FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hiermalekal.com

Windows 11 22H2 : les nouveautés

28 mars 2022 à 00:47

Windows 11 22H2 (nom de code “Sun Valley 2″) introduit de nouvelles fonctionnalités, améliorations, corrections et nouveaux éléments visuels. Bien que vous trouviez une série de changements, la plupart sont des modifications pour améliorer l’expérience existante.

Ce guide mettra en évidence les meilleures nouvelles fonctionnalités et les changements attendus qui arriveront lorsque dans la mise à jour 2022 de Windows 11 sera publiée autour du mois d’octobre 2022.

La liste des nouveautés n’est pas encore totalement fixée mais on voit déjà dessiner une partie des améliorations.
Voici une liste des principales nouveautés qui viendront avec cette nouvelle version de l’OS de Microsoft.

Windows 11 22H2 : les nouveautés

Windows 11 22H2 : les nouveautés

Cette nouvelle version apporte énormément d’améliorations.
Si vous voulez seulement les principales, suivez ce tutoriel :

Nouvelles disposition du menu Démarrer et groupes d’applications épinglées

Windows 11 avait apporté une nouvelle conception du menu Démarrer.
Microsoft continue d’améliorer ce dernier en apportant de nouvelles fonctionnalités.

Sous Windows 11 22H2, Microsoft prévoit de mettre à jour le menu Démarrer avec des dossiers et la possibilité de modifier les dispositions de la section recommandée.

Dans cette nouvelle version, vous pourrez faire glisser une application sur une autre pour créer un dossier dans la section épinglée. Vous pouvez ajouter plus d’applications à un dossier, réorganiser les applications dans un dossier, supprimer des applications d’un dossier et vous pourrez également choisir un nom pour le dossier.

Les groupes d'applications épinglées dans Windows 11 22H2
Les groupes d'applications épinglées dans Windows 11 22H2

On trouve des changements de la présentation de la section “recommandé”, même s’il n’est toujours pas possible de désactiver et de supprimer la fonctionnalité, mais vous pouvez désormais choisir parmi trois options de disposition différentes.
Cela depuis la page Paramètres de démarrage pour afficher moins d’éléments recommandés et plus d’épinglés, y compris “Autres Epinglés”, ” Défaut “et “plus de recommandations”.

Les dispositions du menu Démarrer dans Windows 11 22H2

Voici les exemples des nouvelles présentations du menu Démarrer :

La disposition autres épinglés du menu Démarrer de Windows 11
La disposition autres recommandations du menu Démarrer de Windows 11
La disposition autres recommandations du menu Démarrer de Windows 11
La disposition par défaut du menu Démarrer de Windows 11
La disposition par défaut du menu Démarrer de Windows 11

Le retour du glisser/déposer dans la barre des tâches

Windows 11 ramène des améliorations hautement demandées à la barre des tâches.
C’est le retour de la possibilité de faire glisser et de déposer des fichiers entre l’application Windows dans la barre des tâches pour apporter au premier plan au premier plan.

Glisser/déposer dans la barre des tâches dans Windows 11 22H2

De plus, vous pouvez désormais personnaliser la barre des tâches avec vos applications préférées depuis la liste toutes les applications du menu Démarrer toujours en faisant glisser et déposer sur la barre des tâches pour les épingler.

Glisser/déposer dans la barre des tâches dans Windows 11 22H2

En outre, la barre des tâches affichera désormais les informations de l’heure et de la date de tous les écrans sur une configuration multi-écrans, comme cela était possible dans les versions précédentes.

Nouvelle barre des tâches pour tablettes

Windows 11 introduit une nouvelle conception de la barre des tâches pour les tablettes qui basculeront automatiquement vers le mode tablette lors de la déconnexion ou du pliage du clavier sur un périphérique convertible. (La fonctionnalité ne sera pas disponible sur les ordinateurs portables ou les ordinateurs de bureau.)

Nouvelle barre des tâches pour tablettes dans Windows 11 22H2

La barre des tâches propose deux modes, y compris effondré” et “élargi.
L’état “effondré” cache toutes les icônes, à l’exception de celles essentielles de la barre d’état système, vous donnant plus d’espace et vous empêchant d’invoquer accidentellement la barre des tâches lors de la tenue de votre tablette. D’autre part, dans l’état “étendu”, la barre des tâches est optimisée pour avoir touché des icônes plus grandes. Vous pouvez facilement basculer entre les deux états en faisant glisser de haut en bas au bas de votre appareil.

Glisser/déposer dans l’ancrage des fenêtres

Dans Windows 11, Microsoft avait facilité la disposition des fenêtres dans l’espace de travail grâce à l’ancrage des fenêtres.

Glisser/déposer dans l'ancrage des fenêtres de Windows 11 22H2

Microsoft continue d’améliorer le multitâche dans cette mise à niveau de Windows 11.
Une autre fonctionnalité de la version 22H2 est une nouvelle façon de disposition des fenêtres. Vous pouvez l’essayer en faisant glisser une fenêtre en haut de l’écran pour révéler les dispositions et ancrage, déposer la fenêtre en haut d’une zone de l’écran et utiliser cet assistant pour disposer les fenêtres à l’écran.

Glisser/déposer dans l'ancrage des fenêtres de Windows 11 22H2

Dans le cadre de l’expérience de bureau, Windows 11 facilite désormais la gestion des fenêtres des onglets Microsoft Edge. Au moment d’ancrer les fenêtres, vous verrez maintenant trois des onglets de bord les plus récents affichés (par défaut) comme des suggestions.

Glisser/déposer dans l'ancrage des fenêtres de Windows 11 22H2

L’utilisateur peut aussi définir le nombre d’onglet de Microsoft à Edge à afficher lors de l’alignement des fenêtres.

Les paramètres Multitâches et affichage des onglets Microsoft Edge dans Windows 11 2022

Un changement subtil mais intéressant est la mise à jour des groupes instantanés qui incluent désormais le fond d’écran de bureau pour faciliter la différencie de vos groupes de fenêtres normales. Cela apparaîtra lors de l’utilisation de ALT + TAB, de la vue tâche et de la barre des tâches Aperçu.

Je vous rappelle que l’application PowerToys offre de nouvelles fonctionnalités sur la disposition des fenêtres, y compris pour Windows 10 :

Explorateur de fichiers : Aperçu et menu contextuel plus rapide

Du côté de l’explorateur de fichiers, la gestion d’onglets a refait parlé d’elle dans l’explorateur de fichiers.
Toutefois, cette fonctionnalité tant attendue n’est disponible que dans le canal Dev de Windows Insider.
Il est encore prématuré de dire si les onglets seront disponibles dans Windows 11 22H2.

Toutefois quelques améliorations ont été apportés à l’explorateur de fichiers.

Étant donné que le menu contextuel Legacy ne disparaîtra pas de suite, Microsoft ajoute l’action MAJ + Clic droit de la souris pour ouvrir le menu plus rapidement.
Vous remarquerez également que les éléments du menu contextuel “Legacy” incluent désormais plus de sections et de couleur de sélection avec des couleurs claires ou sombres, en fonction du mode couleur système.

Explorateur de fichiers : Aperçu et menu contextuel plus rapide dans Windows 11 22H2

De plus Microsoft a corrigé un bug qui faisait que le menu contextuel “Legacy” avait tendance à s’ouvrir trop bas par rapport à l’icône.

Le menu contextuel Legacy dans Windows 11

De plus, en grandes icônes, les icônes des dossiers sont associés au contenu pour plus de lisibilité.

Nouvelles icônes de dossiers dans la nouvelle version de Windows 11 2022

L’accès rapide est maintenant capable d’afficher des fichiers synchronisés de OneDrive, téléchargements à partir de tous les emplacements d’index.
Si les fichiers ne sont pas disponibles localement sur l’ordinateur, ils afficheront les vignettes et vous pouvez les partager via le partage OneDrive.

Ajouter des documents en favoris

Favoris est l’une des meilleures fonctionnalités Windows 11 22H2, et vous allez absolument l’adorer. Dans la vue à domicile de l’explorateur de fichiers, vous pouvez désormais épingler des fichiers pour un accès rapide. Cliquez avec le bouton droit sur un fichier que vous utilisez fréquemment et choisissez «Ajouter aux favoris» dans le menu contextuel, et vous avez terminé.

Ajouter des documents en favoris sur Windows 11

Ces fichiers apparaîtront sur la page d’accueil, ainsi que des dossiers d’accès rapide et des fichiers récents, tirés de OneDrive et des documents Office de Microsoft 365. Fondamentalement, File Explorer dans Windows 11 22H2 est désormais bien intégré avec vos fichiers Web.

Ajouter des documents en favoris sur Windows 11

L’accès rapide est maintenant Accueil

Bien que File Explorer n’ait pas reçu la fonctionnalité des onglets avec la mise à jour Windows 11 22H2, il a reçu quelques modifications pour rendre l’explorateur par défaut encore meilleur. Tout d’abord, l’accès rapide est maintenant appelé à la maison dans la barre latérale gauche. Comme d’habitude, vous pouvez ajouter des dossiers à un accès rapide (maintenant appelé à la maison).

L'accès rapide est maintenant Accueil dans Windows 11

Windows à la une pour l’arrière-plan et fond d’écran

Windows 11 introduit également Windows à la une une nouvelle fonctionnalité qui modifie automatiquement l’arrière-plan de bureau avec des images différentes dans le monde entier.

Windows à la une pour l'arrière-plan et fond d'écran dans Windows 11 22H2

La fonctionnalité est similaire à l’arrière-plan de l’écran de verrouillage et vous pouvez l’activer à partir du paramètre “Arrière-plan” avec l’option “Windows à la une” sous le paramètre Personnalisation > Arrière-plan.

Une fois activée, une icône “En savoir plus sur cette image” s’ajoute dans le fond d’écran pour obtenir des informations ou passer à l’image suivante.

Windows à la une pour l'arrière-plan et fond d'écran dans Windows 11 22H2

Configuration du navigateur par défaut plus facile

Microsoft apporte la possibilité de changer rapidement les navigateurs par défaut.
Lorsque vous ouvrez les paramètres d’applications par défaut du navigateur, vous trouverez un nouveau bouton “Définir par défaut” qui configure automatiquement Chrome, Firefox ou tout autre navigateur en tant que navigateur par défaut dans le système.

Mettre un navigateur par défaut plus facile dans Windows 11 22H2

Lorsque vous utilisez l’option, le système par défaut le nouveau navigateur pour .htm, .html, http et https, qui sont les protocoles principaux pour accéder au Web.
Cependant, ce n’est pas parfait car Microsoft Edge continuera d’être la valeur par défaut pour d’autres protocoles, y compris .pdf, .svg, .xhtml et ftp.

Nouvelle fonction “Désinstallation Mises à jour” dans l’historique de mise à jour

Jusqu’à présent, vous avez dû utiliser le panneau de contrôle pour supprimer des mises à jour. Toutefois, à partir de Windows 11 22h2, l’application Paramètres des histoires de mise à jour Windows Update reçoit une nouvelle page pour désinstaller les mises à jour cumulatives et fonctionnalités de l’expérience moderne.

Nouvelle fonction Désinstallation Mises à jour dans l'historique de mise à jour dans Windows 11 22H2

Étant donné que le panneau de commande n’inclut plus la page “Programmes et fonctionnalités”, à l’aide de l’application Paramètres est le seul moyen de supprimer les mises à jour de Windows 11.

Nouvelle fonction Désinstallation Mises à jour dans l'historique de mise à jour dans Windows 11 22H2

L’article Windows 11 22H2 : les nouveautés est apparu en premier sur malekal.com.

Windows 10 : nous devons corriger ce problème lié à votre compte Microsoft

11 janvier 2018 à 09:11

En ouvrant votre session utilisateur sur Windows 10, un message d’erreur de compte Microsoft s’affiche :

Nous devons corriger le problème lié à votre compte Microsoft (la cause la plus probable est un changement de mot de passe)

Cet article vous aide à résoudre cette erreur et problème de compte Microsoft.

Windows 10 : nous devons corriger ce problème lié à votre compte Microsoft

Source des problèmes de compte Microsoft

Les erreurs et corruption des comptes Microsoft de Windows 10 peuvent avoir beaucoup de sources différentes.
Par exemple, votre antivirus ou une mise à jour qui causent des problèmes.
Parfois l’utilisation du compte sur un PC qui a planté peut générer des problèmes.

D’autre part, vous pouvez avoir utilisé des logiciels anti-mouchard ou pour désactiver la télémétrie de Windows 10.
On en parle sur la page : Outils pour supprimer la télémétrie de Windows 10
Ces derniers désactivent des services Windows ou bloque les serveurs Microsoft.
Cela peut donc générer des problèmes.

Ainsi après utilisation de Spybot Anti-Beacon ou WPD.
Vous pouvez rencontrer des erreurs de comptes Microsoft.

A partir de là, les messages de problèmes de compte Microsoft s’affichent.

Windows 10 : nous devons corriger ce problème lié à votre compte Microsoft

Nous devons corriger ce problème lié à votre compte Microsoft

Voici quelques éléments à vérifier afin de résoudre cette erreur de compte Microsoft sur Windows 10.

Vérifier l’identité du compte microsoft

L’erreur peut arriver si l’identité de votre compte Microsoft n’a pas été vérifié dans Windows 10.
En cliquant sur le message d’erreur, la popup de vérification de votre identité apparaît.
Vous devez alors saisir le code confidentiel, si un code PIN a été configuré saisissez ce dernier.
Si vous ne connaissez pas votre code confidentiel, vous devez réinitialiser ce dernier depuis les paramètres de Windows 10 > Comptes > Option de connexion.
Un mail est envoyé avec le code confidentiel.

Windows 10 : nous devons corriger ce problème lié à votre compte Microsoft

Dans mon cas, sur l’ordinateur où s’affiche le message d’erreur, le compte microsoft n’était pas vérifié.

Windows 10 : nous devons corriger ce problème lié à votre compte Microsoft

Réparer un compte utilisateur Windows avec Account Profile Fixer

Account Profile Fixer (APF) est un outil gratuit qui vous aide à réparer les problèmes graves touchant les comptes utilisateurs Windows sans avoir à réinstaller/réinitialiser Windows.

Pour résoudre ces problèmes, Account Profile Fixer crée un nouveau compte utilisateur avec exactement le même nom, répertoire de profil et privilèges que celui cassé, déplace toutes les données et supprime l’ancien compte utilisateur. Cela signifie qu’il vous suffit de dire à APF quel compte vous souhaitez réparer, et il fera tout le travail pour vous. Le processus est entièrement automatisé ; à la fin, vous êtes automatiquement connecté au nouveau compte d’utilisateur réparé.

Réparer un compte utilisateur Windows avec Account Profile Fixer

Réparer les expériences partagées

Les expériences partagées permettent le partage de données entre appareil.
Lorsque votre compte Microsoft est corrompue ces derniers peuvent retourner des erreurs.
Vous pouvez aussi tenter de réparer les expériences partagées.

Pour cela,

  • Ouvrez les paramètres de Windows
  • Puis Système
  • A gauche cliquez sur Expériences partagées
  • En haut vérifiez si des erreurs s’affichent dans la partie Compte. Si c’est le cas, un bouton Réparer Maintenant s’affiche alors.
  • Suivez ensuite les instructions.
Réparer les expériences partagées de Windows 10

Windows Repair

Windows Repair est un utilitaire gratuit qui permet de réparer des composants et fonctionnalités de Windows.

Installer Windows Repair
  • Windows Repair se lance automatique, acceptez les conditions d’utilisation
Windows Repair EULA
  • Toutefois, il est conseillé de faire les réparations en mode sans échec. Pour cela, en bas, cliquez sur Reboot To Safe Mode.. ou suivez ce guide complet : Redémarrez Windows en mode sans échec
Démarrer Windows en mode sans échec avec Windows Repair
Démarrer Windows en mode sans échec avec Windows Repair
  • Puis relancez Windows Repair
  • Cliquez sur l’onglet Réparation – Principal
  • La liste des type de réparation de Windows s’affiche : cliquez sur Préréglages : Réparations communes
Windows Repair - réparer Windows
  • Vous obtenez alors la liste ci-dessous, laissez les éléments cochés
Liste des réparation Windows Repair
  • Enfin cliquez en bas à droite sur Démarrer les réparations
  • L’opération se lance avec une succession d’étape… des fenêtres noires peuvent s’ouvrir ou se refermer.
Réparer Windows avec Windows Repair
  • Laissez terminer, un message vous indique que la réparation Windows Repair est terminée.
  • Redémarrez le PC en mode normal de Windows

Plus de détails dans ce tutoriel complet :

La vidéo suivante vous guide pour utiliser Windows Repair :

Réparer Windows 10

Enfin en dernier lieu si rien ne fonctionne, vous pouvez tenter de réparer Windows 10, 11 sans perte de données et en conservant les programmes installés.
Cela permet de rétablir le système lorsque ce dernier bug.
La procédure est décrite pas à pas dans cet article :

Il s’agit d’une opération de réinitialisation et de remise à zéro qui supprime les applications et remet le système à son état d’origine.
C’est la solution radicale pour retrouver un système fonctionnel :

Si la réinitialisation de Windows 10, 11 est impossible (blocage, plantage, etc), la seule solution est de réinstaller Windows 10 avec une clé USB.

Réparer Windows 10 sans perte de données et CD

Liens

L’article Windows 10 : nous devons corriger ce problème lié à votre compte Microsoft est apparu en premier sur malekal.com.

Votre session a été ouverte avec un profil temporaire : les solutions

4 août 2019 à 18:00

Vous n’arrivez pas à ouvrir une session utilisateur sur Windows 7 ou 10. Après avoir saisi votre mot de passe, le message en bas à droite “Votre session a été ouverte avec un profil temporaire“.
Dans ces cas là, impossible de se connecter à votre session utilisateur Windows 10.
Vous avez perdu vos documents du bureau ainsi que vos paramètres Windows.

