FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 18 mai 2021Flux principal

Comment faire son propre clone de Firefox Send ?

18 mai 2021 à 09:00
Par : Korben

Avec la disparition de Firefox Send qui permet d’envoyer des fichiers sur un serveur pour ensuite disposer d’une URL à partager, comme WeTransfer, les clones de Firefox Send pleuvent partout sur la toile.

Mais aujourd’hui, je vous explique comment mettre en place votre propre clone de Firefox Send sur votre serveur pour offrir à votre famille, vos amis ou vos collègues, un moyen simple et sécurisé de partager des fichiers en ligne.

Pour cela il existe 2 projets. L’officiel de Mozilla qui malheureusement n’évolue plus. Et Send qui est un fork réalisé par Tim Visée dont je vous ai déjà parlé puisqu’il a développé un client en ligne de commande Firefox Send (et du compatible avec son fork) qui s’appelle ffsend.

Pour installer Send, rien de plus simple. Il vous faut NodeJS et si vous voulez faire ça sérieusement, un petit compte Amazon S3 (optionnel) pour le stockage. Sinon, c’est stockage local.

Pour les dépendances, installez npm (sous mac c’est : brew install npm / sous Ubuntu c’est : apt install npm). Et cross-env : npm install cross-env.

Ensuite, clonez le repo comme ceci :

git clone https://github.com/timvisee/send.git

Ensuite, placez-vous dans le répertoire send et lancez les commandes suivantes :

npm install
npm start

Une version de dev sera alors lancée est accessible en local sur le port 8080 : http://localhost:8080

Et une fois que vous avez fait vos modifs dans le code et dans la configuration, vous pouvez compiler les assets et lancer une version de prod :

npm run build
npm run prod

A vous de jouer !

Plus de 250 postes dans la tech dans les Côtes d’Armor en Bretagne avec Laou

Vous recherchez un poste de développeur (back, front, fullstack), Devops, dans la cybersécurité ou dans les télécoms ?

Plus de 100 postes sont disponibles dans les Côtes-d’Armor à Lannion. En ce moment plus d’une dizaine d’entreprises recrutent avec Laou des :

  • ingénieur Cloud Storage DevOps (H/F)
  • ingénieur Dev(Sec)Ops Cloud (H/F)
  • Architecte 5G (H/F)
  • Ingénieur(e) Senior Réseaux & Telecom Intégration et Validation (F/H)
  • Cloud Security Assessment Expert
  • Et plus des dizaines d’autres …

Laou est une plateforme spécialisée dans le recrutement IT en région. En plus de vous trouver un job, Laou s’occupe gratuitement de : – Vous trouver votre futur logement – Faciliter votre déménagement – Aider votre conjoint à trouver un job – Vous faire découvrir la ville

Hop c’est par ici ➡️

À partir d’avant-hierFlux principal

Ajouter, supprimer des modules complémentaires (extensions) sur Mozilla Firefox

11 mai 2021 à 13:52

Mozilla Firefox comme tout navigateur internet moderne permet d'installer et ajouter des extensions.
Les modules complémentaires étant des programmes qui se greffent au navigateur WEB pour apporter de nouvelles fonctionnalités.

Ce tutoriel vous guide pour gérer les extensions sur Mozilla Firefox.
Comment installer de nouvelles extensions, les mettre à jour mais aussi les supprimer ou les désactiver.

Ajouter, supprimer des modules complémentaires (extensions) sur Mozilla Firefox

Introduction aux modules complémentaires

Mozilla Firefox vous permet d'installer trois types de modules complémentaires :

  • Extension comme expliqué pour étendre ou modifier les fonctionnalités du navigateur internet
  • Plugins qui permet à une application installée dans l'OS d'interagir dans le navigateur internet
  • Thèmes pour personnaliser l'apparence du navigateur internet

Pour comprendre la différence, lire cet article :

Ajouter des modules complémentaires

Ajouter une extension depuis Mozilla Firefox Add-ons

Dans cette première méthode on peut installer une extension depuis Mozilla Firefox Add-on.
Ce dernier est une bibliothèque avec l'ensemble des modules complémentaires disponibles pour le navigateur internet.

  • Ouvrez Mozilla Firefox
  • Puis cliquez sur le menu en haut à droite puis Modules Complémentaires. Vous pouvez aussi utiliser les raccourcis clavier CTRL+MAJ+A
Ajouter une extension depuis Mozilla Firefox Add-ons
  • Vous arrivez sur les pages de gestion des modules about:addons, on vous propose alors des extensions recommandées
  • Sinon descendez tout en bas puis cliquez sur Découvrir davantage de modules
Ajouter une extension depuis Mozilla Firefox Add-ons
  • Vous arrivez sur Firefox Browser Add-ons, la bibliothèque pour télécharger les extensions ou thèmes
  • Cliquez en haut sur le menu Extensions
Ajouter une extension depuis Mozilla Firefox Add-ons
  • Les catégories d'extension s'affichent et en haut à droite, un moteur de recherche est disponible
Ajouter une extension depuis Mozilla Firefox Add-ons
  • Ensuite cliquez sur l'extension pour ouvrir la fiche, puis sur le bouton bleu Ajouter Firefox pour l'installer
Ajouter une extension depuis Mozilla Firefox Add-ons
  • Firefox affiche les permissions requises par l'extension. Si cela vous convient, confirmez en cliquant sur Ajouter
Ajouter une extension depuis Mozilla Firefox Add-ons
  • Puis l'icône s'ajoute dans la zone des extensions et une popup s'affiche pour vous indiquer que l'extension a bien été ajoutée, cliquez sur OK.
Ajouter une extension depuis Mozilla Firefox Add-ons
Bravo ! vous avez réussi à installer une nouvelle extension sur Mozilla Firefox.
Plus de détails pour installer des extensions sur d'autres navigateurs internet : Comment installer ou supprimer des extensions sur Chrome, Firefox, Brave, Opera ou Edge

Ajouter une extension depuis un fichier

  • Téléchargez le fichier XPI
  • Puis cliquez sur le menu en haut à droite puis Modules Complémentaires
  • Cliquez à gauche sur le menu Extensions
  • Puis sur l'icône roue crantée
  • Dans le menu déroulant, cliquez sur Installer un module depuis un fichier
Ajouter une extension depuis un fichier sur Mozilla Firefox
  • Naviguez dans vos disques et dossiers pour sélectionner le fichier XPI
Ajouter une extension depuis un fichier sur Mozilla Firefox
  • Puis les autorisations requises par l'extension s'affichent, cliquez sur Ajouter pour continuer
Ajouter une extension depuis un fichier sur Mozilla Firefox
  • L'icône s'ajoute dans la zone des extensions puis cliquez sur OK sur terminer l'installation
Ajouter une extension depuis un fichier sur Mozilla Firefox

Bravo, l'extension est installée.
Ntoez qu'il est possible, pour aller plus vite de faire un drag & drop du fichier dans Firefox.
Pour cela :

