FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierFlux principal

Quels sont les raccourcis claviers pour Google Chrome ?

14 mai 2021 à 09:55

Lorsque l'on surf avec Google Chrome, on utilise énormément la souris pour clavier pour changer d'onglet, scroller sur la page internet etc.
Pourtant, il existe énormément de touches raccourcies qui peuvent vous faire gagner du temps.
En surfant avec le clavier, vous pouvez gagner en productivité.

Ce tutoriel vous donne la liste des raccourcis clavier de Google Chrome et comment surfer avec le clavier sur Google Chrome.

Quels sont les raccourcis claviers pour Google Chrome ?

Quels sont les raccourcis claviers pour Google Chrome ?

Raccourcis clavier sur les onglets et de fenêtres

ActionRaccourcis clavier
Ouvrir une nouvelle fenêtreCtrl + n
Ouvrir une nouvelle fenêtre en navigation privéeCtrl + MAJ + n
Ouvrir un nouvel ongletCtrl + t
Rouvrir les onglets précédemment fermés dans l'ordre dans lequel ils ont été fermésCtrl + MAJ + t
Passer à l'onglet ouvert suivantCtrl + Tab ou Ctrl + PgDn
Aller à l'onglet ouvert précédentCtrl + MAJ + Tab ou Ctrl + PgUp
Aller à un onglet spécifiqueCtrl + 1 à Ctrl + 8
Aller à l'onglet le plus à droiteCtrl + 9
Ouvrir votre page d'accueil dans l'onglet actuelAlt + Home
Ouvrir la page précédente de votre historique de navigation dans l'onglet actuelAlt + Flèche droite
Ouvrir la page suivante de votre historique de navigation dans l'onglet actuelAlt + Flèche gauche
Fermer l'onglet actuelCtrl + w ou Ctrl + F4
Fermer la fenêtre actuelleCtrl + MAJ + w ou Alt + F4
Réduire la fenêtre actuelleAlt + Espace et n
Agrandir la fenêtre actuelleAlt + Espace et x
Quittez Google ChromeAlt + f then x
Les touches raccourcies de Google Chrome sur les fenêtres et onglets

Raccourcis clavier de la barre d'adresse

ActionRaccourcis clavier
Rechercher avec votre moteur de recherche par défautSaisir un terme dans la recherche + Enter
Rechercher à l'aide d'un autre moteur de rechercheSaisir un terme dans la recherche +Tab
Ajoutez www. et .com à un nom de site, et Ouvrir-le dans l'onglet actuelSaisir le nom du site + Ctrl + Enter
Ouvrir un nouvel onglet et effectuez une recherche GoogleSaisir un terme dans la recherche + Alt + Enter
Aller à la barre d'adresseCtrl + l ou Alt + d ou F6
Rechercher n'importe où sur la pageCtrl + k ou Ctrl + e
Supprimer les prédictions de votre barre d'adresseDown arrow to highlight + MAJ + Delete
Déplacer le curseur sur la barre d'adresseControl + F5
Les touches raccourcies de Google Chrome sur la barre d'adresse

Raccourcis clavier sur la page WEB

ActionRaccourcis clavier
Ouvrir les options pour imprimer la page actuelleCtrl + p
Ouvrir les options pour enregistrer la page actuelleCtrl + s
Recharger la page actuelleF5 ou Ctrl + r
Recharger la page actuelle, en ignorant le contenu mis en cacheMAJ + F5 ou Ctrl + MAJ + r
Arrêter le chargement de la pageEsc
Parcourir les éléments cliquables dans l'ongletTab
Parcourir les éléments cliquables en reculantMAJ + Tab
Ouvrir un fichier depuis votre ordinateur dans ChromeCtrl + o + Sélectionner un fichier
Afficher le code source HTML non modifiable de la page actuelleCtrl + u
Enregistrez votre page Web actuelle en tant que signetCtrl + d
Enregistrer tous les onglets ouverts en tant que signets dans un nouveau dossierCtrl + MAJ + d
Activer ou désactiver le mode plein écranF11
Zoom avant de la page pour agrandirCtrl et +
Zoom arrière de la page pour réduireCtrl et -
Remettre tout sur la page à la taille par défautCtrl + 0
Faire défiler une page Web, un écran à la foisEspace ou PgDn
Faire défiler une page Web, un écran à la foisMAJ + Espace ou PgUp
Aller en haut de la pageAccueil
Aller au bas de la pageFin
Faites défiler horizontalement la pageMAJ + Scroll molette souris
Déplacez votre curseur au début du mot précédent dans un champ de texteCtrl + Flèche gauche
Déplacez votre curseur sur le mot suivantCtrl + Flèche droite
Supprimer le mot précédent dans un champ de texteCtrl + Retour arrière
Ouvrir la page d'accueil dans l'onglet actuelAlt + Accueil
Réinitialiser le niveau de zoom de la pageCtrl + 0
Les touches raccourcies de Google Chrome sur la page WEB

Raccourcis clavier des fonctionnalités de Google Chrome

ActionRaccourcis clavier
Ouvrir le menu ChromeAlt + f ou Alt + e
Afficher ou masquer la barre de favorisCtrl + MAJ + b
Ouvrir le gestionnaire de favorisCtrl + MAJ + o
Ouvrir la page Historique dans un nouvel ongletCtrl + h
Ouvrir la page Téléchargements dans un nouvel ongletCtrl + j
Ouvrir le gestionnaire de tâches ChromeMAJ + Esc
Définir le focus sur le premier élément de la barre d'outils ChromeMAJ + Alt + t
Mettre le focus sur l'élément le plus à droite dans la barre d'outils ChromeF10 
Basculer sur la boîte de dialogue non focalisée (si affichée) et toutes les barres d'outilsF6
Ouvrir la barre de recherche pour rechercher la page actuelleCtrl + f ou F3
Passer à la correspondance suivante de votre recherche dans la barre de rechercheCtrl + g
Passer à la correspondance précédente pour votre recherche dans la barre de rechercheCtrl + MAJ + g
Ouvrir les outils de développementCtrl + MAJ + j ou F12
Ouvrir les options Effacer les données de navigationCtrl + MAJ + Effacer
Ouvrir le centre d'aide Chrome dans un nouvel ongletF1
Connectez-vous à un autre utilisateur ou naviguez en tant qu'invitéCtrl + MAJ + m
Ouvrir un formulaire de commentairesAlt + MAJ + i
Activer la navigation au curseurF7
Les touches raccourcies des fonctionnalités de Google Chrome

