FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierFlux principal

Veeam Agent for Microsoft Windows – Activation des notifications par e-mail

Bonjour à toutes et tous ! Nous voici de nouveau ensemble afin de poursuivre notre découverte de la solution Veeam Agent for Microsoft Windows. Jusqu’à présent, nous avons vu  la présentation et l’installation de cette solution ainsi que les étapes à suivre afin de faire la configuration d’un job de sauvegarde et également la procédure …

Les différentes éditions de Windows Server 2022

18 octobre 2021 à 18:46

Windows Server 2022 est disponible depuis plusieurs semaines. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux différentes éditions de Windows Server 2022 car il y a du changement.

Chaque sortie de Windows Server s'accompagne de son lot de changements et nouveautés. Au-delà des nouveautés fonctionnelles de Windows Server 2022, il y a aussi des changements sur les éditions proposées.

Voici la liste des éditions de Windows Server 2022, avec les spécificités de chacune :

Windows Server 2022 Standard

L'édition Standard elle celle que l'on connaît depuis toujours et elle le reste, il n'y a pas de changement notable.

Windows Server 2022 Essentials

L'édition Essentials évolue avec Windows Server 2022 puisqu'elle est limitée à 25 utilisateurs, 50 appareils et 1 seul CPU physique avec 10 cœurs au maximum. Par contre, Essentials ne sera plus une édition à part avec des fonctions spéciales (tableau de bord, access anywhere, plus de rôle "Windows Server Essentials Experience" etc.). Il s'agit désormais d'une version Standard mais bridée.

Windows Server 2022 Datacenter

L'édition Datacenter est une version Standard avec des fonctionnalités spécifiques en supplément, comme Software-defined Networking, Storage Replica et Storage Spaces Direct.

Windows Server 2022 Datacenter: Azure Edition

L'édition "Datacenter: Azure Edition" intègre des fonctionnalités inédites et elle tourne seulement dans le Cloud Azure. Elle bénéficie de la fonctionnalité "hotpatching in Core" qui permet d'appliquer des mises à jour correctives à chaud, c'est-à-dire qu'il n'est plus nécessaire de redémarrer après l'installation des mises à jour ! C'est un détail mais cela a son importance car un redémarrage peut être synonyme de coupure de la production, etc.... Et aussi d'une remise à zéro de l'uptime. Ahah.

Par ailleurs, la fonctionnalité "SMB over QUIC" est une exclusivité de cette édition, et elle permet d'accéder à des fichiers stockés sur un serveur de fichiers Windows Server 2022 de façon sécurisée, à partir d'Internet, grâce à des connexions basées sur TLS 1.3 (une version active par défaut), en UDP sur le port 443 (HTTPS). Cela signifie que le flux SMB n'utilise pas le port 445.

Au revoir Hyper-V Server

Il est à noter qu'avec Windows Server 2022, il n'y a pas de version Hyper-V Server où l'on peut installer directement un serveur Hyper-V avec un accès en ligne de commande. Pour le moment, l'alternative consiste à passer chez la concurrence, sur Azure Stack HCI ou à rester sur Hyper-V Server 2019.

Pour finir :

Pour rappel si vous êtes sur Windows Server 2012 ou Windows Server 2012 R2, le support prendra fin le 10 octobre 2023 (sauf sur Azure où il y a 3 ans de plus).

Que ce soit pour les éditions Standard ou Datacenter, Microsoft précise qu'au niveau des ressources matérielles, Windows Server 2022 supporte un maximum de 48 To de RAM sur l'hôte physique (contre 24 To pour Windows Server 2019), 2048 processeurs logiques (coeurs - contre 512 avec WS 2019).

Voir la documentation Microsoft

The post Les différentes éditions de Windows Server 2022 first appeared on IT-Connect.

Comment monter un partage NFS sur Windows ?

11 octobre 2021 à 16:00

I. Présentation

Dans ce tutoriel, nous allons voir comment monter un partage NFS sur Windows en installant un client NFS via PowerShell ou l'interface graphique.

Nativement, il n'est pas possible d'accéder à un partage NFS depuis Windows, que ce soit les éditions Desktop (Windows 10 ou Windows 11), ou les éditions Server comme comme Windows Server 2019. Ce n'est pas surprenant, car ce type de partage réseau étant créé dans la plupart des cas sur un hôte Linux.

Heureusement, Microsoft a tout prévu pour permettre l'accès à un partage NFS depuis Windows Server. Il suffit de passer par l'installation de fonctionnalités facultatives.

Pour cela, j'utilise un serveur Windows Server 2019 en tant que client NFS, concernant le serveur NFS il s'agit d'un serveur Debian avec le partage /srv/partagenfs.

