FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 5 décembre 2022Flux principal

Microsoft Word : créer un nouveau raccourci clavier

5 décembre 2022 à 15:35
Par : Nautilus

Tous les utilisateurs affectionnent les raccourcis clavier qui permettent d’accéder à des commandes et fonctions plus rapidement qu’en dégainant la souris. Les combinaisons de touches se révèlent bien pratiques et prouvent le plus souvent votre expertise dans les outils informatiques. Et justement, votre expertise dans votre domaine nécessite parfois des raccourcis clavier auxquels les...

Source

À partir d’avant-hierFlux principal

Wireshark – Comment déchiffrer les flux TLS comme le HTTPS ?

2 décembre 2022 à 11:00
Par : Yohan

I. Présentation

Aujourd’hui, nous allons apprendre à utiliser une fonctionnalité très pratique de Wireshark disponible depuis la version 3.0 : le déchiffrement des flux chiffrés HTTPS sans certificat. Cette fonctionnalité va permettre d’afficher les flux chiffrés en clair, notamment les flux :

  • Web
  • DoH : Dns Over Https
  • Quic

Avant de continuer, voici la liste des précédents articles de cette série sur Wireshark :

II.  Comment décrypter les flux TLS sans certificat ?

A. Explication

Avec Wireshark, il existe deux méthodes pour déchiffrer les flux :

  • Avoir le certificat en sa possession
  • Enregistrer les clés de sessions TLS

Avec le nouveau protocole de sécurité TLS 1.3 ou algorithme de chiffrement ECDHE, même en ayant le certificat nous ne pouvons pas déchiffrer les flux : cela peut poser problème pour une analyse de performances ou dans le cadre d'une analyse liée à un incident de cybersécurité.

Ce qui est d'autant plus vrai avec la mise en place du protocole de transport Quic sur Internet ! Contrairement à TCP qui fournit les informations en clair, Quic chiffre l’ensemble des en-têtes donc même pour suivre l’ordonnancement des paquets, nous sommes obligés de voir les flux en clair. Pour résoudre cette problématique, nous allons mettre en œuvre l’enregistrement de clés de sessions TLS clients et serveurs.

N.B : la fonctionnalité d’enregistrement des clés TLS fonctionne uniquement sur des captures réseau en direct.

B. Enregistrer les clés de sessions TLS

L’enregistrement des clés de sessions TLS peut s’effectuer sur Linux, Mac et Windows. Dans ce tutoriel, nous allons appliquer la procédure pour Windows, avec une machine sous Windows 11 dans mon cas (ceci fonctionne aussi sur Windows 7 et Windows 10). Si vous souhaitez l’implémenter pour Mac et Linux, vous pouvez aller sur le site de Wireshark consulter cette page.

Sur Windows, il y a deux étapes pour enregistrer les clés de sessions TLS :

  • Créer une variable environnement utilisateur
  • Créer un fichier texte pour enregistrer les clés de sessions clients et serveurs

III. Mise en place de l’enregistrement des clés de sessions TLS

A. Création d’un fichier txt pour enregistrer les clés de sessions TLS

Vous allez créer un fichier txt pour enregistrer les clés de sessions TLS.

Mon fichier s’appellera sslkeys.txt que je vais enregistrer dans mon disque DATA. A vous d'adapter selon votre environnement.

B. Modification des variables d’environnement utilisateurs

Aller dans les paramètres de Windows. Une fois la page ouverte cliquer sur « Système », « Informations système » puis « Paramètres avancés du système »

Une nouvelle fenêtre s’ouvre, cliquer suz « Variables d’environnement… ».

Nous arrivons sur les Variables d’environnement de votre ordinateur, la partie qui va nous intéresser, c'est la section des variables d’environnements utilisateur. Cliquez sur « Nouvelle… »

Donnez le nom suivant à la variable : SSLKEYLOGFILE

Indiquez l’emplacement de votre fichier en cliquant sur « Parcourir le fichier… ». Dès que vous avez terminé votre configuration, cliquez sur « OK ».

La nouvelle variable d’environnement apparaît, pour l’appliquer, cliquez sur « OK ».

C. Valider le bon fonctionnement

Pour valider l’enregistrement des clés de sessions TLS, il suffit d’aller sur internet et de regarder si le fichier txt créé précédemment se remplit. Ouvrez votre fichier txt, vous devriez voir les lignes suivantes créer.

D. Que signifient les lignes dans ce fichier ?

Dans ce fichier, les lignes utilisent des préfixes différents. Voici des informations pour vous aider à les interpréter :

  • CLIENT_HANDSHAKE_TRAFFIC_SECRET : la clé secrète de la poignée de main du client codé en hexadécimal.
  • SERVER_HANDSHAKE_TRAFFIC_SECRET : la clé secrète de la poignée de main du serveur codé en hexadécimal.
  • CLIENT_TRAFFIC_SECRET_0 : le premier code du trafic applicatif du client codé en hexadécimal.
  • SERVER_TRAFFIC_SECRET_0 : le premier code du trafic applicatif du serveur codé en hexadécimal.
  • EXPORTER_SECRET : le secret de l’exportation en hexadécimal

Voici la source qui explique l’ensemble des valeurs.

IV. Configuration de Wireshark

Maintenant que nous avons validé l’enregistrement des clés de sessions TLS, il reste à configurer Wireshark, pour voir les flux en clair.

Pour cela, lancez Wireshark et allez sur « Editer » puis « Préférences… ».

Ensuite, déroulez le menu à gauche jusqu'à trouver « protocols ».

Cherchez le protocole « TLS ».

On arrive à la page de configuration du protocole TLS. Pour lier votre fichier txt de clés sessions TLS, il suffit de renseigner la localisation de votre fichier en cliquant sur « Parcourir… » au niveau de « (Pre)-Master-Secret log filename ». Ici :

Vous devez arriver à ce résultat et ensuite cliquez sur « OK ».

V. Validation de la configuration Wireshark

Lancez une trace réseau avec Wireshark... vous devriez voir des flux http sur le port TCP ou UDP sur le port 443. Ainsi, les flux HTTPS sont visibles en clair dans Wireshark grâce à la configuration que nous venons de mettre en place ! Cela s'applique aussi aux flux transportés par le protocole QUIC.

VI. Conclusion

Cet article sur Wireshark et la fonctionnalité de déchiffrement les flux TLS est terminé ! Avec cette fonctionnalité, vous pourrez déchiffrer vos flux des applications SAAS de votre entreprise à titre d’exemple, donc vous serez en mesure de voir les requêtes et réponses applicatives.

Le prochain article sera sur l’importation de clés sessions TLS dans un fichier de capture.

L'article Wireshark – Comment déchiffrer les flux TLS comme le HTTPS ? est disponible sur IT-Connect : IT-Connect.

Le gestionnaire de mots de passe LastPass a eu un incident, mais le pire a été évité

2 décembre 2022 à 10:18

LastPass

LastPass a reconnu un incident de sécurité sur une plateforme de cloud qu'il utilise. Des informations liées à ses clients ont été exposées, mais les mots de passe demeurent en sécurité.  [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

CapsLock Indicator : voir si les touches Verr. Num., Verr. Maj. et Arrêt défil. sont activées

1 décembre 2022 à 16:14
Par : La Méduse

Vous serez d’accord pour dire qu’il est important de savoir si les touches Verr. Num., Verr. Maj. et Arrêt défil. sont activées ou non ! Combien d’erreurs ont été commises à cause de ces fameuses touches… Lorsque votre clavier possède des témoins lumineux, vous n’avez pas besoin de vous poser la question, vous savez tout de suite si une de ces trois touches est activée ou non.

Source

Tester la bande passante entre deux machines Windows avec iperf

28 novembre 2022 à 14:00

I. Présentation

Dans ce tutoriel, nous allons apprendre à effectuer un test de débit (bande passante) entre deux machines sous Windows, grâce à l'outil iperf, qui fonctionne en mode client-serveur. En complément de cet article, je vous encourage à lire l'article "Comment calculer la bande passante d'un réseau avec iperf ?" déjà présent sur le site.

L'outil iperf n'a pas reçu de mises à jour depuis plusieurs années, mais il est stable et efficace sur les dernières versions de Windows. Il s'agit d'un outil populaire qui prend en charge Windows, macOS, Linux, Android, que l'on peut aussi utiliser sur un serveur VMware ESXi (ce qui peut s'avérer utile pour calculer la bande passante entre deux hyperviseurs). Il existe aussi des versions pour certains routeurs et firewall comme Pfsense. Léger et portable, cet outil s'utilise en ligne de  commande même s'il existe des versions graphiques comme jperf, mais qui implique d'installer Java sur la machine locale.

Dans cet exemple, je vais déployer iperf sur deux machines Windows : une machine Windows 11 et une machine Windows Server 2019, dans le but d'effectuer un test de débit au travers d'un VPN (OpenVPN). Voici un cas d'usage, mais on peut en imaginer plein d'autres avec cet outil très pratique, notamment en phase de troubleshooting.

Puisque iperf permet d'effectuer un test de débit entre deux hôtes, via le réseau, et avec des flux TCP et UDP, on peut utiliser cet outil pour calculer la bande passante à un instant t, pour effectuer un stress test sur une ligne avec un test iperf de plusieurs heures, etc.

II. Télécharger et installer iperf

Avant de commencer, rendez-vous sur le site officiel de iperf dans le but de télécharger le fichier "iperf-3.1.3-win64.zip" :

Une fois que vous avez l'archive ZIP, il suffit d'extraire son contenu. Vous obtiendrez un dossier avec deux fichiers : iperf3.exe et cygwin1.dll. Ni plus, ni moins.

Windows - iperf - Installation

Vous devez répéter cette opération sur les deux machines. Une machine jouera le rôle de serveur iperf et l'autre machine jouera le rôle de client iperf.

Sur le serveur iperf, ici représenté par mon serveur Windows Server 2019, je dois créer deux règles de pare-feu pour autoriser les flux entrants en UDP et TCP sur le port 5201, ce dernier étant le port par défaut utilisé par iperf. Un autre port peut être défini au moment de lancer le serveur.

Pour créer les règles de pare-feu Windows, vous pouvez utiliser l'interface graphique de Windows, netsh ou PowerShell. Voici la méthode PowerShell :

New-NetFirewallRule -DisplayName "iPerf Server - Flux entrant UDP" -Protocol UDP -LocalPort 5201 -Direction Inbound -Action Allow | Enable-NetFirewallRule
New-NetFirewallRule -DisplayName "iPerf Server - Flux entrant TCP" -Protocol TCP -LocalPort 5201 -Direction Inbound -Action Allow | Enable-NetFirewallRule

Sans ces règles, le client iperf renverra probablement l'erreur "iperf3: error - unable to connect to server: Connection timed out" au moment de faire le test, car il ne parviendra pas à se connecter au serveur iPerf.

Voilà, iperf est en place sur le client et le serveur, avec les règles de pare-feu en plus à créer côté serveur. Passons à la suite.

