update-PowerShell.ps1

Ce script contient une seule ligne qui permet d'exécuter le script d'installation fourni par Microsoft et qui offre la possibilité d'installer PowerShell en mode silencieux.

Voici le contenu de "Update-PowerShell.ps1" :

iex "& { $(irm https://aka.ms/install-powershell.ps1) } -UseMSI -Quiet"

Ce script est stocké dans le répertoire "C:\Scripts" :

Une fois qu'il est positionné, passez à la création de la tâche. Ouvrez la gestion de l'ordinateur et au sein du "Planificateur de tâches", effectuez un clic droit "Créer une tâche".

Nommez cette tâche "Mise à jour PowerShell" et cochez l'option "Exécuter même si l'utilisateur n'est pas connecté" pour qu'elle s'exécute à partir du moment où la machine est démarrée.

Ensuite, pour le compte à utiliser, ce n'est pas nécessaire d'utiliser le compte Administrateur du domaine comme sur l'exemple ci-dessus. Utilisez un utilisateur local ou un utilisateur du domaine qui est administrateur local ce sera suffisant et ce sera mieux. 😉

Passez à l'onglet "Déclencheurs" et cliquez sur le bouton "Nouveau". Nous devons indiquer à quel moment et à quelle fréquence nous souhaitons exécuter la tâche de mise à jour. À vous de voir : tous les jours, tous les 3 jours, une fois par semaine... Mais choisissez une heure pendant laquelle la machine sera allumée, car si ce n'est pas un serveur, ce n'est pas forcément H24.

On choisit de lancer la tâche "À l'heure programmée", "Chaque jour" à "12:30" à partir d'aujourd'hui. En complément, et pour éviter que la tâche tourne indéfiniment, configurez l'option "Arrêter la tâche si elle s'exécute plus de" à "1 heure". Validez.

Passez à l'onglet suivant : "Actions", et créez une nouvelle action en cliquant sur le bouton "Nouveau". Voici comment remplir le formulaire :

  • Action : démarrer un programme
  • Programme/script : powershell.exe
  • Ajouter des arguments : -File "C:\Scripts\Update-PowerShell.ps1"

Cela va permettre d'exécuter le script "Update-PowerShell.ps1". Ensuite, validez.

Passez au dernier onglet afin de configurer également l'option "Arrêter la tâche si elle s'exécute plus de...". Validez, car nous avons terminé de paramétrer la tâche planifiée.

La tâche planifiée apparaît dans la liste. Pour l'exécuter manuellement et tester sans plus attendre, effectuez un clic droit et cliquez sur "Exécuter".

Tâche planifiée pour mettre à jour PowerShell
Tâche planifiée pour mettre à jour PowerShell

Après quelques minutes (le temps de télécharger le package MSI depuis GitHub et de l'installer), PowerShell est à jour sur la machine !

Si cela ne fonctionne pas, soit PowerShell est déjà à jour, soit votre politique d'exécution de scripts sur votre machine est trop restrictive pour permettre l'exécution de ce script. Dans ce cas, basculez en "RemoteSigned", comme ceci :

Set-ExecutionPolicy RemoteSigned

Relancez la tâche planifiée pour tester.

IV. Installer et mettre à jour PowerShell via GPO

Maintenant, on va s'attaquer à plusieurs machines d'un coup, que ce soit des serveurs ou des postes de travail, à l'aide d'une GPO. Pour installer et mettre à jour PowerShell par GPO, il y a au moins deux options :

  • Déploiement du MSI de PowerShell
    • Avantage : le package MSI est hébergé sur l'un de vos serveurs en local
    • Inconvénient : c'est à vous de suivre les mises à jour PowerShell et de mettre à jour le package MSI de temps en temps
  • Création d'une tâche planifiée
    • Avantage : installation de PowerShell s'il n'est pas installé et installation d'une nouvelle version dès qu'elle est disponible, automatiquement
    • Inconvénient : chaque machine va récupérer le package MSI à partir de GitHub, et donc d'Internet, pour installer PowerShell la première fois ou le mettre à jour si besoin

Si vous souhaitez mettre en œuvre le déploiement du package MSI, je vous oriente vers ce tutoriel :

Pour la seconde méthode basée sur une tâche planifiée et qui permet d'automatiser l'installation et la mise à jour de PowerShell sans avoir à s'en occuper, lisez la suite de ce tutoriel.

Commencez par créer une nouvelle GPO à partir de l'Éditeur de stratégie de groupe. Liez cette GPO à l'OU qui contient une ou plusieurs machines sur laquelle vous souhaitez tester. Ensuite, modifiez la GPO.

Parcourez l'arborescence de cette façon :

Configuration ordinateur > Préférences > Paramètres du Panneau de configuration > Tâches planifiées

Effectuez un clic droit, puis sous "Nouveau" cliquez sur "Tâche planifiée (au minimum Windows 7)".

Un assistant s'ouvre et il ressemble étrangement à celui que l'on retrouve lorsque l'on crée une tâche planifiée sur une machine locale. Tant mieux.

Au sein de l'onglet "Général", choisissez l'action "Mettre à jour"(cela permet de créer la tâche planifiée si elle n'existe pas et de l'actualiser dans le cas où elle existe, mais que l'on souhaite lui apporter une modification).

Donnez un nom à cette tâche, par exemple "Installer et mettre à jour PowerShell". Pour exécuter cette tâche, on va utiliser le compte SYSTEM intégré à chaque machine Windows. Voici la valeur à indiquer : NT AUTHORITY\SYSTEM.

Note : vous voyez que l'on ne peut pas cocher l'option "Exécuter même si l'utilisateur n'est pas connecté", car elle est grisée, mais nous allons y revenir après.

Passez à l'onglet suivant, intitulé "Déclencheurs" et créez un nouveau déclencheur sur le même principe que tout à l'heure : à la fréquence et à l'heure que vous voulez. Vérifiez que l'option "Activée" est bien cochée.

Ensuite, passez à l'onglet "Actions". Là, il va y avoir un peu de changement par rapport à tout à l'heure. Au lieu d'utiliser le répertoire "C:\scripts" local, on va s'appuyer sur le partage SYSVOL de notre domaine pour que le script soit accessible par chaque machine (cela évite de le copier en local à chaque fois...).

Prenez le script "Update-PowerShell.ps1" et positionnez-le au sein de votre répertoire SYSVOL (à la racine du dossier "scripts" ou dans un sous-dossier). Pour ma part, ce sera ici :

\\it-connect.local\sysvol\it-connect.local\scripts\Update-PowerShell.ps1

Au niveau du programme, indiquez :

C:\Windows\System32\WindowsPowerShell\v1.0\powershell.exe

Puis, pour le champ "Ajouter des arguments", utilisez ceci :

-ExecutionPolicy Bypass -File "\\it-connect.local\sysvol\it-connect.local\scripts\Update-PowerShell.ps1"

Grâce à "-ExecutionPolicy Bypass" on va permettre l'exécution de ce script même si la politique d'exécution de la machine est plus stricte. Cela s'applique seulement au niveau du processus qui sera lancé par notre tâche planifiée. Quant à l'option -File elle sert à spécifier le chemin vers le script.

La tâche est prête, validez ! 

Retournez dans les propriétés de votre tâche via la GPO, et dans l'onglet "Général", c'est possible que "NT AUTHORITY\SYSTEM" soit remplacé par une autre valeur. Si c'est le cas, forcez de nouveau cette valeur.

En complément, vous pouvez cocher l'option "Exécuter même si l'utilisateur n'est pas connecté". Ce comportement est curieux, je ne sais pas s'il s'agit d'un bug, mais voici comment s'en sortir malgré tout : il faut juste le savoir.

Cette fois-ci, la tâche planifiée est réellement prête !

GPO pour installer et mettre à jour PowerShell
GPO pour installer et mettre à jour PowerShell

Il ne reste plus qu'à se connecter sur un serveur ou un PC sur lequel s'applique la GPO et à actualiser les GPO grâce à "gpupdate /force". La tâche planifiée "Installer et mettre à jour PowerShell" va apparaître grâce à notre GPO.

Au moment venu, PowerShell va s'installer sur la machine s'il n'est pas installé ou se mettre à jour s'il y a une nouvelle version disponible.

The post Comment installer et mettre à jour PowerShell par GPO ? first appeared on IT-Connect.

Créer une clé USB bootable d’installation de Windows 10, 11 en invite de commande

21 octobre 2021 à 14:00

Pour créer une clé USB d'installation de Windows 11 ou Windows 10, on peut utiliser Rufus, MediaCreation et bien d'autres outils.
Mais vous pouvez aussi créer un support d'installation USB de Windows et amorçable USB avec DiskPart.
Ainsi, en ligne de commandes et l'invite de commandes, il est possible de formater, mettre à jour le code de démarrage du volume du lecteur flash USB et copier les fichiers d'installation de Windows.
Au final, on obtient une clé USB d'installation de Windows compatible UEFI et Secure Boot.