Comment surfer avec Google Chrome au clavier

Les tableaux des raccourcis clavier ne sont pas forcément faciles à retenir pour surfer avec Google Chrome au clavier.
Avec cette image, vous avez les principales touches raccourcies pour naviguer sur une page WEB et avec vos onglets.

Les touches raccourcies pour surfer avec Google Chrome au clavier

Puis pour faire une recherche sur la page WEB au clavier, vous pouvez utiliser les raccourcis clavier suivant.

Les raccourcis clavier pour faire une recherche dans la page WEB

Les raccourcis clavier our ouvrir les menus de Google Chrome comme le gestionnaire de téléchargement, l'historique ou les favoris.

Les raccourcis clavier our ouvrir les menus de Google Chrome

Liens

L’article Quels sont les raccourcis claviers pour Google Chrome ? est apparu en premier sur malekal.com.

Google Chrome : activer une extension en mode navigation privée

11 mai 2021 à 15:23
Par : Le Crabe

Avec Google Chrome, vous avez la possibilité d’installer des extensions depuis le Chrome Web Store afin d’ajouter de nouvelles fonctionnalités à Chrome. Par défaut et pour protéger votre vie privée, ces extensions ne sont pas activées si vous êtes dans le mode navigation privée de Chrome. Néanmoins, il peut être intéressant d’autoriser des extensions en mode navigation privée surtout quand celles...

Source

Gérer les extensions sur Google Chrome

11 mai 2021 à 13:52

Les extensions sont des petits programmes qui se greffent à Google Chrome pour étendre les fonctionnalités.
Elles peuvent aussi modifier le comportement du navigateur internet.
Ce sont donc des éléments très utiles pour personnaliser votre navigateur internet.

Dans ce tutoriel, vous allez voir comment gérer les extensions sur Google Chrome, c'est à dire installer de nouvelles extensions, en désactiver ou en supprimer.

Gérer les extensions sur Google Chrome

Gérer les extensions sur Google Chrome

Le principe est relativement simple.
Google fournit le Google WebStore, c'est une bibliothèque ou magasin qui vous permet de télécharger de nouvelles extensions pour les installer dans le navigateur internet.
Ensuite vous gérez les extensions installées dans Google Chrome. Il est par exemple possible de les désactiver ou les supprimer.
Enfin certaines fournissent aussi des menus d'options pour activer ou désactivons des paramètres.

Ajouter une extension

Ajouter une extension sur Google Chrome
  • A gauche, vous pouvez naviguer dans les catégories d'extensions et un moteur de recherche est aussi fournie pour trouver les extensions les plus utiles
Ajouter une extension sur Google Chrome
  • Puis cliquez sur la fiche de l'extension pour l'ouvrir
  • Ensuite pour l'installer, cliquez sur le bouton Ajouter à Chrome en haut à droite
Ajouter une extension sur Google Chrome
  • Les permissions de l'extensions s'affichent... Si cela vous convient, cliquez sur Ajouter l'extension
Installer une extension sur Google Chrome
  • Puis l'icône s'ajoute en haut à droite avec un message d'information
Installer une extension sur Google Chrome
Il existe des extensions malveillantes, souvent pour imposer des moteurs de recherches (Browser Hijacker, Adwares, ..).
De plus, une extension mal écrite peut causer des ralentissements du navigateur internet.
Quelques conseils :
  • N'installez des extensions que depuis le magasin des extensions de Google Chrome. Evitez d'installer des extensions que l'on vous propose durant le surf. A lire : Browser Hijacker et Google Webstore abuse
  • Lorsque vous ouvrez une fiche, vérifiez le nombre d'installation et les commentaires pour éviter les extensions mal codés. Evitez les extensions peu installées
  • Vérifiez bien les permissions lors de l'installation de la nouvelle extension

Lister les extensions installées

Google Chrome fournit une zone pour gérer les extensions qui se trouve tout à droite de la barre d'adresse.
Mais aussi un menu de paramétrages plus complet.
A partir de là, vous pouvez lister et gérer les extensions installées.

La zone des extensions de Google Chrome :

  • Cliquez sur l'icône extension tout à droite de la barre d'adresse
  • La liste des extensions s'affiche avec :
    • L'icône épingler pour afficher l'extension en permanence
    • L'icône trois boutons pour effectuer les opérations les plus courantes
Lister les extensions installées dans Google Chrome

Le menu de paramétrage des extensions :

Enfin on peut aussi y accéder par le menu Chrome > Plus d'outils > Extensions
Ou encore directement via l'URL : chrome://extensions

Ouvrir le menu des extensions de Google Chrome

Le menu gérer l'extensions donne accès à un panneau dédié à celles-ci.

Lister les extensions installées dans Google Chrome

Epingler une extension

Certaines extensions Chrome affichent des informations.
Par exemple uBlock affiche le nombre de traqueurs et publicités bloqués.
Enfin on peut aussi parfois avoir besoin d'accéder aux menus des extensions que l'on utilise le plus.
Pour cela, vous pouvez épingler l'icône de l'extension pour la rendre visible en permanence.