Si vous souhaitez découvrir le protocole NFS plus en détails, voici mon tutoriel d'introduction :

II. Installation du client NFS sous Windows

Deux méthodes d'installation seront détaillées : méthode graphique / méthode PowerShell (beaucoup plus rapide).

A. Installer le client NFS avec l'interface graphique

Ouvrez le Gestionnaire de serveur, cliquez sur "Gérer" et "Ajouter des rôles et fonctionnalités". Lorsque l'étape "Avant de commencer" apparaît, cliquez sur "Suivant".

winnfs1

Sélectionnez "Installation basée sur un rôle ou une fonctionnalité" et poursuivez.

winnfs2

Ensuite, sélectionnez le serveur sur lequel vous souhaitez installer la fonctionnalité, continuez. Concernant l'étape "Rôles de serveurs" vous pouvez la passer, car dans ce cas c'est l'installation de fonctionnalités qui nous intéressent.

Désormais, nous arrivons à l'étape la plus importante de l'installation : le choix des éléments à installer. Vous devez cocher deux fonctionnalités :

- Client pour NFS

- Outils d'administration de serveur distant > Outils d'administration de rôles > Outils de services de fichiers > Services des outils de gestion du système de gestion de fichiers en réseau (ceci étant un outil RSAT).

Une fois les deux choix effectués, cliquez sur "Suivant".

Client pour NFS Windows

Enfin, cliquez sur "Installer" et patientez un instant.

B. Installer le client NFS avec PowerShell

Ouvrez une console PowerShell, et, saisissez la commande suivante sur votre serveur Windows :

Install-WindowsFeature NFS-Client,RSAT-NFS-Admin

Patientez pendant l'installation, vraiment très simple et efficace en PowerShell une fois le nom des fonctionnalités repéré.

Si vous souhaitez installer le client NFS sur une édition Desktop de Windows, comme Windows 10 ou Windows 11, la commande est différente :

Enable-WindowsOptionalFeature -FeatureName ServicesForNFS-ClientOnly, ClientForNFS-Infrastructure -Online

III. Monter un partage NFS sur Windows

L'installation étant effectuée, on peut désormais monter le partage NFS sur le serveur Windows. Ouvrez une Invite de commande, et, utilisez la commande mount comme ceci pour un montage anonyme :

mount -o anon <serveur>:<partage> <lettre-montage>:

N'utilisez pas une console PowerShell pour monter le partage NFS avec la syntaxe ci-dessus, car cela ne fonctionnera pas : il y a un alias entre "mount" et "New-PSDrive".

mount -o anon 192.168.100.121:/srv/partagenfs N:
Partage NFS monté sur Windows avec mount
Partage NFS monté sur Windows avec mount

Si vous utilisez une console PowerShell, vous pouvez utiliser ceci :

New-PSDrive -Name N -Root "\\192.168.100.121\srv\partagenfs" -PSProvider FileSystem

Néanmoins, je trouve que les résultats sont assez aléatoires pour monter un partage NFS avec New-PSDrive. Préférez plutôt la commande "mount" dans l'Invite de commande.

Le partage NFS se retrouve bien sous la lettre N sur le serveur :

Nous pourrions également monter ce partage NFS à partir de l'Explorateur de fichiers Windows, en précisant le chemin vers le partage au format UNC. Cela donnerait : \\192.168.100.121\srv\partagenfs

IV. Registre Windows : AnonymousGid et AnonymousUid

Lorsque le partage NFS est monté comme nous venons de le faire, il y a de fortes chances pour qu'il soit monté en lecture seule. Si vous avez besoin d'être en mode anonyme tout en ayant les droits de lecture et d'écriture, il va falloir modifier la base de Registre de Windows.

Ouvrez l'éditeur de Registre en tant qu'administrateur :

regedit.exe

Parcourez l'arborescence comme ceci :

HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\ClientForNFS\CurrentVersion\Default

Ici, il va falloir créer deux valeurs "DWORD (32 bits)" nommées : AnonymousGid (ID du groupe) et AnonymousUid (ID de l'utilisateur).

Pour ces valeurs, la valeur décimale doit correspondre à l'ID déclaré dans la configuration du partage NFS, sur le serveur distant. Pour ma part, mon partage s'appuie sur l'utilisateur nobody et le groupe nogroup. Ces deux éléments ont le même ID : 65534.

Sur mon serveur Linux, dans le fichier "/etc/exports", j'ai la configuration suivante :

/srv/partagenfs 192.168.100.0/24(rw,sync,anonuid=65534,anongid=65534,no_subtree_check)

Ce qui me donne dans le Registre :

Registre Windows : les valeurs AnonymousGid et AnonymousUid
Registre Windows : les valeurs AnonymousGid et AnonymousUid

Suite à cette modification, il faut redémarrer le serveur. Ensuite, vous devriez pouvoir accéder au partage NFS en lecture et écriture !

