FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierFlux principal

Moniteur de fiabilité : voir les erreurs et plantages de Windows

18 janvier 2022 à 09:00
Par : Le Poulpe

En voulant installer un nouveau logiciel ou une mise à jour, et même lors de votre utilisation quotidienne et normale de votre ordinateur, il arrive parfois que le système plante sans raison apparente, sans que vous en connaissiez la cause. Pourtant, même si aucun message d’erreur ne s’est affiché, cela ne signifie pas nécessairement l’absence de messages. En effet, il faut savoir que Windows...

Source

Débloquer un fichier ou dossier verrouillé avec LockHunter

17 janvier 2022 à 09:00
Par : Le Poulpe

En voulant modifier/supprimer un fichier ou un dossier, il peut arriver de ne pas pouvoir aller au bout de la modification ou de la suppression. Un message d’erreur apparaît en expliquant qu’il est impossible, par exemple, de supprimer l’élément en question. Par exemple : Accès au fichier refusé Vous devez disposer d’une autorisation pour effectuer cette action. Vous avez besoin d’une autorisation...

Source

Comment surveiller les connexions WEB d’un processus sur Windows

9 janvier 2022 à 17:07

Il peut arriver parfois que l'on souhaite connaître les connexions WEB effectuées par un processus sur Windows.
Par exemple, lorsque l'on un doute sur un fichier, est-t-il malveillant ou légitime ou encore pour des raisons de confidentialités.
En effet, il est toujours utiles de savoir quels serveurs WEB sont contactés, quelles URLs et même parfois le contenu des données envoyées.

Dans ce tutoriel, je vous propose d'utiliser l'utilitaire gratuit Fiddler qui permet de capturer les connexions HTTP et HTTPS établies.
Il permet de filtrer la capture des connexions sur un processus en particulier afin d'afficher toutes les URLs établies.
A partir de là, l'utilitaire liste les sites internet contactés mais permet aussi de les enregistrer pour une analyse ultérieure.

Comment surveiller les connexions WEB d'un processus sur Windows

Comment surveiller les connexions WEB d'un processus sur Windows

Télécharger, installer et configurer Fiddler

Tout d'abord, suivez ce tutoriel pour mettre en place Fiddler sur votre système.
Quelques configurations sont nécessaires notamment pour capturer le trafic HTTPs.

Capturer et surveiller les connexions WEB d'un processus sur Windows

  • Exécutez votre application dont les connexions sont à surveiller
  • Puis lancez Fiddler
  • Depuis l'interface, cliquez sur l'onglet Filters
  • Puis activez Use Filters
  • Ensuite cochez l'option Client Processus
  • Puis cochez Show only Traffic from
  • Dans le menu déroulant, sélectionnez le processus à surveiller
  • Le processus s'affiche alors dans Filters. Par exemple ici, il s'agit du processus PowerShell
  • Enfin on active le filtre en cliquant sur Actions puis Run Filters Now
  • A partir de là, Fiddler affiche le traffic WEB provenant de ce processus
  • A tout moment, vous pouvez sélectionner une des URLs pour obtenir des informations depuis l'onglet Inspectors. Par exemple, on peut très facilement récupérer le header ou encore le body
  • Vous pouvez aussi enregistrer toute l'analyse depuis le menu Fichier > Save as > All sessions. Cela créé un fichier SAZ que vous pouvez réouvrir à tout moment pour analyser les connexions
Enregistrer les sessions HTTP/HTTPS de Fiddler dans un fichier
  • Enfin pour désactiver le filtre afin d'afficher l'ensemble des connexions WEB effectuées par votre PC, décochez Use Filters

L’article Comment surveiller les connexions WEB d’un processus sur Windows est apparu en premier sur malekal.com.

Démarrer, arrêter ou désactiver un service Windows [11, 10, 8, 7]

4 janvier 2022 à 14:55
Par : Le Poulpe

Lorsque Windows tourne sur votre ordinateur, il existe un certain nombre de programmes qui fonctionnent en arrière-plan que l’on appelle les services. Ce sont soit des programmes créés par Microsoft qui servent au bon fonctionnement du système d’exploitation Windows ou bien des programmes créés par des éditeurs tiers (on peut par exemple trouver un programme qui vérifie si une mise à jour est...

Source

Réduire l’utilisation du processeur (CPU) dans Windows

22 décembre 2021 à 14:13
Par : Nautilus

Le processeur, ou CPU pour Central Processing Unit, est l’un des composants les plus importants d’un ordinateur. Il contient les circuits logiques permettant l’interprétation et l’exécution des instructions des programmes. On peut dire que c’est le cerveau d’un ordinateur. Il arrive parfois que le processeur s’emballe et pousse ses capacités de calcul dans ses retranchements jusqu’à saturation.

Source

Visualiser l’utilisation du processeur (CPU) dans Windows

20 décembre 2021 à 15:22
Par : Nautilus

AMD Ryzen, Athlon, Intel Core, Pentium… Sous ces termes commerciaux se cache le cerveau de votre ordinateur : le microprocesseur. Appelé CPU, pour Central Processing Unit, en anglais, c’est certainement le composant le plus important d’un PC. Il permet d’interpréter et d’exécuter les instructions des programmes informatiques. Vous voulez savoir si votre processeur a une charge de travail...

Source

Comment supprimer tous les fichiers temporaires avec cleanmgr

15 décembre 2021 à 17:25

cleanmgr est un utilitaire de nettoyage de Windows intégré à l'OS.
Il permet toutes sortes d'opérations comme nettoyer Windows Update, les miniatures, les rapports d'erreur, supprimer le dossier Windows.old et les fichiers temporaires.
Par défaut, cleamngr ne supprime pas la totalité des fichiers temporaires.
En effet, il est réglé par défaut pour supprimer les fichiers temporaires dont l'accès est égal ou supérieur à 7 jours.

Dans ce tutoriel, je vous montre comment réduire ce délai et même le désactiver afin de supprimer tous les fichiers temporaires avec cleanmgr.

Comment supprimer tous les fichiers temporaires avec cleanmgr

Comment supprimer tous les fichiers temporaires avec cleanmgr

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + RPuis saisissez regedit et OK. Plus de détails : Comment accéder au registre Windows
  • Déroulez à gauche HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Explorer\VolumeCaches\Temporary Files
  • Puis à droite, localisez la valeur LastAccess qui doit être réglé à 7, double-cliquez dessus
Modifier LastAccess pour supprimer tous les fichiers temporaires avec cleanmgr
  • Définissez le délai d'ancienneté des fichiers temporaires
Ainsi la valeur "LastAccess" définit le nombre de jours qui s'écoulent depuis le dernier accès au fichier temporaire.
Vous pouvez régler la valeur à 0 pour forcer l'intégralité du nettoyage des fichiers temporaires.
Si vous ne voulez pas prendre de risque, réglez LastAccess sur 2 afin de s'assurer de ne pas supprimer des fichiers temporaires encore utiles.
Modifier LastAccess pour supprimer tous les fichiers temporaires avec cleanmgr
  • Puis modifiez la valeur Folder qui définit les dossiers temporaires à nettoyer. Si vous avez ajoutés des dossiers temporaires dans d'autres lecteurs, vous pouvez l'ajouter dans cette liste. Par défaut la valeur est :
%TEMP%|%WINDIR%\Temp|%WINDIR%\Logs|%WINDIR%\System32\LogFiles
  • Ajoutez un dossier avec le séparateur |. Par exemple, pour ajouter D:\Temp
%TEMP%|%WINDIR%\Temp|%WINDIR%\Logs|%WINDIR%\System32\LogFiles|D:\Temp
Modifier LastAccess pour supprimer tous les fichiers temporaires avec cleanmgr
  • Enfin fermez l'éditeur du registre
  • Puis relancez cleanmgr, vérifiez si la taille de l'espace de disque à gagner a augmenté sur l'utilitaire
Comment supprimer tous les fichiers temporaires avec cleanmgr

Le tutoriel suivant donne d'autres méthodes pour vider les fichiers temp de Windows :

Enfin notez que le site fournit un script qui permet de supprimer les fichiers temporaires de Windows de manière automatique :

Liens

L’article Comment supprimer tous les fichiers temporaires avec cleanmgr est apparu en premier sur malekal.com.

Nettoyer-disque.cmd : script pour supprimer automatiquement les fichiers temporaires de Windows

15 décembre 2021 à 14:03

Dans ce tutoriel, je vous explique comment télécharger et utiliser le script nettoyer-disque.cmd pour supprimer automatiquement les fichiers temporaires et effectuer un nettoyage de disque.
Ce dernier s'appuie sur cleanmgr, l'utilitaire de nettoyage de disque de Windows.
Par un simple clic, il vous permet de vider l'intégralité des fichiers temp de Windows.

Nettoyer-disque.cmd : script pour supprimer automatiquement les fichiers temporaires de Windows

Introduction

Le script effectue les opérations suivantes :

Nettoyer-disque.cmd : script pour supprimer automatiquement les fichiers temporaires de Windows

  • Téléchargez le script depuis ce lien
Décompresser Nettoyer-disque.zip
  • Puis décompressez le fichier ZIP nettoyer-disque.zip par exemple avec 7-zip
  • Puis faites un clic droit sur Nettoyer-Disque.cmd
Utiliser toyer-disque.cmd  pour supprimer automatiquement les fichiers temporaires
UAC sur le script nettoyer-disque.cmd
Utiliser toyer-disque.cmd  pour supprimer automatiquement les fichiers temporaires

Vous pouvez créer une tâche planifiée afin d'exécuter le script à la fermeture et l'arrêt du PC.