  • Cliquez en haut à droite sur l'icône extension
Epingler une extension sur Google Chrome
  • Puis en face de l'extension, cliquez sur l'icône épingle
Epingler une extension sur Google Chrome
  • L'icône de l'extension s'affiche alors dans l'espace à droite
  • Répétez l'opération pour les autres extensions à épingler
Epingler une extension sur Google Chrome

Pour désépingler l'extension :

  • Faites un clic droit sur l'icône de l'extension
  • Puis cliquez sur Retirer
Epingler une extension sur Google Chrome

Paramétrer une extension

Les extensions complexes fournissent des menus pour les paramétrer afin d'activer ou désactiver certaines options.
Google Chrome fournit aussi des options pour l'extension, par exemple pour l'activer en mode de navigation privée.

Les options de l'extension dans Google Chrome

  • Cliquez sur le menu Chrome > Plus d'outils > Extensions
Ouvrir le menu des extensions de Google Chrome
  • Puis sur l'extension, cliquez sur Détails
Paramétrer une extension sur Google Chrome
  • Vous obtenez les informations de l'extension comme la version, les autorisations, la taille sur le disque etc et tout en bas quelques options :
    • Accès au site : Autorise l'extension à accéder au site visité
    • Autoriser en mode navigation privée : Active l'extension en mode de navigation privée. Attention car certaines extensions peuvent récupérer vos données de navigation
    • Autoriser l'accès aux URL de fichier : Accéder aux fichiers téléchargés
Paramétrer une extension sur Google Chrome

Les menus de paramètre de l'extension

  • Cliquez sur l'icône extension
  • puis sur l'icône trois boutons
  • Enfin sur Options. Si ce dernier est grisé, cela signifie que l'extension n'offre pas paramétrages
Les options des extensions Google Chrome

Ci-dessous, la page des options de l'extension Google Translate qui est très simple.

Les options des extensions Google Chrome

Mais on peut avoir des fenêtres de paramétrages beaucoup plus ettofés.
Par exemple avec uBlock :

Les options des extensions Google Chrome

Désactiver une extension de Google Chrome

Parfois, on peut avoir besoin de désactiver une extension qui pose problème ou dont ne veut temporairement plus que les effets soient actifs.

  • Depuis le menu en haut à droite > Plus d'outils > Extensions. Vous pouvez lister et gérer les extensions installées dans Google Chrome.
  • Il est aussi possible d'accéder à la page directement depuis l'adresse chrome://extensions
Ouvrir le menu des extensions de Google Chrome
  • Puis cliquez sur le bouton bleu de l'extension
Désactiver une extension de Google Chrome
  • Re-cliquez sur le bouton pour la réactiver.

Supprimer une extension de Google Chrome

Depuis la zone d'extension

  • Cliquez en haut à droite sur l'icône extension
  • Puis sur l'icône trois boutons
  • Enfin dans le menu, cliquez sur Supprimer de Google
Supprimer une extension de Google Chrome
  • Confirmez la suppression

Par le menu extension

  • Depuis le menu en haut à droite > Plus d'outils > Extensions. Vous pouvez lister et gérer les extensions installées dans Google Chrome.
  • Il est aussi possible d'accéder à la page directement depuis l'adresse chrome://extensions
Ouvrir le menu des extensions de Google Chrome
  • Puis cliquez sur Supprimer
Supprimer une extension de Google Chrome
  • Confirmez la suppression en cliquant sur OK

Liens

L’article Gérer les extensions sur Google Chrome est apparu en premier sur malekal.com.

Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Chrome, Edge, Firefox, Brave, Opera

19 avril 2018 à 15:39

Le mode de navigation privée permet de surfer sur la toile sans enregistrer les données de navigation telle que l'historique de navigation, cache internet ou cookie.
Par défaut, les navigations internet n'exécutent aucune extension dans ce mode car les extensions peuvent recueillir des données de navigation.
Toutefois, on peut avoir envie d'avoir d'activer des extensions en mode privé nomment les bloqueurs de publicités tels que Adblock ou uBlock.

Ce tutoriel vous guide pour activer une extension en mode de navigation privée sur Chrome, Edge, Firefox, Brave, Opera.

Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Chrome, Edge, Firefox, Brave, Opera

Comment activer une extension en mode de navigation privée

Pour passer en mode de navigation privée, suviez ce lien :

Google Chrome

Google Chrome donne la possibilité d'activer les extensions en mode de navigation privée.
Cela se fait dans la configuration de l'extension et donc doit être fait une par une.

  • Ouvrez Google Chrome
  • Ensuite ouvrez le menu en haut à droite puis Plus d'outils > Extension ou soit directement à l'adresse chrome://extensions
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Google Chrome
  • La liste des extensions s'affiche alors, il faut cliquer sur le bouton Détails de l'extension que l'on souhaite activer en mode privé
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Google Chrome
  • Dans la liste des options, Activer la section Autoriser en mode navigation privée
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Google Chrome
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Google Chrome

Microsoft Edge

  • Ouvrez Microsoft Edge
  • Puis cliquez sur le menu en haut à droite puis Extensions
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Microsoft Edge
  • Puis sur l'extension, cliquez sur Détails
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Microsoft Edge
  • Enfin activez l'option Autoriser dans InPrivate
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Microsoft Edge

Mozilla Firefox

  • Ouvrez Mozilla Firefox
  • Cliquez sur le menu en haut à droite puis Modules complémentaires ou sur les touches raccourcis CTRL+MAJ+A
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Mozilla Firefox
  • Puis sur l'extension tout au bout à droite, cliquez sur l'icône trois points
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Mozilla Firefox
  • puis Gérer
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Mozilla Firefox
  • Enfin cliquez sur Autoriser dans la partie Exécution dans les fenêtres privées
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Mozilla Firefox

Brave

  • Ouvrez Brave
  • Puis cliquez sur le menu en haut à droite et Extensions
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Brave
  • Puis cliquez sur Détails
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Brave
  • Enfin activez l'option Autoriser en privé
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Brave

Opera

  • Ouvrez Opera
  • En bas à gauche, cliquez sur l'icône trois points
  • Puis cliquez sur le bouton ouvrir dans extensions
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Opera
  • Activez l'option Autoriser en mode navigation privée
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Opera

Liens

L’article Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Chrome, Edge, Firefox, Brave, Opera est apparu en premier sur malekal.com.

