FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 18 octobre 2021Flux principal

Windows 10 : Restaurer un fichier d’une sauvegarde de l’historique de fichiers

31 janvier 2020 à 14:00

Vous utilisez l'historique de fichiers pour sauvegarder vos fichiers personnelles sur Windows 10.
Mais vous avez perdu, supprimé un fichier et souhaitez le restaurer.
C'est à dire récupérer le fichier à partir de la sauvegarde de Windows 10.
Comment restaurer un fichier perdu, supprimé à partir d'une sauvegarde et backup de Windows 10.

Cet article vous donne les méthodes pour restaurer un fichier à partir d'une sauvegarde de Windows 10.

Windows 10 : Restaurer les fichiers d'une sauvegarde

Introduction pour Restaurer vos données personnelles

L'historique des fichiers de Windows 10 enregistre les fichiers que vous avez créés.
Il ne sauvegarde pas vos applications et programmes.
Pour protéger vos fichiers, l'historique des fichiers crée automatiquement une copie de chaque fichier de vos dossiers Documents, Musique, Photos et Vidéos. Il copie également tous les fichiers sur votre bureau. Et l'historique des fichiers effectue automatiquement ces copies toutes les heures.

Enfin l'historique des fichiers facilite la visualisation et la restauration de vos sauvegardes, vous permettant de parcourir différentes versions de vos fichiers et dossiers, en les comparant avec vos versions actuelles.
Vous pouvez donc restaurer la dernière version ou une version antérieure.

Cet article vous guide pour restaurer un fichier spécifique après une suppression ou une perte.
Si vous utilisez l'historique de fichiers, ne paniquez pas.
En effet, celle-ci est destiné à restaurer les fichiers perdus ou supprimés.

Deux méthodes sont possibles :

  • Restaurer ses fichiers à partir d'une sauvegarde
  • Utiliser les versions précédentes des fichiers
Vous ne devez pas tenter une restauration manuelle du fichier à partir du dossier FileHistory.
Mais suivre les procédures de restauration.

Restaurer les fichiers à partir d'une sauvegarde de l'Historique des fichiers

La restauration consiste à récupérer des données depuis une sauvegarde.

Pour sauvegarder vos fichiers personnelles, vous pouvez suivre le tutoriel suivant : Windows 10 : sauvegarder ses données personnelles

Pour restaurer un fichier depuis une sauvegarde de Windows 10, deux manières :

  • Depuis le menu de sauvegarde de Windows 10.
  • Directement depuis l'explorateur de fichiers de Windows 10.

Depuis le menu de sauvegarde de Windows 10

Pour le premier, voici le chemin à suivre :

Comment ouvrir les paramètres de Windows
  • Puis mise à jour et sécurité
  • Ensuite à gauche sauvegarde
  • Puis cliquez sur plus d'options.
  • Puis tout en bas, se trouve un bouton Restaurer les fichiers à partir d'une sauvegarde en cours
Comment restaurer les données d'une sauvegarde Windows

Depuis l'explorateur de fichiers

Sinon la seconde méthodes depuis l'explorateur de fichiers de Windows.

  • Ouvrez l'explorateur de fichiers de Windows 10 par exemple avec le raccourci clavier
    + E
  • Cliquez sur le menu acceuil
  • Enfin cliquez sur l'icône Historique
Comment restaurer les données d'une sauvegarde Windows

Restaurer un fichier depuis l'historique des fichiers

La page de restauration du fichier de l'historique de fichiers se présente avec une fenêtre qui permet de naviguer dans les dossiers et fichiers récupérables.
Tous les fichiers ou dossiers présents peuvent alors être restaurés.
Enfin en haut à droite, vous pouvez faire une recherche pour trouver un fichier spécifique à restaurer.

Comment restaurer les données d'une sauvegarde de Windows 10

Dans le cas d'un document ou images, vous pouvez faire un clic droit aperçu.
Cela permet de visualiser le fichier avant de le restaurer.

Comment restaurer les données d'une sauvegarde de Windows 10

En bas l'icône verte permet de restaurer les fichiers/dossiers.
Bien sûr, vous pouvez sélectionner un dossier entier ou plusieurs fichiers à restaurer.
Cela est pratique lorsque vous souhaitez récupérer plusieurs fichiers depuis la restauration.

Comment restaurer les données d'une sauvegarde de Windows 10

Les icônes flèches et gauche permet de remonter dans les sauvegardes anciennes/récentes afin de sélectionner la derrière version ou une sauvegarde plus ancienne.

