FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierFlux principal

La technologie des micro-ondes, pour de plus grandes densités de stockage sur les disques durs

10 août 2022 à 13:42
Par : UnderNews

Nous générons de plus en plus de données devant être stockées de manière sécurisée et efficace. Les disques durs (HDD) restant un instrument central pour relever ce défi, nous avons besoin qu’ils proposent des espaces de stockage toujours plus importants. Afin d’offrir les solutions techniques nécessaires, les ingénieurs étudient désormais la possibilité d’incorporer aux HDD […]

The post La technologie des micro-ondes, pour de plus grandes densités de stockage sur les disques durs first appeared on UnderNews.

Logiciel gratuit de récupération de données disque dur

10 août 2022 à 13:37
Par : UnderNews

Un disque dur externe est très sensible aux chocs et autres dangers pouvant mener à une perte de données. Or, ce type de disque dur est souvent utilisé pour stocker des sauvegardes, ce qui est encore plus critique en cas d’incident. Heureusement, des solutions techniques existent, à moins frais voir gratuitement. Quel logiciel gratuit de […]

The post Logiciel gratuit de récupération de données disque dur first appeared on UnderNews.

Disques durs vs SSD : le choix est-il clair ?

10 août 2022 à 13:32
Par : UnderNews

Comparaison entre les disques durs et les SDD, leurs avantages, leur avenir. Tribune par Rainer W. Kaese, Senior Manager Business Development Storage Products, Toshiba Electronics Europe Manager, Toshiba Electronics Europe GmbH. Sur le papier, de nombreux choix semblent initialement clairs. Une voiture de sport semble offrir beaucoup plus de performances qu’un véhicule ordinaire. Mais ses lacunes […]

The post Disques durs vs SSD : le choix est-il clair ? first appeared on UnderNews.

Les six critères à considérer lors de l’achat d’un disque dur externe

10 août 2022 à 13:21
Par : UnderNews

En ces temps où les cyberattaques ne cessent d’augmenter, la protection et la sécurité des données deviennent de plus en plus importantes. Ceci non seulement pour les entreprises, mais aussi pour les particuliers. C’est pourquoi des sauvegardes régulières des données sensibles à partir de PC ou d’ordinateurs portables sont essentielles. Bien que les SSD soient […]

The post Les six critères à considérer lors de l’achat d’un disque dur externe first appeared on UnderNews.

Comment stocker des pétaoctets de données générées par les machines ?

10 août 2022 à 13:13
Par : UnderNews

De plus en plus de machines et d’appareils génèrent des données, augmentant ainsi la quantité de données dans le monde de plusieurs milliards de téraoctets chaque année. Mais où allons-nous stocker tout ça? Même à l’ère de l’IoT, les disques durs restent indispensables. Tribune par Rainer W Kaese Senior Manager Business Development, Storage Products Division, […]

The post Comment stocker des pétaoctets de données générées par les machines ? first appeared on UnderNews.

Disque/SSD disparu dans Windows : ce qu’il faut faire

3 septembre 2018 à 12:06

Sur Windows 10 ou Windows 11, du jour au lendemain, votre disque dur ou SSD a disparu dans Windows.
Vous ne voyez plus votre lettre de lecteur dans l’explorateur de fichiers et donc vous n’avez plus accès à vos fichiers et dossiers.
C’est la panique.

Ce tutoriel vous aide à résoudre les problèmes de Disque/SSD disparu dans Windows.

Disque dur disparu dans Windows : ce qu'il faut faire

Disque dur disparu dans Windows : ce qu’il faut faire

Vérifier le disque dans la gestion des disques de Windows

La gestion des disques de Windows permet de gérer vos disques et partitions de disque.
C’est donc le premier emplacement où il faut se rendre afin de vérifier si votre disque dur est bien détecté et présent dans Windows.

Pour accéder à la gestion des disques de Windows :

Dans la partie basse à gauche, se trouve la liste des disques avec leurs numéros : disque 0, disque 1.
Vous pouvez aussi regarder les tailles de disques pour vous y retrouver.
Il faut déjà vérifier que votre disque dur disparu est présent.

Si c’est le cas, il faut vérifier les éléments suivants :

  • La ou les partitions de disque sont présentes et marquées comme Sain
  • Le type de systèmes de fichiers est bien NTFS
  • Une lettre de lecteur est bien présente
disque dur disparu dans Windows : ce qu'il faut faire

Premier cas tout est correcte mais aucune lettre de lecteur n’est présente et donc aucun lecteur ne sera visible dans l’explorateur de fichiers de Windows.
La solution est simple, il suffit d’attribuer une lettre à votre partition de disque, pour se faire, suivre l’article : Comment changer la lettre d’un lecteur ou disque sur Windows

disque dur disparu dans Windows : ce qu'il faut faire

Second cas, NTFS n’est pas écrit sur la partition mais vous voyez RAW.
Ce n’est pas bon signe sur l’état de la partition de disque car le système de fichiers est endommagé et l’accès aux fichiers et dossiers est alors impossible.
Pour tenter de récupérer la partition ou les données, suivez les articles :

disque dur disparu dans Windows : ce qu'il faut faire

Disque/SSD qui disparaît après mise en veille

Si le disque dur n’est pas présent, alors il faut vérifier dans le BIOS de l’ordinateur, si ce dernier est détecté.
Notez que parfois en retour de veille votre disque dur peut avoir disparu et qu’un simple redémarrage peut suffire à le faire revenir.
Un évènement 157 “Le disque 1 a été enlevé de manière inattendue.” peut alors être consigné dans l’observateur d’évènements de Windows.

disque dur disparu dans Windows : ce qu'il faut faire

Dans ce cas précis de disque dur qui disparait après la mise en veille, une mise à jour du BIOS peut régler le problème.
Pour se faire, vous pouvez suivre l’article suivant : Comment mettre à jour le BIOS (Flasher le BIOS)

Vérifier si le disque/SSD est détecté dans le BIOS

Le BIOS de l’ordinateur vérifie l’état de votre matériel au démarrage de l’ordinateur et détecte aussi les périphériques.
Les disques dur sont aussi détectés et peuvent ensuite être utilisés par le système d’exploitation.
Si un disque dur est manquant, il ne sera pas visible dans Windows.

Il faut donc s’assurer que tous vos disques sur sont bien présents dans le BIOS de l’ordinateur.
Pour se rendre dans le BIOS, vous pouvez lire l’article suivant qui explique comment faire :

Si le disque dur y est bien référencé, alors c’est un problème sur Windows, vérifiez bien la gestion des disques et des éventuelles erreurs dans l’observateur d’évènements de Windows afin de déterminer la source du problème.
Au contraire, si le disque dur n’est pas présent, alors c’est un problème potentiellement matériel :

  • Vérifier les branchements du disque dur à la carte mère
  • Vérifier l’alimentation du disque dur, dans le cas d’un ajout de disque, assurez-vous que l’alimentation de l’ordinateur est assez puissante.
  • En dernier lieu, tester le disque dur sur un autre ordinateur par exemple avec un câble USB ou un rack USB.