  • Ouvrez le dossier contenant le fichier XPI
  • Ouvrez Firefox à côté
  • Cliquez avec le bouton gauche sur le fichier XPI et laissez appuyez sur le bouton gauche
  • Déplacez la souris dans la fenêtre de Firefox et relâcher le bouton de la souris dessus
  • L'installation de l'extension débute
Ajouter une extension depuis un fichier sur Mozilla Firefox

Désactiver/Supprimer une extension

  • Cliquez sur le menu en haut à droite puis Modules Complémentaires
Désactiver/Supprimer une extension sur Mozilla Firefox
  • Puis sur le menu Extensions à gauche pour afficher la liste des extensions
  • Enfin pour désactiver l'extension, cliquez sur la jauge bleu
Désactiver/Supprimer une extension sur Mozilla Firefox
  • Si vous désirez supprimer complètement l'addon, cliquez sur l'icône trois boutons
  • Puis dans le menu déroulant Supprimer
Désactiver/Supprimer une extension sur Mozilla Firefox

Paramétrer les modules complémentaires

Mozilla Firefox permet de gérer vos modules complémentaires depuis les menus dédiés.

  • Cliquez sur le menu en haut à droite puis Modules Complémentaires
Paramétrer les modules complémentaires sur Mozilla Firefox
  • Cliquez sur le menu de gauche Extensions
Paramétrer les modules complémentaires sur Mozilla Firefox
  • L'icône roue crantée en haut à droite vous permet d'accéder aux menus de paramétrage :
    • Rechercher des mises à jour : Vérifier que vos extensions sont à jour
    • Afficher les mises à jour récentes : Lister les dernières mises à jour des extensions
    • Installer un module depuis un fichier : voir paragraphe précédent
    • Mettre à jour les modules automatiquement
    • Afficher la mise à jour automatique pour tous les modules
    • Gérer les raccourcis d'extensions : Modifier les raccourcis clavier
Paramétrer les modules complémentaires sur Mozilla Firefox

Liens

L’article Ajouter, supprimer des modules complémentaires (extensions) sur Mozilla Firefox est apparu en premier sur malekal.com.

Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Chrome, Edge, Firefox, Brave, Opera

19 avril 2018 à 15:39

Le mode de navigation privée permet de surfer sur la toile sans enregistrer les données de navigation telle que l'historique de navigation, cache internet ou cookie.
Par défaut, les navigations internet n'exécutent aucune extension dans ce mode car les extensions peuvent recueillir des données de navigation.
Toutefois, on peut avoir envie d'avoir d'activer des extensions en mode privé nomment les bloqueurs de publicités tels que Adblock ou uBlock.

Ce tutoriel vous guide pour activer une extension en mode de navigation privée sur Chrome, Edge, Firefox, Brave, Opera.

Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Chrome, Edge, Firefox, Brave, Opera

Comment activer une extension en mode de navigation privée

Pour passer en mode de navigation privée, suviez ce lien :

Google Chrome

Google Chrome donne la possibilité d'activer les extensions en mode de navigation privée.
Cela se fait dans la configuration de l'extension et donc doit être fait une par une.

  • Ouvrez Google Chrome
  • Ensuite ouvrez le menu en haut à droite puis Plus d'outils > Extension ou soit directement à l'adresse chrome://extensions
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Google Chrome
  • La liste des extensions s'affiche alors, il faut cliquer sur le bouton Détails de l'extension que l'on souhaite activer en mode privé
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Google Chrome
  • Dans la liste des options, Activer la section Autoriser en mode navigation privée
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Google Chrome
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Google Chrome

Microsoft Edge

  • Ouvrez Microsoft Edge
  • Puis cliquez sur le menu en haut à droite puis Extensions
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Microsoft Edge
  • Puis sur l'extension, cliquez sur Détails
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Microsoft Edge
  • Enfin activez l'option Autoriser dans InPrivate
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Microsoft Edge

Mozilla Firefox

  • Ouvrez Mozilla Firefox
  • Cliquez sur le menu en haut à droite puis Modules complémentaires ou sur les touches raccourcis CTRL+MAJ+A
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Mozilla Firefox
  • Puis sur l'extension tout au bout à droite, cliquez sur l'icône trois points
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Mozilla Firefox
  • puis Gérer
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Mozilla Firefox
  • Enfin cliquez sur Autoriser dans la partie Exécution dans les fenêtres privées
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Mozilla Firefox

Brave

  • Ouvrez Brave
  • Puis cliquez sur le menu en haut à droite et Extensions
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Brave
  • Puis cliquez sur Détails
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Brave
  • Enfin activez l'option Autoriser en privé
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Brave

Opera

  • Ouvrez Opera
  • En bas à gauche, cliquez sur l'icône trois points
  • Puis cliquez sur le bouton ouvrir dans extensions
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Opera
  • Activez l'option Autoriser en mode navigation privée
Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Opera

Liens

L’article Comment activer une extension en mode de navigation privée sur Chrome, Edge, Firefox, Brave, Opera est apparu en premier sur malekal.com.

Mozilla Firefox : présentation, utilisation du navigateur WEB libre

6 mai 2021 à 13:57

Mozilla Firefox est un navigateur internet open source de la fondation Mozilla.
Il offre toutes les fonctionnalités d'un navigateur WEB moderne comme le système d'onglet, la navigation privée, gestionnaire de mot de passe, les extensions et plugins.
Contrairement à Google Chrome ou Microsoft Edge, Il est axé dans la protection de la vie privée.
C'est à dire qu'il n'intègre pas de système de profilage et de pistage.
Au contraire, il intègre des protection contre le suivi.

Ce tutoriel vous présente Mozilla Firefox avec les différentes fonctionnalités et protection.

Mozilla Firefox : présentation, utilisation du navigateur WEB libre

Introduction à Mozilla Firefox

Mozilla Firefox est donc un navigateur internet qui permet d'afficher les sites WEB.
Il est disponible sur plusieurs plateformes comme Windows, Android ou iPhone/iPad/iPod.

La première version de Mozilla Firefox est publiée en 2002.
A l'époque, elle vise à concurrencer Internet Explorer dominant sur le marché mais qui n'a peu évolué.
Firefox arrive avec notamment l'apport du système d'onglets devenus maintenant un standard.
Depuis Google Chrome a pris le pas et domine le marché des navigateurs WEB.
Pour se différencier, Mozilla tente d'ajouter des fonctionnalités de protection de la vie privée.
Il existe toutefois quelques différences, ce tutoriel vous les donnes :

Mais malheureusement, Mozilla Firefox qui continue de perdre des parts de marchés à tel point que l'on peut se demander s'il ne va pas disparaître.

