FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierFlux principal

3 Virus ou arnaques Facebook à connaitre

27 janvier 2012 à 13:18

Cette page vous donnes quelques exemples de virus sur Facebook pour comprendre notamment comment ils sont diffusés sur le réseau social.
Il s'agit donc d'un article de prévention afin de vous aider à éviter ce type de virus.
On trouve aussi quelques arnaques présentes sur Facebook.

Voici 3 exemples de virus Facebook ou arnaques Facebook à connaitre.

3 Virus ou arnaques Facebook à connaitre

3 Virus ou arnaques Facebook à connaitre

Les messages de SPAM menant à des virus

Les fausses vidéos consistent envoyer des messages sur le mur ou journal Facebook menant à divers prétextes pour installer un logiciel malveillant sur le PC.
Ce dernier va ensuite publier des messages automatiques pour toucher d'autres internautes et ainsi se diffuser sur d'autres comptes Facebook.
Le message utilise divers prétextes afin de pousser l'internaute à cliquer.

Par exemple, il peut s'agir de proposer de visualiser une vidéo, un message d'erreur indique qu'il faut télécharger le plugin Adobe Flash, un codec ou mise à jour du navigateur internet.

Voici un exemple de ces messages malveillants :

Spam/Virus Facebook

Comme vous pouvez le constater les services d'URLs courtes comme bit.ly sont souvent utilisés.

Ci-dessous un exemple de message indiquant qu'il faut un plugin Divx pour visualiser la vidéo :

Spam/Virus Facebook

Ou encore ci-dessous, un message indiquant qu'il faut mettre à jour le plugin Youtube.

Spam/Virus Facebook

Dans la majorité des cas, cela aboutit à des propositions d'installation d'extension pour les navigateurs internet

Une fois installé sur le navigateur WEB, la diffusion de messages sur Facebook se fera automatiquement afin de propager le virus à d'autres internautes.
Par le passé, courant 2008, un ver informatique avait aussi touché les réseaux sociaux dont Facebook. Le principe de diffusion est identique avec de fausses vidéos.
Plus d'informations : Net-Worm.Win32.Koobface sur FaceBook et MySpace

Comme vous pouvez le constater, est comme souvent, faire cliquer sur du contenu.
Les méthodes utilisées reposent souvent sur du contenu de buzz afin de donner envie.
Sur des vidéos, si un message d'erreur s'affiche, ne téléchargez rien, c'est à coup sûr du contenu malveillant.

Une variante consiste aussi à promouvoir des arnaques pour faire gagner des iphone ou Smartphone Samsung.
Les messages indiquaient un code promo à saisir dans Google pour tomber sur des sites menant à ces arnaques.

Arnaque iphone 1 euro sur Facebook à travers des spams

Les publicités malveillantes menant à des arnaques

Fin 2016 et 2017, des publicités malveillantes sur Facebook ont pu diffuser des arnaques de support téléphoniques.

Les campagnes poussent des publicités de buzz sur des stars françaises.
Si l'utilisateur Facebook clic dessus, une fausse page d'erreur de virus s'affiche afin de vous faire contacter une hotline téléphonique qui va chercher à vous faire acheter des antivirus à des prix très élevés.

D'autres exemples sur la page : Arnaque support téléphonique (virus zeus et #DW6VB36) sur Facebook

Comptes Facebook malveillants

Enfin il existe de faux comptes Facebook avec des profils soit créer de toutes pièces.
Il peut aussi s'agir de comptes piratés ou des comptes Facebook achetés.
Certains renferment des liens qui peuvent mener à des attaques drive-by-download ou menant à des arnaques.

Comment sécuriser son compte Facebook pour se protéger des virus

Enfin pour éviter les virus Facebook et autres SPAM, vous pouvez suivre ces conseils afin de sécuriser votre compte Facebook.

L’article 3 Virus ou arnaques Facebook à connaitre est apparu en premier sur malekal.com.

Des routeurs TP-Link visés par un botnet : mettez à jour votre appareil - Numerama

10 décembre 2021 à 12:37

wifi

Un modèle de routeur internet de la marque TP-Link est actuellement visé par une attaque d'un Botnet. Il est assez facile de s'en prémunir.  [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/

Routeurs Wi-Fi : 226 failles découvertes chez 8 fabricants différents

4 décembre 2021 à 15:20

Suite au travail de chercheurs en sécurité, on apprend que certains routeurs Wi-Fi sont vulnérables à plusieurs failles de sécurité. Au total, ce sont 226 failles de sécurité qui ont été découvertes. Quels sont les modèles de routeur concerné ?