Vérifier la santé du disque dur

Enfin si la disparition est par intermittence, vérifiez la santé du disque dur.
Par exemple avec CrystalDiskInfo qui permet d’obtenir l’état du disque : bon, prudence ou mauvais.
Pour plus d’informations sur l’état de vos disques, lire l’article :

Dans le cas où le disque est en prudence ou mauvais état, sauvegardez d’urgence les données importantes.
Il est possible que ce dernier soit en train de mourir et qu’un remplacement soit nécessaire à terme.

L’article Disque/SSD disparu dans Windows : ce qu’il faut faire est apparu en premier sur malekal.com.

Utiliser disques et volumes de l’espace de stockage de Windows 11

26 juillet 2022 à 12:53

Dans Windows 11, l’espace de stockage continue de s’améliorer avec un utilitaire de gestion de volumes de disques.
Ce dernier vise à remplacer la gestion de disque qui existe depuis Windows 2000.

On retrouve donc dans ce nouveau utilitaire pour gérer les partitions de disque les fonctionnalités suivantes :

Voici un tutoriel complet pour utiliser l’utilitaire de disques et volumes de l’espace de stockage de Windows 11.

Utiliser disques et volumes de l'espace de stockage de Windows 11

Comment ouvrir disques et volumes e l’espace de stockage de Windows 11

  • Faites un clic droit sur le menu Démarrer puis Paramètres. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier
    + I. Sinon d’autres méthodes dans le tutoriel suivant : Comment ouvrir les paramètres de Windows 11
Ouvrir paramètres Windows 11
  • Puis ouvrez Stockage
  • Ensuite déroulez Propriétés de stockages avancés puis dans la liste, sélectionnez disque et volumes
Comment ouvrir disques et volumes e l'espace de stockage de Windows 11
  • La liste des disques et leurs disques et volumes s’affichent avec les informations de taille, système de fichiers
Comment ouvrir disques et volumes e l'espace de stockage de Windows 11
  • Pour travailler sur un volume de disque, sélectionnez ce dernier et cliquez sur Propriétés
Comment ouvrir disques et volumes e l'espace de stockage de Windows 11

Comment utiliser disques et volumes de l’espace de stockage de Windows 11

Convertir disque en MBR / GPT

Lorsque vous venez d’ajouter un nouveau disque ou SSD, ce dernier n’est pas initialisé.
Le type de disque n’est pas non plus attribué.
Vous pouvez donc convertir le disque en GPT ou MBR : Différences GPT et MBR

  • Dans type de partition, cliquez en bas sur Convertir en GPT ou Convertir en MBR
Convertir disque en MBR / GPT depuis disques et volumes de l'espace de stockage de Windows 11

La conversion du type de disque GPT <> MBR est possible sans réinstaller Windows ou supprimer les données.
Plus de détails dans ce tutoriel complet :

Créer une partition de disque

Lorsque votre disque comporte de l’espace disque non alloué, vous pouvez l’utiliser pour créer une nouvelle partition de disque.
Pour ce faire :

  • Cliquez sur l’espace non allouée
  • Puis créer un volume
Créer un volume avec disques et volumes de l'espace de stockage de Windows 11
  • Puis indiquez le nom du volume dans Etiquette
  • La lettre de lecteur
  • Le type de système de fichiers NTFS, FAT32, exFAT
  • La taille en Mo du volume de disque
  • Enfin cliquez sur Format
Créer un volume avec disques et volumes de l'espace de stockage de Windows 11
  • Une fois la partition de disque formatée, cliquez sur Découvrir pour accéder au disque depuis l’explorateur de fichiers. Sinon Propriétés pour accéder au disque depuis l’espace de stockage de Windows 11

Formater un disque

Le formatage prépare la structure de disque pour stocker des fichiers et dossiers.
C’est une étape impératif pour stocker des fichiers dans un volume de disque.

  • Sélectionnez la partition de disque puis Propriétés
  • Ensuite en bas, cliquez sur format
Comment formater un disque, clé USB ou SSD sur Windows 11 depuis disques et volumes de l'espace de stockage
  • Enfin définissez les paramètres de formatage du volume comme le système de fichiers (NTFS, exFAT), la taille d’unité d’allocation
Comment formater un disque, clé USB ou SSD sur Windows 11 depuis disques et volumes de l'espace de stockage

Redimensionner une partition de disque

L’utilitaire de gestion de disque et volumes de l’espace de stockage de Windows 11 vous permet de modifier la taille d’une partition de disque.
Ainsi, il est possible d’agrandir oui réduire une partition de disque.

  • Sélectionnez la partition de disque puis Propriétés
  • Cliquez sur Modifier la taille
Redimensionner une partition de disque avec disques et volumes de l'espace de stockage
  • Définissez la nouvelle taille de partition de disque
Redimensionner une partition de disque avec disques et volumes de l'espace de stockage

Modifier la lettre de lecteur

Pour mieux organiser vos disques, vous pouvez changer la lettre lecteur d’un disque.
L’espace stockage vous permet cela très facilement, voici comment faire :

  • Sélectionnez la partition de disque puis Propriétés
  • Puis cliquez sur Modifier la lettre de lecteur
Modifier une lettre de lecteur avec disques et volumes de l'espace de stockage
  • Puis modifiez la lettre de lecteur de disque en choisissant depuis le menu déroulant
Modifier une lettre de lecteur avec disques et volumes de l'espace de stockage

Modifier le nom de volume

L’utilitaire de disques et volumes de l’espace de stockage vous permet aussi de changer le nom d’un disque.
Tout comme les lettres de lecteurs, les noms de volume apparaissent notamment dans l’explorateur de fichiers.

  • Sélectionnez la partition de disque puis Propriétés
  • Puis cliquez sur Modifier l’étiquette
Modifier le nom d'un volume avec disques et volumes de l'espace de stockage
  • Saisissez le nouveau nom de volume de disque
Modifier le nom d'un volume avec disques et volumes de l'espace de stockage

Chiffrer un disque avec BitLocker

Pour protéger les données d’un volume de disque, vous pouvez le chiffrer avec Bitlocker.

Chiffrer un disque avec BitLocker

Liens

L’article Utiliser disques et volumes de l’espace de stockage de Windows 11 est apparu en premier sur malekal.com.

De la carte perforée à la mémoire flash : la grande histoire du stockage

L'histoire de l'informatique est souvent retracée à travers les progrès de la puissance de calcul des processeurs. Pourtant un CPU ne serait rien sans un moyen de stocker les données à traiter ou les programmes à exécuter !

Image à la une de De la carte perforée à la mémoire flash : la grande histoire du stockage des données

full

Image à la une de De la carte perforée à la mémoire flash : la grande histoire du stockage des données

thumbnail

Comment formater un disque, clé USB ou SSD sur Windows 11

25 juillet 2022 à 08:57

Il y a des moments où vous devez formater un disque dur ou un SSD sur votre PC Windows 11. Que ce soit pour donner le périphérique de stockage à quelqu’un d’autre ou effacer toutes les données pour commencer à zéro.
Le formatage d’un disque réduit les chances de secteurs de disque défectueux, d’erreurs de disque communes et de fragmentation du disque.