Qu’est-ce qu’un navigateur WEB et comment ça marche ?

6 mai 2021 à 09:43

Vous utilisez tous les jours un navigateur WEB comme Google Chrome, Mozilla Firefox, Opera, Brave ou encore Microsoft Edge.
Mais savez-vous comment cela fonctionne ?
Vous vous demandez comment les sites WEB peuvent s'afficher sur votre écran.

Ce tutoriel complet vous explique comment fonctionnement les navigateurs internet.

Les navigateurs WEB : comment ça marche ?

Qu'est-ce qu'un navigateur WEB ?

Un navigateur WEB est donc une application qui s'installe sur un appareil comme un PC ou un Smartphone.
La fonction première d'un navigateur WEB est d'afficher une page WEB présentée par un serveur WEB, souvent via internet.
Toutefois, avec le temps et la complexité des pages WEB, les navigateurs WEB ont étendu leurs fonctionnalités.
Ainsi, ils sont sont maintenant capable de lire un document PDF, une image, un contenu Audio (au format MP3 par exemple) mais aussi une vidéo.

En résumé, ils sont devenus de véritables applications multimédias.

Comment fonctionne un navigateur internet

Les éditeur se livrent une guerre de marchés depuis plusieurs années, j'en parle dans cet article :

Les navigateurs WEB : comment ça marche ?

Les composants des navigateurs internet

On peut décomposer un navigateur WEB en cinq grandes parties :

  1. d'une interface graphique ou interface utilisateur, c'est que l'utilisateur final voit de l'application. De manière générale, tous les navigateurs WEB actuels ont :
    1. Une barre d'adresse avec l'URL du site visité.
    2. Des boutons avance et retour ainsi que des boutons de rafraîchissement.
    3. Une bibliothèque de favoris pour y placer ses sites préférés.
    4. Une gestion des onglets pour charger plusieurs sites en même temps.
    5. Une page de démarrage.
  2. Le moteur du navigateur WEB qui fait la jonction entre le moteur de rendu et l'interface utilisateur.
  3. d'un moteur de rendu qui est en charge d'interpréter le code HTML, CSS, images, XML ou PDF reçu depuis le serveur WEB et de créer le visuel graphique de la page WEB. Chaque navigateur WEB a son propre moteur de rendu.
  4. Réseau : en charge des requêtes HTTP et la connexion avec l'interface réseau du système d'exploitation.
  5. Interface Utilisateur d'arrière-plan :utilisé pour dessiner les fenêtres et les menus déroulants. Cette interface UI backend.
  6. L'interpréteur JavaScript : interprète et exécute le code JavaScript.
  7. Stockage des données ou persistance des données: Le navigateur WEB a besoin de stocker des fichiers sur le disque dur, via le système d'exploitation, notamment les cookies ou le cache internet. Un environnement de profil utilisateur est aussi stocké sur le système d'exploitation. Pour se faire, généralement les navigateurs WEB supportent divers formats de base de données comme IndexedDB, SQLite, WebSQL etc
Comment fonctionne un navigateur internet

Comment les sites WEB s'affichent dans le navigateur internet

Quelque soit le navigateur WEB, le fonctionnement et l'affiche des sites internet est le même.
Le WEB fonctionne sous l'architecture client/serveur.

  • Le serveur WEB stocke les pages WEB sous la forme de code et les expose sur internet
  • Le client sous la forme d'un navigateur WEB se connecte au serveur WEB. Il récupère et interprète le code informatique pour construire la page WEB afin de l'afficher à l'écran de l'appareil

La communication entre les deux parties se fait avec le protocole HTTP (Hypertext Transfer Protocol).
C'est un protocole applicatif qui utilise le protocole de communication TCP/IP.
Pour cela, il existe des méthodes de communication comme GET, POST, etc.
Lorsqu'un navigateur WEB demande une ressource, comme une page WEB ou une image, il peut utiliser la méthode GET.
Le serveur WEB retourne alors le contenu.

HTTP GET VS POST : les différences
https://codenuclear.com/difference-between-get-post/

Le protocole HTTP étant standardisé, lorsque la connexion à un site WEB échoue, cela affiche un code erreur.
Par exemple une erreur 404, 403, 504, etc
Plus d'informations : Erreur HTTP et problème de connexion à un site Web.

Les moteurs du navigateur WEB et moteur de rendu

Un navigateur WEB est donc une application avec ses fonctionnalités.
Mais chaque navigateur WEB possède son moteur de rendu ou moteur d'affichage, c'est à dire la partie de l'application qui gère et traite le rendu des pages WEB.

Le moteur du navigateur WEB gère donc divers langages WEB : HTML, CSS, JavaScript, XML, XHTML, RSS etc
Parfois des langages spécifiques aux moteurs qui peut-être utilisés par les serveurs WEB.
Par exemple Firefox gère XUL.

Le moteur de rendu reçoit le code fournit par le serveur WEB et s'occupe de la traduction en affichage de la page WEB sur l'écran du navigateur WEB.

