FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierFlux principal

Créer une clé USB bootable avec Rufus

25 mars 2020 à 16:39

Rufus est un logiciel gratuit et libre très efficace pour créer une clé USB bootable (démarrable).
Vous pouvez le faire à partir d'un fichier ISO ou utiliser Rufus pour télécharger automatiquement l'image ISO.

Avec Rufus, vous pouvez créer une clé USB d'installation de Windows ou Linux (Ubuntu, Debian, Mint, etc.).
Mais aussi de dépannage par exemple avec le Live CD Malekal, Medicat, Clonezilla, Rescatux, etc.

Voici un tutoriel complet pour utiliser Rufus et comment créer une clé USB Bootable.

Créer une clé USB bootable avec Rufus

Introduction

Voici les étapes à réaliser afin de créer une clé USB Bootable avec Rufus.

  1. Il faut télécharger le fichier ISO ou utiliser Rufus pour le faire pour vous.
  2. Ensuite, on utilise Rufus pour mettre les données du fichier ISO sur la clé USB et le rendre « démarrable » ou « bootable » en anglais.
  3. Enfin vous pouvez démarrer l’ordinateur sur la clé USB bootable.
Rufus ne permet pas la création de clé USB Multiboot, c'est à dire qui intègre plusieurs ISO.
Si vous désirez en créer une, vous pouvez utiliser Ventoy.
Plus d'informations : Créer une clé USB Multi-boot avec Ventoy.

Créer une clé USB bootable avec Rufus

Pour Windows 11, il existe aussi ce tutoriel :

Après avoir récupérer le fichier ISO et insérez la clé USB dans votre PC.
Si la clé USB contient des fichiers importants, copiez les vers un autre emplacement.

Temps nécessaire : 20 minutes.

Créer une clé USB bootable avec Rufus

  1. Télécharger Rufus

    Télécharger Rufus depuis ce lien ou depuis le site Rufus.

  2. Choisir le lecteur de la clé USB

    Dans Périphérique, sélectionnez le lecteur de votre clé USB ou DVD-Rom.

  3. Charger le fichier ISO

    Cliquez ensuite à droite dans Selection puis naviguer dans votre disque afin de sélectionner le fichier ISO. Pour Windows, vous pouvez télécharger les fichiers ISO avec Rufus. Voir le paragraphe suivant ou à partir de ces liens :

  4. Régler le schéma de partition et système de destination

    Enfin dans schéma de partition et système de destination à droite, réglez en :
    - UEFI : Si l'ordinateur est récent (> 2013) alors il est réglé en UEFI et il faut donc choisir GPT (non CMS).
    - MBR et BIOS (ou UEFI-CMS) : Si l'ordinateur est ancien (<2013).
    Créer une clé USB Bootable avec Rufus

  5. Les autres réglages de la clé USB

    Nom de volume : laisser la valeur par défaut.
    Système de fichiers et Taille d’unité d’allocation : ne touchez à rien et laisser selon le schéma de partition. Rufus fait les réglages qui vont bien.Créer une clé USB Bootable avec Rufus

  6. Lancer la création de la clé USB avec Rufus

    Enfin quand tout est réglé, cliquez en bas sur DEMARRER.
    Puis Rufus propose de formater la clé USB.
    Cliquez sur OK pour continuer.
    Lancer la création de la clé USB avec Rufus

  7. Formatage et préparation de la clé USB Bootable

    Puis Rufus effectue les opérations.

    Créer une clé USB Bootable avec Rufus

  8. Patientez durant la création de la clé USB Bootable

    Enfin la copie du contenu de l'ISO s'effectue.
    Patientez, cela va prendre plusieurs minutes
    .Créer une clé USB Bootable avec Rufus

  9. Fin de la création de la clé USB Bootable

    Une fois la clé USB bootable prête, le Statut vous l'indique.
    Vous pouvez démarrer votre PC dessus à l'aide ce tutoriel :

    Créer une clé USB Bootable avec Rufus
Bravo ! vous avez réussi à créer une clé USB bootable avec Rufus

En vidéo

Au besoin cette vidéo vous guide pour créer une clé USB Bootable avec Rufus.

Télécharger les fichiers ISO de Windows depuis Rufus

Sachez que Rufus récupère automatiquement le fichier ISO depuis le site de Microsoft.
Ainsi, vous êtes certains d'utiliser des sources de Windows sans logiciel malveillants.

Voici comment télécharger les ISO de Windows 8, Windows 10 et Windows 11 avec Rufus.

  • Lancez Rufus
  • Cliquez sur Sélection puis Télécharger
Télécharger les ISO de Windows 8 ou 10 avec Rufus
  • Une opération s'effectue que vous pouvez visualiser dans la partie Statut tout en bas.
Télécharger les ISO de Windows 8 ou 10 avec Rufus
  • Puis une fenêtre Télécharger une image ISO s'ouvre
  • Choisissez la version de Windows : Windows 8 ou Windows 10.
Télécharger les ISO de Windows 8 ou 10 avec Rufus
  • Puis sélectionnez la release. Cela correspond à la version de windows 8 ou 10.
Télécharger les ISO de Windows 8 ou 10 avec Rufus
  • Dans l'étape d'après, on choisit l'édition de Windows : Famille, Pro, Education.
Télécharger les ISO de Windows 8 ou 10 avec Rufus
  • Ensuite sélectionnez l'édition puis la langue
Télécharger les ISO de Windows 8 ou 10 avec Rufus
  • Enfin sélectionnez l'architecture : x86 ou x64.
  • Vous devez bien prendre celle corresponde à celle du PC où vous souhaitez réinstaller Windows.

