FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 5 octobre 2022malekal.com

La réinitialisation du PC en Windows 11 se bloque : 5 solutions

5 octobre 2022 à 10:31

La réinitialisation d’usine de Windows 11 se bloque à 1%, 24%, 62%, 64%, 66%, 99%, etc.
Cela est problématique car vous ne parvenez pas à remettre votre PC à zéro.
Il existe plusieurs raisons qui peuvent empêcher la réinitialisation de Windows 11 de se terminer.
Cela peut aller des problèmes de fichiers systèmes endommagés à des problèmes matériel.

Dans ce tutoriel complet, je vous donne toutes les solutions pour réussir à aller au bout de la réinitialisation du PC.
A l’issu, vous devriez trouver la solution pour remettre votre PC et Windows 11 à zéro.

La réinitialisation du PC en Windows 11 se bloque

Pourquoi la réinitialisation du PC se bloque ?

Voici les principales sources qui peuvent empêcher la réinitialisation du PC d’arriver à 100% et se terminer :

Essayez les solutions de ce tutoriel pour résoudre les problèmes de réinitialisation et restauration de Windows 11.

Comment résoudre la réinitialisation du PC en Windows 11 qui se bloque ?

Attendre

Certains utilisateurs ont signalé que l’ensemble du processus de repos peut prendre plusieurs heures. Vous pouvez simplement laisser votre ordinateur fonctionner pendant la nuit pour vous assurer que le processus de réinitialisation se termine complètement.

Parfois la réinitialisation du PC peut prendre beaucoup de temps, car vous avez énormément de données à déplacer dans le dossier Windows.old.

Réinitialiser Windows 11 depuis le Cloud

Les fichiers pour restaurer Windows 11 se trouve dans la partition de récupération de votre disque système.
Il peut arriver que la partition de récupération soit endommagée.
Parfois, elle n’a pas été mise à niveau avec le reste du système, ce qui est source de problème de réinitialisation de Windows 11.

Pour palier à cela, Microsoft propose la réinitialisation par le Cloud.
Au lieu de prendre les fichiers sur la partition de récupération, le système télécharger les fichiers d’installation de Windows 11.

Durant le processus de réinitialiser du PC, choisissez l’option Téléchargement dans le Cloud.

Comment réinitialiser le PC en Windows 10 dans le Cloud

Vérifier la santé et l’état de son disque dur ou SSD

Une source probable qui peut expliquer qu’il est impossible de réinitialiser Windows 11 est un problème matériel.
Votre disque ou SSD où se trouve la partition système et partition de récupération rencontre un problème matériel.
La lecture ou l’écriture de fichiers ne fonctionne pas correctement et cela bloque la remise à zéro du PC.

Vérifiez l’état de votre support de stockage en suivant ce tutoriel :

Dans le cas où le PC plante au démarrage et Windows 11 inaccessible, vous devez effectuer cette vérification à l’aide d’un Live USB. On en parle dans cet article : Les meilleurs Live USB de secours pour dépanner son PC

Vérifier l'état de santé de son disque dur avec la technologie SMART

Réinitialiser Windows 11 à partir des options de récupération

Une corruption importante du système peut entraîner des problèmes pour réinitialiser le PC.
Dans ce cas, vous pouvez tenter la remise à zéro depuis l‘environnement WinRE.

  • Ouvrez les paramètres de Windows 11
  • Puis Récupération
  • Cliquez sur Redémarrer maintenant dans la partie Démarrage avancé
Accéder au démarrage avancé de Windows 11
  • Une fois dans l’environnement de récupération, cliquez sur Réinitialiser le PC
Réinitialiser le PC en Windows 10 ou Windows 11
  • Laissez vous guider afin de terminer la réinitialisation de Windows 11

Réinstaller Windows 11 avec une clé USB

Enfin si vous ne parvenez toujours pas à remettre Windows 11 à l’état d’usine, vous pouvez réinstaller Windows 11 avec une clé USB.
Cela revient à peu près au moment, simplement, quelques étapes sont à réalisées notamment créer et démarrer sur une clé USB d’installation.

Voici les étapes :

Choisir l'option installation personnalisée de Windows 11
  • Durant le processus d’installation de Windows 11, sélectionnez la partition principale pour réinstaller Windows dessus, vous pouvez soit :
    • formater la partition pour supprimer toutes les données et repartir de zéro
    • Installer un nouveau Windows par dessus, vos anciennes données seront déplacées dans le dossier Windows.old et ainsi vous ne perdez aucune donnée
Choisir la partition principale où installer Windows 11

Une fois la réinstallation terminée :

L’article La réinitialisation du PC en Windows 11 se bloque : 5 solutions est apparu en premier sur malekal.com.

Comment installer son serveur de relai RustDesk

5 octobre 2022 à 08:41

Rustdesk est une solution de logiciel de prise en main à distance libre et open source.
C’est une bonne alternative à Teamviewer ou AnyDesk tout en étant gratuit.
La solution propose actuellement cinq serveur publics gratuits.

Mais, vous pouvez aussi installer votre propre serveur de relai afin de pouvoir ensuite prendre la main sur un PC Windows, MacOS ou Ubuntu.
Cela peut être un serveur en ligne sur internet ou dans un réseau LAN.
Le client supporte aussi Android et un docker Synology est même disponible.
Enfin il est aussi possible d’installer le serveur via Docker-Compose.

Dans ce tutoriel, je vous montre comment installer votre propre serveur RustDesk sur Linux ou Windows et comment ensuite utiliser le client RustDesk.

Comment installer son serveur de relai RustDesk

Comment installer un serveur RustDesk sur Linux

Introduction

Le serveur RustDesk est disponible pour Windows ou Linux.
Deux composants sont utilisés :

  • hbbs – Serveur RustDesk ID/Rendezvous
  • hbbr – Serveur de relais RustDesk

Lorsque hbbs s’exécute pour la première fois, il génère automatiquement une paire de clés privées et publiques chiffrées (respectivement situées dans les fichiers id_ed25519 et id_ed25519.pub dans le répertoire d’exécution), dont le but principal est le chiffrement des communications.

Si vous voulez changer la clé, supprimez les fichiers id_ed25519 et id_ed25519.pub et redémarrez hbbs/hbbr,hbbs générera une nouvelle paire de clés.

Déployer un serveur RustDesk Linux

sudo apt install unzip
  • Créez le répertoire opt/rustdeck
  • Puis on télécharge le serveur RustDesk avec wget
  • Enfin on le décompresse
mkdir /opt/rustdeck
cd /opt/rustdeck
wget https://github.com/rustdesk/rustdesk-server/releases/download/1.1.6/rustdesk-server-linux-x64.zip
unzip rustdesk-server-linux-x64.zip
  • Au besoin la dernière version est disponible depuis ce lien
  • Pour exécuter le serveur RustDesk :
./hbbs&
./hbbr&
Comment installer le serveur RustDesk
  • Si vous devez spécifier l’adresse IP et le port du serveur de relai :
./hbbs -r <adresse-ip-serveur-relai[:port]> 
./hbbr
  • Pour interdire les connexions non chiffrés (sans clé), ajoutez -k _ :
./hbbs -r <relay-server-ip[:port]> -k _
./hbbr -k _

Pour obtenir la clé de chiffrement, afficher le contenu du fichier id_ed2559.pub :

Comment installer le serveur RustDesk

Autoriser la connexion sur le pare-feu ufw ou iptables

Par défaut, hbbs écoute sur 21115(tcp) et 21116(tcp/udp), 21118(tcp),et hbbr écoute sur 21117(tcp), 21119(tcp). Assurez-vous d’ouvrir ces ports dans le pare-feu. Veuillez noter que 21116 doit être activé à la fois pour TCP et UDP.
Le port 21115 est utilisé pour le test de type NAT, le port 21116/UDP est utilisé pour l’enregistrement de l’ID et le service Heartbeat, le port 21116/TCP est utilisé pour le service de perforation et de connexion TCP, le port 21117 est utilisé pour les services de relais, et les ports 21118 et 21119 sont utilisés pour supporter les clients Web.
Si vous n’avez pas besoin du support des clients web (21118, 21119), les ports correspondants peuvent être désactivés.

  • TCP(21115, 21116, 21117, 21118, 21119)
  • UDP(21116)

Pour autoriser le serveur RustDesk sur ufw :

ufw allow 21115:21119/tcp
ufw allow 8000/tcp
ufw allow 21116/udp
sudo ufw enable

Pour autoriser le serveur RustDesk sur iptables :

iptables -A INPUT -p tcp -p tcp -m multiport --dports 21115:21119,8000 -j ACCEPT
iptables -A OUTPUT -p tcp -p tcp -m multiport --sports 21115:21119,8000 -j ACCEPT

iptables -A INPUT -p udp --dport 21116
iptables -A OUTPUT -p udp --sport 21116

Comment installer un serveur RustDesk sur Windows

Si vous préférez héberger votre serveur RustDesk sur Windows, voici comment faire :

  • Téléchargez Node.JS depuis ce lien :
  • Lance le setup et laissez vous guider pour terminer l’installation
Comment installer le serveur RustDesk sur Windows
Ouvrir invite de commandes en administrateur
  • Puis copiez/collez les commandes suivantes :
npm install -g pm2
npm install pm2-windows-startup -g
pm2-startup install
Comment installer le serveur RustDesk sur Windows
  • Ensuite téléchargez le serveur RustDeck depuis ce lien :
Comment installer le serveur RustDesk sur Windows
Comment installer le serveur RustDesk sur Windows
  • Enfin toujours dans l’invite de commandes en administrateur, passez les commandes suivantes en remplaçant l’adresse IP du serveur :
cd C:\RustDesk Server
pm2 start hbbs.exe -- -r <adresse IP du serveur>
pm2 start hbbr.exe 
pm2 save
Comment installer le serveur RustDesk sur Windows
  • Votre serveur RustDeck est prêt à l’emploi

Il existe une autre méthode avec NSSM.
Suivez la documentation officielle.

Comment se connecter à son serveur RustDeck

  • Installer le client RustDesk :
  • Cliquez sur
    à droite de l’ID
  • Puis ID/Serveur Relais
Comment se connecter à son serveur RustDeck
  • Dans Server ID (hbbs) et Serveur Relais (hbbr) : l’adresse IP du serveur. Pour ce dernier, vous pouvez spécifier le port de la manière suivant :
<adresse IP du serveur relai:port>
  • Dans Key, la clé du serveur présente dans id_ed2559.pub
Comment se connecter à son serveur RustDeck
  • Lorsque la connexion s’effectue, le message Prêt s’affiche en bas. Sinon, un message Pas prêt vérifiez votre connexion
[2022-10-04 10:57:35.494025 +02:00] INFO [src/peer.rs:100] update_pk 119163020 10.0.0.27:49858 [53, 52, 53, 48, 49, 99, 48, 55, 45, 97, 52, 100, 51, 45, 52, 102, 54, 57, 45, 97, 100, 50, 55, 45, 57, 97, 57, 54, 49, 53, 55, 57, 99, 97, 54, 48] [246, 92, 88, 152, 162, 126, 20, 209, 105, 120, 4, 25, 102, 227, 87, 244, 168, 248, 215, 4, 135, 129, 248, 230, 145, 138, 131, 19, 42, 189, 174, 160]

L’article Comment installer son serveur de relai RustDesk est apparu en premier sur malekal.com.

Comment prendre la main sur un PC à distance avec RustDesk sur Windows, Ubuntu ou Android

5 octobre 2022 à 08:40

RustDesk, écrit en Rust, est un logiciel open source idéal pour la visualisation et la gestion de bureau à distance, car il est prêt à l’emploi et ne nécessite aucune configuration.
Si vous cherchez une alternative libre et gratuite à Teamviewer ou AnyDesk ; ce logiciel de prise en main à distance peut répondre à vous besoin

  • Contrôle et prise en main à distance
  • Transférer des fichiers
  • Fonctionnalité de chat pour échanger avec votre correspondant
  • Open Source et gratuit
  • La connexion est chiffrée
  • Possibilité de créer son propre serveur de relai : Comment installer son serveur de relai RustDesk

Dans ce tutoriel, je vous guide pour installer et utiliser RustDesk.
Voici comment prendre la main sur un PC à distance avec RustDesk sur Windows, Ubuntu ou Android.

Comment prendre la main sur un PC à distance avec RustDesk sur Windows, Ubuntu ou Android

Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Windows

  • Téléchargez le client RustDesk pour Windows depuis ce lien :
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Windows
  • Puis cliquez sur Accepter et installer
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Windows
  • Lancez l’utilitaire par l’icône présente sur le bureau ou depuis le menu Démarrer de Windows
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Windows
  • Donnez l’ID et le mot de passe à votre correspondant
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Windows
  • Saisissez l’ID du PC distant dans Contrôler le bureau à distance
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Windows
  • Puis saisissez le mot de passe
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Windows
  • Ou un utilisateur peut cliquer sur Accepter sur le PC distant
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Windows
  • La prise en main à distance du PC débute
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Windows

Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Ubuntu/Debian

  • Téléchargez le client RustDesk pour Linux depuis ce lien :
  • Cliquez sur Show All
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Ubuntu/Debian
  • Puis téléchargez RustDesk.deb
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Ubuntu/Debian
  • Choisissez Installation de l’application
  • Puis cliquez sur Ouvrir
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Ubuntu/Debian
  • Puis cliquez sur Installer en vert
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Ubuntu/Debian
  • Saisissez le mot de passe administrateur et patientez durant l’installation
  • Ensuite cherchez l’application RustDeck depuis la liste des applications
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Ubuntu/Debian
  • L’interface du logiciel s’ouvre
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Ubuntu/Debian
  • Saisissez l’ID du PC distant dans Contrôler le bureau à distance
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Ubuntu/Debian
  • Puis saisissez le mot de passe
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Ubuntu/Debian
  • Ou un utilisateur peut cliquer sur Accepter sur le PC distant
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Ubuntu/Debian
  • La prise à distance en main débute

Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Android

Le client RustDeck est aussi disponible sur Android, via Google Play.
Vous pouvez donc prendre la main sur un PC Windows ou Linux depuis votre Smartphone ou inversement.

