FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierFlux principal

Comment sauvegarder Thunderbird sous Windows ?

26 novembre 2022 à 09:00
Par : Korben

Si vous utilisez Thunderbird comme client email, vous n’avez peut-être jamais pensé à sauvegarder votre config Thunderbird, mais également l’ensemble de vos emails.

Ce n’est pas grave, on va faire ça ensemble. Alors rassurez-vous, ce n’est pas compliqué puisqu’il suffit d’afficher les fichiers cachés sous Windows puis d’aller dans le répertoire suivant :

C:\\Users\\NOM\\AppData\\Roaming\\Thunderbird\\Profiles\\NOM_PROFIL\\ 

Et tout simplement de sauvegarder le dossier profil qui contient tous les messages, les préférences, le carnet de contacts…etc.

Maintenant si vous avez la flemme, vous pouvez également utiliser cet utilitaire gratuit nommé BackupThunderbird qui est capable de détecter automatiquement ce dossier et de le sauvegarder pour vous à l’endroit de votre choix.

Cerise sur le gâteau, vous pouvez même le chiffrer avec un petit mot de passe pour plus de sécurité.

L’outil permet également de faire la procédure inverse, c’est-à-dire restaurer un backup pour retrouver votre Thunderbird d’avant.

C’est simple, efficace. Comme j’aime.

Azure Backup : comment restaurer une machine virtuelle Azure ?

23 novembre 2022 à 17:15

I. Présentation

Après avoir vu comment sauvegarder une machine virtuelle Azure avec Azure Backup, nous allons voir comment restaurer une machine virtuelle à un état antérieur, à partir de nos sauvegardes.

Lorsque l'on restaure une VM avec Azure Backup, il y a plusieurs possibilités, notamment :

  • Restaurer complètement la machine virtuelle en écrasant la machine virtuelle existante
  • Restaurer complètement la machine virtuelle en utilisant un nouveau nom, ce qui n'impacte pas la machine virtuelle existante
  • Restaurer uniquement certains fichiers

Dans cet exemple, nous verrons comment restaurer une VM Azure en lieu et place de la VM existante. Avant de lancer la restauration d'une VM en écrasant la version existante, vous devez éteindre la VM à partir du portail Azure.

II. Créer un compte de stockage

Nous devons commencer par créer un compte de stockage qui sera utilisé temporairement par Azure pendant la phase de restauration pour stocker des données. La VM Azure restaurée n'aura plus de lien avec ce compte de stockage une fois que la restauration sera terminée.

À partir du portail Azure, accédez à "Comptes de stockage" et créez un nouveau compte de stockage. Choisissez un abonnement, attribuez un groupe de ressources, puis :

  • Attribuez un nom à cet espace de stockage, par exemple "restorebackuptemp"
  • Choisissez une région, ici "France Central" c'est-à-dire la même région que mes VMs Azure
  • En termes de performances et de redondance, vous pouvez laisser les options par défaut

Restauration Azure Backup - Créer un compte de stockage

Poursuivez jusqu'à la fin afin de créer le compte de stockage. Maintenant, voyons comment restaurer la machine virtuelle Azure.

III. Restaurer une VM entièrement

Toujours à partir du portail Azure, accédez au Centre de sauvegarde et cliquez sur le bouton "Restaurer".

Restauration Azure Backup - Restaurer une VM

Renseignez la première partie du formulaire de cette façon :

  • Type de source de données : choisissez "Machines virtuelles Azure", car c'est une VM Azure qui doit être restaurée
  • Instance de sauvegarde : cliquez sur "Sélectionner une instance de sauvegarde" pour choisir la VM à restaurer. Dans mon exemple, c'est la VM "PC-04"

Restauration Azure Backup - Instance de sauvegarde

Ensuite, il faut choisir un point de restauration sur lequel s'appuyer pour récupérer les données en cliquant sur le bouton "Sélectionner".