Dans ce tutoriel, vous apprendrez les étapes à suivre pour créer un lecteur flash USB pour démarrer un ordinateur pour installer Windows 10 ou installer Windows 11.

Créer une clé USB bootable d'installation de Windows 10, 11 en invite de commande

Comment créer une clé USB bootable d'installation de Windows 10, 11 en invite de commande

Ouvrir diskpart
  • Ensuite listez les disques :
list disk
  • Et identifiez le numéro de disque de la clé USB. Repérez la avec la taille du disque. Dans notre exemple la clé UB est en disque 2, chez vous, elle comporte un autre numéro
Identifier le lecteur de la clé USB dans diskpart
  • Sélectionnez le lecteur de disque avec la commande sel et le numéro disque :
sel disk 2
  • Puis videz le contenue complet de la clé USB avec la commande clean de diskpart :
clean
Vider la clé USB pour créer une clé USB d'installation de Windows en invite de commandes
  • Ensuite créez une nouvelle partition de disque :
create partition primary
  • Et sélectionnez cette dernière pour travailler avec :
select partition 1
format FS=FAT32 quick
Formater la clé USB avec diskpart
  • Une fois la partition de disque formatée, assignez une lettre de lecteur, par exemple la lettre M :
assign letter=M
  • Enfin quittez Diskpart :
exit
Créer une clé USB bootable d'installation de Windows 10, 11 en invite de commande
PowerShell Mount-DiskImage -ImagePath "%USERPROFILE%\Downloads\Windows11.iso"
Monter le fichier ISO de Windows avec PowerShell
  • Notez qu'il est possible de monter le fichier ISO par un clic droit puis Monter, si cela est plus simple :
Monter le fichier ISO de WIndows 10, Windows 11
  • Ensuite réouvrez diskpart :
diskpart
  • Listez les volumes de disque et déterminer la lettre de lecteur du fichier ISO montée :
list volume
  • Ainsi dans ce tutoriel :
    • E est la lettre du fichier ISO de Windows montée
    • M est la lettre de la partition de disque de de la clé USB bootable d'installation
Identifiez les lecteurs dans diskpart pour créer une clé USB d'installation de Windows en invite de commandes
  • Puis quittez diskpart
exit
  • Ensuite accédez au lecteur de l'ISO de Windows 10, 11. Chez moi il s'agit de la lettre E :
E:
  • Puis, ouvrez le dossier boot :
cd boot
  • Enfin on passe la commande bootsect pour mettre à jour le code de démarrage du volume pour le lecteur flash USB et appuyez sur
bootsect /nt60 M:
  • Enfin on copie les fichiers d'installations de Windows, soit donc le contenu du fichier ISO de Windows vers la clé USB avec la commande xcopy. Là aussi, il faut adapter les lettres de lecteur selon votre installation :
xcopy D:\*.* M:\ /E /F /H
Créer une clé USB d'installation de Windows compatibles UEFI en invite de commandes

Liens

L’article Créer une clé USB bootable d’installation de Windows 10, 11 en invite de commande est apparu en premier sur malekal.com.

Comment changer la langue de Windows 11

21 octobre 2021 à 10:00

Savoir comment changer la langue sur Windows 11 est utile, surtout si vous avez un nouvel ordinateur ou un nouvel appareil. La première étape pour modifier la langue d'affichage Windows consiste à obtenir le pack de langue dont vous avez besoin de la vaste collection de Microsoft. Vous devez installer le pack linguistique souhaité pour ensuite pouvoir paramétrer la langue dans Windows 11.
En plus de la langue d'affichage, Windows 11 peut aussi modifier la langue pour la reconnaissance de la parole, conversion de texte par synthèse vocale.

Ce tutoriel montre comment changer la langue Windows 11 du français vers l'anglais tout en installant un pack de langue et une fois que vous avez déjà fait.
Cependant, vous pouvez suivre les mêmes étapes pour passer à une autre langue avec laquelle vous êtes à l'aise.

Voici comment changer la langue dans Windows 11.

Comment changer la langue de Windows 11

Comment changer la langue dans Windows 11

Comment changer la langue Windows 11 lorsque vous installez un pack de langue

Si votre périphérique Windows 11 ne possède pas dans la langue souhaitée, vous devez d'abord installer le pack linguistique.
Pour faciliter les choses, Microsoft vous permet de modifier la langue sur Windows 11 dès que le pack de langues correspondant est installé.

  • Faites un clic droit sur le menu Démarrer puis Paramètres. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier
    + I. Sinon d'autres méthodes dans le tutoriel suivant : Comment ouvrir les paramètres de Windows 11
Ouvrir paramètres Windows 11
  • Puis à gauche, cliquez sur Heure et langue
  • Ensuite dans la liste, accédez à Langue et Région
Ouvrir les paramètres d'heure et langue pour changer la langue de Windows 11
  • La liste des langues disponibles s'affichent, ici nous n'avons que le français. Pour installer une nouvelle langue dans Windows 11, cliquez sur ajouter une langue
Ajouter et installer une nouvelle langue dans Windows 11
  • La prochaine étape consiste à saisir le nom de la langue que vous souhaitez installer dans l'OS - dans notre cas, anglais.
  • Certaines langues ont plus de versions ou de packs de langue disponibles, vous devrez peut-être choisir la version spécifique à votre région ou à votre pays. Vérifiez ce qui est inclus avec le pack de langue Windows 11 sur lequel vous êtes sur le point d'installer avant de décider. Il existe quatre types de pack linguistiques :
    • Langue d'affichage - L'icône avec la lettre A indique que vous pouvez modifier la langue d'affichage de Windows sur celle-ci. La langue que vous sélectionnez devrait avoir ce symbole à côté de celui-ci.
    • Reconnaissance de la parole - L'icône du microphone vous permet de savoir qu'il existe des services de reconnaissance vocale disponibles pour cette langue, de sorte que Windows 11 devrait être capable de comprendre ce que vous dites
    • Conversion de texte par synthèse vocale - Cela indique que Windows 11 parle cette langue et peut convertir des textes par une traduction vocale
    • Écran manuscrit - Windows 11 propose une une reconnaissance d'écriture à l'écriture d'écriture disponible pour une langue. Ceci est utile par les stylos et des appareils à écran tactile
  • Sélectionnez la langue puis cliquez sur Suivant
Choisir la langue à installer dans Windows 11
  • Puis vous choisissez les fonctionnalités linguistiques facultatives à installer
  • En dessous, vous pouvez activer l'option Définir comme ma langue d'affichage Windows afin de configurer la langue d'affichage par défaut dans Windows 11
  • Cliquez sur Installer
Installer des fonctionnalités linguistiques dans Windows 11
  • Puis l'installation de la langue s'effectue dans Windows 11, cela peut prendre quelques minutes
Changer la langue d'affichage de Windows 11
  • Une fois terminé, la langue s'ajoute dans la liste, cliquez dessus si vous désirez la paramétrer comme langue d'affichage de Windows
  • Un bandeau jaune vous invite alors à vous déconnecter de Windows 10
Se déconnecter pour changer la langue d'affichage de Windows 11
  • Fermez la session utilisateur puis réouvrez la. Windows 11 s'ouvre dans la nouvelle langue
Changer la langue d'affichage de Windows 11

Comment changer de langue sur Windows 11 lorsque son pack de langues est déjà installé

Après avoir installé un pack de langue, il devient disponible dans les paramètres de langue Windows 11, il est donc beaucoup plus facile de l'appliquer dans le système.

  • Dans l'application Paramètres, accédez à la section Langue et région, comme indiqué dans le chapitre précédent, puis cliquez sur ou appuyez sur la case à côté de "Langue d'affichage Windows" en haut.
  • Dans le menu déroulant qui s'ouvre, sélectionnez l'un des packs de langue installés sur votre ordinateur ou votre périphérique Windows 11.
Comment changer de langue sur Windows 11 lorsque son pack de langues est déjà installé
  • Déconnectez la session utilisateur Windows 11 puis réouvrez la pour basculer sur la nouvelle langue d'affichage de Windows
Comment changer de langue sur Windows 11 lorsque son pack de langues est déjà installé

Comment changer la langue des applications dans Windows 11

Lorsque vous modifiez la langue sous Windows 11, elle devient également la langue par défaut des applications Microsoft Store, telles que les photos, le calendrier ou le courrier.
Cependant, votre système d'exploitation peut utiliser une langue d'affichage et vos application Microsoft Store une autre langue différente.