Pour l'histoire complète des navigateurs internet, suivez ce guide :

Présentation de Mozilla Firefox

Rien de particulier en ce qui concerne le téléchargement et l'installation.
Voici le lien :

La présentation de Mozilla Firefox est la même que les autres navigateurs internet.
En effet, ces derniers tentent d'harmoniser le fonctionnement des navigateurs WEB.

Ainsi, on trouve sur l'interface :

  • La barre d'adresse où vous saisissez les sites WEB. Tout à l'extrémité l'icône pour ajouter en favoris 1
  • Les icônes des extensions 2
  • Le menu de Mozilla Firefox avec l'accès à la navigation privée, paramètre, extensions et gestionnaire de mot de passe 3
  • Le site WEB affiché 4
Présentation de l'interface de Mozilla Firefox

Au bout de la barre d'adresse, on trouve l'icône trois points avec beaucoup de fonctionnalités :

  • Ajouter la page en marque-page
  • Enregistrer la page dans Pocket pour partager une page internet entre appareil
  • Envoyer le lien par mail
  • Envoyer l'onglet à un autre appareil
  • Faire une capture d'écran de la page
  • Partager sur les réseaux sociaux ou en message
Le menu avec les fonctionnalités supplémentaires sur chaque page

Enfin on trouve aussi le menu Options pour paramétrer le navigateur internet.
On arrive sur la page about:preferences qui se décline en différentes sous pages :

  • Général : vous réglez le démarrage, langue, polices, etc
  • Accueil : les réglages de la page de démarrage. Depuis ce menu, vous changez la page WEB qui s'ouvre au démarrage de Firefox
  • Recherche : tout ce qui est lié à la recherche et notamment aux paramètres de moteur de recherche. Depuis ce menu, vous pouvez changer le moteur de recherche de Firefox
  • Vie privée et sécurité : tous les réglages de protection contre le pistage et de sécurité
  • Sync : les paramètres pour synchroniser Mozilla Firefox
Les options et préférences de Mozilla Firefox

Les fonctionnalités de Mozilla Firefox

Voici les principales fonctionnalités principales de Mozilla Firefox.

Gestionnaire de téléchargement

Pour télécharger des fichiers sur internet, Firefox propose une fonction de gestionnaire de téléchargement.
Cela vous permet de regrouper les téléchargements depuis une bibliothèque.

Lorsque vous lancez un téléchargement, l'icône flèche en haut à droite montre sa progression.
En cliquant dessus, vous affichez la barre de progression avec la vitesse de téléchargement.

Le gestionnaire de téléchargement de Mozilla Firefox

Puis les téléchargements se regroupent dans le gestionnaire de téléchargements qui se présente sous la forme d'une bibliothèques.
Vous pouvez ouvrir un fichier téléchargé ou les supprimer.

Le gestionnaire de téléchargement de Mozilla Firefox

Plus de détails :

Gestionnaire de favoris (marques-pages)

Comme tout navigateur moderne, Mozilla Firefox permet de mettre un site en favoris pour y accéder plus facilement.
Ce dernier le nomme marque-pages.
Pour les gérer, le navigateur propose une bibliothèque de marque-pages, on y accède par la combinaison de touches CTRL+MAJ+O (ou par le menu en haut à droite).
A partir de là, on organise ses favoris en dossier etc.
Enfin on peut les exporter et importer pour les sauvegarder ou les récupérer depuis un autre navigateur internet.

Le tutoriel suivant vous explique comment faire :

Gestionnaire de favoris (marques-pages) sur Mozilla Firefox

Navigation vie privée

Firefox comme tous les navigateurs internet modernes propose la navigation privée.
C'est un mode où les données de navigation tel que l'historique, cookies ou cache ne sont pas gardés.

Pour y accéder :

  • Par le menu Puis Nouvelle fenêtre privé ou par la combinaison de touches CTRL + MAJ +P
  • La fenêtre en navigation privée s'ouvre pour surfer
La navigation privée dans Firefox

Firefox Lockwize : gestionnaire de mot de passe

Mozilla Firefox embarque un gestionnaire de mot de passe nommé Firefox Lockwize qui vous permet d'enregistrer les mots de passe.
Lorsque vous devez vous authentifier sur un site internet, il peut saisir automatiquement le nom d'utilisateur et mot de passe.
Enfin une interface vous permet de gérer les mots de passe enregistrés.

Firefox Lockwize : gestionnaire de mot de passe

Enfin d'autres gestionnaires de mot s de passe tiers existent, le site vous propose une liste complète dans ce dossier :

Extensions et plugins

Pour étendre les fonctionnalités du navigateur WEB, il est possible de télécharger et installer des extensions.
Il peut s'agir d'extensions comme des bloqueurs de publicités tel qu'uBlock ou de sécurité comme Malwarebytes Browser Guard.
On trouve aussi des extensions pour mieux gérer les onglets pour le regrouper.

Depuis la combinaisons de touches CTRL+MAJ+A ou le menu en haut à droite modules complémentaires et thèmes, vous gérez les extensions installées.
On peut à tout moment en désactiver et même en supprimer.

Extensions et plugins sur Mozilla Firefox

Le téléchargement d'extension se fait depuis le magasin et bibliothèque Firefox Browser Add-ons.
Depuis ce dernier, on télécharge aussi des thèmes pour changer la présentation (couleur, fond, ...) du navigateur WEB.

Firefox Browser Add-ons pour télécharger des extensions

Synchroniser Mozilla Firefox

Lorsque l'on possède plusieurs appareils (plusieurs PC ou Smartphone), pour faciliter, on aimerait pouvoir retrouver le même environnement sur chacun.
Pour ce faire, on peut synchroniser Mozilla Firefox afin de mettre en ligne les éléments suivants :

  • Les Marques pages
  • L'historique
  • Les mots de passe à travers Firefox Lockwise
  • Modules complémentaires
  • Onglets ouverts
  • Options

A partir de là, chaque appareil récupère les paramètres, données et configuration de Firefox depuis les serveurs.

Synchroniser Mozilla Firefox

Plus d'informations pour activer et utiliser cette fonction de Mozilla Firefox :

Envoyer l'onglet à un appareil

Lorsque la synchronisation est active, vous pouvez envoyer une page internet depuis un appareil vers le Firefox d'un autre appareil.
Cela est très pratique lorsque vous lisez une page WEB et souhaitez continuer de lire sur un autre appareil.

Cela se fait d'un simple clic avec le menu Envoyer l'onglet à un appareil :

Envoyer l'onglet à un appareil pour partager un site WEB avec un autre appareil

Suivez tutoriel pour tous les détails :

Faire des captures d'écran avec Firefox

Mozilla Firefox embarque aussi une fonctionnalités pour effectuer des captures d'écran.
Cela permet de capture n'importe quel site et page internet.
Le gros avantage est que vous pouvez capturer toute une page même très longue en une seule image.

On y accède par l'icône trois points tout à droite de la barre d'adresse puis Effectuer une capture d'écran.