Donc, pour apprendre à formater un disque dur, clé USB ou un SSD dans Windows 11, j’ai créé ce guide avec quatre méthodes simples. Vous pouvez effectuer un format rapide, effacer les données de tous les secteurs, créer des partitions primaires et bien plus encore.
Voici un tutoriel complet pour formater le disque dur, clé USB ou le SSD dans Windows 11.

Comment formater un disque, clé USB ou SSD sur Windows 11

Comment formater un disque, clé USB ou SSD sur Windows 11

Formater par l’explorateur de fichiers

Le moyen le plus simple et le plus rapide de formater un disque dur ou un SSD dans Windows 11 est via l’explorateur de fichiers Windows 11.
Il fonctionne pour les disques externes et internes et est beaucoup plus rapide que les autres techniques. Voici comment fonctionne cette méthode :

Comment formater un disque, clé USB ou SSD sur Windows 11 par l'explorateur de fichiers
  • Ensuite, dans la fenêtre contextuelle qui s’ouvre, assurez-vous que «le système de fichiers» est sélectionné comme «NTFS», qui est un système de fichiers Windows. Si vous souhaitez également que le disque dur soit compatible avec MacOS, vous pouvez choisir des systèmes de fichiers «FAT32» ou «EXFAT»
  • Ne modifiez pas la taille de l’allocation et laissez-la être définie par défaut. Ensuite, activez la case à cocher pour «format rapide» sous «Options de format» et cliquez sur «Démarrer» pour formater le disque de stockage. Ensuite, en quelques secondes, vous aurez formaté votre disque dur ou votre SSD dans Windows 11.
Comment formater un disque, clé USB ou SSD sur Windows 11 par l'explorateur de fichiers
Le formatage rapide est plus rapide, mais il n’efface complètement les données. Au lieu de cela, il supprime simplement les références à la mémoire, ce qui les rend inaccessibles. Les données seront écrasées lorsque vous commencerez à ajouter de nouveaux fichiers dans le disque de stockage. Si vous souhaitez effacer entièrement les données de tous les secteurs, décochez le format rapide.
A lire : Formatage de disque, formatage rapide, formatage bas niveau

Formater depuis Disques et volumes de l’espace de stockage

Outre l’explorateur de fichiers, vous pouvez également formater un disque dur ou un SSD dans Windows 11 à partir de l’application Paramètres. Voici comment procéder :

  • Faites un clic droit sur le menu Démarrer puis Paramètres. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi utiliser le raccourci clavier
    + I. Sinon d’autres méthodes dans le tutoriel suivant : Comment ouvrir les paramètres de Windows 11
Ouvrir paramètres Windows 11
  • Puis ouvrez Stockage
  • Ensuite déroulez Propriétés de stockages avancés puis dans la liste, sélectionnez disque et volumes
Comment formater un disque, clé USB ou SSD sur Windows 11 depuis disques et volumes de l'espace de stockage
  • Et cliquez sur Propriétés sur la partition de disque à formater
Comment formater un disque, clé USB ou SSD sur Windows 11 depuis disques et volumes de l'espace de stockage
  • Enfin sélectionnez formater
Comment formater un disque, clé USB ou SSD sur Windows 11 depuis disques et volumes de l'espace de stockage
  • Enfin définissez les paramètres de formatage du volume comme le système de fichiers, la taille d’unité d’allocation
Comment formater un disque, clé USB ou SSD sur Windows 11 depuis disques et volumes de l'espace de stockage

Formater depuis la gestion de disque

La gestion de disques est une fonctionnalité présente sur toutes les versions de Windows pour gérer vos partitions de disques.
Elle est toujours accessibles sur Windows 11 et vous permet de formater un volume de disque.

Comment ouvrir la gestion de disque de Windows
  • En bas, faites un clic droit sur la partition de disque à formater
  • Puis dans le menu contextuel, cliquez fur Formater
Formater un disque dur avec la gestion des disques de Windows

Enfin on arrive sur la fenêtre suivante avec le type de système de fichiers.
Vous pouvez laisser tout par défaut.
Cliquez sur OK pour lancer l’opération de formatage.
Un message vous indique que les données vont être supprimées.

Formater un disque dur avec la gestion des disques de Windows

Formater depuis l’invite de commandes (diskpart)

L’utilitaire diskpart permet de formater les disques et partitions.
Se reporter à l’article suivant :

Liens

L’article Comment formater un disque, clé USB ou SSD sur Windows 11 est apparu en premier sur malekal.com.

La Gestion du disque de Windows : créer, supprimer, redimensionner des partitions de disques

20 octobre 2019 à 17:00

L’utilitaire de gestion de disque de Windows permet de gérer vos disques et partitionnement de disque.
Vous pouvez donc créer de nouvelles partitions et formater celle-ci afin de pouvoir travailler avec.

Sur Windows 10 et Windows 11, la gestion de disque ne permet pas de redimensionner des partitions existantes.
Mais cela reste un outil assez pratique pour effectuer des opérations de disques sommaires.

Cet article vous présente la gestion des disques de Windows.
Comment l’ouvrir, l’utiliser et gérer ses partitions de disques.

La Gestion du disque de Windows : créer, supprimer, étendre des partitions de disques

Introduction

Pour comprendre comment fonctionne le partition de disque, rendez-vous sur le tutoriel :

Enfin il faut aussi savoir que Windows utilise des lettre de lecteur.
On parle alors de volume de disque.
L’article suivant décrit le fonctionnement.

Ce que la gestion des disques peut faire :

La gestion de disque ne permet PAS :

  • Fusionner des partitions de disque
  • Convertir un disque MBR en GPT et inversement

Comment ouvrir la gestion de disque de Windows

Comme toujours, il existe plusieurs manières d’accéder à une fonctionnalité de Windows.
Il existe aussi ce tutoriel qui donne toutes les méthodes :

Méthode 1 : pour Windows 10 ou Windows 11

  • Faites un clic droit sur le menu Démarrer de Windows 10 ou Windows 11
  • Puis gestion du disque
Comment ouvrir la gestion de disque de Windows

Méthode 2 : diskmgmt.msc

La seconde solution consiste à utiliser la commande diskmgmt.msc qui permet d’ouvrir la gestion des disques sur Windows 11, Windows 10, 8, 7.

Pour cela, lancez le programme diskmgmt.msc :

  • Sur votre clavier, appuyez sur
    + R
  • Puis tapez diskmgmt.msc et cliquez sur OK

Comment utiliser la gestion de disque de Windows

La gestion de disque se présente avec en haut la liste des partitions.
Dans la partie basse, les partitions par disque.
La gestion de disque affiche aussi les médias amovibles comme les clé USB ou DVD-Rom.

Les partitions de disques sont notées en Sain alors que l’espace disque libre est noté en non Alloué.

Comment utiliser la gestion de disque de Windows

Si vous avez un espace de stockage Windows, ce dernier apparaît aussi, les disques qui la compose ne sont pas visibles :

Comment utiliser la gestion de disque de Windows

En effectuant, un clic droit sur la partition, vous pouvez effectuer des actions, comme

Vous pouvez aussi modifier la lettre du lecteur attribuée à la partition.