  • Dans les paramètres de langue et de région, dans les langues préférées, trouvez le nom de la langue que vous souhaitez utiliser pour vos applications Microsoft Store
  • Cliquez sur ou appuyez sur le bouton
    à côté de celui-ci pour ouvrir le menu déroulant
  • Utilisez les options de déplacement pour monter ou descendre une langue afin d'organiser les langues dans l'ordre que vous préférez. Si la première langue n'est pas prise en charge, la seconde est utilisée, et ainsi de suite, ce qui peut être utile si vous travaillez avec plusieurs langues sous Windows 11
Comment changer la langue des applications dans Windows 11

Lorsque vous avez terminé, fermez l'application Paramètres. Il n'est pas nécessaire de se déconnecter dans ce cas. Windows 11 utilise maintenant une langue d'affichage différente de celle de vos applications Microsoft Store. Toutefois, les applications de bureau, telles que Microsoft Edge ou Google Chrome, ou les applications téléchargées à partir des endroits autres que Microsoft Store continuent d'utiliser la langue d'affichage Windows.

Enfin si votre langue utilise des caractères spéciaux, vous avez peut-être des difficultés avec certaines applications, telles que les lecteurs multimédias incapables d'utiliser tous les caractères de votre langue locale et d'afficher de manière incorrecte les titres de chansons ou les sous-titres.

L’article Comment changer la langue de Windows 11 est apparu en premier sur malekal.com.

Applications Android sur Windows 11 : Microsoft publie une première version !

21 octobre 2021 à 08:23

Microsoft a publié la première version Preview de Windows 11 qui intègre Windows Subsystem for Android, afin de vous permettre d'exécuter des applications Android à partir de Windows. L'une des fonctionnalités les plus attendues commence à pointer le bout de son nez !

Grâce à Windows Subsystem for Android, il est possible de virtualiser les applications Android sur Windows 11, y compris avec la gestion du son, des graphiques et de la connexion réseau. Comme convenu, pour cette première version, Microsoft a collaboré avec Amazon pour mettre en ligne une cinquantaine d'applications Android, que les utilisateurs peuvent tester. D'après la firme de Redmond, d'autres applications arriveront dans les prochains mois.

Néanmoins, comme l'explique le site Bleeping Computer, il serait possible d'exécuter n'importe quelle application Android en récupérant le package APK depuis un site comme APKPure ou APKMirror. Ensuite, il y a quelques manipulations à réaliser pour que cela fonctionne (et il faut être un minimum motivé!).

Windows Subsystem for Linux : prérequis actuels

Pour le moment, il faut respecter certaines conditions pour pouvoir tester cette première version preview de Windows Subsystem for Android. Tout d'abord, il faut utiliser la version de Windows disponible dans le canal "Beta" du programme Windows 11 Insiders. Ensuite, il faut respecter les prérequis suivant :

  • Windows 11 configuré avec la région USA
  • Un compte Amazon USA
  • Virtualisation activée sur la machine
  • Une machine qui respecte les prérequis de Windows 11

En étant en France, je ne sais pas si l'on peut créer facilement un compte Amazon USA, ou alors en pensant par un VPN. Je n'ai jamais testé en fait, si quelqu'un à un retour, qu'il n'hésite pas à en faire profiter la communauté.

Premier aperçu des applications Android sur Windows 11

Dès lors que tous les prérequis sont respectés, il faut se rendre dans le Microsoft Store pour installer Amazon Appstore, ce qui installera également Windows Subsystem for Android automatiquement.

Ensuite, il faut se connecter sur l'Amazon AppStore pour télécharger des applications. Actuellement, il y a des jeux, mais aussi des applications classiques comme The Washington Post et Kindle for Android.

Amazon Appstore sur Windows 11
Amazon Appstore sur Windows 11 - Source : Bleeping Computer

Lorsqu'une application Android est installée, elle apparaît dans le menu Démarrer de Windows 11 comme n'importe quelle autre application. Il suffit de cliquer sur l'icône pour la lancer. La fenêtre de l'application peut être redimensionnée à souhait.

Applications Android sur Windows 11
Applications Android sur Windows 11 - Source : Bleeping Computer

Pour simuler un appui tactile dans l'application, il faut cliquer avec la souris et pour effectuer un glissement de doigts, il faut effectuer un appui long avec la souris et réaliser le mouvement.

Pour le moment, tout n'est pas parfait y compris au niveau des performances. D'ailleurs, Microsoft n'oublie pas de rappeler qu'il s'agit d'une première version, et que par la suite des bugs seront corrigés et les performances améliorées.

Source

The post Applications Android sur Windows 11 : Microsoft publie une première version ! first appeared on IT-Connect.

WordPress : comment réinitialiser le mot de passe admin via MySQL ?

20 octobre 2021 à 15:00

I. Présentation

Dans ce tutoriel, nous allons voir comment réinitialiser le mot de passe admin / administrateur de WordPress à partir de MySQL et d'une requête SQL magique. Cela est particulièrement utile si vous perdez le mot de passe admin de votre site WordPress.

Pour appliquer cette méthode, vous devez disposer d'un accès en ligne de commande à votre hébergement Web afin d'interagir avec la ligne de commande MySQL / MariaDB. Une alternative consiste à agir directement à partir de PhpMyAdmin pour exécuter la requête SQL.

Une méthode inévitable si vous avez un seul compte avec le rôle "Administrateur", que vous avez oublié le mot de passe et que vous ne pouvez pas utiliser la fonctionnalité "Mot de passe oublié".

II. Réinitialiser le mot de passe admin de WordPress

Commencer par vous connecter sur votre hébergement, à l'aide du SSH et d'un logiciel tel que Putty ou du client SSH natif de Windows.

Ensuite, ouvrez le fichier "wp-config.php" de votre WordPress afin de récupérer 4 valeurs : le nom de la base de données WordPress, l'utilisateur pour se connecter à cette base ainsi que son mot de passe, et l'adresse IP ou le nom FQDN de votre serveur de base de données.

Par exemple :

/** Nom de la base de données de WordPress. */
define('DB_NAME', 'mabddwordpress');

/** Utilisateur de la base de données MySQL. */
define('DB_USER', 'utilisateurbddwp');

/** Mot de passe de la base de données MySQL. */
define('DB_PASSWORD', 'MonSuperMotDePassePourBDDWordPress');

/** Adresse de l’hébergement MySQL. */
define('DB_HOST', '127.0.0.1:3306');

Maintenant que l'on a ces informations, il faut se connecter. Utilisez la commande ci-dessous en adaptant les valeurs (selon le contenu de wp-config.php) :

mysql -h <serveur-bdd> -u <utilisateur-bdd> -p
mysql -h 127.0.0.1:3306 -u utilisateurbddwp -p

Une fois connecté à votre instance MySQL / MariaDB, listez les bases de données :

show databases;

La base de données mentionnée dans le fichier wp-config.php devrait apparaître. Sélectionnez cette base :

use mabddwordpress;

Listez les tables afin de visualiser le préfixe de vos tables WordPress, étant donné qu'il sera différent de "wp_" si vous avez suivi les recommandations d'installation (à savoir utiliser un préfixe personnalisé).

show tables;

Pour ma part, je peux voir que le nom de toutes les tables commence par "wp2021_" : c'est mon préfixe. Je sais aussi que la table des utilisateurs se nomme "users". Je vais devoir cibler la table : wp2021_users.

Partons du principe que le nouveau mot de passe du compte "admin" sera "NouveauMDPadminWordPr3ss". On ne peut pas insérer la valeur en clair, car il faut insérer son hash md5. Pour cela, on va utiliser un site en ligne comme celui-ci : miraclesalad.com - md5

Il suffit de saisir le mot de passe que l'on souhaite et de copier la valeur "MD5 Hash" qui s'affiche :

Il ne reste plus qu'à modifier le mot de passe du compte "admin" qui a l'identifiant "1" puisqu'il s'agit du compte créé lors de l'installation de WordPress. Si vous avez suivi les bonnes pratiques, l'identifiant ne devrait pas être "admin" mais autre chose. Toutefois, l'ID reste "1".

Voici la requête SQL à exécuter après l'avoir adaptée (nom de la base de données, préfixe, et hash MD5) :

UPDATE `mabddwordpress`.`wp2021_users` SET user_pass="0e2cd88be9f9ba8d0b44c96220f40197" WHERE ID = 1;

Il ne reste plus qu'à quitter MySQL et à vous connecter à votre interface d'administration "WP-ADMIN" de WordPress pour gérer votre site !

Si vous souhaitez apprendre à installer WordPress sur un serveur Linux en partant de zéro, suivez ce tutoriel :

The post WordPress : comment réinitialiser le mot de passe admin via MySQL ? first appeared on IT-Connect.
À partir d’avant-hierIT

Activer la planification du processeur graphique GPU à l’accélération matérielle dans Windows 11

20 octobre 2021 à 17:24

Parmi les nouveautés de Windows 11, on trouve la planification du processeur graphique (GPU) à l'accélération matérielle (Hardware-Accelerated GPU Scheduling).
Cette fonctionnalité permet de réduire la latence et d'améliorer les performances en permettant à la carte graphique de gérer sa propre mémoire. Cependant, la fonctionnalité ne fonctionne pas par défaut car elle nécessite le dernier pilote du fabricant et seules certaines cartes sont prises en charge.