Voici quelques explications afin de trouver les sources et solutions pour résoudre problème d’ouverture de session Windows 10.

La session avec profil temporaire

Lorsque vous saisissez votre mot de passe, l’ouverture de session démarre. Puis le bureau Windows arrive mais vous n’avez pas vos documents et paramètres (fond d’écran etc).
Une popup en bas, avec le message “Votre session a été ouverte avec un profil temporaire“.
Vous avez “perdu” vos documents.

Votre session a été ouverte avec un profil temporaire

En clair, Windows ne parvient pas à charger votre profil, c’est à dire vos paramètres.
Windows démarre alors sur une session temporaire.
Toutes les actions que vous allez y faire seront perdus lors de la prochaine ouverture.
Le profil de cette session temporaire est : C:\Users\TEMP

Sachez que vos documents ne sont pas perdus et sont toujours présents dans les différents documents de votre profil utilisateur Windows : C:\Users\<votreuser>\Documents, Vidéos etc.

Ces problèmes d’erreur d’ouverture de session Windows peuvent avoir de multiples sources.
Cela rend leur résolution assez difficile.
Il est donc assez compliqué de couvrir tous les cas.
De plus, la résolution peut demander des connaissances de Windows afin de comprendre ce qui s’est passé.
Cet article va donc mélanger des méthodes classiques de résolutions de problèmes mais aussi des explications plus spécifiques sur le fonctionnement des sessions Windows.

L’ouverture session sur Windows

Quelques informations sur le fonctionnement des sessions Windows.

  • Les données de session sont stockées dans le registre Windows. Plus particulièrement dans la cas clé : HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows NT\CurrentVersion\ProfileList
  • Le chargement des sessions est géré par des services Windows, notamment le service : Service de profil utilisateur
  • Les paramètres utilisateurs sons stockés dans le fichier C:\Users\<user>\NTUser.dat

En clair donc, si les informations dans le registre Windows sont incohérents ou si le fichier NTUser.dat est inaccessible ou corrompus, cela va planter.
Le message d’erreur “Votre session a été ouverte avec un profil temporaire” peut s’afficher.
Ainsi dans le dernier cas, la source peut-être multiple, problème de disque dur, antivirus qui pose problème etc.

Si le problème se présente sur toutes les sessions, envisagez un problème externe au profil et plus global.
Par exemple un antivirus qui pose problème ou Windows corrompu.

Résoudre Votre session a été ouverte avec un profil temporaire

Vérifiez l’observateur d’évènements

N’hésitez pas à aller faire un tour dans l’observateur d’évènements.
En effet ce dernier peut donner des informations.

  • Il faut consulter le journal Système.
  • Vérifier les événements User Profile Service

Vous pouvez y trouver une erreur générique : Windows ne peut pas charger le profil stocké. Les causes possibles de cette erreur incluent des droits de sécurité insuffisants ou un profil local endommagé.

Démonstration en vidéo :

Restaurer Windows et le système

Avant toute chose et notamment si le message d’erreur se présente sur tous les sessions.
Vous pouvez tenter une restauration du système.
Cela permet de revenir à un point de restauration de Windows antérieure et de remettre celui-ci comme il était.

Le but ici est donc de remettre Windows, quand tout fonctionnait.
Pour cela, sur votre clavier :

Voyez ce que cela donne après la restauration du système.

Corriger les incohérences dans ProfileList

Ces problèmes ne sont pas forcément simples à comprendre.
Les informations des sessions et chemin des profils sont stockées dans le registre Windows.
Une incohérence peut générer l’ouverture sur un profil temporaire.

Ces informations se trouvent dans la clé du registre : HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows NT\CurrentVersion\ProfileList

Incohérence dans ProfileList du registre Windows

Vous y trouverez une liste de dossier avec des suites de lettres et chiffres (SID).
Chacun de ces dossiers contient les informations de session.
Si ces informations sont incorrectes alors l’ouverture session ne va pas fonctionner.
Par exemple, le profil : C:\Users\<user>\ n’est pas correcte.
Dans le cas d’une session temporaire, il pointe sur TEMP.
Alors Windows ne trouvera pas le fichier NTuser.dat et ainsi vous aurez l’erreur d’ouverture de session.

Cette vidéo détaille ces problèmes.

Voici comment résoudre ces erreurs ProfileList.

whoami /user
Lister les utilisateurs et SID dans Windows 10

Enfin notez la partie SID (S-1-5.XXXX).

Ensuite nous allons modifier la base de registre Windows :

  • Sur votre clavier, appuyez sur la touche
    + R
  • Ensuite saisissez regedit puis OK.
  • Puis à gauche déroulez : HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows NT\CurrentVersion\ProfileList
  • Localisez les dossiers, sur  S-1-5 et cherchez celui de votre utilisateur notée précédemment.
  • Cliquez dessus puis à droite, mettez RefCount à 0
  • puis mettez State à 0
  • Fermez puis relance la session utilisateur.

Vérifiez si cela corrige l’erreur Nous ne pouvons pas nous connecter à votre compte.

Si les erreurs de connexion au compte persistent, retournez dans le registre Windows avec regedit.
Retournez sur la clé ProfileList.

  • Cherchez le SID correspondant à votre utilisateur.
  • Si vous voyez le même avec un bak à la fin :
    • Supprimer la clé avec le SID
    • Faites un clic droit sur celui avec bak puis renommer
    • retirer le .bak à la fin.

Le but est de renommer celui en .bak pour remplacer celui du SID.

ProfileList avec .bak

A nouveau, relancez la session utilisateur puis vérifiez si l’erreur “Nous ne pouvons pas nous connecter à votre compte” est résolu.

Réparer un compte utilisateur Windows avec Account Profile Fixer

Account Profile Fixer (APF) est un outil gratuit qui vous aide à réparer les problèmes graves touchant les comptes utilisateurs Windows sans avoir à réinstaller/réinitialiser Windows.

Pour résoudre ces problèmes, Account Profile Fixer crée un nouveau compte utilisateur avec exactement le même nom, répertoire de profil et privilèges que celui cassé, déplace toutes les données et supprime l’ancien compte utilisateur. Cela signifie qu’il vous suffit de dire à APF quel compte vous souhaitez réparer, et il fera tout le travail pour vous. Le processus est entièrement automatisé ; à la fin, vous êtes automatiquement connecté au nouveau compte d’utilisateur réparé.

Réparer un compte utilisateur Windows avec Account Profile Fixer

NTUser.dat verrouillé ou corrompu

Enfin voici la dernière solution pour résoudre la session avec un profil temporaire.

Il reste le cas, où le fichier NTUser.dat est verrouillé.
Ainsi,  l’observateur d’évènements retourne l’erreur :

Windows ne peut pas charger le profil stocké. Les causes possibles de cette erreur incluent des droits de sécurité insuffisants ou un profil local endommagé.
Le processus ne peut pas accéder au fichier car le fichier est utilisé par un autre processus.

Votre session a été ouverte avec un profil temporaire : NTuser.dat verrouillé

Plus particulièrement : Le processus ne peut pas accéder au fichier car le fichier est utilisé par un autre processus pour C:\Users\<user>\NTUser.dat

Votre session a été ouverte avec un profil temporaire : NTuser.dat verrouillé

Dans le cas précis, le gagnant est Antivir.
Impossible d’ajouter une exception dans l’antivirus sur les extensions .dat, probablement car Antivir ne garde pas les paramètres à cause du profil temporaire.
La désinstallation d’Antivir a résolu ces problèmes de chargement de profil de session Windows.

Avast! peut causer le même type de désagréments : Problèmes Profils temporaires W10

Solutions de contournement

Les solutions précédentes pour résoudre le profil temporaire n’ont pas aidé.

Si le problème se présente sur une session spécifique.
Vous pouvez contourner le problème, en créant une nouvelle session et d’y copier vos documents personnelles.
Vous devrez reconfigurer celle nouvelle session.
Ainsi, vous repartez d’une session neuve.

Pour créer un nouvel utilisateur, vous pouvez utiliser l’utilitaire netplwiz.
Suivez la procédure suivante : netplwiz : ajouter un utilisateur Windows facilement.

Ensuite,

  • Ouvrez l’explorateur de fichiers le disque C puis
  • Ensuite ouvrez le dossier Users (ou Utilisateurs).
  • La liste des utilisateurs s’ouvre alors.
  • Ouvrez l’utilisateur de la session qui rencontre des problèmes.
  • Sélectionnez le dossier Documents, Musique, Vidéos. En laissant appuyer sur CTRL, vous pouvez sélectionner plusieurs dossiers.
  • Clic droit et couper.
  • Ouvrez le dossier de la nouvelle session puis faites un clic droit / Coller.
  • La copie des documents vas alors s’effectuer vers la nouvelle session.

Enfin reconfigurez la nouvelle session.
Attendez quelques jours, et supprimer la session qui ne fonctionne plus à l’aide de l’utilitaire netplwiz.

Pour le transfert de données, vous pouvez aussi vous reporter à cet article : Transférer le profil et données d’un utilisateur à l’autre sur un même PC sur Windows 10.

L’article Votre session a été ouverte avec un profil temporaire : les solutions est apparu en premier sur malekal.com.

Comment faire une capture d’écran sur Windows 11

10 mai 2022 à 08:59

Les captures d’écran (screenshots) peuvent être vraiment pratiques. Vous pouvez les utiliser pour montrer à votre grand-parent comment utiliser une nouvelle application. Vous pouvez les utiliser pour envoyer une photo d’un étrange message d’erreur au service informatique de votre entreprise. Et vous pouvez les utiliser pour capturer des tweets avant de disparaître dans le trou noir de la suppression.

Windows 10 a introduit un outil de capture d’écran, mais Windows 11 propose une refonte complète de l’outil de capture d’écran encore plus simple. Et il existe également d’autres façons de prendre des captures d’écran.

Donc, au cas où vous auriez besoin de prendre une capture d’écran, voici un tutoriel rapide et simple pour qui vous explique comment faire une capture d’écran sur Windows 11.

Comment faire une capture d'écran sur Windows 11

Comment faire une capture d’écran sur Windows 11

Le raccourci clavier Impr Ecran Syst pour capturer l’écran

Si vous êtes vraiment pressé, une méthode rapide consiste à prendre une capture d’écran de l’ensemble de votre écran en appuyant sur la touche Windows en même temps que la touche Imprimer (qui pourrait être étiquetée Impr Ecran Syst ou Impr Syst). L’image sera enregistrée dans votre dossier de captures d’écran en tant que fichier PNG.
Vous pouvez facilement trouver le dossier de captures d’écran dans File Explorer; Si vous ne le voyez pas immédiatement, sélectionnez Images> dossiers.

La touche Impr Ecran pour faire une capture d'écran sur Windows

Vous pouvez également être en mesure de prendre une capture d’écran de l’ensemble de votre écran en appuyant par lui-même la touche PrintScreen. L’image sera copiée dans votre presse-papiers; Une fois qu’il est là, vous pouvez le coller dans un document ou un e-mail.

Voici d’autres raccourcis clavier pour prendre une capture d’écran de votre PC.

Alt + MChoisir le mode de capture
 Alt + NCréer une nouvelle capture avec le même mode que précédemment
Maj + Touches flèchesBouger la souris pour sélectionner différents type de capture
 Alt + DCapture d’écran avec un délai de 1 à 5 secondes
 Ctrl + CCopie la capture dans le presse papier de Windows 11
 Ctrl + Enregistrer la capture d’écran
Les raccourcis clavier pour faire une capture d’écran

Utiliser l’outil de capture d’écran

Si vous voulez quelque chose d’un peu plus raffiné, par exemple, pour prendre une capture d’écran d’une fenêtre ou d’une partie spécifique de l’écran, vous pouvez utiliser l’outil de de capture fourni avec Windows 11.

  • Pour accéder à la barre d’outils, appuyez sur MAJ+
    + S
  • Vous obtiendrez un ensemble d’icônes en haut de votre écran. Vous avez quatre choix :
    • Une capture rectangulaire pour capturer une zone de l’écran : cliquez avec le gauche et en faisant glisser votre curseur jusqu’à ce que vous ayez la zone que vous souhaitez éliminer
    • Une forme libre que vous créez de la même manière que celle rectangulaire
    • Capturer une fenêtre active : Pour capturer la fenêtre d’une application active
    • Une capture de l’écran au complet
Faire une capture d'écran avec l'outil de capture d'écran de Windows 11
  • Une fois que vous avez créé votre capture d’écran, une notification de la capture apparaîtra dans le coin inférieur à droite pendant quelques secondes
  • Cliquez dessus pour ouvrir l’image dans l’outil de capture d’écran
Ouvrir l'image depuis l'outil de capture d'écran
  • Vous pouvez apporter les modifications telles que l’ajout de lignes et de texte pour annoter ou encore surligner ou encadrer
Modifier la capture d'écran (annotation, surligner, etc)
  • Enfin l’application vous permet également de partager l’image ou de l’enregistrer sous forme de fichier PNG, JPG ou GIF
  • Cliquez sur l’icône disquette pour l’enregistrer 1[/point] puis choisissez l’emplacement et le nom ainsi que le format d’image 2[/point]

Vous pouvez également accéder à l’outil de capture complet depuis la liste des applications du menu Démarrer ou en effectuant une recherche Windows.
Une fois que vous êtes dans l’application, vous pouvez modifier certaines de ses fonctionnalités en cliquant sur les trois points dans le coin supérieur droit de l’application et en sélectionnant les paramètres.
Sachez aussi que vous pouvez aussi retarder une capture d’écran de trois, cinq ou 10 secondes.

Plus de détails sur l’utilisation de cette application, dans ce tutoriel complet :

Modifier la touche Impr Ecran pour ouvrir l’outil de capture d’écran

Si vous ne voulez pas vous soucier de la combinaison clavier MAJ + Touche Windows + S, vous pouvez également configurer la touche Impr Ecran pour ouvrir l’outil de capture de Windows.

  • Faites un clic droit sur le menu Démarrer puis Paramètres. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier
    + I. Sinon d’autres méthodes dans le tutoriel suivant : Comment ouvrir les paramètres de Windows 11
Ouvrir paramètres Windows 11
  • Puis cliquez à gauche sur Accessibilité
  • Ensuite dans le volet de droite, descendez pour cliquer sur Clavier
Ouvrir les paramètres de clavier de Windows 11
  • Activer l’option Utiliser la touche Imprimer Ecran pour ouvrir la capture d’écran
Utiliser la touche Imprimer Ecran pour ouvrir la capture d'écran sur Windows 11

Utiliser la XBox game bar (barre de jeu Xbox)

La barre de jeu Xbox a été créée pour aider entre autres, les pavillons d’enregistrement des captures d’écran et des vidéos de leurs jeux. En conséquence, c’est un autre moyen de prendre des captures d’écran et le seul moyen intégré de Windows pour effectuer des enregistrements d’écran.

  • Appuyez sur le raccourci clavier
    + G
  • Activez le widget capture
Comment faire une capture d'écran avec la Xbox Game Bar
  • Puis cliquez sur la première icône avec l’appareil photo
Comment faire une capture d'écran avec la Xbox Game Bar
  • Les captures d’écran s’enregistrent dans le dossier C:\Users\<votre utilisateur>\Videos\Captures pour trouver les images des captures d’écran

Pour plus de détails sur son utilisation, suivez ce guide complet :

L’article Comment faire une capture d’écran sur Windows 11 est apparu en premier sur malekal.com.

Comment utiliser l’outil de capture d’écran de Windows 11

10 mai 2022 à 09:00

Windows a eu la possibilité de prendre des captures d’écran pendant longtemps avec l’outil de capture, mais Windows 11 apporte une nouvelle version qui combine les meilleures fonctionnalités de ces applications par une interface mise à jour.
La nouvelle application vous permet de prendre différents types de captures d’écran, de sélectionner un rectangle ou d’utiliser le mode gratuit, ou de capturer rapidement une fenêtre ou de l’écran entier.
La deuxième partie de l’expérience est le nouvel éditeur qui vous permet de recadrer, d’annoter et d’économiser ou de partager la capture d’écran.

Dans ce guide complet Windows 11, je vous donne toutes les étapes pour faire des captures d’écran à l’aide de l’outil de capture d’écran.

Comment utiliser l'outil de capture d'écran de Windows 11

Comment faire des captures d’écran avec l’outil de capture d’écran de Windows 11

Les captures d’écran sont vraiment utiles lorsque vous souhaitez partager des informations importantes (comme les configurations du système), le dépannage d’un problème, les utiliser pour des projets et les affectations, la publier sur Facebook, expliquer un processus dans un article comme celui-ci, et bien plus encore.
La nouvelle application de capture intégrée de Windows 11 offre divers modes de capture d’écran et des options d’édition plus riches, ce qui fait de la prise de captures d’écran une expérience fluide et confortable.
Voyons comment prendre des captures d’écran (screenshots) à l’aide de l’outil de capture dans Windows 11.

Suivez ce tutoriel :

Comment faire une capture d’écran avec délai et retard

Dans l’application, vous avez également des options pour retarder le temps de capture.
Cela peut être utilisé pour prendre une capture d’écran après 3, 5 ou 10 secondes après avoir cliqué sur le bouton Nouveau.
Ceci est utile si vous souhaitez capturer les fenêtres contextuelles, le statut de progression ou les messages.