  • Ouvrez Google Play
  • Faites une recherche sur RustDeck
  • Puis cliquez sur Installer
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Android
  • L’interface s’ouvre, saisissez l’ID du post distant ou communiquez le votre
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Android
  • La prise en main à distance depuis Android démarre
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Android

Comment utiliser RustDeck

L’interface

Voici une explication sur l’interface du logiciel lorsque la prise en main est en cours.
Les menus se trouvent en haut.

Comment utiliser RustDeck

Comment transférer des fichiers

Le transfert de fichiers vous permet d’envoyer ou recevoir des fichiers entre la machine local et la machine distante.
Vous pouvez initier un transfert de fichiers à tout moment lorsque la prise en main est en cours .

  • Cliquez sur l’icone foudre puis Transférer le fichier
Comment transférer des fichiers avec RustDeck
  • Saisissez le mot de passe de prise en main
Comment transférer des fichiers avec RustDeck
  • Puis réglez les répertoires du PC local et du PC distant
Comment transférer des fichiers avec RustDeck
  • Sélectionnez le ou les fichiers puis cliquez sur l’icone Envoyer ou Recevoir selon le sens souhaité
  • La liste d’attente et transfert en cours avec la vitesse de transfert s’affiche dans la liste de droit
Comment transférer des fichiers avec RustDeck

Les paramètres

Quelques paramètres sont disponibles, notamment il est possible d’ajuster la fenêtre et étirer ou rétrécir la résolution écran.
Vous pouvez choisir la qualité de l’image selon le débit internet.
Vous pouvez choisir une qualité d’image normale ou optimisée.
Enfin Personnalisée, vous définissez le bitrate.

Les paramètres de RustDeck

Enfin on retrouve aussi les autorisations de contrôle du PC.

L’article Comment prendre la main sur un PC à distance avec RustDesk sur Windows, Ubuntu ou Android est apparu en premier sur malekal.com.

10 meilleurs logiciels de contrôle à distance pour PC

3 novembre 2016 à 17:54

Lorsque l’on doit aider un ami, un membre de la famille ou un client, il est beaucoup facile de prendre la main sur son PC. Si vous administrez un réseau local LAN, vous pouvez aussi chercher des solutions pour se connecter à un PC pour le dépanner.
Pour cela, il existe toutes sortes d’applications et logiciels.
Ils permettent donc de partager un écran et même de contrôler entièrement le PC distant comme si vous étiez devant.
Cela peut se faire par internet et même pour certains solutions depuis un Smartphone ou tablette.

Voici une sélection des meilleurs logiciels de contrôle à distance pour PC via internet.

Les logiciels de contrôle à distance PC

Les meilleurs logiciels pour contrôler un PC à distance

Le bureau à distance Google Chrome

Le bureau à distance Google Chrome (Google Chrome Remote Desktop) est un logiciel gratuit pour prendre la main sur un ordinateur distant.
L’installation et l’utilisation est très simple, vous installez l’application de bureau à distance puis vous pouvez accéder à un PC par un échange de code.

Partager un écran avec le bureau à distance Google Chrome

Sinon vous pouvez ajouter des PC dans une liste pour prendre la main très facilement.
Très pratique lorsque vous devez régulièrement prendre la main sur un ordinateur distant.

L'accès à distance avec le bureau à distance de Google Chrome

La prise en main reste classique, par contre, vous n’avez pas de fonction de transfert de fichiers ou de chat.

Le contrôle à distance d'un PC avec le bureau à distance de Google Chrome

Le tutoriel complet de Google Chrome Remote Desktop :

AnyDesk : un challenger à Teamviewer

AnyDesk est un logiciel gratuit de bureau à distance pour prendre le contrôle de PC.
Connectez-vous à un ordinateur à distance, que vous soyez de l’autre côté du bureau ou à l’autre bout du monde. AnyDesk garantit aux professionnels de l’informatique comme aux particuliers mobiles des connexions sûres et fiables aux bureaux à distance.

La prise en main est très simple et se fait par un échange de code.
Vous pouvez alors contrôler le bureau de l’appareil distant ou simplement partager l’écran.
L’interlocuteur gère les permissions et autorisations.

En effet, AnyDesk propose beaucoup de fonctionnalité :

  • Transférer des fichiers avec le PC distant
  • Chat pour discuter avec votre interlocuteur
  • La possibilité d’envoyer des combinaisons clavier comme CTRL+ALT+Suppr
  • Copier/coller avec le presse papier distant
  • Un gestionnaire de fichiers pour naviguer dans l’arborescence du PC distant
  • Ecouter les sons provenant du PC distant
Contrôler un PC distant avec AnyDesk

Teamviewer ! L’incontournable

Teamviewer est l’application de prise en main à distance le plus connu et utilisé.
Ce logiciel est gratuit pour un usage personnelle (non commercial).

Prise de contrôle à distance avec Teamviewer

Teamviewer génère un ID et un mot de passe que vous devez communiquer à votre partenaire.
Il est possible de figer l’ID et le mot de passe et de faire en sorte que l’application tourne en fond sans rien devoir lancer sur l’ordinateur.

Prise de contrôle à distance avec Teamviewer

Exemple de prise en main :

Prise de contrôle à distance avec Teamviewer

L’utilitaire permet divers actions, comme arrêter l’ordinateur ou transférer des fichiers.
Vous pouvez aussi chatter avec votre partenaire.

Prise de contrôle à distance avec Teamviewer

Le transfert de fichier de lors d’une prise en main à distance.

Prise de contrôle à distance avec Teamviewer

Le tutoriel du site :

VNC : Pratique pour administrer un parc informatique

VNC est une application de prise en main à distance, dont le code source est libre.
Il existe des versions gratuites et payantes : RealVNC est une version payante, TightVNC est une version libre.

VNC fonctionne en version Linux/et Windows. Il existe des clients pour Android.

VNC fonctionne en mode client/serveur. De ce fait, vous devez effectuer un transfert de ports pour pouvoir accéder sur l’ordinateur à transférer, si ce dernier est derrière un routeur/box.
Pour palier à cela, il existe toutefois VNC Repeater où un serveur VNC est créé et le client pourra effectuer une connexion sortante vers ce dernier.
Cet aspect ne sera pas abordé ici.

Voici un exemple avec TightVNC.

L’accès VNC fonctionne avec un mot de passe.
La configuration du serveur VNC est aussi protégé par un mot de passe.

Prise en main à distance avec VNC
Prise en main à distance avec VNC

Il est possible de changer le port par défaut de VNC 5900 et de bloquer/autoriser des IPs.

Prise en main à distance avec VNC

Exemple de prise en main VNC :

Prise en main à distance avec VNC

Quelques informations de sécurité concernant VNC, si vous comptez rendre votre ordinateur accessible par VNC depuis l’internet :

  • Je vous conseille de changer le port 5900 par défaut. Beaucoup de scans sont faits sur les ports VNC.
  • Filtrer l’accès par IP, avec un pare-feu par exemple.

Un tutoriel VNC existe sur le site :

RustDesck : open source et gratuit

RustDesck est une solution de prise en main à distance gratuit et open source.
Il supporte Windows, Linux, MacOS et Android.
Il offre les fonctionnalités suivantes :

  • Contrôle et prise en main à distance
  • Transférer des fichiers
  • Fonctionnalité de chat pour échanger avec votre correspondant
  • Open Source et gratuit
  • La connexion est chiffrée
  • Possibilité de créer son propre serveur de relai : Comment installer son serveur de relai RustDesk
Comment prendre la main sur un PC à distance avec Rustdesk sur Windows

MeshCentral : gestion d’ordinateur en opensource

MeshCentral est un site Web complet de gestion d’ordinateurs open source. Avec MeshCentral, vous pouvez exécuter votre propre serveur Web pour gérer et contrôler à distance des ordinateurs sur un réseau local ou n’importe où sur Internet. Une fois que vous avez démarré le serveur, créez un groupe de périphériques et téléchargez et installez un agent sur chaque ordinateur que vous voulez gérer.
Une minute plus tard, le nouvel ordinateur apparaîtra sur le site Web et vous pourrez en prendre le contrôle. MeshCentral comprend une fonctionnalité complète de bureau à distance, de terminal et de gestion de fichiers basée sur le Web.

MeshCentral : gestion d'ordinateur en opensource

GoToAssist Remote Support : solution pour du support à distance

GoToAssist Remote Support est une autre solution de prise de contrôle de PC payant.
Il se destine plutôt aux entreprises qui doivent proposer du support client.
Le fonctionnement est assez similaire à Teamviewer ou AnyDesk.
L’utilisateur lance GoToAssist à partir de votre navigateur Web, votre ordinateur de bureau ou votre appareil mobile.
Puis le client clic sur un lien ou entre un code pour ouvrir la session distante et permettre la prise en main de son appareil.

GotoMyPC (LogmeIn) : Une alternative intéressante

GotoMyPC est un logiciel de prise en main à distance et contrôle du PC pour une assistance à distance avec vos amis, membre de la famille ou client.
Il fonctionne sur PC, Mac ou Android.
Il propose les fonctionnalités suivantes :

  • Accédez à vos ordinateurs depuis n’importe quel appareil
  • Stockez, partagez et collaborez sur des fichiers en un clic
  • Chat pour converser avec votre interlocuteur
  • Imprimez les documents distants sur une imprimante locale

Une interface WEB peut vous permettre d’accéder au partage écran depuis n’importe quel ordinateur.

GotoMyPC : logiciel de prise en main à distance

Ensuite vous installez le client GotoMyPC sur les appareils distants.

GotoMyPC : logiciel de prise en main à distance

Le gestionnaire de fichiers afin de transférer des fichiers avec un ordinateur distant.

GotoMyPC : logiciel de prise en main à distance

Assistance à distance de Windows

Windows 10 offre une fonctionnalité d’assistance à distance.
Ce dernier permet de contrôler un PC à distance à travers un partage de l’écran qui se fait par un échange de code ou par un fichier.
Vous donc voir que l’écran de la personne mais on peut aussi autoriser un contrôle complet de l’ordinateur distant.

C’est une fonction de Windows très utile pour une assistance et dépannage par une prise en main d’un PC à distance.

assistance_windows_prise_en_main_8

Le bureau à distance de Windows

Le bureau à distance de Windows est une fonctionnalité de contrôle à distance disponible pour les éditions Windows 10 Pro et Windows Server. Il peut aussi se nommer Terminal Server.
Il s’appuie sur le protocole RDP (Remote Desktop Protocol) qui est inclut par défaut dans ces versions de Windows.

En général, on l’utilise pour :

  • Un contrôle du PC par exemple pour administrer vos serveurs à distance
  • Proposer la publicisation d’application de bureau virtualisée ou non

La prise en main fonctionne avec un service bureau à distance qui écoute sur le port 3389.
On se connecte en utilisant la connexion bureau à distance (MSTSC) qui fait office de client.
Mais on peut aussi utiliser Remote Desktop client (MSRDC).

Saisir le nom de l'ordinateur sur connexion bureau à distance

Puis le contrôle du PC s’effectue.
Le transfert de fichiers n’est pas possible avec ce mode.

La prise en main et le contrôle à distance avec le bureau à distance de Windows 10

L’article suivant explique comment activer le bureau à distance sur Windows 10 :

Quel est le meilleur logiciel de contrôle de PC à distance ?

Comme vous pouvez le voir, il existe beaucoup de logiciels pour prendre la main sur un ordinateur par internet ou sur votre réseau local LAN.
AnyDesk est une solution très intéressante car gratuit et simple d’utilisation.
Le bureau à distance de Google Chrome est aussi très intéressant car facile à mettre en place et à utiliser.
Mais pensez que vous êtes fliqués par le géant de l’internet.
Teamviewer est aussi très pratique mais il est payant.

VNC peut aussi suffire pour prendre la main sur vos PC sur un LAN mais beaucoup plus difficile à mettre en place pour une prise main via internet.
Les applications de bureau à distance de Microsoft inclut dans Windows souffrent du même problème.

L’article 10 meilleurs logiciels de contrôle à distance pour PC est apparu en premier sur malekal.com.

À partir d’avant-hiermalekal.com

Comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11

4 octobre 2022 à 08:43

Beaucoup d’utilisateurs peuvent trouver Windows 10 ou Windows 11 trop intrusifs à cause de l’envoi de données de diagnostic.
Les plus réfractaires considèrent que cela met gravement leurs confidentialités en défaut allant jusqu’à d’espionnage.

Heureusement, il existe des solutions pour bloquer l’envoie des données de diagnostic.
En effet, ces derniers fonctionnent via des services Windows spécifiques.
Vous pouvez alors limiter la télémétrie de Windows 10/11.

Dans ce tutoriel, je vous explique comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11.

Comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11

Comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11

via la console services.msc

services.msc : ouvrir les services Windows
  • Dans la liste, cherchez et double-cliquez sur Expérience des utilisateurs connectés et télémétrie (DiagTrack)
  • Cliquez sur Arrêter
Comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11
  • Puis positionnez le type de démarrage sur Désactiver
  • Enfin cliquez sur Appliquer et OK
Comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11
  • Puis cherchez le service Diagnostic execution service
  • Positionnez le type de démarrage sur Désactiver
  • Enfin cliquez sur Appliquer et OK
Comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11

Pour aller plus loin :

En invite de commandes ou PowerShell (Windows Terminal)

Une autre solution pour désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11 est d’utiliser la commande SC.
Vous pouvez même l’intégrer dans un script que vous pouvez placer sur le bureau.

Ouvrir invite de commandes en administrateur
  • Puis copiez/collez les commandes suivantes :
sc stop DiagTrack
sc config DiagTrack start= disabled
sc stop diagsvc
sc config diagsvc start= disabled
Comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11

Liens

L’article Comment désactiver les données de diagnostic de Windows 10/11 est apparu en premier sur malekal.com.

Comment supprimer les données de diagnostic de Windows 10/11

4 octobre 2022 à 08:43

Lorsque vous utiliser Windows 10 ou Windows 11, ce dernier envoie des données de diagnostic à Microsoft.
Ce dernier les utilisent pour améliorer son OS mais aussi dans certains pour vous proposer des expériences personnalisables de Windows.
Pour plus d’informations sur ces données : Que ce sont les données de diagnostic Windows 10/11.

Microsoft vous donne la possibilité de gérer ces données et notamment de les effacer.
Dans ce tutoriel, je vous guide pour supprimer les données de diagnostic de Windows 10/11

Comment supprimer les données de diagnostic de Windows 10/11

Comment supprimer les données de diagnostic de Windows 11

  • Faites un clic droit sur le menu Démarrer puis Paramètres. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier
    + I. Sinon d’autres méthodes dans le tutoriel suivant : Comment ouvrir les paramètres de Windows 11
Ouvrir paramètres Windows 11
  • A gauche, cliquez sur Confidentialité et Sécurité
  • Puis à droite sur Diagnostics et commentaires
Ouvrir les paramètres de confidentialité, diagnostics et commentaires de Windows 11
  • Déroulez Supprimer les données de diagnostic
  • Puis cliquez sur Supprimer
Supprimer les données de diagnostic de Windows 11
  • Enfin un message vous indique que la suppression a fonctionné avec la dernière date de suppression
Supprimer les données de diagnostic de Windows 11

Comment supprimer les données de diagnostic de Windows 10

  • Cliquez sur le Menu Démarrer puis en bas à gauche sur l’icône roue crantée afin d’ouvrir les paramètres de Windows 10. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier
    + I
Comment ouvrir les paramètres de Windows
  • Puis ouvrez Confidentialité
Ouvrir les paramètres de confidentialité de Windows 10
  • Ensuite dans le menu de gauche, cliquez sur Diagnostics et commentaires
  • Puis à droite, descendez dans la partie Supprimer les données de diagnotic
  • Cliquez sur Supprimer
Supprimer les données de diagnostic de Windows 10
  • Lorsque les données sont supprimées, un message rouge vous confirme la date de suppression
Supprimer les données de diagnostic de Windows 10

Comment supprimer les données de diagnostic depuis votre compte Microsoft

Le tableau de bord de confidentialité de votre compte Microsoft vous donne aussi la possibilité de supprimer les données de diagnostic de votre appareil.

Ouvrir le tableau de bord de confidentialité du compte Microsoft
  • Les activités s’affichent avec le nombre de données
Comment supprimer les données de diagnostic depuis votre compte Microsoft
  • Déroulez chacune d’elle et cliquez sur Effacer l’activité
Comment supprimer les données de diagnostic depuis votre compte Microsoft

Liens

L’article Comment supprimer les données de diagnostic de Windows 10/11 est apparu en premier sur malekal.com.

Que ce sont les données de diagnostic Windows 10/11

4 octobre 2022 à 08:43

De nos jours, lorsque vous installez un logiciel, ce dernier envoie des données à l’éditeur bien souvent “pour améliorer le service”.
Cela se nomme la télémétrie.
Dans Windows 10 ou Windows 11, il existe aussi de telles données, nommées : les données de diagnostic.
Microsoft s’en sert pour obtenir des informations sur l’utilisation de son OS afin de l’améliorer mais pas que.

Dans ce tutoriel complet, je vous explique tout ce qu’il faut savoir sur les données de diagnostic et leurs utilisations dans Windows 10/11.

Que ce sont les données de diagnostic Windows 10/11

Que ce sont les données de diagnostic et d’utilisation Windows 10/11

Lorsque vous installez et utilisez Windows, ce dernier envoie des données et commentaires aux serveurs Microsoft.
Cela se nomme les données de diagnostic.
Microsoft les utilise de différentes manières afin d’améliorer son système d’exploitation.
Il existe de type de données :

  • Les données de diagnostic requises et obligatoires : ce sont les données minimales que votre appareil doit transmettre afin de fonctionner correctement
  • Les données facultatives : ce sont des données optionnelles que vous pouvez activer afin de bénéficier de fonctionnalités supplémentaires de Windows comme les expériences personnalisées de Windows, Windows Insider. Ces données supplémentaires peuvent sont la manière dont vous utilisez les applications, les sites visités, etc

Lors de l’installation de Windows 10 ou de Windows 11, vous devez choisir entre les données de diagnostic obligatoires et facultatives.

Les données de diagnostics lors de l'installation de Windows 10
Les données de diagnostics lors de l'installation de Windows 10

Par la suite, il est possible de modifier le type de données de diagnostic envoyées depuis les paramètres de Windows.

Les paramètres de diagnostics et commentaires de Windows 11

A quoi servent les données de diagnostic de Windows 10/11

Microsoft utilise ces données dans les cas suivants :

  • Des informations de base sur les erreurs afin de déterminer si les problèmes rencontrés par votre appareil peuvent être résolus par le processus de mise à jour
  • Des informations sur votre appareil, ses paramètres et ses capacités, y compris les applications et les pilotes installés sur votre appareil, afin de déterminer si votre appareil est prêt et compatible avec la prochaine version du système d’exploitation ou de l’application et s’il est prêt à être mis à jour
  • Les informations de journalisation du processus de mise à jour lui-même pour comprendre comment les mises à jour de votre appareil se déroulent à travers les étapes de téléchargement, de pré-installation, de post-installation, de post-reboot et de configuration
  • Des données sur les performances des mises à jour sur tous les appareils Windows pour évaluer le succès du déploiement d’une mise à jour et pour connaître les caractéristiques des appareils (par exemple, le matériel, les périphériques, les paramètres et les applications) qui sont associées au succès ou à l’échec d’une mise à jour
  • Des données sur les appareils qui ont connu des échecs de mise à jour et sur les raisons de ces échecs, afin de déterminer s’il convient de proposer à nouveau la même mise à jour

Que sont les données de diagnostic obligatoires

Les données de diagnostic requises sont des informations sur votre appareil, ses paramètres et ses capacités, et sur son bon fonctionnement. Il s’agit du niveau minimum de données de diagnostic nécessaire pour que votre appareil reste fiable, sécurisé et fonctionne normalement.

Microsoft les utilise de cette manière :

  • Comprendre l’immense quantité de combinaisons de matériels, de systèmes et de logiciels que les clients utilisent
  • Analyser les problèmes en fonction de combinaisons spécifiques de matériel, de système et de logiciel et identifier où les problèmes se produisent avec un ensemble spécifique ou limité d’appareils
  • Déterminer si une application ou un processus rencontre un problème de performance (par exemple, l’application plante ou se bloque) et quand un fichier de vidage de panne est créé sur l’appareil (les vidages de panne eux-mêmes ne sont pas collectés sans autorisations supplémentaires, comme le choix d’envoyer des données de diagnostic facultatives)
  • Comprendre l’efficacité du système de transmission des diagnostics lui-même et résoudre les problèmes qu’il pose

Si vous avez sélectionné l’option obligatoire comme paramètre de données de diagnostic, la personnalisation est basée sur des informations concernant votre appareil, ses paramètres et ses capacités, et sur son bon fonctionnement.  

Que sont les données de diagnostic facultatives

Les données de diagnostic facultatives comprennent des détails supplémentaires sur votre appareil, ses paramètres, ses capacités et son état de santé. Les données de diagnostic facultatives comprennent également des informations sur les sites Web que vous consultez, l’activité de l’appareil (parfois appelée utilisation) et des rapports d’erreur améliorés.
Les données de diagnostic facultatives peuvent également inclure l’état de la mémoire de votre appareil en cas de panne du système ou d’une application.

En outre les données suivantes sont utilisées :

  • Les informations sur l’activité des applications aident à donner la priorité aux tests de compatibilité des applications et à apporter des améliorations aux applications et aux fonctionnalités les plus utilisées
  • Les informations relatives à l’impact des caractéristiques de l’appareil, de la configuration et de l’activité des applications sur la santé de l’appareil. Elles sont utilisées pour analyser et apporter des modifications visant à améliorer les performances des appareils Windows
  • Les informations agrégées sur l’historique de navigation dans les navigateurs Microsoft sont utilisées pour ajuster les algorithmes de recherche de Bing afin de fournir des résultats de recherche plus efficaces

De plus, si vous avez sélectionné l’option Facultatif, la personnalisation est également basée sur des informations sur la façon dont vous utilisez les applications et les fonctionnalités, ainsi que des informations supplémentaires sur la santé de votre appareil.

Comment désactiver et supprimer les données de diagnostic

Microsoft vous donne la possibilité de gérer les données de diagnostic.
Vous pouvez faire cela directement dans Windows ou à partir de votre compte Microsoft.
Cela depuis les paramètres de confidentialité.

Supprimer les données de diagnostic de Windows 11

Il est aussi possible de désactiver l’envoi de données de diagnostic.
Toutefois, aucun paramètre n’est disponible. Pour y parvenir, il faut désactiver un service Windows.

Liens

L’article Que ce sont les données de diagnostic Windows 10/11 est apparu en premier sur malekal.com.

Les versions du Wi-Fi 7, Wi-Fi 6 et Wi-Fi 5 et 4

3 octobre 2022 à 15:11

Le Wi-Fi fait maintenant parti de notre quotidien, laissant loin derrière les premiers routeurs sans fil.

Les versions de Wi-Fi s’enchainent rapidement et on peut vite être perdu.
Les différentes versions du Wi-Fi ont longtemps porté des noms compliqués via la norme 802.11, mais, pour tenter de dissiper toute confusion, la Wi-Fi Alliance a renommé les versions actuelles, passées et futures du Wi-Fi.

Dans ce tutoriel, je vous récapitule les principales différences entre les versions de Wi-Fi, soit Wi-Fi 4, Wi-Fi 5, Wi-Fi 6 et bientôt Wi-Fi 7.

Les versions du Wi-Fi 7, Wi-Fi 6 et Wi-Fi 5 et 4

Qu’est-ce qu’une version du Wi-Fi

Le Wi-Fi est une famille de protocoles de réseaux sans fil, basés sur la famille de normes IEEE 802.11.
Wi-Fi est une marque de commerce de l’organisation à but non lucratif Wi-Fi Alliance, qui restreint l’utilisation du terme Wi-Fi Certified aux produits ayant passé avec succès les tests de certification d’interopérabilité.

D’un point de vue technique, la norme IEEE 802.11 définit les protocoles qui permettent de communiquer avec les périphériques sans fil Wi-Fi actuels, notamment les routeurs sans fil et les points d’accès sans fil. Les points d’accès sans fil prennent en charge différentes normes IEEE.

Ainsi lorsque des modifications et améliorations de la norme sont publiées, cela se fait dans une nouvelle version.

Avant le changement récent de la convention de dénomination, la norme 802.11 était également un élément important de la dénomination de chaque génération successive de connectivité Wi-Fi. Généralement suivi d’une lettre ou d’une série de lettres, par exemple IEEE 802.11n il fait toujours partie du nom technique de chaque génération de Wi-Fi.
Toutefois, des systèmes de dénomination plus simples, étiquetés par génération, sont désormais utilisés.
Ainsi, on trouve maintenant Wi-Fi 5, Wi-Fi 6 etc.

Le Wi-Fi 1 (802.11b)

La norme 802.11b propose une portée de 300 mètre avec un débit théorique de 11Mbits/s soit environ 1,2 Mo/s. La plage de fréquences utilisée est la bande des 2,4 GHz avec, en France, 13 canaux radio disponibles dont 3 au maximum non superposés.

Date de commercialisation : 1999.

Le Wi-Fi 3 (802.11g)

802.11g offre un haut débit (54 Mbit/s théoriques soit donc 7 Mo/s environ )
La norme 802.11g a une compatibilité descendante avec la norme 802.11b. Ce qui signifie que des matériels conformes à la norme 802.11g peuvent fonctionner en 802.11b.
Cette aptitude permet aux nouveaux équipements de proposer le 802.11g tout en restant compatibles avec les réseaux existants qui sont souvent encore en 802.11b.

Date de commercialisation : 2003.

Le Wi-Fi 4 (802.11n)

Cette norme fonctionne sur la bande de fréquence 2,4 GHz et/ou 5 GHz .
Il propose un débit allant de 200 Mbit/s à 450 Mbit/s.
Enfin elle apporte de nouvelles technologies pour étendre la portée.

Cette version de Wi-Fi introduit la sécurité à travers le protocole de sécurité WPA2.

C’est la norme la plus utilisée actuellement.

Date de commercialisation : 2009.