Enfin d'autres méthodes pour supprimer les fichiers temp de Windows dans ce tutoriel :

Liens

L’article Nettoyer-disque.cmd : script pour supprimer automatiquement les fichiers temporaires de Windows est apparu en premier sur malekal.com.

cleanmgr : Nettoyer son disque pour libérer de la place disque

14 décembre 2021 à 09:27

Cleanmgr est un utilitaire de nettoyage de disque inclus dans Windows.
Sur Windows 10 et Windows 11, l'outil est remplacé par l'assistant de stockage mais cette fonctionnalité reste tout de même très utile car on peut facilement vider la corbeille, supprimer les fichiers temporaires.
L'outil propose aussi une option de nettoyage du système qui permet en autre de nettoyer Windows Update.
Ainsi il vous permet de nettoyer Windows pour réduire l'espace disque utilisé et parfois même regagner en rapidité.

Dans ce tutoriel, je vous explique comment ouvrir et utiliser cleanmgr afin de nettoyer votre disque pour libérer de la place disque.

cleanmgr : Nettoyer son disque pour libérer de la place disque

Introduction

CCleaner se présente avec une interface graphique sur laquelle vous cochez les éléments du système à nettoyer.
Toutefois, on peut aussi l'utiliser en ligne de commandes.

Voici les éléments à savoir sur cet utilitaire de nettoyage de Windows :

  • Par défaut, les fichiers programmes téléchargés et les fichiers Internet temporaires sont sélectionnés.
  • De nombreux fichiers seront répertoriés comme des fichiers « indésirables », mais il est recommandé de vérifier avant de les supprimer.
  • Un lecteur rempli à 75 % - 80 % affectera les performances car la fragmentation des fichiers augmentera. De plus, en supposant que vous ayez la «taille gérée par le système» par défaut pour le fichier d'échange, celui-ci se réduira automatiquement pour s'adapter à l'espace disponible.
  • Pour un lecteur disposant de plus de 25 % d'espace libre, la suppression de fichiers n'aura aucune incidence sur les performances.
  • Certaines options de nettoyage nécessitent une élévation, si elle s'exécute sans élévation, l'interface graphique inclura une option qui relancera CLEANMGR en mode élevé. En cas de besoin, CLEANMGR peut s'approprier les fichiers avant de les supprimer.

Comment ouvrir cleanmgr : l'utilitaire de nettoyage de disque

Quelques éléments à prendre en compte :

Par les propriétés du disque

Ouvrir cleanmgr par les propriétés du disque
  • Dans les propriétés du disque, cliquez sur Nettoyage de disque
Ouvrir cleanmgr par les propriétés du disque
  • Une opération d'analyse de disque s'effectue, patientez, puis cleanmgr s'ouvre alors sur votre appareil
Ouvrir cleanmgr par les propriétés du disque

Par la fonction exécuter

Voici la façon la plus direct d'accéder à l'utilitaire de nettoyage de disque :

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Puis saisissez cleanmgr et OK
Ouvrir cleanmgr par exécuter
  • Si vous avez plusieurs partitions de disque, choisissez le disque à nettoyer. En général, il s'agit du disque système C
  • L'utilitaire analyse votre disque

Comment faire un nettoyage de disque avec cleamgr

  • Ouvrez l'utilitaire de nettoyage de disque
  • La liste des éléments à nettoyer s'affiche avec la place disque utilisé que vous pouvez libérer. Cochez les éléments à nettoyer, un descriptif est donné à chaque fois lorsque vous cliquez dessus. Voir aussi le paragraphe suivant
Vous pouvez aisément tout cocher, surtout si vous n'avez jamais effectué de nettoyage de disque.
Tous les éléments proposées dans la liste peuvent être vidé de Windows sans aucun risque de perte de données.
Comment faire un nettoyage de disque avec cleamgr
  • Enfin cliquez sur OK pour démarrer le nettoyage
  • Confirmez le nettoyage en cliquant les supprimer les fichiers
Comment faire un nettoyage de disque avec cleamgr
  • Puis le nettoyage de disque s'opère, patientez cela peut prendre du temps selon la quantité de place disque à libérer et la vitesse du PC
Comment faire un nettoyage de disque avec cleamgr

Nettoyer les fichiers du système

L'outil propose un nettoyage supplémentaire pour supprimer d'autres composants du système.

  • Cliquez en bas à gauche sur nettoyer les fichier système
Nettoyer les fichiers du système avec cleamgr
  • Vous avez accès à de nouveaux éléments dont Nettoyage de Windows Update. Cela permet de supprimer toutes sauvegardes des mises à jour de Windows. Là aussi les détails sont indiqués plus bas
  • Cliquez sur OK pour terminer la suppression des fichiers inutiles
Nettoyer les fichiers du système avec cleamgr

La liste des nettoyages de disques

Les nettoyages de disque généraux :

  • Fichier programmes téléchargés : Nettoyer les programmes téléchargés comme les contrôles ActiveX, applet Java. etc
  • Fichiers Internet temporaire : Supprime les fichiers temporaires de Microsoft Edge et applications installées qui s'appuient dessus. Voir aussi : Comment vider le cache internet de Chrome, Firefox; Brave, Opera ou Edge
  • Rapports d'erreurs Windows et commentaires : fichiers de diagnostics générées à partir d'erreurs Windows et de commentaires utilisateurs
  • Cache de nuanceur DirectX : Nettoyer les fichiers créées par le système graphique peut accélérer le temps de chargement des applications et améliorer sa réactivité
  • Fichiers d'optimisation de livraison : L'optimisation de la distribution est utilisée pour télécharger les mises à jour de Windows.
  • Corbeille de Windows : Les fichiers supprimés de votre PC sont placés dans cet emplacement
  • Fichiers temporaires : les fichiers créés par les applications qui peuvent s'accumuler dans le temps
  • Miniatures : Windows conserve une copie des miniatures des images, vidéos et documents pour une réouverture plus rapide. Cela peut aussi s'accumuler avec le temps

La corbeille de Windows et les fichiers temporaires sont les emplacements qui prennent en général le plus de place disque car les fichiers s'y accumulent avec le temps.

Nettoyage de la corbeille Windows avec cleamgr
Nettoyage les fichiers temporaires avec cleamgr

Les nettoyages des fichiers du système :

  • Nettoyage de Windows Update : Windows conserve une copie des mises à jour installées par Windows Update. Cela permet la désinstallation mais peut prendre de la place disque. Vous pouvez les supprimer pour libérer de la place disque mais vous ne pourrez plus désinstaller les mises à jour installées
  • Antivirus Microsoft Defender : Fichiers non critiques utilisées par l'antivirus Windows Defender
  • Packages de pilotes de périphériques : Windows conserve aussi une copie de tous les pilotes de périphériques installées en provenance de Windows Update. Cela est utilisé pour revenir au pilote précédent. Là aussi vous pouvez les supprimer pour libérer de la place disque.
  • Fichiers de ressources linguistique : Supprimer les fichiers de ressources linguistiques inutilisées pour le clavier, entrée vocales

Les autres options de nettoyage

Enfin l'onglet autres options donne accès à d'autres options de nettoyage dont :

  • La possibilité de gérer les applications installées dans la partie Programmes et fonctionnalités
  • Supprimer les points de restauration du système et clichés instantanées
Les autres options de nettoyage de cleanmgr

Comment utiliser cleanmgr en ligne de commandes

Cleanmgr est aussi une commande qui permet d'effectuer un nettoyage de disque depuis l'invite de commandes, la boite de dialogue exécuter ou encore depuis un script batch.
Pour y parvenir, aidez-vous de ce tutoriel :

Cleanmgr+ : un nettoyeur de disque alternatif

Cleanmgr+ est une application portable gratuit qui s'appuie sur l'outil de nettoyage de disque Microsoft (Cleanmgr.exe) en ajoutant des fonctionnalités supplémentaires.

Ainsi c'est un outil de nettoyage de Windows qui vous permet de libérer de la place disque.
Cela peut s'avérer utile lorsque votre disque C commence à saturer.
Vous pouvez alors l'utiliser pour nettoyer Windows et gagner de la place disque.

Enfin il existe d'autres logiciels de nettoyage tels que CCleaner, Privazer, Glary Utilities, etc

Liens

L’article cleanmgr : Nettoyer son disque pour libérer de la place disque est apparu en premier sur malekal.com.

Comment utiliser cleanmgr en ligne de commandes

14 décembre 2021 à 09:27

Cleanmgr est un utilitaire de nettoyage de disque en graphique qui permet de libérer de la place disque mais c'est aussi une commande de Windows.
Ainsi, on peut exécuter cleanmgr depuis l'invite de commandes ou dans un script BATCH.

Dans ce tutoriel, je vous guide pour utiliser cleanmgr en ligne de commandes avec plusieurs exemples.