  • Tout d’abord, sélectionnez le mode, puis cliquez sur l’option déroulante «Heure avant la capture» (qui est définie sur «Aucun retard», par défaut)
  • Et sélectionnez la période après laquelle vous souhaitez prendre la capture d’écran. Vous n’avez que trois délais prédéfinis: Capture en 3 secondes, Capture en 5 secondes ou Capture en 10 secondes.
Comment prendre une capture d'écran avec délai et retard avec l'outil de capture de Windows 11

Vous devez savoir que la capture avec retard n’est pas disponible pour le mode plein écran.

Comment enregistrer, partager, copier et imprimer les captures d’écran

Nous verrons comment annoter et modifier vos captures d’écran, en détail plus tard, mais d’abord, voyons comment zoomer, enregistrer, copier, partager et imprimer vos captures dans l’outil de capture.

Vous pouvez trouver les options de zoom, d’enregistrement, de copie et de partage (sous forme d’icônes) dans le coin supérieur droit de la barre d’outils.

  • Zoom sur la capture d’écran. Pour zoomer sur l’image, cliquez sur l’icône «Zoom» et utilisez le curseur pour zoomer et sortir sur l’image.
Zoomer sur la capture d'écran dans l'outil de capture de Windows 11
  • Enregistrer votre capture d’écran. Vous pouvez enregistrer la capture d’écran dans JPEG, PNG ou d’autres formats. Pour enregistrer une capture d’écran (capture), cliquez sur l’icône «Enregistrer sous» ou appuyez sur CTRL+S
  • Nommez le fichier dans la fenêtre Enregistrer sous le format, choisissez un format et sélectionnez un emplacement pour enregistrer le capture.
Enregistrer la capture d'écran dans l'outil de capture de Windows 11
  • Copier la capture d’écran dans le presse-papiers. Lorsque vous prenez capturer, votre capture d’écran est copiée automatiquement dans le presse-papiers, mais si vous souhaitez copier la capture d’écran annotée et modifiée dans le presse-papiers, cliquez sur l’icône «Copier» à côté de l’icône de sauvegarde ou appuyez sur CTRL+C
  • Partager la capture d’écran à l’aide du menu de partage de Windows 11. Pour partager la capture d’écran ou l’image avec quelqu’un d’autre, cliquez / appuyez sur l’icône Partager
  • Et choisissez si vous souhaitez partager l’image par e-mail, Bluetooth / Wi-Fi ou toute autre application affichée.
Partager la capture d'écran depuisl'outil de capture de Windows 11
  • Imprimer la capture d’écran. Vous pouvez même imprimer la capture d’écran en cliquant sur le bouton du menu à trois points dans le coin supérieur droit de l’application et en sélectionnant l’option Imprimer
  • Ensuite, vous pouvez choisir l’imprimante connectée à votre appareil pour imprimer l’image.
Imprimer la capture d'écran dans l'outil de capture de Windows 11

Comment éditer la capture d’écran

Une fois que vous avez effectué la capture d’écran, les outils d’édition de l’application vous permettent d’annoter et de modifier vos captures d’écran.
L’outil de capture vous fournit divers outils d’édition, y compris un stylo à bille, un surligneur, écriture tactile, gomme, rapporteur, règle et recadrage d’images.

Les outils pour éditer et modifier la capture d'écran dans l'outil de capture de Windows 11

Ajouter des annotations ou dessiner dans l’outil de capture

  • Vous pouvez écrire, dessiner ou mettre en surbrillance sur la capture d’écran en sélectionnant le stylo à bille ou l’option de surligneur
  • Double-cliquez sur l’une ou l’autre icône pour ouvrir la palette de couleurs et choisissez la couleur et la taille du stylo ou du surligneur.
Ajouter des annotations ou dessiner dans l'outil de capture dans l'outil de capture de Windows 11
  • Ensuite, vous pouvez dessiner, écrire et mettre en surbrillance à l’aide des outils de capture
Ajouter des annotations ou dessiner dans l'outil de capture dans l'outil de capture de Windows 11
  • Vous pouvez également utiliser ces outils en appuyant sur ALT+B pour le stylo à billes et ALT+H pour le surligneur.

Effacer les annotations dans les captures d’écran dans l’outil de capture

L’outil de gomme peut être utilisé pour supprimer des annotations ou des dessins de la capture d’écran.

  • Cliquez sur l’icône gomme, puis faites glisser le curseur sur les traits ou écrits spécifiques que vous souhaitez effacer.
Effacer les annotations dans les captures d'écran dans l'outil de capture de Windows 11
  • Pour supprimer toutes les annotations, double-cliquez sur l’icône gomme et sélectionnez l’option Supprimer toutes les notes
Supprimer les annotations dans les captures d'écran dans l'outil de capture de Windows 11

Utiliser la règle et le rapporteur dans l’outil de capture

L’outil de capture comprend également une règle et un rapporteur, qui peut vous aider à tracer des lignes ou des arches droites.

  • Pour accéder à la règle, cliquez ou appuyez sur le bouton Règle ou double-cliquez sur l’icône de la règle de la barre d’outils supérieure et sélectionnez Règle
Utiliser la règle et le rapporteur dans l'outil de capture de Windows 11
  • La règle virtuelle apparaîtra au milieu de la fenêtre de capture comme indiqué ci-dessous
  • Pour déplacer la règle, cliquez / appuyez sur la règle et faites glisser la règle à travers l’image à l’aide de votre doigt, de votre souris ou de votre stylo. Vous pouvez ensuite utiliser la règle pour dessiner des lignes droites ou mesurer quelque chose.
Utiliser la règle et le rapporteur dans l'outil de capture de Windows 11
  • De plus, si vous souhaitez faire pivoter la règle, oscillez simplement votre souris sur le numéro de degré (qui est 0 ° par défaut) au milieu de la règle et utilisez la roue de défilement de la souris ou utilisez deux doigts pour faire pivoter la règle.
Utiliser la règle et le rapporteur dans l'outil de capture de Windows 11
  • Pour supprimer la règle, cliquez / appuyez sur l’icône «Règle» de la barre d’outils et sélectionnez à nouveau Règle

Pour accéder au rapporteur :

  • Cliquez ou appuyez sur l’icône Règle ou double-cliquez sur l’icône de la règle et sélectionnez Rapporteur
  • Ensuite, vous pouvez utiliser le rapporteur virtuel pour dessiner un arc / tarte à partir d’un certain angle d’angle ou de mesure des angles comme indiqué ci-dessous
  • Cliquez ou appuyez sur le rapporteur et faites glisser pour déplacer le rapporteur où vous le souhaitez. Vous pouvez redimensionner le rapporteur en faisant défiler la roue de défilement de la souris au-dessus du rapporteur ou utiliser deux de vos doigts pour le rendre plus petit ou plus grand.
Utiliser la règle et le rapporteur dans l'outil de capture de Windows 11

Utiliser l’écriture tactile de l’outil de capture

Un autre outil utile que vous avez ici est l’écriture tactile. Vous pouvez écrire tout ce que vous voulez sur la capture en cliquant ou en tapant sur l’icône «Touch Writing» dans la barre d’outils et en utilisant le toucher pour écrire sur votre capture d’écran.
Cet outil fonctionne mieux si vous avez une tablette ou un appareil 2-en-1 avec prise en charge de l’écran tactile, mais si vous n’avez pas d’écran tactile, vous pouvez également utiliser le curseur de la souris pour écrire. Vous pouvez également basculer cet outil en appuyant sur Alt + T.

Utiliser l'écriture tactile de l'outil de capture de Windows 11

Comment rogner la capture d’écran

  • Si vous souhaitez recadrer et rogner une capture d’écran ou une image, cliquez ou appuyez sur l’icône Rogner de la barre d’outils
Comment rogner la capture d'écran dans l'outil de capture de Windows 11
  • Ensuite, faites glisser les coins blancs montrés sur la capture d’écran pour sélectionner la zone que vous souhaitez recadrer. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur le bouton Appliquer (marque de coche) en haut ou appuyez sur Entrée
  • Si vous souhaitez annuler la récolte, cliquez sur le bouton Annuler (X) ou appuyez sur ESC. Vous pouvez également zoomer ou sortir dans la capture d’écran à l’aide du bouton Zoom à côté du bouton Appliquer
Comment rogner la capture d'écran dans l'outil de capture de Windows 11

Annuler / rétablir les modifications dans l’outil de capture

  • Vous pouvez annuler les modifications que vous avez effectuées sur la capture d’écran ou l’image en cliquant sur la «flèche dans le sens anticipé» sur la barre de menu ou en appuyant sur CTRL+Z sur le clavier.
Annuler / rétablir les modifications dans l'outil de capture dans l'outil de capture de Windows 11
  • Vous pouvez également rétablir les modifications que vous avez apportées sur la capture en cliquant sur la flèche dans le sens horaire de la barre d’outils ou en appuyant sur CTRL+Y

L’article Comment utiliser l’outil de capture d’écran de Windows 11 est apparu en premier sur malekal.com.

Capture d’écran de son PC : Comment faire

16 mai 2019 à 12:00

Vous souhaitez faire une capture d’écran (screenshot) sur votre PC en Windows. Que soit tout l’écran ou une région.

Les captures d’écran permettent de prendre une “photo” de votre écran, d’enregistrer celle-ci au format image et de l’envoyer à un destinataire.
Effectuer une capture d’écran de son PC est très pratique.
En effet si vous rencontrez des problèmes pour expliquer à un tiers afin que ce dernier puisse vous aider efficacement.

Cette page vous explique comment effectuer une capture d’écran de votre PC.

Comment faire faire une capture d'écran de son PC

La touche Impr Ecran Syst sur son PC

Le principe est simple, on peut capturer tout l’écran ou une zone de l’écran.
Pour cela on presse la touche impr Syst.
Celle-ci se trouve en haut à droite du clavier. Souvent à la droite droite de F12.

La touche impr Syst permet de capturer l’écran de votre PC.

Cela va prendre le contenu de l’écran au moment où vous avez pressé la touche.
Si vous souhaitez capturer que la fenêtre d’une application spécifique, cliquez sur celle-ci, puis sur le clavier ALT + Impr Syst.

faire une capture d'écran avec la touche impr ecr

Il existe des raccourcis claviers afin d’effectuer certaines actions plus facilement.

raccourcis clavier Type de capture d’écran
Touche Windows + Impr SystCapture tout l’écran.
 Alt + Impr SystNe capture que l’application active. Cela est pratique lorsque l’on doit rédiger un documentaire ou tutoriel d’une application spécifique
 Touche Windows + Maj + SPermet de spécifier la zone à capturer
Les raccourcis clavier pour capturer son écran

Faire une capture d’écran sur Windows

Temps nécessaire : 5 minutes.

Faire une capture d’écran sur Windows

  1. Prendre une capture d’écran

    Positionnez-vous sur l’écran à captuer.
    Utiliser les combinaisons de touches : Touche Windows + Impr Syst.
    La capture d’écran se trouve alors dans le presse papier de Windows.

  2. Ouvrez Paint

    Depuis le Menu Démarrer puis Tous les programmes > Accessoires Windows > Paint
    Ou via la touche

    + R et dans la fenêtre exécuter, saisissez mspaint puis cliquez sur OK.Ouvrir Pain pour récupérer la capture d'écran
  3. Récupérer l’image capture dans Windows

    Enfin une fois sur Paint, on récupère l’image de capture d’écran.
    Pour cela cliquez sur Coller ou utiliser la combinaison de touches CTRL+VCopier/coller la capture d'écran dans Paint

  4. Redimensionner la capture d’écran

    Le bouton Sélectionner permet de découper l’image si vous souhaitez tronquer une partie.
    Enfin avec le bouton Redimensionner, vous pouvez aussi réduire la taille de l’image.
    Une fois que vous avez collé, l’image apparaît.
    Il ne reste plus qu’à enregistrer cette image en cliquant sur l’icône disquette en haut à gauche.
    Je vous conseille d’enregistrer l’image dans votre dossier Images ou sur le Bureau.Redimensionner la capture d'écran dans Paint

  5. Partager la capture d’écran

    Reportez-vous au paragraphe suivant pour partager la capture d’écran.
    Par exemple mettre en ligne sur internet avec un hébergeur de fichiers ou l’envoyer par mail.

Bravo ! vous avez réussi à prendre une capture d’écran de votre PC en Windows.
D’autres méthodes sont aussi données dans l’article suivant : 6 façons de faire une capture d’écran sur Windows.

La vidéo suivante résume les opérations à effectuer pour capturer l’écran de son PC.

Partager la capture d’écran

Maintenant que votre image capturée est enregistré sur votre ordinateur, vous pouvez la partager à vos correspondants.
Là aussi plusieurs méthodes existent.

N’utilisez pas Word pour coller votre image et enregistrer ensuite le document.
En effet, l’image va être réduite et illisible par votre destinataire.

par mail

Vous pouvez attacher la capture d’écran en pièce jointe d’un mail.
Lors de la rédaction du mail, cliquez sur l’icône trombone et cherchez le fichier image.

Le destinataire va alors recevoir votre mail avec le fichier image capture d’écran.

Comment faire une capture d'écran et la partager par mail

Site de partage

Par exemple pour faire parvenir l’image à votre destinataire, vous pouvez donc lui envoyer un mail en mettant l’image en pièce jointe.
S’il s’agit d’une aide sur un forum, il est tout à fait possible d’utiliser un site d’hébergement comme pjjoint :

  • Allez sur https://pjjoint.malekal.com puis cliquez sur le bouton “Choisissez un fichier”
  • Naviguez dans vos dossiers et sélectionnez l’image que vous avez enregistré.
  • Cliquez sur envoyer le fichier.
Partager une capture d'écran en ligne

Le site pjjoint vous retourne une adresse, qu’il faut noter et qui sera à communiquer à votre contact.
Sur ce lien, vous pouvez faire un clic droit puis enregistrer le lien sous.

Partager une capture d'écran en ligne

En cliquant dessus, l’image envoyée est visualisable par votre contact.

Partager une capture d'écran en ligne

Il existe d’autres sites de dépôt d’images :

Comment capturer une partie de l’écran ?

Le plus simple est d’utiliser le logiciel Greenshot.
En effet ce dernier peut de capture tout ou une partie de l’écran.

Voici les touches raccourcies pour capturer :

  • Tout l’écran : Ctrl + Impr. écran .
  • la fenêtre active : Alt + Impr. écran .
  • une région : Impr. écran .
  • la dernière région : Maj + Impr. …
  • Internet Explorer : Ctrl + Maj + Impr.
Capturer une partie de l'écran : les touches raccourcies

Voici le lien pour le télécharger : Télécharger Greenshot
Et enfin le tutoriel pour vous guider dans son utilisation.

Logiciels de capture d’écran pour Windows

La procédure de capture d’écran peut être fastidieuse surtout si on doit régulièrement en faire.
Pour réaliser des captures d’écran plus rapidement et surtout les retoucher, il existe des logiciels et applications.
Par exemple avec ces derniers, vous pouvez capturer des régions de l’écran ou encore retoucher l’image avant de l’enregistrer.

Voici une liste assez complètes dont une sélection des meilleurs logiciels de capture d’écran.

L’outil de capture d’écran de Windows

Windows est fourni avec une application pour faire des captures d’écran qui propose les fonctionnalités essentiels.
Retrouvez une présentation et comment l’utiliser dans les tutoriels suivants :

Comment utiliser l'outil de capture d'écran de Windows 11

Prendre une capture d’écran Ubuntu

Sur Linux Ubuntu, prendre une capture d’écran est aussi très simple.

  • Lancez l’outil de capture d’écran d’Ubuntu
Prendre une capture d'écran Ubuntu
  • Ce dernier capture l’ensemble de l’écran, la fenêtre actuelle ou une zone à capturer
  • Cliquez en haut à droite sur le bouton Prendre une capture d’écran.
Prendre une capture d'écran Ubuntu
  • On vous propose alors de l’enregistrer dans le dossier Image
Prendre une capture d'écran Ubuntu
  • On retrouve alors toutes les captures d’écran avec la date dans ce dernier.
Prendre une capture d'écran Ubuntu

L’outil ne propose pas de retoucher l’image.
Pour cela, il faut utiliser un programme comme ksnip ou Flameshot.

D’autres méthodes pour faire des captures d’écran, dans cet article complet : Comment faire une capture d’écran sur Ubuntu.
Bravo ! vous avez réussi à prendre une capture d’écran de votre PC en Ubuntu.

FAQ des captures d’écran

Comment faire une capture d’écran sur Windows ?

Utilisez simplement la touche Impr Ecr en haut à droite du clavier.
Ensuite ouvrez Paint puis coller l’image à partir de l’icône Coller.
Votre image apparaît à l’écran et il ne reste plus qu’à l’enregistrer sur votre PC.

Où sont enregistrés les captures d’écran ?

Lorsque vous effectuez une capture d’écran sur Windows, celle-ci se trouve dans le presse papier.
Vous pouvez ensuite copier/coller la capture dans n’importe quel logiciel de votre ordinateur.

Comment faire une capture d’écran sous macOS ?

Sur MacOSX, il faut utiliser les raccourcis clavier suivantes :
– capturer tout l’écran : Shift + Command + 3
– une capture d’une partie de votre écran : Shift + Command + 4
La capture s’enregistre sur le bureau dans un fichier Image.

L’article Capture d’écran de son PC : Comment faire est apparu en premier sur malekal.com.

5 raisons pourquoi votre PC surchauffe

10 mai 2022 à 09:28

Un des problèmes que l’on rencontre souvent lorsque l’on utilise son PC est la surchauffe.
Cela se traduit par des bruits de souffleries provenant des ventilateurs.
Mais surtout la conséquence principale est la baisse de performance : le PC se met à ralentir.
Cela est à cause du Thermal Throttling qui touche autant les PC de bureau que les PC portable.

La surchauffe est phénomène important pour les utilisateurs de PC qui poussent les PC à leurs limites comme les gamers, les graphistes ou encore ceux qui font du montage vidéo.