Comment utiliser la gestion de disque de Windows

Créer ou supprimer un nouveau volume

Pour toutes les étapes afin de créer ou supprimer une partition de disque, suivre ce lien.

Redimensionner, Étendre, Réduire une partition de disque

La gestion des disque permet d’agrandir ou réduire une partition, ceci afin de créer une nouvelle partition avec l’espace disque restant sur une partition.

  • Faites un clic droit sur la partition de disque à redimensionner
  • Choisissez dans le menu déroulant réduire ou étendre le volume
Redimensionner, réduire, étendre un volume avec la gestion des disques de Windows 10
  • Indiquer la quantité d’espace à réduire ou étendre

On se retrouve donc avec une nouvelle partition de 30 Go puisque celle de départ était de 60.
Cette nouvelle partition n’est pas formatée et n’a pas de lettre, de ce fait, elle n’apparaît pas en haut dans la liste.

La gestion de disque de Windows : Etendre une partition de disque
  • Ici en réduisant la taille d’un volume, automatiquement cela créé de l’espace disque non alloué
La gestion de disque de Windows : Etendre ou réduire une partition de disque
  • On peut alors créer une nouvelle partition de disque par un clic droit sur la nouvelle partition
La gestion de disque de Windows : Etendre ou réduire une partition de disque
  • L’assistant de création de nouveau volume s’ouvre, vous pouvez définir la taille… Dans mon cas, je ne vais créer qu’un seul volume, donc je prends les 30 Go.
La gestion de disque de Windows : Etendre ou réduire une partition de disque
  • On formate le volume en NTFS et on lui donne un nom.
La gestion de disque de Windows : Etendre ou réduire une partition de disque

Hop, la nouvelle partition est prête, on retrouve celle-ci dans la liste en haut de la gestion de disque ainsi que dans l’explorateur de fichiers.
Ainsi, vous pouvez créer des dossiers, copier des fichiers etc, bref utiliser cette nouvelle partition.

La gestion de disque de Windows : Etendre ou réduire une partition de disque

Toutefois, l’outil de gestion de disque de Windows est limité, plus d’informations sur la page suivante :

Mais aussi cette vidéo :

Installer un nouveau disque dur ou SSD

Lorsque vous installez un nouveau disque dur ou SSD, vous devez créer les partitions de disques.
Voici les opérations à effectuer :

  • Initialiser le nouveau disque
  • Créer la ou les partitions de disque
  • Formater les partitions de disque

Pour installer un nouveau disque depuis la gestion des disques de Windows, reportez-vous à l’article dédié.

Formater un volume de disque

  • En bas, faites un clic droit sur la partition de disque à formater
  • Puis dans le menu contextuel, cliquez fur Formater
Formater un disque dur avec la gestion des disques de Windows

Enfin on arrive sur la fenêtre suivante avec le type de système de fichiers.
Vous pouvez laisser tout par défaut.
Cliquez sur OK pour lancer l’opération de formatage.
Un message vous indique que les données vont être supprimées.

Formater un disque dur avec la gestion des disques de Windows

Changer la lettre d’un lecteur ou disque sur Windows

L’outil de gestion de disque est capable de changer la lettre d’un lecteur de Windows.
Il suffit de faire un clic droit puis modifier la lettre de lecteur et les chemins d’accès.

Changer la lettre d'un lecteur ou disque sur Windows avec la gestion des disques de Windows

L’article suivant donne tous les détails ainsi que d’autres méthodes avec diskpart par exemple :

Convertir un disque en GPT / MBR

Pour connaitre les différences, lire la page : Partition disque sur Windows (GPT/MBR)

La conversion GPT / MBR n’est possible que si le disque dur n’a pas de partitions.
Si vous en avez, il faudra :

  • sauvegarder les données puis supprimer toutes les partitions
  • Effectuer la conversion
  • recréer  les partitions et réintégrer le contenu.

Un simple clic droit sur le disque permet de convertir le type GPT / MBR, cela prend quelques secondes.

La gestion de disque de Windows : convertir disque GPT en MBR
La gestion de disque de Windows : convertir disque MBT en GPT

La conversion  GPT / MBR peut aussi être effectué à partir de l’utilitaire diskpart en ligne de commandes, se reporter à cet article qui suit.

Convertir un disque dynamique en disque de base

Les disques dynamiques et de base sont des types de disques propres à Windows.
Ils ont des points communs mais aussi des différences.
On peut convertir un disque de base en dynamique et inversement.

L’article suivant vous dit tout sur ce changement de type de disque :

Liens

L’article La Gestion du disque de Windows : créer, supprimer, redimensionner des partitions de disques est apparu en premier sur malekal.com.

Western Digital lance trois nouveaux disques durs de 22 To

Cette capacité n'est plus l'apanage de la gamme Ultrastar ; WD propose désormais des disques 22 To dans ses séries WD Gold, WD Red Pro et WD Purple Pro.

wd

full

wd

thumbnail

Disque dur, les ventes s’écroulent de 30% en une année, que se passe-t-il ?

19 juillet 2022 à 10:17
Disque dur pour NAS MN09 de 18 To

 Selon les dernières données de Trendfocus publiées par Storage Newsletter, les ventes de disques durs sont en chute libre. En l’espace d’une année, la contraction est violente avec une baisse de 30%.

Tous les grands acteurs du marché sont concernés. Que nous parlions de Seagate, Toshiba ou encore de Western Digital, les livraisons de disques durs sont en baisse de 30 et 43 % par rapport à l’année dernière. Toshiba est victime du plus violent coup de frein (HDD 3.5 pouces) avec un recul de 42.8% ou encore de 20.2 % par rapport au trimestre précédente.

Ventes de disques durs au second trimestre 2022 – Source Trendfocus

Ventes de disques durs au second trimestre 2022 – Source Trendfocus

A noter que dans le détail certains gammes résistent comme l’offre HDD Pro Nearline dont la demande est restée stable ( 19 millions d’unités). Du côté de l’offre de bureau et du grand public, la situation est problématique puisque les livraisons de disques durs  3,5 pouces et 2,5 pouces sont en baisse de 30 et 40% respectivement. Les volumes restent cependant encore importants au niveau mondial avec 13 millions d’unités 3.5 pouces expédiées contre 11 millions pour les modèles 2,5 pouces au deuxième trimestre 2022.

Ce recalibrage du marché s’explique par des ventes d’ordinateurs en baisse et un changement d’équipement. La technologie SSD est désormais au cœur de la demande reléguant le bon vieux disque dur à des tâches de second ordre.

Cet article Disque dur, les ventes s’écroulent de 30% en une année, que se passe-t-il ? a été publié en premier par GinjFo.

DiskPart : créer, supprimer, formater, lister des partitions de disque

30 janvier 2020 à 14:00

DiskPart est un utilitaire en ligne de commandes qui permet de gérer les disques et partitionnement de disque.

Sur Windows vous pouvez gérer ces dernières avec la gestion des disques de Windows.
Mais de son côté Diskpart lui s’utilise en invite de commandes.
En effet, il arrive parfois que la gestion de disque ne permettent pas tout. De plus lorsque Windows ne démarre plus, on peut avoir besoin d’utiliser DiskPart, notamment depuis les options de récupération système.