Le Wi-Fi 5 (802.11ac)

Publiée en Décembre 2013, la norme IEEE 802.11ac dit Wi-Fi 5 apporte la connexion sans fil pour le réseau local (LAN).
C’est le standard Wi-Fi à utiliser lorsque vous bénéficiez de la fibre car les débits théoriques peuvent aller jusqu’à 1 Gbit/s.
La bande passante est exclusivement de 5 GHz.

Date de commercialisation : 2013.

WiFi 5 - IEEE 802.11ac

Date

Fréquence

Largeur
de bande

Débit

Portée

 intérieur

Portée
Extérieur

Décembre 2013
5 GHz
20 MHz

6,5 à 346,8 Mbit/s

12-35 m

300 m

40 MHz

13,5 à 800 Mbit/s

80 MHz

19,3 Mbit/s à 1,7 Gbit/s

160 MHz

58,5 Mbit/s à 3,4 Gbit/s

Le Wi-Fi 6 (802.11ax)

Publié en Février 2021, l’IEEE 802.11ax (WiFi 6) est une version qui améliore la norme IEEE 802.11ac.
Les débits sont 4 fois supérieurs à la norme IEEE 802.11ac, même si le débit nominal n’est supérieur que de 37 % au plus.
Ainsi, les vitesses varient autour de 9,6 Gbps.
La latence est également 75% plus faible.

Mais surtout le Wi-Fi 6 a pour but de réduire la congestion avec plusieurs appareils connectés à la fois au même concentrateur.
Ils visent donc à améliorer les points de connexions dans les zones denses comme les centre commerciaux, aéroports, etc.

Date de commercialisation : 2021.

WiFi 6 - IEEE 802.11ax

Date

Fréquence

Largeur
de bande

Débit

Portée

 intérieur

Portée
Extérieur

Février 2021
2,4 / 5 GHz
20 MHz

8 Mbit/s à 1,1 Gbit/s

12-35 m

300 m

40 MHz

16 Mbit/s à 2,3 Gbit/s

80 MHz

34 Mbit/s à 4,8 Gbit/s

160 MHz

68 Mbit/s à 10,5 Gbit/s

Le Wi-Fi 7 (802.11be)

C’est la version Wi-Fi en cours de validation.

Comme toujours, une augmentation de la vitesse et du débit est à noter.
Wi-Fi 7 peut théoriquement prendre en charge une bande passante allant jusqu’à 30 gigabits par seconde (Gbps) par point d’accès, soit un peu plus de trois fois la vitesse maximale de 9,6 Gbps de Wi-Fi 6 (802.11ax).
Les auteurs du projet appellent cela “débit extrêmement élevé”, ou EHT.
Cela peut ouvrir la diffusion de vidéo en 8K.

La modulation d’amplitude en quadrature (QAM) 4K permet à chaque signal d’intégrer de manière plus dense de plus grandes quantités de données que la modulation d’amplitude en quadrature (QAM) 1K du Wi-Fi 6/6E.
La largeur de canal de 320 MHz (contre 160 MHz dans Wi-Fi 6), qui permet des connexions plus rapides, et la technologie de modulation d’amplitude en quadrature (QAM) de 4096 qui permet d’entasser plus de données dans chaque hertz.

Avec MLO (Multi-Link Operation, opérations multi-liaison), les appareils Wi-Fi 7 peuvent se connecter simultanément sur deux bandes. Cela permet des vitesses plus rapides grâce à l’agrégation. Ou alors les deux bandes peuvent être utilisées simultanément pour partager des données redondantes/uniques pour une fiabilité améliorée avec des latences ultra-faibles et précises

Le projet de spécification de Wi-Fi 7 prévoit une rétrocompatibilité avec les appareils existants dans les bandes de 2,4 GHz, 5 GHz et 6 GHz, ce qui signifie que vous n’aurez pas besoin de nouveaux appareils ou matériels pour vous connecter à un routeur compatible avec Wi-Fi 7.

Les premiers équipements compatibles Wi-Fi 7 devraient sortir en 2023 et la date de sortie de Wi-Fi 7 pourrait être pour 2024.

Comparatif des versions du Wi-Fi

Les évolutions des versions Wi-Fi
Standard IEEEAnnée d'adoptionFréquenceDébit maximumDistance intérieureDistance extérieure
802.11a19995 GHz54 Mbps (6,75 Mo/s)30 m120 m
802.11b19992.4 GHz11 Mbps (1,375 Mo/s)30 m100 m
802.11g20032.4 GHz54 Mbps (6,75 Mo/s)25 m75 m
802.11n20092.4 / 5 GHz150 Mps (18,75 Mo/s)70 m100 m
802.11ac (WiFi 5)20145 GHz433 Mps (54 Mo/s)12-35 m300m
802.11ax (WiFi 6)Février 20212,4 GHz / 5 GHz1,1 Gbit/s (140 Mo/s)12-35 m300m
802.11be (Wi-Fi 7)2024 (?)6 GHz (rétro compatible)20 à 176 Gbit/s

Liens

L’article Les versions du Wi-Fi 7, Wi-Fi 6 et Wi-Fi 5 et 4 est apparu en premier sur malekal.com.

Comment réinitialiser l’explorateur de fichiers par défaut sur Windows 10/11

3 octobre 2022 à 14:00

L’explorer Windows dispose de cinq modèles différents pour lesquels vous pouvez personnaliser l’affichage des dossiers.
Mais dans certains cas, vous pouvez souhaiter remettre l’affichage des dossiers par défaut afin de retrouver le comportement habituelle de l’explorateur.

Dans ce tutoriel, je vous explique comment réinitialiser l’explorateur de fichiers par défaut sur Windows 10/11.

Comment réinitialiser l'explorateur de fichiers par défaut sur Windows 10/11

Comment réinitialiser l’explorateur de fichiers par défaut sur Windows 10/11

Ouvrir les options des dossiers

  • Sur Windows 11, cliquez sur
    puis Options
Comment afficher les fichiers cachés sur Windows 11

Réinitialiser les options générales

  • Dans l’onglet général, cliquez tout en bas à droite sur Paramètres par défaut
Réinitialiser les options générales de l'explorateur Windows
  • Puis cliquez sur Appliquer
Réinitialiser les options générales de l'explorateur Windows

Restaurer les paramètres d’affichage des dossiers par défaut

Pour restaurer les paramètres d’affichage des dossiers par défaut pour chaque dossier utilisant le même modèle d’affichage, procédez comme suit :

  • Ensuite cliquez sur l’onglet Affichage
  • Puis en bas sur Paramètre par défaut
  • Cliquez sur Appliquer
Restaurer les paramètres d'affichage des dossiers par défaut de l'explorer Windows
  • Ensuite en haut, cliquez sur Réinitialiser les dossiers
Restaurer les paramètres d'affichage des dossiers par défaut de l'explorer Windows
  • Puis sur Appliquer aux dossiers
Restaurer les paramètres d'affichage des dossiers par défaut de l'explorer Windows
  • Confirmez par oui sur la fenêtre qui vous demande si vous souhaitez réinitialiser tous les dossiers de ce type aux paramètres d’affichage par défaut
Restaurer les paramètres d'affichage des dossiers par défaut de l'explorer Windows
  • Enfin cliquez sur Appliquer aux dossiers
  • Confirmez en cliquant sur oui
Restaurer les paramètres d'affichage des dossiers par défaut de l'explorer Windows

Réinitialiser les options de recherche

  • Enfin cliquez sur l’onglet Rechercher
  • Là aussi, cliquez sur Paramètres par défaut
Réinitialiser les options de recherche de l'explorateur Windows
  • Cliquez sur Appliquer puis OK

Restaurer l’emplacement des documents

Restaurer l'emplacement des documents de Windows

Liens

L’article Comment réinitialiser l’explorateur de fichiers par défaut sur Windows 10/11 est apparu en premier sur malekal.com.

Comment supprimer les précédentes installation de Windows

3 octobre 2022 à 08:23

Les anciens fichiers d’installation de Windows occupent beaucoup d’espace de stockage. Voici comment supprimer les anciens fichiers d’installation de Windows dans Windows 11 & 10.

Lorsque vous effectuez une mise à niveau vers une nouvelle version de Windows, celle-ci conserve les fichiers d’installation précédents intacts. Considérez cela comme une sauvegarde de votre installation Windows précédente. Si vous n’aimez pas la nouvelle version ou si vous rencontrez des problèmes avec la nouvelle mise à jour, les anciens fichiers d’installation Windows peuvent vous aider à rétablir la version précédente.
On parle alors de rétrograder Windows à la version précédente.

Il existe deux méthodes pour supprimer les anciens fichiers d’installation de Windows. En utilisant les programmes l’espace de stockage et le nettoyage de disque, par exemple.
Dans ce tutoriel, je vous guide pour utiliser les méthodes permettant d’effacer les anciens fichiers d’installation de Windows dans Windows 11 et 10.

Comment supprimer les précédentes installation de Windows

Introduction

Les anciennes versions de WIndows sont stockées dans le dossier Windows.old.

En général, ces anciens fichiers d’installation de Windows ont une taille comprise entre 10 et 30 Go.
Leur taille est déterminée par une variété de facteurs tels que les mises à jour installées, les applications, les paramètres, etc. Comme vous pouvez vous y attendre, cela représente beaucoup d’espace libre sur le disque dur. Si vous êtes certain de ne pas vouloir rétrograder, la suppression de ces anciens fichiers d’installation de Windows vous aidera à libérer de l’espace disque.

Une fois que vous avez supprimé les précédentes installation de Windows, vous ne pourrez plus rétrograder Windows.

Comment supprimer les précédentes installation de Windows (Windows 11)

  • Faites un clic droit sur le menu Démarrer puis Paramètres. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier
    + I. Sinon d’autres méthodes dans le tutoriel suivant : Comment ouvrir les paramètres de Windows 11
Ouvrir paramètres Windows 11
  • Puis ouvrez Stockage depuis les paramètres Système
Ouvrir les paramètres de Stockage de Windows 11
  • Laissez l’analyse de disque se terminer puis cliquez sur fichiers temporaires
Comment supprimer les précédentes installation de Windows dans Windows 11
  • Cochez précédentes installation de Windows
  • Puis cliquez tout en haut sur supprimer les fichiers
Comment supprimer les précédentes installation de Windows dans Windows 11
  • Cliquez sur Continuer
Comment supprimer les précédentes installation de Windows dans Windows 11
Bravo ! vous avez réussi à effacer les précédentes installation de WIndows.

Comment supprimer les précédentes installation de Windows (Windows 10)

  • Cliquez sur le Menu Démarrer puis en bas à gauche sur l’icône roue crantée afin d’ouvrir les paramètres de Windows 10. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier
    + I
Comment ouvrir les paramètres de Windows
  • Ouvrez les paramètres Système
Ouvrir les paramètres Système de Windows 10
  • Puis dans le menu de gauche, clique sur Stockage
  • Puis à droite sur Fichiers temporaires
Comment supprimer les précédentes installation de Windows dans Windows 10
  • Cochez précédentes installation de Windows
  • Puis cliquez tout en haut sur supprimer les fichiers
Comment supprimer les précédentes installation de Windows dans Windows 10
  • Enfin l’assistant de stockage purge les fichiers des versions précédentes pour libérer de la place
Félicitations ! vous avez réussi à supprimer les précédentes installation de WIndows.

Comment supprimer les versions précédentes de Windows avec le nettoyage de disque

Cette méthode pour supprimer une précédente installation de Windows fonctionne sur toutes les versions de Windows.

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Puis sur la fenêtre exécuter, saisissez cleanmgr et OK
  • Ensuite cliquez ensuite sur Nettoyer les fichiers systèmes tout en bas à gauche
Comment supprimer le dossier Windows.old de Windows 10 avec cleanmgr
  • Cochez Précédentes installation de Windows
  • Puis cliquez sur OK pour laisser le nettoyage de Windows s’effectuer
Félicitations ! vous avez réussi à nettoyer les précédentes installation de WIndows.

Liens

L’article Comment supprimer les précédentes installation de Windows est apparu en premier sur malekal.com.

Le Wi-Fi et connexion sans fil : norme 802.11, canaux, signal

29 décembre 2019 à 17:00

Le Wi-Fi est un mode de connexions sans fil devenu très présent.
On l’utilise avec nos smartphones, PC portables.
Que ce soit chez nous ou dans des lieux public.
Depuis même des imprimantes Wi-Fi sont apparues.

Ce tutoriel a pour but de vous donner les bases et les connaissances minimum quant au fonctionnement du wifi.
Par exemple :

Voici le principe et fonctionnement de la connexion sans fil Wi-Fi.

Le Wi-Fi : la connexion sans fil par radio

Wi-Fi est donc un ensemble de normes et technologiques de connexion sans fil par radio.

Le point d’accès Wifi émet les ondes radios.
Les équipements se connectent à ce dernier.
En général le point d’accès Wifi fait aussi de routeur afin de partager la connexion internet.
En clair donc le but est de connecter l’équipement à ce dernier pour pouvoir se connecter ensuite ) internet.

La connexion peut être de quelques mètres, ou des centaines de mètres voire des kilomètres (WIMAX).
Comme toute technologie, il existe des protocoles, normes et standard.
Ci-dessous, les propriétés d’une connexion Wifi.

Ainsi le wifi se base sur la norme IEEE 802.11 qui est elle même est déclinée en plusieurs protocoles.
C’est le protocole de communication utilisée par la borne.
Le consortium Wi-Fi Alliance possède la marque Wi-Fi et édite ces normes.