Plus de détails sur cette page : Comment vérifier si Windows est en 32-bits ou 64-bits

Télécharger les ISO de Windows 8 ou 10 avec Rufus
  • Enfin une fois que tout est réglé, cliquez sur le bouton Télécharger.
Télécharger les ISO de Windows 8 ou 10 avec Rufus
  • Sélectionnez l'emplacement sur votre disque où enregistrer le fichier ISO de Windows.
Télécharger les ISO de Windows 8 ou 10 avec Rufus
  • Enfin le téléchargement du fichier ISO de Windows s'effectue. Cela peut prendre du temps selon la vitesse de la connexion internet.
Télécharger les ISO de Windows 8 ou 10 avec Rufus
Bravo ! vous avez réussi à télécharger les fichiers ISO de Windows.

Démarrer sur la clé USB Bootable

Maintenant que le support USB est prêt, vous pouvez démarrer votre ordinateur sur votre clé USB Bootable.

L’article Créer une clé USB bootable avec Rufus est apparu en premier sur malekal.com.

Vérifier l’état de santé de son disque dur/SSD avec la technologie S.M.A.R.T.

9 août 2016 à 17:04

Le disque dur ou SSD, comme tout élément matériel informatique peut tomber en panne.
Si vous n'avez pas des sauvegardes de vos données alors vous risquez de perdre toutes les données stockées dessus.

Afin de prévenir les pannes et défaillance de disque dur ou SSD, un protocole S.M.A.R.T. (Self Monitoring Analysis and Reporting Technology) existe qui permet d'effectuer des tests et remontés de pannes.
En clair, vous pouvez effectuer un diagnostic de votre disque dur.
Cela se fait par une interrogation et vérification S.M.A.R.T. sur le disque dur qui peut indiquer si des erreurs matérielles sont présentes.
En effet, le disque effectue un auto-test à intervalles réguliers et prévienne en cas de pannes et erreurs, notamment pour les serveurs.

Pour cela il existe des logiciels pour consulter les données S.M.A.R.T. de nos disques durs.
C'est ce que vous propose cet article à travers les meilleurs logiciels de diagnostics de disque dur.

Comment vérifier l'état de santé de son disque dur ou SSD avec la technologie S.M.A.R.T afin de détecter les problèmes hardware et matériel.

Vérifier l'état de santé de son disque dur avec la technologie SMART

Qu'est-ce que les informations S.M.A.R.T.

Le principe est assez simple, le disque dur va vérifier certains attributs, qui par défaut, ne doivent pas dépasser un certains seuil.
Si le seuil est dépassé, on considère qu'un problème matériel est présent, des compteurs indiquent le taux d'erreur.
Selon le niveau de dépassement, vous pouvez en déduire si le disque est endommagé ou très endommagé.

Les attributs S.M.A.R.T les plus importants :

Attributs S.M.A.R.TDescription
Read Error RateDonne des indications sur des erreurs de lecture sur la surface de disque. Cela peut indiquer des problèmes de disque sur la surface ou tête de lecture
Reallocated Sectors Countindique le nombre de secteurs réalloués. Si des erreurs de lecture ou écriture/vérification d'un secteur sont détectées, les données sont déplacés vers un secteur "sain". Trop de secteurs réalloués peut indiquer un problème matériel. D'autre part, cela peut ralentir la vitesse de lecteur/écriture
Reallocation Event Countnombre de tentative de réallocation de secteurs
Current Pending Sector CountNombre de secteurs potentiellement défectueux, si un secteur marqué comme défectueux a pu être réutilisé, le compteur est diminué
Spin Retry CountNombre total de tentative de rotation à la vitesse nominale du disque. Si ce nombre est trop élevé, cela peut indiquer un problème mécanique du disque dur
Command Timeoutnombre total de d'opération interrompues avec un délai de réponse trop élevé (timeout)
Les principaux attributs S.M.A.R.T

Parmi les remontés S.M.A.R.T, il existe aussi un attribut température qui vérifie la température de l'ordinateur.

Les outils présentés dans cet article sont capables de lire les données S.M.A.R.T. Lorsqu'un seuil est dépassé, ce dernier est considéré comme en erreur.
A partir de là, on dégage un statut du disque : Bon, Prudence ou Mauvais.
Cela permet de prévenir des pannes et défaillances de disque.

Vérifier l'état de santé de son disque dur avec la technologie SMART

Les erreurs Hardrive Failure au démarrage de l'ordinateur

Ces vérifications sont aussi effectuées au démarrage de l'ordinateur.
Le BIOS e l'ordinateur récupère les informations de santé du disque dur. Si ces dernières ne sont pas bonnes, un message vous averti que votre disque dur rencontre un problème et qu'il faut sauvegarder les données et le remplacer en urgence.
Cela se traduit au démarrage de l'ordinateur par un message du type "Hardrive Failure".

Warning Please back-up your data and replace your hard drive. A failure may be imminent and cause unpredictable fail.

Santé des disques dur et Hardrive Failure

Il faut donc sauvegarder vos documents et fichiers puis remplacer le disque dur qui va bientôt tomber en panne.

Vérifier l'état de santé de son disque dur/SSD avec la technologie S.M.A.R.T.

Plusieurs utilitaires existent pour vérifier l'état de votre disque dur et obtenir les remontés S.M.A.R.T. de ces derniers.

CrystalDiskInfo est une application populaire est capable de donner la température du disque dur et aussi récupérer les informations S.M.A.R.T.
Il donne le statut du disque (bon, prudence, mauvais) pour prévenir de défaillance.

  • Téléchargez Malwarebytes Anti-Malware en suivant ce tutoriel :
  • Puis vérifiez l'état de santé de votre disque :
    • Correct : tout va bien, votre disque dur ou SSD fonctionne correctement
    • Prudence : votre périphérique de stockage commence à rencontrer des problèmes de fonctionnement. Il faudra très certainement le remplacer dans les prochaines semaines
    • Mauvais : votre disque dur ou SSD est en panne, il faut le remplacer
Vérifier l'état de santé de son disque dur avec CrystalDiskInfo

Pour le fonctionnement générale et la lecture des attributs depuis CrystalDiskInfo.