Les chercheurs en sécurité de IoT Inspector ont analysé 9 routeurs Wi-Fi, de 8 différentes marques, en prenant du matériel plutôt orienté pour les petites entreprises et les particuliers. Ainsi, on retrouve Asus, AVM, D-Link, Netgear, Edimax, TP-Link, Synology et Linksys. Pour que les tests soient cohérents, les chercheurs ont utilisés des modèles de routeur récents et à jour au niveau du firmware (voir ci-dessous).

Résultat, ils ont découvert la présence de 226 failles de sécurité. Soyons clairs : les 226 failles de sécurité ne sont pas présentes dans tous les routeurs évalués, mais il s'agit bien d'un total. Par exemple, le routeur Synology RT-2600ac dispose de 30 vulnérabilités tandis que le modèle TP-Link Archer AX6000 a 32 vulnérabilités.

Bien que ces vulnérabilités soient diverses et variées, il y a certains points communs entre les failles que l'on retrouve le plus entre ces différents modèles. Par exemple, il y a l'utilisation d'un noyau Linux obsolète pour le firmware, des paquets obsolètes pour les fonctions VPN et multimédias, mais aussi BusyBox, ainsi que des identifiants codés en dur au sein du firmware des routeurs (une mauvaise pratique qui n'est pas rare, la preuve).

La bonne nouvelle dans tout ça, c'est que suite aux travaux menés par les chercheurs en sécurité d'IoT Inspector, les fabricants ont réagi en publiant des mises à jour de firmware afin de corriger les vulnérabilités découvertes. Par exemple, Synology a mis à jour le noyau Linux sur le firmware de son routeur Wi-Fi RT-2600ac. Dans une prochaine mise à jour, Synology mettra à jour BusyBox et PHP afin d'améliorer la sécurité de son appareil.

Si vous utilisez l'un de ces routeurs, vous n'avez plus qu'à vérifier les mises à jour.... Dans tous les cas, cela représente plusieurs millions d'appareils à travers le monde.

Source

The post Routeurs Wi-Fi : 226 failles découvertes chez 8 fabricants différents first appeared on IT-Connect.

Asus dévoile son routeur ROG Rapture GT-AX6000

Jusqu'à 1448 Mbit/s sur la bande 2,4 GHz et 4804 Mbit/s sur la bande 5 GHz.

asus2

full

asus2

thumbnail

Comment changer les DNS de Windows

4 septembre 2016 à 21:57

Comment changer ses serveurs DNS (Domain Name System) de Windows, afin de pouvoir configurer ses propres serveurs DNS (Google, etc).
Les serveurs de noms ou DNS permettent de convertir les adresses littérales en adresses IP.
Modifier ses serveurs DNS peut donc permettre de contourner certains filtrages DNS.

Cette page vous guide dans la modification des DNS de Windows 10, 7, 8 et Windows 11.

Changer les DNS dans Windows

Comment changer les serveurs DNS sur Windows

Rappelez vous que chaque interface réseau : votre carte Ethernet (par câble) et votre carte Wi-Fi ont leurs propres configurations.
Si vous désirez modifier les DNS, vous devez le faire pour chaque carte.
Surtout, si vous avez tendance à utiliser les deux modes de connexion.

Pour obtenir la liste des adresses des serveurs de noms :

Comment changer les DNS de Windows 10

Voici un tutoriel qui vous guide pour changer les DNS d'une carte Ethernet ou carte Wi-Fi sur Windows 10 :

Comment changer les DNS de Windows 11

Dans ce tutoriel, je vous donne deux méthodes pour changer les DNS de Windows 11, depuis les paramètres ou en PowerShell :

Comment changer les DNS de Windows depuis les connexions réseau

Voici comment modifier les adresses des serveurs de noms dans les interfaces réseaux de Windows.

Temps nécessaire : 5 minutes.

Comment changer les DNS de Windows 7, 8, 10

  1. Ouvrir les interfaces réseaux de Windows

    Sur votre clavier, appuyez sur la touche Windows + R
    Dans la fenêtre exécuter, saisissez : ncpa.cpl

    Ouvrir les connexions réseaux sur Windows

  2. Ouvrir les propriétés de la carte réseau

    Dans le cas où vous êtes connecté en filaire (connexion par câble), faites l'opération sur la carte Ethernet.
    Alors que si la connexion est en WiFi, l'opération de changement de DNS doit être effectuée la carte Wifi/Wireless.