Avec diskpart, on peut tout faire comme créer, supprimer, étendre des partitions de disques.
Enfin il est même possible de convertir un disque GPT en MBR.

Voici un tutoriel complet comment utiliser diskpart pour lister, formater, créer ou supprimer des partitions.

DiskPart : créer, supprimer, formater, lister des partitions de disque

Introduction à Diskpart

L’outil DiskPart permet de manipuler des disques et partitions.
Par exemple on peut créer, supprimer et même étendre, réduire des partitions.
On peut voir Diskpart comme la version en ligne de commandes de la Gestion de disque de Windows
Diskpart permet de manipuler un disque interne, externe ou une clé USB.

Avant de toucher quoique ce soit avec DiskPart, assurez-vous d’avoir une sauvegarde externe de vos documents.

Voici quelques rappels concernant les partitions de disques et volumes de disques.

Les partitions de disques sont un découpages du disque dur.
Cela permet de compartimenter votre disque dur.

Ensuite on monte ces lettres de Windows afin de les rendre accessibles.
Par exemple dans l’explorateur de fichiers de Windows.
Mais une partition n’a pas forcément de lettre de lecteur.
Ainsi elle est masquée.

Comment ouvrir DiskPart

Depuis Windows

La méthode universelle pour ouvrir Diskpart :

  • Sur votre clavier appuyez sur la touche
    + R
  • Ensuite dans la fenêtre exécutez, saisissez diskpart puis OK
Ouvrir diskpart

Depuis l’installeur de Windows

On peut accéder à diskpart depuis une clé d’installation de Windows.
En effet l’invite de commandes est disponible.

  • Sur le clavier, appuyez sur la touche MAJ+F10
  • Cela va ouvrir l’invite de commandes
  • Enfin saisissez diskpart puis valider par entrée

L’interface de diskpart s’ouvre alors.

DiskPart : créer, supprimer, formater, lister des partitions de disque

Lister les disques, partitions et volumes

Lister les disques et les partitions se fait avec la commande list.
Les disques et partitions sont identifiés avec un numéro, que l’on peut ensuite sélectionner pour travailler dessus.
Pour lister les disques :

list disk

Ce dernier donne le type de disque MBR ou GPT avec l’étoile au bout.

Pour lister les partitions (volumes) :

list volume

Ensuite vous devez sélectionner le disk ou le volume avec lequel vous souhaitez travailler.
Pour cela on utilise la commande sel.
Par exemple pour sélectionner le disque 0 :

sel disk 0
Lister les partitions de disque avec diskpart

Ensuite on peut lister les partitions de ce disque :

list partition
Lister les partitions de disque avec diskpart

Voici un exemple ci-dessous avec une capture d’écran de la gestion des disques de Windows pour comparer les résultats.
Ainsi si on a plusieurs disques dur, on obtient ceci :

Lister les volumes sur diskpart

La commande list disk nous indique aussi le type de disque, une étoile apparaît lorsque le disque est en GPT.

On sélectionne ensuite le disque ou la partition à travailler la commande selection ou sel.

sel disk 0
sel partition 1
sel volume 4
etc
Toutes les commandes de diskpart utilisées par la suite pour manipuler un disque ou partition se font alors sur le disque ou la partition sélectionné.

Ainsi lorsque vous effectuez des opérations de disque, il faut donc bien s’assurer que vous avez sélectionné le bon disque ou partition.
Sinon vous risquez de perdre des données.

Les partitions systèmes comme la partition EFI ou de récupération peuvent ne pas se supprimer.

Supprimer une partition de disque

Pour ce faire, on utilise la commande delete partition.
Il faut d’abord sélectionner le disque puis la partition avec la syntaxe suivante :

sel disk X
sel partition X
delete
Supprimer une partition de disque avec diskpart

Parfois on peut avoir une erreur de ce type :

Erreur du service de disque virtuel :
Impossible de supprimer une partition protégée si le paramètre force protected n’est pas défini.

ou encore :

Erreur du service de disque virtuel :
Le périphérique est en cours d’utilisation.
Le volume ou la partition sélectionné est en cours d’utilisation.
Pour continuer l’opération, utilisez le paramètre OVERRIDE.

Il faut alors utiliser le paramètre OVERRIDE :

delete partition override
Supprimer une partition de disque avec diskpart

Créer une partition de disque

La commande create partition permet de créer une nouvelle partition.
Si aucune information est donnée, diskpart va utiliser le première espace de disque disponible.
Par exemple pour créer une partition primaire :

create partition primary

Vous pouvez aussi indiquer l’espace disque à utiliser (en Mo):

create partition primary size = 1000

offset permet d’indiquer le décalage en kilo-octets (Ko), auquel la partition est créée. Si aucun décalage n’est fourni, la partition démarre au début de la plus grande extension de disque qui est assez grand pour l’accueillir.

il est possible ensuite de formater la partition :

select partition 1
format quick fs=ntfs label="Données disques"

et enfin d’appliquer un id à cette partition avec la commande set id, exemple :

set id=ebd0a0a2-b9e5-4433-87c0-68b6b72699c7

Voici les id correspondant aux types de disques, pour un disque en GPT :

  • Partition système EFI : c12a7328-f81f-11d2-ba4b-00a0c93ec93b
  • Réservée Microsoft (MSR) : e3c9e316-0b5c-4db8-817d-f92df00215ae
  • de base de données : ebd0a0a2-b9e5-4433-87c0-68b6b72699c7
  • Partition de métadonnées LDM sur un disque dynamique : 5808c8aa-7e8f-42e0-85d2-e1e90434cfb3
  • de données LDM sur un disque dynamique : af9b60a0-1431-4f62-bc68-3311714a69ad
  • Partition de récupération : de94bba4-06d1-4d40-a16a-bfd50179d6ac

Formater une partition de disque

La commande utilisée dans diskpart est format avec la syntaxe suivantes :

format fs=systèmes de fichiers

Par exemple :

format fs=ntfs
format fs=fat32

Enfin on peut utiliser le paramètre QUICK pour un formatage rapide :

format fs=NTFS Quick
Plus de détails dans l’article suivant : Diskpart : formater un disque ou clé USB ?

Supprimer un volume

Diskpart donne la possibilité de supprimer des partitions de disque avec delete.

Listes les volumes avec la commande

list vol

puis sélectionnez le volume que vous souhaitez supprimer avec la commande

sel vol X

où X est le numéro du volume, enfin pour supprimer :

delete volume
Supprimer une partition de disque avec diskpart

Changer la lettre de lecteur

Voici la syntaxe pour changer la lettre d’un lecteur avec diskpart :

list volume
sel volume <numero>
assign letter=<lettre>

et si l’on désire retirer la lettre de lecteur :

list volume
sel volume <numero>
remove

Par exemple ci-dessous, on change la lettre de lecteur F en G.

Changer la lettre de lecteur avec diskpart

Enfin d’autres méthodes sur la page suivante :

Information sur le disque ou partition

La commande Detail de diskpart permet d’obtenir des informations sur un disque ou partition.
Exemple ci-dessous avec

detail disk

Le numéro d’offset (décalage octet) est alors indiqué.