Le moteur de rendu des navigateurs WEB
source https://developer.mozilla.org/fr/docs/Learn/JavaScript/First_steps/What_is_JavaScript

Les "grands" navigateurs WEB Firefox, Google et Internet Explorer ont leur propre moteur de rendu développés par chaque éditeur.
Des navigateurs WEB externes moins connus peuvent s'appuyer sur ces moteurs de rendus. Cela permet de ne pas avoir à en développer un et ainsi gagner du temps.
Chaque moteur de rendu peut avoir ses spécificités : rapidité générale, ou sur certains composants, meilleur gestion de mémoire, respect des standards W3C, etc.
C'est aussi pour cela, qu'il pouvait arriver (c'est moins le cas, mais ça peut encore l'être) que d'un navigateur WEB à l'autre, le rendu d'une page WEB soit différent.

Enfin si des moteurs de rendu sont encore actifs, certains sont morts, par exemple, le navigateur WEB Opera a pu utiliser plusieurs moteurs de rendu, développé au départ par lui-même comme Elektra à Presto et Blink, puis des moteurs de rendu Google WebKit, puis de facto Blink 15.

Gecko

Gecko a été créé en 1998, lorsque Netscape passa en logiciel libre.
C'est donc le moteur d'affichage de Mozilla Firefox.
Gecko est sous la forme d'un composant logiciel XPCOM, une technologie portable proche de Microsoft COM.

Gecko supporte le langage XUL (XML-based User interface Language). Il s'agit d'un langage dérivé de XML qui permet de créer des boutons, listes etc. C'est le langage utilisée par les extensions Firefox.
XUL est abandonné en 2015 au profit de WebExtensions.

Les applications suivantes utilisent (ou ont pu) le moteur Gecko : Netscape Navigator, Mozilla Suite, SeaMonkey8, Galeon, Sunbird, Thunderbird, NVU et Fennec.

Trident et EdgeHTML

Trident est le moteur d'affichage de Microsoft et donc utilisé par Internet Explorer, apparu en 1997.
Par dérivé des bibliothèques utilisées, on peut appeler ce moteur MSHTML.

Les navigateurs WEB suivant utilisent (ou ont pu) Trident : AOL Explorer, un navigateur web, Avant Browser, Lunascape, Maxthon.
Des applications comme Skype, Winamp peuvent utiliser le moteur Trident.

EdgeHTML est le successeur de Trident au sein du navigateur WEB Microsoft Edge.
Ses débuts ont lieu en 2015 avec la parution de Windows 10.
EdgeHTML est un fork du moteur Trident d'Internet Explorer.
Il est conçu comme un composant permettant aux développeurs d'ajouter facilement des fonctionnalités de navigation Web à d'autres applications.
En 2018, EdgeHTML est abandonné au sein de Microsoft Edge qui utilise ensuite le moteur de rendu de Chromium.
Toutefois, Microsoft continue d'utiliser EdgeHTML pour les applications UWP.

WebKit

WebKit est un moteur de rendu libre utilisé au départ par Apple avec Safari.
Par la suite, ce moteur de rendu a été ensuite porté pour Windows & Linux.
WebKit est basé sur le moteur de rendu HTML du projet KDE utilisé notamment dans le navigateur Konqueror.

De nombreuses applications MacOSX utilisent WebKit, mais aussi des applications KDE ou Gnome, comme iWeb , Epiphany, le Dashboard de Gnome etc.
Le navigateur WEB Maxthon utilise aussi WebKit.

Blink

Blink est le moteur de rendu de Google utilisé par les navigateurs WEB Google Chrome et Chromium (à partir de la version 28).
Blink est basé sur le moteur de rendu libre WebKit et donc en licence libre.
Initialement Google et Opera utilisaient WebKit mais ils ont basculé vers Blink.
Ainsi, Opera utilise Blink depuis la version 15.

Ce dernier s'impose à travers Chromium puisque beaucoup de navigateur se base sur ce dernier.
Donc tous les navigateurs WEB comme Brave, Microsoft Edge utilisent ce dernier.

Le moteur et interprétateur JavaScript

Le moteur de Javascript interprète le langage JavaScript qui permet de mettre en place des mécanismes complexes dans les pages internet.
Tout comme, le moteur de rendu, chaque navigatgeur WEB possède le sien.
Certains moteurs JavaScript sont morts et plus utilisés depuis le temps.

  • V8 Google est le moteur JavaScript de Google. Google Chrome et les nombreux autres navigateurs basés sur Chromium l'utilisent, tout comme les applications construites avec CEF, Electron ou tout autre framework qui intègre Chromium. D'autres utilisations incluent les systèmes d'exécution Node.js et Deno
  • SpiderMonkey est développé par Mozilla pour une utilisation dans Firefox. Le shell GNOME l'utilise pour la prise en charge des extensions
  • JavaScriptCore est le moteur d'Apple pour son navigateur Safari. D'autres navigateurs basés sur WebKit l'utilisent également. KJS de KDE a été le point de départ de son développement
  • Chakra est le moteur du navigateur Internet Explorer. Il a également été bifurqué par Microsoft pour le navigateur Edge d'origine, mais Edge a ensuite été reconstruit en tant que navigateur basé sur Chromium et utilise donc maintenant V8

L'interface utilisateur

L'interface utilisateur du naviateur WEB est donc l'interface graphique qui s'affiche à l'écran et sur lequel l'utilisateur peut interagir.
C'est aussi dans cet espace où les pages WEB s'affichent.

Avec le temps, l'interface utilisateur a tendance à s'harmoniser, ainsi il n'existe que très peu de différences entre la présentation des navigateurs internet.
En général, on trouve :

  • En haut la barre d'adresse et la barre d'onglets.
  • Puis au milieu, la page WEB
  • En haut à droite, le menu pour accéder aux paramètres, extensions, etc.
Les navigateurs WEB

Le profil du navigateur WEB

Pour fonctionner le navigateur WEB utilise tout un environnement logiciel au sein de l'appareil.
Il s'agit d'une arborescence propre pour stocker différentes données dont les données de navigation.
On appelle cela le profil du navigateur WEB.