Restauration Azure Backup - Sélectionner le point de restauration

Après avoir éventuellement filtré les points de restauration selon une période spécifique, sélectionnez celui qui vous intéresse. Ensuite, poursuivez la configuration de la tâche de restauration.

Note : lorsque l'on restaure un point de restauration de type "instantané", c'est beaucoup plus rapide qu'avec un point de restauration classique (car il n'est pas stocké au même endroit sur Azure).

Restauration Azure Backup - Choix de la sauvegarde à restaurer

Comme je le disais en introduction, on peut décider de créer une nouvelle VM à partir de la sauvegarde en choisissant "Créer nouveau". Dans ce cas, il conviendra de choisir un groupe de ressource, un réseau virtuel, etc... Comme s'il s'agissait d'une nouvelle VM.

Restauration Azure Backup - Créer nouvelle VM à partir de la sauvegarde

Dans ce cas pratique, on restaure la VM à la place de celle qui est existante, mais qui, malheureusement, est crashée et inutilisable ! On sélectionne "Remplacer l'existant". Le formulaire se réduit... Choisissez le compte de stockage créé précédemment au niveau du paramètre "Emplacement intermédiaire".

Cliquez sur "Restaurer". Attention, cette action est irréversible : la VM sera écrasée par la sauvegarde !

Restauration Azure Backup - Remplacer la VM existante

Au sein du portail Azure, une notification indique que la restauration est en cours.

Restauration Azure Backup - Notification

Dans le même temps, dans le "Centre de sauvegarde", si vous cliquez sur "Travaux de sauvegarde" à gauche, vous pouvez retrouver l'opération en cours sur la VM avec le type d'opération "Restaurer". N'hésitez pas à actualiser régulièrement.

Restauration Azure Backup - Travaux

À la fin de l'opération, la machine virtuelle est restaurée dans son état antérieur ! Ouf, elle est de nouveau opérationnelle !

IV. Conclusion

Nous venons de voir comment restaurer une machine virtuelle avec Azure Backup en utilisant un point de restauration d'une précédente sauvegarde ! Pour aller plus loin, vous pouvez consulter la documentation de Microsoft, et lire notamment la section "Post-restore steps" qui liste les étapes éventuelles à réaliser après la restauration de la VM. Par exemple, si c'est une VM avec une adresse IP statique définie via le portail Azure, il faut réattribuer l'adresse IP statique, car elle sera définie en dynamique suite à la restauration.

L'article Azure Backup : comment restaurer une machine virtuelle Azure ? est disponible sur IT-Connect : IT-Connect.

Sauvegarder ses machines virtuelles Azure avec Azure Backup

25 octobre 2022 à 16:45

I. Présentation

Dans ce tutoriel, nous allons apprendre à utiliser le service Azure Backup pour sauvegarder les VMs Azure à partir d'un service natif au Cloud de Microsoft. Ainsi, les machines virtuelles exécutées dans Azure, et donc dans le Cloud, sont également sauvegardées dans le Cloud.

La solution Azure Backup est polyvalente, car elle permet de sauvegarder différents types de ressources au sein de coffres de sauvegarde. Ainsi, nous pouvons sauvegarder :

  • Des machines virtuelles Azure, sous Linux et Windows
  • Des machines virtuelles ou des serveurs physiques on-premise (via MARS / MABS selon les besoins)
  • Des partages de fichiers Azure File Share
  • Des bases de données SQL Server ou PostgreSQL
  • Des disques managés Azure
  • Etc.

Dans ce premier article, c'est la capacité d'Azure Backup à sauvegarder des machines virtuelles Azure, sous Linux et Windows, qui va nous intéresser. En ce qui concerne les serveurs virtuels, il est possible de sauvegarder uniquement certaines données, l'état du système ou la VM dans son intégralité.

Avec Azure Backup représente une solution sécurisée pour stocker les sauvegardes, aussi bien pour les ressources Cloud que les ressources on-premise. Même si l'espace de stockage est payant, l'avantage de cette solution c'est que vous payez selon ce que vous consommez, selon vos besoins réels, sans avoir à vous poser différentes questions : ai-je encore de la place sur mon NAS où sont stockées mes sauvegardes ? Quand expire la licence de mon logiciel de sauvegarde ? Ou encore, mes sauvegardes sont-elles sécurisées ?