Comment utiliser cleanmgr en ligne de commandes

Comment utiliser cleanmgr en ligne de commandes

Les options de la commande cleanmgr

Les optionsDescription
/DPour indiquer la lettre du lecteur à nettoyer
/SAGESET:nAffiche la boîte de dialogue Paramètres de nettoyage de disque et créez une clé de registre pour stocker les paramètres que vous choisissez. NÉCESSITE UNE ÉLÉVATION UAC
/SAGERUN:nLa valeur n est stockée dans le registre et vous permet de délimiter différentes tâches pour l'exécution du nettoyage de disque. n peut être n'importe quel nombre entier compris entre 0 et 9999.
/TUNEUP:nExécutez /sageset et /sagerun pour le même n.
/LOWDISK Cela ouvre le nettoyage de disque avec toutes les options cochées. Normalement invoqué lorsque Windows avertit que si l'espace disque est épuisé.
/VERYLOWDISK Sans invite de l'utilisateur, le nettoyage de disque s'ouvrira avec toutes les options cochées.
Cela inclut le nettoyage du système en plus par rapport à la commande /LOWDISK
/SETUPExamine les fichiers système laissés par une version précédente de Windows.
/AutocleanExamine les fichiers système laissés par une version précédente de Windows/mise à niveau sur place et supprime également ces fichiers automatiquement. [Sans Documentation Officielle]
Les options de la commande cleanmgr

Quelques éléments à prendre en compte :

  • Le processus deviendra plus lent si CLEANMGR s'exécute sans /sageset ou /sagerun, il commencera par estimer la quantité d'espace disque pouvant être stockée.
  • Par défaut, les fichiers programmes téléchargés et les fichiers Internet temporaires sont sélectionnés.
  • De nombreux fichiers seront répertoriés comme des fichiers « indésirables », mais il est recommandé de vérifier avant de les supprimer.
  • Un lecteur rempli à 75 % - 80 % affectera les performances car la fragmentation des fichiers augmentera. De plus, en supposant que vous ayez la «taille gérée par le système» par défaut pour le fichier d'échange, celui-ci se réduira automatiquement pour s'adapter à l'espace disponible.
  • Pour un lecteur disposant de plus de 25 % d'espace libre, la suppression de fichiers n'aura aucune incidence sur les performances.
  • Certaines options de nettoyage nécessitent une élévation, si elle s'exécute sans élévation, l'interface graphique inclura une option qui relancera CLEANMGR en mode élevé. En cas de besoin, CLEANMGR peut s'approprier les fichiers avant de les supprimer.

Spécificer la lettre du lecteur à nettoyer

Pour spécifier la lettre du lecteur à nettoyer, on utilise l'option /D suivi de la lettre du lecteur.
Par exemple pour nettoyer le lecteur C, utilisez la commande suivante :

cleanmgr.exe /D C

Nettoyer Windows avec cleanmgr en ligne de commandes

Le principe est relativement simple, vous définissez les éléments à nettoyer avec l'option SAGESET et un numéro.
Puis on appelle cleanmgr avec les options de nettoyage avec l'option SAGERUN.

cleanmgr.exe /SAGESET:112
Nettoyer Windows avec cleanmgr en ligne de commandes
  • Cela ouvre l'interface de cleanmgr, cochez les éléments que vous souhaitez nettoyer
Nettoyer Windows avec cleanmgr en ligne de commandes
  • Enfin pour effectuer un nettoyage avec la configuration de nettoyage 112, on utilise cleanmgr avec l'option SAGERUN :
cleanmgr.exe /SAGERUN:112
Nettoyer Windows avec cleanmgr en ligne de commandes

A titre informatif, la configuration de nettoyage de cleanmgr est stockée dans la clé du registre Windows suivante :

HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Explorer\VolumeCaches

Les sous-clés correspondent aux différentes catégories de nettoyage disponibles dans la liste de l'interface.
Une valeur StateFlagsXXXX avec le numéro de la configuration de nettoyage.
On retrouve donc StateFlags0112 puisque notre numéro est 112.

Nettoyer Windows avec cleanmgr en ligne de commandes

Comment utiliser cleanmgr /LOWDISK

Ce commutateur est utilisé lorsque Windows informe l'utilisateur qu'il manque d'espace disque sur un lecteur. Lorsque vous cliquez sur la notification, le Nettoyage de disque s'ouvre avec toutes les cases cochées par défaut.

Vous pouvez l'exécuter à partir de la boîte de dialogue Exécuter comme suit :

cleanmgr /LOWDISK
Comment utiliser cleanmgr /LOWDISK

Comment utiliser cleanmgr /VERYLOWDISK

L'option /VERYSLOWDISK fonctionne comme la précédente, simplement, elle nettoyage les fichiers du système.
Cela inclut donc les nettoyage suivants :

  • Nettoyage de Windows Update : Windows conserve une copie des mises à jour installées par Windows Update. Cela permet la désinstallation mais peut prendre de la place disque. Vous pouvez les supprimer pour libérer de la place disque mais vous ne pourrez plus désinstaller les mises à jour installées
  • Antivirus Microsoft Defender : Fichiers non critiques utilisées par l'antivirus Windows Defender
  • Packages de pilotes de périphériques : Windows conserve aussi une copie de tous les pilotes de périphériques installées en provenance de Windows Update. Cela est utilisé pour revenir au pilote précédent. Là aussi vous pouvez les supprimer pour libérer de la place disque
  • Fichiers de ressources linguistique : Supprimer les fichiers de ressources linguistiques inutilisées pour le clavier, entrée vocales
cleanmgr /VERYLOWDISK
Comment utiliser cleanmgr /VERYLOWDISK

Comment utiliser cleanmgr /SETUP

Le commutateur /setup analyse les fichiers système laissés par une version précédente de Windows. Par exemple, si vous avez effectué une mise à niveau de Windows 7 vers Windows 10, l'exécution de ce commutateur est utile.
Cela est aussi utile pour supprimer le dossier Windows.old lorsque vous installez une mise à jour de fonctionnalités.

L'utilitaire effectue les nettoyages suivants :

C:\$Windows.~BT\*
C:\$Windows.~LS\*
C:\$Windows.~WS\*
C:\ESD\Download\*
C:\ESD\Windows\*
C:\$WINDOWS.~Q\*
C:\$INPLACE.~TR\*
C:\Windows.old\*
C:\Windows\Panther

La commande ne nettoye pas automatiquement les dossiers et fichiers des versions précédentes de Windows.
Il inspectent les dossiers précédentes pour générer deux fichiers d'analyses :

C:\Windows\System32\LogFiles\setupcln\setupact.log
C:\Windows\System32\LogFiles\setupcln\setuperr.log
setupact.log créé par la commande cleanmgr /SETUP

cleanmgr.exe /AUTOCLEAN

C'est la commande à utiliser pour un nettoyage automatiquement des anciennes versions de Windows.
Elle va notamment supprimer le dossier Windows.old.

Liens

L’article Comment utiliser cleanmgr en ligne de commandes est apparu en premier sur malekal.com.

Runas : utiliser la commande pour exécuter un programme avec un autre utilisateur

7 décembre 2021 à 13:47

Runas est un outil de ligne de commande intégré à Windows pour exécuter des commandes, programmes avec un autre compte utilisateur.
En spécifiant le nom d'utilisateur et le programme, vous pouvez ouvrir ce dernier avec un autre utilisateur tout en restant sur votre session Windows.

Supposons que vous ayez un compte d'utilisateur normal et un compte d'administrateur sur un ordinateur et que vous êtes actuellement connecté en tant que compte d'utilisateur normal. Vous souhaitez maintenant installer certains logiciels sur l'ordinateur, mais comme vous ne disposez pas de privilèges d'administration, vous ne pouvez pas installer depuis la session ouverte. Une option consiste à changer d'utilisateur et à vous connecter en tant qu'administrateur. Au lieu de cela, vous pouvez faire la même chose en utilisant simplement la commande Runas. Il vous suffit de lancer l'installateur à partir d'une invite de commande à l'aide de la commande runas et en fournissant un identifiant de connexion et un mot de passe de l'administrateur.

Ce tutoriel vous explique comment utiliser la commande Runas avec diverses exemples.

Runas : utiliser la commande pour exécuter un programme avec un autre utilisateur

Runas : utiliser la commande pour exécuter un EXE ou application avec un autre utilisateur

Notez qu'il existe d'autres méthodes pour exécuter un programme avec un autre utilisateur.
Plusieurs méthodes sont données dans ce tutoriel :

La syntaxe de Runas

Voici la syntaxe de la commande Runas.
En clair donc on spécifie le nom d'utilisateur et le programme à exécuter avec ce dernier.

RUNAS [ [/noprofile | /profile] [/env] [/savecred | /netonly] ]
        /user:<Nom_utilisateur> programme

Soit donc en plus simple :

runas /user:NomDomaine\NomUtilisateur programme

Les paramètres et options :

Les optionsDescription
/noprofileSpécifie que le profil de l’utilisateur ne devrait pas être chargé.
Cela permet le chargement plus rapide de l’application, mais peut provoquer le dysfonctionnement de certaines applications.
/profileSpécifie que le profil de l’utilisateur devrait être chargé.
Il s’agit de l’option par défaut.
/envPour utiliser l’environnement en cours à la place de celui de l’utilisateur.
/netonlyA utiliser si les informations d’identification spécifiées sont pour l’accès à distance uniquement.
/savecredPour utiliser les informations d’identification précédemment sauvegardées par l’utilisateur.
/smartcardUtiliser si les informations d’identification sont fournies à partir d’une carte à puce.
/userSpécifier le compte utilisateur avec lequel exécuter le programme sous la forme [email protected] ou DOMAINE\UTILISATEUR
/showtrustlevelsAffiche les niveaux d’approbation qui peuvent être utilisés comme arguments au /trustlevel.
/trustlevelDevrait être un des niveaux énumérés dans /showtrustlevels.
Les options de la commande Runas

Exécuter un programme à partir d'un autre compte d'utilisateur

Par exemple, si vous souhaitez ouvrir l'éditeur de registre en tant qu'administrateur de l'ordinateur, on utilise la commande runas de cette manière :

runas /user:administrateur regedit

Il faudra bien sûr spécifier les informations de connexion dont le mot de passe.