Il existe aussi d'autres utilitaires pour faire un test S.M.A.R.T de son disque dur ou SSD :

Ces mêmes explications pour surveiller et vérifier la santé de son disque dur en vidéo :

Comment faire un test S.M.A.R.T de son disque dur quand Windows plante au chargement

Diagnostic matériel sur les PC HP, Dell ou Lenovo

Certaines marques de PC embarquent des systèmes de diagnostics.
C'est le cas des PC HP, Dell et Lenovo
Il faut tapoter sur une touche au démarrage du PC pour y accéder et lancer des tests de diagnostics.
Vous pouvez très facilement lancer une vérification du disque dur ensuite.

Suivez alors ce tutoriel.

CD Live Malekal

Vous pouvez utiliser le CD Live Malekal qui embarque l'utilitaire HD tune, CrystalDiskInfo et Speccy afin de vérifier les informations SMART : CD Live Malekal
Un article plus complet vous explique comment vérifier le matériel de votre ordinateur.

Live CD Ubuntu

Le Live CD UBuntu permet de démarrer sur un environnement Linux, à part de là, vous pouvez installer le programme GSmartControl qui donnent les informations SMART.
Les lignes rouges indiquent des erreurs matériels sur le disque dur.
Pour plus d'informations sur le Live CD Ubuntu, se reporter à la page.

Autres Live USB de dépannage et diagnostics matériel

Il existe bien d'autres Live USB de dépannage et de secours pour tester et vérifier le matériel hardware de son PC comme Hiren’s BootCD PE, MediCat ou Ultimateboot CD.
Ils embarquent des logiciels comme CrystalDiskInfo, GSmartControl, CheckDisk, etc.

BIOS et détections S.M.A.R.T.

Sachez que certains BIOS intègrent une vérification SMART au démarrage de l'ordinateur.
Ainsi au démarrage de l'ordinateur, vous pouvez rencontrer le message du type : "S.M.A.R.T. Status Bad, Backup and Replace. Press F1 to Resume…"

La détection S.M.A.R.T. sur un BIOS Dell :

détection et erreur SMART sur le BIOS

Et sur un BIOS ASUS, il faut passer en mode avancé (touche F7, voir menu du bas) puis se rendre dans l'onglet Advanced.

détection et erreur SMART sur le BIOS

Certains BIOS récent en UEFI peuvent aussi afficher les infos S.M.A.R.T.

Les infos SMART dans le BIOS

Que faire si des erreurs S.M.A.R.T. sont détectées ?

Si des erreurs sont détectées, la première chose à faire est de sauvegarder les documents importants sur un autre support (autre disque dur, clé USB etc).
Ensuite surveillez les remontés S.M.A.R.T du disque dur pour voir si les compteurs s'aggravent,.
En effet l'état du disque peut se dégrader dans le temps.
Si c'est le cas, il faut s'attendre à des lenteurs Windows et des plantages d'applications et du système d'exploitation.
Mais surtout à ce que le disque dur crashent complètement du jour au lendemain.

Éventuellement, procédez à un checkdisk (chkdsk), voir le tutoriel suivant.

Il faudra vous attendre à remplacer le disque dur dans les semaines ou mois à venir.

Enfin se reporter aussi à la page :

Vérifier son disque dur ou SSD en vidéo

Cette vidéo explique pourquoi et comment vérifier son disque dur ou SSD avec chkdsk et les remontés S.M.A.R.T. :

Liens

Pour tester d'autres composants matériels de votre PC (batterie, carte graphique, processeur, etc), suivez cet article :

Et surtout notre guide complet pour entretenir Windows.

L’article Vérifier l’état de santé de son disque dur/SSD avec la technologie S.M.A.R.T. est apparu en premier sur malekal.com.

Activer ou Désactiver l’option CSM dans le BIOS

13 juillet 2018 à 19:01

Le BIOS de l'ordinateur comporte différentes options et notamment concernant les réglages de démarrage de l'ordinateur (Boot).
Parmi ces réglages, on trouve le support CSM (Compatibility Support Module) souvent dans la partie sécurité du BIOS.
En suivant suivant tutoriel, vous avez pu modifier ce paramètre sans trop savoir les conséquences.
Le résultat final est en général des problèmes d'installation de Windows avec un message d'erreur sur la page des partitions de disques.

Ce tutoriel vous explique à quoi sert cette option CSM, si vous devez ou non l'activer.
Enfin et surtout comment activer ou désactiver l'option CSM dans le BIOS UEFI d'un PC ASUS, MSI, Gigabyte.

Activer ou Désactiver l'option CSM dans le BIOS UEFI

Introduction

Il faut bien comprendre à quoi sert cette option CSM du BIOS car elle a des conséquences.

Depuis quelques années une nouvelle norme de BIOS a vu le jour.
Les BIOS dit UEFI, pour plus d'informations, suivez l'article complet : Les BIOS UEFI - rôle et fonctionnement
En clair donc, les ordinateurs fonctionnent en mode UEFI et cela a des conséquences sur la structure des partitions de disques.
Vous devez avoir un disque avec un partition GPT afin de pouvoir démarrer l'ordinateur sur un ordinateur UEFI.

Mais ces ordinateurs UEFI embarquent l'option CSM qui permet à l'ordinateur de booter sur un disque non-UEFI.
Pour résumer donc :

  • Les ordinateurs UEFI fonctionnent avec des disques dur avec des partitions de disques GPT.
  • avec l'option CSM, vous pouvez démarrer votre ordinateur avec des disques dur MBR

Les pages suivants abordent toutes les différentes :

Les conséquences sont importantes, car si vous avez un disque dur GPT et que vous activez l'option CSM, vous ne pourrez pas installer Windows. Par exemple, avec le message : Erreur installation de Windows : Le disque sélectionné est du style de partition GPT
Sur la page des partitions lors de l'installation de Windows, vous rencontrez le message : Windows ne peut pas être installé sur ce disque. Le disque sélectionné est du style de partition GPT.
Malheureusement, vous arrivez souvent dans ce cas de figure car vous suivez des tutoriels qui font activer le CSM dans le BIOS sans aucune raison.