Comment restaurer les données d'une sauvegarde de Windows 10

Dans la sauvegarde précédente, le fichier toto.txt n'existe pas.

Comment restaurer les données d'une sauvegarde de Windows 10

Enfin il existe aussi un bouton en haut à droite qui permet d'effectuer des actions.

Comment restaurer les données d'une sauvegarde de Windows 10
Bravo ! vous venez de restaurer vos fichiers supprimés sur Windows 10

Restaurer un fichier avec les versions précédente de fichiers

Les versions précédentes permettent de récupérer et restaurer un fichier spécifiques.
Vous listez les différentes versions d'un fichier disponible depuis l'historique de fichiers mais aussi de la restauration du système.
En effet, il peut aussi piocher dans un point de restauration.

Ainsi, un simple clic droit sur le fichier vous permet de revenir à une version précédente du fichier.

C'est une méthode très rapide et pratique pour remettre un fichier dans un état antérieur après une mauvaise modification.
Par exemple un document Word ou Excel.

restaurer un fichier avec les versions précédentes

Les différentes versions du fichier s'affiche alors dans l'onglet Versions Précédentes.
La date du fichier apparaît en face.
Vous pouvez ouvrir ou restaurer le fichier au besoin.

restaurer un fichier avec les versions précédentes

Enfin l'utilitaire Shadow Explorer donne aussi la possibilité de restaurer des fichiers sur Windows 10.
On le retrouve dans cet article complet.

Restaurer les fichiers après un formatage ou sur un nouvel ordinateur

Lorsque vous formatez et réinstallez Windows 10 ou si celui-ci est tombé en panne, la restauration d'un fichier n'est pas simple.
En effet, il peut être difficile de restaurer vos sauvegardes de fichiers effectués avec l'historique de fichiers.
En effet, les options ne permettent pas de récupérer ses données depuis un backup.
Ainsi, il faut effectuer quelques actions spécifiques.

Pour cela, rendez-vous alors sur la page suivante : 

L’article Windows 10 : Restaurer un fichier d’une sauvegarde de l’historique de fichiers est apparu en premier sur malekal.com.

Face à l’essor des attaques, comment tirer parti de la transformation numérique ?

18 octobre 2021 à 16:05
Par : UnderNews

Selon l’ONU, une cyberattaque a lieu toutes les 39 secondes dans le monde. « Autrefois, l’entreprise était sécurisée lorsqu’elle était prospère. Aujourd’hui, c’est parce qu’elle est sécurisée qu’elle prospère » explique Bertrand de Labrouhe, Senior Sales Director South Europe chez Gigamon.

The post Face à l’essor des attaques, comment tirer parti de la transformation numérique ? first appeared on UnderNews.

Cybersécurité : l’environnement opérationnel plus complexe avec l’utilisation généralisée des outils de collaboration

18 octobre 2021 à 15:31
Par : UnderNews

Selon le cabinet Gartner, le marché des outils collaboratifs et des intégrations sociales a bondi de 17,1 % entre 2020 et 2021, et devrait encore progresser de 14 % entre 2021 et 2022 ; des prévisions attendues au regard du contexte. Avec la crise sanitaire, le lieu de travail a en effet été repensé pour s'adapter aux nouvelles contraintes, mais aussi aux besoins et attentes des équipes.

The post Cybersécurité : l’environnement opérationnel plus complexe avec l’utilisation généralisée des outils de collaboration first appeared on UnderNews.

Sécurité des systèmes de contrôle industriels : spywares et scripts malveillants en hausse au premier semestre 2021

18 octobre 2021 à 11:14
Par : UnderNews

D’après l’Industrial Control Systems Cyber Emergency Response Team (ICS CERT) de Kaspersky, une unité qui vise à détecter et à éliminer les menaces touchant les systèmes de contrôle industriels, près d’un système informatique industriel sur trois a été la cible d’activités malveillantes au premier trimestre 2021. Au premier semestre 2021, les cybercriminels ont eu largement […]

The post Sécurité des systèmes de contrôle industriels : spywares et scripts malveillants en hausse au premier semestre 2021 first appeared on UnderNews.

GitFS – Un système de fichiers basé sur Git

18 octobre 2021 à 09:00
Par : Korben

Globalement, grâce à FUSE, il est possible de faire des systèmes de fichiers (FS) à partir de n’importe quoi. Je pense par exemple à FFmepgfs, un système de fichiers qui convertit vos vidéos. A SecureFS ou EncFS qui proposent des systèmes de fichiers chiffrés. Ou encore BTFS qui utilise Bittorrent comme système de fichiers.