Dans ce tutoriel, je vous donne 5 raisons et sources principales qui peuvent faire que votre PC surchauffe.
En fin d’article, vous trouverez un autre tutoriel qui vous explique comment refroidir son PC.

5 raisons pourquoi votre PC surchauffe

5 raisons pourquoi votre PC surchauffe

Vous devez prendre en compte la température ambiante

Avant d’acheter un nouveau PC avec un processeur récent, vous vous êtes renseigné sur les températures maximales et les températures idéales du processeur.
Mais une fois le PC assemblé et monté, votre processeur chauffe plus, que ce que vous pu voir sur des forums ou articles hardware.

De manière générale, la plupart des gens utilisent leurs ordinateurs dans des pièces ayant des températures de 21, 22°C. Mais il y a définitivement d’autres qui préféreront les pièces beaucoup plus fraîches ou plus chaudes, en fonction de leurs préférences.

Dans tous les cas, la température ambiante (ou la température ambiante) est un facteur incroyablement important à prendre en compte lorsque vous essayez de déterminer si vos températures CPU sont trop élevées.
Cela est d’autant plus vrai lorsque nous sommes en été et que les températures augmentent.

Le système de refroidissement joue sur la température du PC

Le système de refroidissement du processeur est aussi à prendre en compte.

Cependant, il existe également des constructeurs système qui ont leur processeur sous une configuration extrêmement refroidie par la boucle sur mesure. Et ces constructeurs recevront des températures plus basses que des personnes comme moi qui ont simplement un refroidisseur standard AIO.

Donc, il est important de prendre en compte le refroidisseur du CPU que vous avez avant de déterminer si vos températures du CPU sont appropriées et si le PC surchauffe.

Et la même chose est vraie pour la pâte thermique que vous utilisez. De manière générale, la pâte thermique d’origine utilisée ne va pas donner un bon transfert de chaleur.
Cela vient du fait que les PC ne sont pas livrés avec des pâtes thermiques de haute qualité.

Choisir et appliquer la pâte thermique sur son Processeur

Choisir et appliquer la pâte thermique sur son Processeur

Les poussières provoquent des surchauffes de votre PC

Les composant qui chauffent le plus comme votre CPU, carte graphique possèdent des ventilateurs.
C’est aussi le cas de l’intérieur de votre PC pour pousser l’air chaud en dehors de votre ordinateur.

La saleté est, sous forme de poussière, de poils d’animaux, etc, l’ennemi premier du système de refroidissement de votre PC.
Elle se loge partout et notamment dans les pâles des ventilateurs et dans les radiateurs.
Tous ces débris coincés réduit les performances des ventilateurs et peut même dans le pire des cas les bloquer.

L’un des moyens les plus efficaces de refroidir votre ordinateur consiste à nettoyer les ventilateurs internes pour retirer la poussière.

Deux nettoyages par an sont conseillés dont un avant l’été lorsque les fortes chaleurs arrivent.
Cela permet de garder des températures les plus basses possibles lorsque vous travaillez ou jouez.

Suivez ce tutoriel pour obtenir tous les conseils pour nettoyer votre PC et le refroidir :

Nettoyer et dépoussiérer son PC

Ne pas laisser l’unité centrale ouverte

Dans le cas des PC de bureau, il faut éviter d’ouvrir l’unité centrale.
En effet, l’intérieur du PC est conçu et pensé pour avoir un flux d’air qui évacue l’air chaude vers l’extérieur.
Cela permet de garder une unité centrale froide.

Si vous ouvrez votre unité centrale, le flux d’air ne peut plus s’échapper et cela va avoir un effet contre-productif.
Au final, vous allez augmenter les températures de votre PC.

L’overclocking est source de surchauffe et températures élevées

Un autre facteur que vous devriez être conscient de la détermination des températures de votre transformateur, est sur l’overclocking.
L’overclocking est l’acte de d’augmenter la cadence de votre CPU pour fonctionner plus rapidement.
Plus il est plus rapide, plus il sera chaud. Bien sûr, cette chaleur supplémentaire peut être compensée par un meilleur refroidissement. Cependant, si vous avez overclocké votre processeur, vous devrez surveiller les températures du processeur.

Comment overclocker son processeur automatiquement

Comment refroidir son PC et éviter les températures élevées

Pour refroidir votre PC, suivez ce guide complet :

Comment refroidir son PC

Liens

L’article 5 raisons pourquoi votre PC surchauffe est apparu en premier sur malekal.com.

Comment travailler sur deux écrans sur le même PC

26 janvier 2021 à 10:11

Le double écran (Dual-screen en anglais) est le principe de brancher deux écrans sur le même PC.
Vous pouvez alors travailler sur les deux écrans à la fois et passer d’un écran à l’autre en étendant ou dupliquant l’affichage.
Un système avec plusieurs affichages est non seulement superbe, mais il peut également améliorer considérablement la productivité lors du multitâche avec plusieurs applications.
Vous pouvez surfer tout en ayant dans un coin de l’oeil vos discussions sur Discord ou Signal, ou vos réseaux sociaux.
En télétravail, on peut avoir un écran pour la prise à distance et le second écran pour les tâches locales de son système d’exploitation.
Enfin pour les administrateurs réseaux, c’est aussi très pratique pour surveiller des journaux systèmes sur un écran dédié.

Comment faire pour avoir 2 écrans indépendants l’un de l’autre ?
Grâce à cet article vous guide pour configurer poussée deux écrans sur Windows 10 pour travailler en double écran sur Windows 10.

Comment travailler sur deux écrans sur le même PC

Comment travailler sur deux écrans sur le même PC

Si la configuration double écran n’a pas encore été mise en place, suivez ce tutoriel :

Comment travailler sur deux écrans sur le même PC

Ouvrir les paramètres d’affichages du double écran

  • Faites un clic droit sur le bureau de Windows 10 ou Windows 11
  • Puis paramètres d’affichage
Ouvrir les paramètres d'affichage sur Windows 10 ou Windows 11
  • Vous arrivez sur les paramètres d’affichage avec les deux écrans. Vous sélectionnez celui en haut pour modifier les paramètres dans la partie basse de l’écran
  • Le bouton identifier vous permet de confirmer quel écran et quel écran.
Ouvrir les paramètres d'affichages du double écran

Inverser l’ordre des deux écrans

Tout d’abord, vous pouvez inverser les deux écrans si jamais Windows 10 ne les organise pas dans le bon sens.
Pour ce faire,

  • Cliquez sur l’écran puis déplacer le à gauche ou à droite en laissant appuyer sur le bouton gauche de la souris.
Inverser l'ordre des deux écrans dans les paramètres d'affichage de Windows 10
  • Il est aussi possible d’ajuster la hauteur afin de garder une continuité lorsque vous déplacez la souris d’un écran à l’autre.
Inverser l'ordre des deux écrans dans les paramètres d'affichage de Windows 10
  • Cliquer sur Appliquer pour prendre en compte les modifications.

Régler les paramètres d’affichage (résolutions, mise à l’échelle, etc)

En sélectionnant ce dernier, vous pouvez configurer l’affichage avec les options classiques :

Régler les paramètres d'affichage (résolutions, mise à l'échelle, etc) sur un multi-écran

Définir l’écran principal

Enfin on arrive dans la partie Plusieurs affichages aux paramètres spécifiques du multi affichage de Windows 10.

Vous pouvez définir l’écran principal en cochant : Faire de cet écran l’écran principal.

Définir l'écran principal dans les paramètres de double écran

A noter que certains BIOS vous permette de choisir l’écran principal à travers la sortie PCI-E ou carte graphique dédiée.
Ici sur ce BIOS ASUS, c’est dans le menu Avancé > Configuration d’agent système > Configuration graphique.

Définir l'écran principal d'un double écran dans le BIOS du PC

Étendre ou dupliquer l’écran

Puis on choisit le mode du multi-affichage qui détermine le comportement du double écran.
Voici le quatre options possibles :

  • Dupliquer: ce mode duplique la sortie vidéo de l’écran principal sur un deuxième écran, ce qui peut être idéal pour les présentations.
  • Étendre: ce mode étend le bureau sur autant d’écrans que vous avez connectés. Il les assemble tous dans un grand bureau virtuel et vous pouvez déplacer des fenêtres entre eux.
  • Affichage uniquement sur 1: ce mode affiche uniquement la vidéo sur l’écran principal, même si un second est connecté.
  • Affichage uniquement sur 2: ce mode affiche uniquement la vidéo sur le second écran, tandis que l’écran principal reste vide et inutilisé.
Étendre ou dupliquer l'écran sur un dual-screen

L’étirement de l’écran est certainement le réglage que vous cherchez à mettre en place.
Cela permet d’avoir un bureau Windows 10 sur deux écrans mais qui se comporte globalement comme un seul écran.
Ainsi on peut basculer des applications d’un écran à l’autre.

Étirer l'écran entre deux écrans sur un même PC

Windows 10 permet de modifier très rapidement le mode d’affichage via l’option Projeter.
Pour accéder à l’option Projeter :

Étendre ou dupliquer l'écran sur un dual-screen

On retrouve alors les options pour dupliquer, étendre ou afficher uniquement l’écran.

Étendre ou dupliquer l'écran sur un dual-screen
OPTIONDESCRIPTION
Ecran du PC uniquementVoir les choses sur un seul écran. (Habituellement l’écran principal du PC)
DupliquerVoir le même contenu sur tous vos écrans
EtendreConsultez votre contenu de bureau sur plusieurs écrans. L’affichage étendu vous permet de déplacer librement des fenêtres entre les écrans
Deuxième écran uniquementVous pouvez tout voir sur l’affichage de l’écran secondaire
Les modes d’affichage multi-écrans

Basculer une fenêtre active d un écran a un autre

RACCOURCI CLAVIERDESCRIPTION
+ MAJ+
Déplacer la fenêtre vers l’écran de gauche
+ MAJ+
Déplacer la fenêtre vers l’écran de droite
Raccourci clavier basculer écran

Comment mettre un fond d’écran dual screen

Vous pouvez aussi définir un fond d’écran différents sur les deux écrans.
Pour cela :

Comment mettre un fond d'écran dual screen

Pour mettre en place un fond d’écran et Wallpaper panoramique, suivez ce guide :

Afficher la barre des tâches sur le double écran ou un seul écran

Enfin Windows 10 donne la possibilité d’afficher ou masquer la barre es tâches sur le double écran.
Pour régler cela :

Afficher la barre des tâches sur le double écran ou un seul écran
  • Pour masquer la barre des tâches sur le second écran, décochez l’option Afficher la barre des tâches sur tous les écrans
  • Sinon vous pouvez régler comment la barre des tâches va s’afficher d’un écran à l’autre
Afficher la barre des tâches sur le double écran ou un seul écran

Optimiser les réglages de son double écran

Dual Monitor Tool (DTC) est un utilitaire gratuit très complet pour optimiser son double écran.
Ils propose les fonctionnalités suivantes :

  • Créer des raccourcis clavier pour effectuer des opérations courantes sur les fenêtres de vos moniteurs
  • Lancer vos applications préférées en quelques touches et de les positionner à des positions préconfigurées sur n’importe lequel de vos moniteurs
  • Configurer un fond d’écran panoramique sur deux écrans sur Windows 10
  • Restreindre le mouvement du curseur entre les écrans
  • Prendre une capture d’écran de l’écran principal et de l’afficher sur l’écran secondaire

Liens

L’article Comment travailler sur deux écrans sur le même PC est apparu en premier sur malekal.com.

Utiliser PsExec pour exécuter des commandes CMD, Powershell ou WMIC sur un ordinateur distant

11 mai 2022 à 08:54

PsExec est un outil portable de Microsoft qui vous permet d’exécuter des processus à distance à l’aide des informations d’identification d’un utilisateur. C’est un peu comme un programme d’accès à distance, mais au lieu de contrôler l’ordinateur avec une souris, les commandes sont envoyées via une invite de commande.

Vous pouvez utiliser PsExec pour gérer non seulement les processus sur l’ordinateur distant, mais également rediriger la sortie de la console d’une application vers votre ordinateur local, ce qui donne l’impression que le processus est en cours d’exécution localement.

Aucun logiciel n’est nécessaire sur l’ordinateur distant pour faire fonctionner le PsExec, mais il y a quelques choses à garder à l’esprit si l’outil ne fonctionne pas correctement la première fois que vous l’essayez.

Ce tutoriel vous guide pour utiliser PsExec afin d’exécuter des commandes CMD, Powershell ou WMIC sur un ordinateur à distance.

Utiliser PsExec pour exécuter des commandes CMD, Powershell ou WMIC sur un ordinateur à distance

Qu’est-ce que PsExec

PsExec est un outil portable de Microsoft qui vous permet d’exécuter des processus à distance à l’aide des informations d’identification d’un utilisateur. C’est un peu comme un programme d’accès à distance, mais au lieu de contrôler l’ordinateur avec une souris, les commandes sont envoyées via une invite de commande.

Vous pouvez utiliser PsExec pour gérer non seulement les processus sur l’ordinateur distant, mais également rediriger la sortie de la console d’une application vers votre ordinateur local, ce qui donne l’impression que le processus est en cours d’exécution localement.

Aucun logiciel n’est nécessaire sur l’ordinateur distant pour faire fonctionner l’utilitaire psexec, mais il y a quelques choses à garder à l’esprit si l’outil ne fonctionne pas correctement la première fois que vous l’essayez.

L’outil ne fonctionne que dans certaines conditions. À savoir lorsque le partage des fichiers et de l’imprimante est activé sur l’ordinateur local et distant, et lorsque la machine distante a la configuration a les partages administratifs $admin pour fournir un accès à son dossier \Windows\.
Mais surtout, il faut désactiver les restrictions UAC à distance sinon PSExec va retourner l’erreur :

Couldn't access vm-win10:
Accès refusé.

Pour cela, suivez le paragraphe Comment autoriser les partages administratifs sur Windows 10, 11 (accès refusé) de cette page :

Cela des répercussions sur la sécurité de votre PC puisque vous autorisez l’exécution à distance sur votre PC.[s/u_warning]

Comment utiliser PSExec pour exécuter des commandes CMD sur un ordinateur distant

Télécharger et installer PsExec

  • Créez le dossier C:\PSTools
  • Téléchargez PSTools depuis ce lien :
  • Puis ouvrez le fichier ZIP par exemple avec 7-zip
Télécharger et installer PsExec
  • Puis décompressez le fichier PSExec dans le dossier C:\PSTools – une version 64 bits est présente
Télécharger et installer PsExec

Vous pouvez aussi télécharger et installer PSExec en PowerShell :

Invoke-WebRequest -Uri 'https://download.sysinternals.com/files/PSTools.zip' -OutFile 'pstools.zip'
Expand-Archive -Path 'pstools.zip' -DestinationPath "$env:TEMP\pstools"
Move-Item -Path "$env:TEMP\pstools\psexec.exe" .
Remove-Item -Path "$env:TEMP\pstools" -Recurse

Comprendre la syntaxe de PSExec

Voici la syntaxe de la commande PSExec :

psexec \\NomPCDistance [-u nomUtilisateur[-p motdepasse]] commande [arguments]

Il faut spécifier donc un compte utilisateur sur le PC distant, ce dernier doit être administrateur.
Si vous ne spécifiez pas l’option -p, psexec vous demandera de saisir le mot de passe de l’utilisateur.

Dans un domaine Windows, vous pouvez utiliser PSExec de cette manière :

psexec -s \\%machine% -u domainadmin commande [arguments]
PARAMETREEXPLICATIONS
-aProcesseurs séparés sur lesquels l’application peut s’exécuter, avec des virgules, où 1 est le processeur numéroté le plus bas. Par exemple, pour exécuter l’application sur CPU 2 et CPU 4, vous entreriez: -a 2,4
-cCopier l’exécutable spécifié dans le système distant pour l’exécution. S’il est omis, l’application doit être dans le chemin du système sur le système distant.
-dN’attendez pas que le processus se termine (non interactif).
-eNe charge pas le profil du compte spécifié.
-fCopier le programme spécifié même si le fichier existe déjà sur le système distant.
-iExécutez le programme afin qu’il interagit avec le bureau de la session spécifiée sur le système distant. Si aucune session n’est spécifiée, le processus s’exécute dans la session de console.
-hSi le système cible est Windows Vista ou supérieur, exécutez le processus avec le jeton surélevé du compte, si disponible.
-lExécutez le processus en tant qu’utilisateur limité (dépouille le groupe des administrateurs et n’autorise que les privilèges attribués au groupe d’utilisateurs). Dans Windows Vista, le processus fonctionne avec une faible intégrité.
-nSpécifie le délai d’attente (en secondes) Connexion aux ordinateurs distants.
-pSpécifie le mot de passe facultatif pour le nom d’utilisateur. Si vous êtes omis, vous serez invité à saisir un mot de passe caché.
-rSpécifie le nom du service distant pour créer ou interagir.
-sExécute le processus distant dans le compte système.
-uSpécifie le nom d’utilisateur facultatif pour la connexion à l’ordinateur distant.
-vCopie le fichier spécifié uniquement s’il a un numéro de version plus élevé ou est plus récent que celui du système distant.
-wDéfinit le répertoire de travail du processus (par rapport à l’ordinateur distant).
-xAffiche l’interface utilisateur sur le bureau sécurisé WinLogon (système local uniquement).
prioritySpécifie -Low, -BelowNormal, -Ovenormal, -High ou -realtime pour exécuter le processus à une priorité différente. Utilisez -Background pour fonctionner à basse mémoire et priorité d’E / S sur Windows Vista.
computerPSEXEC ordonne à l’exécution de l’application sur le ou les ordinateurs distants spécifiés. S’il est omis, PsexEC exécute l’application sur le système local, et si un wildcard (\\ *) est spécifié, PsexEC exécute la commande sur tous les ordinateurs du domaine actuel.
@filePsexec exécutera la commande sur chacun des ordinateurs répertoriés dans le fichier.
cmdNom de l’application à exécuter.
argumentsArguments à passer (notez que les chemins de fichier doivent être des chemins absolus sur le système cible).
Les options de la commande PSExec

Si vous rencontrez cette erreur, ajoutez l’option -i pour pouvoir ouvrir une session en interactif :

PsExec could not start cmd.exe on vm-win10: Echec d'ouverture de session: l'utilisateur ne bénéficie pas du type d'ouverture de session demandé sur cet ordinateur.

