FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 26 septembre 2022Flux principal

Starlink a fabriqué 1 million de kits pour se connecter à Internet par satellite

26 septembre 2022 à 10:39

Starlink parabole

Depuis son démarrage commercial, Starlink a assemblé plus d'un million d'appareils permettant de se connecter à Internet par satellite.  [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Starlink a fabriqué 1 million de kits pour se connecter à Internet par satellite

26 septembre 2022 à 10:39

Starlink parabole

Depuis son démarrage commercial, Starlink a assemblé plus d'un million d'appareils permettant de se connecter à Internet par satellite.  [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Comment afficher les téléchargements de Chrome, Edge, Firefox, Brave, Vivaldi ou Opera

25 septembre 2022 à 15:53

Tous les navigateurs internet modernes offre un gestionnaire de téléchargements qui vous permet d’afficher les téléchargements en cours mais aussi terminés.
Généralement, cela se présente sous la forme d’une liste de vos téléchargements avec la date, nom du fichier, taille du fichier, etc.
Depuis ce dernier, vous pouvez ouvrir n’importe quel fichier téléchargé.

Dans ce tutoriel, je vous explique comment Comment afficher les téléchargements de Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, Brave, Vivaldi ou Opera.

Comment afficher les téléchargements de Chrome, Edge, Firefox, Brave, Vivaldi ou Opera

Comment afficher les téléchargements de Google Chrome

Voici quatre façons d’accéder aux téléchargements sur Google Chrome :

  • Au moment d’un téléchargement en cours ou terminé, la barre de téléchargement s’ouvre en bas de l’écran
  • Cliquez sur Tout afficher
Comment afficher les téléchargements de Google Chrome
  • Par le menu Chrome : Cliquez en haut à droite sur le bouton 
  • Puis cliquez sur Téléchargements
Comment afficher les téléchargements de Google Chrome
  • La troisième façon d’ouvrir les téléchargements de Chrome est le raccourci clavier : CTRL+J

Enfin vous pouvez aussi accéder à la bibliothèque de téléchargements de Chrome par son adresse :

  • Ouvrez un nouvel onglet
  • Puis dans la barre d’adresse, saisissez chrome://downloads
Comment afficher les téléchargements de Google Chrome

Comment afficher les téléchargements de Microsoft Edge

Voici quatre méthodes pour afficher les téléchargements de Microsoft Edge.

  • Cliquez sur l’icône flèche vers le bas pour afficher les derniers téléchargements
  • Puis sur le bouton […] en haut à droite pour ouvrir la bibliothèque de téléchargement d’Edge
Comment afficher les téléchargements de Microsoft Edge
  • Une autre façon est d’ouvrir un onglet et de saisir l’adresse edge://downloads
Comment afficher les téléchargements de Microsoft Edge
  • Bien entendu, vous pouvez aussi y accéder par le menu, pour cela, cliquez en haut à droite sur le bouton 
  • puis Téléchargements
  • Enfin pour afficher les téléchargements plus rapidement, utilisez le raccourci clavier : CTRL+J

Comment afficher les téléchargements de Mozilla Firefox

Mozilla Firefox possède aussi une bibliothèque de téléchargements que vous pouvez afficher par trois méthodes :

  • Lorsque vous lancez un téléchargement, ce dernier s’affiche en haut à droite à travers l’icône flèche vers le bas
  • Cliquez sur Afficher tous les téléchargements
Comment afficher les téléchargements de Mozilla Firefox
  • Vous pouvez aussi utiliser le menu de Firefox. Cliquez en haut à droite sur le bouton 
  • Puis Téléchargements
Comment afficher les téléchargements de Mozilla Firefox
  • Une façon plus rapide est d’utiliser le raccourci clavier : CTRL+J
Comment afficher les téléchargements de Mozilla Firefox

Comment afficher les téléchargements de Brave

Voici comment afficher les téléchargements en cours sur Brave :

  • Cliquez en haut à droite sur le bouton 
  • Puis Téléchargement
Comment afficher les téléchargements de Brave
  • Une autre façon est de cliquer sur le bouton Tout afficher depuis la barre de téléchargement
Comment afficher les téléchargements de Brave

Comment afficher les téléchargements de Vivaldi

La présentation de Vivaldi diffère des autres navigateurs internet avec une barre d’outils latérale.
Depuis cette dernière, vous pouvez accéder aux téléchargements en cours ou passés.

  • Depuis la barre d’outils à gauche, cliquez sur l’icône de téléchargement (flèche vers le bas)
Comment afficher les téléchargements de Vivaldi

Une méthode plus rapide est d’utiliser le raccourci clavier :

  • Pour afficher les téléchargements en cours ou terminé, appuyez sur CTRL+J
Comment afficher les téléchargements de Vivaldi

Comment afficher les téléchargements de Opera

  • Lorsque vous démarrez un téléchargement, cliquez sur l’icône flèche vers le bas en haut à droite
Comment afficher les téléchargements de Opera
  • Cela permet d’afficher les téléchargements en cours et terminé
  • Cliquez sur Afficher plus pour ouvrir la liste complète des téléchargements
Comment afficher les téléchargements de Opera
  • Et bien entendu, le raccourci clavier suivant fonctionne : CTRL+J
Comment afficher les téléchargements de Opera

Liens

L’article Comment afficher les téléchargements de Chrome, Edge, Firefox, Brave, Vivaldi ou Opera est apparu en premier sur malekal.com.

À partir d’avant-hierFlux principal

Comment bloquer les web fonts pour améliorer la confidentialité

20 septembre 2022 à 15:03

Pour afficher des textes, les sites internet ont aussi la possibilité d’utiliser des polices de caractères.
Utiliser une police disponible sur la majorité des appareils des utilisateurs ou utiliser des polices de caractères disponibles sur le WEB (web fonts), qui ne sont pas installées sur l’appareil de l’utilisateur.

Les polices Web personnalisées, telles que Google Fonts, offrent aux concepteurs Web davantage d’options en matière d’affichage de texte sur les sites Web, mais elles nécessitent que les visiteurs les téléchargent lorsqu’ils se connectent au site. La mise en cache est généralement utilisée pour éviter que les polices soient téléchargées à chaque visite de page.

Le revers est que certains services, comme Google Fonts peut pister les internautes à travers leurs utilisations.
Dans ce tutoriel, je vous explique comment loquer les web fonts pour améliorer la confidentialité.

Comment bloquer les web fonts pour améliorer la confidentialité

Pourquoi bloquer les web fonts ?

Les performances sont l’inconvénient le plus évident, car une demande doit être faite au serveur qui héberge la police pour la télécharger. Bien que cette opération soit généralement rapide, elle ajoute encore au temps de chargement. Des problèmes avec le serveur peuvent également entraîner des problèmes de chargement sur le site. Les utilisateurs qui disposent d’un budget de bande passante serré ou de connexions très lentes sont ceux qui bénéficient le plus du blocage.

Le respect de la vie privée est le deuxième facteur. Étant donné que les demandes sont adressées à des serveurs, par exemple les serveurs de Google qui hébergent les polices de l’entreprise, des informations telles que l’adresse IP sont automatiquement transmises. Toutes les organisations qui hébergent des polices Web n’utilisent pas ces informations pour suivre les utilisateurs, mais il y a toujours un risque que cela se produise.

En Allemagne, un site WEB a été condamnée car ils utilisaient les Googles Fonts et cela fuitaient les adresses IP des visiteurs. Cela n’est pas conforme au RGPD.
La source : Website fined by German court for leaking visitor’s IP address via Google Fonts

Le blocage total des polices Web peut entraîner des problèmes d’affichage sur certains sites. Les sites qui s’appuient uniquement sur les polices d’écritures web, sans avoir de solution de repli en place, peuvent ne pas s’afficher correctement.

Comment bloquer les web fonts (Polices de caractères distantes)

Avec localCDN

LocalCDN est une extension pour Firefox et Chrome qui émule les frameworks distants (par exemple jQuery, Bootstrap, AngularJS) et les fournit en tant que ressource locale.
Cela empêche les requêtes tierces inutiles aux CDN Google, StackPath, jsDelivr/MaxCDN, NetDNA et plus encore.

Ainsi les polices seront prises localement et non sur les serveurs en ligne.
Vous gagnez en performances mais aussi en confidentialité car aucune requête en ligne ne sera effectuée.
Enfin, les polices de caractères continueront de s’afficher correctement.

Avec uBlock

uBlock est un bloqueur de publicités très populaire.
Ce dernier est très paramétrable et vous permet de filtrer la plupart des contenus d’une page WEB.
Une fonction est disponible pour filtrer et bloquer les polices de caractères distantes.

  • Ouvrez le Tableau de bord d’uBlock Origin
Ouvrir le tableau de bord d'uBlock Origin
  • Puis allez dans l’onglet Mes Filtres
  • Ajoutez le filtre suivant afin de bloquer le téléchargement de polices WEB
*$font,third-party
Comment bloquer les web font avec uBlock Origin
  • cliquez sur Appliquer pour prendre en compte le nouveau filtre

Pour bloquer les polices d’un site en particulier, utilisez la syntaxe suivante :

*$font,third-party,domain=~exemple.com|~exemple2.net

Enfin il existe une liste de blocage spécifique que vous pouvez ajouter si besoin : https://fanboy.co.nz/fanboy-antifonts.txt

Sur Google Chrome ou Edge

Google Chrome peut interdire le téléchargement de polices distantes en ajoutant un paramètre dans le raccourci de lancement.

  • Faites un clic droit sur l’icone de raccourci de Google Chrome
  • Puis Propriétés
Ouvrir les propriétés du raccourci de Google Chrome
  • Puis dans cible à la fin, ajoutez le paramètre :
--disable-remote-fonts
  • Validez sur OK
Ouvrir les paramètres avancés de polices sur Google Chrome

Il existe aussi deux extensions qui désactive ou bloque les web fonts :

Sur Firefox

Le navigateur internet Mozilla Firefox possède un paramètre qui peut s’avérer utile. Introduit dans Firefox 41, il permet à Firefox de définir des polices spécifiques pour les sites Web visités.