Toutefois aujourd’hui, je tiens à vous présenter GitFS.

GitFS est un système de fichiers de type FUSE qui s’intègre totalement à l’outil Git. Ainsi, vous pouvez monter localement la branche d’un dépôt distant, et toute modification apportée aux fichiers sera automatiquement commitée sur le dépôt distant.

Cela permet à des gens qui ne sont pas forcément familiers avec Git, de garder une trace de tous vos fichiers et de leurs évolutions. GitFS permet ainsi la validation automatique des modifications : création, suppression, mise à jour des fichiers et de leurs métadonnées.

Vous pourrez également parcourir l’index ou l’historique des commits, fusionner des fichiers, regrouper les pushs pour réduire le nombre de commits et un cache vous permettra de faire tout cela beaucoup plus rapidement.

Pour l’installer sous Linux :

sudo add-apt-repository ppa:presslabs/gitfs
sudo apt-get update
sudo apt-get install gitfs

Pour l’installer sous macOS :

brew install gitfs

Ensuite, y’a plus qu’à monter le dépôt Git dans le point de montage de votre choix :

gitfs http://your.com/repository.git /mount/directory

Pour plus d’infos, la doc est là.

Voici le beau-livre de référence pour comprendre l'écrivaine Ursula Le Guin

16 octobre 2021 à 14:02

« De l'autre côté des mots » est une monographie parue chez ActuSF et dirigée par David Meulemans. [Lire la suite]

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

L'article Voici le beau-livre de référence pour comprendre l’écrivaine Ursula Le Guin est apparu en premier sur Numerama.

À partir d’avant-hierFlux principal

Cyber assurance : le parlement Français prévoit de sanctionner les entreprises qui payent leurs rançons

14 octobre 2021 à 16:12
Par : UnderNews

Alors que les entreprises continuent d’être les cibles privilégiées des cyberattaquants et qu’elles continuent de payer leurs rançons afin de limiter les dégâts, notre gouvernement tente d’apporter une réponse avec un rapport qui fait part de recommandations pour "lever les freins au développement en France d'un marché mature de la cyber assurance". L'objectif est défini : en structurant le segment assurantiel, c'est tout l'écosystème numérique français qui pourrait devenir plus robuste grâce à une meilleure prévention.

The post Cyber assurance : le parlement Français prévoit de sanctionner les entreprises qui payent leurs rançons first appeared on UnderNews.

Le Secours populaire appelle le gouvernement à se calmer avec la numérisation des services publics

13 octobre 2021 à 18:09

mémé grand-mère senior

En 2022, 250 démarches administratives devront être déclinées sur Internet. Mais alors que la pandémie produit encore ses effets, la secrétaire générale du Secours Populaire s'inquiète de cette bascule, qu'elle juge trop brusque et qui risque de laisser des personnes sur le bas côté. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Le Secours populaire appelle le gouvernement à se calmer avec la numérisation des services publics est apparu en premier sur Numerama.

La défaillance chez OVH illustre un autre péril : les attaques DDOS ne cessent de se multiplier sur le web

13 octobre 2021 à 16:10

L'incident qu'a rencontré OVH le 13 octobre a été provoqué par une mauvaise manipulation dans unereconfiguration du réseau. Cette modification avait été décidée pour répondre à un problème de plus en plus prégnant sur le web : les attaques DDOS. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article La défaillance chez OVH illustre un autre péril : les attaques DDOS ne cessent de se multiplier sur le web est apparu en premier sur Numerama.

MysterySnail: Kaspersky découvre un exploit Zero-Day dans le système d’exploitation Windows

13 octobre 2021 à 11:05
Par : UnderNews

À la fin de l'été 2021, les solutions de détection automatique de Kaspersky ont empêché une série d'attaques utilisant un exploit portant sur l’élévation de privilèges via plusieurs serveurs Microsoft Windows. Après une analyse plus approfondie de l'attaque, les chercheurs de Kaspersky ont découvert un nouvel exploit Zero-Day.

The post MysterySnail: Kaspersky découvre un exploit Zero-Day dans le système d’exploitation Windows first appeared on UnderNews.

Le protocole NFS pour les débutants

12 octobre 2021 à 17:15

I. Présentation

Dans cet article "Le protocole NFS pour les débutants", nous allons découvrir le protocole NFS, un protocole de communication qui sert à effectuer des transferts de fichiers, dans le même esprit que le protocole SMB.