V. Paramétrage du client NFS

En cas de nécessité, sachez qu'il est possible de paramétrer le client NFS que nous avons installé. Pour cela, accédez aux Outils d'administration et ouvrez "Services pour NFS". Lorsque la console est ouverte, effectuez un clic droit sur "Client pour NFS" et cliquez sur "Propriétés".

Propriété client pour NFS

Divers paramètres sont accessibles, comme le(s) protocole(s) de transport à utiliser par le client NFS (UDP, TCP ou les deux) ou encore les autorisations UNIX à attribuer par défaut aux fichiers créés sur le partage.

Options du client NFS Windows

Enfin, l'onglet "Sécurité" sert à spécifier les stratégies de sécurité autorisées. Tout ce qui concerne Kerberos, à savoir "krb5", "krb5i" et "krb5p" nécessite d'utiliser NFS v4 au minimum.

The post Comment monter un partage NFS sur Windows ? first appeared on IT-Connect.

Migrating roles and features to Windows Server 2022 using WSMT

6 octobre 2021 à 18:18

The Windows Server Migration Tools (WSMT) have shipped with Windows Server since version 2003. Admins can use them to transfer roles and features to a newer version of the operating system. Since Microsoft hasn't updated these tools for quite some time, they show some bugs when used with Server 2022. Nevertheless, the WSMT are still a viable option when upgrading Windows Server.

The post Migrating roles and features to Windows Server 2022 using WSMT first appeared on 4sysops.

Compress SMB data in Windows 11 and Server 2022

4 octobre 2021 à 19:03

One of Windows's most recently introduced features is SMB compression. This can reduce the amount of data transferred between the client and the server. Compression may now be activated for file shares or mappings, and is managed via Windows Admin Center or PowerShell.

The post Compress SMB data in Windows 11 and Server 2022 first appeared on 4sysops.

Migration to Windows Server 2022: WSMT vs. in-place updates

29 septembre 2021 à 14:59

When organizations decide to move services from an older Windows Server version to a newer one, there are a few options. Businesses can perform an in-place upgrade of the current server to a more recent Windows Server version. There are also options for migrating roles and services from an older server to a newer one. Windows Server Migration Tools (WSMT) serve this purpose.

The post Migration to Windows Server 2022: WSMT vs. in-place updates first appeared on 4sysops.

Veeam Agent for Microsoft Windows – Restauration d’une sauvegarde

Bonjour à toutes et tous ! Nous voici de nouveau ensemble afin de poursuivre notre découverte de la solution Veeam Agent for Microsoft Windows. Jusqu’à présent, nous avons vu  la présentation et l’installation de cette solution ainsi que les étapes à suivre afin de faire la configuration d’un job de sauvegarde. Dans l’article du jour, …

Veeam Agent for Microsoft Windows – Création d’un job de sauvegarde

Bonjour à toutes et tous ! Nous voici de nouveau ensemble afin de poursuivre notre découverte de la solution Veeam Agent for Microsoft Windows. Jusqu’à présent, nous avons vu seulement la présentation et l’installation de cette solution, aujourd’hui, dans l’article du jour, nous allons voir les différentes étapes à suivre pour la création d’un job …

Veeam Agent for Microsoft Windows – Présentation et installation

Bonjour à toutes et tous ! Nous voici de nouveau ensemble pour la découverte d’une solution de l’éditeur Veeam. Nous avions déjà vu il y a quelque temps dans différents articles la solution Veeam Backup for Microsoft 365 et cette fois-ci, nous allons découvrir Veeam Agent for Microsoft Windows ! Oui, je sais, nous avions …

Windows Server 2022: Comparison of editions and features

7 septembre 2021 à 17:09

Windows Server 2022 will be available in two main editions: Standard and Datacenter. In addition, Microsoft will introduce a new edition for Azure. Windows Server Essentials will no longer be a separate SKU, and there is a new OS for hyperconverged systems.

The post Windows Server 2022: Comparison of editions and features first appeared on 4sysops.

Microsoft will not release a free Hyper-V Server 2022

6 septembre 2021 à 15:40

Until now, with each new version of Windows Server LTSC, Microsoft released a corresponding version of the free Hyper-V Server. However, this will no longer be the case with Windows Server 2022. Instead, Microsoft now directs users to Azure Stack HCI.

The post Microsoft will not release a free Hyper-V Server 2022 first appeared on 4sysops.

Windows Server 2022 disponible ! Quoi de neuf ?

Cela fait déjà quelques jours que Microsoft a dévoilé sa nouvelle mouture pour Windows Server. Annoncé sur le discord des techos par Xelion il y a déjà plus d’une semaine je n’avais pas pris le temps de vous faire un petit article. Windows Server fait beaucoup moins de bruit que Windows 11 et cette année …

Windows Server 2022 est disponible dès à présent !