Faire des captures d'écran avec Firefox

Plus de détails :

about:config

Pour aller plus loin, Firefox propose une interface propre à lui même pour régler très profondément le navigateur WEB.
Cela donne accès à des paramètres et options cachés.
Cela se présente sous la forme de clés et valeurs, un peu comme la base de registre de Windows.
Ainsi, on active ou désactiver des fonctionnalités.

About:config : personnaliser les réglages de Firefox

Comment Mozilla Firefox protège votre vie privée

La protection renforcée contre le pistage

Au fil du temps, Mozilla s'est concentré sur la protection contre le suivi.
Le but est de bloquer les traqueurs et pisteurs disséminés sur le net.
Pour cela, il embarque la protection contre le pistage pour protéger contre les techniques suivantes :

Pour cela, une icône bouclier se trouve à gauche dans la barre d'adresse.
Depuis ce dernier vous pouvez activer/désactiver la protection contre le pistage.
Par exemple ci-dessous des cookies de pistage intersites sont bloqués autrement des tracking cookies tiers.

La protection renforcée contre le pistage de Mozilla Firefox

Les paramètres et options de la protection renforcé contre le pistage.
Il existe des niveaux de protection (standard, strict ou personnalisée).

Pour plus d'informations sur la configuration, suivez ce guide :

Enfin dans le tutoriel suivant, je vous donne tous les réglages de Firefox pour une protection complète contre le pistage

Les onglets contextuels

Les onglets contextuels sont des espaces séparés où vous pouvez placez vos sites internet.
Les données de navigation comme l'historique de navigation, les cookies sont séparés.
Ainsi, vous pouvez cloisonner votre surf en exécutant des sites de travail dans des onglets séparés du surf de loisir.
Cela permet de réduire le pistage et suivi de l'utilisateur.

Plus d'informations :

Aperçu des onglets contextuels de Mozilla Firefox

Sécuriser Mozilla Firefox contre les virus

Les navigateurs internet sont en première ligne dans les attaques internet.
Ils sont souvent visés par des scripts malveillants ou des attaques Drive-By-Download.
Pour protéger Firefox et votre PC contre les malwares, vous pouvez suivre ce guide pour sécuriser le navigateur internet :

Google Chrome VS Mozilla : Quel est le meilleur ?

Voici deux questions qui revient souvent.

Firefox est meilleur que Google Chrome ?

Mozilla Firefox propose des fonctionnalité qui n'existent pas sur Google Chrome comme la capture d'écran.
Toutefois, de manière générale les deux navigateurs WEB se ressemblent beaucoup.
Chacun a ses préférences donc il est difficile de dire si l'un est meilleur que l'autre.
Un des problèmes de Mozilla Firefox étaient l'utilisation mémoire.
Mozilla a beaucoup travaillé dessus notamment depuis la version Quantum.
Dernièrement aussi, ils tentent de résoudre le lancement et démarrage un peu long du navigateur internet.

Mozilla Firefox est plus sûr que Google Chrome ?

Globalement en ce qui concerne la sécurité, les deux navigateurs internet se valent.
C'est à dire que vous ne risquez pas plus d'infecter votre PC en utilisant l'un ou l'autre.
D'ailleurs les deux utilisent Google SafeBrowsing.
La principale différence se situe sur la vie privée.
En effet, Google Chrome vous piste et alimente la base de données de profilage.
Ce n'est pas le cas de Mozilla Firefox qui au contraire embarque des protections contre le pistage pour bloquer les traqueurs.

Liens

Les autres navigateurs internet :

L’article Mozilla Firefox : présentation, utilisation du navigateur WEB libre est apparu en premier sur malekal.com.

Qu’est-ce qu’un navigateur WEB et comment ça marche ?

6 mai 2021 à 09:43

Vous utilisez tous les jours un navigateur WEB comme Google Chrome, Mozilla Firefox, Opera, Brave ou encore Microsoft Edge.
Mais savez-vous comment cela fonctionne ?
Vous vous demandez comment les sites WEB peuvent s'afficher sur votre écran.

Ce tutoriel complet vous explique comment fonctionnement les navigateurs internet.

Les navigateurs WEB : comment ça marche ?

Qu'est-ce qu'un navigateur WEB ?

Un navigateur WEB est donc une application qui s'installe sur un appareil comme un PC ou un Smartphone.
La fonction première d'un navigateur WEB est d'afficher une page WEB présentée par un serveur WEB, souvent via internet.
Toutefois, avec le temps et la complexité des pages WEB, les navigateurs WEB ont étendu leurs fonctionnalités.
Ainsi, ils sont sont maintenant capable de lire un document PDF, une image, un contenu Audio (au format MP3 par exemple) mais aussi une vidéo.

En résumé, ils sont devenus de véritables applications multimédias.

Comment fonctionne un navigateur internet

Les éditeur se livrent une guerre de marchés depuis plusieurs années, j'en parle dans cet article :

Les navigateurs WEB : comment ça marche ?

Les composants des navigateurs internet

On peut décomposer un navigateur WEB en cinq grandes parties :

  1. d'une interface graphique ou interface utilisateur, c'est que l'utilisateur final voit de l'application. De manière générale, tous les navigateurs WEB actuels ont :
    1. Une barre d'adresse avec l'URL du site visité.
    2. Des boutons avance et retour ainsi que des boutons de rafraîchissement.
    3. Une bibliothèque de favoris pour y placer ses sites préférés.
    4. Une gestion des onglets pour charger plusieurs sites en même temps.
    5. Une page de démarrage.
  2. Le moteur du navigateur WEB qui fait la jonction entre le moteur de rendu et l'interface utilisateur.
  3. d'un moteur de rendu qui est en charge d'interpréter le code HTML, CSS, images, XML ou PDF reçu depuis le serveur WEB et de créer le visuel graphique de la page WEB. Chaque navigateur WEB a son propre moteur de rendu.
  4. Réseau : en charge des requêtes HTTP et la connexion avec l'interface réseau du système d'exploitation.
  5. Interface Utilisateur d'arrière-plan :utilisé pour dessiner les fenêtres et les menus déroulants. Cette interface UI backend.
  6. L'interpréteur JavaScript : interprète et exécute le code JavaScript.
  7. Stockage des données ou persistance des données: Le navigateur WEB a besoin de stocker des fichiers sur le disque dur, via le système d'exploitation, notamment les cookies ou le cache internet. Un environnement de profil utilisateur est aussi stocké sur le système d'exploitation. Pour se faire, généralement les navigateurs WEB supportent divers formats de base de données comme IndexedDB, SQLite, WebSQL etc
Comment fonctionne un navigateur internet

Comment les sites WEB s'affichent dans le navigateur internet

Quelque soit le navigateur WEB, le fonctionnement et l'affiche des sites internet est le même.
Le WEB fonctionne sous l'architecture client/serveur.