L'option CSM n'est pas disponible sur les PC récent > 2020, car la rétrocompatibilité avec les BIOS Legacy/Hérité n'est plus disponible.

Comment activer ou désactiver CSM dans le BIOS UEFI

La prochaine chose à faire est d'accéder aux BIOS de l'ordinateur.
La procédure pour y parvenir est de tapoter sur une touche au démarrage de l'ordinateur.
Cette touche diffère d'un constructeur de l'ordinateur à l'autre.
Pour plus d'informations donc suivre ces liens :

L'activation du mode CSM nécessite de désactiver le Fast Boot. Cette option se trouve en général dans le menu Advanced ou BIOS.

Activer ou Désactiver CSM dans un BIOS ASUS

  • Accédez au BIOS du PC
  • Puis appuyez sur la touche F7 pour afficher les options avancées (advanced mode)
Activer ou Désactiver CSM dans un BIOS ASUS
  • Ensuite rendez-vous dans le menu Boot.
  • En seconde position se trouve l'option Launch CSM, positionnez ce dernier en Disabled pour le désactiver et Enabled pour l'activer
  • Puis dans l'option Boot Device Control choisissez le type de démarrage:
    • UEFI and Legacy OPROM : pour booter à la fois sur un périphérique UEFI ou BIOS Legacy
    • Legacy OPROM Only : pour démarrer le PC que sur des périphériques BIOS Legacy (MBR)
    • UEFI Only : pour démarrer le PC sur des périphériques en UEFI
  • Une fois la modification, effectuez pensez à quitter le BIOS en enregistrant les modifications (Save & Exit).
Activer ou Désactiver CSM dans un BIOS ASUS
Activer ou Désactiver CSM dans un BIOS ASUS

Enfin les anciennes interfaces de BIOS Asus notamment sur les ordinateurs portables, on trouve l'option Launch CSM dans le menu Boot.

Activer ou Désactiver CSM dans un BIOS ASUS

Activer ou Désactiver CSM dans un BIOS Asrock

  • Accédez au BIOS ASRock
  • Puis cliquez sur le menu Boot
  • Cherchez ensuite CSM Parameters
  • Positionnez CSM sur Enabled pour l'activer
  • Réglez ensuite les options Boot Option Filter et Launch PXE OpRom
  • Enfin cliquez sur Exit puis Save & Exit pour quitter en enregistrant les modifications
Activer ou Désactiver CSM dans un BIOS Asrock

Activer ou Désactiver CSM sur un Bios Gigabyte

  • Ouvrez le BIOS Gigabyte
  • Puis en haut cliquez sur le menu BIOS
  • En bas, cliquez sur CSM Support puis positionnez sur Enabled ou Disabled
  • Enfin cliquez sur le menu Save & Exit pour quitter en enregistrant les modifications
Activer ou Désactiver CSM sur un Bios Gigabyte
Lorsque vous désactiver CSM Support, vous êtes en full UEFI, cela active en bas l'option Secure Boot, pour activer ou désactiver le Secure boot.

Activer ou Désactiver CSM sur un PC MSI

  • Ouvrez le BIOS du PC MSI
  • Puis accédez au menu Boot
  • Dans Boot Mode Select pour changer le mode de démarrage
Activer ou Désactiver CSM sur un PC MSI
Activer ou Désactiver CSM sur un PC MSI
  • Vous avez alors le choix entre :
    • LEGACY : pour démarrer le PC sur des périphériques en BIOS Hérité / MBR
    • UEFI pour démarrer le PC seulement sur des périphériques GPT et compatible 100% UEFI
    • UEFI with CSM : pour booter à la fois sur des périphériques GPT ou MBR
Activer ou Désactiver CSM sur un PC MSI
  • Puis cliquez sur Sauvegarder (Save & Exit) pour prendre en compte les modifications

Activer ou Désactiver CSM sur un PC Samsung

Sur un ordinateur Samsung Series 9, pour activer le mode CSM, il faut tapoter sur la touche F2 pour entrer dans le BIOS.
A partir de là, se rendre dans la partie Advanced pour désactiver le Fast BIOS Mode qu'il faut positionner sur Disabled.

Activer ou Désactiver CSM  sur un PC Samsung

puis se rendre dans le menu boot et placer OS Mode Selection.

Activer ou Désactiver CSM  sur un PC Samsung

Réinitialiser les paramètres du BIOS par défaut pour réactiver CSM

Une solution plus radicale, si vous ne trouvez pas l'option CSM est de réinitialiser les paramètres du BIOS par défaut.
En général, une touche est indiquée avec "Defaults" ou "Defaults Settings". Par exemple sur les BIOS Asus, c'est la touche F9.
Sinon se rendre sur notre lien complet avec toutes les explications.

L’article Activer ou Désactiver l’option CSM dans le BIOS est apparu en premier sur malekal.com.

Comment activer/désactiver le Secure Boot depuis le BIOS

1 juin 2017 à 12:16

Le Secure Boot (démarrage sécurisé) est un mécanisme de sécurité apparu sur PC UEFI qui permet de sécuriser le démarrage de l'ordinateur.
Cette option de sécurité du démarrage peut parfois poser des problèmes pour démarrer l'ordinateur sur une clé USB notamment sur un système avec un firmware UEFI non signé.
Ainsi parfois, désactiver le Secure Boot depuis le BIOS de l'ordinateur peut débloquer le démarrage sur clé USB.

Ce tutoriel vous explique comment désactiver (ou réactiver) le Secure Boot sur un PC ASUS, Lenovo, MSI, Dell ou Gigabyte.

Comment désactiver le Secure Boot depuis le BIOS UEFI

Introduction au Secure Boot

Pour rappel le BIOS est un composant sur la carte mère qui gère divers configuration matériel de l'ordinateur et notamment la séquence de démarrage.
Parmi ces paramètres, vous avez le Secure Boot qui peut être activé (enabled) ou désactivé (disabled).
Ce dernier protège le démarrage du PC contre des firmwares UEFI non signé.
Ainsi le Secure boot bloque le démarrage sur des codes inconnus.
Cela peut arriver si ce dernier est altéré par un bootkit.
Lorsque le démarrage est bloqué un message Secure Boot Violation s'affiche.
Il indique alors une violation de signature.