III. Démarrer le serveur iperf

L'exécutable iperf est présent sur le serveur, mais le serveur iperf n'est pas lancé pour le moment. Pour démarrer le serveur iperf avec les options par défaut, il suffit d'exécuter cette commande (en se positionnant dans le répertoire de l'exécutable) :

iperf3.exe -s

Ici, il s'agit bien d'un "s" minuscule. Je tiens à le préciser, car la casse a une importance avec les options d'iperf.

Le serveur iperf est actif et en écoute, sur le port 5201.

Exécuter le serveur iperf sur Windows

Dans le cas où l'on souhaite utiliser un autre port, on peut le préciser de cette façon :

iperf3.exe -s -p 24000

Côté client, il faudra penser à préciser le port puisque l'on n’utilise pas la valeur par défaut.

IV. Lancer un test de débit iperf

Lorsque l'on va lancer le client iperf pour qu'il vienne se connecter sur notre serveur iperf, cela aura pour effet de lancer un test de débit entre les deux machines. Pour lancer iperf en mode client, c'est l'option "-c" qui doit être utilisé.

Imaginons que l'adresse IP du serveur cible soit "192.168.10.11". Sur la machine Windows 11, faisant office de client iperf, voici la commande à lancer :

iperf3.exe -c 192.168.10.11

On pourrait utiliser un nom DNS à la place de l'adresse IP. On pourrait également préciser des options pour personnaliser le test ; c'est ce que nous verrons par la suite. Par défaut, et comme le montre l'image ci-dessous, le test est effectué pendant 10 secondes. Pendant cette durée, des paquets sont transférés du client vers le serveur, afin de calculer le débit.

Tests de débit Windows avec iperf - Exemple 1

Sur l'image ci-dessus, nous pouvons visualiser la période de temps (Interval), la quantité de données transférées (Transfer) et la bande passante (Bandwidth).

Pour aller plus loin, nous pouvons utiliser les options d'iperf pour créer un test personnalisé. Voici un exemple :

.\iperf3.exe -c 192.168.100.11 -t 180 -i 10 -f m

Dans cet exemple, on cible toujours le serveur iperf "192.168.100.11", mais on effectue un test sur 180 secondes (-t 180), en affichant les statistiques dans la console toutes les 10 secondes (-i 10). Enfin, l'option "-f" permet d'indiquer le bande passante en mégabits par seconde (m) ou mégaoctets par seconde (M). Pour avoir des valeurs en giga sur des liens à très haut débit, utilisez "g" ou "G". Avec ces options, on peut imaginer déclencher un test sur une heure avec un retour console toutes les minutes.

Tests de débit Windows avec iperf - Exemple 2

Par défaut, le client iperf va monter une seule connexion à destination du serveur iperf. Mais, il est possible de lancer plusieurs streams en parallèle pour charger au maximum la ligne en utilisant l'option "-P" suivi d'un nombre de connexions. Dans l'exemple ci-dessous, on lance 4 flux en même temps.

iperf3.exe -c 192.168.100.11 -t 30 -i 3 -f M -P 4

Lorsque l'on regarde la console, on voit clairement la différence. A chaque fois, la ligne [SUM] indique la somme totale pour les données transférées.

Tests de débit Windows avec iperf - Exemple 3

Actuellement, c'est le client qui émet et le serveur qui reçoit. Pour inverser les rôles, afin que le serveur émette et que le client reçoive, tout en initiant depuis le client, vous devez utiliser l'option "-R".

Pour aller plus loin et diversifier vos tests, voici quelques options à connaître :

  • L'option "-u" pour utiliser des connexions UDP à la place de TCP qui est le mode par défaut
  • L'option "-b" permet de préciser la bande passante souhaitée. C'est utile avec le mode UDP qui est limité à 1 Mbit/s par défaut, contrairement au TCP qui est illimité
  • L'option "-w" permet de définir la taille de la fenêtre TCP

V. Tests de débit avec les serveurs publics

Dans cet exemple, j'effectue un test de débit entre deux machines Windows qui peuvent communiquer entre elles au travers d'un VPN. Toutefois, on peut aussi lancer iperf en mode client sur un ordinateur et cibler un serveur iperf public. L'intérêt est de pouvoir tester son débit Internet en ligne de commande !

La liste des serveurs publics est disponible sur le site officiel. Il y a des serveurs un peu partout dans le monde, mais il y a tout de même une forte concentration de serveurs en France.

C'est bien précisé que ces serveurs acceptent une connexion à la fois, et donc, un test à la fois. Si le serveur est occupé, il convient d'en sélectionner un autre ou de patienter (parfois, c'est un peu la galère). Si vous avez une infrastructure Cloud, vous pouvez tout à fait monter votre propre serveur iperf pour vos tests.

VI. Conclusion

Voilà, vous venez de découvrir ou peut être redécouvrir iperf, un outil simple et pratique pour effectuer des tests de débit personnalisé entre deux machines.

Pour visualiser l'ensemble des options disponibles, vous pouvez exécuter :

iperf3.exe
# ou
iperf3.exe -h

Windows - iperf3 - Options

L'article Tester la bande passante entre deux machines Windows avec iperf est disponible sur IT-Connect : IT-Connect.

Cyber Monday : il ne vous reste plus que quelques heures pour profiter des services de NordVPN à prix réduit [Sponso]

28 novembre 2022 à 08:21

Cet article a été réalisé en collaboration avec NordVPN

Si vous avez manqué l’offre du Black Friday de NordVPN, il n’est pas encore trop tard. Le fournisseur de VPN prolonge ses offres pour toute la durée du Cyber Monday et vous propose son écosystème de cybersécurité avec des réductions allant jusqu’à 68 %.  [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Cet article a été réalisé en collaboration avec NordVPN

Il s’agit d’un contenu créé par des rédacteurs indépendants au sein de l’entité Humanoid xp. L’équipe éditoriale de Numerama n’a pas participé à sa création. Nous nous engageons auprès de nos lecteurs pour que ces contenus soient intéressants, qualitatifs et correspondent à leurs intérêts.

En savoir plus

Comment utiliser Windows Debugger Tool (WinDbg)

25 novembre 2022 à 08:25

Windows Debugger Tool (WinDbg) est un déboguer pour Windows capable d’analyser les fichiers de vidages (fichier DMP).
Ces derniers sont créés par le service Windows Error Reporting (WER) lors d’une erreur et plantage d’application ou BSOD.

WinDbg et WinDbg Preview ont pour fonction d’ouvrir les fichiers Windows dumpfile qui se terminent par l’extension .dmp.
Ensuite il est possible d’effectuer une analyse afin d’obtenir des informations sur l’exception et potentiellement la source et les raisons du plantage système.

Dans ce tutoriel, je vous montre comment utiliser Windows Debugger Tool (WinDbg).

Comment utiliser Windows Debugger Tool (WinDbg)

Comment utiliser Windows Debugger Tool (WinDbg)

Télécharger et installer Windows Debugger Tool (WinDbg)

  • Téléchargez WinDbg Preview depuis le Microsoft Store :

Voici comment installer WinDbG Preview en application moderne (UWP) :

  • Cliquez sur Télécharger puis patientez durant le téléchargement
Télécharger et installer Windows Debugger Tool (WinDbg)
  • Ensuite cliquez sur Ouvrir
Télécharger et installer Windows Debugger Tool (WinDbg)

Comment ouvrir un fichier DMP

  • Accédez au menu Fichier
  • Puis cliquez sur Open Dump File
Comment ouvrir un fichier DMP avec WinDbg Preview
  • A droite cliquez sur Browse
Comment ouvrir un fichier DMP avec WinDbg Preview
  • Naviguez dans votre disque pour trouver le fichier DMP
  • Puis cliquez sur Open
Comment ouvrir un fichier DMP avec WinDbg Preview
  • WinDbg Preview charge le fichier et tous les fichiers DLL et symboles dont il a besoin pour comprendre son contenu. Cela peut prendre un certain temps, de l’ordre de 1 à 2 minutes

Comment analyser un fichier DMP

  • Le texte en tête du volet central comporte une ligne qui indique “This dump file has an exception of interest stored in it“. C’est votre indice que l’analyse pourrait révéler quelque chose d’intéressant
  • Cliquez sur l’option !analyze v, le programme effectuera une analyse et écrira ses résultats dans ce même panneau central
Comment analyser un fichier DMP avec WinDbg Preview
  • Cela ajoute une entrée Exception Analysis dans le cas d’un DMP issu d’un plantage d’une application ou une entrée Bugcheck Analysis dans le cas d’un DMP issu d’un BSOD
  • Le processus d’analyse prend également un certain temps et affiche d’innombrables barres de progression à mesure que le programme charge et établit des liens avec diverses tables de symboles (fichiers pdb), dlls, etc)
Comment analyser un fichier DMP avec Windows Debugger Tool (WinDbg)
  • Une fois l’analyse terminée, les résultats s’affichent dans le volet central et une liste de fils de discussion connexes dans le volet inférieur droit
Comment analyser un fichier DMP avec Windows Debugger Tool (WinDbg)

Comment lire et comprendre les analyses DMP

Bugcheck Analysis (BSOD)

Cette analyse de fichiers DMP concerne les erreurs fatale de type écran bleu / BSOD.
Le BugCheck s’affiche dès la première ligne, par exemple ci-dessous, il s’agit de WHEA_UNCORRECTABLE_ERROR.

Comment lire et comprendre les analyses DMP avec Windows Debugger Tool (WinDbg)

Tout en bas, module name qui plante, ici il s’agit du pilote Intel GenuineIntel.sys lié à au processeur.
On en déduit donc que la carte graphique rencontre un dysfonctionnement matériel.
La source pouvant être un défaut du matériel, problème de refroidissement, overlocking du CPU, etc.

Comment lire et comprendre les analyses DMP avec Windows Debugger Tool (WinDbg)

Toutefois, le plus simple pour analyser les BSOD est d’utiliser des outils tels que BlueScreenView ou WhoCrashed.

Plus d’informations : BSOD / écrans bleus : analyse et solutions – le dossier Complet

Exception Analysis

Lorsqu’une application plante, un fichier DMP est aussi généré.

Voici un exemple d’exception :

EXCEPTION_RECORD:  ffffffff -- (.exr 0xffffffffffffffff)
ExceptionAddress: 777b80e9 (ntdll!TppWaiterpDoTransitions+0x000000d0)
   ExceptionCode: c0000005 (Access violation)
  ExceptionFlags: 00000000
NumberParameters: 2
   Parameter[0]: 00000000
   Parameter[1]: d3fcb1e4
Attempt to read from address d3fcb1e4

DEFAULT_BUCKET_ID:  INVALID_POINTER_READ
PROCESS_NAME:  explorer.exe
ERROR_CODE: (NTSTATUS) 0xc0000005 - The instruction at 0x%08lx referenced memory at 0x%08lx. The memory could not be %s.
EXCEPTION_CODE: (NTSTATUS) 0xc0000005 - The instruction at 0x%08lx referenced memory at 0x%08lx. The memory could not be %s.