Nvidia prend en charge la planification GPU accélérée par matériel, à partir de sa version de pilote 451.48 et versions ultérieures. Si vous disposez d'une carte graphique intégrée Intel, la fonctionnalité est disponible depuis la version du pilote 27.20.100.8190. Si vous avez une carte AMD, vous aurez besoin d'une carte série 56000 ou ultérieure.
Il peut donc être nécessaire de mettre à jour les pilotes de la carte graphique pour en bénéficier.

La fonctionnalité graphique a été introduite pour la première fois avec Windows 10 version 2004, mais elle est toujours désactivée par défaut sur Windows 11.

Dans ce tutoriel, je vous donne les étapes pour activer la planification GPU à accélération matérielle sur Windows 11.

Activer la planification du processeur graphique GPU à l'accélération matérielle dans Windows 11

Comment activer la planification du processeur graphique GPU à l'accélération matérielle dans Windows 11

Depuis les paramètres de Windows 11

  • Faites un clic droit sur le menu Démarrer puis Paramètres. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier
    + I. Sinon d'autres méthodes dans le tutoriel suivant : Comment ouvrir les paramètres de Windows 11
Ouvrir paramètres Windows 11
  • Puis cliquez sur Affichage
  • Ensuite tout en bas, dans la partie Paramètres associés, cliquez sur Graphiques
  • En haut, accédez à Modifier les paramètres graphiques par défaut
  • Activer l'option de planification de processeur graphique à accélération matérielle pour réduire la latence et améliorer les performances
  • Redémarrez le PC si Windows 11 vous y invite afin de prendre en compte les modifications
Bravo ! vous avez réussi à activer la planification du processeur graphique GPU à l'accélération matérielle dans Windows 11[/su_lien]

Par le registre Windows

Une autre façon pour Activer la planification du processeur graphique GPU à l'accélération matérielle dans Windows 11 est de modifier le registre Windows.

HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\GraphicsDrivers
  • Ensuite dans le volet de droite, faites un clic droit Nouveau > Valeur D-Word 32 bits
Créer une valeur DWORD 32 bits dans le registre Windows
  • Nommez cette valeur HwSchMode
  • Puis double-cliquez sur la valeur HwSchMode et remplacez 0 par 2
  • Enfin redémarrez le PC afin de prendre en compte les changements
Bravo ! vous avez réussi à activer la planification du processeur graphique GPU à l'accélération matérielle dans Windows 11[/su_lien]

L’article Activer la planification du processeur graphique GPU à l’accélération matérielle dans Windows 11 est apparu en premier sur malekal.com.

Windows 11 : accéder aux Options de démarrage avancées

20 octobre 2021 à 16:18
Par : Le Crabe

Les Options de démarrage avancées de Windows 11 sont un ensemble d’outils de dépannage et de récupération qui permettent de dépanner Windows 11 en cas de problème. Si vous n’arrivez plus à accéder à Windows 11 ou que Windows 11 ne fonctionne plus correctement, les Options de démarrage avancées vous permettront de résoudre les problèmes qui empêchent Windows 11 de démarrer...

Source

Patch management tips: Updating IT systems in large and small networks

20 octobre 2021 à 15:33
Par : Leos Marek

Keeping all IT systems updated (patched) is not only a crucial part of a secure and operational environment but also a never-ending task for IT administrators. It is often quite a challenging and cumbersome process, especially in larger environments. The purpose of this article is to provide tips based on the experiences I have had in organizations of different sizes.

The post Patch management tips: Updating IT systems in large and small networks first appeared on 4sysops.

Quelles sont les versions et éditions de Windows : La liste COMPLETE

20 octobre 2021 à 13:56

Windows est un système d'exploitation paru pour la première fois en 1985.
Lorsqu'une version arrive en fin de support, Microsoft publie une nouvelle version de Windows.
Ainsi, depuis la version 1.0, beaucoup de version Windows se sont succédées.

Dans ce tutoriel, vous trouverez la liste complète des versions de Windows avec leurs éditions respectives.

Quelles sont les versions et éditions de Windows : La liste COMPLETE

Introduction aux versions de Windows

Windows possède plusieurs caractéristiques :

  • Le numéro de version comme Windows 3.1, Windows 98, Windows XP, Windows 10, Windows 11
  • La date de publication : c'est la date de sortie officielle à partir de laquelle on peut acheter et télécharge la nouvelle version de Windows
  • L'édition de Windows : L'édition décline une version avec des fonctionnalités accessibles ou non selon la version de Windows. Elles se destinent au grand public, entreprise selon la taille
  • Numéro de Build : C'est le numéro de version et sous-version qui change pour chaque mise à jour de qualité et de mise à jour de fonctionnalités
  • Fin de support : Date à partir de laquelle Microsoft ne supporte plus une version de Windows. Les mises à jour ne sont plus publiées. La version de Windows expire et considérée comme étant arrêtée et en fin de support

Pour un historique complet des versions de Windows, suivez ce tutoriel :

Quelles sont les versions de Windows : La liste COMPLETE

Windows 1.0, 2.0, 3.11, 95, 98, 2000, Me

Version de Windows Date de publication Version EditionNuméro de BuildFin de support
Windows 1.0120/11/19851.01N/AN/A31/12/2001
Windows 1.0214/05/19861.02N/AN/A31/12/2001
Windows 1.0321/08/19861.03N/AN/A 31/12/2001
Windows 1.0410/04/19871.04N/AN/A 31/12/2001
Windows 2.0109/12/19872.01N/AN/A 31/12/2001
Windows 2.0309/12/19872.03N/AN/A 31/12/2001
Windows 2.127/05/19882.10N/AN/A 31/12/2001
Windows 2.1113/03/19892.11N/AN/A 31/12/2001
Windows 3.022/05/19903.00Windows 3.0a
Windows 3.0 avec Extensions Multimedia
N/A 31/12/2001
Windows 3.106/04/19923.10Windows 3.1103 31/12/2001
SpartaWindows for Workgroups 3.11022001-12-31
Windows NT 3.127/07/1993NT 3.1Windows NT 3.1528 31/12/2001
Windows 3.1108/11/19933.11Windows 3.11
Windows 3.222/11/19933.2Windows 3.2153 31/12/2001
Windows NT 3.521/09/1994NT 3.5Windows NT 3.5 Workstation807 31/12/2001
Windows NT 3.51N/ANT 3.51Windows NT 3.51 Workstation1057 31/12/2001
Windows 9524/08/19954.00Windows 95950 31/12/2001
Windows NT 4.024/08/1996NT 4.0Windows NT 4.0 Workstation138130/06/2004
Windows 9825/06/19984.10Windows 98199811/07/2006
Windows 98 Second Edition05/05/19994.10Windows 98 Second Edition2222 11/07/2006
Windows 200017/02/2000NT 5.0Windows 2000 Professional219513/07/2010
Windows Me14/09/20004.90Windows Me300011/07/2006
Les versions Windows 1.0, 2.0, 3.11, 95, 98, 2000, Me

Windows XP

Version de WindowsDate de publicationVersionEditionNuméro de BuildFin de support
Windows XP25/10/2001NT 5.1Windows XP Starter
Windows XP Home
Windows XP Professional
Windows XP 64-bit Edition
260008/04/2014
Windows XP29/10/2002NT 5.1 Windows XP Media Center Edition260008/04/2014
Windows XP30/09/2003NT 5.1Windows XP Media Center Edition 2004260008/04/2014
Windows XP12/10/2004NT 5.1Windows XP Media Center Edition 2005260008/04/2014
Windows XP25/04/2005NT 5.2Windows XP Professional x64 Edition379008/04/2014
Windows XP14/10/2005NT 5.2Windows XP Media Center Edition 2006271508/04/2014
Les éditions et versions de Windows XP

Windows Vista

Version de WindowsDate de publicationVersionEditionNuméro de BuildFin de support
Windows Vista30/11/2007NT 6.0Windows Vista Starter
Windows Vista Home Basic
Windows Vista Home Premium
Windows Vista Business
Windows Vista Enterprise
Windows Vista Ultimate
600211/04/2017
Les éditions et versions de Windows Vista

Windows 7

Version de WindowsDate de publicationVersionEditionNuméro de BuildFin de support
Windows 722/10/2009NT 6.1Windows 7 Starter
Windows 7 Home Basic
Windows 7 Home Premium
Windows 7 Professional
Windows 7 Enterprise
Windows 7 Ultimate
760114/01/2020
Les éditions et versions de Windows 7

Windows 8

Version de WindowsDate de publicationVersionEditionNuméro de BuildFin de support
Windows 826/10/2012NT 6.2Windows 8
Windows 8 Pro
Windows 8 Enterprise
960010/01/2023
Windows 8.117/10/2013NT 6.3Windows 8.1
Windows 8.1 Pro
Windows 8.1 Enterprise
960010/01/2023
Windows 8.123/05/2014NT 6.3Windows 8.1 avec bing960010/01/2023
Les éditions et versions de Windows 8

