FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierIT-Connect

Windows 11 : WSL prend en charge systemd pour les distributions Linux !

23 septembre 2022 à 09:48

Désormais, la fonctionnalité Windows Subsystem for Linux prend en charge systemd grâce aux travaux effectués par Microsoft et Canonical, l'éditeur de la distribution Ubuntu. Cela ouvre la porte à l'installation de paquets supplémentaires !

Pour rappel, Windows Subsystem for Linux dit "WSL" est une fonctionnalité disponible depuis Windows 10 qui permet d'utiliser Linux depuis Windows sans créer de machines virtuelles (bien que la version 2 s'appuie sur des composants d'Hyper-V).

Quant à systemd, c'est un composant essentiel que l'on retrouve sur de nombreuses distributions Linux. Il sert notamment à gérer le démarrage des services au lancement du système : très utile pour faire tourner automatiquement des services/démons.

Systemd lui-même est lancé au démarrage de Linux, puis il gère le lancement des processus correspondants aux services à démarrer automatiquement. Ce qui nécessite de revoir un peu le fonctionnement au sein de WSL. Dans l'annonce officielle, Craig Loewen de Microsoft, précise "Étant donné que le processus WSL init est chargé de fournir l'infrastructure de communication entre les composants Linux et Windows, la modification de cette hiérarchie a nécessité de repenser certaines des hypothèses faites avec le processus WSL init." - En effet, le processus WSL init va devenir un processus enfant de systemd car ce dernier requiert d'avoir le processus avec le PID 1.

Avec la prise en charge de systemd, cela permet l'installation de paquets qui nécessitent ce composant comme systemctl, microk8s (Kubernetes) et Snap.

Comment activer systemd dans WSL ?

C'est là où je vais en décevoir certains : pour le moment, cette fonctionnalité est disponible dans la dernière build de Windows 11 accessible via le programme Windows Insider. Autrement dit, ce n'est pas encore disponible sur une version stable de Windows.

Si vous utilisez une version preview de Windows 11, vous pouvez mettre à jour WSL vers WSL 0.67.6 preview ou supérieur avec ces deux commandes. La première étant pour la mise à jour, et la seconde pour vérifier la version installée.

wsl --update
wsl --version

Ensuite, pour activer systemd au sein de la distribution WSL de votre choix, vous devez modifier le fichier de configuration "/etc/wsl.conf" de la distribution afin d'ajouter ceci :

[boot]
systemd=true

Cette manipulation sera à effectuer sur chaque distribution où vous souhaitez activer systemd.

Source

The post Windows 11 : WSL prend en charge systemd pour les distributions Linux ! first appeared on IT-Connect.

WordPress : mise en place d’une newsletter avec Sendinblue

16 septembre 2022 à 09:48

I. Présentation

Dans ce tutoriel, nous allons apprendre à utiliser Sendinblue avec WordPress pour mettre en place une newsletter sur son site Web. Autrement dit, le site va afficher un formulaire d'inscription qui permettra à vos lecteurs de s'abonner à votre newsletter et Sendinblue sera la plateforme utilisée pour collecter les adresses e-mail et envoyer vos newsletters (ou autre type d'e-mails, selon vos objectifs).

Pour envoyer des newsletters à partir d'un site sous WordPress, il existe diverses solutions parmi lesquelles Sendinblue, bien entendu, mais aussi MailChimp et Mailjet. La solution Sendinblue est gratuite (avec des limites, voir ci-dessous) et les offres payantes sont évolutives et les tarifs raisonnables. Un autre atout, c'est le fait que ce soit une entreprise française.

Au-delà d'être un outil capable d'envoyer des e-mails de type "newsletter", Sendinblue est une plateforme de communication / marketing qui va plus loin, car vous pouvez aussi gérer des campagnes de SMS, du chat en temps réel, créer des workflows (Marketing Automation) grâce à la prise en charge d'autres services (via API), etc.