La première partie vous donne les informations mémoire de l’exception.
En dessous :

  • Le nom du processus
  • Le code erreur avec le Statut
  • Suivi par la description
Comment lire et comprendre les analyses DMP avec Windows Debugger Tool (WinDbg)

Il faut surtout regarder si l’erreur mentionne un fichier DLL et s’il s’agit d’une DLL interne à Windows ou une DLL externe à l’application.
Dans ce dernier cas, cela peut vous aider à déterminer si une application fait planter un processus de Windows ou une autre application.

Comment lire et comprendre les analyses DMP avec Windows Debugger Tool (WinDbg)

Les erreurs sont souvent liés à des problèmes d’utilisation de la mémoire.
Voici quelques exemples :

  • HEAP_CORRUPTION_ACTIONABLE – 0xc0000374 – Un segment de mémoire a été endommagé
  • INVALID_POINTER_READ – 0xc0000005 – L’instruction à a référencé la mémoire. La mémoire ne pouvait pas être lu
  • FAIL_FAST_FATAL_APP_EXIT 0xc0000409 – Le système a détecte la saturation de la mémoire tampon dans cette application. Cette saturation pourrait permettre à un utilisateur mal intentionné de prendre le contrôle de cette application.
  • NULL_CLASS_PTR_READ 0xc0000005 (Access violation) – L’instruction XXXX emploie l’adresse mémoire XXXX. L’état de la mémoire ne peut pas être lu

L’article Comment utiliser Windows Debugger Tool (WinDbg) est apparu en premier sur malekal.com.

Et si vous profitiez du Black Friday pour enfin acheter du stockage dans le cloud ? [Sponso]

23 novembre 2022 à 07:30

Cet article a été réalisé en collaboration avec pCloud

Vous avez besoin d’un espace de stockage pour sauvegarder la quantité démesurée de photos, vidéos et musiques qui s'accumule sur tous vos appareils ? Pour le Black Friday, pCloud fait chuter les prix de ses forfaits de stockage en ligne valable « à vie » (99 ans pour être exact).  [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Cet article a été réalisé en collaboration avec pCloud

Il s’agit d’un contenu créé par des rédacteurs indépendants au sein de l’entité Humanoid xp. L’équipe éditoriale de Numerama n’a pas participé à sa création. Nous nous engageons auprès de nos lecteurs pour que ces contenus soient intéressants, qualitatifs et correspondent à leurs intérêts.

En savoir plus

Comment extraire toutes les images d’un document Word ?

22 novembre 2022 à 10:00

I. Présentation

Dans ce tutoriel, nous allons apprendre à extraire toutes les images contenues dans un document Word. Une astuce très pratique qui évite de devoir récupérer les images une par une. Un gain de temps en perspective pour les personnes qui ont souvent besoin d'effectuer cette manipulation sur des fichiers DOCX. Personnellement, j'utilise régulièrement cette méthode lorsqu'un rédacteur du site me transmet le brouillon d'un article au format Word.

Nous verrons comment procéder manuellement via l'interface graphique de Windows. Pour les personnes plus à l'aise, je vais également communiquer un bout de code PowerShell permettant de le faire de façon automatique.

Avant de commencer, effectuez une copie du fichier Word par précaution.

II. Méthode manuelle

Tout d'abord, nous devons modifier l'extension du fichier qui, dans cet exemple, s'appelle "document.docx". Effectuez un clic droit "Renommer" sur le fichier dans l'Explorateur de fichiers, ou appuyez sur la touche "F2" du clavier. Remplacez l'extension ".docx" par ".zip". Si l'extension n'est pas visible, vous devez configurer l'Explorateur de fichiers pour qu'il l'affiche (Afficher > Extensions de noms de fichiers).

La fenêtre "Voulez-vous vraiment modifier l'extension ?" va apparaître. Cliquez sur "Oui".

Document Word - Renommer DOCX en ZIP

Ensuite, maintenant que le document Word est au format archive, nous allons extraire le contenu du ZIP. Effectuez un clic droit et cliquez sur "Extraire tout...". Une fenêtre de confirmation apparaît. Cliquez sur "Extraire" : par défaut le contenu sera stocké dans le même répertoire que le document avec un dossier qui reprend le nom du document.

Extraire le contenu d'un DOCX

Accédez au dossier créé, dans mon cas "Documents", afin de parcourir le contenu de l'archive. Les images se situent dans "Word" puis "media" comme vous pouvez le voir ci-dessous :

Récupérer les images d'un Word DOCX

Voilà, vous venez de récupérer l'ensemble des images de votre document Word ! Vous pouvez modifier de nouveau l'extension du document pour remettre ".docx" ou tout simplement supprimer cette version si vous avez bien fait une copie au préalable.

III. Méthode automatique avec PowerShell

Pour les personnes adeptes du scripting, vous pouvez créer un script qui va permettre d'extraire le contenu du fichier Word.

Voici le contenu du fichier "Extract-ImagesFromWord.ps1" :

param([ValidateScript({Test-Path $_})]$File)

Rename-Item -Path $File -NewName "$File.zip"
if(Test-Path -Path "$File.zip"){
    Expand-Archive -Path "$File.zip" -DestinationPath "C:\TEMP\ImagesWord"
    Rename-Item -Path "$File.zip" -NewName $File
}

Ce bout de code va prendre la peine de renommer le fichier, extraire le contenu, puis remettre l'extension originale du fichier. Puis, on l'exécutera de cette façon :

.\Extract-ImagesFromWord.ps1 -File "C:\temp\Document.docx"

Toutefois, on peut faire beaucoup plus simple en utilisant uniquement la commande "Expand-Archive" car PowerShell sera capable d'extraire le contenu du document, peu importe s'il est en DOCX ou ZIP. Quand on utilise l'Explorateur de fichiers Windows, on doit renommer le document de manière à ce que l'option "Extraire tout" soit proposée.

Ainsi, la commande ci-dessous, à exécuter dans une console PowerShell, permettra d'extraire le contenu du DOCX sur le même principe que la commande en mode graphique :

Expand-Archive .\Document.docx

Encore plus rapide et pratique qu'avec l'Explorateur de fichiers !

L'article Comment extraire toutes les images d’un document Word ? est disponible sur IT-Connect : IT-Connect.

GPU-Z v2.51 est disponible en téléchargement, quoi de neuf ?

21 novembre 2022 à 11:18
Utilitaire GPU-Z v2.51

L’indispensable GPU-Z évolue. GPU-Z v2.51 est désormais disponible en téléchargement. Nous avons la prise en charge de nouveaux GPU Nvidia et des corrections de bugs.

GPU-Z est un utilitaire proposant des informations, de diagnostic et de surveillance du sous-système graphique d’un PC. La version 2.51.0 disponible depuis peu propose la prise en charge complète de la nouvelle GeForce RTX 4080. Cela comprend le support de l’extraction du BIOS. Nous avons aussi la prise en charge des nouvelles variantes RTX 3060 Ti GDDR6X et RTX 3060 basées sur le GPU GA104.

L’application est capable de surveiller la consommation d’énergie en temps réel du nouveau connecteur ATX 12VHPWR à 16 broches. Elle s’enrichit du support des nouveaux capteurs de température de mémoire présents sur la series des GeForce RTX 40.

Du coté des corrections de bugs nous avons le bon nombre de transistors pour le GPU AD102 ainsi qu’une correction pour la fonction d’analyse de la technologie DLSS. Le problème de crash dans le panneau Advanced de Glenfly a été corrigé tandis que les onglets Vulkan et OpenGL profitent d’améliorations visuelles.

GPU-Z 2.51.0, lien et note de version

  • Information
  • Note de version
  • Lien de téléchargement

GPU-Z : Utilitaire d’information sur la solution graphique d’un PC

  • Version : 2.51
  • Date : 18 novembre 2022
  • Taille : 9.1 Mo
Utilitaire GPU-Z v2.51

Utilitaire GPU-Z v2.51

  • Added full support for NVIDIA GeForce RTX 4080
  • Added BIOS save/upload support for NVIDIA GeForce RTX 4080 and 4090
  • Fixed wrong transistor count on GeForce RTX 4090
  • Added support for monitoring 16-pin power input
  • Fixed missing memory temperature on GeForce 40 Series
  • Fixed crash in Glenfly Advanced panel
  • DLSS Scan in Advanced Panel no longer starts automatically and lets you select the drives to scan first
  • When the “Stop” option is selected in DLSS Scan, properly indicate that the search has stopped
  • The list of Vulkan extensions is now one entry per line
  • The list of OpenCL extensions is now one entry per line and sorted alphabetically
  • Fixed negative Gather Offsets range displayed as positive integer in Vulkan info
  • Added support for NVIDIA GeForce RTX 3060 Ti GDDR6X, RTX 3060 (GA104-B), MX750 A, RTX A500 Laptop, RTX A4500 Embedded, Tesla T10, Quadro K5100M (GK104-B)

Cet article GPU-Z v2.51 est disponible en téléchargement, quoi de neuf ? a été publié en premier par GinjFo.

11 alternatives à CCleaner pour nettoyer Windows

10 septembre 2019 à 11:00

CCleaner est un utilitaire gratuit de nettoyage très apprécié.
Anciennement édité par Piriform, ce logiciel de nettoyage a été racheté par Avast!.
Depuis de la télémétrie, CCleaner se lance au démarrage de Windows pour se rendre actif, des popup de publicités pours divers produits, bref un marketing plus agressif a été mis en place.

Si cela vous décourage, vous pouvez chercher d’autres logiciels de nettoyage.
Ce tutoriel liste les meilleurs logiciels de nettoyage qui peuvent être utilisés à la place de CCleaner pour nettoyer Windows.

Alternatives à CCleaner pour nettoyer Windows

Les meilleurs alternatives à CCleaner

Outil de nettoyage de disque Windows

L’outil de nettoyage de disque de Windows (cleanmgr) est un outil de nettoyage inclut dans Windows qui peut s’avérer suffisant.
En effet, cet outil est le plus simple d’utilisation et effectue les nettoyages minimaux nécessaires, comme la suppression des fichiers temporaires de Windows ou du cache internet.
Le nettoyage du cache internet est cependant limité au navigateur internet Microsoft : Internet Explorer ou Microsoft Edge.

C’est l’outil de nettoyage que nous vous recommandons d’utiliser, car vous êtes certains qu’aucun dommage au système ne sera créé.

Pour utiliser l’outil de nettoyage de disque de Windows, deux méthodes :

  • Depuis Mon Ordinateur, sur le disque à nettoyer, par exemple C
  • Ensuite faites un clic droit puis propriétés.
  • En bas, cliquez sur nettoyage de disque
  • Sur votre clavier, appuyez sur la touche
    + R p
  • puis saisissez cleanmgr et OK.

Cochez ensuite les éléments à nettoyer et supprimer de Windows.

cleanmgr: nettoyage de disque Windows

Windows 10/11 vont encore plus loin car il possède un assistant de stockage capable d’effectuer les nettoyages nécessaires.
Ces nettoyages peuvent être automatisées et sont largement suffisant pour maintenir un Windows propre.
Plus d’informations sur le nettoyage de Windows 10 : 

Bleachbit

Bleachbit est un programme libre qui permet de nettoyer Windows, ainsi que Firefox et Google Chrome.
Cet utilitaire de nettoyage de Windows supprime les fichiers temporaires, les journaux de Windows, le cache MUI, Prefetch, Corbeille et bien d’autres éléments de Windows.