Voici un autre exemple pour ouvrir cmd avec le compte utilisateur admin :

runas /user:admin cmd.exe
Runas : utiliser la commande pour exécuter un programme avec un autre utilisateur
  • Puis saisissez le mot de passe du compte utilisateur
Runas : utiliser la commande pour exécuter un programme avec un autre utilisateur
  • L'invite de commandes s'ouvre avec l'utilisateur admin
Runas : utiliser la commande pour exécuter un programme avec un autre utilisateur

Comment spécifier des arguments à un programme

Pour spécifier des arguments à un programme, on utilise les guillemets de cette manière :

runas /user:nomutilisateur "programme argument1 argument2 ..."

Par exemple pour exécuter le Bloc-notes de Windows (notepad) en administrateur et en ouvrant le fichier C:\Windows\system.ini :

runas /user:administrateur "notepad C:\Windows\system.ini"

Exécutez un fichier de commandes ou script Powershell en tant qu'administrateur

Pour exécuter un fichier de commandes CMD ou PowerShell en tant qu'administrateur de l'ordinateur, vous devez mentionner le chemin du fichier batch dans le lieu de la commande dans la syntaxe Runas.

runas /user:administrateur C:\data\monFichierBatch.bat

Enfin dans le même principe pour exécuter un script PowerShell avec un autre utilisateur :

runas /user:administrateur C:\data\scriptPowerShell.ps1

Liens

L’article Runas : utiliser la commande pour exécuter un programme avec un autre utilisateur est apparu en premier sur malekal.com.

La liste COMPLETE des commandes de Windows

6 décembre 2021 à 10:00

La zone de commande Exécuter de Windows est une fonctionnalité intégrée incluse dans toutes les versions ultérieures du système d'exploitation Windows depuis Windows 95. Il est l'un des moyens les plus rapides et les plus efficaces d'accéder directement à diverses applications, utilitaires système, dossiers, paramètres, etc.

La boîte d'exécution vous permet d'ouvrir / accéder rapidement à n'importe quelle application, outil ou réglage en seulement 2 étapes au lieu de plonger dans les paramètres, le panneau de commande ou d'autres menus. Tant que vous connaissez la commande d'exécution correspondante, vous pouvez accéder à tout outil ou tâche. Si vous apprenez et que vous vous souvenez de ces commandes d'exécution, cela peut vous aider à être plus productif dans votre utilisation quotidienne.

Ici, je vous fournis la liste complète des commandes d'exécution que vous pouvez utiliser dans Windows 11, Windows 10, 8 pour accéder à n'importe quelle fonctionnalité.

La liste COMPLETE des commandes de Windows

Liste des commandes de Windows les plus utiles

Voici la liste des commandes d'exécution les plus populaires et les plus utilisées que vous pouvez utiliser quotidiennement pour accéder aux applications et aux paramètres les plus populaires de Windows 7, 8, Windows 10 et 11.

ACTIONCOMMANDE
Ouvre l'invite de commandescmd
Ouvre le Panneau de configurationcontrol
Ouvre l'éditeur de registreregedit
Ouvre l'utilitaire de servicesservices.msc
Ouvre l'Explorateur de fichiersexplorer
Ouvre l'éditeur de stratégie de groupes localegpedit.msc
Ouvre l'utilitaire de configuration systèmemsconfig
Ouvre le dossier TEMP%temp% ou temp
Ouvre l'utilitaire de nettoyage de disquecleanmgr
Ouvre le gestionnaire de tâchestaskmgr
Utilitaire de gestion des comptes utilisateursnetplwiz
Ouvre Programmes et fonctionnalitésappwiz.cpl
Ouvre le gestionnaire de périphériquedevmgmt.msc ou hdwwiz.cpl
Ouvre les options d'alimentation powercfg.cpl
Arrête l'ordinateurshutdown
Ouvre l'outil de diagnostics DirectXdxdiag
Ouvre le moniteur de ressources systèmeresmon
Ouvre la gestion de l'ordinateurcompmgmt.msc ou compmgmtlauncher
Ouvre le répertoire courant.
Ouvre le dossier utilisateur..
Ouvre le clavier virtuelosk
Ouvre les connexions réseauncpa.cpl ou control netconnection
Accéder aux propriétés de la sourismain.cpl ou control mouse
Ouvre la gestion des disquesdiskmgmt.msc
Ouvre le bureau à distancemstsc
Ouvre Windows PowerShellpowershell 
Ouvre les options de dossiers de l'explorateur Windowscontrol folders
Ouvre Windows Defender Firewallfirewall.cpl
Ferme la session de l'utilisateur en courslogoff
Ouvre MS Paintmspaint
Ouvre les options facultatives de Windowsoptionalfeatures
Ouvre le disque C\
Ouvre la fenêtre des propriétés systèmessysdm.cpl
Ouvre l'analyseur de performancesperfmon.msc
Ouvre Microsoft Windows Malicious Software Removal Tool (MSRT)mrt
Ouvre la table des caractères de Windowscharmap
L'outil de capture de Windowssnippingtool
Ouvre la fenêtre de version de Windowswinver
Ouvre la loupe de Windowsmagnify
Ouvre l'utilitaire de disque diskpartdiskpart
Ouvre n'importe quel siteSaisissez une URL
Ouvre le défragmenteur de disquedfrgui
Ouvre le centre de mobilité de Windowsmblctr
Liste des commandes de Windows les plus utiles

Les commandes du panneau de configuration / paramètres de Windows

Voici la liste des commandes qui donnent accès au Panneau de configuration et peut aussi rediriger vers les nouveaux paramètres de Windows 10 et Windows 11.
La plupart commence par control alors que pour accéder aux fenêtres des paramètres de Windows cela commence par ms-setting (voir paragraphe suivant)

ACTIONCOMMANDE
Ouvre les propriétés de dates et heuresTimedate.cpl
Ouvre le dossiers de policesFonts
Ouvre les options internetInetcpl.cpl
Ouvre les paramètres/propriétés du claviermain.cpl keyboard
Ouvre les paramètres/propriétés de souriscontrol mouse
Ouvre les propriétés de sonmmsys.cpl
Ouvre les propriétés des imprimantes et scannerscontrol printers
Ouvre les outils d'administration de Windowscontrol admintools
Ouvre les paramètres de région – Langage, Format Date/Heure format, clavierintl.cpl
Ouvre les sécurités et maintenances du panneau de configurationwscui.cpl
Ouvre les paramètres d'affichagedesk.cpl
Control Personalization settingsControl desktop
Configurer les comptes utilisateurs de Windowscontrol userpasswords ou control.exe /name Microsoft.UserAccounts
Ouvre les comptes utilisateurscontrol userpasswords2
Ouvre l'assistant d'ajout de périphériquesdevicepairingwizard
Créer un disque de réparation systèmerecdisc
Ouvre l'assistant de création de dossier partagésshrpubw
Ouvre le planificateur de tâchesControl schedtasks ou taskschd.msc
Ouvre les paramètres avancées de Windows Defender Firewallwf.msc
Ouvre la prévention d'exécution de données (DEP)systempropertiesdataexecutionprevention
Ouvre la restauration du systèmerstrui
Ouvre les dossiers partagés de Windowsfsmgmt.msc
Ouvre les options de performancessystempropertiesperformance
Stylets et fonctions tactilestabletpc.cpl
Etalonnage et couleurs de l'écrandccw
Ajuster les paramètres UAC - contrôle des comptes utilisateursUserAccountControlSettings
Ouvre le centre de synchronisationmobsync
Ouvre la sauvegarde et restauration (Windows 7)sdclt
Voir et paramétrer Windows Activationslui
Ouvre la télécopie et numérisation de Windowswfs
Ouvre les options d'ergonomie de Windowscontrol access.cpl
Installer des programmes depuis le réseaucontrol appwiz.cpl,,1
Les commandes du panneau de configuration / paramètres de Windows

Une liste complète aussi dans ce tutoriel :

Les commandes (MS-Settings) de Windows 10 et Windows 11

Les paramètres de Windows 10 et Windows 11 sont accessibles directement par diverses commandes MS-Settings.
Dans le tutoriel suivant, j'en fournis la liste complète.

Liste des commandes pour accéder aux applications

Vous pouvez utiliser les commandes exécutées ci-dessous pour lancer diverses applications (si elles sont installées) sur votre ordinateur.

ACTIONCOMMANDE
Exécuter Skypeskype
Exécuter Microsoft Excelexcel
Exécuter Microsoft Wordwinword
Exécuter Microsoft PowerPointpowerpnt
Ouvre Windows Media Playerwmplayer
Exécuter Microsoft Paintmspaint
Exécuter Microsoft Accessaccess
Exécuter Microsoft Outlookoutlook
Exécuter Microsoft Storems-windows-store:
Ouvre Google Chromechrome
Ouvre Mozilla Firefoxfirefox
Ouvre Internet Explorerexplore ou microsoft-edge:
Ouvre la calculatrice de Windowscalc
Ouvre WordPadwrite
Liste des commandes pour accéder aux applications

Liste des commandes des outils de Windows

Les raccourcis de commande d'exécution dans la liste ci-dessous vous permettent d'accéder rapidement à une multitude d'outils et de utilitaires Windows.