Le NFS, Network File System, que l'on pourrait traduire par "Système de fichiers en réseau", est un protocole de transferts de fichiers par le réseau principalement utilisé sur les systèmes Linux/Unix, même s'il est compatible avec Windows et MacOS. Dans la pratique, l'utilisateur, à partir de son ordinateur, va pouvoir accéder à des fichiers stockés sur un serveur distant, à l'aide du protocole NFS qui fonctionne selon le mode client/serveur.

Contrairement au SMB qui est un protocole propriétaire Microsoft, le protocole NFS est libre. Il s'installe sur Linux par l'intermédiaire d'un paquet dédié, et il est pris en charge par des solutions comme VMware ESXi pour connecter une banque de données, mais aussi par les NAS présent sur le marché (Synology, Asustor, Qnap, etc.).

Le protocole NFS est majoritairement utilisé pour connecter un espace de stockage entre un serveur NFS et un ou plusieurs serveurs, par exemple pour stocker des sauvegardes ou héberger des machines virtuelles. Il est trop complexe à mettre en oeuvre pour la mise en place d'un véritable serveur de fichiers, où là on va préférer le protocole SMB.

II. Les différentes versions de NFS

Développé par Sun Microsystems en 1984, le protocole NFS existe depuis plusieurs dizaines d'années comme de nombreux autres protocoles. Les versions 1 et 2 du protocole NFS fonctionnaient à l'aide de connexion UDP, tandis que le TCP (en mode stateless, c'est-à-dire sans état) a fait son apparition avec le NFS v3.

Les premières versions, que ce soit NFS v1, NFS v2 ou NFS v3 n'étaient pas sécurisées : à l'époque, la sécurité n'était pas une priorité. Il y avait également des limitations sur la taille des paquets (8 Ko) et la taille maximale d'un fichier transférable (2 Go) avant l'arrivée de NFS v3.

C'est en 2000, avec la sortie de NFS v4 que le protocole a fortement évolué pour intégrer des fonctionnalités liées à la sécurité. Il a tellement évolué, que le NFS v4 marque une véritable rupture vis-à-vis des versions précédentes (et cela n'est pas sans conséquence, nous en reparlerons). Depuis, le protocole NFS a eu le droit à plusieurs mises à jour, en version 4.1 en 2010 et un peu plus récemment, en 2016, en version 4.2.

Le protocole NFS v4 prend en charge complètement la sécurité avec l'authentification via Kerberos et il s'appuie sur des connexions TCP avec suivi de l'état (stateful).

Voici un tableau récapitulatif des versions du protocole NFS :

Les différentes versions du protocole NFS
Les différentes versions du protocole NFS

III. Compatibilité entre les versions de NFS

Il n'y a pas de rétrocompatibilité entre le NFS v4 (et supérieur) et les versions précédentes, y compris avec le NFS v3. Les différences sont trop nombreuses, tant sur l'aspect de la sécurité, mais aussi le fonctionnement des connexions : TCP stateful avec NFS v4.

Autrement dit, si le serveur fonctionne uniquement avec NFS v4, le client ne pourra pas utiliser NFS v3. Si les deux effectuent la connexion en NFS v3, ce sera bon. Généralement, les serveurs NFS sont capables de gérer plusieurs versions. Par contre, si vous souhaitez utiliser l'authentification Kerberos, ce sera obligatoirement en NFS v4, seule version à prendre en charge cette sécurité.

IV. Quel est le port utilisé par le protocole NFS ?

Le protocole NFS s'appuie sur un seul port pour fonctionner : le port 2049. Il s'agit du port d'écoute d'un serveur NFS.

Néanmoins, je tiens à préciser que c'est à partir de NFS v4 que le protocole utilise un seul port. Les anciennes versions utilisaient le port 2049, mais aussi le port 111 correspondant au service "portmap" (utile pour orienter les requêtes RPC vers le bon service).

Une bonne nouvelle pour la configuration de votre pare-feu si vous utilisez les dernières versions de NFS, car il n'y aura qu'un seul port à autoriser, comme pour d'autres protocoles.

V. Créer un partage NFS sous Debian (Linux)

Après cette introduction théorique, nous allons passer à la pratique. Pour cela, nous allons utiliser deux machines sous Linux (Debian 11), mais vous pouvez utiliser d'autres distributions.

  • Un serveur Debian qui jouera le rôle de serveur NFS, avec un partage : /srv/partagenfs
    • Adresse IP : 192.168.100.121/24
  • Un poste client Debian qui jouera le rôle de client NFS
    • Adresse IP : 192.168.100.120/24

Commençons par préparer notre serveur. Ensuite, nous allons monter ce partage NFS sur le poste client et nous finirons par une analyse de trames avec Tcpdump.