  • Cliquez en haut à droite sur le bouton 
  • Puis Paramètres
Ouvrir les paramètres sur Mozilla Firefox
  • Faites défiler l’écran jusqu’à la section Polices et sélectionnez le bouton Avancé
Ouvrir les paramètres avancés de polices sur Mozilla Firefox
  • Décochez Autoriser les pages à choisir leurs propres polices, au lieu de votre sélection ci-dessus. Vous devrez peut-être faire défiler la fenêtre pour voir l’option.
  • Sélectionnez OK
Comment bloquer les web font sur Mozilla Firefox

Les utilisateurs confirmés de Firefox peuvent définir les préférences gfx.downloadable_fonts.enabled et gfx.downloadable_fonts.woff2.enabled sur false dans about:config pour bloquer les polices téléchargeables dans le navigateur internet.

Comment bloquer les web font sur Mozilla Firefox

Enfin il existe aussi l’extension Enforce Browser Fonts disponibles seulement pour Firefox.
On en parle sur le forum à cette adresse : Bloquer les polices WEB distantes (web fonts)

L’article Comment bloquer les web fonts pour améliorer la confidentialité est apparu en premier sur malekal.com.

Comment faire un partage de connexion Internet avec un smartphone Android ou un iPhone ?

19 septembre 2022 à 15:29

Wi-Fi smartphone

Le partage de connexion sur un iPhone, un Samsung Galaxy ou un autre smartphone Android permet d'utiliser ses données mobiles pour connecter un PC à Internet. C'est le mode modem. Il est intéressant si vous avez une connexion 4G ou 5G.  [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Comment faire un partage de connexion Internet avec un smartphone Android ou un iPhone ?

19 septembre 2022 à 15:29

Wi-Fi smartphone

Le partage de connexion sur un iPhone, un Samsung Galaxy ou un autre smartphone Android permet d'utiliser ses données mobiles pour connecter un PC à Internet. C'est le mode modem. Il est intéressant si vous avez une connexion 4G ou 5G.  [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Erreur 3000 sur Twitch : 6 solutions

16 septembre 2022 à 10:28

L’erreur 3000 de Twitch peut vous empêcher de charger des sessions de streaming, surtout lorsque Chrome est impliqué.
Le lecteur vidéo HTML5 de Twitch ne parvient pas à jouer le stream et affiche le message d’erreur :

Votre navigateur a rencontré une erreur lors du décodage de la vidéo (Erreur 3000)

Voici plusieurs solutions afin de corriger cette erreur Twitch.

Comment résoudre l'erreur 3000 sur Twitch

Quelles sont les sources de l’erreur 3000 sur Twitch

Cette erreur se produit lorsque le navigateur internet ne parvient pas à décoder la vidéo.

Votre navigateur a rencontré une erreur lors du décodage de la vidéo (Erreur 3000)

Comment résoudre l’erreur 3000 sur Twitch

Tester avec un autre navigateur internet

Tout d’abord, testez la lecture vidéo avec un autre navigateur internet.
Le but est de déterminer si l’erreur 3000 se produit sur tous les navigateurs internet ou sur un navigateur internet spécifique.
Cela vous permet ensuite de travailler dessus dans la résolution des problèmes.

Par contre, si tous les navigateurs internet sont touchées, il se peut que ce soit un problème du côté de Twitch.
Dans ce cas, il faut attendre la résolution des problèmes techniques de leur part.
Vous pouvez vérifier si le service rencontre des dysfonctionnements et si d’autres utilisateurs sont impactés :

Tester en navigation privée

La navigation privée est un mode où le navigateur n’utilise pas le cache internet et n’enregistre pas de cookies.
De plus, la plupart des extensions des navigateurs internet sont désactivées.
C’est donc un mode de fonctionnement utile pour tester l’accès à un stite.

  • Cliquez en haut à droite sur le bouton 
  • Puis cliquez puis Nouvelle fenêtre de navigation privée
  • Vous pouvez aussi accéder directement par le raccourci clavier : CTRL+MAJ+N
Comment activer la navigation privée sur Google Chrome
  • Connectez-vous à Youtube et vérifiez si le son fonctionne. Si oui, cela peut venir des réglages de votre navigateur internet ou une extensions qui causent des problèmes de fonctionnement
  • Ensuite testez les vidéos Twitch pour vérifier si l’erreur 3000 se produit

Si cela fonctionne, il y a de grandes chances qu’une extension bloque l’accès à Twitch, dans ce cas, désactive toutes les extensions pour tester et sans.
Ensuite, réactivez une part une pour trouver l’extension qui provoque des conflits de lecture de Stream sur Twitch.

L’erreur 3000 peut aussi avoir pour origine un problème de cache ou de cookies qui ne se produira pas en navigation privée.
Suivez le paragraphe suivant pour supprimer le cache du navigateur internet.

Vider le cache du navigateur internet

Le cache du navigateur WEB sont des morceaux des sites visités, afin d’être réutilisé lorsque vous retournez dessus, au lieu de les télécharger à nouveau depuis le serveur WEB.
Cela permet un affichage du site plus rapide surtout sur les connexions à faibles débits.
Une corruption du cache internet peut provoquer des problèmes de fonctionnement des sites WEB.
Tentez alors de vider le cache du navigateur internet en suivant ce tutoriel :

Vider le cache internet de Chrome, Firefox, Edge

Désactiver l’accélération 3D

La désactivation de l’accélération matérielle est une option permettant d’ajuster les paramètres d’un navigateur afin de le faire fonctionner plus efficacement sur votre PC et d’offrir une meilleure expérience de navigation. Cependant, cette option peut causer des problèmes au matériel de votre ordinateur et à Twitch, car elle ne fonctionne pas parfaitement et peut empêcher les navigateurs de fonctionner comme prévu.

Comment désactiver l'accélération 3D sur Chrome ou Firefox

Désactiver votre antivirus

La première chose à tenter est de désactiver votre antivirus.
Comme évoqué précédemment, la protection WEB vérifie le flux HTTP.
Cela peut provoquer des problèmes réseaux ou des lenteurs qui font boguer le stream.
Testez la diffusion Twitch en arrêtant votre antivirus.
Pour vous y aider :

Comment désactiver votre antivirus

Réparer les navigateurs internet

L’article Erreur 3000 sur Twitch : 6 solutions est apparu en premier sur malekal.com.

WordPress : mise en place d’une newsletter avec Sendinblue

16 septembre 2022 à 09:48

I. Présentation

Dans ce tutoriel, nous allons apprendre à utiliser Sendinblue avec WordPress pour mettre en place une newsletter sur son site Web. Autrement dit, le site va afficher un formulaire d'inscription qui permettra à vos lecteurs de s'abonner à votre newsletter et Sendinblue sera la plateforme utilisée pour collecter les adresses e-mail et envoyer vos newsletters (ou autre type d'e-mails, selon vos objectifs).

Pour envoyer des newsletters à partir d'un site sous WordPress, il existe diverses solutions parmi lesquelles Sendinblue, bien entendu, mais aussi MailChimp et Mailjet. La solution Sendinblue est gratuite (avec des limites, voir ci-dessous) et les offres payantes sont évolutives et les tarifs raisonnables. Un autre atout, c'est le fait que ce soit une entreprise française.

Au-delà d'être un outil capable d'envoyer des e-mails de type "newsletter", Sendinblue est une plateforme de communication / marketing qui va plus loin, car vous pouvez aussi gérer des campagnes de SMS, du chat en temps réel, créer des workflows (Marketing Automation) grâce à la prise en charge d'autres services (via API), etc.

II. Inscription sur Sendinblue

Avant de parler de l'intégration à WordPress et de la création de la newsletter, il va falloir s'inscrire à Sendinblue : c'est gratuit, jusqu'à 300 e-mails par jour. Rien ne vous empêche de prendre un abonnement payant directement selon vos besoins : 300 e-mails par jour, ça peut aller vite à partir du moment où l'on au moins 300 abonnés à sa newsletter...

Pour vous inscrire à Sendinblue, je vous invite à utiliser le lien suivant : Inscription Sendinblue

Il suffit de cliquer sur le bouton "Lancez-vous. C'est gratuit !" pour démarrer l'inscription. Ce qui est cool, c'est qu'il n'est pas nécessaire de renseigner une carte bancaire pour créer un compte ! Seuls une adresse e-mail et un mot de passe suffiront.

Sendinblue - Inscription

III. Installation de Sendinblue sur WordPress

Sendinblue met à disposition des utilisateurs de WordPress une extension officielle qui va faciliter les interactions entre les deux solutions. Cette extension s'installe facilement à partir du menu "Extensions" puis "Ajouter" de WordPress. Il suffit de rechercher l'extension SendInBlue et de cliquer sur le bouton "Installer maintenant".

WordPress - Installation du plugin SendInBlue

Une fois l'installation effectuée, il est nécessaire de cliquer sur le bouton "Activer". C'est tout pour l'installation : passons à la configuration.

IV. Mise en place de la newsletter

La mise en place de la Newsletter va se dérouler en plusieurs étapes, car au-delà d'envoyer les e-mails correspondants à la lettre d'information, il faut connecter WordPress à Sendinblue et mettre en place un processus d'inscription à notre newsletter. Ce processus d'inscription va permettre de constituer une base de contacts qui seront ensuite les destinataires de la newsletter.

A. Intégration de la clé d'API Sendinblue

Tout d'abord, nous devons interconnecter WordPress et Sendinblue grâce à une clé d'API. Lorsque l'on accède à "Sendinblue " puis "Page d'accueil" dans WordPress, on voit l'étape "Activez votre compte avec votre clé API v3" accompagnée par un bouton "Se connecter".

WordPress SendInBlue - Ajouter la clé API

Pour obtenir cette clé d'API, vous devez vous connecter sur votre compte Sendinblue. Ensuite, cliquez sur votre nom en haut à droite puis sur "SMTP & API" dans le menu. Une nouvelle page s'affiche, cliquez sur "Générer une nouvelle clé API", donnez un nom à cette clé (le nom du site, c'est bien) et cliquez sur "Générer".

WordPress SendInBlue - Obtenir la clé API

Une clé API sera fournie, vous devez la copier-coller sur WordPress dans la zone prévue à cet effet. Cliquez sur le bouton "Se connecter" pour valider.