Désactiver le Secure Boot : message Secure Boot Violation
Erreur Secure boot Violation

Pour bien comprendre les enjeux du secure boot et son intérêt :

Plus général, si vous souhaitez connaître les étapes du démarrage de Windows en UEFI :

Ainsi pour démarrer sur Windows ou une clé USB d'installation de Windows, vous n'avez pas à désactiver le Secure Boot. En effet, les firmwares Microsoft sont signés et reconnus comme légitimes par le Secure boot.

Si votre clé USB Windows ne boot pas à cause du Secure Boot, il y a un problème avec sa création.

Mais vous pouvez avoir besoin de désactiver le Secure Boot, par exemple pour booter sur un Live USB spécifique.
Voici comment faire.

Comment activer/désactiver le Secure Boot depuis le BIOS UEFI

Principe

Le principe est exactement le même qu'il s'agisse d'un ordinateur de bureau, d'un ordinateur potable ou d'un netbook.
Afin de pouvoir désactiver le Secure Boot, il faut :

  1. Entrer dans le BIOS de l'ordinateur, cela se fait en tapant sur une touche au démarrage de l'ordinateur. Cette touche diffère selon le constructeur d'ordinateur (ASUS, Lenovo, Acer etc).
  2. Naviguer dans le BIOS afin de désactiver l'option Secure Boot, elle se trouve en général dans le menu Security (Sécurité) ou Boot (Démarrage)
  3. Une fois l'option Secure Boot trouvée, la positionner sur Disabled pour le désactiver ou Enabled pour l'activer
  4. Quitter le BIOS en enregistrant les modifications
  5. Tentez à nouveau de démarrer l'ordinateur sur la clé USB
Pour pouvoir activer le secure boot, le CSM doit être désactiver afin que le PC soit configuré en UEFI complet.

Comment accéder au BIOS

L'accès au BIOS se fait en appuyant sur une touche, celle-ci est différente selon le modèle de l'ordinateur.
Il s'agit en général de la touche Suppr, ESC, F2, F10 ou F12.
Pour faciliter les choses, nous avons mis en ligne un article qui donne la liste des touches par constructeur : 

Parfois, lors du démarrage, il est indiqué sur quelle touche appuyer pour ouvrir le BIOS.
Ci-dessous, sur un ordinateur ASUS, il faut appuyer sur la touche F2.

Plus d'informations, retrouvez une liste sur la page : 

Désactiver le Secure Boot : Accéder au BIOS

Activer/Désactiver le Secure boot sur un BIOS ASUS

  • Ouvrez le BIOS ASUS
  • Puis ensuite :
    • Appuyez sur la touche F8 pour ouvrir le menu de démarrage
    • Sinon appuyez sur F7 pour ouvrir les options avancées puis cherchez le menu Boot/Démarrage
Désactiver le Secure Boot : Accéder au BIOS
  • On trouve alors l'option Secure Boot, que l'on peut positionner sur Désactiver
  • Quitter ensuite le BIOS (option Quitter) en enregistrant les modifications
Désactiver le Secure Boot sur un BIOS ASUS
Bravo ! vous avez réussi à activer ou désactiver le Secure boot sur un PC et BIOS ASUS.

Activer/Désactiver le Secure boot sur un Aptio Setup BIOS

Sur ce BIOS insu d'un ordinateur portable ASUS, le BIOS est en anglais.
La souris n'est pas effective sur ce BIOS, il faut naviguer à l'aide des touches de directions du clavier.
Le changement de menu se fait avec entrée, ce qui ouvre un menu avec les options possible comme Enabled (activé) ou Disabled (désactivé).

  • Dans ce BIOS, ouvrez le menu Security
  • Puis positionnez l'option Secure boot State le sur Disabled.
Activer/Désactiver le Secure boot sur un Aptio Setup BIOS
Désactiver le Secure Boot sur un BIOS ASUS
  • Ensuite rendez vous dans le menu Save & Exit
  • Appuyez sur Entrée sur le menu Save Changes and Exit
  • Enfin acceptez l'enregistrement des changements.
Activer/Désactiver le Secure boot sur un Aptio Setup BIOS
Bravo ! vous avez réussi à activer ou désactiver le Secure boot sur un Aptio Setup BIOS.

Activer/Désactiver le Secure boot sur un BIOS MSI

Au tour d'un PC avec un BIOS MSI :

  • Ouvrez le BIOS du PC
  • Cliquez sur Settings
  • Puis ouvrez le menu Avanced (Avancé) > Windows & Configuration
Activer/Désactiver le Secure boot sur un BIOS MSI
  • Positionnez Secure Boot Support sur Activé ou Désactivé
Activer/Désactiver le Secure boot sur un BIOS MSI

Voici un autre exemple sur un PC portable MSI :

  • Accédez au BIOS du PC MSI
  • Puis clique sur le menu Security puis Secure Boot
Activer/Désactiver le Secure boot sur un BIOS MSI
  • Puis modifiez l'option Secure boot sur Enabled ou Disabled
  • Enfin allez dans le menu Save & exit pour enregistrer les modifications et quitter le BIOS
Activer/Désactiver le Secure boot sur un BIOS MSI
Bravo ! vous avez réussi à activer ou désactiver le Secure boot sur un PC et BIOS MSI.

Activer/Désactiver le Secure boot sur un BIOS Gigabyte

  • Ouvrez le BIOS Gigabyte
  • Puis cliquez sur le menu Boot
  • Puis tout en bas, cliquez sur Secure boot. Si l'option n'est pas visible, c'est que le CSM est actif, positionnez le sur Disable
  • Puis passez Secure boot sur Enabled pour l'activer
Activer/Désactiver le Secure boot sur un BIOS Gigabyte
  • Cliquez sur le menu Save & Exit et Save & exit Setup pour quitter en enregistrant les modifications
Activer/Désactiver le Secure boot sur un BIOS Gigabyte
Bravo ! vous avez réussi à activer ou désactiver le Secure boot sur un BIOS Gigabyte.