L’utilisation est assez simple, vous cochez les éléments à nettoyer.
Il est possible de prévisualiser les éléments avant d’effectuer le nettoyage pour savoir la place disque qui va être libéré.

Bleachbit une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows
Bleachbit une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows

Enfin le nettoyage de Bleachbit affiche en liste les éléments supprimés avec une barre de progression.

Bleachbit une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows

Wise Disk Cleaner

Wize Disk Cleaner supprimer tous les caches Windows, cache internet afin de libérer de l’espace disque.
Son utilisation est relativement simple, vous lancez l’analyse qui va vous lister les éléments que vous pouvez nettoyer.
A vous de décocher ceux que vous souhaitez garder.

Wize Disk Cleaner permet aussi de défragmenter le disque dur.

Wize Cleaner une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows

Il est aussi possible de programmer des nettoyages automatiques, par exemple des nettoyages Windows hebdomadaires.

Wize Cleaner une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows

Enfin Wize Cleaner possède un nettoyage avancé et aussi une fonction d’allègement du système qui supprime des fichiers d’installation de Windows.

Wize Cleaner une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows
Wize Cleaner une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows

On en parle en détails sur l’article suivant :

Privazer

Privazer est un programme qui permet de supprimer certains éléments qui peuvent être inutiles et potentiellement donner des informations confidentielles.
Plusieurs modes de nettoyage sont disponibles, une suppression simple ou une suppression irrémédiable sans laisser de trace sont possibles.
Lorsque vous installez et démarrez pour la première fois Privazer, un assistant se lance afin de régler le logiciel.

Privazer une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows
Privazer une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows
Privazer une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows

puis vous pouvez lancer un scan pour nettoyer le disque dur de tout élément résiduel, Privazer pourchasse alors les cookies, cache internet, historique Windows, fichiers journaux inutiles etc.

Privazer une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows
Privazer une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows

Une fois le scan terminé, vous pouvez passer au nettoyage avec les différents modes proposés.

Privazer une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows
Privazer une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows

Enfin notre tutoriel PrivaZer.

Clean Space

Voici un autre outil de nettoyage gratuit et français.

On peut le lancer avec son utilisateur ou avec les privilèges administrateur.

Clean Space : gagner de la place disque en nettoyant Windows

Après l’utilitaire se lance et vérifie l’espace disque à libérer.
On peut cliquer sur Effacer pour effectuer le nettoyage.

Clean Space : gagner de la place disque en nettoyant Windows

Sur Details on affiche la liste des éléments à nettoyer.
L’outil gère donc les fichiers temporaires, applications Windows Store et externe comme les navigateurs WEB.

Clean Space : gagner de la place disque en nettoyant Windows

Enfin quelques paramètres sont possibles.
Comme placer Clean Space au démarrage de Windows.
On peut aussi désactiver le nettoyage de certaines applications.

Clean Space : gagner de la place disque en nettoyant Windows

Clean Disk Security

Clean Disk Security est un utilitaire gratuit qui permet de vider la corbeille, le dossier TEMP de Windows, l’historique et le cache internet.
Le programme Clean Disk Security est disponible en langue anglaise.

L’avantage est qu’il permet de supprimer de manière définitive les fichiers en effectuant plusieurs passages sur le disque afin de s’assurer qu’aucun utilitaire ne puisse récupérer les fichiers.

Clean Disk Security une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows

System Ninja

System Ninja est aussi une alternative intéressant à CCleaner puis qu’il permet de supprimer pas mal de fichiers temporaires et cache de Windows.
Cet outil est très simple d’utilisation, vous pouvez changer la langue depuis les options de configuration.
Vous lancez l’analyse qui va lister les fichiers inutiles qui pourront être retirés de Windows.

System Ninja une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows

On retrouve aussi des fonctions additionnelles proches de CCleaner comme

System Ninja une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows

Enfin, il est possible d’ajouter des plugins à System Ninja, un plugin pour nettoyer le registre Windows est disponible.

Cleanmgr+

C’est un logiciel gratuit et portable qui fonctionne comme l’outil de Windows cleanmgr.
Il permet d’effectuer la plupart des nettoyages pour libérer de la place disque.

Présentation de cleanmgr+

L’article suivant présente cet outil léger.

Glary Utilities

Glary Utilities est plus qu’un logiciel de nettoyage Windows puisqu’il s’agit d’un ensemble d’outils assez complet.

Voici la page de démarrage de Glary Utilities

Glary Utilities une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows

La partie Maintenance et nettoyage est assez simple, on lance une analyse de Windows.

Glary Utilities une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows
Glary Utilities une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows

et les éléments à nettoyer apparaissent, on peut obtenir plus de détails en cliquant dessus.

Glary Utilities une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows

La partie Outils avancées offrent de multiples fonctions, comme :

  • la défragmentation de la mémoire et RAM,
  • le nettoyage de disque,
  • le contrôle de l’espace disque,
  • la gestion des programmes au démarrage de Windows (qui inclut les plugins, tâches planifiées et services Windows)
  • Un checkdisk pour réparer les erreurs de disques
  • Vérificateur de pilotes Windows
  • Un vérificateur de version de logiciel, si des mises à jour sont disponibles
  • etc
Glary Utilities une alternative à CCleaner pour nettoyer Windows

L’article suivant est un tutoriel de Glary Utilities qui vous explique comment nettoyer Windows et son PC.

WTools (Wagnardsoft Tools)

WTools (Wagnardsoft Tools) est un logiciel nettoyage et optimisation de Windows gratuit.
Wagnardsoft étant l’éditeur du célèbre Display Driver Uninstaller (DDU).
Il inclut les fonctionnalités suivantes :

Nettoyer le registre Windows avec WTools

MS PC Manager

  • Booster PC Performance : Fonction automatique pour accélérer le PC
  • Vérifier la santé de votre PC : Détecte les problèmes potentiels de votre PC Windows 11/ 10.
  • Faire de la place disque : Nettoyage en profondeur de votre PC et de vos disques
  • Gérer les applications en cours d’exécution (Processus) : Affiche les applications qui consomment fréquemment de la RAM en exécutant plusieurs processus en arrière-plan
  • Désactiver les programmes au démarrage : Retirer les applications qui se lancent au démarrage de Windows
  • Sécurité : Vous permet d’analyser rapidement votre PC à la recherche de menaces et de logiciels malveillants via MSRT (Microsoft Safety Scanner)
Comment nettoyer Windows avec PC Manager pour le booster

Les logiciels de nettoyage de Windows : ce qu’il faut savoir

Pour les non habitués au site, un rappel sur ces logiciels de nettoyage et notamment ne faut pas devenir un zinzin de ces logiciels de nettoyage comme malheureusement c’est souvent le cas.

Un nettoyage tous les trois à six mois, selon l’utilisation de l’ordinateur est largement suffisant. Il est nullement nécessaire de nettoyer et vider les caches et compagnies tous les jours, ce qui est d’ailleurs contre-productif.
Les antivirus gratuits qui se lancent aussi dans ce business ne vont pas arranger les choses.
Voir la page : Antivirus gratuits : désinstaller les composants inutiles).
Ne tomber donc pas dans l’obsession du nettoyage de Windows à tout va pour supprimer la moindre trace.

D’autre part, ces logiciels de nettoyage peuvent causer des dommages, notamment avec les nettoyages avancés ou du registre de Windows.
L’utilisation de ce type de logiciels est donc à vous risques et périls.
Toutes ces conseils sont résumés sur la page : Les logiciels de nettoyage de Windows sont-ils efficaces ?

Enfin, étant donné que ce type de logiciels est très populaire du fait que les utilisateurs pensent que cela accélère Windows : il existe beaucoup d’arnaques autour des logiciels de nettoyage, pour plus d’informations sur ces arnaques, lire le dossier.

Liens

L’article 11 alternatives à CCleaner pour nettoyer Windows est apparu en premier sur malekal.com.

WTools (Wagnardsoft Tools) : optimiser et nettoyer Windows

17 novembre 2022 à 08:36

WTools (Wagnardsoft Tools) est un logiciel nettoyage et optimisation de Windows gratuit.
Wagnardsoft étant l’éditeur du célèbre Display Driver Uninstaller (DDU).
Il inclut les fonctionnalités suivantes :

Plus léger et sans télémétrie, c’est une bonne alternative à CCleaner.

Voici comment utiliser Wagnardsoft Tools pour optimiser et nettoyer Windows.

Comment nettoyer et optimiser Windows avec WTools (Wagnardsoft Tools)

    Comment télécharger et installer WTools (Wagnardsoft Tools)

    A lire concernant ce type de logiciel et leurs limites : Les logiciels de nettoyage de Windows sont-ils efficaces ?
    • Téléchargez ce logiciel de nettoyage depuis ce lien :
    • Cliquez en bas sur Official Download here
    Comment télécharger et installer Wagnardsoft Tools (WTools)
    • Ouvrez l’exécutable Wtools.exe
    • L’auto extractible 7-zip s’ouvre, indiquez un répertoire où vous souhaitez placer l’utilitaire, cliquez sur le bouton […] à droite
    Comment télécharger et installer Wagnardsoft Tools (WTools)
    • Cela créez un dossier Wtools
    • Enfin exécutez Wtools.exe qui se trouve à l’intérieure
    Comment télécharger et installer Wagnardsoft Tools (WTools)

    Comment nettoyer et optimiser Windows avec WTools (Wagnardsoft Tools)

    Premier démarrage

    • Au premier lancement, il faut accepter les conditions d’utilisation, cliquez sur I Understand
    Premier démarrage de WTools
    • La page d’accueil affiche un récapitulatif de la configuration matériel et logiciel
    Premier démarrage de WTools

    Nettoyer le registre Windows

    Les clés orphelines sont des clés du registre Windows qui sont inutiles.
    Wagnardsoft Tools vous permet de les énumérer et les supprimer facilement.

    • Cliquez à gauche sur Registery
    • Puis Search Registery for issues
    Nettoyer le registre Windows avec WTools
    • Cochez les clés du registre à supprimer
    • En bas à droite, cliquez sur Fix Selected Issue(s)
    Nettoyer le registre Windows avec WTools
    • Patientez, le nettoyage du registre est nettoyé

    Supprimer les fichiers temporaires

    Avec le temps, les fichiers temporaires peuvent s’accumuler dans le système.
    Les supprimer permet de libérer de la place disque.
    Wtools peuvent lister les fichiers temporaires et vous aider à les retirer du système.

    Supprimer les fichiers temporaires avec WTools
    • La liste des fichiers à supprimer s’affichent en liste et l’espace disque à libérer s’affiche en bas à droite
    Supprimer les fichiers temporaires avec WTools
    • Notez en haut un filtre qui permet d’afficher par type de fichiers, si vous désirez vérifier les éléments
    Supprimer les fichiers temporaires avec WTools
    • Sinon cliquez en bas à droite sur Remove Selected Files
    • Wagnardsoft Tools peut ne pas réussir à supprimer certains fichiers. Ne tenez pas compte du message
    Supprimer les fichiers temporaires avec WTools

    Réparer les fichiers systèmes de Windows

    Ensuite Wtools peut réparer les fichiers systèmes à l’aide de l’utilitaire DISM et SFC.