Windows 10

VersionVersion OSDateLiens / Commentaires
21H219044Octobre 2021 (?)Windows 10 21H2 : les nouveautés
21H119043Mai 2021Windows 10 21H1 (2104) : les nouveautés
20H219042Octobre 2020Windows 10 20H2 : les nouveautés
2004Redstone 8, 19041Mai 2020Windows 10 2004 : les nouveautés
1909Redstone 7, Build 18363 - 19H2Septembre 2019Les nouveautés de Windows 10 1909
1903Redstone 6, Build 18362 - 19H1Mai 2019Les nouveautés de Windows 10 1903
1809Redstone 5, build 17763Novembre 2018Nouveautés dans Windows 10 1809
1803Redstone 4, build 17134Avril 2018Nouveautés dans Windows 10 1803
1709Redstone 3, build 16299Octobre 2017Nouveautés de Windows 10 1709 (Fall Creators Update)
1703Redstone 2, buildAvril 2017Nouveautés de Windows 10 1703 (Creators Update)
1607Redstone 1, build 14393Août 2016Mise à jour Windows 10 anniversaire (1607)
1511Threshold 2, build 1058610 Novembre 2017

Windows 11

Version de Windows Date de publication Edition Numéro de Build Fin de support
Windows 11 21H2
(Sun Valley)
05/10/2021Windows 11 Home
Windows 11 Pro
Windows 11 Pro for Workstations
Windows 11 Pro Education
Windows 11 Enterprise
Windows 11 Education
2200010/10/2023
Les éditions et versions de Windows 11

L’article Quelles sont les versions et éditions de Windows : La liste COMPLETE est apparu en premier sur malekal.com.

Veeam Agent for Microsoft Windows – Activation des notifications par e-mail

Bonjour à toutes et tous ! Nous voici de nouveau ensemble afin de poursuivre notre découverte de la solution Veeam Agent for Microsoft Windows. Jusqu’à présent, nous avons vu  la présentation et l’installation de cette solution ainsi que les étapes à suivre afin de faire la configuration d’un job de sauvegarde et également la procédure …

Fin de support de Windows 7 en 2020 : que faire

14 décembre 2019 à 13:30

Un message vous indique que Windows 7 arrive en fin de support.
En effet à partir du 14 janvier 2020, Windows 7 expire.

Cet article répond à toutes les questions : Doit-on changer de PC ? Peut-on rester sur Windows 7 ? Jusqu'à quand pouvez-vous encore utiliser Windows 7.
Bref que faire après l'arrêt et fin des mises à jour de Windows 7.

Après avoir lu cet article, vous devriez être en mesure de mieux comprendre les conséquence et les options qui s'offrent à vous après la fin de support de Windows 7.

Fin de support de Windows 7 en 2020 : que faire

Fin de support Windows 7 : jusqu'à quand ?

Vous demandez jusqu'à quand vous pouvez utiliser Windows 7 ?
Théoriquement, il n'y a pas de fin d'utilisation.

En effet, Microsoft a programmé la fin de support de Windows 7 à partir du 14 Janvier 2020.
A partir de cette date Windows 7 expire.
Vous aurez alors le message "Votre PC Windows 7 ne bénéficie plus du support" sur fond bleu s'affiche alors.

Votre PC Windows 7 ne bénéficie plus du support

L'article suivant donne le calendrier détaillé de la fin de support de Windows 7.

Après la fin de support de Windows 7

A partir de cette date, l'éditeur ne proposera plus de mise à jour pour cette version de Windows.
Ainsi à partir de cette date, plus aucune mise à jour mensuelle ne sera publié.
Cela implique :

  • Plus aucune mise à jour de sécurité sera publié
  • De même plus aucune mise à jour correctrice de bugs autres.
A retenir, la fin de support est synonyme de fin de mise à jour mensuelles donc de sécurité. Enfin petit à petit les éditeurs de logiciels vont abandonner Windows 7.

Vous pourrez bien entendu continuer à utiliser votre ordinateur normalement.
Simplement que cela pose des problèmes sur le long terme comme :

  • Des problèmes de sécurité puisque Windows 7 ne bénéficiera plus de correctifs critiques
  • Les éditeurs de logiciels suivent aussi le calendrier et les futures logiciels ne supporteront plus cette version Windows. Certains peuvent encore publier des applications 2 ans après.

C'est donc surtout sur le très long terme que cela pose problème puisque vous aurez des difficultés pour trouver des logiciels pour Windows 7.
Par exemple, un an ou deux ans, il devient difficile de trouver des antivirus compatibles Windows 7.

L'article suivant détaille les implications de la fin de support de Windows 7.

Que faire après la fin de support de Windows 7 ?

Trois choix s'offrent à vous avant ou après la date de fin de support de Windows 7.

  • Rester sur Windows 7 et attendre que votre ordinateur tire sa révérence avant d'en changer.
  • Tenter la mise à niveau vers Windows 10.
  • Enfin passer votre ordinateur en Linux.

Rester sur Windows 7

C'est probablement ce que la plupart des utilisateurs vont faire.
Attendre que leur ordinateur tombe en panne avant d'en changer.
Rester sur Windows 7, un an ou deux après la fin de support de Windows 7 n'est pas non plus dramatique.
L'important est de bien avoir un antivirus fonctionnel.
Mais aussi s'informer des risques. Par exemple la publication d'une faille à distance.

Certains logiciels resteront compatibles pendant 2 ans environ.
Au delà, cela va être compliqué surtout si vous devez réinstaller Windows 7.

Une fois que votre ordinateur tombe en panne, vous pouvez alors en acquérir un autre qui sera probablement vendu avec Windows 10.
L'avantage ici est que vous n'avez à vous préoccuper de rien.

Mise à jour vers Windows 10

La seconde solution consiste de passer Windows 7 à Windows 10.
Sachant que cela peut poser des difficultés.

La mise à jour gratuite vers Windows 10 fonctionne toujours, vous pouvez donc continuer d'en profiter.

Mais sachez aussi que l'on trouve des licences pour Windows 10 à 10 euros.

La seconde difficulté est le support du matériel puisque certains constructeurs ne proposent pas des pilotes à jour pour Windows 10.
Ainsi certains composants peuvent ne pas être supportés correctement.
Là aussi, lors de la mise à jour, le matériel est testé et on vous indique si des problèmes sont connus mais parfois cela n'est pas suffisant.

Enfin, les très vieux ordinateurs qui ont moins de 4 Go de RAM risque d'être très lent sur Windows 10.
Au minimum, nous vous recommandons d'avoir 4 Go de RAM.
L'article suivant donne tous les détails : Combien faut-il de RAM pour Windows 10

Enfin la procédure mise à jour vers Windows 10 est décrite sur la page suivante.

Passer à Linux

Enfin la dernière solution consiste à remplacer Windows par Linux.
Ce dernier est gratuit, aucun problème de licence.
L'autre avantage de cette solution est qu'elle supporte n'importe quel ordinateur : du moins puissant au plus puissant.
Ainsi pour les ordinateurs qui n'ont que 2 Go de RAM, c'est probablement la meilleur solution.
Pour ces derniers d'ailleurs un article existe sur le site.

Le seul bémol est que la mise en place n'est pas forcément simple et peut s'avérer complexe pour les débutants.

Enfin il existe les tutoriels du site pour installer Linux :

FAQ de fin de support de Windows 7

Voici les questions fréquentes sur la fin de support de Windows 7.

Puis-je continuer à utiliser Windows 7 ?

Oui vous pouvez continuer à utiliser Windows 7. Seulement vous n'aurez plus de mise à jour mensuelle et de sécurité.

Est-ce que je dois changer d’ordinateur ?

Si votre PC est trop vieux, vous pouvez envisager de changer de PC.
L'avantage est que vous aurez Windows 10 inclus dedans.
Pour des questions d'économies et si le PC n'est trop lent, vous pouvez continuer de l'utiliser.

Qu’est-ce qui se passe si je reste sur Windows 7 ?

Vous n'aurez plus de mises à jour de sécurité.
Cela peut sur le long terme poser des problèmes contre les malwares.
Mais surtout, petit à petit, les éditeurs de logiciels vont délaisser Windows 7.
Vous ne pourrez pas installer les dernières versions de ces logiciels.

Que faire après la fin du support de Windows 7 le 14 janvier 2020 ?

Le plus simple est de passer à Windows 10 gratuitement.
Rien ne vous empêche de le faire après cette date.

L’article Fin de support de Windows 7 en 2020 : que faire est apparu en premier sur malekal.com.

Historique et liste des versions de Windows

27 mars 2018 à 13:38

Windows est un système d'exploitation qui existe depuis 1985.
Plusieurs versions se succèdent en commençant bien entendu par la version 1.0, Windows 3.1, Windows 95, Windows XP, etc.
Depuis les versions ont pris d'autres nomenclatures par numéro de version comme Windows 7, Windows 10 ou Windows 11.