Information sur le disque ou partition avec diskpart

Pour obtenir des informations sur une partition de disque avec diskpart, on utilise :

detail partition

Enfin pour les volumes :

detail volume
Information sur le disque ou partition avec diskpart

Réinitialiser un disque avec diskpart

La réinitialisation du disque supprime toutes les partitions et permet de changer le type de disque.
Par exemple pour passer d’un disque MBR à GPT.
La commande se nomme clean.

Réinitialiser un disque avec diskpart

On sélectionne le disque que l’on souhaite réinitialiser avec la commande sel disk X puis on passe la commande :

clean

Sur la gestion des disques de Windows, ce dernier a une icône rouge.
Un clic droit permet d’initialiser le disque en GPT ou MBR.

Réinitialiser un disque avec diskpart

La page suivante donne explications pour vider le contenu du disque :

Marquer une partition comme active

Pour les disques en MBR, vous pouvez aussi vérifier ou marquer une partition comme active.
Pour se faire, suivez notre article :

Étendre et réduire une partition de disque

Diskpart peut aussi étendre ou réduire la taille d’une partition, selon l’espace disque libre.
Cela n’affecte pas les données.
Mais attention vous ne pouvez pas faire cela sur le disque système.

Une partition peut-être étendue avec la commande extend.
Si vous ne spécifiez aucun paramètre, la commande extend étend la partition à tout l’espace disque disponible.

Etendre une partition de disque avec diskpart

Vous pouvez spécifier la taille à ajouter à la partition avec la commande size en Mo
Par exemple, ici on ajoute 15Go, la partition passe de 19Go à 34 Go

extend size=XXXX
Etendre une partition de disque avec diskpart
Etendre une partition de disque avec diskpart

Enfin diskpart permet de réduire des partitions de disque.
Cela avec la commande shrink, l’option desired permet de donner la taille souhaitée.
Par exemple pour réduire une partition une taille de 30Go :

shrink desired=30000

Diskpart en vidéo

Enfin la plupart des commandes diskpart en vidéo.

Liens

L’article DiskPart : créer, supprimer, formater, lister des partitions de disque est apparu en premier sur malekal.com.

Synology et espace de stockage réel sur un disque

21 juin 2022 à 07:00
Par : Fx
disque dur ouvert 300x225 - Synology et espace de stockage réel sur un disqueVous achetez un disque dur de 8 To et vous l’insérez dans votre NAS Synology. Le système vous affiche que le disque possède une capacité réelle de 7,3 To. Vous créez un volume avec, DSM annonce que l’espace total disponible est 7,2 To ! Plusieurs méga-octets sont déjà présents et pourtant vous n’avez même pas commencé à copier vos fichiers… Synology et espace de stockage La question revient régulièrement que ce soit en commentaire ici ou sur le forum des […]

mount et fstab : monter des partitions de disques ou NFS, CIFS sur Linux

5 avril 2021 à 18:27

Sur Linux, lorsque l’on ajoute un nouveau disque local ou après avoir créé une partition de disque, vous devez monter la partition de disque dans un emplacement que l’on nomme point de montage.
Il va en de même pour accéder à un partage réseau NFS ou CIFS.
La commande mount peut monter n’importe quel type de périphériques supportés par le noyau Linux (ext3, ext4, nfs, hpfs, ntfs, vfat, cifs, jfs, ReiserFS, XFS, Btrfs, …)

Pour cela, on utilise deux éléments :

  • mount : la commande pour monter un disque local ou réseau sur un point de montage
  • umount : démonter la partition de disque
  • /etc/fstab : le fichier de configuration des points de montage automatique au démarrage de Linux

Ce tutoriel vous guide pour utiliser mount avec toutes les options ainsi que les exemple de configuration de /etc/fstab.

mount et fstab : monter des partitions de disques ou NFS, CIFS sur Linux

Comment utiliser mount sur Linux

Avant de commencer, il faut avoir une idée du fonctionnement es partitions de disques sur Linux.
Pour cela, reportez-vous à ce tutoriel :

L’utilisation générique est :

mount -t TYPE NOM_PERIPHERIQUE REPERTOIRE

Si vous ne spécifiez pas l’option -t, mount tente de déduire le système de fichiers du périphérique pour le monter.

Les optionsDescription
-aMonte tous les périphériques décrits dans /etc/fstab
-lRépertorie tous les systèmes de fichiers déjà montés
-o, –options Utilisez les options de montage spécifiées. L’argument opts est une liste séparée par des virgules.
Par exemple: mount LABEL = mydisk -o noatime, nodev, nosuid
-rMode lecture seule monté
-tType de périphérique de système de fichiers utilisé
-TDécrit un fichier fstab alternatif
-hAffiche les options de commande
-VAffiche les informations de version
Les options de la commande mount

Par exemple pour monter une partition NTFS Windows se trouvant dans /dev/sda1 sur Linux :

mount -t nfs /dev/sda1 /media/sda1/

Le paramètre -o de mount est utile pour spécifier des options additionnelles.
Il existe des options communes (comme rw, ro, etc) communes à tous les types de périphériques et des options spécifiques aux types de périphériques.

Enfin tout comme mkfs, la commande mount se décline selon le type de périphériques, on peut donc aussi utiliser les commandes mount.cifs, mount.nfs;, …

Comment lister les systèmes de fichiers montés

En utilisant la commande mount sans aucune option et paramètres, cela liste les points de montage.
La syntaxe est alors :

[Périphérique] [Point de montage] [Type de système de fichiers] [Options]
Lister les points de montage sur Linux avec la commande mount

Par exemple, voici un point de montage nfs4 (nfs-server 4) dont le partage est 10.1.1.100:/media/share que l’on a monté dans /share-nfs avec les différents options du montage.

10.1.1.100:/media/share on /share-nfs type nfs4 (rw,relatime,vers=4.1,rsize=1048576,wsize=1048576,namlen=255,hard,proto=tcp,timeo=600,retrans=2,sec=sys,clientaddr=51.210.214.71,local_lock=none,addr=51.68.36.221)

Monter des partitions de disques

Rien de vraiment particulier pour monter des partitions de disque, on utilise la syntaxe classique de mount.