Activer/Désactiver le Secure boot sur PC Lenovo

Voici un autre exemple avec le BIOS d'un Lenovo ThinkPad :

  • Ouvrez le BIOS du PC Lenovo
  • A gauche cliquez sur Security dans le menu de gauche puis Secure boot
  • Puis activer Secure boot
  • Ensuite appuyez sur F10 pour enregistrer la nouvelle configuration et quitter le BIOS
Activer/Désactiver le Secure boot sur PC Lenovo
Bravo ! vous avez réussi à désactiver le secure boot sur un PC Lenovo.

Activer/Désactiver le Secure boot sur un PC Dell

Sur ce BIOS Dell, le menu du Secure Boot est très facile à repérer.

  • Ouvrez le BIOS du PC Dell
  • Puis cliquez à gauche sur Secure Boot et Secure Boot Enable
  • A droite positionnez sur Disabled pour le désactiver ou Enabled pour l'activer
Désactiver le Secure Boot depuis le menu Security du BIOS
Bravo ! vous avez réussi à désactiver le secure boot sur un PC et BIOS DELL.

L’article Comment activer/désactiver le Secure Boot depuis le BIOS est apparu en premier sur malekal.com.

BlackHole Exploit WebKit : Présentation

30 novembre 2011 à 12:27

Après le billet Spyeye C&C et Business underground, voici une présentation de BlackHole Exploit WebKit.

Un Exploit WebKit est un kit clef en main qui permet l'installation de malware via des exploits sur site WEB. Ces kits sont vendus dans le milieu underground et permettent à des groupes la propagation de leurs malwares (ou après en avoir acheté) via des exploits sur site WEB.
Le kit fournit les exploits et un panel de gestion (avec souvent des statistiques).
Un service de support est disponible en cas de problème technique ou éventuellement des mises à jour des exploits pour échapper aux détections via un abonnement supplémentaire.

Blackhole Exploit WebKit est un des plus utilisés actuellement, vous trouvez une présentation sur cette page : http://malwareint.blogspot.com/2011/08/black-hole-exploits-kit-110-inside.html et http://xylibox.blogspot.com/2011/09/blackhole-exploit-kit-v120.html
D'après le lien précédent, la licence était vendu en aout 2011 à 1500 dollars l'année.

La page d'accueil affiche les statistiques, à gauche vous avez le nombre de hits et hosts et le nombre de load avec un pourcentage de "réussite", ce qui donne une certaine efficacité de l'exploit WebKit.
Les mêmes statistiques par jour.
A droite, vous avez les exploits avec les statistiques de load/réussite, comme vous pouvez le voir, les exploits Java fonctionnent plutôt bien.
En bas à gauche, vous avez les statistiques par systèmes d'exploitations, on voit que Windows XP est le plus touché avec un nombre de hits assez identiques à Windows Seven.

Plus bas les statistiques par malwares et par navigateurs WEB et par pays.
On peux voir qu'IE a le nombre de hits le plus élevés, le taux de réussite pour Firefox et IE est assez identiques.
Chrome est par contre très haut et inversement Opera est très bas.
On peux voir que cet Exploit vise les pays américains en majorité.

Le webpanel prévoit la possibilité de filtre les éléments affichés... bref du beau Web 2.0

BlackHole Exploit WebKit prévoit la possibilité de gérer les malwares ainsi que les exploits.
Par exemple ici on peux définir des malwares différents ou gérer des affiliations différentes, chacun ayant ses statistiques, en cliquant sur l'icône stats, on retrouve les statistiques de la page précédentes.

Il est aussi possible de cibler des pays avec des navigateurs/OS différents et les redirigers sur des exploits en particuliers.
L'onglet Files permet de gérer les malwares.
Les fichiers ne sont pas directement téléchargements, lors d'une infection par l'exploit, ce sont des scripts PHP qui sont appelés (cela permet d'enregistrer les informations pour alimenter les statistiques).
Souvent des urls avec des noms alématoires ou via une page w.php?=f=xxx&e=xxx ou f est le fichier malicieux qui va être chargé  et e est l'exploit qui a permis le chargement.

L'onglet Security permet de blacklister des referers ou IP, par exemple, des bots d'antivirus ou autres.
Il est possible d'exporter ou importer la liste.
La config de l'Exploit WebKit - il est possible de changer les noms des scripts ce qui est assez interressant d'un point de vue sécurité, en effet, les pages des Exploit webkit étant en généralement connues.
Comme vous pouvez le voir en bas à droite, il est aussi possible de soumettre de manière automatiquement son malware à des détections d'antivirus.
Les services sont bien sûrs des services underground : Scan4you et VirTest.

Comme vous pouvez le voir, les Exploit WebKit sont assez professionnels avec les services de support qui vont derrière.
De quoi proposer tout clef en main pour propager des malwares, d'où une explosion ces dernières années.

En amont, on peux trouver un Traffic system qui permet de gérer l'affiliation et la monétisation.
Exemple avec le « TDS » ( Traffic Direction Systems ) du « Virus Gendarmerie »

EDIT 13 Septembre

L'exploitkit BlackHole 2.0 est sorti avec quelques inovations, se reporter au billet suivant : http://malware.dontneedcoffee.com/2012/09/blackhole2.0.html
Notamment, il va être plus difficile à tracker, avec la version 1, il était possible de retélécharger le binaire mais aussi, par défaut, de télécharger tous les binaires d'un même ExploitKit.
Un captcha a aussi été ajouté à l'authentification admin pour éviter les bruteforces afin d'éviter que des petits malins se logguent sur le panel 😉
L'auteur semble avoir corrigé cela.