WordPress SendInBlue - Intégration de la clé API

La section "Emails transactionnels" permet de configurer votre site WordPress pour qu'il s'appuie sur Sendinblue pour envoyer ses e-mails. Par exemple, pour envoyer un e-mail lorsqu'un nouvel utilisateur s'inscrit ou lorsqu'un nouveau commentaire est publié. Cela évite de configurer un relais SMTP en local (il faudra penser à configurer le SPF de votre domaine au niveau de la zone DNS, à minima).

Pour activer cette option, il faut passer la première option sur "Oui" et indiquer l'adresse e-mail à utiliser pour envoyer les e-mails. Il doit s'agit d'une adresse e-mail existante qu'il faudra vérifier.

WordPress SendInBlue - Emails transactionnels

B. Création d'un formulaire d'inscription à la newsletter

Passons à la création d'un formulaire d'inscription qui sera visible sur le site et que les utilisateurs pourront utiliser pour souscrire à la newsletter. Dans le menu "Sendinblue" visible dans WordPress, cliquez sur "Formulaires" et éditez le seul et unique formulaire disponible.

WordPress SendInBlue - Créer le formulaire d'inscription

Vous pouvez le renommer, et le personnaliser : vous avez besoin de récolter au minimum l'adresse e-mail pour diffuser la newsletter. À moins de vouloir faire de la prospection commerciale par la suite, ce n'est pas nécessaire de demander le nom, le prénom, etc. Dans mon cas, seule l'adresse e-mail m'intéresse. Il est possible d'utiliser le thème par défaut ou de modifier le thème du formulaire, en ajoutant ses propres instructions CSS.

WordPress SendInBlue - Style du formulaire

Lorsqu'une personne s'inscrire, elle sera ajoutée en tant que contact dans la liste "Votre première liste". Il s'agit d'une liste de contacts visible sur l'interface de Sendinblue que vous pouvez renommer. Nous pouvons imaginer un scénario avec plusieurs newsletters différentes où chaque formulaire collecte les informations dans une liste distincte.

Je vous encourage à activer l'option "Double Opt-In" : lorsqu'un utilisateur s'inscrit, il reçoit un e-mail et doit cliquer sur le lien contenu dans cet e-mail pour valider son inscription. Sans cela, son inscription ne sera pas complète. Quand le formulaire est prêt, cliquez sur "Sauvegarder"

Désormais, il faut l'afficher sur le site. c'est possible grâce à un shortcode, mais aussi avec un widget. Pour cela, cliquez sur "Widgets" dans le menu "Apparence" de WordPress.

WordPress SendInBlue - Widgets du formulaire

Ajoutez un nouveau widget de type "Sendinblue Widget" à l'emplacement que vous souhaitez sur votre site.

WordPress SendInBlue Widgets

Enregistrez. Côté site, le widget est bien visible et offre la possibilité aux visiteurs de s'inscrire à la newsletter en indiquant l'adresse e-mail puis en cliquant sur le bouton "S'abonner".

WordPress SendInBlue - Aperçu du widget

L'idéal ici étant de réaliser un test pour vérifier le bon fonctionnement du formulaire. Un e-mail est envoyé et celui-ci contient un lien permettant de valider l'inscription : cliquez dessus, vous serez redirigé vers une page Web.

Côté Sendinblue, vous pouvez :

  • Retrouver vos contacts en cliquant sur "Contacts" dans le menu principal et la colonne "DOUBLE_OPT-IN" indique les contacts qui ont confirmé leurs inscriptions.
  • Modifier les modèles e-mails envoyés aux utilisateurs : e-mail pour demander de confirmer l'e-mail, e-mail de confirmation d'inscription, etc. En cliquant sur le menu "Campagnes" puis "Modèles"

Sendinblue - Personnaliser les e-mails d'inscription à la newsletter

Je vous encourage à supprimer le widget pour moment, après avoir vérifié qu'il fonctionnait correctement. Ainsi, vous pouvez effectuer vos tests de newsletter sans diffuser auprès des éventuels premiers inscrits (même si l'on peut toujours filtrer sur l'interface de Sendinblue au moment de l'envoi).

C. Synchronisation des contacts entre SendInBlue et WordPress

Suite à la mise en place du formulaire, vous attendez qu'une chose : avoir de nouveaux abonnés à votre newsletter ! Si vous acceptez les inscriptions sur votre site, comme c'est le cas sur IT-Connect, vous pouvez synchroniser votre base existante avec Sendinblue. Ainsi, vous allez pouvoir alimenter votre liste de contacts Sendinblue avec vos utilisateurs WordPress !

En amont, je vous recommande d'essayer de faire du tri dans votre base d'utilisateurs pour avoir une base saine. Au-delà de polluer la base de contacts, n'oubliez pas que l'abonnement Sendinblue a des limitations en termes d'envoi d'e-mails par jour.

De manière générale, Sendinblue peut synchroniser vos utilisateurs WordPress avec Sendinblue en effectuant un mapping des champs (nom, prénom, etc...) et effectuer la synchronisation uniquement des utilisateurs correspondants à un rôle spécifique (uniquement les utilisateurs WordPress avec le rôle "Abonné", par exemple).

D. Création de sa première newsletter

Le formulaire d'inscription est en place. La liste de contact est prête. Il est temps de créer une première newsletter. Cela se joue sur l'interface Sendinblue dans l'onglet "Campagnes" puis "Email". Ici, cliquez sur "Créez une campagne email" en haut à droite.

Sendinblue - Créer une campagne email

L'assistant de création d'une newsletter est intuitif. Cela s'effectue en plusieurs étapes :

  • De : qui envoie cette campagne d'e-mails ? Je vous recommande d'utiliser une adresse e-mail dédiée à l'envoi des newsletters.
  • A : à quelles personnes souhaitez-vous envoyer cet e-mail ? Ici, on sélectionnera la même liste de contacts que sur WordPress et on peut ajouter un filtre pour envoyer uniquement aux personnes où le "DOUBLE_OPT-IN" est à "Yes".

Sendinblue - Filtre sur DOUBLE_OPT-IN

  • Objet : l'objet de l'e-mail, par exemple "Newsletter n°1 : blablabla"
  • Conception : le contenu de la newsletter, mais aussi le design (soit en partant de zéro, soit en utilisant un template)
    • Quand vous ajoutez une image dans la newsletter, elle sera automatiquement chargée sur les serveurs de Sendinblue
    • Pensez à inclure un lien de désinscription dans le pied de la newsletter
  • Paramètres avancés : intégration d'un suivi Google Analytics (attention à la conformité RGPD), un tag, une pièce jointe, une image, lien miroir, etc.

Sendinblue - Configurer la newsletter

Quand la newsletter est prête, cliquez sur le bouton "Aperçu et test" afin de prévisualiser la newsletter, mais aussi de l'envoyer sur une adresse e-mail spécifique. Ce sera l'occasion de voir le rendu final dans une boîte aux lettres.

Sendinblue - Tester la newsletter

Quand tout est OK, cliquez sur "Programmer" en haut à droite. Selon votre abonnement, vous pourrez utiliser ou non l'option "Meilleur moment", sinon il faudra l'envoyer immédiatement ou planifier l'envoi à un moment précis (pour tout le monde).

Sendinblue - Programmer la newsletter

La section "Campagnes" regroupe vos différentes campagnes. A chaque fois, il y a des statistiques : le nombre de destinataires, le nombre de personnes qui ont ouvert l'e-mail, les personnes qui ont cliqué et celles qui se sont désinscrites suite à la réception de l'e-mail. Selon votre niveau d'abonnement, vous avez accès à des statistiques plus ou moins avancées. Par exemple, vous pouvez savoir sur quels liens ont cliqué vos abonnés.

Sendinblue - Rapport sur une newsletter envoyée

Note : les résultats de cette campagne sont également visibles dans WordPress, sous "Sendinblue" puis "Statistiques".

V. Conclusion

Nous venons de voir comment mettre en place une newsletter sur un site WordPress en passant par le service Sendinblue ! Cette solution est assez rapide à intégrer et à configurer, même s'il faudra passer du temps à concevoir sa première newsletter, car il y a tout le design à imaginer. Ensuite, il sera possible de réutiliser ce modèle à souhait et de le faire évoluer avec le temps.

En complément de mon article, vous pouvez vous référer à la documentation officielle : Sendinblue - WordPress, et notamment cet article sur la partie DKIM. Si vous avez une question, vous pouvez publier un commentaire.

Pour vous inscrire à Sendinblue, je vous invite à utiliser le lien suivant : Inscription Sendinblue

The post WordPress : mise en place d’une newsletter avec Sendinblue first appeared on IT-Connect.

Résoudre les problèmes de mot de passe sur Thunderbird

14 septembre 2022 à 12:49

Mozilla Thunderbird est un client de messagerie populaire.
Vous pouvez relever vos mails de plusieurs comptes, en envoyer le nom d’utilisateur et mot de passe au serveur mail (SMTP, POP3).

Mais dans certains, vous pouvez rencontrer des problèmes de mot de passe et de relève de mail.
Dans ce tutoriel, je vous énumère les problèmes et erreurs de mot de passe Thunderbird les plus courants avec leurs solutions.

Résoudre les problèmes de mot de passe sur Thunderbird

Résoudre les problèmes de réception des messages sur Thunderbird

Supprimer demande mot de passe Thunderbird

Un problème courant est que Thunderbird fait que demander de saisir votre mot de passe.
Cela se produit lorsque les informations de connexion (identifiant ou mot de passe) sont erronés.
Le serveur POP ou IMAP les rejette et vous demande de les saisir à nouveau sans relever les mails.
Cela peut se produire si le mot de passe ou l’adresse email a changé.

Cela affiche alors un message Echec de la connexion au compte <mail>.

Echec de la connexion au compte <mail> sur Thunderbird

Il faut donc mettre à jour les informations de connexon de votre compte mail, pour cela :

  • Cliquez en haut à droite sur le bouton 
  • Puis Paramètres
  • Choisissez Vie Privée et Sécurité et ouvrez le bouton Mots de passe enregistré“. Vous pourrez y trouver et supprimer vos anciens mots de passe
  • Redémarrez Thunderbird pour vous assurer que vos anciens mots de passe ont été effacés de la mémoire

En cas de doute, vérifiez le mot de passe depuis le webmail. Cela permet de vérifier qu’il est correct.
Sinon contactez le fournisseur de mail.