Par exemple pour monter le disque /dev/sdb2 sur /data :

mount /dev/sd2 /media/usb

Pour monter une partition de disque en FAT32 :

mount -t vfat /dev/sda1 /media/usb

Pour la monter en lecture seule :

mount -t vfat -o ro,noexec /dev/sda1 /media/usb

Mais aussi pour monter une clé USB :

mount /dev/sdd1 /media/usb
Les options -o communesDescription
asyncLes modifications des données des fichiers sont initialement effectuées en mémoire. Cela accélère les performances mais est plus susceptible d’entraîner une perte de données. Sur certaines distributions, c’est la valeur par défaut.
defaultsUtilisez les options par défaut: rw, suid, dev, exec, auto, nouser et async
rw
ro
Monte la partition en lecture/écriture (read-write) ou en lecture seule (read-only).
group
users
Permettez à un utilisateur ou groupe utilisateur de monter le système de fichiers.
Cette option implique les options noexec, nosuid et nodev (sauf si elles sont remplacées par les options suivantes, comme dans la ligne d’option user, exec, dev, suid).
exec
noexec
Permet ou ne permet pas d’exécuterr des fichiers (programmes ou script) situés sur la partition.
noatimeNe pas mettre à jour les temps d’accès aux inodes sur ce système de fichiers.
Cela fonctionne pour tous les types d’inœuds (répertoires aussi), donc cela implique nodiratime.
ownerAutorise un utilisateur ordinaire à monter le système de fichiers si cet utilisateur est le propriétaire du périphérique.
Cette option implique les options nosuid et nodev (sauf si elles sont remplacées par les options suivantes, comme dans la ligne d’options propriétaire, dev, suid).
relatimeL’inode de répertoire n’est pas mis à jour sur le système de fichiers lors de l’accès. Cela peut améliorer les performances de la même manière que ne pas mettre à jour le temps d’accès aux fichiers.
remountEssaye de remonter un système de fichiers déjà monté. Ceci est couramment utilisé pour modifier les indicateurs de montage d’un système de fichiers, en particulier pour rendre un système de fichiers en lecture seule accessible en écriture. Cela ne change pas le périphérique ou le point de montage.
syncLes modifications des données de fichier sont effectuées sur le disque immédiatement, ce qui a un impact sur les performances, mais est moins susceptible d’entraîner une perte de données. Sur certaines distributions, c’est la valeur par défaut.
Les options -o communes de la commande munt

Montage NFS

Il faut installer le paquet nfs-common, avec APT sur une distribution à base de Debian :

apt install nfs-common

Puis pour monter un partage NFS, on utilise l’option -t nfs de mount avec la source et le point de montage :

mount -t nfs 10.1.1.100:/media/share /share-nfs

La commande mount dans le cas de NFS accueille des paramètres et options particulières dont voici les principales.

Options mount pour NFSDescription
rsize=
wsize=
Spécifie la taille de bloc de données plus importante (num, en octets) à transférer.
Cela peut améliorer les performances NFS.
nodiratimeL’inode de répertoire n’est pas mis à jour sur le système de fichiers lors de l’accès. Cela peut améliorer les performances de la même manière que ne pas mettre à jour le temps d’accès aux fichiers.
no_subtree_checkCette option désactive la vérification des sous-arbres, ce qui a de légères implications en termes de sécurité, mais peut améliorer la fiabilité dans certaines circonstances.
root_squash : Mappez l’utilisateur root et le compte de groupe du client NFS aux comptes anonymes, souvent avec le compte nfsnobody. Ainsi ceci empêche les utilisateurs root connectés à distance (et non locaux) d’avoir des privilèges root.
wdelaypermet de réduire les délais d’écriture. Ceci peut améliorer les performances car il y a une réduction du nombre d’accès au disque par le biais de commandes d’écriture séparées, réduisant ainsi également l’alourdissement des écritures. Pour désactiver ce comportement, veuillez spécifier no_wdelay.
Les paramètres et options de montage NFS

Enfin le tutoriel complet sur NFS :

Montage CIFS (Samba)

Le montage d’un partage Windows distant est similaire au montage de systèmes de fichiers normaux.
On spécifie le type cifs ainsi que des options de montages avec le paramètre -o.

mount -t cifs -o username=<utilisateur_windows> //IP_PC_WINDOWS/<partage_windows> /mnt/win_share

On peut aussi spécifier un domaine ou groupe de travail

mount -t cifs -o username=<utilisateur_windows>,domain=<domaine,groupe de travail> //IP_PC_WINDOWS/<partage_windows> /mnt/partage_windows

Mais on peut aussi spécifier le mot de passe, ce qui n’est pas très sûr comme méthode :

mount -t cifs -o username=<utilisateur_windows>,password=<mot_passe_partage> //IP_PC_WINDOWS/<partage_windows> /mnt/win_share

Une autre méthode consiste à créer un fichier qui stocke les identifiants.
Par exemple /etc/win-identifiants :

username=utilisateur
password=motdepasse
domain=domaine

Puis on applique les permissions avec chmod pour ne pas le rendre accessible aux autres utilisateurs :

chown root: /etc/win-credentials
chmod 600 /etc/win-credentials

Pour utiliser le fichier d’informations d’identification, définissez-le comme suit :

mount -t cifs -o credentials=/etc/win-identifiants //IP_PC_WINDOWS/<partage_windows> /mnt/win_share

Par défaut, le partage monté appartient à root et les autorisations sont définies sur 777.
Utilisez l’option dir_mode pour définir l’autorisation de répertoire et file_mode pour définir l’autorisation de fichier

mount -t cifs -o credentials=/etc/win-identifiants,dir_mode=0755,file_mode=0755 //IP_PC_WINDOWS/<partage_windows> /mnt/win_share

L’utilisateur et propriétaire par défaut et groupe peuvent être modifiés avec les options uid et gid:

mount -t cifs -o credentials=/etc/win-identifiants,uid=1000,gid=1000,dir_mode=0755,file_mode=0755 //IP_PC_WINDOWS/<partage_windows> /mnt/win_share
Options mount pour CIFSDescription
credentialsSpécifie un fichier contenant un nom d’utilisateur et / ou un mot de passe et éventuellement le nom du groupe de travail
dir_modeSi le serveur ne prend pas en charge les extensions CIFS Unix, ceci
remplace le mode par défaut des répertoires.
file_modeSi le serveur ne prend pas en charge les extensions CIFS Unix, ceci
remplace le mode de fichier par défaut.
rsize
Taille de lecture réseau par défaut (généralement 16 Ko). Le client ne peut actuellement pas utiliser rsize plus grand que CIFSMaxBufSize.
uid et giddéfinit le uid et gid qui possédera tous les fichiers ou répertoires sur le
système de fichiers monté lorsque le serveur ne fournit pas la propriété
information.
Il peut être spécifié sous la forme d’un nom d’utilisateur ou groupe groupe ou d’un
uid/gid numérique.
Lorsqu’il n’est pas spécifié, la valeur par défaut est gid 0.
setuids
nosetuids
Le client tentera de définir l’uid et le gid effectifs du processus local sur les fichiers, répertoires et périphériques nouvellement créés (create, mkdir, mknod).
nosetuids aucune négociation.
wsizeQuantité maximale de données que le noyau enverra dans une demande d’écriture en octets
Les options de mount.cifs – la liste complète dans le man mount.cifs

Monter un fichier ISO

Pour monter un fichier ISO et rendre les fichiers accessible, on utilsie l’option -o loop :

mount /path/to/image.iso /media/iso -o loop

Par exemple pour monter l’ISO ubuntu-20.04-desktop-amd64.iso dans /media/iso :

mount ~/Downloads/ubuntu-20.04-desktop-amd64.iso /media/iso -o loop

Démonter un système de fichiers

Pour démonter un système de fichiers, on utilise la commande umount en spécifiant la partition de disque ou le point de montage.

Pour démonter la partition /dev/sda6 :

umount /dev/sda6

Ou en spécifiant le point de montage.
Par exemple pour démonter /media/usb :

umount /media/usb

Remonter un point de montage sans le démoner

Dans certas cas, il peut arriver que l’on ait besoin de remonter un point de montage en modifiant les options sans le démonter.
Cela peut arriver pour un montage réseau ou quand le système de fichiers est marqué comme endommagé.
Linux monte alors la partition de disque en lecture seule, on peut la remonter en écrire.
Pour cela, il faut utilsier l’option -o remount.