Les URLs ont aussi changé, voici un exemple d'un BlackHole :

http://follow.fellowshipsports.org/links/loaded-mistook-requirements.php
http://follow.fellowshipsports.org/links/loaded-mistook-requirements.php?knlc=030b080537360a3736340b083804070335060434333804093308343802020508&oianr=474c&nha=zhwvb&lexelpv=ugcbhsqc
http://follow.fellowshipsports.org/links/loaded-mistook-requirements.php?knlc=030b080537360a3736340b083804070335060434333804093308343802020508&oianr=474c&nha=zhwvb&lexelpv=ugcbhsqc
http://follow.fellowshipsports.org/links/plugindetecta/plugindetecta.class
http://follow.fellowshipsports.org/links/plugindetecta/plugindetecta.class
http://follow.fellowshipsports.org/links/loaded-mistook-requirements.php?uvd=030b080537360a3736340b083804070335060434333804093308343802020508&kny=34&fmdimmsa=37053505383737373608&vzvivb=09000200020002

 En plus détaillé, se reporter à ce billet : http://malware.dontneedcoffee.com/2012/09/BHEK2.0landing.html

L’article BlackHole Exploit WebKit : Présentation est apparu en premier sur malekal.com.

Trois méthodes pour supprimer les publicités sur uTorrent

30 avril 2017 à 22:38

Voici trois méthodes qui vous expliquent comment supprimer les publicités sur uTorrent.
Ces méthodes vous guident donc dans le blocage des bannières de publicités qui se trouvent en haut et à bas à gauche qui de uTorrent.
Si tout va bien, uTorrent devrait s'ouvrir sans pubs.

Trois méthodes pour supprimer les publicités sur uTorrent

Introduction

Les publicités sur uTorrent sont gérés par les processus/fichiers utorrentie.exe (Web Helper).
Ces dernier se lancent en même temps que uTorrent.
Ils n'ont rien de malveillant (lire la page uTorrent et les virus).

Pour supprimer les publicités sur uTorrent, trois méthodes sont donc possibles :

  1. Une méthode interne à uTorrent où il est possible de désactiver les pubs depuis les options
  2. en bloquant les connexions pour le processus utorrentie.exe avec le pare-feu Windows
  3. en bloquant l'ouverture de utorrentie.exe

Méthode 1 : Bloquer les publicités utorrent

  • Lancez le programme uTorrent.
  • Ouvrez le menu Options puis Préférences
Bloquer les publicités utorrent par les paramètres
  • A gauche, cliquez sur Avancé
Bloquer les publicités utorrent par les paramètres
  • Dans le filtre, saisissez offers
  • Cela va filtrer les options, avec le mot offers.
  • Positionnez les options offers.left_rail_offer_enabled et offers.sponsored_torrent_offer_enabled à False afin de désactiver ces options.
Bloquer les publicités utorrent par les paramètres
  • La bannière de publicités du haut doit disparaitre de uTorrent
Bloquer les publicités utorrent par les paramètres
  • Si la bannière de gauche reste, assurez que vous que l'option offers.left_rail_offer_enabled est bien désactivée.
Bloquer les publicités utorrent par les paramètres
  • Vous obtenez alors utorrent sans publicité
Bloquer les publicités utorrent par les paramètres

Méthode 2 : bloquer les connexions utorrentie.exe

La seconde méthode consiste à bloquer les connexions utorrentie.exe à l'aide du pare-feu Windows.
Plus d'infos sur le blocage des programmes sur la page : 

  • Sur votre clavier, appuyez sur les touches
    + R
  • Puis dans la fenêtre exécuter, saisissez wf.msc et OK
  • Les règles avancés de sécurité du pare-feu Windows s'ouvre. A gauche, dans règles de trafic sortant, faites un clic droit puis Nouvelle règle
Bloquer les publicités utorrent avec le firewall de Windows
  • Laissez Programmes sélectionné, puis cliquez sur Suivant
Bloquer les publicités utorrent avec le firewall de Windows
Bloquer les publicités utorrent avec le firewall de Windows
  • Dans la barre d'adresse sur le chemin, faites un clic droit puis copier.
Bloquer les publicités utorrent avec le firewall de Windows
  • Retournez sur la fenêtre de Pare-feu, et faites un coller.
  • Cela va coller le chemin du dossier contenant utorrentie.exe
  • A la fin ajouter utorrentie pour obtenir : C:\Users\<votre utilisateur>\AppData\Roaming\uTorrent\updates\xxxxchiffres\utorrentie.exe
  • Cliquez ensuite sur Suivant
On n'utilise pas le bouton Parcourir pour aller chercher le fichier utorrentie.exe car le chemin sera noté avec %APPDATA% et le blocage ne se fera pas.
Bloquer les publicités utorrent avec le firewall de Windows
  • Laissez l'option sur Bloquer la connexion puis clique sur le bouton Suivant
Bloquer les publicités utorrent avec le firewall de Windows
  • Laissez toutes les options cochées puis cliquez sur Suivant
Bloquer les publicités utorrent avec le firewall de Windows
  • Enfin donnez un nom à la règle comme utorrent (blocage publicité)
Bloquer les publicités utorrent avec le firewall de Windows
  • La règle s'ajoute, il faut bien avoir le chemin complet non %APPDATA% dans la colonne Programme.
Bloquer les publicités utorrent avec le firewall de Windows
  • Si on relance utorrent, les bannières n'affichent rien, car la connexion pour utorrentie.exe est rendue impossible.
Bloquer les publicités utorrent avec le firewall de Windows

Méthode 3 : bloquer le lancement de utorrentie.exe

Enfin la dernière méthode pour bloquer les pubs sur utorrent consiste à jouer sur les permissions de fichiers afin de bloquer le lancement de utorrentie.exe
Plus d'informations sur les permissions de fichiers sur le tuto : Les autorisations NTFS et partage sur Windows

  • Ouvrez Mon Ordinateur, dans la barre d'adresse, saisissez l'adresse %APPDATA%
Bloquer les publicités utorrent par les sécurités de Windows
  • Ouvrez le dossier utorrent, puis sur le dossier updates, faites un clic droit puis Propriétés
Bloquer les publicités utorrent par les sécurités de Windows
  • Cliquez sur l'onglet Sécurité
  • Puis Modifier
Bloquer les publicités utorrent par les sécurités de Windows
  • Sélectionnez en haut dans la liste, votre utilisateur.
  • En bas, dans les autorisations, cliquez sur Refuser sur la première ligne Contrôle Total, cela va positionner tout sur Refuser
Bloquer les publicités utorrent par les sécurités de Windows
  • Validez toutes les fenêtres.
  • Au prochain démarrage de utorrent, plus de utorrentie.exe
Bloquer les publicités utorrent par les sécurités de Windows

Liens

L’article Trois méthodes pour supprimer les publicités sur uTorrent est apparu en premier sur malekal.com.