Thunderbird rejette le mot de passe enregistré

Si le mot de passe est rejeté lorsque Thunderbird essaie de se connecter au serveur de messagerie, c’est généralement dû à l’utilisation d’un mauvais nom d’utilisateur, et non du mot de passe.
Cela peut également être dû à

  • Un paramètre erroné dans Outils -> Paramètres du compte -> Paramètres du serveur. Par exemple, un mauvais réglage du chiffrement  TLS/SSL et du port 993 pour IMAP ou 995 ou POP
  • Un problème avec votre programme anti-virus
  • Un problème dû à une mise à jour de Thunderbird

Les solutions :

  • Vérifiez et corrigez le nom d’utilisateur dans les les paramètres de compte
  • Supprimer tous les mots de passe enregistrés dans Thunderbird depuis Paramètres > Vie Privée > Mot de passe enregistré. Plus de détails : Comment afficher/changer le mot de passe de Thunderbird
  • Désinstallez votre antivirus pour tester sans
Comment afficher/changer le mot de passe de Thunderbird

Les mots de passe ne s’enregistrent pas dans Thunderbird

Un autre problème commun est que Thunderbird ne mémorise et ne garde pas le mot de passe.
Vous êtes alors obligé de le ressaisir à chaque fois.
Les raisons sont multiples :

  • Une mise à jour de Thunderbird cause des problèmes d’enregistrement des mots de passe
  • Un problème du serveur mail distant
  • Le profile de Thunderbird est corrompu

Essayez de supprimer le mot de passe enregistré et de l’enregistrer à nouveau.
Si le problème persiste, réparez Thunderbird en suivant ce tutoriel :

comment-reparer-mozilla-thunderbird

Vous avez perdu ou oublié le mot de passe Thunderbird

Vous avez perdu votre mot de passe mail de Thunderbird ?
Le mot de passe est celui de votre compte mail donné par le fournisseur d’accès mail.

Dans le cas où il est enregistré dans Thunderbird, vous pouvez l’afficher, pour cela, suivez ce tutoriel : Comment afficher/changer le mot de passe de Thunderbird

Sinon il faut suivre la procédure du fournisseur de mail pour réinitialiser le mot de passe :

L’article Résoudre les problèmes de mot de passe sur Thunderbird est apparu en premier sur malekal.com.

Safari 16 se déploie, quoi de neuf ?

13 septembre 2022 à 17:04
Navigateur SAFARI d'Apple - Mise à jour disponible via Mise à jour de logiciels

Apple déploie une mise à jour pour son navigateur Internet Safari. Estampillée Safari 16, elle renforce le sécurité, améliore les performances et propose de nouvelles fonctionnalités.

Disponible en téléchargement depuis quelques heures, cette mise à jour Safari pèse 133,6 Mo. Son installation permet au navigateur I d’évoluer en version 16. Nous avons cinq faits marquants.

Le premier concerne les pages de démarrage des groupes d’onglets. Il est possible d’ajouter des images en fond d’écran ainsi que des pages favorites à chaque groupe d’onglet. De leur côté les onglets épinglés des groupes d’onglets acceptent les sites web fréquemment consultés pour chaque groupe d’onglets.

Nous avons aussi des changements visuels. Les onglets situés dans la barre latérale affichent les onglets ouverts sous forme de liste. Les réglages définis pour certains sites web sont désormais synchronisés tandis que la modification des mots de passe robustes offre des ajustements afin de répondre aux critères de certains sites web.

La MAJ se déploie via le module de mise à jour. Vous pouvez accélérer son téléchargement et son installation en procédant manuellement. Sous macOS il faut se rendre à cette adresse

Préférences système > Mise à jour des logiciels.

Une recherche se lance et Safari 16 fait son apparition. Il ne reste plus qu’à autoriser le processus d’installation.

Cet article Safari 16 se déploie, quoi de neuf ? a été publié en premier par GinjFo.

Comment afficher/changer le mot de passe de Thunderbird

12 septembre 2022 à 13:05

Pour faciliter la relève des mails de votre compte mail, Mozilla Thunderbird permet d’enregistrer vos identifiants.
Pour cela, il mémorise votre nom d’utilisateur et le mot de passe associé.
Ce dernier est ensuite transmis au serveur POP afin de pouvoir télécharger vos emails.

Il peut arriver que vous aillez besoin d’afficher le mot de passe de votre compte mail et même parfois de le modifier.
Dans ce tutoriel, je vous guide pour afficher et changer le mot de passe de Thunderbird.

Comment afficher/changer le mot de passe de Thunderbird

Comment afficher le mot de passe de Thunderbird

  • Cliquez en haut à droite sur le bouton 
  • Puis Paramètres
Ouvrir les paramètres de Thunderbird
  • Puis à gauche cliquez sur Vie privée et sécurité
Comment afficher le mot de passe de Thunderbird
  • Ensuite à droite, dans la section Mots de passe, cliquez à droite sur Mots de passe enregistrés
Comment afficher le mot de passe de Thunderbird
  • La liste des comptes enregistrés s’affichent, cliquez en bas à droite sur Afficher les mots de passe
Comment afficher le mot de passe de Thunderbird
  • Une nouvelle colonne avec les mots de passe apparaît. Un clic droit sur la ligne permet d’interagir (copier le mot de passe, etc)
Comment afficher le mot de passe de Thunderbird

Comment changer le mot de passe de Thunderbird

  • Afficher les mots de passe comme expliqué dans le paragraphe précédent
  • Puis faites un clic droit sur le mot de passe et modifier le mot de passe
Comment changer le mot de passe de Thunderbird
  • Editez et saisissez le nouveau mot de passe
Comment changer le mot de passe de Thunderbird

L’article Comment afficher/changer le mot de passe de Thunderbird est apparu en premier sur malekal.com.

Comment sauvegarder les onglets de Chrome

12 septembre 2022 à 13:04

Lorsque que l’on ouvre beaucoup d’onglets sur le navigateur internet Google Chrome, parfois, on aimerait pouvoir les sauvegarder afin de pouvoir les rouvrir plus tard.
Que vous ayez un seul onglet ouvert ou des dizaines, les conseils ci-dessous vous montrent toutes les façons de sauvegarder des onglets dans Chrome afin de pouvoir les retrouver plus tard.

Voici comment enregistrer les onglets de Chrome pour les rouvrir à tout moment !

Comment sauvegarder les onglets de Chrome

Comment sauvegarder les onglets dans Chrome avec les favoris (onglet unique)

Si vous prévoyez d’ouvrir plusieurs fois une page Web, vous voudrez la mettre en signet.

  • Cliquez sur Bookmark this tab (icône ⭐) à l’extrémité droite de la barre d’adresse. Vous pouvez aussi utiliser les raccourcis clavier CMD+D (Mac) ou CTRL+S (Windows, Linux, et Chrome OS)
Comment sauvegarder les onglets dans Chrome avec les signets (onglet unique)
  • Cliquez sur Favoris ajouté
  • Donnez-lui un nom
Comment sauvegarder les onglets dans Chrome avec les signets (onglet unique)
  • Cliquez sur le bouton bleu OK

L’onglet est ensuite enregistré comme favoris.
Pour le rouvrir :

  • Cliquez en haut à droite sur le bouton 
  • Puis favoris
  • Enfin cliquez sur l’onglet enregistré pour l’ouvrir dans un nouvel onglet
Rouvrir un onglet enregistré et sauvegardé dans Google Chrome

Comment sauvegarder les onglets dans Chrome avec les favoris (tous les onglets ouverts)

Si vous avez plusieurs onglets ouverts, vous voudrez sauvegarder tous les onglets ouverts en même temps.

  • Cliquez sur Signets dans la barre de menu de votre ordinateur. Vous pouvez utiliser les raccourcis clavier CMD+MAJ+D (Mac) OR CTRL+MAJ+D (Windows, Linux, et Chrome OS)
Comment sauvegarder les onglets dans Chrome avec les signets (onglet unique)
  • Nommez le dossier
  • Cliquez sur Enregistrer
Comment sauvegarder les onglets dans Chrome avec les signets (tous les onglets ouverts)

Pour rouvrir un onglet enregistré, cliquez sur le menu de Chrome puis Favoris.
Ensuite accédez au dossier et choisissez l’onglet enregistré.

Comment sauvegarder les onglets dans Chrome avec les signets (tous les onglets ouverts)

Comment enregistrer des onglets dans Chrome avec des groupes d’onglets

Les groupes d’onglets sont parfaits pour sauvegarder les onglets de chrome et maintenir leur ordre visuel.

  • Cliquez avec le bouton droit de la souris sur votre onglet
  • Cliquez sur Ajouter un onglet à un nouveau groupe
  • Nommez le groupe
Comment créer un groupe d'onglet sur Google Chrome
  • Nommez le groupe d’onglets
  • Puis définissez la couleur
Comment créer un groupe d'onglet sur Google Chrome

Reportez-vous aussi à ce tutoriel complet :

Comment enregistrer des onglets dans Chrome avec la liste de lecture

La liste de lecture de Chrome est idéale pour enregistrer les pages Web que vous souhaitez lire plus tard (notamment sur votre téléphone lorsque vous n’êtes pas connecté).

  • Cliquez sur l’onglet Signet (icône ) à droite de la barre d’adresse
  • Cliquez sur Ajouter à la liste de lecture
Comment enregistrer des onglets dans Chrome avec la liste de lecture
  • Votre onglet s’enregistre dans la liste de lecture

Pour rouvrir un site en liste de lecture :

  • Cliquez sur l’icône de panneau latéral à droite de la barre d’adresse
Comment enregistrer des onglets dans Chrome avec la liste de lecture
  • Les sites dans la liste de lecture s’affiche, cliquez dessus pour l’ouvrir
Comment enregistrer des onglets dans Chrome avec la liste de lecture

Comment sauvegarder des onglets dans Chrome avec l’extension Heyday

Si vous faites beaucoup de recherches en ligne, vous savez qu’il est impossible de sauvegarder tous les onglets utiles que vous voyez. Le plus souvent, vous oubliez de sauvegarder un onglet et vous vous arrachez les cheveux lorsque vous ne parvenez pas à le retrouver.