Lorsque la commande réussi, PSExec indique le code erreur 0.

ipconfig exited on vm-win10 with error code 0.

Utiliser PSexec pour exécuter ipconfig à distance

Par exemple, pour vider le cache DNS à l’aide de la commande ipconfig sur un PC distant :

cd \PSTools
psexec \\vm-win10 ipconfig /flushdns
Utiliser PSexec pour exécuter ipconfig à distance

Démarrer un service à distance avec PsExec

Pour redémarrer un service sur un PC distant avec la commande ne start spooler.
Ici j’utilise l’utilisateur administrateur Mak présent sur le PC distant dont le mot de passe est a :

psexec \\vm-win10 -u mak -p a -i net start spooler
Démarrer un service à distance avec PsExec

Ouvrir l’éditeur du registre (regedit) à distance

Utilisez l’option -i pour ouvrir une session interaction afin que la fenêtre graphique de l’application s’exécute sur le PC distant :

psexec \\vm-win10 -i -s C:\Windows\regedit.exe

Si l’option -i est omise de la commande ci-dessus, il s’exécuterait en mode caché c’est à dire sans ouvrir de boîte de dialogues.

Par exemple, pour importer un fichier REG :

PsExec.exe -s \\%machine% -u domainadmin C:\windows\system32\cmd.exe /C c:\windows\system32\reg.exe IMPORT c:\temp\fix.reg

Arrêter un PC à distance avec PsExec

On peut aussi exécuter la commande shutdown sur un PC à distance afin de le redémarrer ou de l’arrête.
Voici un exemple d’utilisation de PSExec :

psexec \\vm-win10 "cmd.exe" "/c shutdown /f /r /t 60"
Arrêter un PC à distance avec PsExec

Voir aussi ce tutoriel :

Installer une application sur un PC à distance

Vous pouvez installer une application sur un ordinateur distant avec un setup se trouvant sur votre PC.

psexec \\vm-win10 -c "%USERPROFILE%\Downloads\ccsetup592.exe" cmd /S

PSExec copie le setup sur le PC distant.

Installer une application sur un PC à distance avec PSExec

Puis le setup s’exécute en mode silencieux, c’est à dire que l’installeur n’ouvre aucune fenêtre.

Installer une application sur un PC à distance avec PSExec

Dans le cas d’un fichier MSI, utilisez la syntaxe suivante :

psexec.exe \\vm-win10 -c setup.msi –i –s "msiexec.exe /i setup.msi"

Ouvrir une invite de commandes CMD à distance

Si vous avez besoin d’exécuter plusieurs commandes, vous pouvez ouvrir une invite de commandes directement sur le PC distant comme ceci :

psexec.exe \\vm-win10 -u utilisateur -p motdepasse cmd.exe

Cela lancera une fenêtre d’invite de commande régulière dans la fenêtre existante et vous permettra d’entrer chaque commande comme si vous étiez assis devant l’ordinateur distant. Par exemple, vous pouvez ensuite entrer ipconfig pour obtenir ces résultats de l’autre ordinateur, ou MKDIR pour créer un nouveau dossier, DIR pour répertorier le contenu du dossier, etc.

Ouvrir une invite de commandes CMD à distance

Comment copier un fichier sur un PC distant avec PSExec

À l’aide du commutateur -c, PSExec copiera tout fichier sur l’ordinateur distant avant l’exécution.
Par exemple :

psexec \\vm-win10 -s -d -c votre_script.cmd

Lorsque vous utilisez le commutateur -c et ne spécifiez pas de fichier exécutable, PSExec copiera toujours le fichier, mais vous recevrez une erreur indiquant que le système ne peut pas trouver le fichier spécifié. Cela se produit parce que Psexec tentera toujours d’exécuter le fichier que vous copiez.

Mas si vous avez besoin de copier des fichiers sur des ordinateurs distants avant d’utiliser PSExec, utilisez plutôt le cmdlet PowerShell Copy-Item.

Comment utiliser PsExec pour exécuter les processus comme compte système local

Pour ouvrir une invite de commandes en AUTORITE/NT sur un ordinateur distant :

psexec \\vm-win10 -i -s cmd
Comment utiliser PsExec pour exécuter les processus comme compte système local

Comment utiliser PsExec pour exécuter des commandes PowerShell sur un ordinateur à distance

Vous pouvez utiliser PsExec même pour exécuter à distance les commandes PowerShell. Par exemple, la commande suivante vous renverra la taille du répertoire C: \PSTools sur l’ordinateur distant:

psexec \\vm-win10 -u mak -p a powershell -ExecutionPolicy RemoteSigned -command "'{0:N2}' -f ((gci C:\PSTools | measure Length -Sum).Sum/1MB)"

Comment utiliser PsExec pour exécuter des commandes sur plusieurs ordinateurs à distance

Psexec vous permet d’exécuter la commande simultanément sur plusieurs ordinateurs distants.
Pour ce faire, vous pouvez définir les noms d’ordinateur séparés par des virgules :

psexec PC1,PC2 "ipconfig /all"

Une autre façon est d’enregistrer la liste dans un fichier texte, puis spécifier un chemin vers ce fichier :

psexec @c:\PsTools\liste_ordinateur.txt ipconfig.

Si au lieu du nom de l’ordinateur, vous utilisez un astérisque (psexec *), la commande sera exécutée sur tous les ordinateurs de votre domaine Windows.

Par exemple, la commande suivante copiera votre fichier run.bat sur tous les ordinateurs répertoriés dans le fichier texte C:\PsTools\liste_ordinateur.txt, et exécuter ce lot (l’argument –h est utilisé pour exécuter le lot élevé ):

PsExec.exe @c:\PsTools\liste_ordinateur.txt -h -u administrateur -p motdepasse -c "c:\PsTools\run.bat"

Les messages d’erreur de PSExec

CODE ERREUREXPLICATION
-2146232576Généralement renvoyé par Windows Update lorsqu’une erreur se produit.
0La commande a été exécutée avec succès.
1Fonction incorrecte. Un problème s’est produit.
1603Erreur fatale lors de l’installation. Ceci est généralement renvoyé par msiexec.
2Le système ne peut pas trouver le fichier spécifié.
4Le système ne peut pas ouvrir le fichier.
5L’accès est refusé.
6L’handle est invalide.
6118La liste des serveurs de ce groupe de travail n’est pas actuellement disponible.
Les codes erreurs de PSExec

L’article Utiliser PsExec pour exécuter des commandes CMD, Powershell ou WMIC sur un ordinateur distant est apparu en premier sur malekal.com.

Comment activer/désactiver les partages administratifs sur Windows 10, 11

11 mai 2022 à 08:56

Les partages administratifs de Windows sont des partages réseau par défaut pour administrer Windows à distance.
Ils sont donc activer par défaut.

Dans ce tutoriel, nous expliquons comment activer et désactiver en toute sécurité les partages administratifs sur Windows 10 ou Windows 11.

Comment activer/désactiver les partages administratifs sur Windows 10, 11

Comment activer les partages administratifs sur Windows 10, 11

Pour savoir ce que sont les partages administratifs dans Windows et à quoi ils servent :

Ouvrir l'éditeur du registre Windows
  • Puis, à gauche, déroulez l’arborescence suivante HKEY_LOCAL_MACHINE > SYSTEM > CurrentControlSet > Services > lanmanserver > parameters
Dérouler l'arborescence du registre Windows
  • A droite, supprimez la valeur suivante si présente :
    • AutoShareWks pour un Windows pour PC de bureau
    • AutoShareServer pour un Windows Server
Comment activer les partages administratifs sur Windows 10, 11
  • Redémarrez le PC ou relancez le service serveur :
services.msc : ouvrir les services Windows
  • Faites un clic droit sur Serveur puis Redémarrer
Redémarrer le service serveur
Bravo ! vous avez réussi à activer les partages administratifs sur Windows 10, 11.

Comment autoriser les partages administratifs sur Windows 10, 11 (accès refusé)

Comprendre l’accès refusé lors de l’accès à un partage administratif

Lorsque vous tentez d’ouvrir un partage administratif, vous pouvez rencontrer un message d’accès refusé et de problèmes d’autorisations.

Accès refusé et vous ne disposez pas des autorisations pour accéder à un partage administratif

Cela se produit lorsque vous tentez d’accéder à un partage d’administrateur avec un compte avec les privilèges de l’administrateur est le contrôle du compte utilisateur (UAC).
Deux façons existent pour résoudre l’accès refusé et les problèmes d’autorisations :

  • Accéder aux partages administratif avec le compte administrateur intégré qui n’est pas soumis à l’UAC
  • Désactiver les restrictions à distance UAC avec le paramètre de registre localAccountTokenFilterPolicy. Notez que cela permettra également d’autres fonctionnalités de gestion à distance, telles que la possibilité de se connecter à distance via la console de gestion informatique. Cela n’est donc pas recommandé d’un point de vue sécurité
Désactiver les restrictions à distance UAC peut permettre d’exécuter des commandes à distances sur un PC, par exemple avec un utilitaire comme PSExec.
Ainsi, un malware peut récupérer les mots de passe administrateur pour se répandre sur votre réseau LAN.

LocalAccountTokenFilterPolicy – Désactiver les restrictions UAC

Ouvrir l'éditeur du registre Windows
  • Puis, à gauche, déroulez l’arborescence suivante HKEY_LOCAL_MACHINE > SOFTWARE > Microsoft > Windows > CurrentVersion > Policies > System
Dérouler l'arborescence du registre Windows
  • Puis dans le volet de droite, faites un clic droit Nouveau > Valeur D-Word 32 bits
Créer une valeur DWORD 32 bits dans le registre Windows
  • Saisissez LocalAccountTokenFilterPolicy
  • Ensuite double-cliquez dessus et saisissez la valeur 1
Comment autoriser les partages administratifs sur Windows 10, 11 (accès refusé) par le registre Windows
  • Enfin redémarrez le PC afin de prendre en compte les modifications
  • Les autorisations aux partages administratifs est maintenant possible et le message accès refusé ne devrait plus apparaître
Accéder au partage administratif C$

Stratégie de sécurité locale – Désactiver les restrictions UAC

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Puis saisissez secpol.msc et OK
Ouvrir et exécuter secpol.msc
  • A gauche déroulez Paramètres de sécurité > Stratégies locales > Options de sécurité
  • Puis à droite cherchez et double cliquez sur Contrôle de compte utilisateur : Exécuter les comptes d’administrateurs en mode d’approbation d’administrateur
Comment autoriser les partages administratifs sur Windows 10, 11 (accès refusé) par la stratégie de sécurité locale
  • Puis cochez Désactivé et cliquez sur OK
Comment autoriser les partages administratifs sur Windows 10, 11 (accès refusé) par la stratégie de sécurité locale
  • Une notification vous indique qu’il faut redémarrer afin de désactiver le contrôle de compte d’utilisateur
Comment autoriser les partages administratifs sur Windows 10, 11 (accès refusé) par la stratégie de sécurité locale

Comment désactiver les partages administratifs sur Windows 10, 11

Il est possible de désactiver les partages administratifs mais lors le redémarrage du service serveur les recréé, ce qui intervient notamment au redémarrage de Windows.
Pour que Windows ne recréé par les partages administratifs, il faut modifier la configuration du service serveur dans le registre Windows.

Depuis la gestion de l’ordinateur

Comment ouvrir la gestion de l'ordinateur sur Windows 10 depuis le menu Démarrer de Windows 10
  • Puis déroulez Gestion de l’ordinateur > Dossiers Partagés > Partages
  • Les partages administratifs apparaissent
Comment lister les partages administratifs de Windows depuis la gestion de l'ordinateur
  • Puis faites un clic droit sur le partage administratif et Arrêter le partage
Comment arrêter les partages administratifs de Windows depuis la gestion de l'ordinateur
  • Puis confirmez deux fois successivement la suppression du partage administratif
Comment arrêter les partages administratifs de Windows depuis la gestion de l'ordinateur
Comment arrêter les partages administratifs de Windows depuis la gestion de l'ordinateur

Avec net share

Vous pouvez supprimer les partages avec la commande net share :

Ouvrir invite de commandes en administrateur
  • Par exemple pour supprimer le partage admin$ :
net share Admin$ /delete
Supprimer partage administratif sur Windows
  • Répétez l’opération avec le partage administratif C$, PRINT$ ou autre si besoin

Empêcher la création des partages administratifs dans le registre Windows

Comme expliqué précédemment, lors du démarrage du service serveur, les partages administratifs sont recréés.
Mais vous pouvez bloquer leurs créations en modifiant les paramètres du service serveur.

Ouvrir l'éditeur du registre Windows
  • Puis, à gauche, déroulez l’arborescence suivante HKEY_LOCAL_MACHINE > SYSTEM > CurrentControlSet > Services > lanmanserver > parameters
Dérouler l'arborescence du registre Windows
  • Puis dans le volet de droite, faites un clic droit Nouveau > Valeur D-Word 32 bits
Créer une valeur DWORD 32 bits dans le registre Windows
  • Nommez la valeur :
    • AutoShareWks pour un Windows pour PC de bureau
    • AutoShareServer pour un Windows Server
Empêcher la création des partages administratifs dans le registre Windows
  • Puis laissez la valeur à 0
  • Redémarrez le PC ou relancez le service serveur :
services.msc : ouvrir les services Windows
  • Faites un clic droit sur Serveur puis Redémarrer
Redémarrer le service serveur

Notez que vous pouvez modifier le registre Windows directement avec la commande reg, depuis une invite de commandes en administrateur :

reg add HKLM\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\lanmanserver\parameters /f /v AutoShareWks /t REG_DWORD /d 0
Bravo ! vous avez réussi à désactiver les partages administratifs sur Windows 10, 11.

Empêcher la création des partages administratifs en PowerShell

  • Appuyez sur le raccourci  
    + X ou cliquez avec le bouton droit de la souris sur le menu Démarrer puis sélectionnez Windows PowerShell (admin) ou Terminal Windows (admin). Plus d’informations : Comment ouvrir Windows Terminal
Ouvrir Windows Terminal sur Windows 11 avec le clic droit du menu Démarrer
  • Puis copiez/collez la commande PowerShell suivante :
New-ItemProperty -Name AutoShareWks -Path HKLM:\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\LanmanServer\Parameters -Type DWORD -Value 0
Désactiver les partages administratifs sur Windows 10, 11 en PowerShell
  • Enfin redémarrez le PC pour prendre en compte les modifications
Bravo ! vous avez réussi à désactiver les partages administratifs sur Windows 10, 11.

L’article Comment activer/désactiver les partages administratifs sur Windows 10, 11 est apparu en premier sur malekal.com.

Que sont les partages administratifs (ADMIN$, IPC$, C$, D$, PRINT$) dans Windows

11 mai 2022 à 09:00

En parcourant les partages réseaux de votre appareil, vous avez pu remarqué des partages comme ADMIN$, IPC$ ou encore le partage de votre disque en C$.
Ces derniers sont des partages réseaux par défaut dans Windows que l’on nomme les partages administratifs.

Ce tutoriel vous explique ce que sont les partages administratifs dans Windows et à quoi ils servent.
Vous trouverez aussi quelques explications afin d’autoriser, activer et désactiver les partages administratifs.

Que sont les partages administratifs (ADMIN$, IPC$, C$, D$, PRINT$) dans Windows

Que sont les partages administratifs ?

Les partages administratifs sont les partages réseau définis par défaut qui ne peuvent être accédés à distance que par les administrateurs de l’ordinateur ou du réseau.
Les partages d’administration sont masqués et ils sont désactivés par défaut dans un ordinateur basé sur Windows afin d’empêcher les utilisateurs non autorisés de les accéder ou de les modifier via un environnement réseau.
Ces partages réseau sont présents dans toutes les versions «NT» de Windows, soit donc Windows NT 3.1, 3.5, 4.0, 2000, XP, 2003, Vista, 7, 8 et Windows 10 et Windows 11.

Les partages administratifs sont utilisés dans Windows pour accéder à distance et gérer un ordinateur : Si vous ouvrez la console de gestion informatique (compmgmt.msc), développez les outils système -> dossiers partagés -> Section de partage

Etant donné qu’il s’agit de partage par défaut, la modification des autorisations n’est pas possible.
Lors de la tentation de changement des autorisations, le message suivant s’affiche :

Ceci a été partagé pour des raisons administratives.
Impossible d'établir les autorisations de partage et le fichier de sécurité.
Ceci a été partagé pour des raisons administratives.
Impossible d'établir les autorisations de partage et le fichier de sécurité.

Quels sont les partages administratifs

Voici la liste des partages administratifs que l’on trouve par défaut :

PARTAGE ADMINISTRATIFDESCRIPTION
Admin$Partage à distance administrateur qui donne accès au dossier %SystemRoot%\Windows
IPC$Partage à distance IPC (Inter Process Communication)
PRINT$Partage d’imprimante (%SystemRoot%\system32\spool\drivers)
FAX$Partage de fax
C$Partage par défaut du disque C
Quels sont les partages administratifs

S’il y a d’autres partitions de disque sur l’ordinateur qui se voient attribuer une lettre de lecteur, elles sont également publiées automatiquement sous forme d’actions administratives (C$, D$, E$, etc.).