II. Inscription sur Sendinblue

Avant de parler de l'intégration à WordPress et de la création de la newsletter, il va falloir s'inscrire à Sendinblue : c'est gratuit, jusqu'à 300 e-mails par jour. Rien ne vous empêche de prendre un abonnement payant directement selon vos besoins : 300 e-mails par jour, ça peut aller vite à partir du moment où l'on au moins 300 abonnés à sa newsletter...

Pour vous inscrire à Sendinblue, je vous invite à utiliser le lien suivant : Inscription Sendinblue

Il suffit de cliquer sur le bouton "Lancez-vous. C'est gratuit !" pour démarrer l'inscription. Ce qui est cool, c'est qu'il n'est pas nécessaire de renseigner une carte bancaire pour créer un compte ! Seuls une adresse e-mail et un mot de passe suffiront.

Sendinblue - Inscription

III. Installation de Sendinblue sur WordPress

Sendinblue met à disposition des utilisateurs de WordPress une extension officielle qui va faciliter les interactions entre les deux solutions. Cette extension s'installe facilement à partir du menu "Extensions" puis "Ajouter" de WordPress. Il suffit de rechercher l'extension SendInBlue et de cliquer sur le bouton "Installer maintenant".

WordPress - Installation du plugin SendInBlue

Une fois l'installation effectuée, il est nécessaire de cliquer sur le bouton "Activer". C'est tout pour l'installation : passons à la configuration.

IV. Mise en place de la newsletter

La mise en place de la Newsletter va se dérouler en plusieurs étapes, car au-delà d'envoyer les e-mails correspondants à la lettre d'information, il faut connecter WordPress à Sendinblue et mettre en place un processus d'inscription à notre newsletter. Ce processus d'inscription va permettre de constituer une base de contacts qui seront ensuite les destinataires de la newsletter.

A. Intégration de la clé d'API Sendinblue

Tout d'abord, nous devons interconnecter WordPress et Sendinblue grâce à une clé d'API. Lorsque l'on accède à "Sendinblue " puis "Page d'accueil" dans WordPress, on voit l'étape "Activez votre compte avec votre clé API v3" accompagnée par un bouton "Se connecter".

WordPress SendInBlue - Ajouter la clé API

Pour obtenir cette clé d'API, vous devez vous connecter sur votre compte Sendinblue. Ensuite, cliquez sur votre nom en haut à droite puis sur "SMTP & API" dans le menu. Une nouvelle page s'affiche, cliquez sur "Générer une nouvelle clé API", donnez un nom à cette clé (le nom du site, c'est bien) et cliquez sur "Générer".

WordPress SendInBlue - Obtenir la clé API

Une clé API sera fournie, vous devez la copier-coller sur WordPress dans la zone prévue à cet effet. Cliquez sur le bouton "Se connecter" pour valider.

WordPress SendInBlue - Intégration de la clé API

La section "Emails transactionnels" permet de configurer votre site WordPress pour qu'il s'appuie sur Sendinblue pour envoyer ses e-mails. Par exemple, pour envoyer un e-mail lorsqu'un nouvel utilisateur s'inscrit ou lorsqu'un nouveau commentaire est publié. Cela évite de configurer un relais SMTP en local (il faudra penser à configurer le SPF de votre domaine au niveau de la zone DNS, à minima).

Pour activer cette option, il faut passer la première option sur "Oui" et indiquer l'adresse e-mail à utiliser pour envoyer les e-mails. Il doit s'agit d'une adresse e-mail existante qu'il faudra vérifier.

WordPress SendInBlue - Emails transactionnels

B. Création d'un formulaire d'inscription à la newsletter

Passons à la création d'un formulaire d'inscription qui sera visible sur le site et que les utilisateurs pourront utiliser pour souscrire à la newsletter. Dans le menu "Sendinblue" visible dans WordPress, cliquez sur "Formulaires" et éditez le seul et unique formulaire disponible.