Comment sauvegarder des onglets dans Chrome avec l'extension Heyday

L’extension de navigateur Heyday enregistre automatiquement les onglets Chrome que vous consultez et les fait réapparaître à côté des résultats de recherche Google pertinents et lorsque vous lisez des articles pour stimuler votre mémoire.

Comment sauvegarder des onglets dans Chrome avec l'extension Heyday

L’article Comment sauvegarder les onglets de Chrome est apparu en premier sur malekal.com.

Qu’est-ce qu’une extension du navigateur internet

12 septembre 2022 à 08:57

Les navigateurs ont évolué pour devenir bien plus que de simples navigateurs Internet.
Ils possèdent leurs propres écosystèmes et deviennent de véritables applications multimédias.
Une grande partie de cette évolution a été l’introduction des “extensions“.
Celles-ci vous permettent de contrôler le chargement et le comportement des sites web, et elles peuvent ajouter des fonctionnalités supplémentaires à votre navigateur.

Dans ce tutoriel, je vous explique ce qu’est une extensions sur le navigateur internet quelques conseils lors de l’installation.

Qu'est-ce qu'une extension du navigateur internet

Qu’est-ce qu’une extension sur le navigateur internet

Fondamentalement, une extension (également connue sous le nom d’add-on) est un petit logiciel qui ajoute une fonction personnalisée à votre navigateur principal. Pensez ici à des choses comme le mode sombre, les correcteurs d’orthographe, les bloqueurs de publicité, etc.

Une extension se présente sous la forme d’un petit module logiciel que vous pouvez choisir d’installer pour personnaliser l’apparence ou la fonction de votre navigateur.
Généralement, le fichier de l’extension est dans un format prédéfinis par le navigateur internet.
Par exemple chez Mozilla, le fichier est au format XPI (Cross-Platform Install), chez Chrome, au format CRX.

Chrome Web Store : installer une extension sur Google Chrome

Certains de ces logiciels sont fournis par les fabricants du navigateur, mais le plus souvent, ils proviennent de développeurs tiers.
Des milliers d’extensions de navigateur sont disponibles, souvent (mais pas toujours) par le biais de ressources approuvées dans le magasin du navigateur internet (Chrome Web Store, Firefox Add-ons, Modules complémentaires d’Edge, etc)

Que peut faire une extension sur votre navigateur internet ?

Les extensions peuvent faire presque tout.
Elles peuvent activer le chiffrement des e-mails, le blocage des publicités, le stockage des mots de passe en un clic, la vérification orthographique, le mode sombre, les compléments de calendrier, etc.
Les extensions sont comme des agents spécialisés qui travaillent avec le flux d’informations dans votre navigateur. Elles peuvent organiser vos notes, vous protéger des pirates ou simplement transformer la façon dont ces informations apparaissent dans la fenêtre du navigateur.

Les extensions dans le navigateur internet

Mais cela signifie aussi que certaines extensions ont accès à tout ce que nous faisons en ligne, des achats à la consultation de nos comptes bancaires. Un navigateur mal sécurisé ou une mauvaise extension peut vous exposer, vous et vos données, à un risque d’usurpation d’identité ou de fraude.

Les extensions malveillantes du navigateur internet

Une extension malveillante peut facilement enregistrer vos frappes au clavier (keylogger) pour voler des mots de passe et des informations personnelles. Elle pourrait rediriger secrètement votre trafic de recherche vers un autre endroit ou vendre vos données de navigation sur Internet à des annonceurs.
Etant donné qu’elles ont accès aux cookies, elles peuvent manipuler les cookies de session ou tout simplement les voler pour effectuer un détournement de session : Qu’est-ce que le vol de cookies et le détournement de session ?
Elles peuvent aussi manipuler la page de démarrage et forcer un moteur de recherche en particulier (Browser Hijacker).
Enfin modifier le contenu des pages internet pour injecter des publicités : Adwares et PUPs: Extension malveillante sur Chrome et Firefox

La liste est sans fin.

L’installation d’une nouvelle extension n’est pas une opération anodine puisque vous lui ouvrez l’intégralité des informations de navigations internet.
Il convient donc de suivre certaines recommandations.
Une chose à retenir : ce n’est pas parce qu’une extension est présente dans le magasin de l’éditeur, qu’elle est 100% safe.
Régulièrement, les éditeurs suppriment des extensions malveillantes.

Ainsi suivez ces recommandations :

  • Vérifier l’éditeur l’extension ainsi que le nombre total de téléchargements et de critiques. Evitez de télécharger les extensions avec peu de commentaires ou nombre de téléchargements très bas
  • Garder la trace de ce que vous avez installé
  • Veillez à ne pas installer trop d’extensions
  • Vérifier et supprimer périodiquement les extensions inutilisées

Comment installer une extension sur son navigateur internet ?

L’ajout d’une nouvelle extension n’est pas très compliquée.
En effet, les navigateurs internet mettent à disposition un menu Extensions qui donnent accès à la bibliothèque pour les gérer.
L’utilisateur peut alors en ajouter, désactiver ou les supprimer.

Pour plus d’aide, suivez ce tutoriel pas à pas :

Comment installer ou supprimer des extensions sur Chrome, Firefox, Brave, Opera ou Edge

Liens

L’article Qu’est-ce qu’une extension du navigateur internet est apparu en premier sur malekal.com.

Chrome et Manifest v3, est-il temps d’abandonner le navigateur de Google ?

10 septembre 2022 à 11:27
Navigateur Google Chrome

Chrome est le navigateur le plus populaire sur PC. C’est aussi une solution très puissante sur mobile. Pour Google l’application est un outil permettant d’obtenir un nombre impressionnant de données d’utilisation.

Google est une société à but lucratif. Son domaine d’activité est avant toute chose la publicité. En clair l’ensemble de ses services et outils “gratuits” sont conçus et pensés autour de la publicité et Chrome n’échappe pas cette règle. Sa popularité n’est pas une bonne chose car elle place la firme en position de force pour introduire de nouvelles technologies Web. Dans certains cas ces technologies ne vont pas dans le sens de l’innovation. Elles apparaissent pour favoriser son activité publicitaire.

L’un des derniers exemple est l’introduction de Manifest V3 accompagné de l’abandon de Manisfest V2. C’est un problème car la puissance et l’investissement de Google dans le développement de Chromium placent tous les navigateurs basés sur ce moteur devant une décision difficile. Ils peuvent

  • soit suivre les pas de Google et abandonner la prise en charge de Manifest V2,
  • soit investir des ressources pour maintenir Manifest V2 au cœur de leur navigateur.

Chromium – Wikipedia.
Chromium est un navigateur web libre développé par l’organisation Chromium Project créée par Google en 2008. Chromium sert de base à plusieurs autres navigateurs, dont certains open-source (Brave, Iridium…) ou certains propriétaires (Vivaldi Browser, Google Chrome, SRWare Iron, Yandex Browser, Opera & Opera GX, Microsoft Edge).

Le problème de Manifest V3 est qu’il modifie certaines API de base utilisées depuis longtemps par de nombreuses extensions. Cela affecte les améliorations de la vie privée et les outils de blocage de contenu. Pour certains ce n’est pas un hasard, de tels changements serainet liés à une initiative délibérée de Google pour renforcer ses activités publicitaires.

Google Chrome, faut-il continuer à l’utiliser ?

En attendant de connaitre la vérité une chose est certaine. Seuls quelques développeurs de navigateurs ont les ressources nécessaires pour faire quelque chose à ce sujet. Le marché propose de nombreuses alternatives « Chromium » à Chrome. Nous pouvons citer

  • Vivaldi avec ses outils de personnalisations et un client de messagerie,
  • Brave avec son bloqueur de contenu et un modèle commercial différent,
  • Ou encore Opera axé sur les jeux.

Nous avons aussi l’alternatif incarné par Firefox de Mozilla. C’est une exception à la règle, un navigateur unique exploitant son propre code et moteur. Il va continuer à prendre en charge Manifest V2 tout en offrant une compatibilité avec Manifest V3. En clair les extensions Manifest V2 continueront de fonctionner à l’avenir. Il y a aussi Safari d’Apple disponible uniquement sous l’environnement de la marque (macOS, iOS, iPadOS).

Au final Chrome n’est pas seul et la concurrence propose ses propres spécificités, objectifs et missions. Il est certain que si la protection de votre vie privée est une priorité Chrome n’est pas le navigateur qu’il faut. C’est l’un des outils de collecte de données les plus puissants de Google. Sa domination donne trop de poids à cette firme pour imposer ses de nouvelles normes Web. Enfin l’intérêt de Google n’est pas toujours compatible avec celui des utilisateurs.

Source : Ghacks

Cet article Chrome et Manifest v3, est-il temps d’abandonner le navigateur de Google ? a été publié en premier par GinjFo.

Firefox 105, Mozilla améliore considérablement la stabilité

10 septembre 2022 à 11:25
Navigateur Firefox de Mozilla

La prochaine évolution de Firefox, Firefox 105 sera déployée dans deux semaines environ. Mozilla va proposer une nouveauté s’attaquant à la stabilité. Ce changement va réduire  considérablement le nombre de plantages par manque de mémoire sur les machines Windows.

Révélé par Gabriele Svelto sur Twitter, la version Windows de Firefox va prochainement est moins sensible au manque de mémoire vive. En clair les plantages pour mémoire insuffisante vont fondre comme neige au soleil. Cette solution est en développement depuis une année maintenant et les travaux ont pris fin à la fin du mois d’aout 2022.

Elle s’inspire de l’environnement Linux et de ses possibilités. Sans entrée dans les détails l’idée est de permettre au navigateur de « tuer » les processus de contenus à l’origine d’une surcharge de mémoire vive avant que le processus principal du navigateur plante. Le fait de pouvoir « tuer » les processus de contenu permet de libérer de la mémoire avant que le processus principal ne soit affecté. Attention il est toujours possible que le navigateur se retrouve dans une situation où la mémoire vive vienne à manquer mais elle va se faire plus rare.