ACTIONCOMMANDE
Ouvre le numéroteur téléphonedialer
Ouvre les sécurités de Windows (Windows Defender)windowsdefender:
Ouvre l'observateur d'évènements de Windowseventvwr.msc
Ouvre le transfert de fichiers Bluetoothfsquirt
Utilitaires de fichiers et systèmes de fichiersfsutil
Ouvre le magasin de certifications de Windowscertmgr.msc
Voir les détails d'un fichier Windows Installer (.msi)msiexec
Comparer des fichiers en ligne de commandescomp
Client File Transfer Protocol (FTP) en ligne de commandesftp
Ouvrir le Driver Verifier Utilityverifier
Ouvre l'éditeur de sécurité localesecpol.msc
Affiche les informations du volume de disquelabel
Ôuvre l'assistant de migrationmigwiz
Configurer le contrôleur de jeujoy.cpl
Ouvre l'outil de vérification de signature des fichierssigverif
Ouvre l'éditeur de caractères privéseudcedit
Ouvre le service de composantsdcomcnfg ou comexp.msc
Ouvre la console de l'utilisateur et ordinateur d'Active Directory (ADUC)dsa.msc
Ouvre l'outil des sites et services d'Active Directory Sites and Servicesdssite.msc
Ouvre le jeu de stratégie résultatrsop.msc
Ouvrez l'utilitaire d'importation d'adresses de l'adresse Windowswabmig
Connexions de téléphone et modem de configurationtelephon.cpl
Ouvre Répertoire d'accès à distance ouvertrasphone
Ouvre l'administrateur de sources de données ODBCodbcad32
Utilitaire réseau de client SQL Servercliconfg
Ouvre IExpress wizardiexpress
Ouvre l'enregistreur d'action de l'utilisateurpsr
Sauvegarder ou restaurer vos noms d'utilisateurs et mots de passe enregistréscredwiz
Ouvre boîte de dialogue Ouvrir les propriétés du système (onglet Avancé)systempropertiesadvanced
Ouvre propriétés du système ouvert (onglet Nom de l'ordinateur) Boîte de dialoguesystempropertiescomputername
Ouvre propriétés du système ouvert (onglet Matériel) Boîte de dialoguesystempropertieshardware
Ouvre boîte de dialogue Ouvrir les propriétés du système (onglet à distance)systempropertiesremote
Ouvre propriétés du système ouvert (onglet Protection du système) Boîte de dialoguesystempropertiesprotection
Ouvrez l'outil de configuration d'initiateur Microsoft ISCSIiscsicpl
Outil de gestion des couleurscolorcpl
Ouvre l'optimiseur d'affichage du texte ClearTypecttune
Ouvre l'outil de calibration de la numérisationtabcal
Ouvre Système de fichiers EFS (Encrypting File System)rekeywiz
Ouvre l'outil de gestion de Trusted Platform Module (TPM) Managementtpm.msc
Ouvre l'éditeur de page de garde (fax)fxscover
Ouvre le narateur de Windowsnarrator
Ouvre la gestion d'impressionprintmanagement.msc
Ouvre Windows PowerShell ISEpowershell_ise
Ouvre l'outil de test WMI (Windows Management Instrumentationwbemtest
Ouvre DVD Playerdvdplay
Ouvre Microsoft Management Consolemmc
Exécute un script Visual Basicwscript Name_Of_Script.VBS (e.g. wscript Csscript.vbs)
Liste des commandes des outils de Windows

Quelques commandes systèmes de Windows

ACTIONCOMMANDE
Ouvre les paramètres de Windows UpdateControl update
Ouvre les options d'ergonomieutilman
Ouvre les applications par défautcomputerdefaults
Mise à jour des stratégie de groupes localegpupdate
Projeter pour changer l'écran d'affichagedisplayswitch
Ouvre les paramètres du mode de jeums-settings:gaming-gamemode
Les stratégies de présentationpresentationsettings
Paramètre Windows Script Hostwscript
Connecter un écran sans fil (wireless)ms-settings-connectabledevices:devicediscovery
Quelques commandes systèmes de Windows

Liste des commandes de l'invite de commandes

Les commandes d'exécution pour les emplacements de dossiers

Ces commandes peuvent vous aider à accéder rapidement à divers dossiers Windows :

ACTIONCOMMANDE
Ouvre le dossier des fichiers récentsrecent
Ouvre le dossier Documentsdocuments
Ouvre le dossier de Téléchargementsdownloads
Ouvre le dossier des Favorisfavorites
Ouvre le dossier Imagespictures
Ouvre le dossier Vidéovideos
Ouvre un emplacement spécifiqueNom du lecteur de type suivi d'un côlon (par exemple D 🙂 ou chemin de dossier (E.G. F: \ Songs \ artistes \ adele)
Ouvre le dossier OneDriveonedrive
Ouvre tous les applications Dossiershell:AppsFolder
Ouvre le dossier de démarrageshell:startup
Ouvre le dossier de Contactswab
Ouvre le dossier C:\users\<user\>App Data%AppData%
Ouvre le dossier debugdebug
Ouvre le dossier utilisateurexplorer.exe .
Ouvre le dossier racine de Windows (en général C:\Windows)%systemdrive%
Les commandes d'exécution pour les emplacements de dossiers

Les commandes IPConfig

Ipconfig est une commande réseau système de Windows qui permet d'afficher la configuration des interfaces réseau (configuration IP) mais aussi de modifier la configuration IP.

ACTIONCOMMANDE
Afficher des informations sur la configuration IP et l'adresse de chaque adaptateuripconfig /all
Libère toutes les adresses IP du serveur DHCPipconfig /release
Demande une nouvelle adresse IP au serveur DHCPipconfig /renew
Visualiser le cache DNSipconfig /displaydns
Vider le cache DNSipconfig /flushdns
Actualiser DHCP et ré-enregistrer vos noms DNS et vos adresses IPipconfig /registerdns
Afficher l'ID de classe DHCPipconfig /showclassid
Modifier l'ID de classe DHCPipconfig /setclassid
Les commandes IPConfig

L’article La liste COMPLETE des commandes de Windows est apparu en premier sur malekal.com.

Ouvrir le Gestionnaire de périphériques de Windows

2 décembre 2021 à 11:49
Par : Le Crabe

Le Gestionnaire de périphériques est un composant du système d’exploitation Windows qui affiche des informations sur chaque périphérique de votre ordinateur : le type de périphérique, l’état du périphérique, le fabricant, les propriétés spécifiques au périphérique et des informations sur le pilote du périphérique. Le Gestionnaire de périphériques permet également de rechercher des modifications...

Source

Plus Policy : Editeur de stratégie locale pour toutes les éditions de Windows

30 novembre 2021 à 10:12

Policy Plus est un éditeur de stratégie locale gratuit et open source pour toutes les éditions de Windows.
C'est donc un moyen de proposer les fonctions de politiques et restrictions administratives de GPEDIT sur les éditions familles de Windows.

Pour cela, l'éditeur Policy Plus reprend celui de gpedit.msc afin de fournir l'ensemble des GPOS local pour toutes les versions de Windows.
Ainsi, il fonctionne sur Windows 7, 8, Windows 10 et Windows 11.
Il proposent aussi des fonctions de recherche et de filtres non disponibles dans gpedit.msc.

Dans ce tutoriel, je vous présente cet outil très pratique qui peut être une alternative à l'éditeur de stratégie locale de Windows.

Plus Policy : Editeur de stratégie locale pour toutes les éditions de Windows

Qu'est-ce que Plus Policy

Pour rappel les stratégies de groupe locale permettent à un administrateur de mettre en place des restrictions administratives afin d'imposer des paramètres dans Windows.
Ils sont essentiellement utilisés dans les entreprises pour configurer les postes, imposer, contrôler des configurations.
Cela permet entre autre de contrôler les postes d'un domaine entreprise en imposant des modèles d'administration.
Dans ce cas là, le message "Ce Paramètre est géré par l'administrateur ou géré par l'organisation".
Enfin ces restrictions fonctionnent sur Windows Pro, parfois certains malwares les utilisent pour désactiver des fonctionnalités notamment de Windows Defender.

Policy Plus est destiné à fournir les paramètres de stratégie de groupe à la disposition de tous.
Avec cet éditeur, vous pouvez activer une politique pour mettre en place des restrictions ou imposer des configurations de Windows spécifique.

Notamment il propose les fonctionnalités suivantes :

  • Exécuter et travailler sur toutes les éditions Windows, pas seulement Pro et Enterprise
  • Complément entièrement avec licence (c'est-à-dire une transplantation sans composants dans les installations Windows)
  • Afficher et modifier les stratégies de registre en matière de GPOS local, GPOS par utilisateur, fichiers POL individuels, Hors ligne Registry User Hivers et The Live Registry
  • Accédez à des stratégies par ID, texte ou entrées de registre affectées
  • Afficher des informations techniques supplémentaires sur les objets (stratégies, catégories, produits)
  • Fournir des moyens pratiques de partager et d'importer des paramètres de stratégie
  • Les politiques non-registry (c'est-à-dire des articles en dehors de la Direction des modèles d'administration de l'éditeur de stratégie de groupe) n'ont actuellement aucune priorité, mais ils peuvent être reconsidérés à une date ultérieure.