Tarifs Azure Backup

Je vous recommande aussi de consulter la documentation officiel car Azure Backup est un service de sauvegarde assez vaste avec beaucoup de petites subtilités (selon ce que l'on veut faire ou sauvegarder).

II. Créer un coffre recovery services

La première étape consiste à créer un coffre "recovery services" à partir du Centre de sauvegarde d'Azure. Il s'agit d'un espace de stockage dans Azure où nous viendrons stocker nos sauvegardes.

Recherchez "Centre de sauvegarde" dans Azure ou accédez à ce lien direct : Centre de sauvegarde - Microsoft Azure

Cliquez sur "+ Coffre" dans le menu supérieur.

Azure - Centre de sauvegarde - Créer un coffre

Ici, nous choisissons le type de coffre "Recovery Services vault", car il permet de stocker des sauvegardes de machines virtuelles Azure, contrairement au second type de coffre.

Azure - Recovery Services vault

Ensuite, il faut choisir un abonnement et attribuer un groupe de ressources, comme pour les autres ressources. Donnez un nom à votre coffre, pour ma part "IT-Connect-BackupVault-VM" et choisissez une région.

Note : Actuellement, la fonctionnalité "enhanced soft delete" annoncée à l'occasion de l'événement Microsoft Ignite 2022 est disponible uniquement dans certaines régions (West Central US, Australia East, et North Europe). Elle permet de rendre accessible certaines sauvegardes même après la suppression pendant une durée définie (état intermédiaire, avant la suppression définitive). En comparaison de la fonction "soft delete" existante, celle-ci offre des options supplémentaires comme la possibilité de définir une durée de rétention comprise entre 14 et 180 jours. Plus d'infos dans cette documentation : About Enhanced soft delete for Azure Backup (preview)

Azure - Créer un coffre recovery services vault

Poursuivez et validez. Dans le centre de sauvegarde, nous avons désormais 1 Coffre Recovery Services. Vous pouvez créer plusieurs coffres dans un même environnement Azure.

Azure - Centre de sauvegarde - Liste des coffres

Passons à l'étape suivante.

III. Créer une stratégie de sauvegarde

La seconde étape consiste à créer une stratégie de sauvegarde Azure dont l'objectif est de définir plusieurs paramètres : coffre dans lequel stocker les sauvegardes, fréquence de la sauvegarde, nombre de points de sauvegarde à conserver, etc. Quand une tâche de sauvegarde sera créée en utilisant cette stratégie, elle héritera de tous les paramètres.

Dans l'accueil du centre de sauvegarde Azure, cliquez sur le bouton "+ Stratégie" afin de lancer l'assistant de création d'une stratégie.

Tout d'abord, vous devez choisir "Machines virtuelles Azure" comme source de données, puis "Sélectionner un coffre" : ici, on sélectionne celui que l'on vient de créer.

Azure VM Backup - Créer une stratégie

Passez à la suite, où il faut choisir un "Sous-type de stratégie". Le type "Standard" est suffisant pour sauvegarder une VM une fois par jour, mais si vous avez besoin de plus, il faudra utiliser le mode "Amélioré". Toutefois, si vous utilisez une VM avec des fonctions de sécurité comme le démarrage sécurisé, ou le vTPM, il faut obligatoirement utiliser le mode "Amélioré" pour bénéficier de l'option "Prise en charge de la machine virtuelle Azure approuvée". Pour le moment, prenons le type "Standard".