La norme Wi-Fi : 802.11

Le Wi-Fi se situe sur la couche 1 du modèle OSI, soit la couche Physique.
La norme se caractérise par deux couches :

  • La couche physique avec le mode de transmission radio (DSSS, FHSS, OFDM, Infrarouge).
  • La couche de liaisons définit le mode de communications entre les différentes stations.

Ainsi la connexion se caractérise par différentes propriétés Wi-Fi :

  • SSID – c’est le nom de la connexion Wifi. Le propriétaire peut la personnaliser.
  • Le protocole et standard 802.11n, 802.11e, etc
  • La bande passante du réseau ou bande de fréquence : 2,4 GHz, 5 GHz, etc.
  • La qualité du signal Wifi et le canal radio
  • Le débit minimale et maximale
  • La configuration IP avec l’adresse IPv4 et IPv6, le DNS, l’adresse MAC
  • Enfin le nom du fabricant et type de carte réseau Wifi : Qualcomm Atheros, Intel, Realteak ou Broadcomm
  • La version du pilote de la carte Wi-Fi
Les propriétés de la connexion Wifi
Les deux normes les plus courantes sont 802.11i et 802.11n.

Voici un récapitulatif des connexions Wifi avec les normes, standards et protocoles.

Les propriétés de la connexion Wifi

802.11 se divise en sous norme avec des lettres : a, b, c, ac, ad.
Le tableau suivant récapitule les différences entre les sous normes 802.11.

Standard IEEEAnnée d'adoptionFréquenceDébit maximumDistance intérieureDistance extérieure
802.11a19995 GHz54 Mbps (6,75 Mo/s)30 m120 m
802.11b19992.4 GHz11 Mbps (1,375 Mo/s)30 m100 m
802.11g20032.4 GHz54 Mbps (6,75 Mo/s)25 m75 m
802.11n20092.4 / 5 GHz150 Mps (18,75 Mo/s)70 m100 m
802.11ac (WiFi 5)20145 GHz433 Mps (54 Mo/s)12-35 m300m
802.11ax (WiFi 6)Février 20212,4 GHz / 5 GHz1,1 Gbit/s (140 Mo/s)12-35 m300m
802.11be (Wi-Fi 7)2024 (?)6 GHz (rétro compatible)20 à 176 Gbit/s
A noter que le Wifi utilise des fréquences allant de 2,412 GHz à 2,484 GHz, chaque fréquence se nomme canaux.
Il est conseillé d’utiliser les canaux 6 et 11 afin de ne pas subir les interférences d’autres appareils (caméra sans fils, micro-ondes etc..).

Le point d’accès Wifi

Un réseau local sans fil a besoin d’un point d’accès auquel les ordinateurs, téléphones et autres appareils peuvent se connecter.
On parle alors de point d’accès Wifi.
Les appareils qui se connectent au réseau sans fil sont appelés clients.
En France, le point d’accès Wifi est la box internet qui se charge aussi de partager la connexion internet.
Mais vous pouvez également acheter des points d’accès séparés que vous pouvez connecter à votre réseau au cas où votre routeur ne dispose pas de LAN sans fil intégré ou si vous souhaitez mettre à niveau votre réseau sans fil.
Enfin il existe les répétiteurs Wi-Fi pour étendre le réseau Wifi, si vous avez par exemple un jardin ou une grande maison.

Routeur Wi-fi

Les versions Wi-Fi et normes 802.11

Les normes et versions du Wi-Fi évoluent.
Auparavant; les versions étaient nomées par des lettres par exemple 802.11g ou 802.11ax.
De nos jours, les générations Wi-Fi portent un numéro de versions comme Wi-Fi 6 ou Wi-Fi 7.
Pour tout savoir, suivez ce guide complet :

Les évolutions des versions Wi-Fi

Canaux et bande de fréquence : 2,4 GHz et 5 GHz

Les canaux Wifi

Tout comme la bande FM est divisée en canaux radio, le réseau Wi-Fi utilise également des canaux.
Les canaux disponibles diffèrent un peu selon le pays dans lequel vous vous trouvez.
La raison en est que tous les pays n’ont pas défini les bandes radio sans licence exactement de la même manière.
Certains ont inclus une gamme de fréquences plus large, et d’autres ont des gammes un peu plus petites.
Cela permet d’adapter un nombre différent de canaux dans la plage de fréquences disponible en fonction de l’endroit où vous vous trouvez dans le monde.

Différences entre la fréquence 2,4 GHz et 5 GHz

Les fréquences et canaux Wi-Fi s’expriment en GigaHertz (GHz).
Celle-ci ont évolués dans le temps et augmentent au fur et à mesures que la vitesse et débit Wifi augmente.
En effet, plus la fréquence est élevée, plus vous avez d’informations qui passent.

Les fréquences WiFi par normes 802.11
source http://www.ronbert.com/Wireless_Figpicture.htm


Actuellement Deux bandes de fréquences principales sont utilisées :

  • 2,4 GHz
  • 5 GHz

Au sein de ces bandes de fréquences, on trouve les canaux.
Ces éléments se configurent dans les paramètres Wi-fi du point d’accès.
Mais les routeurs et points d’accès modernes disposent souvent d’une sélection automatique de canaux radio qu’ils peuvent utiliser et qu’ils utiliseront. Pour ce faire, ils écoutent l’environnement Wi-Fi environnant pour voir quels canaux semblent déjà captés par d’autres équipements à proximité. Ensuite, ils choisissent un canal qui semble être le moins utilisé.

Enfin la bande de fréquence n’est disponible que pour certaines normes 802.11.

Standard IEEEAnnée d'adoptionFréquenceDébit maximumDistance intérieureDistance extérieure
802.11a19995 GHz54 Mbps (6,75 Mo/s)30 m120 m
802.11b19992.4 GHz11 Mbps (1,375 Mo/s)30 m100 m
802.11g20032.4 GHz54 Mbps (6,75 Mo/s)25 m75 m
802.11n20092.4 / 5 GHz150 Mps (18,75 Mo/s)70 m100 m
802.11ac (WiFi 5)20145 GHz433 Mps (54 Mo/s)12-35 m300m
802.11ax (WiFi 6)Février 20212,4 GHz / 5 GHz1,1 Gbit/s (140 Mo/s)12-35 m300m
802.11be (Wi-Fi 7)2024 (?)6 GHz (rétro compatible)20 à 176 Gbit/s

Comme vous pouvez le constater certaines normes n’utilisent pas les mêmes fréquences 2.4 GHz et 5 GHz.
Ces dernières normes sont plus récentes et le débit est bien meilleur de 10 fois à 100 fois plus rapides.
C’est pourquoi vous avez tout intérêt de vouloir passer sur ces normes avec des fréquences plus élevées.

Actuellement seules les normes Wi-fi 802.11n et 802.11ac supportent les connexions en 5 GHz.

Les canaux sur la bande 2.4 GHz

Sur la bande 2,4 GHz, il y a généralement 13 canaux disponibles, soit donc, les canaux 1 à 13.
Mais, il y a une complication avec la façon dont ils peuvent être utilisés.
En effet, si vous regardez l’image ci-dessous, vous pouvez voir que des canaux se chevauchent.
En effet, la largeur exacte de chaque canal peut varier quelque peu en fonction de la norme Wi-Fi utilisée, mais la largeur de base du canal est de 20 ou 22 MHz.
Lorsque plusieurs réseaux Wifi sont présents, cela peut poser des problèmes.

Ainsi :

  • Le canal 1 chevauche tous les canaux jusqu’au canal 5 inclus
  • Le canal 6 chevauche tous les canaux du canal 2 au canal 10
  • Le canal 11 chevauche tous les canaux de 7 à 13
Les canaux sur la bande 2.4 GHz
Source Wikipedia

De ce fait, vous pouvez utiliser les canaux 1, 6 et 11 sur trois émetteurs Wi-Fi différents sans qu’ils se chevauchent.
Lorsque deux Wi-Fi à portée l’un de l’autre fonctionnement sur le même canal radio, ils se détectent et peuvent au moins essayer de travailler ensemble pour minimiser les perturbations.
Par contre s’ils fonctionnent sur des canaux différents qui se chevauchent, ils ne peuvent pas se détecter et ne peuvent donc rien faire contre les interférences.

Les canaux sur la bande 5 GHz

Les fréquences 5 GHz sont moins utilisées donc il y a moins de concurrence pour les canaux disponibles.
Ensuite sur la bande 5 GHz, il y a plus de canaux disponible, vous ne manquerez donc pas de canaux gratuits aussi rapidement.

La sécurité et le Wifi

Le Wifi permet donc la connexion entre plusieurs ordinateurs via des ondes.
Mais comment protéger les données qui y transitent pour que votre voisin ne puisse pas y accéder ?

La réponse est le chiffrement des données.

Le Wifi chiffre les données qui transitent, ainsi les données ne peuvent être lues que si vous connaissez la clef.
Plusieurs algorithmes de chiffrement existent comme WEP, WPA et ont évolués dans le temps selon si des vulnérabilités ont été publiées.

WEP et WPA

Ce sont les principaux protocoles de sécurité Wifi.
WEP est abandonné et remplacé par WPA qui arrive à sa version 3.
Pour plus de détails suivre cet article complet :

Filtrage par adresse Mac

En plus des sécurité WPA, on peut aussi mettre en place un filtre sur les adresses MAC.
C’est à dire n’accepter les connexions au réseau sans fil que de certaines carte réseau à partir de leur adresse MAC.
L’adresse MAC étant l’identifiant unique d’une carte réseau (ou autres interfaces réseaux).

Pour plus d’informations sur les bonnes habitudes pour sécuriser sa connexion Wifi : 

Les modes de connexions Wifi

Il existe deux modes de connexion :  le mode infrastructure et le mode Ad-Hoc.

  • Le mode infrastrusture : Pour fonctionner le mode infrastructure a besoin d’un point d’accès (AP) qui peut par exemple être un routeur Wifi. Chaque ordinateur a l’aide de sa carte réseau va se connecter à cet AP. C’est en général le mode qui est utilisé chez les particuliers et entreprise.
  • Le mode Ad-Hoc :  Dans le mode Ad-Hoc, chaque ordinateur fait office d’émetteur et de récepteur. La connexion entre chaque ordinateur ne nécessite aucun matériel particulier à part une carte réseau Wifi. Ce mode est très pratique dans le cas d’une connexion rapide entre ordinateur.

Ainsi un téléphone portable avec un accès Wifi peut devenir émetteur Wifi pour un PC Portable.
Le téléphone portable passe en mode Ad-Hoc afin de partager la connexion internet.

Liens

L’article Le Wi-Fi et connexion sans fil : norme 802.11, canaux, signal est apparu en premier sur malekal.com.

vim : aller à la fin ou du début du fichier

2 octobre 2022 à 09:23

Lorsqu’ils travaillent sur un gros fichier dans Vim, les utilisateurs doivent souvent se déplacer pour modifier différentes sections. Si un clavier est efficace pour les textes courts, il n’est pas le meilleur choix pour les documents volumineux.

Vim est équipé d’outils fonctionnels pour naviguer dans les gros fichiers, notamment pour passer au début ou à la fin d’un fichier.

Ce guide vous montre comment aller à la fin ou au début d’un fichier dans Vim.

vim : aller à la fin ou du début du fichier

Comment aller à la fin du fichier sur vim

Se déplacer vers la fin d’un fichier est lent lorsqu’on utilise uniquement les touches fléchées. Heureusement, Vim offre plusieurs moyens d’atteindre rapidement le bas d’un fichier.

Les commandes et touches vim sont sensibles à la case, ainsi lorsque l’on dit dit d’utiliser la touche G, vous devez utiliser MAJ+G afin d’utiliser le caractère G en majuscule.

Avec la touche G ou CTRL + Fin

  • Utilisez la touche G pour passer à la dernière ligne. La sortie montre le curseur à la dernière ligne du fichier :
Aller à la fin du fichier de vim avec un raccourci clavier
  • Puis utilisez la touche de Fin pour vous rendre tout à la fin de la ligne
Aller à la fin du fichier de vim avec un raccourci clavier
  • Une façons plus rapide pour aller à la fin d’une ligne, utilisez les touches CTRL et Fin
Aller à la fin du fichier de vim avec un raccourci clavier

Ajouter/Insérer du texte à la fin

  • Déplacez-vous au bas du fichier et passez en mode insertion avec G + A.
Se déplacer à la fin du fichier de vim et en mode insertion

Contrairement à G, cette commande envoie le curseur à la fin et permet aux utilisateurs d’ajouter, de modifier ou de supprimer du texte.

Utiliser la commande $.

  • Exécutez la commande $.
    La commande $ déplace le curseur à la fin. Passez en mode normal et exécutez :
:$
Se déplacer à la fin du fichier de vim par  une commande
  • Appuyez sur Entrée et le curseur se déplace vers la fin :

Utiliser les crochets fermés

  • Appuyez deux successivement sur ]
  • Vim se place alors sur la dernière ligne du fichier et affiche un ] en bas à droite

Comment aller à au début du fichier sur vim

Retourner au début du fichier

Revenir au début d’un fichier est assez simple. Une façon de le faire est de tapez 1G :

1G

Utiliser la touche gg

Il existe bien entendu un raccourci clavier pour se rendre au début du fichier.

  • Tapez g deux fois successivement vous emmène au début du fichier

Utiliser le raccourci CTRL+Home

  • Une autre façon de sauter au début est d’utiliser le bouton CTRL+ Home
Aller à la fin du fichier de vim avec un raccourci clavier

Aller au début avec des crochets ouverts

  • Passez rapidement au début d’un fichier avec des doubles crochets ouverts. Appuyez sur Echap pour passer en mode normal et tapez [ deux fois
  • Après avoir tapé les deux crochets, le curseur saute au début.