WordPress SendInBlue - Créer le formulaire d'inscription

Vous pouvez le renommer, et le personnaliser : vous avez besoin de récolter au minimum l'adresse e-mail pour diffuser la newsletter. À moins de vouloir faire de la prospection commerciale par la suite, ce n'est pas nécessaire de demander le nom, le prénom, etc. Dans mon cas, seule l'adresse e-mail m'intéresse. Il est possible d'utiliser le thème par défaut ou de modifier le thème du formulaire, en ajoutant ses propres instructions CSS.

WordPress SendInBlue - Style du formulaire

Lorsqu'une personne s'inscrire, elle sera ajoutée en tant que contact dans la liste "Votre première liste". Il s'agit d'une liste de contacts visible sur l'interface de Sendinblue que vous pouvez renommer. Nous pouvons imaginer un scénario avec plusieurs newsletters différentes où chaque formulaire collecte les informations dans une liste distincte.

Je vous encourage à activer l'option "Double Opt-In" : lorsqu'un utilisateur s'inscrit, il reçoit un e-mail et doit cliquer sur le lien contenu dans cet e-mail pour valider son inscription. Sans cela, son inscription ne sera pas complète. Quand le formulaire est prêt, cliquez sur "Sauvegarder"

Désormais, il faut l'afficher sur le site. c'est possible grâce à un shortcode, mais aussi avec un widget. Pour cela, cliquez sur "Widgets" dans le menu "Apparence" de WordPress.

WordPress SendInBlue - Widgets du formulaire

Ajoutez un nouveau widget de type "Sendinblue Widget" à l'emplacement que vous souhaitez sur votre site.

WordPress SendInBlue Widgets

Enregistrez. Côté site, le widget est bien visible et offre la possibilité aux visiteurs de s'inscrire à la newsletter en indiquant l'adresse e-mail puis en cliquant sur le bouton "S'abonner".

WordPress SendInBlue - Aperçu du widget

L'idéal ici étant de réaliser un test pour vérifier le bon fonctionnement du formulaire. Un e-mail est envoyé et celui-ci contient un lien permettant de valider l'inscription : cliquez dessus, vous serez redirigé vers une page Web.

Côté Sendinblue, vous pouvez :

  • Retrouver vos contacts en cliquant sur "Contacts" dans le menu principal et la colonne "DOUBLE_OPT-IN" indique les contacts qui ont confirmé leurs inscriptions.
  • Modifier les modèles e-mails envoyés aux utilisateurs : e-mail pour demander de confirmer l'e-mail, e-mail de confirmation d'inscription, etc. En cliquant sur le menu "Campagnes" puis "Modèles"

Sendinblue - Personnaliser les e-mails d'inscription à la newsletter

Je vous encourage à supprimer le widget pour moment, après avoir vérifié qu'il fonctionnait correctement. Ainsi, vous pouvez effectuer vos tests de newsletter sans diffuser auprès des éventuels premiers inscrits (même si l'on peut toujours filtrer sur l'interface de Sendinblue au moment de l'envoi).

C. Synchronisation des contacts entre SendInBlue et WordPress

Suite à la mise en place du formulaire, vous attendez qu'une chose : avoir de nouveaux abonnés à votre newsletter ! Si vous acceptez les inscriptions sur votre site, comme c'est le cas sur IT-Connect, vous pouvez synchroniser votre base existante avec Sendinblue. Ainsi, vous allez pouvoir alimenter votre liste de contacts Sendinblue avec vos utilisateurs WordPress !

En amont, je vous recommande d'essayer de faire du tri dans votre base d'utilisateurs pour avoir une base saine. Au-delà de polluer la base de contacts, n'oubliez pas que l'abonnement Sendinblue a des limitations en termes d'envoi d'e-mails par jour.