Avec un processus principal apte à survivre davantage à de telles situations le navigateur va gagner en stabilité. Les processus de contenus incarnent par exemple l’ouverture d’un site Web dans un onglet.

Firefox, statistiques autour des plantages du navigateur. Source : Mozilla

Firefox, statistiques autour des plantages du navigateur. Source : Mozilla

Cette solution est efficace car les statistiques autour de la dernière version de « Firefox Nightly » montrent un nombre de plantage considérablement diminué depuis son introduction. Vous pouvez même savoir la date de son introduction :). (Courbe bleue).

Cet article Firefox 105, Mozilla améliore considérablement la stabilité a été publié en premier par GinjFo.

Comment vider le cache DNS de Google Chrome

7 septembre 2022 à 16:44

Google Chrome et ses dérivés ont leurs propres systèmes de DNS nommé Async DNS.
Cette fonction contourne les mécanismes normaux du système d’exploitation pour la résolution des noms de domaine et utilise directement le navigateur internet.
Dans ce mode, les requêtes DNS utilisent le protocole SSL pour communiquer directement avec les serveurs DNS de Google et de certains fournisseurs tiers.

Si vous rencontrez des erreurs DNS sur Google Chrome comme DNS_PROBE_FINISHED, DNS_PROBE_FINISHED_NXDOMAIN, vous pouvez cherchez à vider le cache DNS interne de google chrome.
Que vous soyez sur PC, Android, MacOS ou Linux, une adresse interne chrome://net-internals/ existe pour vider les caches DNS.

Ce tutoriel vous guide pour vider le cache DNS de Google Chrome.

Comment vider le cache DNS de Google Chrome

Comment vider le cache DNS de Google Chrome

  • Ouvrez Google Chrome
  • Puis dans la barre d’adresse saisissez :
chrome://net-internals/
  • A gauche, cliquez sur DNS
  • Puis à droite, cliquez sur Clear Host Cache
Vider le cache DNS de Google Chrome

Comment désactiver le DNS interne de Google Chrome (Async DNS)

Vous pouvez désactiver le système de DNS interne de Google Chrome afin d’utiliser celui de l’OS.
Pour cela, il faut accéder aux options expérimentales de Google Chrome via l’adresse chrome://flags

  • Ouvrez un nouvel onglet sur Google Chrome
  • Puis copiez/collez l’adresse suivante :
chrome://flags/#enable-async-dns
  • Puis dans le menu déroulant positionnez sur Disabled
Le top des chrome://flags à activer - Async DNS resolver
  • Enfin en bas à droite cliquez sur Relaunch pour prendre en compte les modifications
Redémarrer Google Chrome pour prendre en compte les modifications

Liens

L’article Comment vider le cache DNS de Google Chrome est apparu en premier sur malekal.com.

QNAP NAS Attacked By Deadbolt AGAIN – What Happened?

6 septembre 2022 à 23:00

New Reports of Deadbolt Ransomware Attacks on QNAP NAS via Photo Station

It would appear that the Deadbolt ransomware attack that has been a persistent pain for QNAP (and other NAS brands) in 2022 continues to remain current, with new reports emerging of further attacks of NAS systems in September 2022. The vulnerability that has been reported to be being exploited is in the QNAP Photo Station application and although a day one patch for the application for all current use QTS software systems has been issued, it has still resulted in users being hit in this new wave of attacked by the deadbolt ransomware group. Although the scale of this latest attack does not match that of previous attacks by the group, it is worth highlighting that the encryption of how this ransomware deploys and presentation to the user upon execution have changed a little, so even if you are not affected, it might still be worth getting clued up on this. In this article, I will cover everything that is known so far about this Photo Station vulnerability that was exploited, why deadbolt is still a thing, how it attacks, what you can do to avoid it and what can you do if you have been hit.

How Does Deadbolt Attack QNAP NAS?

Deadbolt Ransomware’s methodology in attacking your system has not changed much at all since its first attacks. We will touch on in a bit about why deadbolt is still around and the nature of software updates vs vulnerabilities, but for now we can discuss this specific instance. A vulnerability was found in Photo Station for QNAP NAS QTS/QuTS this week and this vulnerability created a small hole in the access control of the NAS that could be used to exploit as an attack vector for ransomware to be executed. It would still require your NAS to be setup in a weak remote access state (i.e. you allowed internet access to your system without sufficient layers of encryption, protection and/or authentication, such as a VPN, Firewall or disabling UPnP – will touch on these later) in order to reach ‘photo station’, but if it could, it could then execute the command to the QNAP NAS to encrypt it’s contents, create a ransom text not and modify the login screen to show the deadbolt warning. This one:

QNAP highlighted this vulnerability on their security advisor page, here under ID QSA-22-24 and state that they detected a new DeadBolt ransomware campaign on the morning of September 3rd, 2022 (GMT+8). The campaign appears to target QNAP NAS devices running Photo Station with internet exposure. This is not via the myQNAPCloud services, but rather users allowing remote access with open router ports, but no VPN or restrictive access rules in place. QNAP issued the following statement:

QNAP Product Security Incident Response Team (QNAP PSIRT) had made the assessment and released the patched Photo Station app for the current version within 12 hours. QNAP urges all QNAP NAS users to update Photo Station to the latest available version. QuMagie is a simple and powerful alternative to Photo Station. We recommend using QuMagie to efficiently manage photo storage in your QNAP NAS. We strongly urge that their QNAP NAS should not be directly connected to the Internet. This is to enhance the security of your QNAP NAS. We recommend users to make use of the myQNAPcloud Link feature provided by QNAP, or enable the VPN service. This can effectively harden the NAS and decrease the chance of being attacked.

Additionally, this warning that is displayed to the end user also has an additional note directed towards QNAP themselves that highlights that they are willing to share the nature of the exploited vulnerability for 5BTC. See here:

Now, as nefarious and immoral as you might find the Deadbolt ransomware attackers and what is being done here, we also have to put the spotlight on QNAP. In their defence (I will go into more detail on this later on in the article), they are a software developer that provides a range of tools and services to maintain many backups of your data, hugely configurable security options/variables to their system, a remote access cloud portal that acts at a checkpoint in myQNAPCloud, they provide regular updates to their software/service applications with automated update options and they provide a public security advisory panel and can only remain a single step ahead of vulnerabilities. HOWEVER, when vulnerabilities are found in their platform and services (even if patched out – which relies on users remaining updated), it continues to bring into question the strength, depth and attention to detail of their security teams during development. It is true that QNAP is not the only brand that has been successfully targetted by deadbolt (see Asustor HERE and Terramaster HERE) as well as not being the only brand targetted by malware (see Synology Synolocker HERE) , but QNAP still seems to persistently be the one that gets hit most. Ultimately, ARE QNAP NAS SAFE? We discussed this over on the YouTube channel back on Febuary 2022

PSA – GET YOUR BACKUPS IN ORDER!

Before you even go one paragraph further, I have a simple question for you – do you have a backup in place? If yes, then carry on to the next part. If not, and I cannot stress this enough, GET ONE NOW. The time you are spending reading this you could be susceptible to data loss in about 10 different ways without even factoring in ransomware (Power failure leading to hard drive corruption, Malware from a slightly iffy google search this morning, cloud storage provider going bust, OS failure on your device, etc). In this day and age owning a sufficient data backup is as sensible as buying a raincoat or looking both ways when you cross the street – you don’t do it because you like rain or like looking at cars, you do it because they are peace of mind, they are a safety net, they are for caution in case of the worst. It is a bit tenuous, but owning one or multiple backups always make me think of this quote from Shawshank Redemption by Stephen King:

shawshank redemption book

“There are really only two types of men in the world when it comes to bad trouble,” Andy said, cupping a match between his hands and lighting a cigarette. “Suppose there was a house full of rare paintings and sculptures and fine old antiques, Red? And suppose the guy who owned the house heard that there was a monster of a hurricane headed right at it. One of those two kinds of men just hopes for the best. The hurricane will change course, he says to himself. No right-thinking hurricane would ever dare wipe out all these Rembrandts, my two Degas horses, my Jackson Pollocks and my Paul Klees. Furthermore, God wouldn’t allow it. And if worst comes to worst, they’re insured. That’s one sort of man. The other sort just assumes that hurricane is going to tear right through the middle of his house. If the weather bureau says the hurricane just changed course, this guy assumes it’ll change back in order to put his house on ground zero again. This second type of guy knows there’s no harm in hoping for the best as long as you’re prepared for the worst.” 

Get a Backup in place

Why Is Deadbolt Ransomware STILL HAPPENING?

First and foremost, it is INCREDIBLY IMPORTANT that users understand the risks of allowing remote access to their NAS system (not just QNAP, but ANY NAS Drive) without specific port discipline, a VPN, a Firewall and/or custom admin credential/enabling. In the case of this recent resurgence of the ransomware attack that was executed by the Deadbolt group, it is important to note that it is made possible by two KEY VARIABLES! Weaknesses and Opportunity.

Now, with weakness, this stems from a vulnerability is found in a software/application – not uncommon and ALL software can only be one step ahead of those looking to break it. to give it a little context. In 2022 there have been 671 vulnerabilities found in Microsoft software services, 22 in Synology NAS software services and Apple iOS has had 79. This is not to besmirch their software/platforms, but ultimately the minute a software maker releases a new version/update (often to plug vulnerabilities that were found), the nefarious will then get to work on finding vulnerabilities in which to exploit for financial gain. That is why software updates are so incredibly important! However, a weakness is no good without access and/or an opportunity.