Donnez un nom à la stratégie, par exemple "Backup-VM-Azure-7Days". Ensuite :

  • Planification de la sauvegarde : à quelle heure et à quelle fréquence souhaitez-vous exécuter la sauvegarde ?
  • Restauration instantanée (Instant Restore) : la restauration instantanée permet de restaurer une VM beaucoup plus rapidement qu'en allant récupérer les données dans le coffre grâce à l'utilisation du snapshot. Un point de restauration standard est un snapshot transféré dans le coffre de sauvegarde. Le stockage utilisé par les Instant Restore est comptabilisé au niveau de la VM, car on n’utilise pas le stockage du coffre (ce qui influence aussi le prix). Plus d'informations sur cette page.

Azure VM Backup - Stratégie de sauvegarde

La section "Intervalle de conservation" permet de configurer la durée de rétention des sauvegardes. Il y a plusieurs choix possibles : conserver les sauvegardes quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles, ou annuelles. Dans l'exemple ci-dessous, on sauvegarde une sauvegarde par jour pendant 30 jours, ainsi que la sauvegarde du 1er jour du mois sur 3 mois.

Azure VM Backup - Intervalle de conservation

Une fois les paramètres déterminés, cliquez sur le bouton "Créer".

Azure VM Backup - Créer la stratégie de sauvegarde

Dans le centre de sauvegarde, la stratégie de sauvegarde que nous venons de créer est bien visible :

Azure VM Backup - Liste des stratégies de sauvegarde

Vous pouvez en profiter pour créer une stratégie de sauvegarde similaire, mais basée sur le type "Amélioré". Pour ma part, cela me donne une seconde stratégie nommée "Backup-VM-Azure-Advanced-7Days".

Azure VM Backup - Planification de la sauvegarde

Au final, nous avons deux stratégies de sauvegarde Azure. A noter également la présence de deux politiques par défaut, que l'on peut utiliser / modifier.

Azure VM Backup - Stratégies standard et avancée

Passons à l'étape suivante.

IV. Créer une tâche de sauvegarde pour les VM Azure

La troisième étape consiste à créer une tâche de sauvegarde afin d'associer une stratégie de sauvegarde à une ou plusieurs VMs. Toujours dans le centre de sauvegarde Azure, cliquez sur "+ Sauvegarde".

Azure VM Backup - Planifier une sauvegarde de VM

Choisissez le type de source de données, à savoir toujours "Machines virtuelles Azure" et notre coffre Recovery Services. Comme ceci :

Azure VM Backup - Configurer la sauvegarde

Ensuite, il faut choisir un sous-type de stratégie, soit "Standard" ou "Amélioré" selon le même principe que tout à l'heure. Puis, c'est la stratégie de sauvegarde qu'il faut choisir, ici "Backup-VM-Azure-7Days". Un doute sur le contenu de cette stratégie ? Pas de panique, sa configuration s'affiche au sein de la section "Détails de la stratégie".

Azure VM Backup - Sauvegarde basée sur une stratégie

Plus bas dans la page, cliquez sur "Ajouter" pour sélectionner les éléments à sauvegarder.

Azure VM Backup - Sélectionner les VMs à sauvegarder

Dans cet exemple, et pour cette première tâche de sauvegarde, je sélectionne la VM "PC-04" en ce qui me concerne. Il s'agit d'un poste de travail virtuel sous Windows 10.

Azure VM Backup - Sélectionner les machines virtuelles à backup

Une fois la VM sélectionnée, l'option "Disque de système d'exploitation uniquement" s'affiche, ce qui permet de demander à Azure Backup de sauvegarder uniquement le disque système. Lorsque la VM a plusieurs disques, cette option peut s'avérer utile sinon elle n'a pas d'intérêt.

Note : avec PowerShell, on peut affiner la sélection des disques à sauvegarder.

Azure VM Backup - Disque OS uniquement

Il ne reste plus qu'à valider pour créer cette tâche de sauvegarde. En ce qui me concerne, j'ai également créé une seconde tâche de sauvegarde basée sur la stratégie "Backup-VM-Azure-Advanced-7Days" pour la VM "SRV-ADDS-02" qui a des options de sécurité activée (ce qui implique d'utiliser le mode Amélioré).