Accéder au partage administratif C$

Le partage IPC$ est également connu sous le nom de connexion de session nul.
En utilisant cette session, Windows permet aux utilisateurs anonymes d’effectuer certaines activités, telles que l’énumération des noms des comptes de domaine et des partages de réseau.
Les tuyaux nommés (named pipes) du serveur sont créés par des composants du système d’exploitation intégrés et par toutes les applications ou services installés sur le système. Lorsque le tuyau nommé est créé, le processus spécifie la sécurité associée au tuyau. Ensuite, il s’assure que l’accès n’est accordé qu’aux utilisateurs ou groupes spécifiés.

Enfin le partage ADMIN$ donne accès au dossier Windows.

Le partage administratif ADMIN$

Comment lister les partages administratifs de Windows

Par la gestion de l’ordinateur

Comment ouvrir la gestion de l'ordinateur sur Windows 10 depuis le menu Démarrer de Windows 10
  • Puis déroulez Gestion de l’ordinateur > Dossiers Partagés > Partages
  • Les partages administratifs apparaissent
Comment lister les partages administratifs de Windows depuis la gestion de l'ordinateur

avec net view

net view \\Nom-ordinateur /all
  • Par exemple avec un ordinateur se nommant PC-PRINCIPAL :
net view \\PC-PRINCIPAL /all
Comment lister les partages administratifs de Windows avec net view

Comment activer/désactiver les partages administratifs

Si vous devez désactiver ou activer les partages administratifs, suivez ce guide complet :

Comment autoriser les partages administratifs sur Windows 10, 11 (accès refusé)

Par défaut, Windows 10, 11 et Windows 7 et 8, le contrôle du compte utilisateur (UAC) nie les droits administratifs à un utilisateur qui accéder à des partages de réseau sur l’ordinateur local sur un réseau, sauf si l’utilisateur accédant est enregistré sur un domaine Windows ou en utilisant le compte administrateur intégré. Il est possible de désactiver les restrictions à distance UAC.

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Puis saisissez secpol.msc et OK
  • A gauche déroulez Paramètres de sécurité > Stratégies locales > Options de sécurité
  • Puis à droite cherchez et double cliquez sur Contrôle de compte utilisateur : Exécuter les comptes d’administrateurs en mode d’approbation d’administrateur
Comment autoriser les partages administratifs sur Windows 10, 11 (accès refusé) par la stratégie de sécurité locale
  • Puis cochez Désactivé et cliquez sur OK
Comment autoriser les partages administratifs sur Windows 10, 11 (accès refusé) par la stratégie de sécurité locale
  • Une notification vous indique qu’il faut redémarrer afin de désactiver le contrôle de compte d’utilisateur
Comment autoriser les partages administratifs sur Windows 10, 11 (accès refusé) par la stratégie de sécurité locale
  • Enfin testez l’accès au partage administratif, le message d’accès refusé et d’autorisation est réglé

L’article Que sont les partages administratifs (ADMIN$, IPC$, C$, D$, PRINT$) dans Windows est apparu en premier sur malekal.com.

Désactiver Windows Script Host pour protéger son PC

12 mars 2018 à 18:12

Windows Script Host permet d’exécuter des scripts sur Windows au format VBScript ou JScript.
Beaucoup de malwares utilisent ces scripts soit pour télécharger et exécuter des trojan, soit des virus clés USB.

Voici comment protéger son PC des scripts malveillants en désactivant Windows Script Host.

Désactiver Windows Script Host pour protéger son PC

Qu’est-ce que Windows Script Host ?

C’est un composant de Windows qui permet d’exécuter des scripts :

  • JavaScript, normalement interprété par le navigateur WEB, Windows peut aussi interprété ce dernier. L’extension est .js
  • Visual Basic Scripting Edition ou VBScript, l’extension est .vbe ou .vbs

Lors de l’exécution de ce script, le processus wscript.exe se lance et interprète le script.
wscript.exe est un composant de Windows Script Host.

Ces scripts sont utilisés pour infecter les internautes de deux manières :

Ils deviennent alors des scripts malveillants car ils servent aux pirates de logiciels malveillants.
En désactivant Windows Script Host, vous prévenez de l’exécution de ces scripts malveillants.
Et ainsi donc vous protégez votre PC mieux contre ces menaces.

Comment désactiver Windows Script Host

Windows permet de désactiver Windows Script Host à parti d’une clé dans le registre Windows.
De ce fait, des utilitaires existent qui effectuent cette modification pour pouvoir activer ou désactiver Windows Script Host.
Lorsque Windows Script Host est désactivé et qu’un script tente de se lancer.

On obtient une popup Windows Script Host avec le message :

L'accès à Windows Script Host est désactivé sur cette machine.
Contactez l'administrateur système pour plus d'informations.
Comment désactiver Windows Script Host pour protéger son PC des virus

SysHardener

SysHardener permet de sécuriser Windows facilement et permet aussi de désactiver Windows Script Host.
Pour plus d’informations, suivre la page : SysHardener : sécuriser Windows facilement contre les virus

Il faut alors laisser l’option Turn Off Windows Script Host coché.

Comment désactiver Windows Script Host pour protéger son PC des virus

Syshardener permet aussi de désactiver l’association de fichiers liés aux scripts, ce qui est une sécurité supplémentaire.

Comment désactiver Windows Script Host
Bravo ! Windows Script Host est maintenant désactivé et votre PC est mieux protéger contre les logiciels malveillants
.

Hard configurator

Hard configurator permet d’améliorer la sécurité de votre PC contre les malwares en désactivant certains fonctions.
Cela comprend Windows Script Host.
De plus, il gère des listes blanches pour laisser certains scripts s’exécuter.

Plus d’informations sur la page : Hard configurator : Sécuriser Windows 10 contre les virus

SmartAV

C’est un autre outil gratuit qui protège contre les virus USB.
Il vous aide aussi à désactiver Windows Script Host.
Plus d’informations : SmadAV : USB antivirus et protection contre les virus USB

SmartAV désactiver Windows Script Host pour se protéger des virus USB

Désactiver Windows Script Host par le registre Windows

Enfin vous pouvez désactiver Windows Script Host directement dans le registre, comme cela est expliqué sur la page du forum avec le DisableWSH.reg en ligne.
Cela créé les clés suivants dans la base de registre :

[HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\Windows Script Host\Settings]

"Enabled"="0"
"IgnoreUserSettings"="1"
"LogSecurityFailures"="1"
[HKEY_CURRENT_USER\Software\Microsoft\Windows Script Host\Settings]
"Enabled"="0"
Comment désactiver Windows Script Host

Protéger son PC contre les virus

Vous avez désactivez Windows Script Host mais il existe d’autres logiciels malveillants.
Pour protéger au mieux votre ordinateur contre les malwares, vous pouvez suivre notre guide complet.

L’article Désactiver Windows Script Host pour protéger son PC est apparu en premier sur malekal.com.

Le pistage utilisateur, suivi des internautes ou tracking sur internet : comment ça marche

29 octobre 2019 à 17:00

Une page qui concerne le pistage ou suivi des internautes.
En anglais on parle de Tracking sur Internet.
Le Web Tracking ou pistage WEB permet de suivre des internautes de manière anonyme lors de la consultation de site internet.
Cela à travers des mouchards ou traqueurs dissimilés sur les sites WEB visités.
Le but est divers soit à des fins statistiques, soit à des fins mercantiles afin de constituer un profilage consommateur.
Au final pour, par exemple, afficher de la publicité ciblée (publicité comportementale) ou monétiser ces données à un tiers.

Le pistage utilisateur peut faire de la gratuité sur internet une façade.
Ce tutoriel vous explique comment on vous piste et suit sur internet.
En fin d’article, vous trouverez aussi des liens qui vous guides pour vous protéger du tracking sur internet.

Le pistage utilisateur (ou Web Tracking) sur internet

Le pistage utilisateur, suivi des internautes ou tracking sur internet

Que se passe-t-il lorsque vous vous connectez à un site WEB

Lorsque vous vous connectez à un site WEB, le navigateur WEB envoie des informations comme :

  • Votre Adresse IP (il faut bien votre adresse pour que la connexion se fasse).
  • La version du navigateur WEB. cela se nomme l’User-Agent et pas mal d’informations autour de ces dernières (plugins présents, résolution écran, langue, etc)
  • Éventuellement la page WEB source. Celle où vous avez cliqué pour arriver au site. Cela se nomme le Referer ou site référant)

Toute connexion à un site WEB est enregistrée.
On appelle “logguer” afin de détecter des connexions non voulues (tentatives de hack etc), les erreurs de connexions (pages introuvables etc).
D’ailleurs la loi oblige à enregistrer ces connexions et les conserver pendant un délai.
Le but étant d’être capable de fournir ces données en cas de demande de la Justice.

Un administrateur peut donc savoir, s’il connaît l’adresse IP d’une personne toutes les pages qui ont été consultées sur son site.
Plus d’informations sur la page : Adresse IP et confidentialité.

Ce que l’on peut savoir de vous

Voici un exemple de log et statistiques que l’on peut constituer lorsque l’on visite un site WEB.
Quelques exemples de données recueillies :

  • l’adresse IP de l’internaute,
  • la date de consultation,
  • la page visitée,
  • l’User-Agent qui donne la version du navigateur WEB utilisée. On peut aussi connaître les plugins installés, la résolution écran, etc.
  • des informations de géolocalisation

On peut aussi récupérer d’autres empreintes numériques.

Les statistiques à partir des données recueillies lors du surf

Bien entendu, lorsque vous vous connectez à une page WEB, vous vous connectez à différents sites WEB.
En effet la page internet peut afficher des images qui se trouvent sur un autre serveur WEB tiers, des publicités ou autres composants.

Ainsi ces serveurs WEB tiers peuvent aussi effectuer du pistage.

On voit aussi l’intérêt des boutons j’aime de Facebook et Google+ qui permettent de suivre les internautes.
Un peu comme un balisage des sites internet.
En effet, à chaque fois que vous vous connectez sur un site WEB avec ces boutons, Facebook et Google peuvent savoir que vous avez consulter ce site WEB.

Les identifiants uniques

Ces logiciels peuvent contenir des identifiants uniques (GUID).
C’est à dire qu’il génère un identifiant unique par exemple à partir de composants matériel de votre PC.
A partir de là, les serveurs de l’application peuvent reconnaître le logiciel de manière unique.

C’est par exemple le cas de Google Chrome.
Ainsi- Si l’on se réfère à la page suivant de Wikipedia : Google Chrome and Usage Tracking

Comme tout logiciel, Google Chrome échange des informations avec des serveurs.
Si vous regardez, Google Chrome créé un RLZ identifier qui identifie votre Google Chrome.
Ensuite cet identifiant est envoyé à l’ouverture du navigateur ou lors des recherches afin de vous reconnaître.

Les données envoyés par Google Chrome aux serveurs Google

Les malwares utilisent aussi que les GUID dans le fonctionnement des botnets.
Là aussi il s’agit de reconnaître un PC de manière unique pour le contrôler plus efficacement.

Les différents types de pistages et suivi des internautes

Pistage utilisateur à des fins statistiques

Un webmasteur peut souhaiter connaître le taux de fréquentation sur son site ainsi que d’autres données.
Par exemple, la position géographique des visiteurs, les versions de Windows ou des navigateurs utilisées.
Cela afin d’améliorer son site.

Des services d’analyse de visites existent afin de produire des statistiques.
Cela peut aller du simple compteur à des analyses poussées.
Là aussi il s’agit de reconnaître un visiteur de manière unique.
On pourra alors déterminer le taux de retour sur le site et les nouveaux utilisateurs.

Google Analytics est un de ces services.
Pour fonctionner, l’administrateur du site ajoute un code présent sur chaque page.

script type="text/javascript">   var _gaq = _gaq || [];   _gaq.push(['_setAccount', 'UA-88499-3']);   _gaq.push(['_trackPageview']);   (function() {     var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true;     ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js';     var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s);   })();

A chaque consultation de la page, le visiteur exécutera ce script de Google.
Ce dernier récupère des données puis les classer et produire des statistiques comme le montre par exemple les captures d’écran ci-dessous :

Les statistiques à partir des données recueillies lors du surf
Les statistiques à partir des données recueillies lors du surf
Les statistiques à partir des données recueillies lors du surf

Suivi utilisateur “Amélioration du service”

Beaucoup de services ou outils remontent aussi des informations prévenants des programmes installés afin “d’améliorer le service”.
Les antivirus sont les premiers à faire cela, à travers des remontés provenant des clients antivirus aux laboratoires ou pour nourrir les bases de données Cloud Antivirus.
Exemple avec Avast! :

Le pistage utilisateur (ou Web Tracking) sur internet

Le programme de protection contre les mouchards Ghostery fait aussi de même avec son module GhostRank.

Ad Tracking : cibler la publicité

Mais la forme principe de pistage est l’Ad Tracking.
C’est le type de tracking qui a pour but d’enregistrer la thématique des sites visités afin ensuite d’afficher des publicités ciblées.
En effet la rémunération des publicités se faisant au clic.
Ainsi si la publicité est intéressante pour le visiteur, il y aura plus de chance que ce dernier clic.
Et donc au final on obtient meilleure rémunération.

Exemple de pistage par la publicité

Prenons le cas de pjjoint qui utilise la régie de publicité Google Adsense.
Les publicités affichaient sur le site sont des publicités en rapport avec l’informatique.
Par exemple des pubs pour des antivirus, logiciels, société de dépannage, etc.
Google sait que pjjoint est un site avec comme thématique l’informatique et les malwares ou virus.
Il va donc avoir tendance à afficher des publicités en rapport puisque les visiteurs sont intéressés par l’informatique.

Maintenant faisons une recherche sur le mot jardin sur Google.

Le pistage des internautes pour la publicité

Tiens maintenant les publicités sur Pjjoint parlent de décoration maison…

Le pistage des internautes pour la publicité
Le pistage des internautes pour la publicité
Le pistage des internautes pour la publicité

Une recherche sur le mot guitare, quelques sites de ventes d’instruments etc

Le pistage des internautes pour la publicité

Ou encore pjjoint affichage une publicité sur les amplis..

Le pistage des internautes pour la publicité

Google fait le lien entre la recherche et les publicités.
Il pense que l’on cherche un nouvel ampli et donc vous fait des propositions.
Il est donc capable de vous reconnaître pour afficher des publicités ciblées.
C’est là toute la magie du pistage et tracking.

Facebook fait de même avec les informations et données que vous lui envoyez ou encore grâce à sa capacité à suivre votre surf sur la toile à travers les boutons Facebook.
Le paragraphe suivant en parle.

Facebook et la publicité ciblée et pistage des internautes

Les différentes méthodes de pistages et suivi

Comme vous pouvez le constater, les publicités affichées sont plus ou moins en relation avec la thématique des sites visités, comment ça marche ?

Le pistage est souvent basé sur l’utilisation de tracking Cookies.
Lorsque vous visitez un site WEB, ce dernier possède des liens vers des services de tracking ou des publicités.

Les régies de publicités connaissent alors la thématique du site visité.
Ainsi, au moment de l’affichage de la publicité, ces derniers créés un cookie sur votre ordinateur afin d’enregistrer la visite de ce site internet.
Les cookies permettent alors de savoir quels sites ont été visités avec et la thématique associée.
Cela permet donc de connaître les thématiques qui reviennent le plus souvent avec la pondération, lors de la visite d’un site internet avec cette régie de publicité, cette dernière lit le cookie et affiche la publicité en conséquence.

En général toute forme de tracking et pistage utilisateur se base sur les cookies mais aussi le Browser FingerPrinting

Vous comprenez donc pourquoi la guerre des moteurs de recherche a lieu notamment au travers des barres d’outils.
Puisque celle-ci font aussi du du pistage à des fins de ciblage publicitaire. Plus de personnes ont ces barres d’outils, plus de personnes utilisent le moteur de recherche affilié.
Enfin cela alimente le tracking et augmente les revenus publicitaires.

Google excelle dans ce système puisque tous les services gratuits piste les internautes.
Du moteur de recherche à Google Gmail en passant par Google Chrome.

Pistage utilisateur avec les barres d’outils

Les barres d’outils ou toolbars sont des extensions du navigateur WEB qui apportent des nouvelles fonctionnalités.
Cela permet aussi d’obtenir des informations sur les sites visités.
Ainsi, il est tout à fait possible de récupérer les sites visités.
Si ces applications sont gratuites, ce n’est pas pour rien.

Cela permet aussi, sous divers prétexte, de modifier le moteur de recherche et page de démarrage afin de vous affilier à un moteur en particulier.
Les barres d’outils Google ou AVG font cela de manière légitime, on va dire….
Les Browser Hijacker, eux, cherchent à modifier la page de démarrage voire à verrouiller celle-ci afin de vous forcer à utiliser ce dernier.
Plus d’informations sur ces méthodes sur la page : 

Les boutons des réseaux sociaux (bouton like, partage)

Une autre méthode de tracking sont les boutons Like et de partages.
Ces boutons sont extrêmement importants pour Facebook et Twitter.
Ils leurs permettent donc de baliser le WEB afin de pister les internautes en dehors des sites sociaux.
De plus, cela leur permet aussi de savoir vos préférences et ce que vous aimez.

Un exemple des conditions d’utilisation Facebook concernant le pistage utilisateur et la vie privée.
Facebook recueille des informations (assez vague) et on ne sait pas exactement ce qu’ils en ont ensuite…

Les conditions d'utilisation de Facebook et données collectées

L’article explique tous ces mécanismes de pistages des boutons j’aime de Facebook et Google.