27 août 2021 à 08:06

En toute discrétion, Microsoft a publié la nouvelle version de Windows Server 2022 ! Quelles sont les nouveautés ? Quelles sont les éditions disponibles ? Réponse dans cet article.

Depuis quelques années, Microsoft met clairement en avant ses services Cloud : Azure, Office 365 et Microsoft 365. Et puis, ces dernières semaines, ce sont Windows 11 mais aussi Windows 365 qui étaient sur le devant de la scène. Suffisant pour que Windows Server 2022 passe au second plan. Néanmoins, la sortie d'une nouvelle version de Windows Server c'est toujours un petit événement pour les entreprises !

Les fichiers ISO "General Availability" de Windows Server 2022 sont disponibles au téléchargement dès maintenant ! Ce nouveau système est proposé en plusieurs éditions : Standard, Datacenter et Datacenter Azure Edition.

Windows Server 2022 : une version pour le long terme !

Windows Server 2022 est une version LTSC (Long Term Servicing Channel), cela signifie qu'elle va bénéficier d'un support sur le long terme. Pour être plus précis :

  • Le support de Windows Server 2022 a démarré le 18 août 2021
  • Le support général prendra fin le 13 octobre 2026
  • Le support étendu prendra fin le 14 octobre 2031

En misant sur Windows Server 2022, vous pouvez bénéficier d'un système d'exploitation maintenu pendant 10 ans ! À condition bien sûr d'opter pour le support étendu, sinon il faudra se satisfaire d'un support sur 5 ans.

Les nouveautés de Windows Server 2022

Même si j'en ai déjà parlé dans un précédent article, la sortie de Windows Server 2022 est l'occasion de parler des nouveautés.

✔ Secured-Core et System Guard  : des protections avancées contre les menaces, à plusieurs niveaux, aussi bien au niveau matériel que du firmware, en s'appuyant sur TPM 2.0. Secured-Core va également apporter une couche de protection pour la virtualisation en intégrant Credential Guard et Hypervisor-Protected Code Integrity (HVCI).

✔ TLS 1.3 sera activé par défaut sur le système.

✔Support du DNS-over-HTTPS au niveau de Windows

✔ Le protocole SMB quant à lui va bénéficier du chiffrement AES-256, il sera à privilégier partout où ce sera possible.

✔Windows Admin Center v2103 : meilleure gestion des machines virtuelles, un observateur d'événement plus simple, etc... tout en sachant que Windows Admin Center est disponible également sur Azure.

✔Azure Arc : un outil qui permet aux clients Azure de gérer et sécuriser leurs serveurs Windows Server on-premise, ou alors en environnement multi-cloud, à partir d'Azure comme point central. Azure Arc donne l'accès à d'autres fonctionnalités d'Azure : Azure Policy, Azure Monitor et Azure Defender.

✔Amélioration de Azure Storage Migration Service pour migrer un serveur de fichiers local vers Azure, avec la prise en charge d'un nouveau scénario : les baies de stockage NetApp FAS.

✔ Windows Containers : cette fonction s'appuie sur Kubernetes et Microsoft annonce une amélioration importante puisque la taille des images pour Windows Containers sera fortement réduite. Il sera possible aussi de conteneuriser des applications .NET grâce à Windows Admin Center.

Pour en savoir plus sur Windows Server 2022, il faudra patienter jusqu'au 16 septembre 2021 puisqu'il s'agit de la date de l'événement virtuel Windows Server Summit. Cela confirme aussi que Microsoft n'a pas oublié son système d'exploitation pour les entreprises, et c'est tant mieux ! 😉

Pour finir, côté Linux, sachez que Debian 11 est disponible depuis quelques jours... Si cela vous intéresse, je vous en parle dans cet article.

Source

The post Windows Server 2022 est disponible dès à présent ! first appeared on IT-Connect.

Windows Server 2022 released: Overview of new features

24 août 2021 à 15:42

Without much ado, Microsoft has released Windows Server 2022. The number of innovations is not impressive, but there are some interesting features among them. However, two of them are reserved for the Azure edition. The focus is on security, with additional improvements for SMB and Hyper-V.

The post Windows Server 2022 released: Overview of new features first appeared on 4sysops.

Automate Windows Server setup using an answer file

24 juin 2021 à 17:01

Performing a manual installation of Windows Server is acceptable if you have only a single machine to install. However, if you deploy multiple instances, you want to use an automated approach. One of the oldest mechanisms provided by Microsoft for this purpose is answer files. This article shows you how to create them with Windows System Image Manager.

The post Automate Windows Server setup using an answer file first appeared on 4sysops.
❌