    • Cliquez à gauche sur Repair
    • Puis cliquez sur Scan and Repair
    Réparer les fichiers systèmes de Windows avec WTools (Wagnardsoft Tools)
    • L’analyse des fichiers système de Windows s’effectue, patientez
    Réparer les fichiers systèmes de Windows avec WTools (Wagnardsoft Tools)

    Optimiser Windows

    Les outils d’optimisation de Windows sont accessibles depuis le menu Tools.
    Voici la liste avec une description :

      Les outils pour optimiser Windows de Wagnardsoft Tools

      Liens

      L’article WTools (Wagnardsoft Tools) : optimiser et nettoyer Windows est apparu en premier sur malekal.com.

      RuckZuck : Installer et de mettre à jour les applications rapidement

      16 novembre 2022 à 13:55

      RuckZuck est un logiciel gratuit de gestionnaire de paquets pour Windows.
      Il vous permet de d’installer et mettre à jour vos applications rapidement.
      C’est une très bonne alternative à Ninite et Windows System Control Center (WSCC).

      Dans ce tutoriel, je vous montre comment utiliser RuckZuck.

      RuckZuck : Installer et de mettre à jour les applications rapidement

      Comment utiliser RuckZuck pour installer et de mettre à jour les applications rapidement

      Installer rapidement des applications dans Windows

      • Télécharges RuckZuck depuis ce lien :
      • Copiez l’exécutable dans l’emplacement souhaité. Comme il s’agit d’une version portable, vous pouvez la placer et l’utiliser sur clé USB
      • Double cliquez sur l’exécutable
      Comment utiliser RuckZuck pour installer et de mettre à jour les applications rapidement
      • Puis choisissez Install new Software
      Comment utiliser RuckZuck pour installer et de mettre à jour les applications rapidement
      • Les catégories d’applications vous permettent de trouver ce que vous souhaitez (Audio, navigateur internet, compression, jeux, messageries, bureautique, sécurité, utilitaire système, etc). Un moteur de recherche est ensuite disponible
      Comment utiliser RuckZuck pour installer et de mettre à jour les applications rapidement
      • Sélectionnez l’application et cliquez sur Start Installation
      Comment utiliser RuckZuck pour installer et de mettre à jour les applications rapidement
      • Si vous souhaitez installer plusieurs applications, continuez à naviguer et cliquez sur Start installation. L’installation va se mettre en liste et s’exécuter au fur et à mesures
      Comment utiliser RuckZuck pour installer et de mettre à jour les applications rapidement

      Un dernier mot en vous signalant qu’un clic sur une application vous permet d’accéder au site internet ou laisser un avis.
      De plus, vous pouvez aussi désinstaller l’application ou encore récupérer le setup d’installation (create EXE)

      Comment utiliser RuckZuck pour installer et de mettre à jour les applications rapidement

      Mettre à jour vos applications

      Une des autres forces de RuckZuck est qu’il peut vous permettre de mettre à jour vos applications installées dans Windows d’un seul clic.
      Vous pouvez donc obtenir la dernière version rapidement pour corriger des bugs, bénéficier des nouveautés ou encore colmater des vulnérabilités et failles logicielles.

      • Relancez le gestionnaire d’applications
      • Puis cliquez sur le second menu qui indique le nombre de mise à jour disponible
      Mettre à jour vos applications Windows avec RuckZuck
      • Sélectionnez l’application et cliquez en bas sur Startup Updating. Si vous désirez mettre à jour toutes les applications un seul clic, choisissez alors Update All
      Mettre à jour vos applications Windows avec RuckZuck
      • Patientez durant la mise à jour de vos applications
      Mettre à jour vos applications Windows avec RuckZuck

      D’autres alternatives dans ce tutoriel :

      Quelles sont les alternatives à RuckZuck ?

      Voici quelques alternatives à Ninite :

      L’article RuckZuck : Installer et de mettre à jour les applications rapidement est apparu en premier sur malekal.com.

      Ninite : Installer plusieurs applications en un clic

      16 novembre 2022 à 13:55

      Ninite est un service en ligne facile à utiliser qui permet aux utilisateurs d’installer plusieurs logiciels sur un ordinateur en une seule fois.

      Pour ce faire, il utilise un programme que vous téléchargez d’abord et gère les applications à partir de celui-ci, plutôt que de tout faire vous-même. L’installateur d’applications est un moyen rapide et facile de télécharger des applications en masse de manière fiable et sécurisée.

      Ce service est extrêmement pratique après une réinstallation de Windows car il facilite la réinstallation de vos applications.
      Dans ce tutoriel, je vous guide pour utiliser Ninite.

      Ninite : Installer plusieurs applications en un clic

      Qu’est-ce que Ninite et ses avantages

      Ninite se présente sous la forme d’un site internet qui vous permet de choisir les applications à télécharger et installer sur votre ordinateur.

      Voici l’intérêt de Ninite :

      • Installe automatiquement les applications en utilisant les paramètres par défaut à des emplacements par défaut
      • La dernière version est toujours téléchargée depuis leur site officiel, ainsi que les mises à jour éventuelles
      • Ignore et désélectionne tout logiciel publicitaire, en veillant à ce qu’il ne soit pas installé avec l’application
      • Détecte automatiquement les systèmes 64 bits ou 32 bits et installe le programme correspondant
      • Les applications s’installent automatiquement dans la langue de l’ordinateur
      • Les applications déjà installées sont ignorées, sauf si elles doivent être mises à jour, et toute les demandes de redémarrage sont prises en compte
      • Facile à utiliser, il lance le setup des applications automatiquement

      La liste des applications qui peuvent être téléchargées et installées par Ninite est complète et gratuite.
      Les applications sont regroupées sous des rubriques spécifiques : Messagerie, Médias, Outils pour développeurs, Imagerie, Sécurité, etc. Sur le site Web de Ninite figure une liste des applications qui peuvent être installées, par exemple, Chrome, 7-zip, Skype, iTunes, PDFCreator, Foxit Reader, Dropbox, OneDrive et Spotify, pour n’en citer que quelques-unes.

      Les applications sont installées à partir de leurs sites Web respectifs, ce qui vous garantit de recevoir les dernières versions officielles. Tout logiciel publicitaire facultatif lors du téléchargement est ignoré et bloqué par Ninite, grâce à l’option permettant de désélectionner le logiciel publicitaire ou les extensions suspectes pendant le processus d’installation. Ninite applique également toutes les mises à jour logicielles de manière rapide et efficace ; plus besoin de mettre à jour les programmes installés un par un. Tous les programmes ne sont pas disponibles à l’installation via Ninite, mais cela vaut la peine de vérifier si cela répond à vos besoins.

      Ninite et Ninite Pro listent des tonnes de programmes qui peuvent être installés. Si Ninite ne liste pas l’application que vous recherchez, il est possible d’envoyer une demande d’ajout d’une application particulière via leur formulaire de suggestion.

      Comment utiliser Ninite pour installer plusieurs applications en un clic

      • Allez sur le site web de Ninite : http://ninite.com
      • Et sélectionnez toutes les applications que vous voulez installer en les cochant depuis la liste en bas
      Comment utiliser Ninite pour installer plusieurs applications en un clic
      • Descendez pour cliquer sur Get your Ninite pour télécharger un installateur personnalisé
      Comment utiliser Ninite pour installer plusieurs applications en un clic
      • Exécutez ce dernier
      Comment utiliser Ninite pour installer plusieurs applications en un clic
      • Puis Ninite télécharge automatiquement les setup des applications et les exécute
      Comment utiliser Ninite pour installer plusieurs applications en un clic
      • Une fois terminé, toutes les applications sont installées dans Windows
      Comment utiliser Ninite pour installer plusieurs applications en un clic

      Pas plus compliqué que cela pour installer plusieurs applications à la fois en un seul clic.

      Quelles sont les alternatives à Ninite ?

      Voici quelques alternatives à Ninite :

      L’article Ninite : Installer plusieurs applications en un clic est apparu en premier sur malekal.com.

      Les 4 meilleurs analyseurs d’espace disque pour PC Windows

      15 novembre 2022 à 14:57
      Par : La Méduse

      Vos disques sont pleins ou presque, mais vous ne savez pas pourquoi ? Vous voulez faire du ménage sur vos disques pour libérer de l’espace mais vous ne savez pas comment vous y prendre pour faire du tri efficacement ? Pour toutes ces questions, il y a une solution : utiliser un analyseur d’espace disque ! Un disque interne ou externe, que ce soit un SSD ou une simple clé USB, a une taille limitée...

      Source

      SmartSniff : capturer les connexion réseau Windows (paquets TCP/IP)

      14 novembre 2022 à 14:00

      SmartSniff est un utilitaire réseau gratuit proposé par NirSoft.
      Il permet de surveiller le réseau de Windows en capturant les paquets TCP/IP qui passent par votre adaptateur réseau, et de visualiser les données capturées comme une séquence de conversations entre clients et serveurs.
      Vous pouvez visualiser les connexions TCP/IP en mode Ascii (pour les protocoles basés sur le texte, comme HTTP, SMTP, POP3 et FTP.) ou en tant que dump hex. (pour les protocoles non basés sur le texte, comme DNS).
      Les captures du flux réseau peuvent être exportées au format texte ou HTML.

      Si vous cherchez une alternative plus simple à Wiresharck, cet utilitaire réseau peut répondre à vos besoins.

      Voici un tutoriel pour utiliser SmartSniff pour Windows.

      SmartSniff : capturer les connexion réseau Windows (paquets TCP/IP)

      Comment télécharger et installer SmartSniff

      • Téléchargez SmartSniff depuis ce lien ci-dessous
      • Téléchargez aussi la traduction en Français depuis le tableau plus bas.
      Comment télécharger et installer SmartSniff
      • Décompressez le ZIP par exemple avec 7-zip dans l’emplacement de votre choix
      • Décompressez ensuite le ZIP avec le fichier de traduction smsniff_lng
      Comment télécharger et installer SmartSniff
      • Enfin exécutez smsniff
      Comment télécharger et installer SmartSniff

      Comment utiliser SmartSniff

      Capturer des paquets réseaux

      • Cliquez sur l’icône lecture vert pour lancer la capture réseau ou utiliser le raccourci clavier F5
      Comment utiliser SmartSniff pour capturer les connexion réseau Windows (paquets TCP/IP)
      • Sélectionnez l’interface réseau à capturer. Vous pouvez changer ultérieurement par le menu Options > Options de capture ou par F9
      Comment utiliser SmartSniff pour capturer les connexion réseau Windows (paquets TCP/IP)
      • Vous verrez les paquets Internet envoyés par votre appareil, ainsi que leur adresse IP distante et leur nom d’hôte ou de domaine, le protocole (UDP ou TCP), le type de connexion (HTTP, HTTPS, SMTP, IMAP, POP3 et autres) et bien plus encore
      • Cliquez sur le paquet pour afficher le contenu dans la partie basse de la fenêtre
      Comment utiliser SmartSniff pour capturer les connexion réseau Windows (paquets TCP/IP)

      L’utilitaire réseau propose beaucoup d’options avancées.
      Notamment, vous pouvez afficher les processus et applications à l’origine des connexions.
      Pour cela :

      • Cliquez sur le menu Options > Options avancées ou par le raccourci clavier CTRL+O
      • Cochez Récupérer les informations des processus lors de la capture des paquets
      Comment utiliser SmartSniff pour capturer les connexion réseau Windows (paquets TCP/IP)
      • Relancez la capture et visualiser le processus depuis la colonne Nom du Processus
      Comment utiliser SmartSniff pour capturer les connexion réseau Windows (paquets TCP/IP)

      Utiliser le filtre de capture

      Le filtre de capture vous permet à partir de chaînes d’inclure ou exclure des protocoles, ports ou adresses IP.