    Faites un clic droit sur la carte réseau en question puis Propriétés.comment changer les DNS de Windows

  3. Modifier l'adresse TCP/IPV4

    Repérez et sélectionnez TCP/IP V4
    puis cliquez sur Propriétés.comment changer les DNS de Windows

  4. Changer les serveurs DNS

    La configuration TCP/IP v4 s'ouvre alors.
    Dans la partie basse, cochez l'option : utilisez le serveur DNS de l'adresse suivante
    Enfin saisissez le DNS préféré (primaire) et éventuellement un serveur DNS (secondaire).comment modifier les DNS de Windows

  5. Valider les changements

    Cliquez sur OK pour prendre en compte les changements.
    Répétez l'opération pour les paramètres TCP/IP V6.

Bravo ! Vous avez modifié les serveurs DNS de Windows.

En Powershell

Get-DnsClientServerAddress
  • Ensuite utilisez la commande Set-DNSClientServerAddress pour changer les DNS de Windows :
Set-DNSClientServerAddress "NomInterface" –ServerAddresses ("adresse-serveur-DNS-prefere", "adresse-serveur-DNS-secondaire")
  • Remplacez dans la commande :
    • NomInterface : le nom de l'interface réseau
    • adresse-serveur-DNS-prefere : l'adresse du serveur DNS principal
    • adresse-serveur-DNS-secondaire : l'adresse du serveur DNS secondaire
  • Par exemple pour changer les serveurs DNS en 1.1.1.1 et 1.0.0.01 sur l'interface Ethernet0 :
Set-DNSClientServerAddress "Ethernet0" –ServerAddresses ("1.1.1.1","1.0.0.1")
Comment changer les DNS de Windows en Powershell
Bravo ! vous avez réussi à changer les DNS de Windows en Powershell.

En ligne de commandes avec netsh

Il est tout à fait possible de changer la configuration IP en ligne de commandes.
Et donc on peut modifier les serveurs DNS de cette manière.
Cela se fait avec la commande CLD netsh.

  • Puis utilisez la commande Get-DnsClientServerAddress pour la configuration DNS et le nom des interfaces réseau (colonne InterfaceAlias)
Get-DnsClientServerAddress
  • Ensuite utilisez la commande Set-DNSClientServerAddress pour changer les DNS de Windows :
Set-DNSClientServerAddress "NomInterface" –ServerAddresses ("adresse-serveur-DNS-prefere", "adresse-serveur-DNS-secondaire")
  • Remplacez dans la commande :
    • NomInterface : le nom de l'interface réseau
    • adresse-serveur-DNS-prefere : l'adresse du serveur DNS principal
    • adresse-serveur-DNS-secondaire : l'adresse du serveur DNS secondaire
  • Par exemple pour changer les serveurs DNS en 1.1.1.1 et 1.0.0.01 sur l'interface Ethernet0 :
Set-DNSClientServerAddress "Ethernet0" –ServerAddresses ("1.1.1.1","1.0.0.1")
Bravo ! vous avez réussi à changer les DNS de Windows depuis l'invite de commandes avec netsh.

Dans le registre Windows

La configuration IP des interfaces est stockée dans le registre Windows.
On peut donc modifier directement celle-ci.

  • Sur votre clavier, appuyez sur la touche
    + R
  • Puis saisissez regedit et OK
  • Cela ouvre l'éditeur du registre Windows, déroulez à gauche :
HKLM\System\CurrentControlSet\Services\Tcpip\Parameters
  • On trouve alors chaque interface avec son GUID {XXXX}. Cliquez sur chacun pour trouver celui de votre interface réseau Ethernet ou Wifi
  • A droite, cherchez la valeur NameServer, c'est elle qui stocke les adresses des serveurs DNS. Par exemple ci-dessous, c'est 192.168.1.1.
  • Il suffit alors de double-cliquer sur NameServer et saisir les adresses des serveurs de noms souhaités.
  • Lorsque la valeur NameServer est vide, cela signifie que les DNS sont en DHCP. C4est à dire que les serveurs DNS sont récupérés automatiquement depuis votre box internet
  • Enfin pour spécifier plusieurs adresses, DNS préféré et auxiliaire, on les sépare par des virgules. Ci-dessous, les adresses DNS de Quad9.
Bravo ! vous avez réussi à changer les DNS de Windows depuis le registre Windows.