Quelles sont les versions de Windows ?
Quelle est la dernière version ?

Voici un historique et liste des versions de Windows depuis les années 80 jusqu'à nos jours.
Vous trouverez à chaque fois des captures d'écran et un description de la version de Windows.

Historique des versions de Windows

Historique et liste des versions de Windows depuis les années 80

Windows est un système d'exploitation, c'est un logiciel qui permet l'utilisation au quotidien son ordinateur.
Ainsi le système d'exploitation fait le lien entre le matériel de l'ordinateur et l'utilisateur final.

Comme tout logiciel, Windows évolue dans le temps avec plusieurs versions.
Pour une liste complète des versions de Windows avec le numéro de version, build et date de publication et fin de support :

Si vous désirez une présentation générale de Windows, vous pouvez lire la page : 

Les versions de Windows

Enfin la durée de vie d'une version de Windows est limitée dans le temps.
On parle de fin de support quand Microsoft ne produit plus de mise à jour.
Plus d'infos sur ce lien.

Windows 1.0, 2.0 : années 80

La première version de Windows, Windows 1.0 a vu le jour en 1985.
A l'époque, les ordinateurs commençaient à être familiale même si les prix étaient exorbitants.
La mémoire de l'ordinateur pouvait atteindre de 16 Ko de mémoire vive

Ces versions de Windows ne sont pas vraiment des systèmes d'exploitations puisqu'à l'époque, le système d'exploitation était MS-DOS.
MS-DOS permettait était une interface austère sur fond noir qui fonctionnait essentiellement en lignes de commandes.
Un peu comme c'est le cas de l'invite de commandes de Windows.
Windows était donc à l'époque un logiciel qui se chargeait par dessus MS-DOS pour offrir une interface graphique qui utilisait alors la souris.
La souris n'était pas à l'époque encore très commun ce qui était donc une révolution.
Ces premières versions de Windows fonctionnaient en 16-bits.

Voici l'interface de Windows 1.0 qui à l'époque ne gérait que quelques couleurs.
Aucun effet graphique, puisque les ordinateurs n'était pas assez puissant pour cela.

Première version de Windows 1.0

Windows 2.0 est sortie en Décembre 1987 soit deux ans après la version 1.0.
Ce dernier permet la superposition de fenêtre mais aussi de minimiser ou maximiser les fenêtres.

Windows 2.0 : Historique des versions de Windows depuis les années 80

Windows 3.0 et 3.1 : années 90

Puis Windows 3.0 sortit en 1990.
Il s'agit de la première version de Windows nécessitant un disque dur pour fonctionner.
Elle vise à concurrencer le Machintosh d'Apple et l'interface graphique des Commodore inclues par défaut à l'achat.

Cette version 3.0 de Windows donnait aussi la possibilité de faire fonctionner des programmes MS-DOS dans Windows et supporte le multitâches.
Enfin Windows 3.0 supportait les 256 couleurs comme le montre la capture d'écran ci-dessous.

Windows 3.0 : Historique des versions de Windows depuis les années 80

La mise à jour Windows 3.1 est arrivé en 1992, il s'agit de la version la plus connue pour ceux qui ont débutait l'informatique tôt.
Windows 3.1 requiert 1 Mo de RAM en mémoire et permettait de faire fonctionner toutes les programmes MS-DOS contrôlable par la souris.
Windows 3.1 a aussi été la première version distribuée par CD-ROM (mais installable par disquette) et prenait environ 15 Mo d'espace.

Cette version introduit les polices True Type pour la première fois mais surtout des applications révolutionnaires qui changea la face de l'informatique à tout jamais telles que le solitaire ou le démineur =)

Windows 3.1 : Historique des versions de Windows depuis les années 80

Windows 95

Windows 95 comme son nom l'indique est sortie en 1995 et apporte pour la première fois le menu Démarrer.
Cette version apporte aussi le plug and play qui permet la détection et installation de pilotes automatique lors de l'insertion d'un nouveau périphériques.

Windows 95 fonctionne pour la première fois en 32-bits et gère encore mieux le multitâche.
Enfin, Internet Explorer est inclut par défaut pour concurrencer Netscape. Plus d'informations sur l'article : Historique et fonctionnement des navigateurs WEB
Pour les gamers, cette version de Windows 95 propose des API, bibliothèques OpenGL et les premières versions DirectX.

Voici la configuration matérielle typique de l'époque : Pentium MMX 166MHz, chipset TX, 32 MO SDRAM, disque dur 4,3 Go, carte graphique Matrox Millenium 2 Mo

De nos jours, il est possible de faire fonctionner Windows 95 sur votre navigateur internet depuis la page : https://win95.ajf.me

Windows 95 : Historique des versions de Windows depuis les années 80

Windows 98

Puis vient Windows 98 en Juin 1998 avec IE 4, Outlook Express, Windows Address Book, Microsoft Chat.
Windows 98 Second Edition sort en 1999.

Windows 98 introduit les boutons de navigations dans l'explorateur.
Le support USB a aussi beaucoup amélioré sur cette version avec l'USB Hubs.

L'interface graphique de Windows a toutefois peu évolué.

Le site suivant permet de faire fonctionner sur votre navigateur internet, une version s'approchant de Windows 98 : https://www.windows93.net/

Windows 98 : Historique des versions de Windows depuis les années 80

Windows ME

Windows ME pour Windows Millennium Edition est une version connue de Windows pour ses bugs.
Il s'agit de la dernière version de Windows basée sur MS-DOS.
Windows ME est sortie en Septembre 2000 introduisant des utilitaires de récupération de Windows.

La version d'Internet Explorer est 5.5, Windows Media Player 7 et la première version de Windows Movie Maker.

Windows Me : Historique des versions de Windows depuis les années 80

Windows 2000

Windows 2000 est sortie en Février 2000 est basée sur Windows NT abandonnant totalement MS-DOS.
C'est probablement la version la moins connue car elle visait principalement les entreprises.
Elle introduit les mises à jour automatiques sur Windows Update et proposant l'hibernation.

Windows 2000 : Historique des versions de Windows depuis les années 80

Cette version se déclinait aussi en édition serveur avec Active Directory.

2001 : Windows XP

Probablement une des versions les plus connues de Windows qui est sortie lorsque l'informatique a réellement été un outil du quotidien.
Beaucoup d'utilisateur considèrent Windows XP comme la meilleure version de Windows.
Les ordinateurs de l'époque pouvait fonctionner avec 512 Mo de RAM, même si les plus anciens n'en avaient que 128 ou 256 Mo.

Sortie en Octobre 2001, Windows XP est une version améliorée de Windows 2000 mais plus "friendly" utilisateur avec un mixte des apports de Windows ME.
Le menu Démarrer de Windows est considérablement amélioré que ce soit dans les fonctions que visuellement.
Le temps de chargement de Windows XP s'améliore par rapport à Windows 2000.

La technologie ClearType apporte une amélioration du confort sur les écrans LCD.
Les CDs et périphériques amovibles se dotent de l'insertion automatique.
Les outils de récupération s'améliorent.
Ainsi il devient possible de réparer Windows XP depuis les CD d'installation.
La restauration du système fait son apparition pour la première fois qui permet de revenir à un état antérieure de Windows.

Plusieurs versions de Windows XP ont vu le jour, pendant les 13 années de support.
Windows XP a connu trois services packs.

Le service Pack 2

Le plus connu est le service pack 2 qui a grandement amélioré la sécurité de Windows XP à cause des bugs de sécurité exploités par les grands vers informatiques comme Blaster en 2003.
Ainsi, le service pack 2 de Windows XP apporte la première version du firewall mais aussi le centre de sécurité de Windows.
L’insertion automatique a pu être utilisé aussi par des vers informatiques visant les clés USB (voir Virus par clé USB ou virus raccourcis USB).
Par la suite une mise à jour de sécurité va désactiver cette fonction.

Windows XP a été grandement amélioré du point de vue visuelle, il s'agit aussi des premières versions introduisant les thèmes d'affichage.

Windows XP : Historique des versions de Windows depuis les années 80
Windows XP : Historique des versions de Windows depuis les années 80

Windows XP est arrivé en fin de support en Avril 2014: Fin de support de Windows XP et risques de sécurité

2007 : Windows Vista

Windows Vista a vu le jour en 2007 et vise à remplacer Windows XP.
Il s'agit d'une première version avant la sortie de nouvelle version de Windows prévue environ tous les deux ans.
Vista pose le socle de nouvelles technologiques que l'on retrouve encore à ce jour dans Windows 10.