Par exemple pour remonter la partition racline en écriture :

mount / -o remount,rw

Ou encore remonter un partage NFS en changeant les options :

mount -o remount,options1,options2 /data/

Enfin on peut aussi remonter la partition après avoir modifié les options dans /etc/fstab :

mount -o remount /data/

/etc/fstab : montage automatique au démarrage de Linux

/etc/fstab est le fichier de configuration pour les points de montage automatique au démarrage de Linux.
Voici la syntaxe du fichier /etc/fstab qui reprend celle de mount :

[Périphérique] [Point de montage] [Type de système de fichiers] [Options] [Dump] [Réussite]

Un exemple de contenu de ficheir fstab dont voici quelques commentaires :

  • Les partitions de disques sont identifiés par leurs UUID (Universal Unique IDentifier). La partition système / en ext4
  • On trouve donc deux partitions swap
  • La partition EFI est en fat et se monte dans /boot/efi
  • Toutes les partitions se montent avec les paramètres par défaut grâce à defaults
UUID=7e14c1b9-8492-4c8c-ad72-cf23dac39103       /       ext4    defaults        0       1
LABEL=EFI_SYSPART       /boot/efi       vfat    defaults        0       1
UUID=538acdad-4afb-417f-95a5-4c7dca0f07ac       /data-local     ext4    defaults        0       0
UUID=c5587dfe-7c0d-4b72-bd63-a04678428612       swap    swap    defaults        0       0
UUID=45b6d30b-cb08-43eb-9130-ccd5d9fd19b4       swap    swap    defaults        0       0

Pour obtenir la liste des UUID, utilisez une de ces commandes :

blkid
ls -l /dev/disk/by-uuid
lsblk --fs

Pour les lister les partitions :

fdisk -l 

Par exemple pour un montage automatique NFS dans /etc/fstab :

remote.server:/dir /media/nfs  nfs      defaults    0       0

Par exemple pour monter le partage NFS 10.1.1.100:/media/share dans /share-nfs :

10.1.1.100:/media/share /share-nfs nfs defaults 0 0

Si l’on veut spéficier des options de montage, on remplace le contenu de defaults :

10.1.1.100:/media/share /share-nfs nfs rw,relatime,vers=4.1,rsize=1048576,wsize=1048576,namlen=255,hard 0 0

L’article mount et fstab : monter des partitions de disques ou NFS, CIFS sur Linux est apparu en premier sur malekal.com.

H&C2001 – Le lecteur de disquette que vous cherchez pour réparer votre vieille machine

13 mai 2022 à 09:00
Par : Korben

Les lecteurs de disquettes ont quasiment disparu depuis des années. Pourtant il y a encore énormément de machines qui en ont besoin. Consoles rétro, vieux ordinateurs, machines industrielles, instruments de musique…etc. fonctionnent avec des lecteurs de disquette et ont encore besoin de pièce de remplacement.

Mais elles sont difficiles voire impossibles à trouver.

L’autre problème avec les lecteurs de disquettes, c’est le support « disquette » en lui-même. Il est de moins en moins fiable et se dégrade avec les années.

Heureusement, Jean-François Del Nero a imaginé un émulateur de lecteur de disquette qui utilise une carte SD à la place de la disquette. Ce projet a débuté en 2006 avec pour simple objectif de faire revivre des machines Atari ST et Amiga et a aujourd’hui bien évolué avec le support de nombreux appareils.

Le HxC Floppy émule le comportement et les fonctionnalités d’un grand nombre de lecteurs de disquettes existants ou ayant existé et supporte tous les formats de disquettes. Le projet est open source ce qui vous permettra de construire votre propre émulateur si vous faites un peu d’électronique.

Voici ce que ça donne une fois intégré sur un vieux Japax JAPT 4G.

Mais rassurez-vous, il existe également des revendeurs capables de vous fournir ces émulateurs avec le bon connecteur.

Bref, un super projet qui a sauvé beaucoup de machines, y compris dans des usines.

Démonter un HDD pour remplacer son PCB

1 avril 2022 à 22:43
Par : Mr Xhark

Un disque dur mécanique est composé d'une carte électronique (PCB) et d'une partie mécanique : plateaux, moteur, etc. Il peut arriver que la carte électronique tombe en rade. Soit à cause d'une surtension, soit à cause d'un composant électronique qui rend l'âme. Dans ce cas il est possible d'acheter cette carte pour l'intervertir avec celle d'origine défectueuse.

C'est que nous propose Stéphane dans cette vidéo de réparation, sans toutefois tenter de récupérer les données. Le but pour lui était de ne pas jeter le disque, il l'a donc formaté quand la partition était détectée en raw (c'est à dire sans qu'elle soit reconnue).

ℹ : on retrouve le même programmateur de puce TL866 que celui que je vous ai présenté dans le sauvetage d'un PC Portable DELL (écran noir).

Il y a de fortes chances que des outils comme TestDisk ou DiskGenius seraient parvenus à détecter les partitions en balayant les secteurs du disque, pour ensuite récupérer les données. Dommage de ne pas avoir poussé la réparation jusque là car la majorité du boulot était faite grâce au dump de la puce EEPROM.

Une compatibilité loin d'être évidente

Ce qu'il faut savoir c'est qu'il existe un grand nombre de firmwares, versions de PCB. Même quand vous tombez sur une carte qui vous semble très proche il y a très peu de chance que vous soyez sur une version totalement identique. Cela veut dire qu'il y a très peu de chance de récupérer les données en changeant la carte sans procéder au dump de la puce d'origine.

Démonstration en salle blanche

Dès qu'il faut aller plus loin en permuttant les plateaux il faut concentration de particule très faible (salle blanche), des outils et logiciels professionnels hors de prix et un savoir faire qui n'est pas à la portée du débutant.

Je vous conseille d'aller voir la chaine YouTube canadienne HDD Recovery Services dont voici une mise en bouche :

Il travaille également sur divers périphériques de stockages : cartes mémoire, SSD. Franchement intéressant.

Vous n'aimez pas le RSS : abonnez-vous par email 📥
Vous devriez me suivre sur Twitter : @xhark

Article original écrit par Mr Xhark publié sur Blogmotion le 01/04/2022 | Pas de commentaire |
Attention : l'intégralité de ce billet est protégée par la licence Creative Commons

Cet article Démonter un HDD pour remplacer son PCB provient de : on Blogmotion.

Effacer un disque (disque dur, SSD, clé USB) sur Windows

26 mars 2022 à 09:00
Par : Le Crabe

Pour effacer un disque (disque dur, SSD, clé USB ou carte SD) et toutes ses partitions depuis un PC Windows, formater ne suffit pas. En effet, l’opération de formatage ne s’applique que sur une partition du disque (qui peut en compter plusieurs) et n’efface pas le contenu du disque en entier. Pour réinitialiser un disque et obtenir un espace non alloué, il faut utiliser l’outil en ligne de...

Source

❌