Note : pour cette introduction au NFS, nous n'allons pas mettre en place l'authentification Kerberos car cela complexifie la procédure.

A. Installation du paquet

Sur le serveur Debian, mettez à jour le cache des paquets :

sudo apt-get update

Ensuite, installez le paquet "nfs-kernel-server" :

sudo apt-get install nfs-kernel-server
Installation serveur NFS sous Debian
Installation serveur NFS sous Debian

Nous allons configurer le serveur NFS pour qu'il démarre automatiquement avec le système :

sudo systemctl enable nfs-server.service

Le paquet est installé, passons à l'étape suivante.

B. Déclarer un partage NFS /etc/exports

Commençons par créer le partage :

mkdir /srv/partagenfs

Puis, on applique les droits sur le partage (à adapter selon vos besoins) :

chown nobody:nogroup /srv/partagenfs/
chmod 755 /srv/partagenfs/

Pour déclarer les partages NFS, il faut s'appuyer sur le fichier "/etc/exports". C'est dans ce fichier que nous allons déclarer notre fichier "/srv/partagenfs". Editez le fichier :

sudo nano /etc/exports

Dans ce fichier, voici la ligne à ajouter pour déclarer notre partage :

/srv/partagenfs 192.168.100.0/24(rw,sync,anonuid=65534,anongid=65534,no_subtree_check)

Quelques explications s'imposent pour bien comprendre

  • /srv/partagenfs : le chemin local du dossier à partager
  • 192.168.100.0/24 : l'adresse IP ou le réseau à autoriser, si vous souhaitez autoriser seulement une adresse IP spécifique, précisez cette adresse IP
  • () : les options pour le partage
  • rw : partage accessible en lecture et écriture, à remplacer par "ro" pour la lecture seule
  • sync : écrire les données et les vérifier avant de répondre à la requête suivante : plus lent, mais plus fiable vis-à-vis des corruptions de données. L'autre mode est "async".
  • anonuid : ID de l'utilisateur à utiliser pour les connexions anonymes (65534 = nobody)
  • anongid : ID du groupe à utiliser pour les connexions anonymes (65534 = nogroup)
  • no_subtree_check : désactiver la vérification des sous-dossiers, recommandé pour des raisons de fiabilité

Il est à noter que l'on peut déclarer plusieurs adresses IP ou réseaux avec des autorisations différentes (ou identiques). Par exemple :

/srv/partagenfs 192.168.100.0/24(rw,sync,anonuid=65534,anongid=65534,no_subtree_check) 10.10.10.0/24(rw,sync,anonuid=65534,anongid=65534,no_subtree_check)

En complément, vous pouvez lire cette documentation : nfs - man page

Enregistrez le fichier et fermez-le. Pour que la configuration soit prise en compte, il faut utiliser exportfs, comme ceci :

exportfs -a

Il est à noter que pour stopper et purger les partages NFS, il faut exécuter la commande suivante (à faire avant la commande précédente pour actualiser) :

exportfs -ua

La commande ci-dessous permet d'afficher la liste des partages NFS sur l'hôte précisé, en l'occurrence notre machine Debian elle-même.

showmount -e 192.168.100.121
Exemple de la commande showmount nfs
Exemple de la commande showmount nfs

Sur la copie d'écran ci-dessus, on peut voir le nom du partage "/srv/partagenfs" ainsi que les deux sous-réseaux autorisés comme dans l'exemple avec deux adresses IP mentionnées précédemment.

La commande ci-dessous est à connaître également pour lister les services en écoute via RPC. On peut voir le service "nfs" avec différentes versions, notamment NFS v3 et NFS v4. On voit également la présence de portmapper sur le port 111 (service non spécifique à NFS, mais utilisé par certaines versions).

rpcinfo -p
Aperçu de NFS avec rpcinfo
Aperçu de NFS avec rpcinfo

Le partage NFS est prêt, passons sur le poste client.

C. Connexion au partage NFS depuis Linux

Sur le poste Debian, mettez à jour le cache des paquets :

sudo apt-get update

Puis, installez le paquet "nfs-common" afin de pouvoir monter le partage NFS sur l'hôte local.

sudo apt-get install nfs-common
Installation d'un client NFS sous Debian
Installation d'un client NFS sous Debian

Maintenant, nous allons pouvoir monter manuellement le partage NFS sur notre machine.