Beaucoup de nouveautés

Windows Vista introduit de nombreux apports visuels avec la transparences, un nouveau menu Démarrer et outils de recherche et de sécurité.
La technologie Windows Aero arrive pour de meilleurs effets visuels comme la transparence des fenêtres, l'aperçu d'une fenêtre depuis la barre de menus, des icônes en fonction du contenu des dossiers, des animations...
Notamment, c'est la première version de Windows récente avec le contrôle des comptes utilisateurs (UAC) ce qui, au départ, a beaucoup perturbé les utilisateurs.
Vista introduit aussi Windows PowerShell Bitlocker pour chiffrer des disques, Windows PowerShell, mais aussi le ReadyBoost pour utiliser la mémoire flash des disques amovibles comme mémoire de Windows.
On trouve aussi la première version de SuperFetch destinée à améliorer la vitesse d'ouverture et le temps de réponse des programmes les plus utilisés.

On y trouve aussi le magasin des composants (dossier WinSxS).

Côté gamer, Windows Vista introduit la version 10 de DirectX.

Windows Media Player 11 et Internet Explorer 7, Windows Defender comme anti-spyware sont aussi proposés en natif.
Vista inclut la reconnaissance vocale, Windows DVD Maker et Photo Gallery et Windows Media Player.
Il s'agit de la première version de Windows distribué par DVD-Rom.
Par la suite, une version de Windows Vista snas Windows Media Player pour répondre aux attaques anti-trust est sortie.

Windows Vista a connu deux services packs.

Une version bugguée ?

Cette nouvelle version de Windows est connue pour être bugée ce qui lui a valu beaucoup de critiques.
Certains éléments n'étant pas totalement abouti comme le magasin des comosants.
Cela est aussi en parti du au fait que Windows XP était très apprécié ce qui fait que Windows Vista n'a pu que très peu s'imposer.
Ainsi, en , la part de marché de Windows Vista en Europe s’élevait à 20 % contre plus de 70 % pour Windows XP.
En , il est le système le plus utilisé au monde avec une part de marché de 40,18%.

Windows Vista : Historique des versions de Windows depuis les années 80

La fin de support de Windows Vista est arrivée le 11 avril 2017

2009 : Windows 7

Windows 7 est une version de Windows très appréciée des internautes avec Windows XP.
Cette dernière a vu le jour en Octobre 20019, il s'agit d'une version améliorée de Windows Vista qui vise à corriger les bugs et critiques de ce dernier.
Ainsi, Windows 7 est beaucoup plus stable, rapide et facile à utiliser, en partie dû à une gestion plus intelligente de la mémoire.

Nouvelles technologies

Il s'agit surtout d'améliorer les technologies nouvelles introduit dans Windows Vista (Superfetch, BitLocker, magasin des composants, etc).
Windows 7 fonctionne en natif avec Internet Explorer 8, DirectX 11 et Windows Media Player 12

C'est la première version de Windows qui peut-être réparée en partie à partir d'un support d'installation sans avoir à démarrer dessus.
Windows 7 propose aussi pour la première fois, la possibilité de réparer l'ordinateur lors du démarrage.
Plus d'informations : Réparer Windows 7 sans perte de données

Les éditions de Windows 7

Plusieurs éditions de Windows 7 sont alors proposées que l'on retrouve aujourd'hui :

  • Windows 7 Starter : une version allégée réservée aux netbooks. L’interface Aero n’est pas disponible et on ne peut pas personnaliser Windows.
  • Windows 7 Édition Familiale Basique : destinée au grand public. Interface Aero non disponible.
  • Windows 7 Édition Familiale Premium : destinée au grand public avec des fonctions multimédias supplémentaires comme Windows Media Center, avec support de la télévision à haute définition (HDTV), la création de DVD…
  • Windows 7 Professionnel : destinée aux entreprises. Elle intègre des technologies de sauvegarde par le réseau et de chiffrement des données.
  • Windows 7 Entreprise : destinée aux très grandes entreprises. Elle inclut toutes les fonctionnalités de Windows 7 Professionnel et y ajoute la mise en œuvre d’une technologie de chiffrement matériel ainsi que la possibilité d’utiliser une seule image pour un déploiement mondial.
  • Windows 7 Édition Intégrale : (ou Ultimate pour les pays anglophones) une version complète comprenant toutes les technologies de la version Édition Familiale Premium et de la Professionnelle. Les modules linguistiques du système MUI (Multilingual User Interface (« Interface Utilisateur Multilingue »), qui permettent de faire basculer entièrement la langue d’affichage de Windows, sont disponibles dans cette édition de Windows 7.

Procès Anti-Trust

C'est aussi la version en Europe qui a été attaquée pour des procédés anti-trust en proposant Internet Explorer par défaut.
Les versions futures ont dû proposer un menu de choix du navigateur internet lors du premier démarrage.
De même une édition sans Windows Media Player avec le cigle N est aussi créée.

Windows 7 : Historique des versions de Windows depuis les années 80

Il s'agit aussi de la dernière version utilisant les clés de licence comme méthode d'activation de Windows.

La fin de support de Windows 7 est planifiée 14 janvier 2020.

2012 : Windows 8 et Windows 8.1

Sortie en Octobre 2012, Windows 8 a été une rupture dans la présentation et interface de Windows avec la disparition du menu Démarrer en faveur d'un menu plus tactile (Modern UI).

Disparition du menu démarrer

Les applications étant présentées en liste avec des tuiles dynamiques, toutefois un bureau à l'ancienne existe toujours mais sans le menu Démarrer.
La barre des tâches de ce dernier a été remplacé par la barre des charmes.
Le but étant de pouvoir fonctionner à la fois sur un ordinateur de bureau et une tablette comme les Microsoft Surface.

Windows 8 : Historique des versions de Windows depuis les années 80
Windows 8 : Historique des versions de Windows depuis les années 80

Windows 8 est plus rapide que les versions précédentes et introduit l'USB 3.0. Il s'agit aussi de la première version avec le Windows Store et incluant les applications universelles en fonctionnement plein écran et mode bureau.
Il introduit aussi les licences numériques qui sont enregistrés dans le BIOS de la carte mère de l'ordinateur.
Windows 8 introduit aussi la partition de récupération de Windows qui permet de restaurer Windows 8 (on parle d'actualiser) avec de nouvelles options de récupération.
Voir la page : Les options de récupération de Windows 8 : restaurer, réinitialiser Windows 8
Cette partition de récupération de Windows et licences numériques permettent l'abandon des restaurations d'usine spécifiques à chaque constructeur pour un procédé plus uniforme.

Windows 8 est aussi la première version de Windows à fonctionner avec des comptes Microsoft pour remplacer les comptes utilisateurs locaux.

Enfin la version Internet Explorer 10 incluant Adobe Flash et l'option Do Not Track (pour lutter contre le pistage des internautes) est natif.

Les critiques

Cette rupture de l'interface graphique et la perte du menu démarrer a été très mal vécu par les internautes qui ont en général, tenté de pallier à ce problème en installant des applications comme Classic Shell pour retrouver le menu Démarrer.
Internet Explorer 10 incluant Adobe Flash et l'option  Do Not Track (pour lutter contre le pistage des internautes).

Windows 8.1

Windows 8.1 est une mise gratuite pour Windows 8 parue en le 26 juin 2013 (voir Comment mettre à jour Windows 8 en Windows 8.1).
Il est possible de télécharger l'ISO d'installation de Windows 8.1 pour installer ce dernier directement.
Cette mise à jour apporte la version 11 d'Internet Explorer mais surtout réintroduit une partie du menu Démarrer à Windows 8 pour répondre aux critiques.
Le clic gauche ouvre la page d'accueil de Windows 8.1 alors que le clic droit ouvre un menu de commandes avec notamment le Panneau de configuration.

Windows 8.1 : Historique des versions de Windows depuis les années 80
Windows 8.1 : Historique des versions de Windows depuis les années 80

La fin de support de Windows 8.1 est planifiée 10 janvier 2023.

2014 : Windows 10

Windows 10 est la dernière version de Windows, dont la première version a vu le jour en 2014.
Cette version apporte de nouvelles fonctionnalités mais surtout améliore celles existantes.
Windows 10 cherche à mettre en avant les applications et services WEB de Microsoft.
Il s'agit aussi là de reprendre la main face à Google.

Une refonte du système d'exploitation

Le menu Démarrer de Windows 10 a été complètement revue.
Un mixte entre l'ancien menu démarrer et la page d'accueil de Windows 8.
Ainsi, des tuiles dynamiques apparaissent en proposant la liste des programmes installées.

Windows 10 : Historique des versions de Windows depuis les années 80

On retrouve aussi le menu de commandes assez identiques à Windows 8 accessible par le clic droit :

Windows 10 : Historique des versions de Windows depuis les années 80

Le centre de notification qui regroupe tous les messages adressés à l'utilisateur de la part de Windows ou des applications.

La fin du Panneau de configuration

Le Panneau de configuration de Windows est toujours présent.
Mais les paramètres de Windows 10 vise à le remplacer.
Il s'agit d'une refonte avec des menus fonctionnant à la fois sur mobile et sur Desktop.