Le profil utilisateur se présente sous la forme de fichiers dans l'environnement utilisateur du système d'exploitation.
Il stocke les paramètres de l'utilisateur (thèmes, extensions installées, ...) mais aussi les données de navigation avec l'historique de navigation, les cookies et le cache internet.

Il est aussi possible d'avoir un profil utilisateur sur le Cloud, c'est à dire sur un serveur distant. Cela permet d'avoir un profil centralisé sur internet qui peut-être utilisé par plusieurs ordinateurs, ainsi d'un ordinateur à l'autre, vous retrouvez votre environnement.
On parle alors de synchronisation du profil.

Les extensions et plugins

Enfin, il est possible d'installer des extensions et plugins sur les navigateurs WEB.
Les extensions sont des petites applications qui se greffent sur le navigateur afin d'apporter de nouvelle fonctionnalité ou modifier le comportement du navigateur WEB.
Elles s'installent directement dans le navigateur WEB dans un espace prévu par ce dernier.

En général, l'éditeur du navigateur WEB fournit une bibliothèque d'extensions pour télécharger et d'installer de nouvelle extensions.

Les extensions sur Microsoft Edge
Les extensions dans Google Chrome

Les plugins sont des applications externes (installées dans Windows ou Linux) qui peuvent interagir avec le navigateur WEB à partir d'une librairie chargée. Sur Windows, c'est sous la forme d'un fichier DLL.
Pour bien comprendre, c'est une application externe que l'on peut installer dans l'OS et qui peut se charger dans le navigateur WEB par l'intermédiaire d'une bibliothèque.

Par exemple, lorsque vous chargez une applet Flash, vous pouvez voir le processus Flash jouer l'applet sur le navigateur WEB.
Puis un site WEB peut alors chargé une applet, qui va charger le programme sur l'ordinateur.
Ainsi cela pose des problèmes de sécurité puisque le programme n'est pas maitrisé par l'éditeur du navigateur WEB.
L'éditeur du logiciel tiers (Adobe, Oracle etc) se charge de la mise à jour.

Liens

L’article Qu’est-ce qu’un navigateur WEB et comment ça marche ? est apparu en premier sur malekal.com.

Historique et guerre des navigateurs WEB

18 octobre 2019 à 14:15

Les navigateurs WEB, avec la prédominance d'internet, sont devenus les programmes les plus utilisés.
Il ne reste aujourd'hui que trois navigateurs WEB dominant : Google Chrome, Mozilla Firefox et Edge.

Voici quelques explications sur leurs genèses et les guerres que se livrent les éditeurs de navigateurs internet.
Enfin vous trouverez quelques explications sur leurs fonctionnements.

Historique et fonctionnement des navigateurs WEB

Historique et guerre des navigateurs internet

Les navigateur WEB sont arrivés très tôt dans le monde de l'informatique. Puis de plus en plus utilisés selon la part de plus en plus prenant d'internet dans nos vies.
La montée des navigateurs WEB ont début dans les années années 90 et surtout après 2005.
Mais leurs démocratisations ont débuté au milieu des années 2000.
Voici la genèse des navigateurs WEB, avec les navigateurs WEB les plus courants sur Windows.
Pour la chronologie, vous pouvez suivre cette image de Wikipedia :

Historique des navigateurs internet
chronologie des navigateurs WEB - source Wikipedia.org

La guerre des navigateurs WEB ont débuté très tôt.. Le but étant de devenir le premier du marché.
La réputation dans cette guerre joue beaucoup, le respect des standards W3C, la rapidité et stabilité ainsi que la sécurité jouent beaucoup.
Les parts de marchés permettent aussi d'imposer de nouvelles technologies ou standards.
L'arrivé dans le marché des navigateurs WEB par Google n'est donc pas anodin.

Années 90

Netscape était un navigateur WEB développé par Mosaic fonctionnant sur Windows et Linux.
La version 4 paru en 1994 de Netscape intégré un client mail.

Historique des navigateurs internet

Netscape pu s'imposer rapidement mais fut rejoint par Internet Explorer, intégré en natif à Windows 95.
L'utilisation de Netscape fut alors en continuelle baisse au profit d'Internet Explorer.
AOL rachète la société Netscape en 1998.
La version 5 de Netscape passe en licence libre mais ne verra jamais le jour, une version 6 lente et boguée en 2000 voit le jour puis une version 7 en 2002 avec des innovations.
Il faut savoir que Mozilla est basé sur Netscape, puis que Netscape va ensuite être basé sur Mozilla quand ce dernier prendra la prépondérance.

Mozilla (Mosaic killer) était le nom de code de la version 5 de Netscape qui n'a jamais vu le jour.
C'était, aussi, le nom de la mascotte de l'entreprise Netscape Communications.
Mozilla 1.0 est finalement sorti le 5 juin 2002. A l'époque le logo est un tyrannosaure.

Historique des navigateurs internet

Comme bien souvent avec les projets libres, des dérivés basés sur ce dernier apparaissent par la suite, on trouve notamment : la suite Mozilla (maintenant repris sous le nom de SeaMonkey), Camino, Netscape 6, etc

Le 3 août 2005, la Fondation Mozilla a annoncé la création d'une entreprise : la Mozilla Corporation.
Une filiale a but non lucratif qui a pour but la création du navigateur Firefox puis et du client mail Thunderbird.
En 2002 la première version de Firefox fut publiée.

La première version d'Opera ayant vu le jour en 1993.
Opera est connu pour ses innovations techniquement.
Par exemple c'était premier navigateur WEB a proposé le multi-onglet la possibilité de charger plusieurs pages en parallèle.
Les navigateurs WEB ont par la suite intégré ces fonctionnalités eux aussi.