Pour monter le partage, nous devons créer un dossier local qui servira de point de montage. Créez ce dossier :

mkdir /media/partagenfs

Ensuite, la commande "mount" va nous permettre de monter notre partage NFS. Ce qui donne :

mount -t nfs4 192.168.100.121:/srv/partagenfs /media/partagenfs/

Quelques explications :

  • -t nfs4 : utiliser NFS v4 pour monter ce partage. Pour utiliser une version antérieure, il faut spécifier "-t nfs".
  • 192.168.100.121:/srv/partagenfs : partage NFS à monter, sous la forme <hote>:<chemin-partage>
  • /media/partagenfs/ : point de montage local

À la suite de cette commande, vous devriez pouvoir créer un fichier sur le partage :

touch /media/partagenfs/monfichier.txt

Sur le serveur NFS, on peut voir les différents fichiers créés :

Il faut savoir qu'avec la commande "mount", le montage sera temporaire, c'est-à-dire que si l'on redémarrer le poste client, le partage ne sera pas monté automatiquement.

Démontez le partage et nous allons le monter différemment :

umount /media/partagenfs

Ensuite, modifiez la table de montage "/etc/fstab" :

sudo nano /etc/fstab

Spécifiez la ligne suivante pour le monter automatiquement, toujours via NFS v4 :

192.168.100.121:/srv/partagenfs /media/partagenfs nfs4 defaults,user,exec 0 0

Enregistrez puis exécutez la commande ci-dessous pour charger le contenu du fichier "/etc/fstab" et monter notre partage.

sudo mount -a

Voilà, vous devriez pouvoir accéder au partage NFS de la même manière qu'en le montant avec mount.

Puisque la connexion est établie, nous allons pouvoir récolter quelques informations croustillantes. 😉

Toujours sur le poste client, exécutez la commande ci-dessous pour obtenir des informations sur l'activité NFS de la machine.

nfsstat -m

Cette commande me retourne :

/media/partagenfs from 192.168.100.121:/srv/partagenfs
Flags: rw,relatime,vers=4.2,rsize=262144,wsize=262144,namlen=255,hard,proto=tcp,timeo=600,retrans=2,sec=sys,clientaddr=192.168.100.120,local_lock=none,addr=192.168.100.121

On peut voir que l'accès est bien en lecture/écriture (rw), mais aussi que l'on utilise la version NFS 4.2 (vers=4.2) et que l'on s'appuie sur la sécurité système (sec=sys) tandis que l'on aurait "sec=krb5" si l'on utilisait Kerberos.

Enfin, si l'on regarde les connexions actives sur le poste client Debian ou sur le serveur Debian, on peut voir qu'il y a une connexion établie TCP (ESTABLISHED) sur le port NFS, c'est-à-dire 2049.

netstat -petula | grep "nfs"

D. Capture des paquets NFS avec TCPDUMP

Terminons ce tutoriel par une capture de paquets réseau avec l'utilitaire TCPDUMP. Cela va vous faire manipuler cet outil fort pratique afin de vérifier que les connexions NFS v4 fonctionnent bien sur le port 2049.

Sur le serveur Debian, installez l'outil "tcpdump" :

sudo apt-get install tcpdump

Ensuite, nous allons lancer une capture TCPDUMP en filtrant sur deux numéros de ports : 2049 et 111 :

tcpdump port 2049 or port 111

Pendant ce temps, depuis le poste client, créez de l'interaction avec le partage NFS. Par exemple, en lisant le contenu du répertoire :

ls /media/partagenfs

Côté serveur, ça bouge !

Capture de paquets NFS avec tcpdump
Capture de paquets NFS avec tcpdump

On peut voir de nombreuses lignes avec la mention "nfs" pour indiquer que le serveur utilise le port NFS (2049) pour communiquer avec le client. Quant au port 111, il n'apparaît à aucun moment.

14:18:26.240775 IP 192.168.100.120.738 > 192.168.100.121.nfs: Flags [P.], seq 2101767541:2101767717, ack 108469392, win 501, options [nop,nop,TS val 759855997 ecr 3348659237], length 176: NFS request xid 2540827736 172 getattr fh 0,2/53

Si vous avez le doute, il suffit d'arrêter cette capture et d'en lancer une nouvelle en spécifiant seulement le port "111" et vous verrez que la capture restera vide.

Pour monter un partage NFS sous Windows, suivez ce tutoriel : Monter un partage NFS sous Windows

Cette introduction au protocole NFS, à la fois théorique et pratique, touche à sa fin. Vous connaissez désormais le protocole NFS et vous savez le mettre en œuvre sous Linux !