      • Cliquez sur le menu Options > Filtre de capture ou via CTRL+F9
      • Puis saisissez la chaîne :
      [include | exclude] : [local | remote | both] : [tcp | udp | tcpudp | icmp | all] : [IP Range | Ports Range]
      Filtrer les captures réseaux sur SmartSniff

      Par exemple :

      • Afficher uniquement les paquets avec le port tcp distant 80 (sites Web) : include:remote:tcp:80
      • Afficher uniquement les paquets avec le port 80 tcp distant (sites Web) et le port 53 udp (DNS) : include:remote:tcp:80 et include:remote:udp:53
      • Afficher uniquement les paquets provenant de la plage d’adresses IP suivante : 192.168.0.1 192.168.0.100 :
      • include:remote:all:192.168.0.1-192.168.0.100
      • Afficher uniquement les paquets TCP et UDP qui utilisent la plage de ports suivante : 53 – 139 : include:both:tcpudp:53-139
      • Filtrer la plupart des paquets BitTorrent (port 6881) : exclude:both:tcpupd:6881
      • Filtrer tous les paquets ICMP (activité Ping/Traceroute) : exclude:both:icmp

      Exporter les captures réseaux

      Vous pouvez exporter le flux réseau de Windows au format Texte.
      Pour cela, cliquez sur le menu Fichier puis Exporter les flux TCP/IP

      Exporter les captures réseaux de Smartsniff

      Vous pouvez aussi afficher la capture réseau au format HTML pour l’afficher dans un navigateur internet.
      Cliquez sur le menu Affichage > Rapports HTML.

      Exporter les captures réseaux de Smartsniff

      Liens

      L’article SmartSniff : capturer les connexion réseau Windows (paquets TCP/IP) est apparu en premier sur malekal.com.

      26 meilleurs utilitaires NirSoft pour Windows à connaître

      4 avril 2022 à 09:07

      NirSoft possède certains des meilleurs utilitaires Windows gratuits et portables, ce qui en fait la bibliothèque logicielle idéale, qui peut faire la plupart des tâches Windows sans avoir besoin d’une installation réelle. La bonne chose à propos de Nirsoft est que vous pouvez soit télécharger tout le logiciel individuellement en fonction de vos besoins, soit de l’ensemble du package avec son propre lanceur, à peine nommé Nirlauncher ou Windows System Control Center (WSCC) .

      Si vous vous demandez quels utilitaires vous devriez choisir dans la liste de 100 petits logiciels, voici une sélection et liste de base de des meilleurs utilitaires NirSoft les plus utiles que chaque utilisateur Windows devrait avoir.

      24 meilleurs utilitaires NirSoft pour Windows à connaître

      26 meilleurs utilitaires NirSoft pour Windows à connaître

      CurrProcess

      L’utilitaire de CurrProcess affiche la liste de tous les processus en cours d’exécution sur votre système. Pour chaque processus, vous pouvez afficher la liste de tous les modules (fichiers DLL) que le processus se charge en mémoire
      Pour tous les processus et modules, des informations utiles supplémentaires sont également affichées: Nom du produit, version, Nom de la société, description du fichier, la taille du fichier, etc.
      L’utilitaire gratuit est aussi capable de changer la priorité d’un processus, tuer un processus ou encore faire un dump de la mémoire du processus dans un fichier texte.

      CurrProcess de NirSoft pour lister les processus en cours d'exécution sur le système

      CurrPorts

      CurrPorts est un logiciel de surveillance réseau qui affiche la liste de tous les ports TCP / IP et UDP actuellement ouverts de votre ordinateur local. Pour chaque port de la liste, des informations sur le processus qui a ouvert le port sont également affichées, y compris le nom du processus, le chemin de processus complet du processus, des informations de version du processus (nom de produit, description du fichier, etc.), l’heure à laquelle Le processus a été créé et l’utilisateur qui l’a créé.
      De plus, CurrPorts vous permet de fermer les connexions TCP non désirées, tuez le processus qui a ouvert les ports et enregistre les informations des ports TCP / UDP au fichier HTML, fichier XML ou au fichier texte délimité par onglet.
      CurrPorts marque également automatiquement avec des ports TCP / UDP suspects de couleur rose appartenant à des applications non identifiées (applications sans informations de version et icônes).

      CurrPorts de NirSoft : lister les connexions TCP, UDP et les ports ouverts

      NetworkTrafficView

      NetworkTrafficView est un outil de surveillance réseau qui capture les paquets passez via votre adaptateur réseau et affiche des statistiques générales sur votre trafic réseau. Les statistiques des paquets sont regroupées par le type Ethernet, le protocole IP, les adresses source, destination et les ports source, de destination.
      Pour chaque ligne de statistiques, les informations suivantes sont affichées: Type Ethernet (IPv4, IPv6, ARP), protocole IP (TCP, UDP, ICMP), adresse source, adresse de destination, port source, port de destination, nom de service (http, ftp, etc.), les paquets comptent, la taille totale des paquets, la taille totale des données, la vitesse de données, la vitesse de données maximale, la taille moyenne du paquet, le premier / dernier temps de paquet, la durée et l’identifiant / nom de processus (pour les connexions TCP).

      NetworkTrafficView de NirSoft - capturer les paquets passez via votre adaptateur réseau et affiche des statistiques générales sur votre trafic réseau

      WirelessKeyView

      WirelessKeyView récupère touts mots de passe de sécurité réseau sans fil et Wi-Fi stockées sur votre ordinateur par le service “Configuration zéro sans fil” de Windows XP ou par le service “WLAN AutoConfig” de Windows Vista, Windows 7, Windows 8, Windows 10, et Windows Server 2008.
      Cela vous permet de sauvegarder facilement toutes les touches du fichier texte, HTML, XML ou de copier une seule touche dans le presse-papiers. Vous pouvez également exporter vos clés sans fil dans un fichier et importer ces clés dans un autre ordinateur.

      WireslessKeyView de NirSoft - Récupère touts mots de passe de sécurité réseau sans fil / Wi-Fi

      Wireless Network Watcher

      Wireless Network Watcher est un utilitaire qui analyse votre réseau sans fil et affiche la liste de tous les ordinateurs et périphériques actuellement connectés à votre réseau. Pour chaque ordinateur ou périphérique connecté à votre réseau, les informations suivantes sont affichées : adresse IP, adresse MAC, entreprise qui fabriquait la carte réseau et éventuellement le nom de l’ordinateur.

      Wireless Network Watcher de NirSoft - analyser votre réseau sans fil et affiche la liste de tous les ordinateurs et périphériques

      WifiInfoView

      WifiInfoView scanne les réseaux sans fil dans votre région et affiche des informations approfondies à leur sujet, notamment: nom de réseau (SSID), adresse MAC, type Phy (802.11g ou 802.11N), RSSI, qualité du signal, fréquence, numéro de canal, vitesse maximale, entreprise Nom, modèle de routeur et nom du routeur (uniquement pour les routeurs qui fournit ces informations), etc.
      Lorsque vous sélectionnez un réseau sans fil dans le volet supérieur de cet outil, le volet inférieur affiche les éléments d’information Wi-Fi reçus de ce périphérique, au format hexadécimal.
      WifiInfoView a également un mode de résumé, qui affiche un résumé de tous les réseaux sans fil détectés, regroupés par numéro de canal, société qui fabriquait le routeur, le type de phy ou la vitesse maximale.

      WifiInfoView de NirSoft - scanner et lister les réseaux sans fil / Wi-fi

      WebBrowserPassView

      WebBrowserPassView est un outil de récupération de mot de passe qui révèle les mots de passe stockés par les navigateurs Web suivants: Internet Explorer (version 4.0 – 11.0), Mozilla Firefox (toutes les versions), Google Chrome, Safari et Opera. Cet outil peut être utilisé pour récupérer votre mot de passe perdue / oublié de tout site Web, y compris des sites Web populaires, tels que Facebook, Yahoo, Google et Gmail, tant que le mot de passe est stocké par votre navigateur Web.

      Après avoir récupéré vos mots de passe perdus, vous pouvez les enregistrer dans un fichier texte / HTML / CSV / XML, à l’aide de l’option “Enregistrer les éléments sélectionnés” (Ctrl + S).

      Lister les mots de passe des navigateurs WEB (Chrome, Firefox, Edge, …) avec WebBrowserPassView

      SearchMyFiles

      SearchMyFiles est une alternative à la recherche de fichiers de Windows.

      Voici plusieurs fonctions de recherche que vous pouvez modifier lorsque vous recherchez des fichiers avec SearchMyFiles : exclure des dossiers, utiliser des caractères génériques pour trouver des sous-répertoires et des fichiers, exclure des fichiers par extension, exclure des fichiers s’ils ne contiennent pas un certain texte, rechercher des fichiers plus grands et/ou plus petits qu’une taille particulière, inclure/exclure des fichiers identifiés comme étant en lecture seule, cachés, compressés, chiffrés et archivés, ainsi que rechercher par date de création/modification/accès.
      En outre le logiciel permet de rechercher les fichiers en doublon.

      grepWin - meilleur logiciel pour chercher des fichiers dans Windows

      IPNetInfo

      IPnetInfo est un petit utilitaire qui vous permet de trouver facilement toutes les informations disponibles sur une adresse IP : le propriétaire de l’adresse IP, le nom du pays, de l’état, la plage des adresses IP, des informations de contact (adresse, téléphone, télécopie et email), etc. Suite.

      Cet utilitaire peut être très utile pour trouver l’origine du courrier non sollicité. Vous pouvez simplement copier les en-têtes de message de votre logiciel de messagerie et les coller dans l’utilitaire IPnetInfo. IPnetInfo extrait automatiquement toutes les adresses IP des en-têtes de message et affiche les informations sur ces adresses IP.

      IPNetInfo de NirSoft - trouver facilement toutes les informations disponibles sur une adresse IP

      WhoisThisDomain

      WhoisThisDomain est un utilitaire de recherche d’enregistrement de domaine vous permet d’obtenir facilement des informations sur un domaine enregistré. Il se connecte automatiquement au serveur WhoIs, en fonction du nom de domaine de niveau supérieur et récupérez l’enregistrement WHOIS du domaine. Il soutient à la fois des domaines génériques et des domaines de code de pays.