An Opportunity (in the context of ransomware and malware attacks) can largely be defined as an open door (no matter how small) that can be used to inject a command to the NAS as an administrator (eg. encrypt everything). THIS is where one of the biggest misconceptions (and indeed finger-pointing) happens when an incident of ransomware, malware or data loss occurs. A vulnerability in a software platform (especially when the bulk of software in common use today is built on Linux universally) is only any use when it can be executed. So, in the case of a NAS vulnerability, such as the Photo Station vulnerability that has been identified, it can only be exploited if the NAS user has allowed external access to their NAS via the internet. This access may well be behind user login credentials, but lacked the barrier of a VPN, a Firewall setup with amply restrictions, trusted access credentials/identity, limited/zero admin control, 2-step verification, specific port access to a GUI and many other restrictions/limitations/authentications that can be enabled. Not all these hurdles and/or barriers are as effective as others (with some vulnerabilities being built on backend access), but all/most of these should be considered when allowing any form of external access to your NAS outside of your local network. Equally, you NEED to become more acquainted with your router! Get into your router and reactive UPnP settings, as this eliminates the possibility of applications on your NAS inadvertently opening ports remotely without your direct knowledge.

  • Disable the Port Forwarding function of the router: Go to the management interface of your router, check the Virtual Server, NAT, or Port Forwarding settings, and disable the port forwarding setting of NAS management service port (port 8080 and 433 by default).
  • Disable the UPnP function of the QNAP NAS: Go to myQNAPcloud on the QTS menu, click the “Auto Router Configuration,” and unselect “Enable UPnP Port forwarding.”

Do keep in mind though that you might well be using external UPnP services on your router for other things in your home or office environment.

What is UPnP Port Forwarding?

Universal Plug and Play (UPnP) is a way of quickly forwarding the ports in use to other devices on a network automatically with one setting change and no additional configuration needed. UPnP Port Forwarding is widely used by many network devices, allowing them to communicate with each other more efficiently and to automatically create workgroups for data sharing, among other applications.

Is UPnP Port Forwarding safe?

UPnP is not a secure protocol. It uses network UDP multicasts, no encryption and no authentication. Since UPnP is not authenticated, one device could request port mapping for an another one. Hackers can abuse UPnP to attack through malicious files to infect your system and gain control. Despite its convenience, UPnP may expose your device to public networks and malicious attacks. It is recommended that your QNAP NAS stay behind your router and firewall without a public IP address. You should disable manual port forwarding and UPnP auto port forwarding for QNAP NAS in your router configuration

How Many QNAP NAS Users Have Been Affected by Deadbolt?

Getting the numbers on how many users have been impacted by this recent attack by the deadbolt group on QNAP NAS devices is exceedingly hard to identify. On the one hand, as this photo station vulnerability has been identified and effective in QTS 5 it has the potential to be high, however, it still heavily relies on having a system set up in a comparatively weak remote access configuration AND having a specific application with access credentials running. This is further reduced in scope as the Photo Station has been largely overtaken in use by QNAP users by the AI-powered QuMagie application. Still, the Photo Station application still has several ‘professional photographer’ services/structural qualities that keep it in use. The Bleeping Computer website identified 182 submissions to the ID Ransomware site reported for ‘Deadbolt’ (which requires uploading an encrypted file, attacker address and/other identifies for clarification of an attack type) with a spike that started on the 3rd of September (necessitating the patch o nthe 4th Sept). How many of the previously submitted reports in August 2022 were related to this photo station vulnerability (at that point unidentified) and how many were repeats by any one user or related to a QNAP NAS that was not updated since the early phase of the Deadbolt ransomware attacks of Jan 2022 cannot be confirmed. Nevertheless, these are still noticable numbers and can comfortably be classed as victims hitting the 3 digit mark.

Source for the below graphic and article – https://www.bleepingcomputer.com/news/security/qnap-patches-zero-day-used-in-new-deadbolt-ransomware-attacks

Alternatively, you can use server/internet service monitors such as censys to search for reported text that is used in the Deadbolt ransomware note. However, this is not the most precise and only further highlights that only QNAP themselves and Deadbolt know the extent of impact of this campaign. Unlike the original Deadbolt attacks of Jan 2022 of QNAP devices, research and strategic advisors at Unit42 noted back in May ’22 that the attack/injection of the ransomware and how it is presented to the user changed (though seemingly still using the same exploit that remained in systems that were not updated, therefore still vulnerable to the exploit in older QTS/QuTS versions and/or continued use in weak internet-facing access scenarios:

Unit 42 is observing a new wave of attacks of the Deadbolt #ransomware targeting QNAP NAS devices involving a new lock screen with updated JavaScript. Cortex Xpanse discovered ~3000 instances of infected devices. Details at https://t.co/uj0TOqACxu pic.twitter.com/RmSzZOAsTq

— Unit 42 (@Unit42_Intel) May 16, 2022

There has been no substantial analysis of the latest version of DeadBolt, but Unit 42 said in it’s May summary that the ransomware program made some significant changes since the March campaign. Specifically, the DeadBolt program now uses revised JavaScript code with a stronger SHA-256 implementation, building on the previous, lower-level ‘SubtleCrypto’ cryptography. Unit 42 researchers said this was likely changed to a stronger standard to accelerate the key verification process and also to ensure the verification works on browsers that do not support the SubtleCrypto API.

What Should You Do To Protect Your QNAP NAS from Deadbolt Ransomware Attacks?

If you are using the QNAP Photo Station application, then you need to suspend using it until you have updated to the latest version. It is worth highlighting again that this vulnerability will ONLY affect you if you have your QNAP NAS directly connected to internet access services (i.e NOT using a VPN or the myQNAPcloud link service). Updates for Photo Station have been issued for QTS 4 and QTS 5 on the brand’s official app portal of your NAS and directly downloadable from their official website:

  • QTS 5.0.1: Photo Station 6.1.2 and later
  • QTS 5.0.0/4.5.x: Photo Station 6.0.22 and later
  • QTS 4.3.6: Photo Station 5.7.18 and later
  • QTS 4.3.3: Photo Station 5.4.15 and later
  • QTS 4.2.6: Photo Station 5.2.14 and later

Outside of QNAP Photo Station, it is incredibly important that users maintain a secure layer/barrier between your NAS and your external internet connection. To protect your NAS from the DeadBolt ransomware, QNAP strongly recommends securing your QNAP NAS devices and routers by following these instructions:

  1. Disable the port forwarding function on the router.
  2. Set up myQNAPcloud on the NAS to enable secure remote access and prevent exposure to the internet.
  3. Update the NAS firmware to the latest version.
  4. Update all applications on the NAS to their latest versions.
  5. Apply strong passwords for all user accounts on the NAS.
  6. Take snapshots and back up regularly to protect your data.

Now, QNAP myQNAPCloud services are not the same as just opening your NAS connection from LAN only to LAN+Remote. myQNAPCloud creates a connection between the NAS and the QNAP access servers via a secure portal (with encryption, SSL certificates and other configurable options that can prevent interception via this tunnel). Then, if you want to create a connection remotely with your NAS, you do so via the QNAP access server – as opposed to the directly NAS connection. This DOES result in a drop in file transmission speeds remotely (as you are moving through an additional transit point), but increases security and authentication substantially. The alternative to this would be to use restrictive/specific open of ports on your router AND recommended use of a VPN – which is definitely a valid and ‘best of all worlds’ solution, but a little more technically advanced than many users are able to configure effectively/securely). If you want to set up a remote myQNAPcloud connection, you need to:

  1. Log on to QTS as an administrator.
  2. Open myQNAPcloud.
  3. Disable UPnP port forwarding.
    1. Go to Auto Router Configuration.
    2. Deselect Enable UPnP Port forwarding.
  4. Enable DDNS.
    1. Go to My DDNS.
    2. Click the toggle button to enable My DDNS.
  5. Do not publish your NAS services.
    1. Go to Published Services.
    2. Deselect all items under Publish.
    3. Click Apply.
  6. Configure myQNAPcloud Link to enable secure remote access to your NAS via a SmartURL.
    1. Go to myQNAPcloud Link.
    2. Click Install to install myQNAPcloud Link on your NAS.
    3. Click the toggle button to enable myQNAPcloud Link.
  7. Restrict which users can remotely access your NAS via the SmartURL.
    1. Go to Access Control.
    2. Next to Device access controls, select Private or Customized.
      Note: Selecting Private allows only the QNAP ID logged in to myQNAPcloud to access the NAS via the SmartURL. Selecting Customized allows you to invite other QNAP ID accounts to access the device via the SmartURL.
    3. If you selected Customized, click Add and specify a QNAP ID to invite the user.
  8. Obtain the SmartURL by going to Overview.

The final thing to do is to have two applications running on your QNAP NAS regularly. Malware Remover and the QNAP Security Counselor. The Malware tool is for scanning your system for existing threats that may have been installed/engineered inside your system. It then isolates, quarantines as appropriate and removes. The Security Councilor tool is designed to periodically check the security of your entire system, find any potential for an opening that a vulnerability could be exploited via, then makes recommendations on how to close it. This latter tool can be configured via a number of pre-set profiles that scale in severity, but can also be set to custom variables too. These (alongside having updates on both the QTS/QuTS OS and apps via the app center set to automatically download and install) should be among the FIRST things you set up on your QNAP NAS.

It is also REALLY important to note that these applications analyze and identify KNOWN vulnerabilities. They are not omnipresent and, much like in the case of the Photo Station vulnerability that has been identified here and a day 1 patch issued, until it IS recognized as a threat/attack-vector, it will not be seen

What Should You Do If Your QNAP NAS was Hit By Deadbolt Ransomware?