  • Le serveur WEB stocke les pages WEB sous la forme de code et les expose sur internet
  • Le client sous la forme d'un navigateur WEB se connecte au serveur WEB. Il récupère et interprète le code informatique pour construire la page WEB afin de l'afficher à l'écran de l'appareil

La communication entre les deux parties se fait avec le protocole HTTP (Hypertext Transfer Protocol).
C'est un protocole applicatif qui utilise le protocole de communication TCP/IP.
Pour cela, il existe des méthodes de communication comme GET, POST, etc.
Lorsqu'un navigateur WEB demande une ressource, comme une page WEB ou une image, il peut utiliser la méthode GET.
Le serveur WEB retourne alors le contenu.

HTTP GET VS POST : les différences
https://codenuclear.com/difference-between-get-post/

Le protocole HTTP étant standardisé, lorsque la connexion à un site WEB échoue, cela affiche un code erreur.
Par exemple une erreur 404, 403, 504, etc
Plus d'informations : Erreur HTTP et problème de connexion à un site Web.

Les moteurs du navigateur WEB et moteur de rendu

Un navigateur WEB est donc une application avec ses fonctionnalités.
Mais chaque navigateur WEB possède son moteur de rendu ou moteur d'affichage, c'est à dire la partie de l'application qui gère et traite le rendu des pages WEB.

Le moteur du navigateur WEB gère donc divers langages WEB : HTML, CSS, JavaScript, XML, XHTML, RSS etc
Parfois des langages spécifiques aux moteurs qui peut-être utilisés par les serveurs WEB.
Par exemple Firefox gère XUL.

Le moteur de rendu reçoit le code fournit par le serveur WEB et s'occupe de la traduction en affichage de la page WEB sur l'écran du navigateur WEB.

Le moteur de rendu des navigateurs WEB
source https://developer.mozilla.org/fr/docs/Learn/JavaScript/First_steps/What_is_JavaScript

Les "grands" navigateurs WEB Firefox, Google et Internet Explorer ont leur propre moteur de rendu développés par chaque éditeur.
Des navigateurs WEB externes moins connus peuvent s'appuyer sur ces moteurs de rendus. Cela permet de ne pas avoir à en développer un et ainsi gagner du temps.
Chaque moteur de rendu peut avoir ses spécificités : rapidité générale, ou sur certains composants, meilleur gestion de mémoire, respect des standards W3C, etc.
C'est aussi pour cela, qu'il pouvait arriver (c'est moins le cas, mais ça peut encore l'être) que d'un navigateur WEB à l'autre, le rendu d'une page WEB soit différent.

Enfin si des moteurs de rendu sont encore actifs, certains sont morts, par exemple, le navigateur WEB Opera a pu utiliser plusieurs moteurs de rendu, développé au départ par lui-même comme Elektra à Presto et Blink, puis des moteurs de rendu Google WebKit, puis de facto Blink 15.

Gecko

Gecko a été créé en 1998, lorsque Netscape passa en logiciel libre.
C'est donc le moteur d'affichage de Mozilla Firefox.
Gecko est sous la forme d'un composant logiciel XPCOM, une technologie portable proche de Microsoft COM.

Gecko supporte le langage XUL (XML-based User interface Language). Il s'agit d'un langage dérivé de XML qui permet de créer des boutons, listes etc. C'est le langage utilisée par les extensions Firefox.
XUL est abandonné en 2015 au profit de WebExtensions.

Les applications suivantes utilisent (ou ont pu) le moteur Gecko : Netscape Navigator, Mozilla Suite, SeaMonkey8, Galeon, Sunbird, Thunderbird, NVU et Fennec.

Trident et EdgeHTML

Trident est le moteur d'affichage de Microsoft et donc utilisé par Internet Explorer, apparu en 1997.
Par dérivé des bibliothèques utilisées, on peut appeler ce moteur MSHTML.

Les navigateurs WEB suivant utilisent (ou ont pu) Trident : AOL Explorer, un navigateur web, Avant Browser, Lunascape, Maxthon.
Des applications comme Skype, Winamp peuvent utiliser le moteur Trident.

EdgeHTML est le successeur de Trident au sein du navigateur WEB Microsoft Edge.
Ses débuts ont lieu en 2015 avec la parution de Windows 10.
EdgeHTML est un fork du moteur Trident d'Internet Explorer.
Il est conçu comme un composant permettant aux développeurs d'ajouter facilement des fonctionnalités de navigation Web à d'autres applications.
En 2018, EdgeHTML est abandonné au sein de Microsoft Edge qui utilise ensuite le moteur de rendu de Chromium.
Toutefois, Microsoft continue d'utiliser EdgeHTML pour les applications UWP.

WebKit

WebKit est un moteur de rendu libre utilisé au départ par Apple avec Safari.
Par la suite, ce moteur de rendu a été ensuite porté pour Windows & Linux.
WebKit est basé sur le moteur de rendu HTML du projet KDE utilisé notamment dans le navigateur Konqueror.

De nombreuses applications MacOSX utilisent WebKit, mais aussi des applications KDE ou Gnome, comme iWeb , Epiphany, le Dashboard de Gnome etc.
Le navigateur WEB Maxthon utilise aussi WebKit.

Blink

Blink est le moteur de rendu de Google utilisé par les navigateurs WEB Google Chrome et Chromium (à partir de la version 28).
Blink est basé sur le moteur de rendu libre WebKit et donc en licence libre.
Initialement Google et Opera utilisaient WebKit mais ils ont basculé vers Blink.
Ainsi, Opera utilise Blink depuis la version 15.

Ce dernier s'impose à travers Chromium puisque beaucoup de navigateur se base sur ce dernier.
Donc tous les navigateurs WEB comme Brave, Microsoft Edge utilisent ce dernier.

Le moteur et interprétateur JavaScript

Le moteur de Javascript interprète le langage JavaScript qui permet de mettre en place des mécanismes complexes dans les pages internet.
Tout comme, le moteur de rendu, chaque navigatgeur WEB possède le sien.
Certains moteurs JavaScript sont morts et plus utilisés depuis le temps.

  • V8 Google est le moteur JavaScript de Google. Google Chrome et les nombreux autres navigateurs basés sur Chromium l'utilisent, tout comme les applications construites avec CEF, Electron ou tout autre framework qui intègre Chromium. D'autres utilisations incluent les systèmes d'exécution Node.js et Deno
  • SpiderMonkey est développé par Mozilla pour une utilisation dans Firefox. Le shell GNOME l'utilise pour la prise en charge des extensions
  • JavaScriptCore est le moteur d'Apple pour son navigateur Safari. D'autres navigateurs basés sur WebKit l'utilisent également. KJS de KDE a été le point de départ de son développement
  • Chakra est le moteur du navigateur Internet Explorer. Il a également été bifurqué par Microsoft pour le navigateur Edge d'origine, mais Edge a ensuite été reconstruit en tant que navigateur basé sur Chromium et utilise donc maintenant V8

L'interface utilisateur

L'interface utilisateur du naviateur WEB est donc l'interface graphique qui s'affiche à l'écran et sur lequel l'utilisateur peut interagir.
C'est aussi dans cet espace où les pages WEB s'affichent.