Plus Policy : Editeur de stratégie locale pour toutes les éditions de Windows

Télécharger Plus Policy

  • Téléchargez Plus Policy depuis ce lien :
  • C'est une version portable disponible donc au format ZIP. Décompressez le fichier ZIP par exemple avec 7zip dans l'emplacement souhaité
  • Puis double-cliquez sur PlusPolicy.exe afin d'ouvrir l'interface
  • Voici une description de l'interface de Policy Plus :
Description de l'interface de Policy Plus
  • Les états et statuts possibles d'une politique :
    • Not Configurer (Non configuré) : celle-ci n'est pas configurée et donc inactive
    • Enabled (Activé) : La politique s'applique sur le système
    • Disabled (Désactivé) : La politique est désactivée

Comment modifier une stratégie locale

  • Tout a bord à gauche, déroulez la catégorie de la politique
  • Puis à droite, la liste des politiques s'affiche. En cliquant dessus, un descriptif s'affiche
Comment modifier une stratégie locale avec Policy Plus
  • Double-cliquez sur la politique pour ouvrir l'éditeur et changer le statut (Not Configured, Enabled, Disabled)
Comment modifier une stratégie locale avec Policy Plus
  • Une fois la configuration établie, cliquez sur le Menu File > Save Policies. Pour aller plus vite, vous pouvez utiliser le raccourci clavier CTRL+S
Comment modifier une stratégie locale avec Policy Plus
  • Lorsque cela réussi, une popup affiche Success
Comment modifier une stratégie locale avec Policy Plus

Comment filtrer les stratégies locales

Plus Policy donne aussi la possibilité de filtrer les politiques.
Cela peut s'avérer pratique, par exemple pour trouver des politiques et restrictions activées ou désactivées.

  • Cliquez sur le menu View Puis Filters Options
Comment filtrer les stratégies locales avec Policy Plus
  • Dans Current State, vous pouvez filtrer par l'Etat de la politique, pour cela, cochez Supported On
  • Puis déroulez la liste
Comment filtrer les stratégies locales avec Policy Plus
  • Par exemple dans System d'exploitation Windows, vous pouvez afficher que les politiques de Windows 10
Comment filtrer les stratégies locales avec Policy Plus

Comment rechercher des stratégies locales

Enfin cet éditeur de stratégie locale donne aussi la possibilité d'effectuer des recherches.
Elle fonctionne de la même manière que dans regedit, l'éditeur du registre Windows.

  • Positionnez vous sur la catégorie
  • Puis cliquez sur le menu Find puis choisissez le type de recherche :
    • ID -- Chercher une politique par son identifiant
    • Registry -- Recherche par clé de clé ou nom, ou nom de valeur
    • Text -- Trouver dans les titres, les descriptions et dans les commentaires
Comment rechercher des stratégies locales avec Policy Plus
  • Par exemple ici on cherche sur le texte Windows Defender afin de trouver toutes les restrictions liés à ce dernier. Décochez :
    • In title : pour ne pas faire ressortir les restrictions avec le mot dans le nom
    • In description : pour chercher sur le mot dans la description
    • In Comment : pour chercher le mot dans le commentaire
Comment rechercher des stratégies locales avec Policy Plus
  • Le résultat s'affiche avec la liste des politiques contenant ce mot. Il ne reste plus qu'à double-cliquez sur celle qui nous intéresse
Comment rechercher des stratégies locales avec Policy Plus
  • En fermant la politique, cela ouvre celle-ci dans l'éditeur, appuyez sur la touche F3 (ou menu Find / Find Next) pour passer à la suivante

Importer / Exporter les politiques

Plus Policy possède aussi une fonctionnalité d'exporter et d'importer les politiques des stratégies de groupe locale.
Cela permet donc d'exporter la configuration de l'éditeur de stratégie locale vers un fichier .pol ou .reg que l'on peut ensuite importer sur un autre PC.
Les deux formats supportés sont :

  • Fichier .POL - Fichier Standard utilisé pour les stratégies de groupe.s Il enregistre des clés de registre créées lors de la création d'un modèle d'administration et peut spécifier des paramètres utilisateur locaux ou globaux. Les fichiers POL sont généralement nommés registry.pol
  • Fichier .REG - Fichier de Script REG qui créent les clés Policies dans le registre Windows
  • Cliquez sur le Menu Share puis choisissez le format d'export POL ou REG
Exporter les stratégies de groupe locale
  • Dans le cas d'un export REG, vous devez choisir entre User (configuration utilisateur) ou Computer (configuration ordinateur)
Exporter les stratégies de groupe locale
  • Puis cliquez sur Browse pour créer le fichier
Exporter les stratégies de groupe locale
  • Naviguez dans vos dossiers pour sélectionnez l'emplacement puis saisissez le nom du fichier d'export
  • Puis cliquez sur Enregistrer
Exporter les stratégies de groupe locale
  • Enfin cliquez sur Export. Si tout va bien, un message indique que l'opération a réussi
Exporter les stratégies de groupe locale

L'import fonctionne de la même manière.

  • Cliquez sur Share puis Import REG ou Import Pol
  • Sélectionnez le fichier puis cliquez sur Import
Importer les stratégies de groupe local dans Policy Plus

L’article Plus Policy : Editeur de stratégie locale pour toutes les éditions de Windows est apparu en premier sur malekal.com.

Comment changer les DNS de Windows

4 septembre 2016 à 21:57

Comment changer ses serveurs DNS (Domain Name System) de Windows, afin de pouvoir configurer ses propres serveurs DNS (Google, etc).
Les serveurs de noms ou DNS permettent de convertir les adresses littérales en adresses IP.
Modifier ses serveurs DNS peut donc permettre de contourner certains filtrages DNS.

Cette page vous guide dans la modification des DNS de Windows 10, 7, 8 et Windows 11.

Changer les DNS dans Windows

Comment changer les serveurs DNS sur Windows

Rappelez vous que chaque interface réseau : votre carte Ethernet (par câble) et votre carte Wi-Fi ont leurs propres configurations.
Si vous désirez modifier les DNS, vous devez le faire pour chaque carte.
Surtout, si vous avez tendance à utiliser les deux modes de connexion.

Pour obtenir la liste des adresses des serveurs de noms :

Comment changer les DNS de Windows 10

Voici un tutoriel qui vous guide pour changer les DNS d'une carte Ethernet ou carte Wi-Fi sur Windows 10 :

Comment changer les DNS de Windows 11

Dans ce tutoriel, je vous donne deux méthodes pour changer les DNS de Windows 11, depuis les paramètres ou en PowerShell :

Comment changer les DNS de Windows depuis les connexions réseau

Voici comment modifier les adresses des serveurs de noms dans les interfaces réseaux de Windows.

Temps nécessaire : 5 minutes.

Comment changer les DNS de Windows 7, 8, 10

  1. Ouvrir les interfaces réseaux de Windows

    Sur votre clavier, appuyez sur la touche Windows + R
    Dans la fenêtre exécuter, saisissez : ncpa.cpl

    Ouvrir les connexions réseaux sur Windows

  2. Ouvrir les propriétés de la carte réseau

    Dans le cas où vous êtes connecté en filaire (connexion par câble), faites l'opération sur la carte Ethernet.
    Alors que si la connexion est en WiFi, l'opération de changement de DNS doit être effectuée la carte Wifi/Wireless.

    Faites un clic droit sur la carte réseau en question puis Propriétés.comment changer les DNS de Windows

  3. Modifier l'adresse TCP/IPV4

    Repérez et sélectionnez TCP/IP V4
    puis cliquez sur Propriétés.comment changer les DNS de Windows

  4. Changer les serveurs DNS

    La configuration TCP/IP v4 s'ouvre alors.
    Dans la partie basse, cochez l'option : utilisez le serveur DNS de l'adresse suivante
    Enfin saisissez le DNS préféré (primaire) et éventuellement un serveur DNS (secondaire).comment modifier les DNS de Windows

  5. Valider les changements

    Cliquez sur OK pour prendre en compte les changements.
    Répétez l'opération pour les paramètres TCP/IP V6.

Bravo ! Vous avez modifié les serveurs DNS de Windows.

En Powershell

Get-DnsClientServerAddress
  • Ensuite utilisez la commande Set-DNSClientServerAddress pour changer les DNS de Windows :
Set-DNSClientServerAddress "NomInterface" –ServerAddresses ("adresse-serveur-DNS-prefere", "adresse-serveur-DNS-secondaire")
  • Remplacez dans la commande :
    • NomInterface : le nom de l'interface réseau
    • adresse-serveur-DNS-prefere : l'adresse du serveur DNS principal
    • adresse-serveur-DNS-secondaire : l'adresse du serveur DNS secondaire
  • Par exemple pour changer les serveurs DNS en 1.1.1.1 et 1.0.0.01 sur l'interface Ethernet0 :
Set-DNSClientServerAddress "Ethernet0" –ServerAddresses ("1.1.1.1","1.0.0.1")
Comment changer les DNS de Windows en Powershell
Bravo ! vous avez réussi à changer les DNS de Windows en Powershell.

En ligne de commandes avec netsh

Il est tout à fait possible de changer la configuration IP en ligne de commandes.
Et donc on peut modifier les serveurs DNS de cette manière.
Cela se fait avec la commande CLD netsh.

  • Puis utilisez la commande Get-DnsClientServerAddress pour la configuration DNS et le nom des interfaces réseau (colonne InterfaceAlias)
Get-DnsClientServerAddress
  • Ensuite utilisez la commande Set-DNSClientServerAddress pour changer les DNS de Windows :
Set-DNSClientServerAddress "NomInterface" –ServerAddresses ("adresse-serveur-DNS-prefere", "adresse-serveur-DNS-secondaire")
  • Remplacez dans la commande :
    • NomInterface : le nom de l'interface réseau
    • adresse-serveur-DNS-prefere : l'adresse du serveur DNS principal
    • adresse-serveur-DNS-secondaire : l'adresse du serveur DNS secondaire
  • Par exemple pour changer les serveurs DNS en 1.1.1.1 et 1.0.0.01 sur l'interface Ethernet0 :
Set-DNSClientServerAddress "Ethernet0" –ServerAddresses ("1.1.1.1","1.0.0.1")
Bravo ! vous avez réussi à changer les DNS de Windows depuis l'invite de commandes avec netsh.