Unfortunately, as it stands, there is little resolution in place to reverse Deadbolt ransomware encryption without paying the 0.05 BTC to the attackers. Some users have reported that snapshots have been useful in reversing the impact (heavily dependent on your retention policy and location, as you still need the original file in a comparable form for snapshots to work). However, a full means to reverse deadbolt is not available.  Previous attacks were able to be reverse using data recovery tools such as PhotoRec to restore them to their original version on an external drive, but success in this method with deadbolt has not been exactly positive. If you have no backup in place and your data is truly irreplaceable, then paying might be the only option (at least in the short term). You can follow the instructions that are attached to the Deadbolt warning page on your QNAP NAS GUI. If you have lost access to this GUI in an QNAP update (understandable that you might action this in the vein hope of halting/reversing damage), here is a Deadbolt Decryptor tool (this still requires the encryption key however) – https://www.emsisoft.com/ransomware-decryption/deadbolt

There are several useful references and setup pointers listed in the exceptionally long QNAP forum port HERE and here are their recommendations for you in the event you have been hit:

  • If you have full external intact backups, reset your NAS and restore from backups
  • If you have no backups and don’t intend to pay, try Qrescue (if your NAS has more than 50% free space and was not written to, chances are ‘OK’ to recover most files)
  • If you decide to pay, here is a ‘user’ story’ (Make sure that all auto-updates are disabled during the decryption, so the process is not interrupted)
  • To find your decryption key after paying the ransom check here.
  • If you are missing the ransom note and bitcoin address (removed by a QNAP firmware update or Malware remover) check here

The Sad Truth about Servers, Security and Vulnerabilities

Vulnerability > Update > vulnerability > update > rinse > repeat

No platform, software or service is going to be 100% bulletproof. You can increase your personal layers of security (VPNs, Encryption, layers, restrictive white lists, etc) to hit 99.99% but whatever way you are looking at it, everything we use is software-based and therefore, fallible. Equally, users cannot pretend that it is still the early days of the internet anymore and still be annoyed when a statistical possibility that should have been factored against was not. Do I think QNAP NAS are safe? I’m sorry to say that the answer is never going to be a simple Yes/No. I think they provide what they say they provide and I think that QNAP hardware is still the best in the market right now. But their software needs to be less rushed, the extra time/budget be spent on that software, or utilize a trusted 3rd party. The need to relinquish some of the customization of their platform in efforts to remove some of the configuration out of the hands of less tech-savvy users who end up overly reliant in defaults. Perhaps a much more rigorous setup policy that, on day 1, have an EXPERT door and a NOVICE door, with randomized defaults and extremely regimented update rules on the latter. Equally, the brand (though better than it was) needs to work on its communication with its end-user base, both in the event of critical issues and education on what the user base needs to have to increase security OUTSIDE of their product. I still recommend the brand, I still think users should use their products, but we need to be realistic and honest with ourselves about what we buy and our expectations. If I buy a QNAP NAS, I expect it to store the data I store in it and allow me access to it on my terms, but ‘my terms’ might be a lot more/less strict than the next person and with that comes due diligence in 2022. I hope that the most recent ransomware attack, deadbolt, is the last ‘big’ one we hear about the year/moving forward, but I do not think it will be. More than just QNAP, one look at the vulnerabilities listed on security advisories of all the brands tell us that there is big money to be made by these intruders and the brands can only stay 1 step ahead. As always, me and Eddie here on NASCompares have been running a page that links to the bigger NAS security Advisory pages that gets regularly updated, so if you want to get notifications on these as they get added (pulled from the official pages themselves), then you can visit the page below and put your email in for updates when they happen. Have a great week and backup, backup, BACKUP.

Click Below to Read

 

 

📧 LET ME KNOW ABOUT NEW POSTS 🔔

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 1,258 other subscribers

Get an alert every time something gets added to this specific article!


Want to follow specific category? 📧 Subscribe

This description contains links to Amazon. These links will take you to some of the products mentioned in today's content. As an Amazon Associate, I earn from qualifying purchases. Visit the NASCompares Deal Finder to find the best place to buy this device in your region, based on Service, Support and Reputation - Just Search for your NAS Drive in the Box Below

Need Advice on Data Storage from an Expert?

We want to keep the free advice on NASCompares FREE for as long as we can. Since this service started back in Jan '18, We have helped hundreds of users every month solve their storage woes, but we can only continue to do this with your support. So please do choose to buy at Amazon US and Amazon UK on the articles when buying to provide advert revenue support or to donate/support the site below. Finally, for free advice about your setup, just leave a message in the comments below here at NASCompares.com and we will get back to you. Need Help? Where possible (and where appropriate) please provide as much information about your requirements, as then I can arrange the best answer and solution to your needs. Do not worry about your e-mail address being required, it will NOT be used in a mailing list and will NOT be used in any way other than to respond to your enquiry. [contact-form-7]     Terms and Conditions Alternatively, why not ask me on the ASK NASCompares forum, by clicking the button below. This is a community hub that serves as a place that I can answer your question, chew the fat, share new release information and even get corrections posted. I will always get around to answering ALL queries, but as a one-man operation, I cannot promise speed! So by sharing your query in the ASK NASCompares section below, you can get a better range of solutions and suggestions, alongside my own.  

Résoudre ERR_EMPTY_RESPONSE sur Chrome ou Edge : 7 façons

6 septembre 2022 à 14:49

Lorsque vous surfez avec votre navigateur internet comme Google Chrome ou Microsoft Edge, ce dernier affiche une erreur “Cette page ne fonctionne page“.
Le message indique le code erreur ERR_EMPTY_RESPONSE qui indique un problème dans la réponse HTTP du serveur WEB.

Dans ce tutoriel, je vous donne toutes les explications sur cette erreur et comment résoudre ERR_EMPTY_RESPONSE sur Chrome ou Edge.

Résoudre ERR_EMPTY_RESPONSE sur Chrome ou Edge

Quelles sont les sources ERR_EMPTY_RESPONSE sur Chrome ou Edge ?

ERR_EMPTY_RESPONSE indique que la réponse du serveur est vide.
Le code de la page WEB reçue étant vide, le navigateur internet ne peut afficher la page WEB et vous indique qu’elle ne fonctionne pas ou n’est pas disponible.
Cela peut être autant un problème du côté du serveur WEB, que de votre côté, notamment si quelque chose manipule les requêtes HTTP.

Voici les principales sources de cette erreur de navigation internet :

  • Le serveur WEB rencontre un problème (mauvaise configuration du serveur, problème réseau, attaque DDOS, …)
  • Un problème réseau de votre côté. La qualité du réseau est faible et de ce fait des erreurs réseaux ont lieu
  • Une extension du navigateur internet bloque le contenu de la page
  • La protection WEB de votre antivirus entraîne des problèmes et erreurs de surf
  • Une corruption du cache de votre navigateur internet
  • Un proxy est configuré sur votre PC et provoque des erreurs sur les navigateurs internet
  • La couche réseau de Windows est endommagée
Cette page ne fonctionne pas - ERR_EMPTY_RESPONSE sur Google Chrome
Cette page n'est pas disponible pour le moment - ERR_EMPTY_RESPONSE sur Microsoft Edge

Résoudre ERR_EMPTY_RESPONSE sur Chrome ou Edge

Utiliser le mode de navigation privée

Première chose à tester est la navigation privée. Pourquoi ?
Car les extensions des navigateurs internet sont désactivées.
Cela permet de tester sans et vérifier si elles sont responsables des problèmes et erreurs de l’affichage des pages internet.

  • Cliquez en haut à droite sur le bouton 
  • Puis cliquez puis Nouvelle fenêtre de navigation privée
  • Vous pouvez aussi accéder directement par le raccourci clavier : CTRL+MAJ+N
Comment activer la navigation privée sur Google Chrome
  • Connectez-vous à Youtube et vérifiez si le son fonctionne. Si oui, cela peut venir des réglages de votre navigateur internet ou une extensions qui causent des problèmes de fonctionnement

Si cela fonctionne alors ouvrez le menu du navigateur et extensions.
Désactivez toutes les extensions et réactivez les une par une afin de trouver la responsable.

Vider le cache internet

Une corruption du cache internet peut entraîner des erreurs de navigations internet.
Cela peut aussi être la source du problème ERR_EMPTY_RESPONSE.
Voici comment corriger cette source de problème :

Pour se faire, appuyez sur la touche CTRL+Maj+Supprafin d’ouvrir la boîte de dialogue qui permet de vider les caches du navigateur internet.
Dans la liste, videz le cache internet.

Plus de détails :

Comprendre l'erreur 403 forbidden lors de l'accès à un site web

Essayez d’afficher la page internet en mode sans échec

Le mode sans échec est un mode de Windows restreint où seuls l’essentiel est actif.
Votre antivirus, VPN et autres programmes tiers ne sont pas actifs.
C’est aussi un bon moyen de tester si ces derniers sont responsables de l’erreur ERR_EMPTY_RESPONSE.
Pour cela, il faut démarrer en mode sans échec avec prise en charge du réseau pour qu’internet fonctionne.

Réparer le réseau de Windows

Si vous voyez toujours le message d’erreur, l’étape suivante consiste à réinitialiser vos paramètres réseau. Comme nous l’avons mentionné précédemment, le problème peut être causé par une mauvaise connexion réseau.

Ouvrir invite de commandes en administrateur
  • Puis copiez/collez les commandes suivantes :
ipconfig /release
ipconfig /all
ipconfig /flushdns
ipconfig /renew
netsh int ip set dns
netsh winsock reset
  • Redémarrez le PC et vérifiez si cela corrige ERR_EMPTY_RESPONSE

Sinon, vous pouvez réinitialiser et réparer le réseau de Windows en suivant ces tutoriels :

Windows Repair

Windows Repair est un utilitaire gratuit qui permet de réparer des composants et fonctionnalités de Windows.

Installer Windows Repair
  • Windows Repair se lance automatique, acceptez les conditions d’utilisation
Windows Repair EULA
  • Toutefois, il est conseillé de faire les réparations en mode sans échec. Pour cela, en bas, cliquez sur Reboot To Safe Mode.. ou suivez ce guide complet : Redémarrez Windows en mode sans échec
Démarrer Windows en mode sans échec avec Windows Repair
Démarrer Windows en mode sans échec avec Windows Repair
  • Puis relancez Windows Repair
  • Cliquez sur l’onglet Réparation – Principal
  • La liste des type de réparation de Windows s’affiche : cliquez sur Préréglages : Réparations communes
Windows Repair - réparer Windows
  • Vous obtenez alors la liste ci-dessous, laissez les éléments cochés
Liste des réparation Windows Repair
  • Enfin cliquez en bas à droite sur Démarrer les réparations
  • L’opération se lance avec une succession d’étape… des fenêtres noires peuvent s’ouvrir ou se refermer.
Réparer Windows avec Windows Repair
  • Laissez terminer, un message vous indique que la réparation Windows Repair est terminée.
  • Redémarrez le PC en mode normal de Windows

Plus de détails dans ce tutoriel complet :

Liens

L’article Résoudre ERR_EMPTY_RESPONSE sur Chrome ou Edge : 7 façons est apparu en premier sur malekal.com.

❌