Avec le temps, l'interface utilisateur a tendance à s'harmoniser, ainsi il n'existe que très peu de différences entre la présentation des navigateurs internet.
En général, on trouve :

  • En haut la barre d'adresse et la barre d'onglets.
  • Puis au milieu, la page WEB
  • En haut à droite, le menu pour accéder aux paramètres, extensions, etc.
Les navigateurs WEB

Le profil du navigateur WEB

Pour fonctionner le navigateur WEB utilise tout un environnement logiciel au sein de l'appareil.
Il s'agit d'une arborescence propre pour stocker différentes données dont les données de navigation.
On appelle cela le profil du navigateur WEB.

Le profil utilisateur se présente sous la forme de fichiers dans l'environnement utilisateur du système d'exploitation.
Il stocke les paramètres de l'utilisateur (thèmes, extensions installées, ...) mais aussi les données de navigation avec l'historique de navigation, les cookies et le cache internet.

Il est aussi possible d'avoir un profil utilisateur sur le Cloud, c'est à dire sur un serveur distant. Cela permet d'avoir un profil centralisé sur internet qui peut-être utilisé par plusieurs ordinateurs, ainsi d'un ordinateur à l'autre, vous retrouvez votre environnement.
On parle alors de synchronisation du profil.

Les extensions et plugins

Enfin, il est possible d'installer des extensions et plugins sur les navigateurs WEB.
Les extensions sont des petites applications qui se greffent sur le navigateur afin d'apporter de nouvelle fonctionnalité ou modifier le comportement du navigateur WEB.
Elles s'installent directement dans le navigateur WEB dans un espace prévu par ce dernier.

En général, l'éditeur du navigateur WEB fournit une bibliothèque d'extensions pour télécharger et d'installer de nouvelle extensions.

Les extensions sur Microsoft Edge
Les extensions dans Google Chrome

Les plugins sont des applications externes (installées dans Windows ou Linux) qui peuvent interagir avec le navigateur WEB à partir d'une librairie chargée. Sur Windows, c'est sous la forme d'un fichier DLL.
Pour bien comprendre, c'est une application externe que l'on peut installer dans l'OS et qui peut se charger dans le navigateur WEB par l'intermédiaire d'une bibliothèque.

Par exemple, lorsque vous chargez une applet Flash, vous pouvez voir le processus Flash jouer l'applet sur le navigateur WEB.
Puis un site WEB peut alors chargé une applet, qui va charger le programme sur l'ordinateur.
Ainsi cela pose des problèmes de sécurité puisque le programme n'est pas maitrisé par l'éditeur du navigateur WEB.
L'éditeur du logiciel tiers (Adobe, Oracle etc) se charge de la mise à jour.

Liens

L’article Qu’est-ce qu’un navigateur WEB et comment ça marche ? est apparu en premier sur malekal.com.

Historique et guerre des navigateurs WEB

18 octobre 2019 à 14:15

Les navigateurs WEB, avec la prédominance d'internet, sont devenus les programmes les plus utilisés.
Il ne reste aujourd'hui que trois navigateurs WEB dominant : Google Chrome, Mozilla Firefox et Edge.

Voici quelques explications sur leurs genèses et les guerres que se livrent les éditeurs de navigateurs internet.
Enfin vous trouverez quelques explications sur leurs fonctionnements.

Historique et fonctionnement des navigateurs WEB

Historique et guerre des navigateurs internet

Les navigateur WEB sont arrivés très tôt dans le monde de l'informatique. Puis de plus en plus utilisés selon la part de plus en plus prenant d'internet dans nos vies.
La montée des navigateurs WEB ont début dans les années années 90 et surtout après 2005.
Mais leurs démocratisations ont débuté au milieu des années 2000.
Voici la genèse des navigateurs WEB, avec les navigateurs WEB les plus courants sur Windows.
Pour la chronologie, vous pouvez suivre cette image de Wikipedia :

Historique des navigateurs internet
chronologie des navigateurs WEB - source Wikipedia.org

La guerre des navigateurs WEB ont débuté très tôt.. Le but étant de devenir le premier du marché.
La réputation dans cette guerre joue beaucoup, le respect des standards W3C, la rapidité et stabilité ainsi que la sécurité jouent beaucoup.
Les parts de marchés permettent aussi d'imposer de nouvelles technologies ou standards.
L'arrivé dans le marché des navigateurs WEB par Google n'est donc pas anodin.

Années 90

Netscape était un navigateur WEB développé par Mosaic fonctionnant sur Windows et Linux.
La version 4 paru en 1994 de Netscape intégré un client mail.

Historique des navigateurs internet

Netscape pu s'imposer rapidement mais fut rejoint par Internet Explorer, intégré en natif à Windows 95.
L'utilisation de Netscape fut alors en continuelle baisse au profit d'Internet Explorer.
AOL rachète la société Netscape en 1998.
La version 5 de Netscape passe en licence libre mais ne verra jamais le jour, une version 6 lente et boguée en 2000 voit le jour puis une version 7 en 2002 avec des innovations.
Il faut savoir que Mozilla est basé sur Netscape, puis que Netscape va ensuite être basé sur Mozilla quand ce dernier prendra la prépondérance.

Mozilla (Mosaic killer) était le nom de code de la version 5 de Netscape qui n'a jamais vu le jour.
C'était, aussi, le nom de la mascotte de l'entreprise Netscape Communications.
Mozilla 1.0 est finalement sorti le 5 juin 2002. A l'époque le logo est un tyrannosaure.

Historique des navigateurs internet

Comme bien souvent avec les projets libres, des dérivés basés sur ce dernier apparaissent par la suite, on trouve notamment : la suite Mozilla (maintenant repris sous le nom de SeaMonkey), Camino, Netscape 6, etc

Le 3 août 2005, la Fondation Mozilla a annoncé la création d'une entreprise : la Mozilla Corporation.
Une filiale a but non lucratif qui a pour but la création du navigateur Firefox puis et du client mail Thunderbird.
En 2002 la première version de Firefox fut publiée.

La première version d'Opera ayant vu le jour en 1993.
Opera est connu pour ses innovations techniquement.
Par exemple c'était premier navigateur WEB a proposé le multi-onglet la possibilité de charger plusieurs pages en parallèle.
Les navigateurs WEB ont par la suite intégré ces fonctionnalités eux aussi.

Historique des navigateurs internet

Années 2000

Les années 2000 ont été rythmées par les sorties d'Opera mais surtout d'Internet Explorer et Firefox.
Entre 2000 et 2006, Internet Explorer était plutôt prédominant sans nouvelle version (Internet Explorer 6).
Le dynamisme revient avec Firefox en 2004 et la Fondation Mozilla en 2005.