Historique des navigateurs internet

Années 2000

Les années 2000 ont été rythmées par les sorties d'Opera mais surtout d'Internet Explorer et Firefox.
Entre 2000 et 2006, Internet Explorer était plutôt prédominant sans nouvelle version (Internet Explorer 6).
Le dynamisme revient avec Firefox en 2004 et la Fondation Mozilla en 2005.

Fin 2006, sorti d'Internet Explorer 7.
Puis en 2008, Google sort Google Chrome avec une interface épuré et un navigateur rapide.
Les sorties de Firefox puis ensuite de Google ont permis de dynamiser le marché et les fonctionnalités des navigateurs WEB.

Historique des navigateurs internet

2000/2004 : Première guerre des navigateurs WEB

La première guerre des navigateurs WEB eut lieu entre Microsoft et Netscape.
En 1994, Netscape possédait 90% du marché.  Microsoft attaqua Netscape afin de récupérer des part de marché et imposer Internet Explorer.
A l'époque, Netscape avait plutôt la bienveillance des internautes, par rapport à Microsoft qui était vu déjà comme le "méchant" de Microsoft.
Pour cela, Microsoft utilisa sa position dominante avec Windows pour proposer par défaut Internet Explorer.

Le tournant fut la sortie d'Internet 4, rapide, fournit par défaut dans Windows 95 avec notamment une icône sur le bureau.
Microsoft conclut divers accords avec les constructeurs d'ordinateurs pour fournit Internet Explorer.
Puis les kits d'installation des fournisseurs d'accès proposent des versions personnalisées d'Internet Explorer.
A partir de là, l'utilisation de Netscape chute au profit d'Internet Explorer.
En 1998, Internet Explorer possède 98% des parts de marchés des navigateurs WEB.

La guerre des navigateurs internet
statistiques navigateurs WEB - source wikipedia.org

Plusieurs enquêtes, accords et réouvertures ont lieu dans les années 90 contre Microsoft à cause de sa position de monopole.
En 1998, Le département de la Justice (DOJ) et vingt États attaquent Microsoft, suite à cet épisode contre Netscape.
S'ensuit alors des jugements et appels, la commission européenne entre aussi dans la danse à travers des reproches à Microsoft pour ses positions de monopole.

La guerre des navigateurs internet
source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Parts_de_march%C3%A9_des_navigateurs_web

2004/2005 : Seconde guerre des navigateurs WEB

La seconde guerre des navigateurs WEB débutent en 2004/2005.
Internet Explorer est à plus de 90% de part de marchés. Firefox et la Fondation Mozilla débute son attaque.
Petit à petit Firefox grappille des parts de marchés.
Entre 2001 et 2006, aucune nouvelle version d'Internet Explorer ne voit le jour, et reste en version 6.
Internet Explorer 7 sort avec la gestion d'onglets et un champs moteur de recherche.
Google emboîte le pas ensuite avec Chrome, qui devient à ce jour, le navigateur WEB le plus utilisé.

Après 2004 : Chrome vainqueur

De nos jours, Chrome, Firefox, Internet Explorer, Opera et Safari se partagent le marché.
Certains navigateurs sont plus actifs dans le monde du mobile que sur les ordinateurs.

La guerre des navigateurs internet
source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Parts_de_march%C3%A9_des_navigateurs_web

ou encore la répartition des navigateurs WEB sur malekal.com  - sachant qu'il y a plus d'utilisateurs d'ordinateurs en Windows :

La guerre des navigateurs internet

En vidéo

2019/2021 : Les navigateurs basés sur Chromium

2019 et 2020 voit la victoire des navigateurs WEB basés sur Chromium.
C'est la version libre du navigateur Chrome. Chaque éditeur peut l'utiliser et le personnaliser.
Ainsi, Opera se base sur ce dernier.
On voit aussi l'arrivé de Brave, un navigateur WEB qui protège la vie privée et bloque les publicités.

Enfin et surtout Microsoft abandonné le développement de son propre moteur sur Edge et passe aussi sur Chromium à travers : Edge Chromium.

Enfin, des éditeurs de PUP l'utilisent pour installer par défaut un version de Chromium avec un moteur de recherche forcé ou des extensions publicitaires.

Plus d'informations :

Guerre des standard et technologies

La guerre des navigateurs WEB se fait aussi au travers de standards que certains éditeurs peuvent tenter d'imposer.
Lorsqu'Internet Explorer possédait + 90% du marché, il est relativement difficile pour tout autre acteur du WEB de proposer une nouvelle technologie sans qu'Internet Explorer, et donc Microsoft, soit en accord.
Inversement, Internet Explorer étant fermé, il était aussi difficile d'ajouter de nouvelle fonctionnalité puisqu'il fallait connaître le fonctionnement de ce dernier (et ce n'est pas gratuit).
De plus, même si des spécifications (W3C) étaient proposées.
Mais chaque éditeurs de navigateurs WEB avaient leurs spécificité.
Ainsi cela rend le développement et surtout la compatibilité avec tous les navigateurs WEB difficiles.
C'est aussi une manière de rendre un marché plus captif, si tous les sites WEB fonctionnement pour Internet Explorer et que le rendu n'est pas bon pour un autre navigateur WEB, les utilisateurs ne vont pas utiliser ce nouveau navigateur WEB qui "fonctionne mal".

Les logiciels libres

L'ouverture de nouveaux navigateurs WEB basés sur des projets libres ont aussi permis de faciliter l'ajout de nouvelles fonctionnalités externe, la création de nouvelle technologie.
Le fonctionnement technique de Firefox a été documenté.
Ainsi des APIs permettent de se brancher dessus etc.
Google a suivi la même optique.