De manière générale, Sendinblue peut synchroniser vos utilisateurs WordPress avec Sendinblue en effectuant un mapping des champs (nom, prénom, etc...) et effectuer la synchronisation uniquement des utilisateurs correspondants à un rôle spécifique (uniquement les utilisateurs WordPress avec le rôle "Abonné", par exemple).

D. Création de sa première newsletter

Le formulaire d'inscription est en place. La liste de contact est prête. Il est temps de créer une première newsletter. Cela se joue sur l'interface Sendinblue dans l'onglet "Campagnes" puis "Email". Ici, cliquez sur "Créez une campagne email" en haut à droite.

Sendinblue - Créer une campagne email

L'assistant de création d'une newsletter est intuitif. Cela s'effectue en plusieurs étapes :

  • De : qui envoie cette campagne d'e-mails ? Je vous recommande d'utiliser une adresse e-mail dédiée à l'envoi des newsletters.
  • A : à quelles personnes souhaitez-vous envoyer cet e-mail ? Ici, on sélectionnera la même liste de contacts que sur WordPress et on peut ajouter un filtre pour envoyer uniquement aux personnes où le "DOUBLE_OPT-IN" est à "Yes".

Sendinblue - Filtre sur DOUBLE_OPT-IN

  • Objet : l'objet de l'e-mail, par exemple "Newsletter n°1 : blablabla"
  • Conception : le contenu de la newsletter, mais aussi le design (soit en partant de zéro, soit en utilisant un template)
    • Quand vous ajoutez une image dans la newsletter, elle sera automatiquement chargée sur les serveurs de Sendinblue
    • Pensez à inclure un lien de désinscription dans le pied de la newsletter
  • Paramètres avancés : intégration d'un suivi Google Analytics (attention à la conformité RGPD), un tag, une pièce jointe, une image, lien miroir, etc.

Sendinblue - Configurer la newsletter

Quand la newsletter est prête, cliquez sur le bouton "Aperçu et test" afin de prévisualiser la newsletter, mais aussi de l'envoyer sur une adresse e-mail spécifique. Ce sera l'occasion de voir le rendu final dans une boîte aux lettres.

Sendinblue - Tester la newsletter

Quand tout est OK, cliquez sur "Programmer" en haut à droite. Selon votre abonnement, vous pourrez utiliser ou non l'option "Meilleur moment", sinon il faudra l'envoyer immédiatement ou planifier l'envoi à un moment précis (pour tout le monde).

Sendinblue - Programmer la newsletter

La section "Campagnes" regroupe vos différentes campagnes. A chaque fois, il y a des statistiques : le nombre de destinataires, le nombre de personnes qui ont ouvert l'e-mail, les personnes qui ont cliqué et celles qui se sont désinscrites suite à la réception de l'e-mail. Selon votre niveau d'abonnement, vous avez accès à des statistiques plus ou moins avancées. Par exemple, vous pouvez savoir sur quels liens ont cliqué vos abonnés.

Sendinblue - Rapport sur une newsletter envoyée

Note : les résultats de cette campagne sont également visibles dans WordPress, sous "Sendinblue" puis "Statistiques".

V. Conclusion

Nous venons de voir comment mettre en place une newsletter sur un site WordPress en passant par le service Sendinblue ! Cette solution est assez rapide à intégrer et à configurer, même s'il faudra passer du temps à concevoir sa première newsletter, car il y a tout le design à imaginer. Ensuite, il sera possible de réutiliser ce modèle à souhait et de le faire évoluer avec le temps.

En complément de mon article, vous pouvez vous référer à la documentation officielle : Sendinblue - WordPress, et notamment cet article sur la partie DKIM. Si vous avez une question, vous pouvez publier un commentaire.

Pour vous inscrire à Sendinblue, je vous invite à utiliser le lien suivant : Inscription Sendinblue

The post WordPress : mise en place d’une newsletter avec Sendinblue first appeared on IT-Connect.
❌