      WhoisThisDomain de NirSoft - recherche d'enregistrement de domaine vous permet d'obtenir facilement des informations sur un domaine enregistré

      QuickSetDNS

      QuickSetDNS est un outil simple qui vous permet de modifier facilement les serveurs DNS utilisés pour votre connexion Internet. Vous pouvez définir les serveurs DNS souhaités de l’interface utilisateur, en choisissant à partir d’une liste de serveurs DNS que vous avez définis ou à partir de la ligne de commande, sans afficher aucune interface utilisateur.

      SpecialFoldersView

      Le système d’exploitation Windows présente des dizaines de dossiers spéciaux utilisés pour stocker des paramètres d’application et des fichiers, stockant des fichiers Internet, enregistrer des fichiers temporaires, stocker des raccourcis vers d’autres fichiers, etc.
      L’utilitaire SpecialFoldersView affiche la liste de tous les dossiers spéciaux de votre système et vous permet de passer facilement au bon dossier simplement en double-cliquant sur l’élément de dossier.

      SpecialFoldersView de NirSoft - lister les dossiers spéciaux systèmes de Windows

      BlueScreenView

      BluesCreenView analyse tous vos fichiers MiniDump créés lors d’un écran bleu de la mort (BSOD) et affiche les informations sur tous les accidents d’une table. Pour chaque crash, BluesCreenView affiche le nom de fichier MiniDump, la date / heure de la crash, les informations de base de la collision affichées dans l’écran bleu (code de chèque de bogue et 4 paramètres) et les détails du pilote ou du module qui éventuellement causé le crash ( Nom de fichier, nom du produit, description du fichier et version de fichier). Pour chaque accident affiché dans le volet supérieur, vous pouvez afficher les détails des pilotes de périphérique chargés lors de l’accident dans le volet inférieur.
      BluesCreenView marque également les pilotes que leurs adresses trouvées dans la pile de crash, afin que vous puissiez facilement localiser les conducteurs présumés qui ont éventuellement causé l’accident.

      Analyse des écrans bleus et BSOD avec BlueSceenView

      AdvancedRun

      AdvancedRun est un outil simple pour Windows qui vous permet d’exécuter un programme avec des paramètres différents que vous choisissez, y compris – priorité basse ou haute, répertoire de démarrage, état de la fenêtre principale (minimisée / maximisée), exécutez le programme avec différents utilisateurs ou autorisations. Paramètres de compatibilité du système et variables d’environnement.
      Vous pouvez également enregistrer les paramètres souhaités dans un fichier de configuration, puis exécuter le programme automatiquement à partir de la ligne de commande avec les paramètres souhaités.

      Comment sauvegarder/charger une configuration de lancement d'application sur AdvancedRun

      LastActivityView

      LastActivityView est un logiciel gratuit de NirSoft qui vous permet de récupérer les dernières actions effectuées sur votre ordinateur. Il est basé sur des traces présentes dans le registre, le répertoire récent, le répertoire Prefetch, le dossier MiniDump et d’autres composants du système.

      Avec LastActivityView, vous pouvez retracer les dernières activités de votre PC afin de s’assurer qu’aucune activité malveillantes ou contrôle de votre PC a votre insu n’a été effectué.
      C’est donc un bon moyen pour surveiller les éventuels piratages et hacks de votre PC.

      Comment afficher la dernière activité de l'utilisateur sur son PC avec LastActivityView

      RecentFilesView

      RécentFilesView est un outil portable gratuit qui peut être utilisé pour afficher une liste de tous les fichiers récemment ouverts. L’outil fonctionne en identifiant les fichiers enregistrés par le système d’exploitation et enregistré dans le registre ou en tant qu’entries de dossiers récents.

      ProduKey

      NirSoft propose un utilitaire gratuit qui permet de récupérer la clé produit de Windows.
      L’utilitaire liste la version de Windows et la clé produit.
      Il peut aussi récupérer celle de Microsoft Office.

      Récupérer clé licence (Produkey) avec Nirsoft

      SmartSniff

      SmartSniff est un utilitaire réseau gratuit proposé par NirSoft.
      Il permet de surveiller le réseau de Windows en capturant les paquets TCP/IP qui passent par votre adaptateur réseau, et de visualiser les données capturées comme une séquence de conversations entre clients et serveurs.

      Si vous cherchez une alternative plus simple à Wiresharck, cet utilitaire réseau peut répondre à vos besoins.

      Comment utiliser SmartSniff pour capturer les connexion réseau Windows (paquets TCP/IP)

      BatteryInfoView

      BatteryInfoView est un utilitaire pour ordinateurs portables et ordinateurs Netbook qui affiche l’état actuel et les informations sur votre batterie. Les informations de la batterie affichées comprennent le nom de la batterie, le nom de la fabrication, le numéro de série, la date de fabrication, l’état d’alimentation (chargement / déchargement), la capacité de la batterie actuelle, la capacité chargée, la tension, la charge de charge / de décharge complète, etc.
      BatteryInFoView propose également une fenêtre de journaux, qui ajoute une nouvelle ligne de journalisation contenant l’état de la batterie toutes les 30 secondes ou tout autre intervalle de temps que vous choisissez.

      BatteryInfoView de NirSoft - afficher l'état actuel et les informations sur votre batterie

      SoundVolumeView

      SoundVolumeView est un outil simple pour Windows 11, 10, 7 qui affiche des informations générales et un niveau de volume actuel pour tous les composants du son actifs de votre système et vous permet de couper et de les désactiver instantanément.
      Cet utilitaire vous permet également d’enregistrer un profil son dans un fichier, contenant le niveau de volume actuel et l’état muet de tous les composants audio, ainsi que les périphériques son éventuels par défaut, puis plus tard, chargez le même fichier pour restaurer exactement la même chose.

      SoundVolumeView de NirSoft - afficher des informations générales et un niveau de volume actuel

      VideoCacheView

      Après avoir regardé une vidéo sur un site Web, vous pouvez enregistrer le fichier vidéo sur votre disque local pour la jouer hors ligne à l’avenir. Si le fichier vidéo est stocké dans le cache de votre navigateur, cet utilitaire peut vous aider à extraire le fichier vidéo du cache et à l’enregistrer pour la regarder à l’avenir.
      Il analyse automatiquement l’intégralité du cache d’Internet Explorer, les navigateurs Web basés sur Mozilla (y compris Firefox), Opera et Chrome, puis recherchent tous les fichiers vidéo qui sont actuellement stockés. Il vous permet de copier facilement les fichiers vidéo mis en cache dans un autre dossier pour la jouer / les regarder à l’avenir.
      Si vous avez un lecteur vidéo configuré pour lire des fichiers FLV, il vous permet également de lire la vidéo directement à partir du cache de votre navigateur.

      VideoCacheView de NirSoft -  Enregistrer le fichier vidéo sur votre disque local pour la jouer hors ligne à l'avenir

      DiskSmartView

      DisksMartView est un petit utilitaire qui récupère les informations S.M.A.R.T (technologie d’auto-surveillance, d’analyse et de reporting) des disques ou SSD.
      Ces informations incluent le modèle de disque / le micrologiciel / le numéro de série, les cylindres / têtes, les heures de marche (POH), la température interne, les erreurs de disque, etc. Vous pouvez utiliser les informations s.m.a.r.t récupérées par DisksmartView pour déterminer s’il existe un problème significatif sur votre lecteur de disque.

      DiskSmartView de NirSoft - récupère les informations S.M.A.R.T des disques pour vérifier la santé

      DiskCountersView

      DiskCountersview affiche les compteurs système de chaque lecteur de disque dans votre système, y compris le nombre total d’opérations de lecture, écriture et le nombre total de bytes de lecture, écriture.
      Il affiche également des informations générales de lecteur, telles que le nom de disque, le numéro de partition, l’emplacement de la partition, etc.

      DiskCountersView de NirSoft - afficher les compteurs système de chaque lecteur de disque

      DriverView

      DriverView affiche la liste de tous les pilotes de périphérique actuellement chargés sur votre système. Pour chaque pilote de la liste, des informations utiles supplémentaires sont affichées: adresse de chargement du pilote, description, version, nom de produit, société qui a créé le pilote, etc.

      DriverView de NirSoft - afficher la liste de tous les pilotes de périphérique actuellement chargés sur votre système

      WinCrashReport

      WincrashReport fournit une alternative au programme de rapports d’accident intégré du système d’exploitation Windows. Lorsque l’application se bloque dans votre système et Windows affiche la fenêtre de collision interne du système d’exploitation, vous pouvez exécuter WincrashReport et obtenir un rapport approfondi sur l’application écrasée. Le rapport d’accident de WincrashReport est affiché sous forme de texte simple ou en HTML, et comprend les informations suivantes: adresse de la mémoire de crash, code d’exception, description d’exception, chaînes trouvées dans la pile, pile d’appels, registres de processeur, liste de modules, liste de threads, etc. …

      WinCrashReport de NirSoft - Afficher le information de crash et plantages d'une application Windows

      WhatInStartup

      Cet utilitaire affiche la liste de toutes les applications chargées automatiquement lorsque Windows démarre. Pour chaque application, les informations suivantes sont affichées: Type de démarrage (registre / dossier de démarrage), chaîne de ligne de commande, nom de produit, version de fichier, nom de la société, emplacement dans le système de registre ou de fichiers, etc. Il vous permet de désactiver facilement ou de supprimer facilement des programmes indésirables exécutés dans votre démarrage de Windows.
      Vous pouvez l’utiliser sur votre instance d’exécution actuellement de Windows, tout aussi bien que vous pouvez l’utiliser sur une instance externe de Windows dans un autre lecteur.
      WhaltStartup prend également en charge une fonctionnalité spéciale “désactivée permanente” – si un programme que vous avez précédemment désactivé s’est encore ajouté à la liste de démarrage de Windows, Whalstartup détectera automatiquement le changement et le désactivera à nouveau.

      WhatInStartup de NirSoft - afficher la liste de toutes les applications chargées automatiquement lorsque Windows démarre

      L’article 26 meilleurs utilitaires NirSoft pour Windows à connaître est apparu en premier sur malekal.com.

      Un quart des dirigeants de petites et moyennes entreprises (14% en France) envisagent d’utiliser des logiciels piratés pour réduire les coûts

      14 novembre 2022 à 10:30
      Par : UnderNews

      Le dernier rapport Kaspersky révèle que 24% des entreprises de 50 à 999 employés (14% en France) sont prêtes à utiliser des logiciels piratés comme alternative aux logiciels professionnels officiels pour diminuer les dépenses allouées à l’informatique. Pour les petites entreprises de moins de 50 employés, seuls 8% des répondants sont prêts à prendre cette voie (6% en France). Ce procédé peut gravement nuire à la cybersécurité des entreprises, car les agents malveillants distribuent activement des fichiers infectés en les dissimulant dans des versions factices des  logiciels les plus utilisés. 

      The post Un quart des dirigeants de petites et moyennes entreprises (14% en France) envisagent d’utiliser des logiciels piratés pour réduire les coûts first appeared on UnderNews.