Aller à la première ligne

Se déplacer dans le texte en utilisant les numéros de ligne est un moyen pratique de sauter au début d’un fichier. Cependant, ce n’est pas un moyen efficace de sauter à la fin d’un fichier.

Or, la première ligne est toujours la ligne 1. Par conséquent, utilisez cette commande pour déplacer le curseur sur la première ligne instantanément :

:1

Appuyez sur Entrée et le curseur saute au début :

Aller au début du fichier de vim avec un raccourci clavier

Ajout/Insertion de texte au début

  • Déplacez-vous vers le haut et commencez à éditer le texte avec gg+ A. Cette combinaison de touches déplace le curseur à la fin de la première ligne et vous fait passer en mode insertion.
Aller au début du fichier de vim avec un raccourci clavier

Les raccourcis clavier de vim

Veillez à appuyer sur la touche Esc pour passer en mode normal avant d’exécuter une commande. Le tableau ci-dessous présente toutes les façons d’aller au début ou à la fin d’un document dans Vim :

OptionDescription
GSaut au début de la dernière ligne du fichier
ggPasser au début du fichier
]]Déplace le curseur à la fin du fichier
[[Déplace le curseur au début du fichier
G + ASe rend à la fin du fichier et passe en mode insertion
gg+ASe rend au début du fichier et passe en mode insertion
Ctrl + HomeAffiche le haut du texte
Ctrl+EndAffiche la fin du texte
:1Passe à la première ligne
:$Déplace le curseur à la fin du fichier
1+GSauter au début du fichier
Les raccourcis clavier de vim pour aller à la fin/début du fichier

L’article vim : aller à la fin ou du début du fichier est apparu en premier sur malekal.com.

Comment utiliser la commande passwd de Linux avec des exemples

2 octobre 2022 à 09:21

La commande passwd modifie les mots de passe des comptes utilisateurs et gère la période de validité des mots de passe. C’est un utilitaire indispensable pour l’administration des comptes utilisateurs sur Linux .

Cet article présente des exemples d’utilisation de la commande passwd sous Linux, ainsi que toutes les options disponibles.

La syntaxe de la commande passwd

Grâce à la commande passwd, un superutilisateur peut changer et modifier les paramètres de n’importe quel utilisateur. Les utilisateurs ordinaires ne sont autorisés à modifier que leur propre mot de passe.

La commande générale est la suivante :

passwd <options> <nom utilisateur>

Pour rappel, sur Linux, les informations utilisateurs et mots de passe sont stockés respectivement dans le fichier /etc/passwd et /etc/shadow :

Comment utiliser la commande passwd de Linux avec des exemples

Voir les informations sur l’état du mot de passe

Pour afficher l’état du mot de passe du compte, utilisez la commande passwd de cette manière :

passwd --status

Ou :

passwd -S
  1. Le nom de connexion d’un utilisateur.
  2. Si un utilisateur a un mot de passe verrouillé (L), aucun mot de passe (NP) ou un mot de passe (P).
  3. La date du dernier changement de mot de passe.
  4. L’âge minimum du mot de passe.
  5. Âge maximal du mot de passe.
  6. Période d’avertissement pour le changement de mot de passe.
  7. Période d’inactivité pour le changement de mot de passe.

Les trois derniers champs sont en jours.

Voir les informations sur l'état du mot de passe avec la commande passwd

Voir les informations sur l’état du mot de passe pour tous les comptes

Vérifiez les informations d’état pour tous les comptes utilisant passwd avec la commande sudo avec les options -S et -a, ou la version étendue –all :

sudo passwd --status --all

Ou :

sudo passwd -S -a
Voir les informations sur l'état du mot de passe avec la commande passwd

Changer le mot de passe d’un utilisateur

Pour modifier le mot de passe d’un utilisateur spécifique, exécutez la commande passwd avec les privilèges sudo et le compte que vous souhaitez mettre à jour :

sudo passwd <nom utilisateur>

Des politiques de sécurité peuvent être mises en place afin d’interdire les mots de passe non sûrs.

Changer le mot de passe d'un utilisateur avec passwd

Supprimer le mot de passe d’un utilisateur

Si un utilisateur a un mot de passe et que vous devez le supprimer, utilisez :

sudo passwd --delete <nom d'utilisateur>

Alternativement :

sudo passwd -d <nom d'utilisateur>

Lorsque vous vérifiez l’état du mot de passe, le deuxième champ passe de P à NP :

Sortie du terminal de l’utilisation de la commande passwd -d.

Supprimer le mot de passe d'un utilisateur avec la commande passwd

Les commandes passwd –delete et passwd -d sont un moyen rapide de désactiver un mot de passe pour un compte.

Forcer l’expiration du mot de passe du compte

Pour forcer l’expiration d’un mot de passe, utilisez les options –expire ou -e avec la commande passwd :

sudo passwd --expire <nom d'utilisateur>

Ou :

sudo passwd -e <nom d'utilisateur>

Lorsque vous vérifiez l’état, Linux indique que le mot de passe a expiré et vous devez le changer.

Forcer l'expiration du mot de passe du compte avec la commande passwd

Définir le nombre de jours après l’expiration du mot de passe et la désactivation du compte

Un compte peut se désactiver automatiquement après que son mot de passe a expiré et n’a pas été modifié pendant un certain nombre de jours. Utilisez l’option -i ou –inactive et définissez le nombre de jours comme un nombre entier :

sudo passwd --inactive <nombre de jours> <nom d'utilisateur>

Ou :

sudo passwd -i <nombre de jours> <nom d'utilisateur>

Le dernier chiffre de l’état devient le nombre de jours que vous avez défini pour cet utilisateur.

Définir le nombre de jours après l'expiration du mot de passe et la désactivation du compte avec passwd

Définir le nombre minimum de jours entre les changements de mot de passe

Pour modifier le nombre minimum de jours entre les changements de mot de passe, utilisez l’option –mindays ou -n avec le nombre de jours sous forme de nombre entier :

sudo passwd --mindays <nombre de jours> <nom d'utilisateur>

Ou :

sudo passwd -n <nombre de jours> <nom d'utilisateur>

Dans le rapport d’état pour cet utilisateur, le numéro de l’ensemble apparaît après la date.

Définir le nombre minimum de jours entre les changements de mot de passe avec passwd

Définir le nombre maximum de jours pendant lesquels le mot de passe reste valide

Pour modifier le nombre maximal de jours entre les changements de mot de passe, utilisez l’option –maxdays ou -x avec le nombre de jours sous forme de nombre entier :

sudo passwd --maxdays <nombre de jours> <nom d'utilisateur>

Ou :

sudo passwd -x <nombre de jours> <nom d'utilisateur>

Le statut de cet utilisateur montre que le nombre maximum de jours de validité du mot de passe a changé.

Définir le nombre maximum de jours pendant lesquels le mot de passe reste valide avec passwd

Afficher l’avertissement pour le mot de passe expiré

Le message de période d’avertissement s’affiche pour les mots de passe arrivant à expiration. Utilisez l’option –warndays ou -w pour définir le nombre de jours avant l’expiration de l’avertissement :

sudo passwd --warndays <nombre de jours> <nom d'utilisateur>

Ou :

sudo passwd -w <nombre de jours> <nom d'utilisateur>
Afficher l'avertissement pour le mot de passe expiré avec passwd

Bloquer un compte utilisateur

Le verrouillage d’un mot de passe empêche l’utilisateur de se connecter en utilisant son mot de passe.
Cependant, il est toujours en mesure de se connecter en utilisant d’autres méthodes d’authentification. Pour verrouiller un mot de passe, utilisez :

sudo passwd --lock <nom d'utilisateur>

Ou :

sudo passwd -l <nom d'utilisateur>

Le statut du mot de passe de cet utilisateur passe à L. Dans l’exemple ci-dessous, il passe de P à L :

Bloquer un compte utilisateur avec la commande passwd

Débloquer un compte utilisateur

Pour débloquer le mot de passe d’un compte verrouillé (L), utilisez l’option –unlock ou -u :

sudo passwd --unlock <nom d'utilisateur>

Or:

sudo passwd -u <nom d'utilisateur>

L’état du mot de passe passe passe de verrouillé (L) à l’état précédent du mot de passe pour le compte, permettant à l’utilisateur de se connecter régulièrement.

Débloquer un compte utilisateur avec passwd

Utiliser le mode silencieux

Le mode silencieux masque le message “Modification du mot de passe de ” :

passwd --quiet

Ou alternativement :

passwd -q

L’état du mot de passe passe passe de verrouillé (L) à l’état précédent du mot de passe pour le compte, permettant à l’utilisateur de se connecter régulièrement.

La commande passwd -q est utile lorsque vous ne souhaitez pas afficher à l’écran le nom d’utilisateur dont vous changez le mot de passe.

Changer le mot de passe d’un référentiel nommé “Repo”

Pour une utilisation plus avancée, le fichier /etc/nsswitch.conf spécifie les dépôts où les changements de mot de passe ont lieu. Spécifiez le référentiel avec la commande :

sudo passwd --repository

Ou alternativement :

sudo passwd -r

Changer le répertoire racine pour le processus de la commande passwd

Le processus de la commande passwd s’exécute à partir du répertoire racine par défaut. Modifiez le répertoire racine en utilisant l’option –root :

sudo passwd --root <chemin répertoire>

Or the -R option:

sudo passwd -R <chemin répertoire>

Vous devez définir un mot de passe pour root pour la mise à jour des informations.

L’article Comment utiliser la commande passwd de Linux avec des exemples est apparu en premier sur malekal.com.

Résoudre les problèmes de réception et d’envoi de mails sur Thunderbird

1 octobre 2022 à 15:05

Impossible d’envoyer ou recevoir des mails sur Thunderbird ?

Mozilla Thunderbird est très bon client de messagerie gratuit et open source.
Mais il peut arriver que la relève de mails soit récalcitrante et ne fonctionne pas correctement.
Des messages d’erreur lors de la réception ou l’envoi de mail peuvent s’afficher.

Dans ce tutoriel, je vous donne plusieurs solutions pour dépanner les problèmes de réception et d’envoie de mail sur Thunderbird.

Résoudre les problèmes de réception et d'envoi de mails sur Thunderbird

Qu’est-ce qui peut provoquer un problème d’envoi ou de réception de mail ?

Voici les principales sources de réception ou d’envoi de mail :

  • Un mauvais mot de passe ou identifiant qui provoque une erreur d’authentification sur les serveurs POP, IMAP ou SMTP
  • Une mauvaise configuration de serveur (mauvais port, méthode d’authentification, etc)
  • Un antivirus ou pare-feu interfère lors de la connexion aux serveurs de mails
  • Thunderbird est corrompu ou endommagé ou une extension cause des problèmes de fonctionnement

Résoudre les problèmes de réception et d’envoi de mails sur Thunderbird

Vérifier le mot de passe

Tout d’abord, vérifiez que vous utilisez le bon mot de passe en vous connectant à votre compte via l’interface Webmail.
Un mauvais mot de passe va causer des erreurs lors de la réception de mail. Notamment Thunderbird va vous demander de saisir le mot de passe en boucle.

Par exemple, si vous avez un compte Gmail :

  • Saisissez votre adresse électronique, puis votre mot de passe
  • Si vous avez saisi un ancien mot de passe, Google vous invitera à le réinitialiser
  • Vous pouvez réinitialiser votre mot de passe en cliquant sur le message “Email oublié ?”

Le tutoriel suivant élargie les résolutions des problèmes de mot de passe dans Thunderbird.

Résoudre les problèmes de mot de passe sur Thunderbird

Vérifiez les paramètres du serveur

Si votre mot de passe est correct ou si vous en avez défini un nouveau et que les problèmes persistent, vérifiez ensuite les paramètres des serveurs.
Pour rappel voici la liste des ports réseaux :

ProtocolePortDescription
SMTP25Données non chiffrées et en clair
SMTPs / SSMTP465SMTPS : SSL/TLS ou Soumission SMTP (SSMTP)
SMTPs587SmartTLS
POP3110Données non chiffrées et en clair
POP3s995POP 3 over SSL/TLS
IMAP2143Données non chiffrées et en clair
IMAPS993IMAP over SSL/TLS
Quels sont les ports réseaux utilisés par POP, IMAP et SMTP

Vous pouvez les trouver en suivant ce chemin :

  • Cliquez sur le compte de messagerie qui rencontre des problèmes.
  • Sous Options, cliquez sur Paramètres du compte
Ouvrir les paramètres de comptes sur Thunderbird
  • Sélectionnez Paramètres de serveur dans l’onglet de gauche
Les paramètres de serveur dans Thunderbird

Pour vous assurer que vous avez les bons paramètres de serveur, tenez compte des détails suivants.

  • Faites suivre le nom de domaine (par exemple, mail.example.com) du nom du serveur, qui est Mail.
  • Assurez-vous que le port est 993 pour IMAP ou 995 pour POP.
  • Définissez la sécurité de la connexion sur TLS/SSL
  • Utilisez l’adresse électronique complète de l’utilisateur comme nom d’utilisateur
  • Utilisez le mot de passe comme authentification
  • Le serveur ne prend pas en charge le chiffrement

Vérifier les paramètres IMAP

Vous avez besoin du protocole IMAP pour recevoir des messages. Pour vérifier les paramètres IMAP :

  • Cliquez sur le compte de messagerie qui pose problème.
  • Sous Options, cliquez sur Paramètres du compte
  • Sélectionnez Paramètres de serveur dans l’onglet de gauche.
  • Vérifiez que vous utilisez le port 993, la sécurité de connexion SSL/TLS et le mot de passe Normal.