The post Le protocole NFS pour les débutants first appeared on IT-Connect.

Panne sur le site de la CAF : que s'est-il passé ?

12 octobre 2021 à 17:10

Le site et l’application de la CAF ont connu une panne d'ampleur lundi 11 et mardi 12 octobre 2021. Un problème de configuration a permis à plusieurs internautes d’accéder à des dossiers d’allocataires ne leur appartenant pas. Dossiers qui contiennent de nombreuses informations personnelles. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Panne sur le site de la CAF : que s’est-il passé ? est apparu en premier sur Numerama.

Coûts des partenariats : les incidents de sécurité impliquant des tiers en tête des failles les plus coûteuses pour les entreprises en 2021

12 octobre 2021 à 13:55
Par : UnderNews

A la veille des Assises de la Sécurité, la dernière édition du rapport annuel IT Security Economics de Kaspersky révèle la gravité croissante des incidents de cybersécurité qui touchent les entreprises via les fournisseurs avec lesquels elles partagent des données. Alors que ce type d’événement ne figurait même pas dans le top 5 des incidents […]

The post Coûts des partenariats : les incidents de sécurité impliquant des tiers en tête des failles les plus coûteuses pour les entreprises en 2021 first appeared on UnderNews.

Klaxoon et son Board Hybrid, un outil collaboratif pour le travail hybride

11 octobre 2021 à 06:00

Si vous travaillez en équipe et que vous recherchez une nouvelle manière de travailler ensemble plus efficacement lors de vos réunions, avec un outil créatif et participatif, alors ce que propose Klaxoon devrait vous intéresser.

Commençons par répondre à la question suivante : "Qu'est-ce que Klaxoon ?". C'est le nom d'une société française très en vogue, lancée en décembre 2014, et spécialisée dans les outils numériques collaboratifs. Elle édite la suite logicielle Klaxoon composée de plusieurs outils, accessibles à partir d'un navigateur ou d'applications. Ces outils permettent de faciliter l'organisation et les interactions entre les participants à une même réunion. Un outil plus que jamais dans l'air du temps depuis que le télétravail s'est démocratisé et l'on peut même parler de travail hybride. L'entreprise Klaxoon propose également du matériel pour vous proposer un environnement de travail complet (Klaxoon Box, Meeting Board, etc.).

L'une des dernières nouveautés très appréciées de chez Klaxoon se nomme Board Hybrid : un outil de collaboration visuel, sous forme de tableau blanc, très pratique et très esthétique où vous pouvez inclure une multitude d'éléments divers et variés (des documents, des liens, des graphiques, des tableurs Excel, du texte, etc.) pour exprimer vos idées. Je parle de "tableau blanc" mais c'est un peu réducteur, car Klaxoon propose des centaines de templates, organisés par thématiques, pour vous aider à démarrer et rendre la solution utilisable tout de suite. L'efficacité est au cœur de cet outil.

Il a un autre atout : il est accessible depuis tous les types d'appareils, peu importe la taille de l'écran, ce qui veut dire que vous pouvez l'utiliser sur desktop, sur smartphone et sur tablette. Le Board Hybrid est utilisable lors de workshop en direct, mais aussi en différé, il s'affranchit de la notion du temps.

Avec Board Hybrid, vous pouvez exprimer et modéliser vos idées plus facilement au sujet d'un nouveau logiciel, d'un nouveau produit ou d'un projet à venir.

Qui dit solution hybride, dit solution adaptée à la fois pour être utilisée au bureau ou à distance, en télétravail, que ce soit pas les collaborateurs de l'entreprise ou par des partenaires. Pour cela, Board Hybrid intègre une fonctionnalité de visioconférence baptisée "Live" et qui s'intègre directement au tableau blanc, tout en mettant en avant le contenu et les idées, plutôt que les participants eux-mêmes. Interrogé par Clubic à l'occasion du salon VivaTech, Matthieu Beucher, fondateur de Klaxoon, a clairement mis en avant cette volonté : "On est, ici, sur une visioconférence qui prend la juste place, les vignettes ne sont pas très grandes, mais cela suffit pour se voir, pour percevoir la dynamique et avoir des informations sur une idée.".

Cet outil doit permettre de rendre les réunions plus efficaces, plus fluides et surtout il doit permettre de lutter contre le syndrome de "réunionite aiguë". Je suis persuadé que cela parlera à certains d'entre vous...! Pour vous forcer à terminer vos réunions à l'heure, Board Hybrid intègre une fonctionnalité nommée "Timer" qui sert à déterminer la durée de la réunion.