Dans le registre Windows

La configuration IP des interfaces est stockée dans le registre Windows.
On peut donc modifier directement celle-ci.

  • Sur votre clavier, appuyez sur la touche
    + R
  • Puis saisissez regedit et OK
  • Cela ouvre l'éditeur du registre Windows, déroulez à gauche :
HKLM\System\CurrentControlSet\Services\Tcpip\Parameters
  • On trouve alors chaque interface avec son GUID {XXXX}. Cliquez sur chacun pour trouver celui de votre interface réseau Ethernet ou Wifi
  • A droite, cherchez la valeur NameServer, c'est elle qui stocke les adresses des serveurs DNS. Par exemple ci-dessous, c'est 192.168.1.1.
  • Il suffit alors de double-cliquer sur NameServer et saisir les adresses des serveurs de noms souhaités.
  • Lorsque la valeur NameServer est vide, cela signifie que les DNS sont en DHCP. C4est à dire que les serveurs DNS sont récupérés automatiquement depuis votre box internet
  • Enfin pour spécifier plusieurs adresses, DNS préféré et auxiliaire, on les sépare par des virgules. Ci-dessous, les adresses DNS de Quad9.
Bravo ! vous avez réussi à changer les DNS de Windows depuis le registre Windows.

Utilitaires pour changer les DNS

Il existe bien entendu beaucoup d'utilitaires pour modifier ses serveurs DNS.
Notamment : QuickSetDNS

Comment changer les DNS configurés dans Windows
QuickSetDNS

ou encore DNSJumper

Puis DNS Angel permet de changer de serveurs DNS depuis une liste prédéfinie : DNS Angel

Enfin YogaDNS permet de gérer plusieurs serveurs DNS et créer des règles de résolution DNS.
Plus d'informations :

YogaDNS : un client DNS avancé pour gérer plusieurs serveurs DNS

Comment vérifier ses DNS sur Windows

Vous avez changé les serveurs DNS mais souhaitez vérifier que la modification a fonctionné.

Vous pouvez utiliser aussi une commande depuis l'invite de commandes de Windows :

ipconfig /all

Cela retourne toute la configuration TCP pour chaque interface réseau.
Ici pour la carte Ethernet, on retrouve bien les serveurs DNS Google 8.8.8.8

L’article Comment changer les DNS de Windows est apparu en premier sur malekal.com.

Ouvrir le Panneau de configuration de Windows

25 novembre 2021 à 10:43
Par : Le Crabe

Malgré les années et bien qu’il était censé disparaître au profit de la nouvelle application Paramètres, le Panneau de configuration de Windows est toujours indispensable pour modifier certains paramètres de Windows comme le Pare-feu Windows Defender, les options d’alimentation, les options de partage sur le réseau, la Sauvegarde Windows, BitLocker… Besoin d’accéder au Panneau de configuration sur...

Source

9 meilleurs logiciels pour modifier ou nettoyer le menu contextuel de Windows

19 novembre 2021 à 10:04

Avec le temps, le menu contextuel de Windows accessible par le clic droit peut s'agrandir.
En effet, lorsque vous installez une application, celle-ci peut ajouter une entrée dans le menu contextuel.
Cela peut allonger le temps d'ouverture menu déroulant du clic droit mais aussi parfois provoquer des plantages d'explorer.
Ainsi, il peut alors être nécessaire de nettoyer le menu contextuel de Windows pour en réduire la taille.

De plus, par défaut certaines actions que l'on souhaiterait avoir ne sont pas disponibles.
Heureusement, il existe aussi des utilitaires gratuits pour éditer le menu contextuel et ajouter de nouvelles actions.
Vous pouvez donc personnaliser le menu contextuel de Windows pour ajouter ou supprimer des entrées.
Cela permet de gagner beaucoup de temps rendant certaines fonctionnalités à porté du menu clic droit de Windows.

Voici une sélection des meilleurs logiciels pour modifier ou nettoyer le menu contextuel de Windows 11, 10, 8, 7.

meilleurs logiciels pour modifier ou nettoyer le menu contextuel de Windows

9 meilleurs logiciels pour nettoyer le menu contextuel de Windows

CCleaner

CCleaner est l'un des utilitaires d'optimisation et de nettoyage de PC les plus populaires et les plus largement utilisés pour Windows. Cette simple pièce de logiciels est remplie de nombreuses fonctionnalités telles que l'optimisation du registre, trouver les fichiers en double, l'optimiseur de démarrage, etc., mais l'une des caractéristiques moins connues de ce logiciel est qu'elle peut également être utilisée pour gérer vos éléments de menu contextuel afin que Vous pouvez facilement désactiver ou même les supprimer au besoin.

Pour gérer les éléments de menu contextuel :

  • Téléchargez puis installez CCleaner, ouvrez-le dans le menu Démarrer
  • Accédez à Outils → Démarrage, puis sélectionnez l'onglet Menu contextuel
  • Puis sélectionnez l'élément de menu contextuel que vous souhaitez désactiver et cliquer sur le bouton Désactiver. Si vous souhaitez supprimer complètement l'élément, cliquez sur le bouton Supprimer
CCleaner : éditer et nettoyer le menu contextuel de Windows

Ainsi nettoyer le menu déroulant de Windows avec CCleaner est extrêmement simple.

Easy Context Menu

Easy Context Menu est un logiciel gratuit capable d'éditer le menu contextuel de Windows.
Il est disponible au format portable pour les architectures 32- or 64-bit.
Easy Context menu permet à la fois d'ajouter de nouvelles fonctionnalités au menu déroulant mais aussi nettoyer le menu contextuel de Windows.

L'interface est relativement simple avec la liste des entrées que vous pouvez activer ou désactiver au menu déroulant du clic droit de Windows.
Cochez les éléments activer puis cliquez sur l'icône +.
Si vous désirez supprimer un élément du menu contextuel, il faut cliquer sur l'icône -.

Easy Context Menu : gérer le menu du clic droit de Windows

En plus de personnaliser le menu contextuel de Windows, vous pouvez aussi effectuer un nettoyage.
Pour cela :

  • Cliquez sur le menu FichierNettoyeur de menu contextuel ou utiliser la combinaison de touche : CTRL+X
Easy Context Menu : Nettoyer le menu contextuel de Windows
  • Laissez cocher les entrées
  • Puis cliquez à gauche sur Désactiver ou Effacer pour supprimer définitivement l'entrée du menu du clic droit de Windows
Easy Context Menu : Nettoyer le menu contextuel de Windows

MenuMaid

Menumaid est également un logiciel simple qui vous aide à activer et à désactiver les options de menu contextuel. Il est gratuit mais un peu ancien puisqu'il nécessite d'installer le .NET Framework 3.5.

Menumaid peut gérer les menus contextuels d'Internet Explorer et de Windows Explorer.
Pour désactiver une option du menu contextuel, tout ce que vous avez à faire est de désélectionner la case à cocher en regard de l'option que vous souhaitez supprimer.
Automatiquement l'entrée va disparaître du menu du clic droit de Windows.

MenuMaid : activer et à désactiver les options de menu contextuel

Comme vous pouvez le constater, cet utilitaire est vraiment très simple d'utilisation.

ContextEdit

ContextEdit est une autre utilitaire gratuit pour modifier le contenu des menus déroulants de Windows.

À première vue, l'interface utilisateur peut sembler un peu ancienne mais elle fait le travail. Étant donné que ContextEdit vous permet de gérer les éléments de menu contextuels en fonction du type de fichier et de l'extension, vous devez sélectionner le type de fichier ou l'extension chaque fois.
Ensuite décoche en bas à droite les contenus des menus contextuels.

ContextEdit : Editer le menu contextuel de Windows pour chaque extension de fichiers

ShellExView

ShellMenuView est une outils gratuit utile de Nirsoft capable d'afficher les objets COM de Windows et ajoutés par les applications installées.
Ainsi, on trouve en autre les entrées de menu contextuel statiques attribuées à un type de fichier ou à une extension spécifique.
Notamment il est possible de visualiser le menu déroulant liée à une extension de fichiers.
Par exemple, VLC qui propose d'ouvrir un fichier MP4.
A partir de là, vous pouvez retirer une entrée du menu déroulant pour cette extension de fichiers pour affiner vraiment le contenu du menu du clic droit.

ShellMenuView affiche énormément d'information comme le nom de la compagnie, la DLL chargées, la clé du registre utilisée pour stocker la configuration etc.
Le plus simple est de regrouper par type afin de lister les context menu ensemble.
Vérifiez le nom du produit, l'extension de fichiers visés pour trouver le menu contextuel à désactiver.

ShellExView : modifier le menu contextuel de Windows

Ensuite, on sélectionne le ou les entrées puis on clic sur l'icône rouge ou verte pour le désactiver.
On peut aussi utiliser le clic droit ou des raccourcis clavier (F7 désactiver et F8 activer).

Cet utilitaire se destine plutôt aux utilisateurs confirmés qui veulent contrôler de manière approfondis les entrées du menu du clic droit de Windows.

ShellExView : modifier le menu contextuel de Windows

ShellMenuView

ShellMenuView est un autre utilitaire gratuit de NirSoft qui ressemble beaucoup à son grand frère ShellExView.
Toutefois, cet utilitaire se borne à lister les entrées du menu déroulant rendant sa lecture plus simple.
De plus, on peut très facilement identifier les extensions de fichiers visées par une entrée du menu contextuel de Windows.

Ci-dessus, toutes les menus VLC du clic droit pour chaque extensions de fichiers vidéos.
En dessous, la même chose avec AceStream.