Vérifier les paramètres SMTP

Vous avez besoin du protocole SMTP pour envoyer des messages.
Ce dernier accepte différents ports qui reflètent la configuration acceptée par le serveur SMTP.
Pour plus d’informations : Le Protocole SMTP : ports, commandes, fonctionnement et explications

Pour vérifier les paramètres SMTP :

  • Allez dans les paramètres du compte comme dans l’étape précédente
  • Cliquez sur Serveur sortant dans l’onglet de gauche
  • Sélectionnez le compte de messagerie puis Modifier à droite
Vérifier les paramètres SMTP dans Thunderbird
  • Assurez-vous que vous utilisez le port 587
  • Méthode d’authentification : Aucun et le mot de passe Normal
Vérifier les paramètres SMTP dans Thunderbird
  • Ensuite tentez de passer le port à 465

Au besoin pour les adresses des serveurs SMTP, reportez-vous à ce tutoriel :

Ajouter Thunderbird sur la liste d’exception de votre logiciel antivirus

Si vos paramètres de serveur sont corrects, il est probable que votre pare-feu ou votre antivirus ne fasse pas confiance à la version de Thunderbird ou à toute nouvelle mise à jour.

La mise sur liste blanche de l’outil de messagerie résout également le problème pour de nombreux utilisateurs. Dans Sécurité Windows :

  • Naviguez vers Paramètres
  • Sélectionnez Mise à jour et sécurité et choisissez Sécurité Windows
  • Accédez à l’option Gérer les paramètres après avoir cliqué sur Protection contre les virus et les menaces
  • Allez à l’option Ajouter une exclusion via Ajouter ou supprimer des exclusions et sélectionnez Thunderbird

Pour le Pare-feu Windows :

  • Tapez le mot ” dans la boîte de recherche de Windows
  • Sélectionnez l’option Autoriser une application à travers le pare-feu
  • Cliquez sur le bouton Modifier les paramètres
  • Ajoutez Thunderbird à la liste après avoir cliqué sur le bouton Autoriser une autre application
  • Si vous utilisez un autre programme antivirus, veuillez consulter sa section d’aide pour obtenir des directives spécifiques. Le processus devrait cependant être similaire

Réparer Thunderbird

Une corruption de Mozilla Thunderbird peut générer des problèmes d’envoi ou de réception de mail.
Dans ce cas là, la meilleure solution est de le réparer.
Suivez ce tutoriel pour y parvenir :

comment-reparer-mozilla-thunderbird

Demander de l’aide sur le forum

Enfin si aucune solution donnée dans ce tutoriel ne fonctionne, vous pouvez obtenir une aide gratuite sur le forum.
Pour cela, suivez ce guide : comment demander de l’aide sur le forum malekal.

Dans la rédaction du sujet, précisez les messages d’erreur qui apparaissent lors de la réception ou l’envoie de mail.

L’article Résoudre les problèmes de réception et d’envoi de mails sur Thunderbird est apparu en premier sur malekal.com.

Corriger Thunderbird qui se bloque/freez ou est lent

1 octobre 2022 à 09:36

Thunderbird se bloque ou fonctionne lentement
Les utilisateurs peuvent être confrontés au fait que Mozilla Thunderbird se fige, ne répond pas, se bloque ou se suspend en raison de configurations ou d’autres problèmes systématiques. Ces problèmes peuvent être résolus rapidement de la manière suivante.

Ce tutoriel vous aide à corriger les ralentissements, plantages, messages d’erreurs et autres problèmes de Mozilla Thunderbird

Corriger Thunderbird qui se bloque/freez ou est lent

Comment résoudre Thunderbird qui se bloque/freez ou est lent

Mettre à jour Thunderbird

Très souvent, une version obsolète de Thunderbird provoque des problèmes, et Thunderbird peut se bloquer sous Windows 11. Avant tout, les utilisateurs peuvent résoudre les problèmes de gel ou de ralentissement en mettant à jour Thunderbird. Suivez les étapes énumérées ci-dessous :

  • Lancez l’application Thunderbird
  • Visitez le menu Aide
  • Choisissez l’option À propos de Thunderbird
  • Le logiciel vérifie automatiquement s’il y a des mises à jour après l’ouverture d’une fenêtre
  • Sélectionnez l’option Redémarrer Thunderbird pour mettre à jour une fois que les mises à jour sont prêtes à être installées

Réparer la base de données globale

  • Faites un clic droit sur le dossier
  • Puis Propriétés
  • Ensuite cliquez Réparer le dossier
  • Testez si les problèmes de lecture de mails ou de lenteurs sont résolues sinon passez au paragraphe suivant

Plus de conseils dans ce tutoriel :

Utiliser le mode de dépannage de Thunderbird (mode sans échec)

Vous pouvez utiliser le mode sans échec pour résoudre les problèmes et réinitialiser les paramètres.

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Puis dans le champs exécuter, saisissez :
Thunderbird --safe-mode
  • Cliquez sur OK
Exécuter le mode de dépannage de Thunderbird (mode sans échec)
  • Ne cochez rien et cliquez sur Continuer en mode de dépannage
Comment réparer Mozilla Thunderbird avec le mode de dépannage

Vérifiez ensuite le fonctionnement de Thunderbird.

Vous pouvez également résoudre le problème en désactivant les modules complémentaires en mode sans échec. Effectuez les mêmes actions qu’à l’étape précédente, mais dans la boîte de dialogue, cochez Désactiver tous les modules complémentaires et appuyez sur le bouton “Effectuer les changements et redémarrer“.

Si Thunderbird ne se bloque plus ou ne plante plus, il est probablement qu’une extension en soit la source.
A ce moment là, allez dans le menu des extensions pour les désactiver.

Réinstaller Thunderbird

Si votre installation de Thunderbird est corrompue, des problèmes liés à Thunderbird peuvent survenir.
Ne vous inquiétez pas. Ce problème peut être facilement résolu dans la plupart des cas en réinstallant l’application Thunderbird.

N’oubliez pas que des entrées du registre Windows ou des fichiers spécifiques peuvent être laissés par des applications malgré leur désinstallation. Ces fichiers peuvent causer des problèmes futurs, il est donc conseillé de les supprimer dès que vous les rencontrez.

Suivez ce guide complet :

Comment réinstaller Thunderbird sans perdre ses mails

Vérifiez la configuration du compte de messagerie

  • Allez les Paramètres du compte
  • Vous pouvez également sélectionner Paramètres du compte dans le menu de l’application.
  • Une fois dans les paramètres du compte, choisissez les paramètres du serveur dans le volet de gauche.
  • Assurez vous que vos informations de connexion à Thunderbird sont correctes dans le volet de droite, et cela devrait faire l’affaire.

L’article Corriger Thunderbird qui se bloque/freez ou est lent est apparu en premier sur malekal.com.

15 types de scan de ports Nmap à connaitre

30 septembre 2022 à 13:24

NMAP (Network Mapper), est l’un des plus célèbres outils open-source permettant d’effectuer des analyses de réseau, des audits de sécurité et de trouver des vulnérabilités dans l’infrastructure du réseau.
Pour cela, il offre de multiples techniques de scans différents.

Dans cet article, je vous propose de vous énumérer tous les types de ports scans de Nmap avec un descriptif.
Vous trouverez aussi les commandes pour chacun d’eux.

15 types de scan de ports Nmap à connaitre

Les types et techniques de ports scan de Nmap

Il existe différents types de scans qui peuvent être effectués en utilisant Nmap. L’utilisateur de Nmap effectue ces scans dans différents buts.
Par défaut, Nmap effectue un scan SYN lors du balayage des ports TCP, sauf si l’utilisateur ne dispose pas de privilèges suffisants.

Pour mieux appréhender ce tutoriel, je vous conseille de lire celui-ci :

Les types et techniques de ports scan de Nmap
source : https://www.stationx.net/nmap-cheat-sheet/

Ping Sweep (-sn)

Voici le type balayage de Nmap le plus simple.
Il envoie des pings à toutes les adresses IP disponibles pour vérifier quelles adresses IP répondent au protocole ICMP (Internet Control Message) est appelé Ping Sweep. Si les utilisateurs ont besoin de connaître uniquement le nombre d’adresses IP et pas beaucoup de détails, ce Ping Sweep est très utile. Il est plus rapide et permet donc d’aller chercher facilement les résultats à connaître.

nmap -sn

Scan UDP (-sU)

UDP est utilisé pour vérifier si un port écoute les requêtes à venir sur la machine ciblée. Vous pouvez obtenir un faux rapport dans les résultats de votre analyse, car il n’y a pas de mécanisme pour répondre positivement. Les analyses UPD peuvent être utilisées pour découvrir tout cheval de Troie caché ou tout service RPC.
Ces scans ne sont pas très rapides car les machines traitent ce type de trafic lentement.

nmap -sU

Scan TCP SYN (-sS)

Il s’agit d’un type de scan TCP. Les paquets SYN sont créés par Nmap lui-même, et ces paquets SYN sont utilisés pour initier une connexion TCP.
Il envoie un paquet SYN via TCP à tous les ports prévus. Si un paquet d’accusé de réception est reçu en retour par le système, il est certain qu’un port est ouvert à cet endroit. L’absence de réponse signifie que le port est soit fermé, soit non disponible. Dans ce cas, le paquet d’accusés de réception n’est pas renvoyé au système en supposant que la connexion n’est pas valide. Ainsi, la connexion complète n’est pas analysée selon le système. Ce scan n’est pas montré dans la plupart des journaux de scan et donc il est sûr d’utiliser le scan SYN pour identifier les ports.

nmap -sS

TCP Connect Scan (-sT)

Cette méthode est similaire au SYN scan à bien des égards, car elle utilise la couche TCP pour envoyer des paquets et ceux-ci sont transmis à tous les ports. Ici, la différence est que la connexion complète est effectuée en renvoyant les paquets d’accusé de réception. Les journaux peuvent facilement trouver le scan TCP et nécessitent plus de puissance de la part des machines pour effectuer le travail. Mais cette méthode est plus précise que les scans SYN.
Si tous les accès liés au système d’exploitation sont disponibles pour l’utilisateur, il est préférable d’effectuer un scan TCP plutôt qu’un scan SYN car tous les accès de bas niveau et de haut niveau sont nécessaires pour ce scan. Le réseau est également plus chargé et l’utilisateur doit donc faire attention au chargement des systèmes et des réseaux.

nmap -sT

Scan TCP FIN (-sF)

Le scan FIN est très proche du scan SYN. Si la machine ciblée reçoit une entrée FIN, la plupart d’entre elles renverront le paquet de réinitialisation (RST).

nmap -sF

TCP Ping Scan (sP)

nmap -sP

Scan TCP ACK (-sA)

Pour vérifier si les ports sont filtrés ou non, les scans ACK sont utilisés.
Le scan ACK n’active que le drapeau ACK des paquets (à moins que vous n’utilisiez l’option –scanflags). Les systèmes non-filtrés réagissent en retournant un paquet RST.
Nmap considère alors le port comme non-filtré, signifiant qu’il est accessible avec un paquet ACK, mais sans savoir s’il est réellement ouvert ou fermé. Les ports qui ne répondent pas ou renvoient certains messages d’erreur ICMP (type 3, code 1, 2, 3, 9, 10, ou 13), sont considérés comme filtrés.

nmap -sA

TCP Window Scan

Le TCP Window scan ou Scan de fenêtre TCP est exactement le même que ACK scan sauf qu’il exploite un détail d’implémentation de certains systèmes pour différencier les ports ouverts des ports fermés, plutôt que de toujours imprimer sans filtre quand un RST est retourné. Il le fait en examinant la valeur TCP Window des paquets RST retournés. Sur certains systèmes, les ports ouverts utilisent une taille de fenêtre positive (même pour les paquets RST) alors que les ports fermés ont une fenêtre nulle. Window scan envoie la même sonde ACK nue que ACK scan.

Réponse de la sondeÉtat assigné
Réponse TCP RST avec champ de fenêtre non nulouvert
Réponse TCP RST avec champ de fenêtre zérofermé
Aucune réponse reçue (même après des retransmissions)filtré
ICMP unreachable error (type 3, code 1, 2, 3, 9, 10, or 13)filtré
Comment Nmap interprète les réponses à une sonde ACK de Window scan.
nmap -sW

Scan TCP NULL (-sN)

Comme son nom l’indique, le scan NULL met tous les champs de l’en-tête à zéro (null). Ces types de paquets ne sont pas authentiques, et certaines cibles ne savent pas comment traiter ces paquets. Ces cibles peuvent être votre machine Windows, et lorsque vous les scannez en utilisant des paquets NULL, elles produisent des résultats non fiables.

nmap -sN

Scan TCP XMAS (sX)

Le scan XMAS a la même nature que le scan NULL, car tous deux sont difficiles à détecter. L’implémentation de la pile TCP empêchera Windows de répondre aux scans Xmas. Les scans XMAS sont utilisés pour faire fonctionner les drapeaux FIN, URG, et PSH présents dans l’en-tête TCP.

nmap -sX

Scan RPC

Ces types de scans sont utilisés pour trouver les systèmes qui répondent aux services RPC (Remote procedure call). Cela permet d’exécuter des commandes à distance sur une machine spécifique. Les services RPC peuvent également être utilisés sur de nombreux ports différents ; c’est pourquoi il est difficile de savoir si les services RPC fonctionnent ou non. Le scan RPC doit être effectué souvent pour vérifier les services RPC en cours d’exécution.