Windows 10 : Historique des versions de Windows depuis les années 80
Paramètres de Windows 10 depuis la mise à jour 1703

Des applications intégrées

Microsoft abandonne Internet Explorer au profit de Microsoft Edge pour une refonte graphique complète.
Toutefois Internet Explorer se trouve encore dans Windows 10 : Utiliser Internet Explorer sur Windows 10

OneDrive est aussi proposé par défaut pour synchroniser vos fichiers et documents personnelles.

Enfin Cortana est aussi proposé par défaut.
Il s'agit d'un agenda personnelle qui permet d'effectuer vos recherches WEB via Bing, applications mais aussi de poser des questions.
Ce dernier une continuité des informations entre votre ordinateur et vos appareils mobiles.

Windows 10 : Historique des versions de Windows depuis les années 80

Côté récupération, Windows 10 introduit la possibilité de réinitialiser Windows 10, cela remet à zéro Windows sans supprimer les données.
Cette option est aussi accessible au démarrage lorsque Windows ne démarre pas deux fois de suite consécutivement.
Plus d'informations : Réinitialiser Windows 10

La sécurité dans Windows 10

La sécurité est aussi grandement améliorée dans Windows 10.
On considère maintenant Windows Defender comme un antivirus à part entière.
Ce dernier commence à réduire très sensiblement l'écart avec ces concurrents pour devenir une solution de protection envisageable.
Windows 10 apporte des fonctionnalités de protection et de mitigation comme un anti-Ransomware, un anti Web Exploit, la protection basée sur la virtualisation (VBS), etc.
Vous trouverez tous les détails sur la page : Windows 10 et la protection contre les virus et attaques

La sécurité dans Windows 10

Vers un OS internet

Windows 10 fonctionne comme une application internet, ainsi, Microsoft propose d'utiliser les comptes Microsoft à la place des comptes utilisateurs locaux.
Les comptes Microsoft sont des comptes internet, ainsi, les données recueilles dans le système d'exploitation sont liées à votre compte Microsoft.
Ainsi, OneDrive synchronise vos documents et données dans le Cloud.
Le compte Microsoft lui enregistre vos paramètres de Windows et les icônes du bureau aussi.
Lors d'une ré-installation de Windows 10, après avoir indiqué les informations de votre compte Microsoft, vous récupérez toutes ces données.

Des mises à jour de fonctionnalités

Microsoft continue d'améliorer Windows 10 avec des mises à jour de fonctionnalités.
Le régime est de deux mises à jour par an.
Chaque mise à jour possède un numéro de version et nom de build.
Vous trouverez une liste sur la page suivante : Les versions de Windows 10

En ce qui concerne les nouveautés apportées par ces versions, les pages suivantes :

Les critiques de Windows 10

Dès sa sortie, Windows 10 fut la cible de critiques.

  • Pour des raisons de confidentialité. Beaucoup d'informations comme l'utilisation des applications, les recherches Cortana, etc sont remontés à Microsoft. Windows 10 intègre un identifiant publicitaire. Cela permet à Microsoft de monétiser son système d'exploitation. C'est pour cela que la mise à jour Windows 7, 8 vers Windows 10 a été gratuite. Dès sa sortie, on a pu entendre des critiques sur la collecte de données. Lire les liens :
  • Mise à jour vers Windows 10 forcée : Microsoft a longtemps pratiqué la mise à jour de Windows 7 forcée. Beaucoup d'internautes se sont retrouvés du jour au lendemain avec la nouvelle version de Windows 10.
  • Microsoft Edge par défaut : lors des mises à niveau (mise à jour importante). Microsoft Edge est systématiquement remis comme navigateur internet par défaut. De plus, le changement de navigateur par défaut est plus complexe. Les navigateurs Chrome ou Firefox ne peuvent pas régler cette option depuis leur interface. Voir : Windows 10 : impossible Google Chrome/Firefox navigateur par défaut
  • Partage de la bande passante pour mise à jour de Windows : les ordinateurs personnelles peuvent partager les mises à jour de Windows (mode P2P) afin que Microsoft économise de la bande passante. Cette fonction a été mal perçue par les internautes.

Services internet et télémétrie

De manière générale, Microsoft cherche à faire utiliser ses services et applications internet (Cortana, OneDrive, Edge, etc).
Cela peut être mal vécu par les internautes.
Certaines polémiques ont poussé Microsoft à revoir certaines pratiques.
Notamment les options de confidentialité présentent lors du première démarrage ou installation de Windows.
En effet la présentation a souvent changé.
Ainsi on vous demande aussi, si vous désirez utiliser Cortana et OneDrive.

Windows 10 : Historique des versions de Windows depuis les années 80

La version actuelle des paramètres de protection des données personnelles pour votre appareil :

Windows 10 : Historique des versions de Windows depuis les années 80

Ainsi, les internautes cherchent parfois à désactiver certaines de ces fonctions :

2021 : Windows 11

Windows 11 est sorti le 5 Octobre 2021 est estampillé Windows 11 21H2.
Même s'il s'agit d'une nouvelle version majeure, il est perçu comme une mise à jour importante de Windows 10.
Cette nouvelle version de Windows est destiné aux PC récents et se veut modernes.
Ainsi, les prérequis pour installer Windows 11 sont assez drastiques.
Ils nécessite TPM 2.0 et Secure boot ainsi qu'un CPU récent (Liste des CPU compatibles Windows 11).
Un des buts de Windows 11 est d'activer des protections comme la sécurité basée sur la virtualisation (VBS) et Hypervisor-protected Code Integrity (HVCI).

Du côté de l'interface, Windows 11 apporte une nouvelle version de Fluent Design et un nouveau menu Démarrer.
Ce dernier n'intègre plus les vignettes mais des applications recommandées ou épinglées.

L'interface de Windows 11

Une refonte complète des paramètres de Windows :

Les paramètres de comptes dans Windows 11

De nombreuses améliorations et nouveautés sont disponibles dans Windows 11, vous les trouverez sur la page suivante :

L’article Historique et liste des versions de Windows est apparu en premier sur malekal.com.

PinePhone Pro : le retour du smartphone sous Linux !

20 octobre 2021 à 07:36

Si vous en avez marre d'Android et d'iOS, et que vous aimeriez voir autre chose lorsque vous allumez l'écran de votre smartphone, alors le PinePhone Pro pourrait vous intéresser. Il présente la particularité de tourner sous Linux, mais ce n'est pas tout !

Plutôt que d'imaginer un appareil et de lui coller systématiquement une ROM Android, chez Pine64, on voit les choses différemment. Après avoir sorti un premier modèle en 2019, nommé à l'époque PinePhone, le fabricant revient avec un nouveau modèle : le PinePhone Pro, qui est une version améliorée de la première génération.

Il s'appuie toujours sur un système Linux, ce qui permet de renforcer le respect de la vie privée, vis-à-vis des autres systèmes. Exit tous les outils Google, tous les services inclus à Android et... tous les logiciels espions. Alors, c'est sûr, ce n'est pas le smartphone le plus puissant du marché, mais vous l'aurez compris, l'intérêt est ailleurs.

Ce smartphone s'appuie sur un SoC créé par Rockchip, et il s'agit même d'une version spéciale développée en collaboration avec les équipes de Pine64. L'idée étant d'optimiser les performances énergétiques, mais aussi de prendre en charge l'affichage en sortie par l'intermédiaire du port USB-C de l'appareil. Résultat, le PinePhone Pro est équipé d'un SoC RK3399S, ce qui correspond à 2 coeurs Cortex-A72 et 4 coeurs A53. Il est accompagné par un GPU Mali T860, 4 Go de RAM et 128 Go de stockage, extensible par microSD jusqu'à 2 To. Quant à l'écran IPS, il n'est pas exceptionnel : 6 pouces pour une résolution 720p.

Le PinePhone Pro intègre des commutateurs physiques qui permettent de désactiver physiquement certains composants de l'appareil : les caméras, le Wi-Fi, le Bluetooth, le réseau mobile ou encore la prise casque. Ces interrupteurs sont disponibles à l'arrière de l'appareil, après avoir retiré la coque. D'ailleurs, la batterie de 3 000 mAh est amovible elle aussi. Le connecteur avec les broches Pogo est également conservé. Pine64 veut également simplifier les réparations de son smartphone grâce à l'utilisation de vis Philips, ce qui facilite le démontage.

Même s'il n'est pas équipé d'Android, l'installation des applications Android reste possible grâce à Waydroid ou Anbox, mais ce n'est pas forcément l'objectif !

Enfin, le PinePhone Pro est disponible en précommande à 399 dollars, ce qui est cher si l'on compare sa fiche technique à la concurrence Android, et il faut compléter un formulaire d'éligibilité (car réservé aux développeurs pour le moment) avant de pouvoir l'acquérir. Les premières livraisons auront lieu en décembre.

Si ce projet vous intéresse, n'hésitez pas à visiter le site officiel : PinePhone Pro

Que pensez-vous de cet appareil ?

Source

The post PinePhone Pro : le retour du smartphone sous Linux ! first appeared on IT-Connect.
❌