Le pistage de votre navigateur internet

Le referer ou site référant

Il s’agit du site source sur lequel vous avez cliqué pour arriver sur le site de destination.
Par exemple, vous êtes sur le site A et vous cliquez sur un lien qui mène au site B.
Le site B connaît le lien du site sur lequel vous avez cliqué.
En effet, le navigateur internet envoient ces informations lors de la connexion au site B.
Depuis les réglages du navigateur internet ou à partir d’une extension, vous pouvez masquer le site référant.

Plus d’informations sur le referer ou site référant :

Browser Fingering Printer

Notez qu’il existe d’autres systèmes de tracking sans utilisation de cookies.
Notamment par le fingerPrinting ou empreinte digitale d’appareil numérique qui consiste à identifier de manière unique un navigateur à partir de sa configuration.
Si on peut identifier un navigateur WEB, on peut identifier un ordinateur et donc son utilisateur.

L'empreinte digitale du navigateur WEB ou Browser Fingering Printer

Pour plus d’informations, vous pouvez lire notre dossier concernant cette technique.

Quelques sites où il est possible de tester le Browser FingerPrinting :

Voir aussi cette vidéo avec quelques extensions testées contre cette technologie :

Tracking cookies et HTTP Cookie

Il existe aussi deux autres techniques qui permet de créer une empreinte digitale :

Cette dernière est beaucoup plus difficile à bloquer.

WebRTC

Cette technologie permet de vous pister en établissant un identifiant unique à partir des médias audio ou vidéos.
L’article suivant donne tous les détails.

Comment se protéger du pistage sur internet

La page suivante donne toutes les recettes pour se protéger au maximum du pistage sur internet.

Notez que des techniques proches sont aussi utilisées dans les mails commerciaux et SPAM, plus d’informations : 

Liens et derniers mots

Windows 10 peut activer certains fonctionnalités de tracking, notamment un identifiant unique pour effectuer de la publicité ciblée.
Pour les paramètres de confidentialité sur Windows 10, rendez-vous sur la page:  Windows 10 : la Confidentialité et mouchard

Les mises à jour Windows de télémétrie pour Windows 8.1, Windows Serveur 2012 R2, Windows 7 Service pack 1 (SP1) et Windows Server 2008 R2 SP1.
Plus d’informations :

Les moteurs de recherche récupèrent les recherches effectuent et les stockent afin de dresser un profil consommateur.
Pour se protéger de l’historique de position qui consiste à enregistrer vos positions géographiques avec l’horodatage, lire :  Comment ne pas être localisé par Google sur internet
Vous pouvez surveiller les données recueillies par Google, cela se passe sur ce tutoriel : Surveiller les données collectées par Google

Il existe aussi des moteurs de recherche alternatifs qui protègent la vie privée et n’enregistrent pas les recherches WEB effectuées, par exemple :

et si vous cherchez des alternatives à Google, lire notre article : Quelles sont les alternatives à Google, Gmail, etc.

Enfin voici quelques liens autour de la confidentialité.

Lire aussi : Télémétrie et collecte de données personnelles

Si vous pensez que le pistage s’arrête au WEB, vous avez tout faux.
Il existe aussi dans la vie de tous les jours.
Par exemple avec les cartes magnétique, votre smartphone, etc.
Cet article évoque celui des supermarchés : Carte de fidélité et réduction des magasins et pistage des clients

L’article Le pistage utilisateur, suivi des internautes ou tracking sur internet : comment ça marche est apparu en premier sur malekal.com.

Comment lister les utilisateurs de Windows (5 façons)

12 mai 2022 à 09:08

Parfois, vous devrez peut-être afficher une liste de tous les comptes d’utilisateur sur un ordinateur Windows. Il peut aussi arriver que l’on souhaite connaître les comptes d’utilisateurs cachés qui existent à côté de votre compte utilisateur principal.
Pour vous aider, j’ai compilé une liste de cinq méthodes à utiliser pour voir tous les utilisateurs de Windows, y compris les personnes cachées créées par Windows ou des applications tierces que vous avez installées.
Ces méthodes fonctionnent sur Windows 11, Windows 10 ainsi que les anciennes versions telles que Windows 7 et Windows 8.

Comment lister les utilisateurs de Windows

Comment lister les utilisateurs de Windows en CMD

Cette méthode fonctionne à la fois dans l’invite de commande et PowerShell.
Elle permet de lister les comptes utilisateurs actifs et inactifs ainsi que les comptes utilisateurs du système.

net user
Comment lister les utilisateurs de Windows en CMD
  • Pour obtenir les informations particulières à un utilisateur, utilisez la syntaxe suivante :
net user <nom utilisateur>
  • Par exemple pour afficher la configuration de l’utilisateur Fan de Malekal, on entoure ce dernier de guillemets :
net user "Fan de Malekal"
Comment lister les utilisateurs de Windows en CMD

Comment lister les utilisateurs de Windows en PowerShell

PowerShell vous permet aussi de gérer les utilisateurs.
Il existe deux méthodes pour afficher la liste des comptes utilisateurs.

Get-WmiObject Win32_UserAccount -filter "LocalAccount=True" | Select-Object Name,FullName,Disabled
  • La liste des utilisateurs de Windows s’affichent en liste. Cela vous indique aussi s’ils sont actifs ou inactifs
Comment lister les utilisateurs de Windows en PowerShell
  • Une autre commande plus simple existe :
get-localuser
  • La sortie est relativement identique avec une colonne Description supplémentaire
Comment lister les utilisateurs de Windows en PowerShell

Comment lister les utilisateurs de Windows avec netplwiz

Cette méthode vous permet de voir la liste des utilisateurs de Windows actifs mais vous ne verrez pas les utilisateurs systèmes.

  • Sur votre clavier, utilisez le raccourci clavier
    + R
  • Puis saisissez netplwiz et OK
Ouvrir netwpliz depuis la fenêtre Exécuter
  • La liste des utilisateurs s’affichent avec à droite le groupe auquel il appartient (Administrateurs ou Utilisateurs)
Comment lister les utilisateurs de Windows avec netplwiz

Comment lister les utilisateurs de Windows avec la gestion de l’ordinateur

La gestion de l’ordinateur est une console MMC sous le nom compmgmt.msc qui regroupe tous les outils pour gérer et administrer Windows.

Comment ouvrir la gestion de l'ordinateur sur Windows 10 depuis le menu Démarrer de Windows 10
  • Puis déroulez Utilisateurs et groupes locaux
  • Dans ce dernier, cliquez sur Utilisateurs
  • La liste des comptes utilisateurs de Windows s’affiche à droite
Comment lister les utilisateurs de Windows avec la gestion de l'ordinateur
  • Double-cliquez sur un compte d’utilisateur depuis la liste pour en savoir plus sur ses propriétés et ses paramètres, y compris les groupes d’utilisateurs dont il fait parti

Comment lister les utilisateurs de Windows depuis le panneau de configuration

Une méthode moins geek, mais qui affiche également moins d’informations impliquent l’ouverture du panneau de commande.
Dans cette méthode vous ne verrez que les comptes utilisateurs actifs et non les utilisateurs cachés du système.

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Puis dans le champs exécuter, saisissez control et OK afin d’ouvrir le Panneau de configuration de Windows
Ouvrir le Panneau de configuration sur Windows avec la commande control
  • Ensuite cliquez à droite sur Comptes d’utilisateurs
Ouvrir les comptes utilisateurs depuis le panneau de configuration de Windows
  • Puis à nouveau sur Comptes d’utilisateurs
Ouvrir les comptes utilisateurs depuis le panneau de configuration de Windows
  • Vous voyez maintenant votre compte d’utilisateur, vos informations à ce sujet et plusieurs liens. Cliquez sur ou appuyez sur le lien qui dit Gérer un autre compte
Gérer les autres utilisateurs de Windows depuis le panneau de configuration
  • Vous voyez maintenant les comptes d’utilisateurs actifs et non cachés sous Windows, qu’ils soient des comptes locaux, des administrateurs, etc.
Voir la liste des utilisateurs de Windows depuis le Panneau de Configuration

Comment voir la liste des comptes d’utilisateurs sur l’écran de verrouillage et de connexion de Windows

La méthode évidente et la plus simple consiste à regarder l’écran de connexion juste avant de vous connecter à Windows. Vous devriez voir tous les comptes d’utilisateurs actifs (non masqués) existants dans Windows sur cet écran.

Si vous utilisez Windows 10 ou Windows 11, cette liste est affichée dans le coin inférieur gauche de l’écran de connexion.

Comment voir la liste des comptes d'utilisateurs sur l'écran de verrouillage et de connexion de Windows

Sur Windows 7 et Windows 8, la liste des utilisateurs s’affichent en ligne au centre de l’écran.

Comment voir la liste des comptes d'utilisateurs sur l'écran de verrouillage et de connexion de Windows

Liens

L’article Comment lister les utilisateurs de Windows (5 façons) est apparu en premier sur malekal.com.

Que savent les FAI de nous ? les risques sur la vie privée

12 mai 2022 à 09:09

Les fournisseurs d’accès internet (FAI) sont des sociétés privées qui vous permettent de vous connecter à internet.
Pour cela, ils fournissent une box internet puis puis lorsque vous vous connectez à un service internet comme Facebook, Netflix, Twitter ou un site internet, la connexion passe par le réseau du FAI pour ensuite sortir vers le service internet.

Que peut savoir un FAI de votre activité sur internet ? Quels sont les risques pour votre vie privée ?
Cet article répond à cette question en vous expliquant d’un point de vue technique, ce qu’un FAI peut savoir sur vous et vos échanges sur internet.

Que savent les FAI de nous ? les risques sur la vie privée

Que savent les FAI de nous ?

Les données de navigation WEB

Un FAI peut connaître les données de navigation :

  • Les sites et les pages visitées dans le cas d’un site non HTTP
  • Les domaines mais PAS les pages visitées dans le cas d’un site HTTPS

Cela inclut aussi les services internet qui utilisent le protocole HTTP (Hypertext Transfer Protocol).

Avec l’historique de navigation, on peut connaître des informations sensibles, comme les préférences politiques, l’orientation sexuelle, l’appartenance religieuse, l’emplacement géographique ou l’état de santé.

Le protocole HTTP (Hypertext Transfer Protocol) : versions et fonctionnement

DNS (Domain Name Server)

Par défaut, les routeurs et box internet utilise les serveurs DNS du fournisseur d’accès internet.
Pour rappel ces derniers permettent de faire la correspondance entre un nom d’hôte et adresse IP.
Cela permet donc de potentiellement connaître les adresses contactées par leur client.

Cela peut donc permettre de déterminer :

Peut déterminer:

  • Les sites visités par un utilisateur
  • Les appareils utilisés à la maison
  • Activités et interactions entre les appareils connectés
DNS et serveurs de noms : Comment cela fonctionne ?

IPFIX, Netflow et habitudes internautes

Le protocole IPFIX (IP Flow Information Export), dérivé de Netflow, est un protocole de supervision de réseau permettant de collecter les informations sur les flux IP ou Netflow.
Par exemple, le volume de trafic vers un hôte, service internet spécifique.
Cela peut être utilisé pour améliorer le service mais aussi détecter les attaques.

Cette cartographie du flux réseau peut aussi permettre d’identifier les habitudes et préférences utilisateurs qui peuvent être revendue.
Enfin il est noter que les données de Netflow sont revendues à des tiers.

DPI (Deed Packet Inspection)

Le Deep Packet Inspection (DPI) est une méthode avancée pour examiner, filtrer et gérer le trafic réseau.
Ce mécanisme évalue l’en-tête et la charge utile d’un paquet transmis par un point d’inspection.
Un FAI peut ainsi collecter des métadonnées comme l’adresse IP contactée, la date de connexion, etc.
Cela peut aussi indiquer les services internet utilisés (Netflix, Facebook, P2P, …).

Étant donné que DPI permet d’identifier l’initiateur ou le destinataire du contenu contenant des paquets spécifiques, il a suscité des inquiétudes parmi les défenseurs de la vie privée et les opposants à la neutralité du Net.

Les FAI sont aussi des fournisseurs mobiles et TV

Les fournisseurs d’accès diversifient leurs activités.
Ainsi certains proposent les services suivants :

  • Services de streaming de télévision et de vidéo
  • Services de courrier électronique
  • Produits domestiques et de sécurité (contrôle parental, etc)
  • Contenu de la télévision, de la vidéo et du film
  • Services mobiles
  • Service de cartographie
  • Moteurs de recherche
  • Services de conférence

Ainsi, les données collectées peuvent être les requêtes de recherche, les détails d’appel, les communications par e-mail, les informations d’achat et emplacement.
Avec votre smartphone, le FAI est capable de géolocaliser les utilisateurs mais aussi les interactions avec vos contacts déjà existant par le passé avec le service de messagerie.
Autre exemple, l’offre de services de streaming de télévision et de vidéos collecte des informations telles que le titre du programme ou du film consulté, type de contenu en streaming, durée de visualisation et de visualisation des heures de début et d’arrêt.

Dans les prochaines années, on peut imaginer dans l’ajout de services tels que :

  • Véhicules autonomes et la sécurité en voiture
  • Domotique ou IoT dans la maison avec les appareils connectés
  • Produits de réalité virtuelle, services cloud et assistants vocaux

Par exemple avec des véhicules autonomes, il peut aussi suivre les trajets du quotidien mais aussi le comportement du conducteur, ce qui peut intéresser les assurances.

Quels sont les risques pour la vie privée ?

Les FAI ont la capacité de combiner les informations personnelles tirées de leur statut de FAI
avec les informations personnelles obtenues de leur statut ou de leurs parents ou affiliés en tant que fournisseurs de courriels, Moteurs de recherche, marchés de commerce électronique et distributeurs de produits connectés.

En France, la commercialisation de ces données est interdite par la loi Française (Article L.34-1 VI) mais aussi au niveau Européen avec l’ePrivacy Regulation (ePR) par la directive 2002/58/CE.
L’autre aspect a prendre en compte est l’utilisation de service tiers.
Par exemple le service ARBOR (américain) peut être utilisé pour sécuriser un réseau informatique et peut donc capter une partie des données.
Théoriquement, la société est soumise au Droit européen.

D’où d’ailleurs le bannissement d’équipement Chinois sur le sol français et européen.

Côté américain, la loi protège moins les internautes.
En 2014, la FTC a ouvert une enquête sur l’opérateur américain Verizon, qui utilisait des « supercookies » impossibles à supprimer. L’enquête s’était conclue en mars 2016 par un accord prévoyant une amende de 1,35 M$ et une modification des pratiques de Verizon, qui doit désormais obtenir le consentement de l’internaute et lui permettre de le retirer.
Cette affaire avait pesé dans l’adoption en octobre 2016, par le Congrès américain, de mesures de régulation proposées par la FCC, parmi lesquelles figurait l’obligation de consentement de l’internaute à la revente de ses
données par les opérateurs télécoms. Mais e n mars 2017, Donald Trump a signé le retrait de ces mesures.
Le dossier est désormais transféré à la Federal Trade Commission (FTC)

Le VPN une solution pour résoudre le problème de vie privée ?

Si vous ne savez pas ce qu’est un VPN, lire ce guide :

Avec un VPN, le FAI verra toujours 100% des données. Cependant, à part la connexion au fournisseur VPN, le FAI ne verra que des données chiffrées. Ils sauront que vous avez téléchargé 800 Go à partir du VPN, mais ne sauront rien des données à l’intérieur.
Mais le VPN lui aura ces données.

Ainsi, le VPN n’est pas une solution puisque vous reportez toutes la problématique de vie privée vers la solution VPN.
Ce dernier peut donc aussi obtenir les informations de navigation internet (site visités à minima) ou service internet consultés.
Avez vous plus confiance dans une société Française qu’une société au Panama risque ne pas respecter le RGPD ?
Enfin pensez que les VPN utilisent s’appuient sur des réseaux gérés par des tiers qui peuvent aussi ne pas respecter le RGPD.

Même si la plupart indiquent ne garder aucun log et journaux, il semble que beaucoup revendent les données de trafic (Netflow) à des tiers.

Qu'est-ce-qu'un VPN et comment ça marche ?

Tor peut éventuellement aider mais là aussi, il ne garantit pas du tout l’anonymat et la protection de la vie privée à 100%.

L’article Que savent les FAI de nous ? les risques sur la vie privée est apparu en premier sur malekal.com.

Qu’est-ce que le DPI (Deep Packet Inspection)

12 mai 2022 à 09:09

Lorsque l’on s’intéresse à l’analyse réseau ou à la surveillance des internautes, on peut avoir entendu parlé du le DPI (Deep Packet Inspection) ?
Mais qu’est-ce que le DPI (Deep Packet Inspection) et à quoi sent-il ?

Dans ce tutoriel, je vous explique tout ce qu’il faut savoir sur cette technologie.

Qu'est-ce que le DPI (Deep Packet Inspection)

Qu’est-ce que le DPI (Deep Packet Inspection)

Le Deep Packet Inspection (DPI) est une méthode avancée pour examiner, filtrer et gérer le trafic réseau.
Ce mécanisme évalue l’en-tête et la charge utile d’un paquet transmis par un point d’inspection.
L’administrateur peut ensuite éliminer tout ce qui ne correspond pas à son ensemble de règles, comme la non-conformité à un protocole, un spam, des virus ou des intrusions.
Cela se fait à travers de règles définies.

Qu'est-ce que le DPI (Deep Packet Inspection)

Étant donné que DPI permet d’identifier l’initiateur ou le destinataire du contenu contenant des paquets spécifiques, il a suscité des inquiétudes parmi les défenseurs de la vie privée et les opposants à la neutralité du Net.

Quelles données peut-on collecter grace au DPI ?

De manière générale les systèmes DPI peuvent collecter toutes les données non chiffrées.