      Portmaster : Firewall pour Windows et Linux

      11 novembre 2022 à 08:21

      Portmaster est un pare-feu applicatif gratuit et open-source qui protège votre appareil.
      En outre, il propose aussi des filtres pour contre le pistage, le suivi et les traqueurs afin de protéger la vie privée.
      Ce firewall est compatible Windows, Debian, Ubuntu et Fedora.

      Ce tutoriel vous présent Portmaster, comment l’utiliser et le configurer de manière optimale pour protéger votre PC contre les attaques, pirates.

      Portmaster : Firewall pour Windows et Linux

      Qu’est-ce que Portmaster

      Portmaster est un pare-feu qui intègre des filtres DNS et une résolution DNS sécurisés pour protéger votre PC du pistages et des logiciels malveillants.
      Voici les principales fonctionnalités de la version gratuite :

      • Pare-feu : Protéger l’ensemble de votre ordinateur, pas seulement votre navigateur internet
      • Créez vos propres règles de pare-feu. Coupez complètement les applications de l’Internet ou bloquez toutes les connexions P2P sauf pour certaines applications. Enfin bloquer les connexions vers des pays spécifiques.
      • Filtrage vie privée : Bloquer toutes les publicités et tous les trackers pour chaque application. Ajoutez facilement vos propres règles et bloquez des domaines individuels
      • Secure DNS : Résolution DNS sécurisés à travers DNS Over TLS
      • Visualiser l’activité du réseau : Découvrez toute l’activité du réseau pour chaque application et processus en cours d’exécution sur votre PC

      La version payante fonctionne à travers un abonnement qui offre des fonctionnalités supplémentaires.

      Prix version payante de Portmaster

      La version payante propose une fonctionnalité SPN qui permet d’anonymiser votre adresse IP à travers des identités différentes à la manière de Tor.
      Cela peut donc se substituer à un VPN.

      SPN de portmaster

      Comment installer Portmaster

      Sur Windows

      • Téléchargez le Firewall pour depuis ce lien :
      • Puis lancez le Setup
      • Laissez vous guider en cliquant sur Suivant
      Comment installer Portmaster sur Windows
      • Patientez pendant la copie de fichiers
      Comment installer Portmaster sur Windows
      • Un redémarrage de Windows est nécessaire

      Sur Debian/Ubuntu

      • Téléchargez le Firewall pour depuis ce lien :
      Comment installer Portmaster sur Ubuntu ou Debian
      • Puis choisissez Installation de l’application
      • Cliquez en haut à droite sur Ouvrir
      Comment installer Portmaster sur Ubuntu ou Debian
      • Puis Installer en haut à droite et patientez
      Comment installer Portmaster sur Ubuntu ou Debian
      • Puis exécutez Portmaster depuis la liste des applications
      Comment installer Portmaster sur Ubuntu ou Debian

      Premier démarrage de Portmaster

      Une fois actif, Portmaster ajoute une icône dans la barre d’état.
      Lorsque l’icône est verte, celui-ci est actif et protège le système.

      Icône Portmaster dans le systray / barre d'état de Windows

      Après l’installation, le pare-feu télécharge les règles de filtrages.

      • Au premier démarrage, un message vous indique Portmaster Core Service is not running.
      • Cliquez sur Start Core Service et saisissez le mot de passe administrateur de Windows ou Linux.
      Portmaster Core Service is not running
      • Le Firewall démarre et un assistant vous propose d’effectuer une configuration rapide.
      Premier démarrage de Portmaster
      • Puis on vous propose de choisir les listes de filtrages. Laissez par défaut et faites Next. Sinon décochez celle qui ne vous intéresse pas
      Configurer les listes de filtrages de PortMaster
      • Puis Portmaster modifie les paramètres DNS pour configurer un DNS chiffré à travers DNS Over TLS. Là aussi vous pouvez choisir le fournisseur DNS entre CloudFlare, Quad9, AdGuard et Foundation for Applied Privacy
      • Laissez par défaut (CloudFlare) et faites Next ou choisissez le fournisseur DNS que vous souhaité
      Configurer les DNS sécurisés sur PortMaster
      • Enfin cliquez sur Finish
      Premier démarrage de Portmaster

      L’interface du pare-feu s’ouvre.
      Voici une description de l’interface de Portmaster.

      Présentation de l'interface de portmaster

      Comment afficher les connexions réseaux avec Portmaster

      Présentation générale

      Portmaster vous permet d’afficher l’activité du réseau (Network Activity).
      Cela donne énormément d’informations sur la source comme le pays, l’adresse IP ou réseau.
      De plus vous pouvez visualiser les connexions bloquées ou autorisées par le pare-feu ou le filtrage.

      L’activité réseau est accessible depuis le premier onglet.

      Ouvrir les applications sur Portmaster

      A gauche, la liste des applications avec le nombre de connexions réseaux.

      Comment afficher les connexions réseaux avec Portmaster

      A droite la liste des applications avec le nom d’hôte, le pays, l’application, la direction de la connexion (entrante ou sortante), l’adresse IP et port, l’horodatage et enfin la règle appliquée.
      Les connexions autorisées apparaissent en vert alors que les connexions bloquées sont en rouge.

      Comment afficher les connexions réseaux avec Portmaster

      Lorsque vous cliquez dessus, vous obtenez plus d’informations avec l’ASN, le protocole (TCP, UDP), le chemin de l’application.

      Comment afficher les connexions réseaux avec Portmaster

      Par exemple, ci-dessous Microsoft Edge affiche une erreur ERR_CONNECTION_REFUSED qui est en générale une connexion bloquée par le pare-feu.
      On peut visualiser la connexion depuis la liste et en cliquant dessus, on nous informe que le site est dans les listes de filtrages (site malveillant).

      Comment afficher les connexions réseaux avec Portmaster

      Lorsqu’une application n’est pas autorisée par une règle de pare-feu.
      Le blocage de connexion a pour raison “blocked by default action“.

      Comment afficher les connexions réseaux avec Portmaster

      Filtrer l’activité du réseau

      Puis à droite, vous pouvez filtrer les connexions par état autorisées, bloquées, par ASN/Provider, Pays, direction sortant ou entrante et bien d’autres critères.

      Filtrer l'activité du réseau sur Portmaster

      Par exemple, on peut saisir l’adresse pour obtenir toutes les connexions bing.com.
      La liste des connexions indiquent le pays, l’application, l’adresse IP et les filtres.

      Filtrer l'activité du réseau sur Portmaster

      Autre exemple avec le filtre par pays.
      Très pratique pour vérifier si vous avez des connexions depuis des pays suspicieux comme la Chine ou la Russie.

      Filtrer l'activité du réseau sur Portmaster

      Comment créer une règle de Pare-feu

      Autoriser/Bloquer une application sur le Pare-feu Portmaster

      • Ouvrez l’application
      • Puis cliquez sur Block Connections pour autoriser ou interdire l’application sur pare-feu
      Autoriser/Bloquer une application sur le Pare-feu Portmaster

      Autoriser/Bloquer une adresse IP ou hôte

      Vous pouvez créer des règles pour autoriser une adresse IP.
      Le plus simple est de partie de l’activité réseau et des connexions :

      • Cliquez sur la connexion
      • Ensuite tout à droite sur l’icône trois points
      • Et Allow IP, Block Domain ou Allow Domain dans le menu déroulant
      Autoriser/Bloquer une adresse IP ou hôte sur Portmaster
      Autoriser/Bloquer une adresse IP ou hôte sur Portmaster

      Les différences dans le menu dépendent si la connexion s’établit sur un nom d’hôte ou une adresse IP et selon les règles existantes.

      • Allow IP : Créer une règle pour autoriser l’adresse IP
      • Block IP : Supprimer la règle pour autoriser l’IP
      • Allow Domain : Créer une règle pour autoriser un domaine internet
      • Block Domain : Créer une règle pour interdire un domaine internet

      Créer une règle de pare-feu pour autoriser une connexion sortante

      Portmaster vous donne la possibilité de créer une règle manuelle de blocage sortante.
      Pour cela :

      • Cliquez à gauche sur l’onglet applications
      Ouvrir les applications sur Portmaster
      • Puis cliquez sur l’onglet Settings
      Créer une règle de pare-feu pour autoriser une connexion sortante de Portmaster
      • Cliquez sur Add Rule
      • Ensuite descendez dans Rules et Outgoing Rules
      • Dans le menu déroulant saisissez Block ou Allow
      • Saisissez l’adresse IP
      • A droite cliquez sur la coche pour valider la nouvelle règle
      Créer une règle de pare-feu pour autoriser une connexion sortante de Portmaster

      La règle s’ajoute dans la liste.
      Pour supprimer des règles : Cochez la ou les règle(s) puis cliquez sur le menu en dessous pour choisir Remove Rules.

      Créer une règle de pare-feu pour autoriser une connexion sortante de Portmaster

      Notez que vous pouvez accéder aux règles d’application depuis l’activité réseau.
      Pour cela, cliquez sur l’icône trois points tout à droite puis App Settings.

      Ouvrir les paramètres d'application de Portmaster

      Comment créer un profile d’application

      Si une application est manquante, vous pouvez créer un nouveau profile.
      Pour ce faire :

      • Accédez aux applications
      • Cliquez en haut à droite sur Create Profile
      Comment créer un profile d'application sur Portmaster
      • Saisissez le nom de l’application, une description et une icône
      Comment créer un profile d'application sur Portmaster
      • Dans l’onglet Process Matching, vous pouvez définir soit :
      • Path : le chemin de l’application, vous pouvez définir un chemin exact ou utiliser des expressions régulières
      • Command Line : une commande et paramètres d’une application
      • Environnement
      Comment créer un profile d'application sur Portmaster

      Dans Copy Settings, vous pouvez copier le profile d’une application déjà existante.

      Comment créer un profile d'application sur Portmaster

      Enfin si vous pouvez modifier le profile, cliquez sur l’application puis cliquez sur Edit sous le nom de l’application.

      Comment créer un profile d'application sur Portmaster

      Configurer Portmaster

      PortMaster possède plusieurs paramètres globaux ou par applications.
      Pour accéder à la configuration, cliquez sur l’icône outils en bas à gauche.

      Configurer Portmaster

      Vous pouvez configurer les serveurs DNS utilisés, ainsi que les filtres de vie privée et du pare-feu.

      Configurer Portmaster

      Il est aussi possible d’activer ou désactiver certains filtres.

      Configurer Portmaster

      Comment arrêter et quitter Portmaster

      Vous pouvez mettre en pause le firewall Portmaster à tout moment.

      Il est possible de faire cela depuis l’interface en cliquant sur l’icône ampoule tout en bas à gauche puis Shutdown.

      Comment arrêter et quitter Portmaster

      Ensuite confirmer en cliquant sur le bouton rouge Shut down Portmaster.

      Comment arrêter et quitter Portmaster

      Une façon plus rapide de quitter PortMaster est de cliquer sur l’icône dans la barre d’état puis Shut Down Portmaster.

      Comment arrêter et quitter Portmaster
      Comment arrêter et quitter Portmaster

      Liens

      L’article Portmaster : Firewall pour Windows et Linux est apparu en premier sur malekal.com.

      ❌