Extraire/Compresser plusieurs fichiers ZIP, 7z avec 7-zip

16 juillet 2021 à 09:56

7-zip est un logiciel opensource et gratuit pour compresser, extraire et décompresser les fichiers archives tels que ZIP, 7z, RAR et TGZ.
Lorsque l'on a un gros volume de données à compresser, il est parfois utile de fractionner et diviser les données en plusieurs fichiers ZIP. Cela rend le transfert par internet beaucoup plus facile.
Ensuite vos destinataires n'a plus qu'à assembler les fichiers ZIP.
Vous pouvez donc avoir besoin de créer ou extraire plusieurs fichiers ZIP.

Dans ce tutoriel, je vous montre comment compresser/décompresser plusieurs fichiers ZIP, 7z avec 7-zip.

Extraire/Compresser plusieurs fichiers ZIP, 7z avec 7-zip

Compresser plusieurs fichiers ZIP, 7z avec 7-zip

Avec l'interface graphique

  • Tout d'abord, téléchargez installez 7-ZIP sur votre système
  • Ouvrez le dossier contenant les données à compressez
  • Puis faites un clic droit et 7-zip > ajouter à l'archive
Compresser plusieurs fichiers ZIP, 7z avec 7-zip avec l'interface graphique
  • Ensuite, vous pouvez gérer les paramètres requis dans la fenêtre Ajouter à l'archive
    • Archive - aura le nom de votre fichier d'archive.
    • Format d'archive - Choisissez le format du fichier. Pour le meilleur taux de compression, choisissez 7Z
    • Niveau de compression - Cela vous permettra de décider du niveau de compression qui est directement proportionnel au temps de compression. La plage qui vous est fournie est de Store (compression la plus rapide) à Ultra (temps de compression la plus lente avec le plus d'espace enregistré).
    • Méthode de compression - Sélectionnez l'option LZMA (compression de données sans perte) car il s'agit de la meilleure méthode permettant de manipuler le processus de compression.
    • Diviser en volumes, octets - vous permet de diviser le fichier volumineux en petits fichiers d'archives. (Par exemple, si vous avez un fichier de 500 Mo, vous pouvez la diviser en cinq fichiers compressés de 100 Mo)
    • Chiffrement - Vous permet de sécuriser le fichier compressé avec un mot de passe
Compresser plusieurs fichiers ZIP, 7z avec 7-zip avec l'interface graphique
  • Ensuite, vous pouvez cliquer sur OK pour créer un fichier 7Z ou Zip
Compresser plusieurs fichiers ZIP, 7z avec 7-zip avec l'interface graphique
  • La création de l'archive s'effectue, cela peut prendre du temps
Compresser plusieurs fichiers ZIP, 7z avec 7-zip avec l'interface graphique
  • Plusieurs fichiers zip se créent avec leur numérotation
Compresser plusieurs fichiers ZIP, 7z avec 7-zip avec l'interface graphique

En ligne de commandes par un fichier batch

  • Installez 7-Zip sur votre PC
  • Créez un dossier où tous les dossiers ou plusieurs dossiers que vous souhaitez compresser simultanément sont présents
  • Ouvrez à l'application Bloc-note
  • Entrez la commande suivante dans le bloc-notes en modifiant la taille -v pour définir la taille du volume ZIP ou 7z

Pour créer plusieurs fichiers 7z :

for /d %%X in (*) do "C:\Program Files\7-Zip\7z.exe" u %%X.7z -y -mx9 -mmt -v2000m

Pour créer plusieurs fichiers zip :

for /d %%X in (*) do "C:\Program Files\7-Zip\7z.exe" u %%X.zip -tzip -y -mx9 -mmt -v2000m
Compresser plusieurs fichiers ZIP, 7z avec 7-zip en ligne de commandes par un fichier batch
  • Puis cliquez ensuite sur Fichier> Enregistrer dans le dossier contenant les données
  • Enregistrez le fichier sous le nom creer-zip.cmd. L'extension .cmd est très importante
Compresser plusieurs fichiers ZIP, 7z avec 7-zip en ligne de commandes par un fichier batch
  • Double-cliquez sur le fichier creer-zip.cmd et la fenêtre d'invite de commande d'une tension apparaît et exécutez le programme automatiquement. Ensuite, 7-ZP compresseront tous les dossiers
Compresser plusieurs fichiers ZIP, 7z avec 7-zip en ligne de commandes par un fichier batch
  • Une fois le processus terminé, vous verrez les dossiers compressés 7z situés dans le même répertoire ou le même emplacement. Pour vérifier avec le bouton droit de la souris sur n'importe quel dossier compressé et sélectionnez 7ZIP> Archives de test / archive ouverte.
  • Vous pouvez vérifier le contenu des dossiers archivés

Comment extraire/décompresser plusieurs fichiers ZIP

Extraire les fichiers ZIP visent à assembler les archives pour récupérer les données.

  • Placez les fichiers ZIP dans un même dossier
  • Sélectionnez les tous avec les combinaisons CTRL+A
  • Faites un clic droit puis 7-ZIP > Extraire ici
Comment extraire/décompresser plusieurs fichiers ZIP
  • Les zip ou rar se décompressent successivement

L’article Extraire/Compresser plusieurs fichiers ZIP, 7z avec 7-zip est apparu en premier sur malekal.com.

❌