Voici les données qui peuvent être collectées et analysés par un système DPI :

  • Résolutions DNS : L’en-tête DNS n’est pas chiffrée sauf dans le cas de DNSSEC, DNS Over TLS ou HTTPS (DoT et DoH) et DNSCrypt
  • Le protocole réseau utilisé, ils savent que vous utilisez un VPN ou faites du P2P
  • Connectivité d’adresse IP. Ainsi, même vous, vous https à ce site avec des vidéos de chat, ils peuvent voir que vous vous êtes connecté à ce site vidéo CAT et téléchargé 500 Go de données. Ils ne savent pas quelles données, mais ils connaissent le nom DNS, et l’adresse IP et la quantité de données sur ce site et sur chaque site.
  • D’autres trafic non-HTTPS comme UDP, Mail, SNMP, FTP, Telnet, les mises à jour de certains logiciels peuvent ne pas utiliser HTTPS, etc.

Quelles sont les utilisations du DPI

Sécuriser le réseau et détecter les attaques

DPI est principalement utilisé par les pare-feu qui incluent une fonctionnalité de système de détection d’intrusion et par des IDS autonomes qui sont destinés à la fois à détecter les attaques et à protéger le réseau.
Ainsi, il peut être utilisé comme outil de sécurité réseau pour détecter et intercepter les virus, les vers, les logiciels espions et d’autres formes de trafic malveillant et de tentatives d’intrusion.

Lorsqu’il est déployé sous forme de pare-feu d’application Web (WAF), le moteur DPI permet de détecter les attaques de couche d’application hautement sophistiquées. Il s’agit notamment du code exécutable tel que des attaques d’injection SQL (SQLi) et des menaces persistantes avancées (APT), qui sont généralement obscurcies dans les demandes HTTP pour échapper aux méthodes de détection traditionnelles.

Gestion du réseau, flux de trafic et routage

L’inspection profonde des paquets est également utilisée par les gestionnaires de réseau pour aider à faciliter le flux du trafic réseau. C’est notamment le cas des fournisseurs d’accès internet (FAI).
Par exemple, si vous avez un message de grande priorité, vous pouvez utiliser une inspection profonde des paquets pour permettre aux informations de grande priorité de passer immédiatement, avant d’autres messages de priorité inférieure. Vous pouvez également hiérarchiser les paquets critiques, avant les paquets de navigation ordinaires. Si vous avez des problèmes avec les téléchargements P2P, vous pouvez utiliser l’inspection profonde des paquets pour limiter ou ralentir le taux de transfert de données.
Ainsi le FAI peut limiter certaines pratiques en bande passante comme le P2P, streaming pour ne pas ralentir complètement son réseau.

DPI peut également être utilisé pour améliorer les capacités des FAI afin d’éviter l’exploitation des dispositifs IoT dans les attaques DDOS en bloquant les demandes malveillantes des appareils.

Surveillance de masse sur internet (boite noires)

La technologie DPI permet la collecte massive de données, ce qui peut faciliter la surveillance de masse.
C’est une des solutions technologiques utilisées par le renseignements pour surveiller le média internet.

Par exemple, en France, depuis 2015, la loi prévoit qu’un algorithme examine des métadonnées (horaire, origine, destination d’un message, mais pas son contenu), puisées sur les réseaux de communication pour les trier
Il était aussi question de collecter les URL de connexion.

En plaçant des boîtes noires sur les FAI et services internet, on peut mettre en place une surveillance automatisée d’internet.
L’utilisation du DPI est alors impératif pour obtenir des informations sur les paquets qui transitent sur le réseau.

Pister les internautes (publicités)

De la même manière, un FAI peut l’utiliser pour pister les internautes et connaître ses habitudes à des fins publicitaires et marketing.
En faisant correspondre le comportement en ligne d’un utilisateur sur son réseau domestique (DSL ou autre) avec son comportement d’utilisation de l’Internet 4G, les opérateurs de la technologie DPI pourront identifier les habitudes d’un utilisateur, des emplacements fréquemment visités et d’autres modèles sensibles.
Ces données soulèvent des préoccupations, car le FAI pourrait vendre les données à des tiers ou simplement les donner aux agences gouvernementales. Les gens ont une attente raisonnable que leurs communications sont privées et que la collecte de ces données viole que cette attente.

Censures sur internet

Les solutions de censures du média d’internet peut s’appuyer sur le DPI.
L’Etat est alors capable de surveiller et contrôler le trafic réseau du pays. Cela les aide à bloquer les sites Web indésirables tels que la pornographie, les plateformes de médias sociaux et l’opposition religieuse ou politique.

On peut aussi l’utiliser à des fins d’écoute des opposants, par exemple, pour savoir que des personnes utilisent une messageries chiffrées tel que Telegram ou Signal.

L’article Qu’est-ce que le DPI (Deep Packet Inspection) est apparu en premier sur malekal.com.

Comment supprimer chkdsk du démarrage de Windows 7, 8.1 ou 10

25 juin 2018 à 20:00

Lorsque vous démarrez votre ordinateur, Windows 7, 8.1 ou 10 lance une analyse du disque (chkdsk).
Vous souhaitez supprimer ce checkdisk du démarrage de Windows.

Voici Comment supprimer chkdsk du démarrage de Windows 7, 8.1 ou 10.

Comment supprimer chkdsk du démarrage de Windows 7, 8.1 ou 10

Comment supprimer chkdsk du démarrage de Windows 7, 8.1 ou 10

Si vous n’avez aucune idée de ce qu’est chkdsk, nous vous conseillons de lire la page suivante : A quoi sert chkdsk sur Windows 7, 8.1, 10
Si chkdsk se lance systématiquement au démarrage de Windows, il y a de grandes chances que ce dernier détecte des anomalies sur le disque.
Windows tente alors de forcer un checkdisk afin de réparer ces erreurs et anomalies.
Il est fortement conseillé de laisser l’analyse chkdsk s’effectuer jusqu’au bout.
Si ce dernier se bloque, reportez-vous à l’article : chkdsk reste bloqué sur une étape

Dans tous les cas,  il est recommandé de vérifier la santé de son disque dur, pour cela, reportez-vous à la page : Vérifier l’état de santé de son disque dur avec la technologie SMART

Méthode avec chktnfs

La première méthode pour supprimer chkdsk du démarrage de l’ordinateur est d’utiliser la commande chkntfs.
Vous pouvez lancer une analyse chktnfs du disque C, si ce dernier est sain, cela va annuler l’analyse au démarrage de l’ordinateur.

Comment supprimer chkdsk du démarrage de Windows 7, 8.1 ou 10

Saisissez la commande suivante :

chktnfs c:

Si le message retourne c: est intègre alors le checkdisk sera supprimé du démarrage.

Comment supprimer chkdsk du démarrage de Windows 7, 8.1 ou 10

Vous pouvez aussi tenter la commande suivante :

chktnfs /D

avec fustil

Fsutil est une commande qui permet de configurer beaucoup d’options du système de fichiers notamment il est possible de désactiver l’auto-réparation.
Plus d’infos sur cet utilitaire :fsutil : La commande NTFS et disque
Pour désactiver la réparation automatique par chkdsk, utilisez la commande suivant depuis une invite de commandes lancée en administrateur :

fsutil repair set c: 0

Via le registre Windows

La seconde méthode pour retirer le chkdsk du démarrage de Windows consiste à modifier une valeur dans le registre Windows.
Pour cela, ouvrez l’éditeur de registre Windows :

  • Sur votre clavier appuyez sur la touche
    + R
  • Sur la fenêtre exécuter, saisissez regedit puis OK.
  • Déroulez ensuite l’arborescence suivante : HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\Session Manager
  • A droite double-cliquez sur BootExecute
Comment supprimer chkdsk du démarrage de Windows 7, 8.1 ou 10
  • Vous obtenez alors le contenu suivant.
Comment supprimer chkdsk du démarrage de Windows 7, 8.1 ou 10
  • Supprimez la première ligne pour n’avoir au final que : autocheck autochk *
Comment supprimer chkdsk du démarrage de Windows 7, 8.1 ou 10
  • Validez par OK et redémarrez l’ordinateur pour tester

L’article Comment supprimer chkdsk du démarrage de Windows 7, 8.1 ou 10 est apparu en premier sur malekal.com.

Windows 10 : comment réinitialiser le code confidentiel perdu ou oublié

10 septembre 2017 à 15:43

Le code confidentiel ou Code Pin de Windows 10 permet une identification simplifié à tous les services Microsoft à travers Windows Hello.
C’est une fonctionnalité de Windows Hello pour stocker de manière sécurité dans votre appareil afin d’éviter les piratages et hacks.

Cet article traite des pertes de code confidentiel ou code PIN sur Windows 10.
En effet vous avez perdu ou oublié votre code pin ou confidentiel.
Cela peut parfois afficher le message vous avez saisi un code confidentiel incorrect à plusieurs reprises, saisissez a1b2c3.

Pas de panique, vous pouvez réinitialiser le code PIN de Windows 10.
Ce tutoriel vous guide pour réinitialiser le code confidentiel perdu ou oublié de Windows 10.

Windows 10 code confidentiel perdu ou oublié

Réinitialiser le code confidentiel perdu ou oublié

Réinitialiser le code PIN peut vous faire perdre certaines données sur vos applications.
A l’issue, vous allez devoir vous identifier à nouveau sur celles-ci.

Pour pouvoir réinitialiser le code confidentiel perdu ou oublié, vous devez dans un premier temps pouvoir ouvrir Windows 10.
La perte du code PIN n’empêche pas l’ouverture de Windows 10, si vous connaissez votre mot de passe utilisateur.

Sous la page d’identification où le code confidentiel est demandé, cliquez sur Option de Connexion.

Changer le mode de connexion de Windows 10 sur la page d'identification

Deux icônes sont possibles qui vous permettent de changer le mode de connexion, cliquez sur l’icône de droite pour basculer en mode mot de passe.
A partir là, saisissez le mot de passe utilisateur.
Si vous l’avez aussi perdu, les choses vont se compliquer, rendez-vous alors sur la page : Réinitialiser le mot de passe perdu ou oublié sur Windows 10

Changer le mode de connexion de Windows 10 sur la page d'identification

Au démarrage : sur la page d’identification

Vous pouvez réinitialiser votre code PIN au démarrage de Windows 10.
Pour cela, vous devez connaître le mot de passe de votre compte Microsoft.
Comme expliqué au début de l’article, cela vous permet aussi de vous connecter à Windows en changeant le mode de connexion.

  • Sous la demande de code confidentiel, se trouve un bouton “J’ai oublié mon code confidentiel”.
Réinitialiser le code confidentiel au démarrage de Windows 10
  • Puis saisissez le mot de passe de votre compte Microsoft.
Réinitialiser le code confidentiel au démarrage de Windows 10
  • Une vérification de l’identité a lieu. Pour cela, on vous envoie un code par mail. Vous pouvez consulter ce dernier depuis un autre PC ou votre Smartphone depuis le site Outlook.
Réinitialiser le code confidentiel au démarrage de Windows 10
  • Saisissez le code reçu par mail.
Réinitialiser le code confidentiel au démarrage de Windows 10
  • Une page de confirmation vous demande si vous êtes certains de vouloir réinitialiser le code PIN.
  • Cliquez sur Continuer.
Réinitialiser le code confidentiel au démarrage de Windows 10
  • Enfin saisissez le nouveau code confidentiel
Réinitialiser le code confidentiel au démarrage de Windows 10
Bravo ! vous avez réussi à réinitialiser le code PIN perdu de Windows 10.

Depuis les paramètres de Windows 10

Une fois Windows ouvert, il ne reste plus qu’à changer votre code confidentiel.
Pour cela,

Réinitialiser le code confidentiel perdu ou oublié
  • Dans la partie de gauche, cliquez sur option de connexion.
  • En bas se trouve une partie Code Pin et un bouton bleue “J’ai oublié mon code PIN“, cliquez dessus.
Réinitialiser le code confidentiel perdu ou oublié
  • Un assistant de compte Microsoft s’ouvre alors pour vous aider à réinitialiser le Code PIN.
  • Cliquez sur le bouton Suivant.
Réinitialiser le code confidentiel perdu ou oublié
  • Saisissez le mot de passe de votre compte Microsoft puis cliquez sur le bouton “Se connecter”.
Réinitialiser le code confidentiel perdu ou oublié
  • Une fois la connexion effectué, il est possible de changer le code confidentiel.
  • Saisissez deux fois un nouveau code confidentiel.
Réinitialiser le code confidentiel perdu ou oublié
  • A partir de là, le code confidentiel est réinitialisé.
Bravo ! vous avez réussi à réinitialiser le code confidentiel perdu de Windows 10.

L’article Windows 10 : comment réinitialiser le code confidentiel perdu ou oublié est apparu en premier sur malekal.com.

Comment installer une application et APK de sources inconnues sur Android

29 mars 2021 à 09:47

Dans le monde des smartphones Android, lorsque vous souhaitez installer une nouvelle application ou jeu, vous devez passer par Google Play.
C’est un magasin qui propose une bibliothèque d’applications, jeux, vérifiée et validée par le géant américain.
Mais on peut aussi installer une application à partir d’un fichier APK (Android Package Kit).
Ce dernier étant le format d’installation des applications.

On parle alors de sources inconnues car vous passez par une alternative à Google Play.
En effet, des sites comme F-DRoid, Aptoide, APK Mirror propose le téléchargement de fichiers APK de toutes sortes.
Pour parvenir à installer ces applications en APK, il faut autoriser les sources inconnues dans Android.

Ce tutoriel vous guide pour installer une application et APK de sources inconnues sur Android.

Comment installer une application et APK de sources inconnues sur Android

Qu’est-ce que les sources inconnues et APK

APK est le format de fichier d’installation d’application.
C’est un package compressé qui stocke les fichiers pour mettre en place l’application dans le système Android (META-INF, lib res, …).
Un peu comme sous Linux avec les paquets DPK ou RPM.

Dans le monde Andorid, le téléchargement et installation de nouvelle application se font en passant par le Google Play.
Ce dernier gère aussi les mises à jour de vos applications comme le fait Windows Store.
Certaines applications comme les bloqueurs de pubs de par leur conception enfreignent les règles de Google Play.
L’éditeur n’a pas d’autre choix que de proposer son application hors du magasin d’applications de Google sous la forme d’un APK.

Google Play Store d'Android pour installer de nouvelles applications ou jeux

Les sources inconnues est le fait d’installer une application à partir d’un fichier APK téléchargé sur internet sans passer pas par Google Play.

Cette méthode est dangereuse, car vous ne connaissez pas vraiment la source du fichier APK même si les alternatives à Google Play s’efforce de mettre en place des vérifications (Google Play Protect).
Toutefois des malwares peuvent être distribués à travers des fichiers APK.

Avant d’autoriser les sources inconnues et installer un APK, je vous conseille de l’analyser sur VirusTotal afin de vérifier qu’il n’embarque pas de logiciel malveillant :

Comment installer une application et APK de sources inconnues sur Android

Autoriser les sources inconnues

Dans ce tutoriel, il s’agit d’écran provenant d’un Smartphone Samsung.
Pour les téléphones huawei, xiaomi, le chemin peut-être différent mais le principe est le même, se rendre dans les paramètres de sécurisé pour accepter l’utilisation de sources inconnues.

4 minutes.

Autoriser les sources inconnues sur Android

  1. Accéder aux paramètres d’Android

    Depuis votre Smartphone Android, ouvrez les paramètres.
    Ouvrir les paramètres Android

  2. Accéder aux paramètres de sécurité

    Puis ouvrez Données biométriques et sécurité.
    Sur les anciennes versions de Samsung ou sur des téléphones huawei, xiaomi, on peut avoir le menu Sécurité.Autoriser les sources inconnues sur Android

  3. Ouvrir les paramètres d’installation d’applis inconnues

    Puis cherchez et cliquez sur installation d’applis inconnus.
    Autoriser les sources inconnues sur Android

  4. Autoriser les sources inconnues sur votre navigateur internet

    Ensuite cherchez votre navigateur WEB puis cliquez dessus. Il peut donc s’agir de Google Chrome, Samsung Internet, Opera ou Firefox.
    On autorise les sources inconnues sur ce dernier, car vous avez de grande chance de télécharger un fichier APK depuis ce dernier.
    Autoriser les sources inconnues sur Android

  5. Autorisation depuis cette source

    Enfin activer l’option Autorisation depuis cette source.
    Autoriser les sources inconnues sur Android

Bravo ! vous avez réussi à autoriser les sources inconnues sur votre Smartphone Android.

Installer un fichier APK

  • Ouvrez votre navigateur Internet
  • Puis connectez-vous au site de l’éditeur ou à des alternatives à Google Play comme F-DRoid, Aptoide, APK Mirror, ….
  • Puis téléchargez le fichier APK
Installer Adguard pour Android depuis une source inconnue
  • Ouvrez le fichier APK en cliquant sur le bouton ouvrir
Installer Adguard pour Android depuis une source inconnue
  • Si les sources inconnues sont autorisées, un bouton installer est disponible mais avant cela, par sécurité, faites une analyse VirusTotal
Installer Adguard pour Android depuis une source inconnue
Analyser un fichier APK de source inconnu sur Virustotal
  • Allez dans Mes fichiers puis Téléchargements pour retrouver le fichier APK
Analyser un fichier APK de source inconnu sur Virustotal
  • L’analyse s’effectue, si aucun résultat positif alors le fichier n’est pas malveillant
  • Dans ce cas pour l’installer, ouvrez Mes fichiers > Téléchargement puis double-cliquez sur le fichier APK
Analyser un fichier APK de source inconnu sur Virustotal
Bravo ! vous avez réussi à installer une application depuis une source inconnue (fichier APK).

L’article Comment installer une application et APK de sources inconnues sur Android est apparu en premier sur malekal.com.

❌