Utilitaires pour changer les DNS

Il existe bien entendu beaucoup d'utilitaires pour modifier ses serveurs DNS.
Notamment : QuickSetDNS

Comment changer les DNS configurés dans Windows
QuickSetDNS

ou encore DNSJumper

Puis DNS Angel permet de changer de serveurs DNS depuis une liste prédéfinie : DNS Angel

Enfin YogaDNS permet de gérer plusieurs serveurs DNS et créer des règles de résolution DNS.
Plus d'informations :

YogaDNS : un client DNS avancé pour gérer plusieurs serveurs DNS

Comment vérifier ses DNS sur Windows

Vous avez changé les serveurs DNS mais souhaitez vérifier que la modification a fonctionné.

Vous pouvez utiliser aussi une commande depuis l'invite de commandes de Windows :

ipconfig /all

Cela retourne toute la configuration TCP pour chaque interface réseau.
Ici pour la carte Ethernet, on retrouve bien les serveurs DNS Google 8.8.8.8

L’article Comment changer les DNS de Windows est apparu en premier sur malekal.com.

Vague d’attaques DDoS tirant profit de routeurs MikroTik non patchés

2 novembre 2021 à 16:24
Par : UnderNews

En juin 2021, un nouveau botnet, composé de routeurs MikroTik non patchés, a fait son apparition. Surnommé Mēris par les chercheurs en sécurité qui l'ont signalé pour la première fois, ce botnet IoT a lancé de nombreuses attaques DDoS HTTP et HTTP/S au niveau des applications, et ce contre plusieurs cibles dans le monde, notamment Krebs On Security et Yandex.

The post Vague d’attaques DDoS tirant profit de routeurs MikroTik non patchés first appeared on UnderNews.

Transformez votre Linux en routeur avec une seule commande

10 octobre 2021 à 09:00
Par : Korben

Vous voulez en faire un routeur capable de vous connecter à Internet, de proposer un hotspot Wifi, de faire office de proxy transparent ou de router convenablement les ports de vos machines virtuelles ou conteneurs ?

Alors bonne nouvelle, si vous avez une vieille machine qui traine dans un coin (ou un Raspberry Pi), vous allez pouvoir le transformer facilement en routeur grâce à cet outil pour Linux nommé Linux-router (lnxrouter).

Ce script appelle à la fois iptables, dnsmasq, hostapd…etc et permet de :

  • Créer un sous-réseau NAT
  • Fournir de l’Internet
  • Proposer un serveur DHCP et Relay Agent
  • Proposer un serveur DNS
  • Avoir de l’IPv6 (derrière le LAN NAT, tout comme IPv4)
  • Créer un hotspot Wifi :
  • Sélectionner le canal du wifi ainsi que son chiffrement WPA2/WPA, WPA2, WPA (pas de WPA3 supporté encore)
  • De créer un point d’accès sur la même interface que celle où vous arrive Internet.
  • Mettre en place un proxy transparent (redsocks)
  • Mettre en place un proxy DNS

Linux Router peut donc être extrêmement utile dans le cas des configurations réseau suivantes :


Internet----(eth0/wlan0)-Linux-(wlanX)AP
                                       |--client
                                       |--client

                                    Internet
Wifi AP(no DHCP)                        |
    |----(wlan1)-Linux-(eth0/wlan0)------
    |           (DHCP)
    |--client
    |--client

                                    Internet
 Switch                                 |
    |---(eth1)-Linux-(eth0/wlan0)--------
    |--client
    |--client

Internet----(eth0/wlan0)-Linux-(eth1)------Another PC

Internet----(eth0/wlan0)-Linux-(virtual interface)-----VM/container

Ainsi pour créer un hotspot wifi, vous n’aurez qu’à entrer la commande suivante :

sudo lnxrouter --ap wlan0 NomPointAcces -p MotDePasse

Pour monter un proxy transparent qui passe par Tor :

sudo lnxrouter -i eth1 --tp 9040 --dns 9053 -g 192.168.55.1 --p6 fd00:5:6:7::

Et spécifier la config suivante dans le fichier torrc

TransPort 192.168.55.1:9040 
DNSPort 192.168.55.1:9053
TransPort [fd00:5:6:7::1]:9040 
DNSPort [fd00:5:6:7::1]:9053

Ou encore créer un proxy transparent pour VirtualBox :

sudo lnxrouter -i vboxnet5 --tp 9040 --dns 9053

Je ne m’étends pas sur toutes les possibilités du soft, mais concrètement, lnxrouter ne fait rien de plus que ce qu’il est possible de faire avec un Linux de base. C’est juste que ce script rend les choses plus simples et plus abordables. Je suis certain que ça vous plaira.

Vous retrouverez le script et la doc sur Github.

❌