Vous pouvez essayer Klaxoon gratuitement, d'autant plus qu'il y a une version gratuite de Klaxoon limitée au niveau des fonctionnalités, mais pas limitée dans le temps. Si vous souhaitez bénéficier de la fonction "visioconférence", il faudra opter pour l'offre payante directement.

The post Klaxoon et son Board Hybrid, un outil collaboratif pour le travail hybride first appeared on IT-Connect.

Bien sécuriser son réseau OT / Cybersécurité

11 octobre 2021 à 13:39
Par : UnderNews

Dans la plupart des organisations industrielles, il ne fait aucun doute que le réseau OT doit être bien plus sécurisé que le réseau informatique. Cela s’explique en partie par le fait que la disponibilité est d’une importance cruciale pour les systèmes OT, et aussi parce que les systèmes OT ont tendance à être plus anciens et plus « vulnérables ».

The post Bien sécuriser son réseau OT / Cybersécurité first appeared on UnderNews.

Piratage de l'AP-HP : que risque le pirate accusé d'avoir fait fuiter 1,4 million de tests Covid-19 ?

11 octobre 2021 à 12:17

Un jeune homme de 22 ans est le principal suspect de l'attaque informatique de l'AP-HP qui a débouché sur la fuite de 1,4 million de résultats de tests pour le Covid-19. Le code pénal peut s'avérer très sévère contre ce genre d'opération. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Piratage de l’AP-HP : que risque le pirate accusé d’avoir fait fuiter 1,4 million de tests Covid-19 ? est apparu en premier sur Numerama.

Piratage de l'AP-HP : que risque le pirate accusé d'avoir fait fuiter 1,4 million de tests Covid-19 ?

11 octobre 2021 à 12:13

Un jeune homme de 22 ans est le principal suspect de l'attaque informatique de l'AP-HP qui a débouché sur la fuite de 1,4 million de résultats de tests pour le Covid-19. Le code pénal peut s'avérer très sévère contre ce genre d'opération. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

The post Piratage de l’AP-HP : que risque le pirate accusé d’avoir fait fuiter 1,4 million de tests Covid-19 ? appeared first on Cyberguerre.

Twitch défacé : une photo de Jeff Bezos affichée en arrière-plan du site

11 octobre 2021 à 08:11

Les problèmes continuent pour Twitch : le site officiel est victime d'un défacement puisqu'il affiche une photo de Jeff Bezos en arrière-plan, à la place de l'image correspondant au jeu.

Pour rappel, il y a quelques jours, un utilisateur a publié sur le forum 4chan une archive de 135 Go avec les données de Twitch : codes sources du site Twitch.tv et des applications, revenus des streameurs sur les 3 dernières années, etc.

Alors que les équipes de Twitch sont en cours d'investigation au sujet de cet incident de sécurité, il s'avère que le site a été victime d'un défacement.

En effet, les utilisateurs ont constaté un changement surprenant sur les pages qui permettent de consulter les détails des différents jeux : l'image du jeu habituellement utilisée en arrière-plan est remplacée par une photo de Jeff Bezos. Mais, il ne s'agit pas de n'importe quelle photo : il s'agit de la même que celle publiée sur le forum 4chan et associée au post du leak.

Voici un exemple avant/après :

Depuis, tout est rentré dans l'ordre et les pages n'affichent plus la photo de Jeff Bezos. Quoi qu'il en soit, on peut se poser des questions : les pirates ont-ils toujours un accès direct à l'infrastructure de Twitch ? Quelle sera la prochaine étape ? Je rappelle également que sur le post 4chan, c'est bien précisé que c'est la première partie du leak. Un utilisateur de Reddit estime que ce défacement peut être lié à un empoisonnement du cache sur un CDN utilisé par Twitch.

La suite au prochain épisode.

Source

The post Twitch défacé : une photo de Jeff Bezos affichée en arrière-plan du site first appeared on IT-Connect.

Que sont les attaques Tempest, qui menacent les machines à voter ?

11 octobre 2021 à 07:19

Les attaques Tempest constituent une vulnérabilité des machines à voter. Ce risque a été récemment pointé par le directeur général de l’Anssi, Guillaume Poupard, devant des députés. [Lire la suite]

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

L'article Que sont les attaques Tempest, qui menacent les machines à voter ? est apparu en premier sur Numerama.

❌