ShellMenuViev : modifier le menu contextuel de Windows

Ensuite, le fonctionnement pour activer ou désactiver une entrée du menu contextuel suit la même logique.
On sélectionne dans l'élément dans la liste puis on utilise les icônes rouges ou vertes.

ShellMenuViev : modifier le menu contextuel de Windows

Enfin pour nettoyer tous les menus déroulant, il suffit de sélectionner tout les entrées hors du dossier Windows et de les désactiver.

FileMenu Tools

FileMenu Tools est un outil gratuit capable de personnaliser le menu déroulant de Windows mais aussi gérer les entrées liées aux applications.
Il est assez proche d'Easy Context Menu puisque vous pouvez à la fois ajouter de nouvelles entrées dans le menu déroulant mais aussi gérer les menus ajoutées par les applications de Windows.
De quoi donc nettoyer facilement le menu déroulant de Windows.

On coche les éléments à ajouter ou supprimer puis on utilise l'icône coche verte pour ajouter ou la croix rouge pour supprimer.

FileMenu Tools : activer/désactiver des entrées du menu déroulant du clic droit de Windows

Pour gérer les entrées des applications, cliquez sur l'onglet Commandes des autres applications.

FileMenu Tools : activer/désactiver des entrées du menu déroulant du clic droit de Windows

Autorun

Autorun est un utilitaire gratuit de la suite SysInternals qui vous permet d'activer ou désactiver les programmes au démarrage de Windows, des tâches planifiées, la chaîne Winsock (LSP) et bien d'autres fonctionnalités.
Parmi lesquelles, il est aussi possible de désactiver les menu contextuels de Windows.

Pour activer ou désactiver une entrée du menu déroulant de Windows :

  • Téléchargez Autoruns depuis ce lien :
  • Puis lancez Autoruns par un clic droit puis exécuter en tant qu'administrateur
  • Ensuite dans Autoruns, cliquez sur le menu Explorer 1
  • Cela liste les contextmenu. Dans l'exemple ci-dessous, on ne voit que l’application 7-zip.
  • Décochez les éléments à désactiver du menu contextuel de Windows 2
Résoudre les plantages du clic droit sur le bureau de Windows avec Autoruns

Glary Utilities

On termine cette sélection des meilleurs logiciels pour gérer le menu déroulant de Windows avec Glary utilities.
Ce dernier est un utilitaire très complet pour nettoyer et optimiser Windows.
Parmi les fonctionnalités, un gestionnaire du menu contextuel est disponible.

  • Téléchargez puis installer Glary utilities
Glary Utilities
  • Puis cliquez sur les options avancées
  • Ensuite accédez au gestionnaire du menu contextuel
Le gestionnaire du menu contextuel de Glary Utilities
  • Puis laissez coché les éléments à supprimer des menus du clic droit
  • Enfin cliquez en bas sur Supprimer
Le gestionnaire du menu contextuel de Glary Utilities

L’article 9 meilleurs logiciels pour modifier ou nettoyer le menu contextuel de Windows est apparu en premier sur malekal.com.

Comment ouvrir MMC et créer une console MMC

18 novembre 2021 à 09:59

Microsoft Management Console (MMC) donne accès à une racine de console d'où vous pouvez ajouter des composants de logiciels enfichables.
Cela donne accès à différents outils d'administration dans une même fenêtre afin d'administrer Windows.
Après avoir créé votre console MMC, il est possible de l'enregistrer pour ouvrir celle-ci plus rapidement.

Dans ce tutoriel, nous allons voir comment ouvrir MMC et créer une console MMC.

Comment ouvrir MMC et créer une console MMC

Comment ouvrir MMC et créer une console MMC

Créer une console MMC

Voici comment ouvrir et créer une console MMC sur Windows :

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Puis sur votre clavier, saisissez mmc et OK
Exécuter MMC sur Windows
  • La console MMC s'ouvre sur la racine de la console
La racine de la console MMC
  • Puis cliquez sur le menu Fichier et Ajouter/Supprimer un composant logiciel enfichable. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier CTRL+M
Menu fichier de MMC
  • A gauche, on trouve la liste des composants de logiciel enfichable, sélectionnez celui qui vous intéresse
  • Puis cliquez au milieu sur Ajouter
Ajouter/Supprimer un composant logiciel enfichable
  • Selon le composant, une fenêtre de paramètre s'affiche. En général, il s'agit de choisir entre l'administration de votre ordinateur (local) ou un PC de votre réseau LAN
Les options d'ajout d'un composant de logiciel enfichable à la console MMC
  • Le composant bascule dans la liste de droite. Répétez l'opération pour ajouter d'autres composant de logiciel enfichable
Ajouter/Supprimer un composant logiciel enfichable
  • Ensuite cliquez sur OK
  • Les outils d'administration de Windows s'affiche à gauche dans la racine de la console MMC
La console MMC avec des composants de logiciel enfichable

A noter que la gestion de l'ordinateur propose la plupart des outils d'administration, plus d'informations :

La gestion de l'ordinateur dans Windows 10, 11

Enregistrer et ouvrir une console MMC depuis un fichier .msc

Pour faciliter l'ouverture par la suite, il est possible d'enregistrer la racine de la console afin de ré-ouvrir directement ce dernier.

  • Cliquez sur le menu Fichier puis Enregistrer sous
Enregistrer le racine de la console MMC
  • Ensuite sélectionnez l'emplacement et le nom du fichier MMC
Enregistrer le racine de la console MMC
  • Pour ré-ouvrir la console MMC, double-cliquez sur le fichier MMC
Enregistrer et ouvrir une console MMC

L’article Comment ouvrir MMC et créer une console MMC est apparu en premier sur malekal.com.

Qu’est ce que MMC (Microsoft Management Console)

18 novembre 2021 à 09:58

Microsoft Windows contient une multitude de façons de gérer et de maintenir votre système.
Pour faciliter son administration, Windows propose un outil MMC (Microsoft Management Console) qui vous aide à modifier les paramètres administratifs et à effectuer d'autres fonctions.
MMC se présente sous la forme d'une console de gestion pour accéder à divers utilitaires Windows tels que le gestionnaire de périphériques, la Gestion des disques, le Planificateur de tâches et bien d'autres.

Dans ce tutoriel, je vous explique ce qu'est MMC et comment l'utiliser pour ouvrir les composants de logiciel enfichable.
Vous y apprendrez notamment comment ouvrir et créer une console MMC sur Windows.

Qu'est ce que MMC (Microsoft Management Console)

Qu'est ce que la Console MMC (Microsoft Management Console)

Microsoft Management Console (MMC) est un ensemble d'outil pour administrer Windows sous la forme de logiciel enfichable.
Ainsi, vous utilisez Microsoft Management Console (MMC) pour créer, enregistrer et ouvrir des outils d'administration, appelés consoles, qui gèrent les composants matériels, logiciels et réseau de votre système d'exploitation Microsoft Windows.

Ainsi on accède aux utilitaires tels que le gestionnaire de périphériques, le planificateurs de tâches, l'observateur d'évènements ou encore les dossiers partagés.
Pour cela, deux méthodes sont possibles :

  • En ajoutant un composant de logiciel enfichable à la console MMC
  • En ouvrant directement le composant logiciel enfichable soit depuis les menus de Windows, soit avec la commande msc

Ainsi, on retrouve ces logiciels enfichables dans différents composants de Windows notamment :

Comment ouvrir une console MMC

Vous pouvez ouvrir la console MMC afin d'ajouter les composants de logiciel enfichable souhaités.

La console MMC avec des composants de logiciel enfichable

Le tutoriel suivant vous explique comment faire :

Comment ouvrir MMC et créer une console MMC

Liste des commandes MSC et composant de logiciel enfichable (MMC)

A chaque composant de logiciel enfichable correspond une commande msc qui permet d'ouvrir directement l'outils d'administration.
Ce tableau récapitule la liste des commandes msc afin d'ouvrir directement l'outil d'administration.

Console MMCDescription
azman.mscGestionnaire d’autorisations
certmgr.mscGestion des Certificats personnels et de l'ordinateur
comexp.mscServices des composants ( Ordinateurs-Observateur d’évènements-Services)
compmgmt.mscGestion de l’ordinateur (Planificateur de tâches-Observateur d’évènements-Dossiers partagés-Fiabilité et performance-Gestionnaire de périphériques-Gestion des disques)
devmgmt.mscGestionnaire de périphériques
diskmgmt.msc Gestion des disques
eventvwr.mscObservateur d’événements
fsmgmt.mscDossiers partagés
gpedit.mscEditeur de stratégie de groupe locale (Configuration Ordinateur-Configuration Utilisateur)
lusrmgr.mscGestion des Utilisateurs et groupes locaux
napclcfg.mscConfiguration du client NAP
perfmon.mscMoniteur de fiabilité et de performances
printmanagement.mscGestion de l’impression
rsop.mscJeu de stratégie résultant (Configuration ordinateur-Configuration utilisateur)
secpol.mscStratégie de sécurité locale (Paramètres de sécurité)
services.mscServices
taskschd.mscPlanificateur de tâches
tpm.mscGestion de module de plateforme sécurisée sur l’ordinateur local
wf.mscPare-feu Windows avec fonctions avancées de sécurité
wmimgmt.mscRacine de la console/Contrôle WMI (Infrastructure de gestion Windows WMI)
Liste des commandes mmc et composants de logiciel enfichables MMC
Liste des commandes MSC et composant de logiciel enfichable (MMC)

Liste des commandes et utilitaires de Windows (fichier .msc, .cpl)

L’article Qu’est ce que MMC (Microsoft Management Console) est apparu en premier sur malekal.com.

❌