C'est aussi pour cela que le navigateur WEB demande systématiquement, si vous souhaitez passer ce dernier "par défaut".

La guerre des navigateurs internet

La guerre des moteurs de recherche

Cette guerre se poursuit aussi au travers de la guerre des moteurs de recherche, pour plus d'informations, lire le dossier :

Liens

L’article Historique et guerre des navigateurs WEB est apparu en premier sur malekal.com.

Chrome va prendre en charge l’Intel CET pour vous protéger contre les exploits

5 mai 2021 à 08:36

Avec cette nouvelle protection de Chrome, les failles de sécurité seront plus difficiles à exploiter sur les machines Windows 10 équipées de processeurs Intel ou AMD récents.

Récemment, Microsoft a développé une nouvelle protection nommée "Hardware-enforced Stack Protection" qui ajoute une couche de protection renforcée contre les exploits et les malwares sur les appareils compatibles. Cette protection s'appuie elle-même sur la technologie Control-flow Enforcement Technology (Intel CET - technologie de mise en application du contrôle des flux) de chez Intel, et que l'on retrouve aussi chez AMD.

Sous Windows 10, ce mécanisme de sécurité protège les utilisateurs contre des techniques d'exploits avancées telles que Return-Oriented Programming (ROP) et Jump Oriented Programming (JOP). Concrètement, ces techniques permettent aux attaquants de parvenir à exécuter du code arbitraire malveillant sur les machines. Avec "Hardware-enforced Stack Protection", Windows 10 bloque les attaques puisqu'il peut détecter si un flux naturel d'une application a été modifié grâce aux interactions avec la couche bas-niveau et la technologie CET.

Quel est le rapport entre "Hardware-enforced Stack Protection" et Google Chrome ?

En fait, Google Chrome va prendre en charge également la technologie Intel CET. Elle disponible sur les machines équipées d'un processeur Intel de 11ème génération. Chrome n'est pas le premier navigateur basé sur Chromium à prendre en charge l'Intel CET : Microsoft était déjà sur le coup en février et la fonctionnalité était testée dans Edge 90 (Canary) : disponible en version stable désormais. De manière générale, cette fonctionnalité devrait être adoptée par tous les navigateurs basés sur Chromium, je pense, notamment à Brave et Opera.

Mozilla travaille aussi sur le sujet dans le but d'intégrer cette prise en charge à son navigateur Firefox. Je parlais d'Intel jusqu'ici pour la technologie CET mais elle est également supportée sur les processeurs AMD Zen 3 (Ryzen).

Pour savoir si le navigateur (ou un autre processus) utilise cette méthode de protection sur votre machine, ouvrez le gestionnaire des tâches. Au sein de l'onglet "Détails", effectuez un clic droit sur l'en-tête d'une colonne et cliquez sur "Sélectionner des colonnes". Ensuite, dans la liste cochez "Protection des piles appliquée par le matériel". Le gestionnaire des tâches va afficher une nouvelle colonne et elle indiquera si la fonction "Hardware-enforced Stack Protection" est utilisée ou non par chaque processus. Si votre processeur en lui-même ne supporte pas la technologie CET, ce sera forcément pas le cas.

Source

The post Chrome va prendre en charge l’Intel CET pour vous protéger contre les exploits first appeared on IT-Connect.

Ne perdez plus jamais ce que vous écrivez grâce à ces simples logiciels

2 mai 2021 à 16:12

Un onglet fermé un peu trop vite ? Une panne soudaine de batterie ? Les raisons de perdre sa production écrite ne manquent pas dans notre environnement numérique moderne. Heureusement, des solutions existent. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Ne perdez plus jamais ce que vous écrivez grâce à ces simples logiciels est apparu en premier sur Numerama.

Une astuce pour économiser BEAUCOUP de bande passante sur Twitch

29 avril 2021 à 09:00
Par : Korben

En tant que Twitcheur intergalactique, je sais que certains de mes millions de disciples qui viennent chaque jour en mode « Jour du Seigneur » sur ma chaîne ne sont pas toujours très attentifs sur ce qui se passe à l’écran, mais suivent l’émission en audio uniquement.

C’est cool aussi. D’ailleurs sur la version mobile de Twitch, il existe aussi un mode audio seul pour suivre vos streamer préférés en mobilité, le smartphone dans la poche. Mais si vous voulez économiser de la bande passante sur votre ordinateur et suivre un stream uniquement en audio, ce n’est pas possible nativement.

Toutefois, vous pouvez installer cette extension pour Chrome qui permet de mettre en pause la vidéo tout en conservant la lecture du flux audio sur n’importe quel player Twitch. Une fois installé, vous verrez une petite icône en forme de radio s’afficher en bas du lecteur. Y’a plus qu’à cliquer dessus

J’ai fait quelques tests de bande passante et effectivement, ça bloque bien le chargement de la vidéo. Bref, pratique pour les petites connexions.

A télécharger ici.

Découvrir Bitpanda : achat de cryptos tranquillou

Acheter des cryptos se fait en 2 étapes : d’abord vous transférez des Euros de votre compte bancaire sur le site, puis vous les utilisez pour acheter la crypto de votre choix. Pour cela vous allez utiliser le bouton « Déposer »

C’est pas plus compliqué 😉

  • vos fonds sont gérés par Bitpanda, vous ne disposez donc pas de vos clés privées ce qui reste un risque. Mais sachez que la plateforme stocke vos cryptos dans des portefeuilles hors ligne et qu’elle respecte la directive AML5.
  • pensez à bien déclarer vos comptes d’actifs numériques aux impôts
  • le contenu de cet article ne doit pas être interprété comme un conseil en investissement, je ne suis pas conseiller financier.

Testez Bitpanda c’est gratuit et ça peut rapporter gros … ok je sors

❌