Azure VM Backup - Stratégie améliorée

Finalement, suite à l'ajout des tâches de sauvegarde, nous pouvons voir qu'il y a 2 machines virtuelles Azure sauvegardées :

Azure VM Backup - Dashboard

V. État de la sauvegarde

Dans Azure Backup, il existe plusieurs façons de suivre l'état des sauvegardes. La manière la plus directe et la plus simple quand on prend en main ce service, c'est d'utiliser le Centre de sauvegarde Azure que l'on manipule depuis le début. Ensuite, pour aller plus loin, on peut mettre en place la génération de rapports de sauvegarde ou l'utilisation d'Azure Monitor.

Note : à partir du Coffre Recovery Services, il est également possible de retrouver des informations sur les sauvegardes.

Dans le cadre de cette mise en œuvre et de ce premier article, on va se satisfaire du Centre de sauvegarde Azure. Dans la vue d'ensemble, il y a un tableau qui montre un résumé des dernières tâches de sauvegarde. Ces informations sont disponibles, de façon plus détaillée, en cliquant sur la section "Travaux de sauvegarde" sur la gauche.

Azure VM Backup - Résultat des sauvegardes

Au sein de "Travaux de sauvegarde", si l'on clique sur une VM dans la liste, on obtient des informations supplémentaires comme la taille de la sauvegarde et l'état des différentes étapes. Voici un exemple pour "PC-04" :

Azure VM Backup - Détails tâche de sauvegarde

Ainsi, nous avons une vue d'ensemble de nos tâches de sauvegarde et des états récents.

Si l'on s'intéresse aux sauvegardes d'une machine virtuelle en particulier, on peut accéder à cette ressource à partir d'Azure. Sur le tableau de bord de la VM, différents champs indiquent des informations sur les sauvegardes de cette VM. Par exemple pour "PC-04 :

Azure Backup - Etat sauvegarde VM

En cliquant sur "Sauvegarde" à gauche, nous pouvons voir également la liste des sauvegardes de cette machine virtuelle ! Il y a également le type de restauration. Dans l'exemple ci-dessous, vous remarquerez qu'il y a 2 sauvegardes avec la mention "Instantané", ce qui correspond à Instant Restore. C'est conforme à notre stratégie puisque nous avions défini la valeur "2".

Azure Backup - Instantané et coffre standard

VI. Conclusion

Ce premier article sur le service de sauvegarde Azure Backup est terminé ! Nous venons de voir comment mettre en place la sauvegarde de vos machines virtuelles Azure à partir de ce service proposé par Microsoft et inclus à l'écosystème Azure. Par la suite, nous continuerons d'explorer Azure Backup puisque nous verrons comment restaurer une machine virtuelle, ou des données, et bien d'autres choses !

L'article Sauvegarder ses machines virtuelles Azure avec Azure Backup est disponible sur IT-Connect : IT-Connect.

La gestion des applications obsolètes lors de la migration cloud

17 octobre 2022 à 16:38
Par : UnderNews

Les responsables informatiques exécutant la migration de leur infrastructure dans le cloud se heurtent souvent à l’obstacle considérable des applications obsolètes ou vieillissantes : elles résident sur un mainframe ou un serveur et ne s’inscrivent pas dans un modèle budgétaire raisonnable pour la migration. Elles deviennent rapidement une source de dépenses massives au sein du […]

The post La gestion des applications obsolètes lors de la migration cloud first appeared on UnderNews.

Kingston lance la clé USB IronKey Keypad 200 à chiffrement matériel

12 septembre 2022 à 15:43
Par : UnderNews

Kingston Digital Europe Co LLP, filiale de Kingston Technology Company, Inc. spécialisée dans les mémoires flash et leader mondial des produits et solutions technologiques, annonce la sortie du Kingston IronKey Keypad 200 (KP200), le premier périphérique du marché à offrir la toute dernière sécurité de niveau 3 FIPS 140-3 pour les données.

The post Kingston lance la clé USB IronKey Keypad 200 à chiffrement matériel first appeared on UnderNews.
❌