Scan IDLE (-sI)

Ce type de scan est spécifique à Nmap pour Windows ou Linux.
Les paquets de scan envoyés à un port sont déplacés par un autre hôte pour vérifier la présence de logiciels malveillants. Les utilisateurs n’ont pas besoin de contrôler l’hôte externe, mais une adresse IP et un port doivent lui être attribués. Toutes les autres exigences proviennent du scanner lui-même.
Le scan IDLE est le plus furtif de tous. Les attaquants utilisent principalement le scan IDLE pour des attaques malveillantes. Certaines conditions spécifiques sont nécessaires pour effectuer ce scan.

nmap -sI

IP Protocol Scan (-sO)

L’analyse du protocole IP vous permet de déterminer quels protocoles IP (TCP, ICMP, IGMP, etc.) sont pris en charge par les machines cibles. Techniquement, il ne s’agit pas d’un scan de port, puisqu’il parcourt les numéros de protocole IP plutôt que les numéros de port TCP ou UDP. Pourtant, il utilise toujours l’option -p pour sélectionner les numéros de protocole analysés, rapporte ses résultats dans le format normal de la table des ports, et utilise même le même moteur d’analyse sous-jacent que les véritables méthodes d’analyse de port. Ainsi, il est suffisamment proche d’un scan de port pour qu’il ait sa place ici.

nmap -sO

Scan de détection de version (-sV)

Après la découverte des ports TCP et/ou UDP à l’aide de l’une des autres méthodes d’analyse, la détection de version interroge ces ports pour en savoir plus sur ce qui est réellement en cours d’exécution.
La base de données nmap-service-probes contient des sondes pour interroger divers services et des expressions de correspondance pour reconnaître et analyser les réponses.
Nmap essaie de déterminer le protocole du service (par exemple FTP, SSH, Telnet, HTTP), le nom de l’application (par exemple ISC BIND, Apache httpd, Solaris telnetd), le numéro de version, le nom de l’hôte, le type de périphérique (par exemple imprimante, routeur), la famille d’OS (par exemple Windows, Linux). Lorsque c’est possible, Nmap obtient également la représentation CPE (Common Platform Enumeration) de ces informations.

nmap -sV

Liens

L’article 15 types de scan de ports Nmap à connaitre est apparu en premier sur malekal.com.

Comment utiliser Nmap sur Windows (Zenmap)

30 septembre 2022 à 13:24

NMAP (Network Mapper) est un utilitaire réseau open source en ligne de commandes du monde Unix.
Il vous permet de faire un port scan, analyses de réseau, des audits de sécurité de l’infrastructure du réseau.
Zenmap est un GUI pour Nmap disponible pour Linux, Windows, Mac OS X, BSD, etc.

Dans ce tutoriel, je vous montre comment utiliser Nmap sur Windows à travers Zenmap.
Je vous explique comment installer Nmap puis comment lancer un balayage de ports.
Enfin d’article, vous trouverez un tutoriel vers des exemples de commandes Nmap.

Comment utiliser Nmap sur Windows (Zenmap)

Comment installer Nmap sur Windows

  • Téléchargez le setup de Nmap depuis ce lien puis exécutez le
  • Acceptez les conditions d’utilisation
  • Puis laissez les composants par défaut
Comment installer Nmap sur Windows
  • L’installation s’effectue
Comment installer Nmap sur Windows
  • On vous propose ensuite d’installer npcap, cliquez sur I Agree et laissez vous guider
Comment installer Nmap sur Windows
  • Cela installe un pilote NDIS Filter
Comment installer Nmap sur Windows
  • Enfin l’installation de Nmap reprend, attendez la fin
  • Puis cliquez sur Next et Finish
Comment installer Nmap sur Windows

Présentation de l’interface de nmap

Voici une présentation de l’interface de Nmap pour Windows.
Celle-ci est relativement simple.

Présentation de l'interface de nmap (Zenmap)

Lors de la première utilisation, le pare-feu Windows Defender peut émettre une alerte de Sécurité Windows.
Cliquez sur Autoriser l’accès.

Alerte Sécurité Windows sur Nmap

Comment faire un scan de ports TCP/UDP avec Nmap sur Windows

  • Ouvrez Nmap Zenmap
  • Puis dans cible, saisissez soit l’adresse IP de l’hôte à scanner, soit un masque de sous-réseau pour scanner entièrement un réseau
Comment faire un scan de ports TCP/UDP avec Nmap sur Windows
Comment faire un scan de ports TCP/UDP avec Nmap sur Windows
  • Cliquez sur le bouton Scan tout à droite
  • Les hôtes détectés s’affiche dans la liste de gauche et sur la page principale les résultats du scan. Une icone indique le type d’appareil et OS (Windows, Linux, …)
  • La sortie Nmap s’affiche sur la fenêtre principale
Comment faire un scan de ports TCP/UDP avec Nmap sur Windows
  • Cliquez sur Services afin de lister les services détectés et accessibles
Comment faire un scan de ports TCP/UDP avec Nmap sur Windows
  • Si vous souhaitez obtenir une vue interactive des connexions entre les hôtes du réseau LAN, cliquez sur l’onglet Topologie. Chaque anneau représente un saut de réseau supplémentaire à partir du nœud central. Un clic sur un nœud le fait apparaître au centre
Comment faire un scan de ports TCP/UDP avec Nmap sur Windows
  • L’onglet Détails de l’hôte regroupe toutes les informations sur un seul hôte dans un affichage hiérarchique. On y trouve le nombre de ports ouverts, les adressages réseaux (adresse IP, adresse Mac), le type de hôte, le type d’OS, etc
Comment faire un scan de ports TCP/UDP avec Nmap sur Windows

Exemples de commandes nmap

Si vous cherchez des exemples d’utilisation de la commande nmap, suivez ce guide complet :

Liens

L’article Comment utiliser Nmap sur Windows (Zenmap) est apparu en premier sur malekal.com.

Où trouver les points de restauration du système ? Comment voir les points de restauration dans Windows 11/10 ?

30 septembre 2022 à 08:52

Les points de restauration du système contiennent les informations nécessaires nécessaires pour restaurer votre système à l’état choisi. Les points de restauration sont générés automatiquement lorsque vous installez une nouvelle application, une nouvelle application, une nouvelle mise à jour Windows, et générée lorsque vous créez un point de restauration manuellement.

Dans ce tutoriel, nous examinons où les points de restauration du système sont stockés sur un périphérique Windows 11/10 et comment vous pouvez afficher ces points de restauration.

Où trouver les points de restauration du système ? Comment voir les points de restauration dans Windows 11/10 ?

Où trouver les points de restauration du système stockés ?

Les points de restauration sont stockés dans le dossier système : System Volume Information
Ce dossier n’est pas visibles par défaut, étant caché, pour l’afficher :

Toutefois, l’utilisateur n’a pas accès au dossier, seul le système peut y accéder.
Ainsi si vous tentez de l’ouvrir, vous aurez une erreur d’accès refusé.
De plus, les points de restauration ne sont pas directement visibles dans ce dernier.
En clair donc, il n’y a pas trop d’intérêt à vouloir accéder à ce dossier.

Le dossier System Volume Information

Comment voir les points de restauration dans Windows 11/10 ?

avec rstrui

  • Sur votre clavier, appuyez sur la touche
    + R
  • Dans la fenêtre exécuter, copiez/collez : rstrui.exe
  • Puis cliquez sur OK
Exécuter rstrui.exe pour restaurer Windows
  • Puis sélectionnez Choisir un autre point de restauration
  • Ensuite cliquez sur Suivant
Comment voir les points de restauration dans Windows 11/10 ?
  • Dans la nouvelle fenêtre en bas, cochez Afficher d’autres points de restauration
  • Tous les points de restauration actuels seront désormais répertoriés avec une date et une heure créées, description et type de point de restauration pour chacun.
Comment voir les points de restauration dans Windows 11/10 ?

En Invite de Commandes – CMD

Ouvrir invite de commandes en administrateur
  • Pour lister les points de restauration disponible dans le système, utilisez la commande vssadmin de cette manière :
vssadmin list shadows
Comment voir les points de restauration dans Windows avec vssadmin en ligne de commandes
  • Pour lister tous les points de restauration disponibles pour tous les lecteurs vers un fichier texte sur le Bureau de Windows, exécutez la commande ci-dessous :
vssadmin list shadows >"%userprofile%\Desktop\Restore Points.txt"
  • Pour répertorier tous les points de restauration disponibles pour un lecteur spécifique, exécutez la commande ci-dessous :
vssadmin list shadows /For=<lettre lecteur>:
  • Pour lister tous les points de restauration disponibles pour le lecteur spécifique vers un fichier texte sur le Bureau de Windows, exécutez la commande ci-dessous :
vssadmin list shadows /For=<lettre lecteur>: >"%USERPROFILE%\Desktop\Points-restauration.txt"

En PowerShell

Get-ComputerRestorePoint | Format-Table -AutoSize
Comment voir les points de restauration dans Windows en PowerShell
  • Pour lister tous les points de restauration disponibles pour tous les lecteurs vers un fichier texte sur bureau de Windows, exécutez la commande ci-dessous:
Get-ComputerRestorePoint | Format-Table -AutoSize | Out-File -filepath "$Env:userprofile\Desktop\Restore Points.txt"
  • Pour répertorier tous les points de restauration disponibles pour tous les lecteurs avec plus de détails, exécutez la commande ci-dessous :
Get-ComputerRestorePoint | Format-List
  • Pour lister tous les points de restauration disponibles pour tous les lecteurs avec plus de détails vers un fichier texte sur le Bureau de Windows, exécutez la commande ci-dessous :
Get-ComputerRestorePoint | Format-List | Out-File -filepath "$Env:userprofile\Desktop\Restore Points.txt"

L’article Où trouver les points de restauration du système ? Comment voir les points de restauration dans Windows 11/10 ? est apparu en premier sur malekal.com.

Comment mettre à jour Windows 11 en 22H2 sur un PC non compatible

29 septembre 2022 à 16:38

Lorsque vous tentez de mettre à jour Windows 11 21H2 vers Windows 22H2 sur un PC non compatible, la mise à jour le refuse.
Un message vous indique : Cet ordinateur personnel ne répond pas à la configuration minimale requise pour installer Windows 11.

Dans ce tutoriel, je vous donne des solutions pour contourner ce blocage et réussir le passage vers Windows 11 en 22H2 sur n’importe quel PC (PC non compatible sans TPM ou Secure Boot).

Comment mettre à jour Windows 11 en 22H2 sur un PC non compatible

Comment mettre à jour Windows 11 en 22H2 sur un PC non compatible

Télécharger MediaCreationTool.bat

  • Télécharger MediaCreationTool.bat depuis ce lien :
  • Décompressez le fichier MediaCreationTool.bat-main.zip à l’aide de 7-zip par exemple
  • Ensuite ouvrez le dossier bypass11
  • Puis faites un clic droit sur Skip_TPM_Check_on_Dynamic_Update puis exécuter en tant qu’administrateur
Mettre à jour Windows 11 21H2 vers Windows 11 22H2 sur n'importe quel PC
  • Sur la page bleu de SmartScreen, cliquez sur Informations complémentaires
  • Puis Exécuter quand même
Mettre à jour Windows 11 21H2 vers Windows 11 22H2 sur n'importe quel PC
Mettre à jour Windows 11 21H2 vers Windows 11 22H2 sur n'importe quel PC

Votre PC est maintenant prêt pour passer la mise à jour Windows 11.

Mettre à jour Windows 11 21H2 vers Windows 11 22H2

  • Puis faites un clic droit sur le fichier ISO et Monter
  • Un lecteur DVD-Rom virtuel se créé, ouvrez le
  • Puis cliquez sur le Setup
Mettre à jour Windows 11 21H2 vers Windows 11 22H2 sur n'importe quel PC
  • Après quelques vérifications dont la configuration minimale requise, vous arrivez sur le contrat de licence
  • Cliquez sur Accepter
Mettre à jour Windows 11 21H2 vers Windows 11 22H2 sur n'importe quel PC
  • Choisissez de conserver les fichiers, paramètres et applications
Mettre à jour Windows 11 21H2 vers Windows 11 22H2 sur n'importe quel PC
  • Puis une phase de téléchargement de mise à jour s’effectue, patientez
Mettre à jour Windows 11 21H2 vers Windows 11 22H2 sur n'importe quel PC
  • Enfin une fois que tout est prêt, cliquez sur Installer
Mettre à jour Windows 11 21H2 vers Windows 11 22H2 sur n'importe quel PC
  • Après cela, une page bleue Installation en cours de Windows 11 s’ouvre. Des copies de fichiers s’effectuent, cela va prendre beaucoup de temps. Laissez l’opération se dérouler
Installation en cours de Windows 11
  • Enfin le PC redémarre pour terminer la copie des fichiers de Windows 11
Fin de la mise à jour vers Windows 11
  • Puis vous arrivez sur la page d’identification sur Windows 11, saisissez le mot de passe de votre compte utilisateur
  • Une phase de configuration des paramètres s’effectuent, patientez
Passage en Windows 11
  • Le bureau de Windows 11 s’ouvre alors ce qui sonne la fin de cette mise à niveau

L’article Comment mettre à jour Windows 11 en 22H2 sur un PC non compatible est apparu en premier sur malekal.com.

❌