Fin 2006, sorti d'Internet Explorer 7.
Puis en 2008, Google sort Google Chrome avec une interface épuré et un navigateur rapide.
Les sorties de Firefox puis ensuite de Google ont permis de dynamiser le marché et les fonctionnalités des navigateurs WEB.

Historique des navigateurs internet

2000/2004 : Première guerre des navigateurs WEB

La première guerre des navigateurs WEB eut lieu entre Microsoft et Netscape.
En 1994, Netscape possédait 90% du marché.  Microsoft attaqua Netscape afin de récupérer des part de marché et imposer Internet Explorer.
A l'époque, Netscape avait plutôt la bienveillance des internautes, par rapport à Microsoft qui était vu déjà comme le "méchant" de Microsoft.
Pour cela, Microsoft utilisa sa position dominante avec Windows pour proposer par défaut Internet Explorer.

Le tournant fut la sortie d'Internet 4, rapide, fournit par défaut dans Windows 95 avec notamment une icône sur le bureau.
Microsoft conclut divers accords avec les constructeurs d'ordinateurs pour fournit Internet Explorer.
Puis les kits d'installation des fournisseurs d'accès proposent des versions personnalisées d'Internet Explorer.
A partir de là, l'utilisation de Netscape chute au profit d'Internet Explorer.
En 1998, Internet Explorer possède 98% des parts de marchés des navigateurs WEB.

La guerre des navigateurs internet
statistiques navigateurs WEB - source wikipedia.org

Plusieurs enquêtes, accords et réouvertures ont lieu dans les années 90 contre Microsoft à cause de sa position de monopole.
En 1998, Le département de la Justice (DOJ) et vingt États attaquent Microsoft, suite à cet épisode contre Netscape.
S'ensuit alors des jugements et appels, la commission européenne entre aussi dans la danse à travers des reproches à Microsoft pour ses positions de monopole.

La guerre des navigateurs internet
source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Parts_de_march%C3%A9_des_navigateurs_web

2004/2005 : Seconde guerre des navigateurs WEB

La seconde guerre des navigateurs WEB débutent en 2004/2005.
Internet Explorer est à plus de 90% de part de marchés. Firefox et la Fondation Mozilla débute son attaque.
Petit à petit Firefox grappille des parts de marchés.
Entre 2001 et 2006, aucune nouvelle version d'Internet Explorer ne voit le jour, et reste en version 6.
Internet Explorer 7 sort avec la gestion d'onglets et un champs moteur de recherche.
Google emboîte le pas ensuite avec Chrome, qui devient à ce jour, le navigateur WEB le plus utilisé.

Après 2004 : Chrome vainqueur

De nos jours, Chrome, Firefox, Internet Explorer, Opera et Safari se partagent le marché.
Certains navigateurs sont plus actifs dans le monde du mobile que sur les ordinateurs.

La guerre des navigateurs internet
source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Parts_de_march%C3%A9_des_navigateurs_web

ou encore la répartition des navigateurs WEB sur malekal.com  - sachant qu'il y a plus d'utilisateurs d'ordinateurs en Windows :

La guerre des navigateurs internet

En vidéo

2019/2021 : Les navigateurs basés sur Chromium

2019 et 2020 voit la victoire des navigateurs WEB basés sur Chromium.
C'est la version libre du navigateur Chrome. Chaque éditeur peut l'utiliser et le personnaliser.
Ainsi, Opera se base sur ce dernier.
On voit aussi l'arrivé de Brave, un navigateur WEB qui protège la vie privée et bloque les publicités.

Enfin et surtout Microsoft abandonné le développement de son propre moteur sur Edge et passe aussi sur Chromium à travers : Edge Chromium.

Enfin, des éditeurs de PUP l'utilisent pour installer par défaut un version de Chromium avec un moteur de recherche forcé ou des extensions publicitaires.

Plus d'informations :

Guerre des standard et technologies

La guerre des navigateurs WEB se fait aussi au travers de standards que certains éditeurs peuvent tenter d'imposer.
Lorsqu'Internet Explorer possédait + 90% du marché, il est relativement difficile pour tout autre acteur du WEB de proposer une nouvelle technologie sans qu'Internet Explorer, et donc Microsoft, soit en accord.
Inversement, Internet Explorer étant fermé, il était aussi difficile d'ajouter de nouvelle fonctionnalité puisqu'il fallait connaître le fonctionnement de ce dernier (et ce n'est pas gratuit).
De plus, même si des spécifications (W3C) étaient proposées.
Mais chaque éditeurs de navigateurs WEB avaient leurs spécificité.
Ainsi cela rend le développement et surtout la compatibilité avec tous les navigateurs WEB difficiles.
C'est aussi une manière de rendre un marché plus captif, si tous les sites WEB fonctionnement pour Internet Explorer et que le rendu n'est pas bon pour un autre navigateur WEB, les utilisateurs ne vont pas utiliser ce nouveau navigateur WEB qui "fonctionne mal".

Les logiciels libres

L'ouverture de nouveaux navigateurs WEB basés sur des projets libres ont aussi permis de faciliter l'ajout de nouvelles fonctionnalités externe, la création de nouvelle technologie.
Le fonctionnement technique de Firefox a été documenté.
Ainsi des APIs permettent de se brancher dessus etc.
Google a suivi la même optique.

C'est aussi pour cela que le navigateur WEB demande systématiquement, si vous souhaitez passer ce dernier "par défaut".

La guerre des navigateurs internet

La guerre des moteurs de recherche

Cette guerre se poursuit aussi au travers de la guerre des moteurs de recherche, pour plus d'informations, lire le dossier :

Liens

L’article Historique et guerre des navigateurs WEB est apparu en premier sur malekal.com.

Firefox : utiliser les onglets contextuels

2 avril 2018 à 13:36

Mozilla Firefox propose une fonctionnalité peu connue qui se nomme les onglets contextuels.
Cette dernière permet de grouper les sites que vous visitez dans des containers différents.
Cela permet de faire tourner des sites internet dans des containers différents.
Chaque container est indépendant et les accès entre les containers est impossible.

Il faut voir cela comme des profils de surfs différents pour notamment limiter le pistage utilisateur sur internet.
Ainsi, vous pouvez par exemple dissocier les sites professionnels, des sites plus sensibles.

De plus Mozilla a mis en ligne une extension Firefox Multi-Account Containers très utile qui tire partie des onglets contextuels de Firefox.

Firefox : utiliser les onglets contextuels

Qu'est-ce que les onglets contextuels ?

Les onglets contextuels permettent donc de faire tourner des sites internet dans des espaces séparés.
C'est un peu comme si vous aviez plusieurs copies de Firefox et que vous utilisez ces copies pour divers profils de surf.
Par exemple, vous pouvez créer un profil de surf personnel, un profil travail et un profil bancaire.
Ainsi vous cloisonnez votre surf dans des espaces distincts.

Les onglets contextuels sont séparés et chacun n'a accès qu'à leur espace. Ainsi, chaque container aura ses propres cookies, cache internet, historiques, bref sont propre environnement.
Un site internet ne peut lire que l'environnement d'un onglet contextuel.

Cela offre donc les possibilités suivantes :

  • Limiter le pistage utilisateur puisque les tracking cookies ainsi que le pistage par les boutons Facebook ou Google. Ainsi, il est possible de créer un container personnel ou poubelle pour surfer des sites limites et créer un environnement travail dissocié et plus sûr.
  • Les onglets contextuels permettent de vous connecter plusieurs comptes différents sur un même site internet. Vous avez un compte Facebook perso et professionnel ? Avec les onglets contextuels, vous pouvez faire tourner le premier sur le container personnel et le second sur un container professionnel sur un même Firefox.

Comment utiliser les onglets contextuels

Pour le moment, il faut installer une extension, probablement que par la suite les containers seront proposés par défaut dans Mozilla Firefox.
Il faut donc installer l'extension : Firefox Multi-Account Containers

Une icône est ajoutée en haut à droite avec un mini assistant qui explique le fonctionnement de ce dernier.

Firefox Multi-Account Containers et les onglets contextuels

Par défaut, des containers Personnel, Professionnel, bancaires et achats en ligne sont proposés.
Vous pouvez supprimer ou créer de nouveaux containers à partir du bouton en bas Edit Containers.

Créer des onglets contextuels

Pour ouvrir un nouvel onglet dans un container, il suffit de cliquer sur l'icône en haut à droite puis sur le container.
L'onglet prend la couleur du container qui s'affiche aussi à droite dans la barre d'adresse.
Ci-dessous, le site malekal.com est ouvert dans le container personnel.

Aperçu des onglets contextuels de Mozilla Firefox

et ici dans le container bancaire.

Aperçu des onglets contextuels de Mozilla Firefox

Il est aussi possible d'ouvrir un lien vers un container spécifique.
Cela est assez utile, si vous ouvrez une publicité par exemple depuis un site internet ou un lien pas très sûr.

Ouvrir un site sur un onglet contextuel

Associer un site à un onglet contextuel

Bien entendu, on peut forcer l'ouverture d'un site en particulier sur un container spécifique.
Pour cela, il faut cocher l'option Always open in XXXX.

Associer un site à un onglet contextuel

Associer un site à un onglet contextuel

Lors de l'accès au site, on obtient la fenêtre suivante qui vous laisse le choix entre une ouverture classique et ouverture dans le container.
L'option Remember my decision for this permet d'enregistrer le profil d'ouverture pour ce site internet.

Associer un site à un onglet contextuel

Associer un site à un onglet contextuel

On peut créer un conteneur réseaux sociaux où on s'identifie sur Facebook.
Mais aussi un conteneur Google sur lequel on s'identifie avec son compte Google.

Firefox containeurs

Ainsi lorsque vous surfez sur les autres containers, votre surf n'est pas associé à ces comptes identifiés.
Cela limite le pistage à travers les boutons J'aime et autres disséminés sur la toile.

Masquer les onglets contextuels

L'extension permet aussi de masquer tous les onglets contextuels.
Cela permet par exemple, si vous travaillez avec Firefox et que vous avez des containers pro, de les cacher le soir quand vous basculez en surf personnel.

Masquer les onglets contextuels

Simple Tab Groub et les onglets contextuels

Une autre extension assez pratique existe pour gérer les onglets de Mozilla Firefox : Simple Tab Groub.
Avec cette extension, vous pouvez créer des groupes d'extensions et masquer les autres.
Cette extension s'avère très pratique quand vous avez tendance à ouvrir beaucoup d'onglets.
Enfin Simple Tab Groub est aussi capable de gérer les onglets contextuels.
Il peut donc rediriger certains sites automatique dans les containers.

L'article suivante explique le fonctionnement de Simple Tab Groub :

Enfin la vidéo suivante montre les onglets contextuels en action avec Simple Tab Group.

Liens

Quelques liens autour de Firefox :

L’article Firefox : utiliser les onglets contextuels est apparu en premier sur malekal.com.

Ne perdez plus jamais ce que vous écrivez grâce à ces simples logiciels

2 mai 2021 à 16:12

Un onglet fermé un peu trop vite ? Une panne soudaine de batterie ? Les raisons de perdre sa production écrite ne manquent pas dans notre environnement numérique moderne. Heureusement, des solutions existent. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Ne perdez plus jamais ce que vous écrivez grâce à ces simples logiciels est apparu en premier sur Numerama.

Sur Windows, Firefox 89 sera capable de se mettre à jour en arrière-plan

29 avril 2021 à 16:04

L'équipe de Mozilla travaille sur une nouvelle fonctionnalité pour Firefox 89 dans le but d'améliorer le processus de mise à jour du navigateur. Grâce à cette fonctionnalité, Firefox serait capable de se mettre à jour en arrière-plan.

Pour le moment, cette nouvelle version est intégrée à la dernière version Nightly de Firefox. L'objectif étant d'intégrer cette fonctionnalité à Firefox 89 dont la sortie est prévue le 1er juin 2021, d'après la roadmap de l'éditeur. Jusqu'ici, la recherche d'une mise à jour se déclenchait seulement lorsque l'on allait dans la section "A propos de Firefox" (sauf erreur de ma part).

D'après Nick Alexander, un ingénieur de chez Mozilla, le profil par défaut de Firefox va créer une tâche planifiée sur le système. Cette tâche sera associée au compte utilisateur courant. Google et Edge s'appuient déjà sur un mécanisme de tâches planifiées pour effectuer des mises à jour automatiques, à la différence que la tâche est associée au compte système.

Cette tâche planifiée va effectuer une vérification périodique quant à la présence d'une mise à jour. Plus précisément, cette tâche va s'exécuter toutes les 7 heures. Si Firefox n'est pas en cours d'utilisation et qu'il y a une mise à jour disponible, alors la mise à jour sera installée sur la machine. L'objectif étant de ne pas bloquer l'utilisateur dans son travail en lui demandant de redémarrer le navigateur.

Pour le moment, le nom de cette tâche est "Firefox Nightly Background Update" (le nom changera avec les versions bêta et stable) et si vous supprimez la tâche, elle sera recréée automatiquement. En fait, pour désactiver cette nouvelle fonctionnalité, il faudra changer l'état du paramètre "app.update.background.enabled" dans la configuration de Firefox (about:config). Pour les entreprises, il y a un paramètre de GPO qui va permettre de gérer les mises à jour automatique de Firefox (BackgroundAppUpdate).

Aperçu de la tâche de mise à jour automatique de Firefox - Source : ghacks.net

Source

The post Sur Windows, Firefox 89 sera capable de se mettre à jour en arrière-plan first appeared on IT-Connect.
❌